Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1533

  • Pédophilie: le Pape a demandé explicitement "pardon" pour la première fois

    ALeqM5harvVp5LhJDoZ_nlh0vmxc3V7tOA Pape avec crucifix 11 juin.jpg
    Benoît XVI le 11 juin
    ALeqM5ju2NcK59eKkhw3aUmP_rDyTabk1w place st Pierre.jpg
    Place Saint-Pierre lors de la messe célébrée le 11 juin
    (Cliquez sur les photos)

    CITE DU VATICAN — Pour la première fois, Benoît XVI a explicitement "demandé pardon" pour les abus sexuels commis par des prêtres "à l'égard des petits", en clôturant vendredi une année sacerdotale entachée par une cascade de scandales pédophiles au sein de l'Eglise catholique.

    Lors d'une messe concélébrée place Saint-Pierre, avec 15.000 prêtres venus d'une centaine de pays, une première, le pape a aussi "promis" que l'Eglise allait "faire tout ce qui est possible" pour que les "abus" sexuels sur des mineurs par des religieux "ne puissent jamais plus survenir".

    Pour le vaticaniste Bruno Bartoloni, le pape "essaye de faire sortir un bien d'un mal". Aux yeux de Benoît XVI, les scandales de pédophilie "sont un choc qui font comprendre que les comportements passés étaient condamnables et qu'il faut avoir à présent un langage de vérité", a dit M. Bartoloni à l'AFP.

    "Il est arrivé qu'au cours de cette année de joie pour le sacrement du sacerdoce, sont venus à la lumière les péchés des prêtres, en particulier l'abus à l'égard des petits", a déploré le pape.

    "Nous demandons avec insistance pardon à Dieu et aux personnes impliquées, alors que nous entendons promettre de faire tout ce qui est possible pour que de tels abus ne puissent jamais plus survenir", a ajouté Benoît XVI.

    Il a "promis" que l'Eglise ferait "tout ce qui est possible pour examiner attentivement l'authenticité de la vocation" des futurs prêtres, et "mieux encore accompagner les prêtres sur leur chemin, afin que le Seigneur les protège dans les situations difficiles et face aux dangers de la vie".

    Ces scandales entraînent "un devoir de purification", a-t-il affirmé.

    Il a aussi souligné que, comme le berger qui doit protéger son troupeau, l'Eglise "doit utiliser le bâton du pasteur" pour "protéger la foi contre les falsificateurs, contre les orientations qui sont en réalité des désorientations". "Il ne s'agit pas d'amour quand on tolère des comportements indignes de la vie sacerdotale", a-t-il lancé alors que la hiérarchie catholique est accusée de ne pas avoir sanctionné les prêtres coupables.

    Depuis la publication en novembre d'un rapport en Irlande faisant état de centaines d'abus sexuels commis sur des enfants par des prêtres couverts par leur hiérarchie, les révélations sur des affaires de ce type se sont multipliées dans plusieurs pays d'Europe, y compris en Allemagne, pays natal du pape, d'Amérique du Nord et d'Amérique latine.

    Le pape, lui-même accusé d'avoir couvert des prêtres pédophiles, a durement condamné ces "péchés", affirmant notamment être "réellement désolé" dans une lettre aux catholiques irlandais. Et lors de son voyage au Portugal en mai, il a reconnu que "la plus grande persécution de l'Eglise ne vient pas d'ennemis extérieurs mais naît du péché de l'Eglise".

    Durant son premier voyage hors d'Italie de l'année, en avril à Malte, il avait également rencontré huit hommes victimes d'actes pédophiles commis par des prêtres, priant et pleurant avec eux, selon l'un d'eux.

    Mais il n'avait jamais jusqu'à présent prononcé le mot "pardon" ni évoqué de façon aussi explicite "les abus contre les petits".

    AFP. 11 juin 2010

  • Isère: septuagénaire mortellement poignardé: deux jeunes en garde à vue

    AFP - Deux jeunes, dont un mineur, se trouvaient en garde à vue vendredi après-midi dans le cadre de l'enquête sur l'agression mortelle dont a été victime un septuagénaire le 6 juin en Isère, a-t-on appris de source judiciaire.

