Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1523

  • Roms: l'Europe doit "se mobiliser" a déclaré Lellouche

    Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, a estimé hier à Bogota que la France n'avait "pas vocation à accueillir 2,5 millions de roms roumains", un dossier sur lequel l'Europe doit selon lui "se mobiliser". "Après une nouvelle vague de chiffres montrant une hausse des actes de délinquance des mineurs (roms, ndlr) j'ai saisi le Conseil européen pour dire que cela ne pouvait plus durer", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'AFP.

    "L'Europe doit se mobiliser, nous n'avons pas vocation, nous les Français, à accueillir 2,5 millions de roms roumains", a-t-il ajouté en soulignant que la liberté de circulation des personnes au sein de l'Union européenne "n'était pas la liberté d'exploiter des enfants".

    Pierre Lellouche - qui représentera la France lors de la cérémonie d'investiture du président élu colombien Juan Manuel Santos, aujourd'hui - a cependant salué la nomination en Roumanie d'un secrétaire d'Etat chargé de la réinsertion des Roms, Valentin Mocanu, qui s'occupera notamment des personnes rapatriées de France. Cela dénote d'une "prise de conscience des autorités roumaines dont je me félicite", a-t-il déclaré.

    Paris préconise le démantèlement de la moitié des camps illégaux de Roms en France d'ici trois mois et des reconduites à la frontière "quasi immédiates" vers la Roumanie et la Bulgarie pour les Roms ayant commis des délits.

    Le Figaro - 07/08/10

    Le gouvernement focalise l'attention du public sur les Roms roumains. Mais n'y a-t-il pas d'autres étrangers, beaucoup plus nombreux, à expulser de France? Pourquoi seulement les Roms?

  • Schwarzenegger pour les mariages gays

    Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a appelé hier la justice à autoriser sans délai la célébration des mariages gays dans l'Etat, après qu'une cour fédérale eut jugé "illégale" l'interdiction des unions homosexuelles.

    La cour fédérale de San Francisco a jugé mercredi qu'interdire le mariage gay en Californie était "anticonstitutionnel" et ordonné l'abrogation de la Proposition 8, qui réservait le mariage aux couples hétérosexuels.

    Mais les opposants au mariage gay, qui se sont pourvu en appel, ont demandé à la cour de geler les célébrations d'unions homosexuelles jusqu'à la décision de la cour d'appel, qui ne sera pas rendue avant plusieurs mois.

    Le Figaro - 07/08/10

  • Iran: cinq trafiquants de drogue pendus

    Cinq hommes condamnés à mort pour trafic de drogue ont été exécutés aujourd'hui par pendaison dans une prison de la ville d'Ahvaz (sud-ouest), a rapporté samedi l'agence de presse Fars.

    L'agence se contente d'identifier les cinq hommes par leurs initiales sans donner de détail sur les charges retenues contre eux. Ces pendaisons portent à au moins 102 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP établi à partir d'informations publiées par la presse locale. En 2009, au moins 270 personnes avaient été exécutées en Iran.

    Le Figaro - 07/08/10

  • Le sioniste Frêche met Lénine et Mao à l'honneur à Montpellier

    Frêche.jpg

    Une statue des deux leaders communistes côtoiera celles de De Gaulle et Churchill. 

    C'est le grand chantier iconoclaste de l'été de Georges Frêche, réélu haut la main au printemps dernier à la tête de la région Languedoc-Roussillon, mais aussi passionné de l'histoire des idées politiques et de statuaire dans la cité. Dans quelques jours, comme président DVG de l'agglomération de Montpellier, sa deuxième casquette, il va prendre livraison de cinq statues de trois mètres de haut, celles de Churchill, Roosevelt, de Gaulle, Jaurès, mais aussi Lénine. Ces grandes silhouettes de l'histoire seront alors installées autour de la place Hélios du quartier Odysseum à Montpellier (Hérault). Un second arrivage est prévu dans quelques mois, rendant cette fois-ci à hommage à Golda Meir, Nelson Mandela, Nasser et Gandhi. Et comme pour Lénine dans la première fournée, Frêche y ajoutera une cinquième figure pour le moins controversée, celle de Mao.

    «Il s'agit de rendre hommage aux grands hommes politiques qui ont marqué le siècle dernier. Ce sont tous des chefs d'État, à l'exception de Jaurès. Ces cinq-là, les cinq premiers sont des personnes pour qui je nourris une profonde admiration, en particulier pour Lénine de la révolution de 17», explique le président de l'agglomération montpelliéraine. «Dans la deuxième série, j'ai choisi Mao pour la période de la Longue Marche de 1929 à 1949. Après, une fois au pouvoir il était nul. C'est un peu pareil pour Lénine que j'ai élu pour la période 1917-1922», poursuit le président DVG de la région qui hésite, et on le comprend, à inviter Staline sur cette place des grands hommes dont il souhaite qu'elle devienne un site de visite touristique.

    «L'opinion publique n'est pas encore mûre pour Staline. Le choisir serait pris de ma part pour une provocation. Il est considéré, à juste titre d'ailleurs, comme le boucher de l'Europe avec les goulags. Et pourtant, lui aussi a changé le cours de l'histoire avec la victoire de Stalingrad sur les Allemands. À ce titre-là, c'est un grand homme», ajoute Georges Frêche.

     

    Anticipation sur le terrain 

     

    Depuis son nouvel emplacement historique, il n'oublie pas l'épisode de la dernière campagne régionale, et observe, amusé, les tribulations du Parti socialiste dont ses amis et soutiens sont toujours exclus. «La mission qu'ils ont envoyée ici ? C'est du stalinisme au petit pied, les meurtres en moins, encore que les meurtres soient moraux dans cette affaire. Ils voulaient passer l'éponge pour les Pyrénées-Orientales et l'Aude, condamner l'Hérault et le Gard», affirme-t-il sans visiblement lâcher d'un pouce les dossiers régionaux. On le pensait en convalescence puis en vacances après son opération de la hanche. Et le voici omniprésent sur les dossiers, dans les réunions, en anticipation sur le terrain.