    Le majeur, âgé de 18 ans, qui reconnaît sa participation à l'agression mais accuse le mineur d'être l'auteur des coups de couteaux, va être déféré vendredi en fin d'après-midi au parquet, qui devrait requérir sa mise en examen pour vol avec arme suivi de meurtre et sa détention, a-t-on précisé de même source.

    Le parquet a décidé d'ouvrir une information judiciaire.

    Le procureur de la République de Grenoble, Jean Philippe, et la directrice départementale de la sécurité publique de l'Isère, Brigitte Jullien, tiendront un point presse au palais de justice à 17H00.

    La garde à vue du mineur, qui nie avoir participé aux faits, pourrait être prolongée.

    Dimanche 6 juin, Aldo, un septuagénaire qui rentrait d'une partie de boules, a été agressé par deux jeunes, qui ont tenté de lui dérober son portefeuille à Saint-Martin-d'Hères, dans la banlieue de Grenoble. Alors que l'homme tentait de se défendre, l'un des deux jeunes lui a asséné deux coups de couteau, dont un mortel.

    C'est sur la base d'un coup de fil anonyme à la police que les enquêteurs sont parvenus à identifier le majeur, qui a été accompagné par un éducateur mercredi soir au commissariat de Grenoble, a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

    Ce dernier a raconté qu'ils avaient repéré leur victime lors de sa partie de boules, constatant qu'il était muni d'un portefeuille rempli de billets.

    Il a également désigné aux enquêteurs l'endroit où ils avaient caché le portefeuille et le couteau, qui a pu être récupéré et est actuellement analysé.

    La sûreté a interpellé le mineur jeudi soir dans l'agglomération grenobloise.

    11 juin 2010

  • Découverte d'une chaussure de 5.500 ans, la plus vieille connue au monde

    photo_1276122673791-1-0 chaussure la plus vieille du monde.jpg

    WASHINGTON — Un mocassin en cuir parfaitement préservé datant de 5.500 ans, qui en fait la plus vieille chaussure connue au monde, a été découvert dans une caverne en Arménie, selon des travaux archéologiques publiés mercredi.

    Cette découverte a fait l'objet d'une communication publiée dans la revue scientifique américaine en ligne PLoS ONE (Public Library of Science).

    Ce mocassin a été fait d'un seul morceau de cuir et a été travaillé pour épouser la forme du pied de celui ou celle qui le portait.

    La chaussure était remplie d'herbe séchée mais les chercheurs ne peuvent pas dire avec certitude si cela visait à garder le pied au chaud ou la forme du mocassin.

    "On ne sait pas non plus si ce mocassin appartenait à un homme ou à une femme", observe Ron Pinhasi, un archéologue du College Cork à Cork en Irlande, principal auteur de ces recherche.

    "Bien que cette chaussure soit de taille 37, selon le système de mesure européen (7 aux Etats-Unis), elle aurait pu aussi être portée par un des hommes de cette époque, qui étaient plus petits qu'aujourd'hui", ajoute-t-il.

    La caverne se situe dans la province arménienne de Vayotz Dzor, une région frontalière avec l'Iran et la Turquie.

    Le fait que l'environnement à l'intérieur de la caverne soit sec, frais et constant a créé des conditions de préservation exceptionnelles également pour les autres différents objets qui y ont été découverts, tels de grands récipients dont beaucoup contenaient du blé, de l'orge, des abricots et d'autres plantes comestibles.

    Une épaisse couche de fumier de chèvre recouvrait également le sol de la caverne ce qui a, en séchant, littéralement scellé les objets recouverts, les préservant pour des millénaires.

    "Nous pensions tout d'abord que le mocassin et les autres objets contenus dans la caverne dataient seulement de 600 à 700 ans car ils étaient en très bon bon état", explique Ron Pinhasi.

    "Ce n'est qu'après que ces objets furent datés au radiocarbone par deux laboratoires, un à l'Université d'Oxford (Grande-Bretagne) et l'autre en Californie, que nous avons réalisé que le mocassin était antérieur de plusieurs centaines d'années à ceux portés par Ötzi, l'humain congelé et déshydraté découvert fortuitement en septembre 1991 à 3.200 mètres d'altitude, à la frontière austro-italienne.