    Ainsi, dimanche dernier, il a fait irruption à Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales) pour proposer aux Catalans la modernisation du train jaune (150 millions d'euros) qui fête ses cent ans et ses 200.000 touristes. Mais l'équipement ferroviaire de ce symbole de l'esprit catalan est vétuste. Il pourrait faire l'objet à l'automne prochain d'un rapport sévère de la part de l'établissement public de sécurité ferroviaire. Ce qui viendrait forcément appuyer la proposition de juillet du président de la région expert de la gouvernance par anticipation. Et de l'image politique.

    Le Figaro - 07/08/10

  • Lies Hebbadj sera-t-il déchu de sa nationalité de papier?

    arabe.jpg
    Lies Hebbadj

    Le procureur de la République de Nantes Xavier Ronsin a confirmé le placement en garde à vue vendredi en début de soirée de M. Hebbadj "à la suite des accusations de viols et de violences portées à son encontre le 5 août 2010 par l'une de ses anciennes compagnes".

    "L'enquête préliminaire qui porte sur des faits qui se seraient produits entre 2003 et 2007 a été confiée à la police judiciaire de Nantes", a-t-il ajouté. L'identité de la plaignante n'a pas été rendue publique.

    Cette garde à vue intervient après la mise en examen de M. Hebaddj en juin dernier pour travail dissimulé et fraudes aux prestations sociales.

    M. Hebbadj s'était fait connaître le 23 avril lorsque lui-même et l'une de ses compagnes ont contesté publiquement un procès verbal pour port du niqab au volant.

    Le jour même de la conférence de presse, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, avait préconisé que le commerçant soit déchu de sa nationalité française, mettant en avant des soupçons de polygamie et de fraudes aux aides sociales.

    M. Hebbadj s'était défendu de l'accusation de polygamie en déclarant qu'avoir des maîtresses n'était "pas interdit en France" mais le 9 juin, après six semaines d'enquête et 48 heures de garde à vue, il était mis en examen pour travail dissimulé et fraudes aux prestations sociales.

    La justice lui reproche notamment d'avoir vécu dans une "polygamie de fait" et perçu 175.000 euros de prestations sociales entre 2007 et 2010, au lieu de 88.000 euros si tous avaient vécu sous le même toit, ou 124.000 euros dans des domiciles distincts avec des déclarations conformes.

    "L'enquête a montré que M. Hebbadj gérait tout l'aspect financier et matériel de trois familles et des 15 enfants déjà nés, bientôt 17, dont il n'a pas contesté qu'il était le père", avait alors déclaré M. Ronsin. Le plus âgé des enfants est âgé de 12 ans.

    Fin avril M. Hortefeux avait aussi révélé à des députés UMP l'existence d'un "renseignement" (proche d'une main courante) pour violences conjugales déposé par le père de la Nantaise verbalisée auprès d'une gendarmerie.

    Le ministre avait également fait état du blog d'une ancienne compagne, Nina Gomez, répudiée par Lies Hebbadj et remariée à Dubaï, où elle portait contre lui des accusations de maltraitance. L'avocat de M. Hebbadj, Me Boëzec, avait aussitôt déposé une plainte en diffamation.

    Samedi M. Hortefeux a annoncé qu'il ferait ce mois-ci à Nicolas Sarkozy des "propositions de mise en oeuvre juridique" de la déchéance de nationalité française, notamment pour les faits de meurtres de policiers ou de polygamie.

    AFP. 07/08/10 

  • Islande: le maire de Reykjavik débarque à la Gay pride travesti en femme

    jon-gnarr-gay-pride.jpg
    Fier Viking
    jon-gnarr-avant-apres.jpg
    Jon Gnarr avant et après

    Lorsque le maître de cérémonie a appelé l'anticonformiste élu islandais à venir sur scène jeudi soir, il est apparu vêtu d'une ravissante robe à fleurs recouvrant une poitrine généreuse en expliquant que "le maire n'avait pas pu venir".

    Père de cinq enfants, Jon Gnarr, 43 ans, était devenu début juin à la surprise générale maire de la capitale islandaise après avoir remporté les élections avec un parti baptisé "Le Meilleur parti". Il avait promis d'être "avant tout un maire amusant".

    Lors d'une campagne burlesque mêlant reprise d'un tube de Tina Turner ("Simply the Best") et promesses invraisemblables, "Le Meilleur parti" avait aussi dénoncé l'irresponsabilité des élites politiques et financières du pays secoué par une grave crise financière à l'automne 2008.

    L'Islande était devenue en février 2009 le premier pays des temps modernes à avoir un dirigeant ouvertement homosexuel, avec la Première ministre Johanna Sigurdardottir. Le Parlement islandais a légalisé mi-juin le mariage homosexuel.

    D'après la loi, l'Eglise protestante aura même la possibilité de marier des couples homos dans les lieux de culte. Pour mémoire, l'Islande autorise aussi depuis 2006 l'adoption par des couples homos.

    La Gay Pride islandaise s'est ouverte jeudi soir et dure jusqu'à dimanche, avec un défilé dans Reykjavik samedi.

    AFP. 06/08/10

  • Incendies en Russie: "aucun risque radioactif pour la France" selon l'IRSN

    Les quantités d'éléments radioactifs piégés dans la végétation des zones contaminées par la catastrophe de Tchernobyl sont bien trop faibles pour représenter un danger sanitaire potentiel.

    Si des zones contaminées par la catastrophe de Tchernobyl venaient à brûler, quel serait le risque sanitaire pour la France ? Nul, répond l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Entre 2002 et 2006, des feux de forêts avaient déjà touché ces régions à la frontière russo-ukrainienne. Les mesures effectuées à l'époque en France avaient alors effectivement montré un pic de concentration en césium 137 dans l'air. Mais la radioactivité associée à ce pic restait quasi-négligeable: plus de 60 millions de fois inférieure au seuil d'exposition maximal recommandé par l'OMS - dans la région de Tchernobyl le regain de radioactivité, 60 fois supérieur, n'avait pas dépassé le millionième de cette limite. En France, certaines habitations atteignent parfois ce seuil à cause d'un gaz radioactif naturel, le radon, que l'on retrouve dans les régions granitiques comme le Limousin ou la Bretagne.

    Si le césium est légèrement différent du radon, il n'est pas plus dangereux. Il s'agit d'un produit de la fission nucléaire dont la durée de vie est relativement longue et la radioactivité assez limitée. Il est souvent absorbé par la végétation qui prend cet élément pour du potassium et le stocke dans ses feuilles. Quand les arbres brûlent, ils libèrent l'élément radioactif qui est alors transporté avec les poussières au gré du vent.

     

    Pas de risque sanitaire

     

    Devant les inquiétudes soulevées par l'association écologiste Robin des Bois, qui redoute des retombées radioactives en France si les zones radioactives venaient à brûler, l'IRSN a promis d'effectuer des mesures régulières. «Pour détecter de si faibles quantités de césium, nous utilisons le réseau Opéra-Air», explique Philippe Renaud du service de surveillance de l'environnement de l'IRSN. Cette dizaine de stations réparties sur l'ensemble du territoire sert d'ordinaire à mesurer le bruit de fond radioactif. Toutes les semaines, 50.000 mètres cubes d'air traversent dans chaque station un filtre qui est ensuite analysé par les chercheurs. Dans ce type de circonstances exceptionnelles, l'IRSN peut relever les filtres plusieurs fois par semaine.

    L'institut se veut toutefois rassurant. «Les niveaux d'activité susceptibles d'être observés en France à la suite de tels phénomènes ne sont pas de nature à provoquer une inquiétude d'ordre sanitaire», est-il expliqué dans un communiqué. «S'inquiéter pour si peu revient à craindre une inondation après qu'il est tombé un millimètre de pluie», tente de rassurer de son côté Geneviève Baumont, chargée de communication à l'IRSN et ancienne experte de l'institut.

    Le Figaro - 06/08/10

  • La Russie brûle - Moscou suffoque dans la fumée

    Carte Russie XXX.jpg

    VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/incendies-en-russie-etat-d-urgence-decrete-1216975

     

    Le ministère des Situations d'urgence, qui lutte contre ces incendies sans précédent, a lancé un appel à "toutes les personnes souhaitant apporter leur aide" dans la région de la Russie centrale, a annoncé à l'AFP un porte-parole.

    Selon le ministère, la situation reste "compliquée" dans les régions de Nijni-Novgorod et de Moscou".

    Ainsi, près de 500 militaires abattaient vendredi les arbres de la forêt autour du centre nucléaire de Sarov, situé dans la région de Nijni-Novgorod à 500 km à l'est de Moscou, pour écarter définitivement le risque de propagation du feu.

    Les autorités ont néanmoins annoncé avoir évacué du centre tous les matériaux radioactifs.

    Le ministère de la Défense a lui aussi annoncé jeudi soir avoir transféré "vers un endroit sûr" des missiles d'un dépôt de la région de Moscou.

    Le parquet militaire a reconnu vendredi qu'un incendie avait détruit le 29 juillet une base logistique d'une unité de parachutistes, portant à deux le nombre d'installations de l'armée russe ravagées par les flammes.

    Le ministère des Situations d'urgence a encore indiqué surveiller la situation dans la région de Briansk (sud-ouest), à la frontière avec l'Ukraine, dont le sol et les végétaux avaient été contaminés lors de l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986. Un incendie pourrait propager cette pollution.

    Moscou, déjà accablé par la chaleur, a été à nouveau envahi vendredi par la fumée des feux de tourbières, qui y rendent l'air irrespirable et la visibilité réduite.

    Plusieurs passants étaient contraints de se couvrir le visage avec des mouchoirs ou des masques, dont les ventes ont explosé ces derniers jours alors que la concentration d'oxyde de carbone dépassait de quatre fois les seuils d'alerte, selon l'observatoire local de la qualité de l'air.

    Le président russe Dmitri Medvedev a lui-même jugé "suffocante" l'atmosphère de la capitale et a appelé les Moscovites à faire "preuve de patience".

    "On suffoque, c'est irrespirable", a-t-il déclaré au cours d'une visite dans une centrale d'appel des urgences médicales de Moscou.

    Le nombre de décès à Moscou en juillet a augmenté de plus de 50% par rapport au mois correspondant de l'an dernier, avec près de 5.000 morts supplémentaires imputables à la canicule, a appris l'AFP auprès des services de l'état civil de la capitale.

    Le bilan officiel des pertes humaines des feux de forêt, qui font rage sur des milliers d'hectares dans l'ouest du pays, a atteint 52 morts, selon le ministère de la Santé.

    Le chef des services sanitaires russes, Guennadi Onichtchenko, a fait état vendredi de 78 camps de vacances fermés en Russie à cause de la canicule et de la fumée.

    L'ambassade d'Allemagne à Moscou a annoncé sa fermeture jusqu'à nouvel ordre en raison des incendies et de la fumée. Parallèlement, le ministère allemand des Affaires étrangères a déconseillé sur son site internet les voyages "non indispensables" dans les régions concernées.

    La France a décidé l'envoi d'experts en Russie pour définir "l'offre d'aide la plus adéquate" et étendu ses recommandations aux voyageurs, en les invitant à éviter neuf régions touchées, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

    Selon les observations réalisées par le satellite Terra, rapportées par la Nasa, les "feux sont tels qu'ils forment des pyrocumulus", un type de nuage généralement associé aux éruptions volcaniques.

    "S'il s'agissait des Etats-Unis, la fumée s'étendrait approximativement de Chicago à San Francisco", souligne la Nasa dans un communiqué.

    AFP. 06/08/10 

  • Israël s'est glissé dans l'Union européenne sans que personne s'en aperçoive...

    La mort de cinq soldats israéliens dans un accident d'hélicoptère en Roumanie cette semaine a à peine fait les gros titres des médias.

    Il y avait un exercice OTAN-Israël.

    Bon, d’accord. Maintenant, imaginez la mort de cinq combattants du Hamas dans un accident d'hélicoptère en Roumanie cette semaine. Nous serions encore en train d’enquêter sur ce phénomène extraordinaire.