    Ötzi avait été enseveli des millénaires sous une couche de glace et la fonte importante du glacier, durant cet été-là, a permis de le mettre au jour.

    AFP. 10/06/10

  • "Les magistrats franc-maçons doivent se dévoiler"

    6e4f05f4-f46a-11dd-9bf2-6ef6c660be38 Eric de Montgolfier.jpg
    Eric de Montgolfier
    Le procureur Eric de Montgolfier dénonce le secret de l'appartenance maçonnique et revient sur le code de déontologie publié jeudi.

    Un code de déontologie des juges est publié ce jeudi aux éditions Dalloz. Ce texte, élaboré par le Conseil supérieur de la magistrature, doit servir de « guide » aux magistrats. Il pose, de manière implicite, la question de l'appartenance maçonnique, très répandue dans les milieux judiciaires.

    Le texte précise :

    « Le magistrat s'abstient de se soumettre à des obligations ou contraintes de nature à restreindre sa liberté de réflexion et d'action et de porter atteinte à son indépendance. »

     

    Eric de Montgolfier, procureur de la République à Nice depuis dix ans, combat depuis longtemps le secret de l'appartenance maçonnique. Pour les juges comme pour l'ensemble des fonctionnaires. Un débat qui, en France, reste entaché par la chasse aux franc-maçons pendant la période de l'occupation. Entretien.

    Que pensez-vous aujourd'hui des magistrats franc-maçons ?

    Mon point de vue s'est renforcé. Ce n'est pas l'appartenance maçonnique qui est gênante, mais son usage. Mais je mets sur le même plan l'appartenance à une Eglise, à une secte ou à une loge maçonnique. Ce qui me pose problème chez un maçon, c'est quand il ne se dévoile pas, car cela ouvre la possibilité à des opérations occultes. Cela vaut pour un magistrat comme pour un tas de gens.

    Vous seriez donc favorable à la création d'un registre des franc-maçons ?

    Nous avons aujourd'hui des annuaires, électroniques et sur papier. Rien n'empêcherait que l'appartenance maçonnique y figure… On met bien la Légion d'honneur et le mérite.

    Moi, je suis catholique. Quand je vais à la messe, ce n'est pas dans les catacombes. J'en informe les autres et cela me protège moi-même.

    A Nice, vous savez qui est franc-maçon dans votre tribunal ?

    Je le sais parfois, quand ils veulent bien me le dire. Le problème pour nous, magistrats, c'est que toutes nos décisions sont fragiles par la suspicion même qu'elles peuvent soulever, en raison de nos appartenances personnelles.

    Révéler sa propre appartenance maçonnique, ce n'est pas une atteinte à la liberté. Je ne comprends pas pourquoi on persiste à dissimuler ce genre de chose. Il ne faut pas fantasmer, nous ne sommes plus en 1940. Quand je vais à la Grande Loge de France, je sais qui est maçon.

    Vous êtes contre la maçonnerie ?

    Non, pour moi il y a d'un côté la vraie maçonnerie d'initiés, le fait de croire et de respecter les dogmes. Et puis il y a aussi la maçonnerie des dérives, des faux frères…

    Vous parlez de « dérives » ; certaines vous ont-elles particulièrement marqué ?

    Ici à Nice, je suis bien placé pour savoir qu'il y a des dérives. Regardez l'affaire Mouillot où un magistrat a fini devant le Conseil supérieur de la magistrature. Il faut relire la décision du CSM dans l'affaire Renard.

    Mais pour ce genre de dérives, il faut aussi des maçons chez les avocats, non ?

    Il y a sûrement plus de maçons chez les avocats que les magistrats, mais eux ne prennent pas de décisions ! Cela concerne tous ceux qui exercent des fonctions d'autorité dans l'Etat et qui prennent des décisions. Ceux-là devraient se dévoiler.

    Certains franc-maçons sont-ils d'accord avec vos arguments ?

    Oui, y compris certains grands maîtres. Et pour une raison simple : le maintien du secret met leur obédience en danger, à cause des dérives qui ont lieu. En disant qui est maçon, on affaiblira la suspicion dont elles souffrent. Cela n'a rien de scandaleux d'être maçon.

    Vous a-t-on déjà proposé de « passer sous le bandeau » ?

    Oui, on me l'a suggéré. Mais tant que je serai catholique, cela me semble impossible. Pour reprendre les termes de Jean-Paul II, on ne peut pas appartenir à deux Eglises. Et puis, tant que j'exercerai une fonction d'autorité, ça sera « non ».

    Rue89 - 09/06/10

  • Boutin renonce à son salaire mais juge que "beaucoup" sont dans son cas

    photo_1276186684525-9-0 Boutin renonce.jpg

    L'ancienne ministre Christine Boutin a annoncé jeudi soir qu'elle renonçait à son salaire de 9.500 euros par mois pour sa mission sur la mondialisation tout en affirmant que "beaucoup de gens" parmi les chargés de mission cumulaient plusieurs rémunérations.

    "J'ai décidé de mener cette mission de façon gracieuse en renonçant à mes 9.500 euros", a déclaré Christine Boutin sur France 2.

    "Je suis en train de créer une jurisprudence avec cette décision. Parce qu'il y a beaucoup de gens qui sont dans cette situation et qui vont aujourd'hui ou demain être confrontés au même problème", a-t-elle averti.

    L'ancienne ministre s'est retrouvée mardi soir au centre d'une polémique après les révélations du Canard enchaîné sur son salaire de 9.500 euros nets par mois pour une mission que lui a confiée l'Elysée sur les "conséquences sociales" de la mondialisation.

    Outre ces 9.500 euros, Christine Boutin, 66 ans, touche son indemnité de conseillère générale des Yvelines et sa retraite de députée, soit un total de 17.500 euros par mois.

    Plusieurs voix dans la majorité se sont émues de ce cumul. Le ministre du Travail Eric Woerth avait demandé à Mme Boutin jeudi matin de renoncer à sa retraite parlementaire.

    Christine Boutin a précisé sur France 2 que son choix était "moins intéressant que ce que proposait M. Woerth".

    "J'ai entendu les Français qui ont de petits salaires", a-t-elle ajouté.

    Le Point - 10/06/10

  • Pourquoi les scolariser?

    La police est intervenue à deux reprises,aujourd'hui, dans un collège d'Evry, pour interpeller des élèves à la demande de la proviseure, a-t-on appris de source policière.
    La première intervention a eu lieu vers 10H00. Un adolescent de 14 ans a été interpellé pour avoir frappé un autre élève afin de lui dérober son téléphone portable.

    Puis, vers 14H00, la police est de nouveau appelée pour interpeller une élève, également âgée de 14 ans, qui se trouvait en possession d'un couteau en classe, car elle avait peur d'une autre élève.

    Les deux collégiens ont été remis aux parents et un juge des enfants a été saisi, a précisé cette source policière.

    Le Figaro - 10/06/10

     

  • Iran: la Russie livrera ses missiles S-300

    556px-Evstafiev-Sergey-Lavrov.jpg
    Serguei Lavrov

    Les sanctions prises par l'ONU contre l'Iran n'empêchent pas la livraison de missiles russes sophistiqués S-300 à la République islamique, a déclaré ce soir le ministère russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

    Le Figaro - 10/06/10

  • Les regrets sionistes de Clinton

    La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a regretté que l'opposition iranienne ait renoncé à manifester pour marquer le premier anniversaire de la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad.

    Le Figaro - 10/06/10

  • Le "Charles-de-Gaulle" avant fin 2010 en opérations dans l'océan Indien et le golfe Persique

    photo_1276172882271-1-0 porte-avions.jpg
    Sarkozy Charles de Gaulle.jpg
    Le 10 juin 2010 en rade de Toulon 
    (Cliquez sur les photos)

    A BORD DU CHARLES DE GAULLE — Le porte-avions Charles de Gaulle sera envoyé "en opérations" dans le golfe Persique et l'océan Indien avant la fin 2010, a annoncé jeudi le président Nicolas Sarkozy lors d'une visite à bord du bâtiment, en rade de Toulon.

    Le président Nicolas Sarkozy a affirmé jeudi que la France devait poursuivre son combat contre les talibans et Al-Qaïda, alors qu'un 43e soldat français vient d'être tué en Afghanistan.