    Maintenant, voyez-vous, je ne compare pas Israël et le Hamas. Israël est le pays qui a massacré en toute légitimé plus de 1.300 Palestiniens dans la bande de Gaza il y a 19 mois – dont plus 300 étaient des enfants - alors que les vicieux, suceurs de sang et terroristes membres du Hamas ont tué 13 Israéliens (dont trois d'entre eux s’étaient entretués par erreur).

    Mais il y a un parallèle. Le juge Richard Goldstone, l'éminent juge juif sud-africain, a statué dans son rapport d’enquête de l'ONU de 575 pages sur le bain de sang à Gaza que les deux parties avaient commis des crimes de guerre - il fut, bien sûr, à juste titre, traité de «Méchant» par toutes sortes de supporters d'Israël aux Etats-Unis, à juste titre outrés ; son excellent rapport a été rejeté par sept gouvernements de l'UE - et donc une question se pose : Que fait l'OTAN quand il joue à des jeux de guerre avec une armée accusée de crimes de guerre?

    Ou, plus précisément, que fait l'Union Européenne quand elle essaie de se mettre dans les petits papiers des Israéliens?

    Dans un livre remarquablement détaillé – si ce n’est légèrement exaspéré – qui paraîtra en novembre, l'infatigable David Cronin présentera une analyse au microscope de «nos» relations avec Israël. Je viens de terminer la lecture du manuscrit. Cela me laisse sans voix.

    Comme il le dit dans sa préface, «Israël a développé des liens politiques et économiques tellement forts avec l'Union Européenne au cours des dix dernières années qu'il est devenu presque un État membre de l'Union sans le dire.»

    En effet, c’était Javier Solana, le sordide chef de la politique étrangère de l'UE (anciennement secrétaire général de l'OTAN), qui a effectivement déclaré l'an dernier qu'«Israël, permettez-moi de le dire, est un membre de l'Union Européenne sans être membre de l’institution».

    Pardon? Etions-nous au courant? Avons-nous voté pour cela? Qui a autorisé que cela se produise?

    Est-ce que David Cameron – qui soutient maintenant avec tant de force l’entrée de la Turquie dans l'UE – est d'accord avec cela? Probablement que oui, car il a continué à se déclarer lui-même être un ami d'Israël après que ce pays ait fabriqué une excellente série de faux passeports britanniques pour ses meurtriers à Dubaï.

    Comme le dit Cronin, «la lâcheté de l'UE envers Israël est à l'opposé de ses positions fermes prises lorsque des atrocités majeures se sont produites dans d'autres conflits».

    Par exemple, après la guerre russo-géorgienne en 2008, l'Union européenne a nommé une mission indépendante pour savoir si le droit international avait été bafoué, et a exigé une enquête internationale sur les violations des droits de l'homme après la guerre au Sri Lanka contre les Tigres tamouls.

    Cronin n’esquive pas la responsabilité de l'Europe dans l'Holocauste juif et accepte qu'il y aura toujours un «devoir moral» pour nos gouvernements afin de s'assurer que cela ne se reproduise jamais - même si j’ai remarqué que Cameron avait oublié de mentionner l'Holocauste arménien en 1915 quand il a fait de la lèche aux Turcs cette semaine.

    Mais ce n'est pas le sujet. En 1999, les ventes d'armes britanniques à Israël - un pays qui occupe la Cisjordanie (et aussi Gaza) et qui construit des colonies illégales pour les juifs et seulement pour les juifs sur une terre arabe – s’élevaient à 11,5 millions de livres ; et en deux ans, cela avait presque doublé et s’élevait à 22,5 millions de livres. Cela comprenait des armes légères, des kits de grenades prêtes à monter et des équipements pour avions de combat et des chars.

    Il y a eu quelques refus après qu’Israël ait utilisé des chars Centurion modifiés contre les Palestiniens en 2002, mais en 2006, l'année où Israël a massacré encore 1.300 Libanais, presque tous des civils, dans une autre croisade contre le « terrorisme mondial » du Hezbollah, la Grande-Bretagne lui a accordé plus de 200 licences d’exportation d'armes.

    Bien sûr, certains équipements britanniques vont en Israël via les États-Unis. En 2002, la Grande-Bretagne a donné un «affichage tête-haute» fabriqué par BAE Systems pour Lockheed Martin qui a été rapidement installé dans les chasseurs-bombardiers F-16 destinés à Israël. L'UE ne s'y est pas opposée. Il faut ajouter que la même année, les Britanniques ont accepté de former 13 membres de l'armée israélienne.

    A l'époque de la guerre du Liban en 2006, des avions américains transportant des armes pour Israël ont été ravitaillés en carburant dans les aéroports britanniques (et, hélas, aussi dans des aéroports irlandais).

    Au cours des trois premiers mois de 2008, nous avons encore accordé des licences d’exportation d’armes à Israël pour un montant de 20 millions de Livres - juste à temps pour l'attaque d'Israël contre Gaza. Les hélicoptères Apache utilisés contre les Palestiniens, dit Cronin, comportent des pièces fabriquées par SPS Aerostructures à Nottinghamshire, Smiths Industries à Cheltenham, Page Aerospace dans le Middlesex et Meggit Avionics dans le Hampshire.

    Dois-je continuer? Cela dit en passant, Israël a été félicité pour son aide «logistique» à l'OTAN en Afghanistan - où nous tuons chaque année bien plus d’Afghans que les Israéliens tuent de Palestiniens en général - ce qui n'est pas surprenant puisque le patron de l’armée israélienne Gabi Ashkenazi s’est rendu au siège de l'OTAN à Bruxelles pour plaider en faveur d'un rapprochement avec l'OTAN.

    Et Cronin explique de façon convaincante un arrangement financier en "Palestine" extraordinaire - presque tellement beau que c’en est dégoûtant. Les millions de livres de fonds de l'UE destinés à des projets dans la bande de Gaza. Ils sont régulièrement détruits par des armes israéliennes fabriquées aux Etats-Unis. Donc, ça fonctionne comme ça. Les contribuables européens casquent pour les projets. Les contribuables américains casquent pour les armes dont Israël se sert pour leur destruction. Ensuite, les contribuables de l'Union Européenne casquent pour tout reconstruire. Et puis, les contribuables américains ...

    Voilà, vous avez compris. A propos, Israël a déjà un "programme de coopération particulier" avec l'OTAN, ce qui permet à Israël de faire partie des réseaux informatiques de l'OTAN.

    Tout compte fait, il est bon d'avoir de notre côté un solide allié comme Israël, même si son armée est une canaille et que certains de ses hommes sont criminels de guerre. Alors à ce point, pourquoi ne pas demander aussi au Hezbollah de se joindre à l'OTAN : imaginez comment ses tactiques de guérilla seraient bénéfiques à nos gars dans le Helmand.

    Et puisque les hélicoptères Apache israéliens tuent souvent des civils libanais – par exemple, une ambulance transportant des femmes et des enfants a été détruite en 1996, par un missile air-sol Hellfire AGM 114C de Boeing - espérons que les Libanais peuvent toujours saluer amicalement les gens du comté de Nottingham, du Middlesex, du New Hampshire et, bien sûr, de Cheltenham.
    Robert Fisk
    VOXNR - 05/08/10

  • VIDEO Jamel aurait tué pour toucher les assurances-vie de ses compagnes

    http://videos.tf1.fr/jt-we/il-aurait-tue-pour-toucher-des-assurances-vie-6031495.html

    Cet homme aurait tenté de tuer ses compagnes pour pouvoir toucher leur assurance-vie. Après avoir fait le lien entre plusieurs mystérieux accidents, les gendarmes de l'Essonne l’ont mis en examen.

    06/08/10

  • Revoilà Besson!

    eric-besson-immigration-4142651zauky_1902.jpg
    Analyse ou désaveu ? En tout cas, la déclaration d'Eric Besson dans le Figaro à paraître samedi ne pourra pas laisser de marbre Brice Hortefeux. "Sur un plan politique, nous devons lutter avec détermination contre la polygamie et l'excision. Mais, sur un plan juridique, la déchéance est complexe à envisager, notamment pour la polygamie. Cela devra être arbitré après un travail interministériel, notamment avec le ministère de la Justice", explique le ministre.
    Le ministre de l'Immigration annonce par ailleurs qu'il présentera un amendement en septembre dans le cadre du projet de loi sur l'immigration pour que l'acquisition de la nationalité française "ne soit pas automatique pour les jeunes ancrés dans la délinquance", selon les voeux du président de la République Nicolas Sarkozy. Interrogé sur la question du séjour en France des Roms, dont l'essentiel viennent de Roumanie, Eric Besson annonce qu'il se rendra à Bucarest le 9 et 10 septembre avec Pierre Lellouche, secrétaire d'État aux Affaires européennes. "Je me réjouis que le gouvernement roumain ait nommé récemment un secrétaire d'État à la Réinsertion des Roms", ajoute le ministre de l'immigration qui attend "beaucoup" du nouveau fichier Oscar qui permettra "d'identifier les Roms qui reviennent en France pour bénéficier à nouveau de l'aide au retour volontaire". Les étrangers bénéficiant du retour aidé dans leur pays, les Roms en particulier, devront en effet laisser leurs empreintes digitales en septembre dans un fichier validé par la CNIL. Ce fichier, dénommé Oscar (Outil simplifié de contrôle des aides au retour), a été créé par un décret le 26 octobre 2009. Il est déjà actif sous forme de bases de données comprenant l'identité des personnes ayant bénéficié de l'aide au retour (billet d'avion + 300 euros d'aide à l'insertion).

     

    TF1 News le 06 août 2010 à 22:03
  • Lyon:le braquage du supermarché Casino

    Les trois malfaiteurs, un majeur de 19 ans dont l'identité n'a pas été communiquée et deux mineurs de 16 et 17 ans, seront déférés dimanche matin au parquet de Lyon.

    Tous les trois sont connus des services de police pour des délits moins graves "mais ils encourent, cette fois, la cour d'assises", a souligné le commissaire Jean-Marc Rebouillat, directeur adjoint de la sécurité publique de Lyon, lors d'une conférence de presse.

    Selon M. Rebouillat, les trois jeunes, "cagoulés, gantés et armés pour deux d'entre eux, se sont présentés vers 05H55 à l'entrée du supermarché, à l'enseigne Casino, situé à un carrefour en travaux du VIIIe arrondissement.

    Dès l'arrivée du premier employé, cinq minutes plus tard, les trois jeunes "l'ont menacé en lui demandant la clé du coffre, qu'il n'avait pas", a poursuivi le commissaire.

    "Ils ont ensuite fait de même avec 13 autres employés, au fur et à mesure qu'ils arrivaient, dans les minutes qui ont suivi. Ils les ont tous fouillés, prenant à chacun l'argent qu'ils avaient sur eux, soit au total environ 70 euros, mais sans obtenir de clé pour se faire ouvrir le coffre", a encore raconté le policier.

    De colère ou d'impatience, les trois jeunes ont alors molesté quatre des employés, les frappant à coups de crosse au visage. "Trois d'entre eux se sont retrouvés avec 12 jours d'ITT (Interruption temporaire de travail) et un avec 4 jours d'ITT", a précisé M. Rebouillat.

    C'est grâce au sang-froid d'une employée qui, en catimini, avait réussi à composer le 17 en laissant le combiné du téléphone décroché, que la police a pu intervenir rapidement.

    Sur place, "une arme de poing, un 9mm Beretta, utilisée par l'un des trois jeunes, a été retrouvée par nos services. L'autre arme, vraisemblablement une carabine, est encore recherchée", a indiqué la police.

    Ce braquage est "sans rapport", selon elle, avec les attaques à main armée, parfois violentes, qui se sont multipliées depuis quelques mois dans l'agglomération lyonnaise.

    AFP. 06/08/10

  • Meurtre à Versailles: le suspect déféré

    Le jeune homme, placé en garde à vue après la découverte mercredi soir du corps d'un militaire tué à l'arme blanche dans le parc du château de Versailles, a été déféré vendredi en fin de journée à Versailles, a-t-on appris de source judiciaire.