    "La France ne peut pas renoncer à lutter contre le terrorisme et les terroristes. Ce n'est pas possible. Nous devons aider les Afghans jusqu'à ce qu'ils soient en mesure d'assumer seuls leur sécurité et leur développement", a affirmé M. Sarkozy.

    "Notre pays assume aujourd'hui pleinement ses responsabilités de grande puissance, grâce à notre participation aux structures de commandement de l'Otan, grâce à notre capacité à nous déployer partout dans le monde aux côtés de nos alliés et de nos partenaires", a affirmé M. Sarkozy.

    Le président a rappelé que "10.000 femmes et hommes étaient actuellement engagés au nom de la France dans des opérations extérieures pour défendre nos valeurs, préserver une paix fragile et garantir nos engagements internationaux".

    "Vous-même allez partir en opérations avant la fin de l'année en océan Indien et dans le golfe Persique", a lancé le chef de l'Etat aux quelque 1.560 marins présents jeudi sur le Charles-de-Gaulle.

    L'unique porte-avion français, qui peut accueillir à son bord jusqu'à 35 avions (Rafale et Super Etendard) ainsi que 5 hélicoptères, a régulièrement navigué ces dernières années dans l'océan Indien, participant aux opérations de l'Otan en Afghanistan.

    Il a repris du service fin août 2009 après six mois d'arrêt en raison de problème techniques. De fin août à février 2010, le Charles-de-Gaulle a effectué des exercices en Méditerranée occidentale, avant de participer, de février à mai, à des exercices de l'Otan, de la Turquie à la Norvège.

    AFP. 10/06/10

  • Pays-Bas: les libéraux prêts à faire alliance avec Geert Wilders

    geert-wilders1.jpg
    Geert Wilders
    Aux Pays Bas, les libéraux ont devancé les travaillistes d’un siège alors que le parti d’extrême droite PVV arrive troisième, lors des élections législatives anticipées mercredi aux Pays-Bas, selon des résultats provisoires publiés après le dépouillement de 94 % des bulletins de vote. Si les travaillistes excluent toute alliance avec Geert Wilders (photo), il n’en est pas de même des libéraux.

    Le parti libéral VVD, mené par Mark Rutte, 43 ans, obtient 31 sièges de député sur 150 et le parti travailliste (PvdA), conduit par l’ancien maire d’Amsterdam Job Cohen, 62 ans, 30 sièges. Les deux partis avaient été donnés tout au long de la soirée électorale avec 31 sièges chacun. Ancien cadre du géant de l’agro-alimentaire Unilever, Mark Rutte pourrait devenir le premier Premier ministre libéral des Pays-Bas depuis la Première guerre mondiale.

    Avec ce scrutin, c’est désormais l’extrême droite occidentaliste de Geert Wilders qui fait figure de troisième force du pays et sur laquelle repose l’avenir du prochain gouvernement. Le Parti pour la liberté (PVV), qui a mené une « croisade contre l’islamisation », soutient des thèses ultra-libérales et européistes comme la directive Bolkenstein, s’affirme islamophobe mais assez peu favorable à endiguer l’immigration invasion dans sa globalité, milite en faveur d’une alliance avec Israël et les Etats-Unis telle que les néo-conservateurs de l’ancienne administration de G. W. Bush pouvaient la définir.

    Wilders est une sorte de Pim Fortuyn, mais en un peu moins extravagant : reconnu comme ouvertement gay et libertin, provocateur, cet ancien professeur d’économie avait une claire orientation marxiste, féministe, partisan de la légalisation des drogues et du mariage homosexuel (source). Wilders a repris certains thèmes de Fortuyn, comme la défense des droits des homosexuels et l’homoparentalité. De surcroît, dans son pays, il n’hésite pas à soutenir ce que nous appelons en France des « patrons négriers » ou « patrons voyous ». Il est tout l’opposé de Le Pen.

    Aussi, Geert Wilders n’a jamais caché sa franche hostilité au Front national de Jean-Marie Le Pen : « je ne suis pas un extrémiste, je n’ai rien à voir avec Le Pen », affirmait-il encore en mars 2009. Geert Wilders ne s’est jamais déclaré nationaliste, il refuse même ce terme ; c’est un extrémiste de droite. Du reste, ses partisans français se retrouvent essentiellement au sein de tendances politiques extrémistes ouvertement hostiles au Front national, comme le MPF de Philippe de Villiers, la mouvance identitaire ou encore nombre de partisans de Carl Lang.