    Le jeune sans domicile fixe, âgé de 21 ans et déjà condamné pour le viol d'une fillette alors qu'il était mineur, doit être présenté à un juge d'instruction de Versailles en vue d'une possible mise en examen pour "meurtre".

    Des analyses ont révélé la présence du sang de la victime sur le couteau retrouvé sur le suspect, qui a nié les faits durant sa garde à vue, expliquant avoir trouvé ce couteau, a dit la source judiciaire.

    Le cadavre en partie dénudé, un militaire de l'armée de l'air de 52 ans et habitant seul à Versailles, avait été trouvé mercredi soir par un promeneur le long d'une voie de chemin de fer près de la Pièce d'eau des Suisses, une zone très fréquentée du parc du château de Versailles.

    Le quinquagénaire, décrit comme étant un "grand sportif" et un homme "discret", avait reçu quatre coups de couteau, portés "très profondément". La brigade criminelle de la police judiciaire de Versailles a été saisie de l'enquête.

    Le Figaro - 06/08/10


  • Monsieur Lefebvre, si l'immigration est un "problème majeur" qui a des "liens avec l'insécurité", pourquoi continuer à faire installer des millions d'étrangers dans notre pays?

    Communiqué de Marine Le Pen, vice-présidente du Front National

    Monsieur Lefebvre revient de vacances en forme. Avec l’entrain qu’on lui connaît, celui qui professait il y a peu que l’immigration était « une chance pour la France », vient lui aussi donner raison au Front national en admettant des liens évidents entre immigration et insécurité.

    Toutefois, si M. Lefebvre ne devait pas aller au bout de ses déclarations et demander par exemple l’application du principe de précaution à l’immigration, il n’apparaitra que comme le Garcimore de l’équipe d’illusionnistes dépêchée par Nicolas Sarkozy pour amuser les vacanciers.

    Les constats sur les méfaits de l’immigration ne relèvent, en effet, que de la simple esbroufe si le gouvernement n’en tire pas immédiatement toutes les conséquences notamment en matière du droit au séjour, du code de la nationalité et des reconduites à la frontière. Or, rien d’annoncé ne va dans ce sens.

    Les résultats sur le terrain, ne sont guère plus probants : le bilan très mitigé de l’équipée policiaro-préfectorale de Grenoble, continue de confirmer s’il en était besoin, une impuissance irrémédiable et dramatique du pouvoir sarkozyste face aux racailles et aux mafias.

    En matière d’insécurité, la gauche c’est « ne rien faire », le gouvernement c’est « faire croire ». Et, parce que la France est coincée entre cet angélisme d’une gauche boboïsée et ce cynisme d’un gouvernement dépassé, la situation commence à échapper à tout contrôle.

    Marine Le Pen demande que cessent les bouffonneries de l’UMP et que se mette en place rapidement un véritable plan d’action de reconquête des territoires perdus de la République.

    NPI - 06/08/10

  • Le N.O.M., le N.Y.T. et Sarkozy

    NYT siège.jpg

    Le prestigieux quotidien new-yorkais dénonce en particulier le projet de retrait de la nationalité française aux délinquants d'origine étrangère coupables de polygamie, d'excision ou ayant atteint à la vie d'un membre des forces de l'ordre.

    Rappelant qu'aux Etats-Unis la citoyenneté américaine, qu'elle soit de naissance ou acquise, est protégée par le 14e amendement, le New York Times écrit que "Nicolas Sarkozy, qui aime être appelé Sarko l'Américain, attise dangereusement les passions anti-immigrés pour des calculs politiques à court terme".

    "Et ce, dans un pays qui a longtemps défendu avec orgueil le principe d'égalité devant la loi de tous les citoyens français", poursuit le journal, rappelant que M. Sarkozy a épousé une Italienne naturalisée Française, Carla Bruni, et a pour père un immigrant hongrois, Pal, qui a également acquis la citoyenneté française.

    Le principe d'égalité devant la loi "s'applique" à l'épouse et au père du président français "et doit s'appliquer à n'importe qui d'autre", tranche le New York Times.

    Le quotidien revient également sur le démantèlement de camps illégaux de Roms et le renvoi de leurs occupants en Roumanie et en Bulgarie, "deux pays membres de l'Union européenne".

    "Faire campagne contre les immigrés est populaire chez les électeurs français de souche et M. Sarkozy ne s'en est jamais caché. Il a bâti sa campagne présidentielle de 2007 sur son bilan d'homme à poigne (et aux mots incendiaires) lorsqu'il était ministre de l'Intérieur", poursuit le journal.

    Mais alors que la cote de popularité du chef de l'Etat est "au plus bas" et que le Front National reprend des forces avec Marine Le Pen, "il est allé plus loin, inquiétant les membres de la droite traditionnelle".

    AFP. 06/08/10 

  • L'Holocauste du Japon - 6 et 9 août 1945

    VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/japon-les-etats-unis-pour-la-premiere-fois-presents-aux-ceremonies-du-souvenir-a-hiroshima-1214261

    Carte Hiroshima.jpg
    (Cliquez sur la carte pour la voir en totalité)

    Des représentants de plus de 70 nations étaient présents aux côtés de plusieurs dizaines de milliers de personnes venues assister à l'émouvante cérémonie au Mémorial de la Paix, sous un ciel d'azur semblable à celui qui régnait le matin du 6 août 1945 au-dessus de la ville de Hiroshima avant qu'elle ne se transforme en enfer.

    La France et la Grande-Bretagne avaient également dépêché des diplomates dans la ville martyre pour la première fois depuis la capitulation du Japon le 15 août 1945, en geste de soutien au mouvement en faveur du désarmement nucléaire mondial.

    Le Japon, seul pays à avoir été la cible de deux attaques nucléaires -- le 6 août à Hiroshima et le 9 août à Nagasaki -- réclame depuis longtemps l'abolition de toutes les armes de destruction massive.

    Les Etats-Unis, qui ont toujours affirmé que ces bombardements étaient nécessaires pour mettre fin à la guerre, n'ont jamais accepté de présenter des excuses pour les quelque 210.000 victimes, pour la plupart civiles, qui ont péri sur le coup ou des suites des radiations et des brûlures dans ces deux villes.

    "Le Japon, en tant que seule et unique nation ayant été victime de bombardements atomiques en temps de guerre, a une responsabilité morale de mener le combat pour construire un monde sans armes nucléaires", a déclaré le Premier ministre japonais Naoto Kan dans un discours.

    Une minute de silence a été observée à 08H15 (jeudi 23H15 GMT), instant précis où la bombe a explosé au-dessus de la ville. Elle a été suivie d'un discours du maire de Hiroshima, Tadatoshi Akiba, et par le lâcher de 1.000 colombes dans un geste symbolique de paix.

    Les Etats-Unis étaient représentés par leur ambassadeur au Japon, John Roos, une présence reflétant le soutien apporté par le président Barack Obama en faveur de la dénucléarisation.

    "Pour le bien des générations futures, nous devons continuer à oeuvrer ensemble en vue de réaliser un monde sans armes nucléaires", a indiqué M. Roos dans un communiqué. L'ambassadeur n'a fait aucune déclaration, ni pendant, ni après la cérémonie.

    Beaucoup au Japon espèrent que M. Obama se rendra à Hiroshima pendant sa visite dans l'archipel en novembre.

    "Ce serait très significatif si sa venue à Hiroshima et Nagasaki devenait réalité", a dit M. Kan, cité par l'agence Jiji.

    Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon était également présent pour la première fois à la cérémonie organisée chaque année à Hiroshima.

    "Pour beaucoup d'entre vous, ce jour reste aussi vivace que l'éclair blanc qui a incendié le ciel, et aussi sombre que la pluie noire qui a suivi", a-t-il dit. "Tant que les armes nucléaires continueront d'exister, nous vivrons dans l'ombre nucléaire".

    "Little Boy", surnom donné par les soldats américains à la bombe à uranium de quatre tonnes larguée sur Hiroshima, a explosé à plusieurs dizaines de mètres du sol dans une lumière aveuglante, dégageant un souffle et une chaleur de plusieurs milliers de degrés qui ont réduit les êtres humains à l'état de cendres dans un rayon de plusieurs centaines de mètres.

    On estime à 140.000 le nombre de personnes mortes instantanément ou des suites des brûlures atroces et des radiations à Hiroshima, et à plus de 70.000 le nombre de victimes de la bombe au plutonium larguée trois jours plus tard sur Nagasaki, à 300 km plus à l'ouest.

    AFP. 06/08/10

  • Carla fait son cinéma

    Carla et Owen Wilson.jpg
    Avec l'acteur Owen Wilson

    Interrogé sur la prestation de l'épouse du président de la République, un membre de l'équipe de tournage a confié à l'AFP qu'elle avait eu "quelques soucis".

    "Lors des déplacements, elle regardait par terre pour voir où se trouvaient les marques. Quand on lui demandait de tourner la tête, elle fixait parfois la caméra. Ce sont des erreurs qui font qu'on doit rejouer la scène", a-t-il expliqué, soulignant toutefois qu'"elle connaissait son texte par coeur en arrivant".

    En outre, "elle était très curieuse de ce qui se passait. Elle posait beaucoup de questions à l'équipe", a-t-il ajouté.

    AFP. 05/08/10 

  • Lyon: 4 blessés dans le braquage d'un supermarché, 3 interpellations

    CASINO.jpg
    Deux des blessés sont sérieusement touchés mais "leurs jours ne sont pas en danger", et deux autres plus légèrement atteints. Tous sont membres du personnel du supermarché, un magasin de l'enseigne Casino situé dans le 8e arrondissement de Lyon.

    L'attaque s'est produite vers 06H00, menée par deux hommes cagoulés et armés d'une arme de poing et d'une arme d'épaule, dont les types ne sont pas encore connus, a-t-on précisé de même source.

    Rapidement alertés, les policiers de la DDSP ont interpellé les deux assaillants vers 06H20 et un complice présumé une demi-heure plus tard, a-t-on ajouté.

    Les attaques à main armées se sont multipliées depuis quelques mois dans l'agglomération lyonnaise, mais elles visaient plutôt jusqu'alors des bijouteries, Lyon étant le premier pôle français de fabrication de bijoux.

    Le 15 juillet, un employé d'une bijouterie du centre de la ville avait été légèrement blessé lors d'un braquage.

    Dans plusieurs de ces affaires, les malfaiteurs ont fait usage de leurs armes ou ont pris en otage des employés et leurs familles.

     AFP. 06/08/10

  • Russie: le feu s'approche de la région de Tchernobyl

    Forêt incendie Russie.jpg
    (Cliquez sur la photo)

    Des dépôts de munitions ont été évacués dans les environs de Moscou. Une région irradiée au moment de l'explosion de Tchernobyl est également sous surveillance, notamment française.

    L'inquiétude n'en finit plus de grandir en Russie, où les températures particulièrement élevées cet été favorisent les incendies qui ont déjà fait 50 morts et détruits 2000 maisons. Jeudi, c'est autour de dépôts de munitions et d'un site nucléaire que l'attention s'est cristallisée.

    Menacés par le feu, particulièrement actif dans l'ouest du pays, des dépôts de munitions d'artillerie et de missiles situés à 70 km au sud-ouest de Moscou ont ainsi été transférés «vers un endroit sûr», a déclaré un porte-parole du ministère russe de la Défense. Dmitri Medvedev avait ordonné la veille de renforcer la protection des sites stratégiques après l'incendie d'une base logistique militaire près de la capitale qui aurait détruit quelque 200 avions, selon des médias russes.

     

    L'IRSN reste vigilant

     

    L'aggravation de la situation dans le sud-ouest du pays fait aussi craindre que les incendies n'atteignent une région dont le sol et les végétaux ont été irradiés lors de l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986. «Si un incendie s'y déclarait, des substances radioactives pourraient s'envoler avec la fumée et une nouvelle zone polluée apparaîtrait», a averti le ministre des Situations d'urgence Sergueï Choïgou, précisant que la zone était «surveillée attentivement».