    En passant de 9 à 24 sièges, Wilders réalise son meilleur score et peut même prétendre à participer à une coalition gouvernementale. Avec un tel pedigree, il peut y arriver.

    NPI - 10/06/10

  • Le FN salue le grand succès de l'extrême-droite néerlandaise

    PARIS — Le Front national (FN) a salué jeudi matin le "grand succès" du parti d'extrême droite Parti de la Liberté (PVV) de Geert Wilders, arrivé en troisième position lors des élections législatives anticipées mercredi aux Pays-Bas et passé de neuf à 24 sièges de députés.

    "Le Front national se réjouit du grand succès obtenu par le Parti de la Liberté (PVV) aux Pays-Bas, lors des élections qui ont eu lieu hier", écrit le vice-président du FN Bruno Gollnisch, chargé des questions internationales au sein de son parti.

    "Venant après les percées réalisées lors de l'élection présidentielle en Autriche, législative en Hongrie et en Grande-Bretagne, ces résultats témoignent d'une poussée en Europe des résistances à la destruction des identités nationales", assure M. Gollnisch.

    "Le Front national espère que les dirigeants du PVV comprendront la nécessité absolue pour tous les patriotes européens de s'unir contre la désinformation par laquelle on voudrait les condamner à l'isolement", conclut le vice-président du FN.

    AFP. 10/06/10

  • Montreuil: il fait un doigt d'honneur à des policiers, il est tabassé

    L'Inspection générale des services (IGS, la "police des polices") a été saisie après une plainte pour des violences policières qui auraient été commises entre Montreuil et Bobigny, le 30 mai, à l'encontre d'un mineur de 16 ans, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Les faits se seraient déroulés entre 1 h 20 et 2 h 15 le 30 mai. Trois policiers pourraient être impliqués. L'IGS a été immédiatement saisie, selon la source judiciaire, confirmant des informations de RTL. Une incapacité totale de travail (ITT) de 7 jours a été prescrite au jeune de 16 ans.

    L'enquête en cours devra déterminer la réalité des faits et le rôle de chacun des policiers dans cette affaire.

    Selon RTL , les trois policiers avaient arrêté à Montreuil un jeune de 16 ans soupçonné de leur avoir fait un doigt d'honneur. Au lieu de le conduire au commissariat, ils l'ont conduit sur un terrain vague, avant de le passer à tabac et de l'abandonner sur place.

    Le Point - 10/06/10

  • Le lobby sioniste tire les ficelles et Barack Obama ne fait qu'obéir

    800px-Ali-Larijani.jpg
    Ari Larijani - (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    Pour le président du parlement iranien, Ali Larijani, les Américains n’ont fat que monter une mise en scène quelque peu naïve à New York, mais en réalité c’est le lobby sioniste qui tirait les ficelles de cet acte de la pièce.

    Le président du parlement iranien réagissait en ces termes à l’adoption du nouveau train de sanctions adopté par le conseil de sécurité contre le programme nucléaire pacifique de l’Iran après la signature d'un accord parlementaire avec son homologue omanais à Téhéran.


    «La position de nos amis omanais quant à notre programme nucléaire a toujours été claire et nous saluons les positions adoptées par nos amis dans la défense des droits légitimes nucléaires de notre nation " a déclaré le président du parlement iranien.


    Ali Larijani évoquant la visite du président américain en Egypte et sa promesse d'aider le peuple palestinien opprimé a estimé que bien qu’un an se soit écoulé depuis cette visite et la promesse faite, tout un chacun remarque qu’aujourd’hui la violation des droits des Palestiniens s’est intensifiée et que le soutien des Etats-Unis aux actes criminels sionistes se poursuit."

    IRNA - 10/06/10

  • Des juifs d'Allemagne préparent une flottille pour Gaza...

    Boycott-Israel.jpg

    Des juifs d'Allemagne préparent un bateau chargé d'aide humanitaire à destination de Gaza, en vue d'un départ fin juillet, a indiqué jeudi une responsable de l'initiative à Berlin.