    La France est elle aussi en état de vigilance face à cette possibilité. L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire a annoncé jeudi qu'il allait mesurer avec une «attention toute particulière» les particules qui pourraient atteindre l'Hexagone à la suite des incendies. L'institut précise dans un communiqué qu'il «pourra disposer dans quelques semaines des résultats de mesure» en cours, et assure qu'il les présentera « dès qu'ils seront disponibles». «En tout état de cause, les niveaux d'activité susceptibles d'être observés en France à la suite de tels phénomènes ne sont pas de nature à provoquer une inquiétude d'ordre sanitaire», précise toutefois l'IRSN.

    La situation semblait en revanche «stabilisée» aux environs du centre nucléaire de Sarov (région de Nijni Novgorod, à 500 km à l'est de Moscou), d'où les autorités ont affirmé mercredi avoir évacué les matières fissiles et explosives.

     

    Les exportations de blé interdites

     

    Le bilan des pertes humaines est passé jeudi de 48 à 50 morts après la découverte d'un corps dans une maison calcinée dans la région de Nijni Novgorod et le décès d'une autre victime dans un hôpital de la région de Voronej (500 km au sud-est).

    En raison de la sécheresse qui entraîne une énorme perte pour les récoltes, le premier ministre Vladimir Poutine a par ailleurs interdit les exportations de céréales jusqu'à la fin de l'année. La Russie est le troisième exportateur mondial de céréales, et les difficultés de son agriculture ont déjà contribué à une flambée des cours du blé sur les marchés mondiaux.

    De son côté, le maire de Moscou, Iouri Loujkov, a chargé le gouvernement régional de renforcer les mesures de sécurité anti-feu, après plusieurs incendies importants, et un feu de forêt dans un vaste parc de la capitale.

    Au total 162.000 personnes sont mobilisées pour combattre les 600 feux qui embrasent le pays. Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi que les autorités françaises «se tenaient prêtes à répondre à toute demande d'assistance», selon un communiqué de l'Elysée. La France dispose d'avions bombardiers d'eau, tout comme l'Italie qui a déjà dépêché deux Canadair en Russie.

    Le Figaro - 06/08/10

  • Renforts policiers en Isère: "le compte n'y est pas"

    TF1 News : Quelques jours après les événements de Grenoble, des policiers ont à nouveau été victimes de tirs, l'un sur sa maison, près de Lyon, les autres  sur leurs véhicules à l'occasion de patrouilles à Auxerre et Villiers-le-Bel, sans qu'il y ait de blessés. La réponse politique du chef de l'Etat vous semble-t-elle adaptée ? 

     Yannick Danio, délégué national du syndicat  Unité SGP Police FO : la situation s'aggrave quasiment quotidiennement puisqu'aujourd'hui on n'hésite plus à tirer sur le domicile d'un policier. Des caps ont été franchis, depuis  un petit moment déjà. Il y a une banalisation de la violence dans la société. Violence dont les policiers sont les premières victimes puisqu'ils sont toujours en première ligne pour intervenir. Or, il continue d'y avoir un réel décalage entre le discours politique, et ce que nous vivons nous, policiers, sur la voie publique.  

    On manque cruellement d'effectifs car non seulement le policier  doit être là pour réprimer mais aussi pour prévenir.  Cet aspect prévention a totalement disparu depuis presque dix ans maintenant. On ne cesse de le dire mais nous ne sommes pas entendus. Une bonne police de proximité est une source de renseignements importante. On n'aura jamais une police efficace sans cet aspect. Pour endiguer la violence, il faut des policiers en permanence sur la voie publique.

    TF1 News : Pour Grenoble, le chef de l'Etat a toutefois annoncé l'envoi de renforts policiers et le ministre de l'Intérieur a mis en place ce jeudi un Groupement d'intervention régional. Cela semble aller dans le bon sens ?
    Y.D. :
    En 20 ans, l'agglomération  grenobloise s'est enrichie de 20 000 habitants et dans le même temps, la police a perdu 120 fonctionnaires. Ce prorata ne peut évidemment pas fonctionner. Pour faire à la situation actuelle, Grenoble a besoin de plus de policiers de terrain, de plus de policiers expérimentés. Or, quelques jours à peine après l'annonce par le chef de l'Etat de l'envoi de 30 policiers en renforts, ce qui n'est déjà pas assez, on s'est aperçu que sur la quarantaine promise, on compte nous envoyer 21 adjoints de sécurité (ADS). Or, les ADS qui n'ont qu'un rôle de supplétif, d'adjoint au gardien de la paix. Mieux encore, il se trouve que d'ici la fin de l'année 21 policiers de terrain vont quitter la circonscription, suite à des mutations ou des départs en retraite. Ils ne seront que 17 à être remplacés. Donc le compte n'y est vraiment pas. On reste dans la communication politique.
     
    C'est un peu la même chose pour les groupes d'intervention régionaux. Les GIR permettent aux différentes administrations de travailler en commun  et c'est une très bonne chose. Ces structures, ce sont un peu les incorruptibles contre la criminalité qui génère beaucoup d'argent. Le problème, c'est qu'il faut leur donner les moyens de fonctionner. On nous promet que ce sera le cas pour Grenoble mais quand on regarde la politique des GIR menée jusque là, on peut en douter.
     
    TF1 News : Concernant les suites de l'enquête sur le braquage du casino d'Uriage, les quatre suspects interpellés mercredi ont tous été relâchés sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux, c'est un échec ?
    Y.D. :
    Ce n'est pas un échec. Nous étions dans le cadre d'une procédure judiciaire placée sous la responsabilité d'un juge d'instruction. Ces personnes n'ont pas été prises au hasard. C'est parce qu'il y avait suffisamment de preuves pour estimer qu'elles auraient des éléments à nous donner pour permettre de procéder à l'interpellation du fugitif qui accompagnait le braqueur décédé, ainsi que des personnes ayant participé aux violences par la suite. Nous avons suffisamment dit que nous étions face à un réseau de criminalité organisé. Le braqueur et son complice ne sont pas des voleurs de mobylettes... 
     

    05/08/10