    "La liste des passagers n'est pas encore établie, mais nous avons beaucoup, beaucoup de demandes venues du monde entier", a déclaré à la radio Deutschlandfunk Edith Lutz, qui prépare cet acheminement organisé par la section allemande du réseau "Juifs européens pour une paix juste" au Proche-Orient (JEPJ).

    Parmi les personnes intéressées figurent aussi "de nombreux Israéliens", aux côtés de responsables politiques et de non juifs, mais ces derniers passeront après les autres car "les demandes de juifs pour ce bateau juif ont bien sûr plus de poids", a dit Mme Lutz.

    Après le raid meurtrier lancé par Israël contre une flottille internationale le 31 mai, "notre bateau est plus urgent que jamais", selon Mme Lutz. Cette opération, menée dans les eaux internationales, a coûté la vie à neuf passagers, huit Turcs et un Américano-turc.

    Son projet a reçu selon elle "beaucoup de messages de soutien venus d'Israël". "Nous allons y aller et nous essaierons de convaincre Israël que notre bateau est inoffensif et qu'il peut y en avoir d'autres comme ça. Si Israël nous barre la voie, nous ferons demi-tour. Mais nous reviendrons ensuite", a prévenu Mme Lutz.

    L'organisation a rassemblé des dons pour les enfants de Gaza, "des cartables avec du matériel scolaire", des jouets, des vêtements et des instruments de musique, a dit Mme Lutz.

    "Nous ne savons pas si on nous laissera passer. Nous sommes en contact avec le gouvernement israélien et avec l'ambassade à Berlin. Nous les avons informés depuis longtemps", a dit Mme Lutz. Dans une première lettre de réponse, l'ambassade d'Israël en Allemagne a dit ne pas pouvoir aider l'organisation, a-t-elle précisé, mais les discussions se poursuivent.

    L'objectif est que la traversée ait lieu fin juillet, mais rien n'est encore arrêté, selon Mme Lutz.

    Le Figaro - 10/06/10


    Quelle odieuse comédie!

  • Johnny a rendu visite à Polanski, son vieil ami

    959036_jh polanski.jpg
    (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    est fidèle en amitié. En octobre dernier, alors qu'il séjournait en Suisse, il avait comparé la détention de , assigné à résidence dans son chalet de Gstaad, à un «guet-apens». «Qu'on foute la paix à cet homme-là !», s'était insurgé le chanteur.

    Cette semaine, Johnny a témoigné de sa sympathie pour le cinéaste en lui rendant visite dans la station huppée des Alpes suisses où tous deux possèdent un chalet. Révélée par la presse locale, la rencontre a été confirmée par l'entourage de la star.

    Johnny Hallyday, qui se remet d'une série d'opérations, est arrivé vendredi en Suisse pour y passer quelques jours en famille. Il a pu rencontrer et s'entretenir mardi avec le cinéaste Roman Polanski, confiné dans sa villa depuis le 4 décembre dans l'attente d'une éventuelle extradition aux Etats-Unis où il est poursuivi pour des relations sexuelles avec une mineure en 1977.

    Durant l'entretien, les deux artistes ont évoqué cette affaire, indique le quotidien lausannois Le Matin. Le réalisateur du «Pianiste», qui a fui les Etats-Unis en 1978 après avoir purgé une peine de 42 jours de prison pour cette affaire, a été arrêté sur mandat américain le 26 septembre à son arrivée à Zurich où il devait recevoir une consécration lors d'un festival de .

    La Suisse a reçu officiellement la demande d'extradition américaine en octobre. Elle devrait se prononcer dans les «prochaines semaines» sur cette demande, a assuré la ministre de la Justice helvétique Eveline Widmer-Schlumpf, fin mai. Le porte-parole du ministère suisse de la Justice, Folco Galli a une nouvelle fois expliqué jeudi que «l'affaire (était) pendante».

    Le Parisien avec AFP - 10/06/10

  • Poutine sceptique sur les sanctions contre l'Iran

    Poutine.jpg
    Poutine le 7 juin à Sotchi

    Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a accordé une interview à l'Agence France-Presse et à la chaîne de télévision France 2 avant son voyage en France jeudi et vendredi.

    Voici quelques déclarations de l'homme fort de la Russie qui s'exprimait lundi à Sotchi, station touristique de la mer Noire qui accueillera les jeux Olympiques d'hiver en 2014.

    IRAN

    "Vous connaissez un seul exemple de sanctions efficaces? Dans l'ensemble elles sont inefficaces".

    "Contre la Corée du Nord, des sanctions ont été appliquées. Le programme se développe, de plus c'est sous le coup de sanctions que les dirigeants nord-coréens ont annoncé posséder l'arme nucléaire. Que valent-elles ces sanctions?".

    "Imaginez-vous le jour où il n'y aura plus aucun contrôle de la communauté internationale et de l'AIEA! Ce serait mieux? Et on fera quoi alors?"

    "L'usage de la force d'une façon ou d'une autre, il me semble qu'il ne faut même pas en parler. Selon moi, cela conduirait à une énorme tragédie sans le moindre résultat positif".

    ISRAEL GAZA FLOTTILLE

    "Il faut tout faire pour que rien de semblable ne se reproduise".

    "Ce qui est particulièrement tragique, c'est que cet acte se soit produit dans des eaux neutres. C'est quelque chose de complètement nouveau et cela exige évidemment un examen particulier".

    "Nous avons toujours appelé à la levée du blocus de Gaza. Je ne pense pas que de telles méthodes soient efficaces pour résoudre les problèmes auxquels la région fait face".

    CULTE DE LA PERSONNALITE

    "Même dans un cauchemar, je ne peux m'imaginer que cela puisse se reproduire dans la Russie d'aujourd'hui".

    "J'ai une ceinture noire de judo, c'est le travail de toute une vie (...) quand cela a été montré pour la première fois dans les médias ça a suscité une telle attention, je vous avoue que j'en étais très étonné parce que je n'y voyais rien d'inhabituel".

    "Je vous assure que la maturité de notre société civile est suffisante pour empêcher le développement des processus auxquels nous avons été confrontés dans les années 1930, 40 et 50".

    AFP. 09/06/10

  • Une flottille israélienne pour Guilad Shalit!

    Satellite.jpg

    Une flottille de neuf yachts a quitté le port d'Herzliya, lundi matin, appelant à lever le "blocus" dont est victime Guilad Shalit. Les bateaux ont embarqué pour Tel-Aviv, après un rassemblement sur la rive.

    Les organisateurs de la flottille ont appelé la communauté internationale à ne pas faire de discriminations contre le soldat israélien captif du Hamas, et à intervenir dans son intérêt, comme elle le fait pour la population de Gaza.

    Les embarcations ont été ornées de drapeaux et d'affiches appelant à la libération du jeune militaire.

    La dirigeante Kadima, Tzipi Livni, a souligné que la communauté internationale ne pouvait légitimer le gouvernement du Hamas sans l'obliger à respecter les lois et conventions humanitaires internationales.

    JERUSALEM POST -07/06/10

  • De nouvelles sanctions contre l'Iran?

    Satellite.jpg
    Manoucher Mottaki

    Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manoucher Mottaki, est attendu en Irlande, mercredi. Une visite qui soulève beaucoup de questions à Jérusalem, où certains estiment que l'Irlande servira sans doute l'alibi à Téhéran, qui cherche à éviter l'isolement international.

    Le voyage de Mottaki intervient alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a prévu - après plusieurs mois de délibérations - de voter un quatrième round de sanctions à l'encontre de la République islamique. Plus précisément, la nouvelle résolution étendrait l'embargo sur les armes, durcirait les mesures décidées contre les Gardiens de la Révolution ainsi que les inspections maritimes, et ajouterait des restrictions financières.

    Loin d'imposer des sanctions "handicapantes" sur le secteur énergétique iranien, comme l'avait demandé le Premier ministre Binyamin Netanyahou, les nouvelles mesures sont toutefois considérées comme particulièrement dures parce qu'elles fourniraient à la fois une base juridique et morale à de futures sanctions américaines et européennes. Et, une fois votées, ces mesures devraient, en effet, favoriser l'imposition de sanctions unilatérales de l'Union européenne et de Washington.

    Neuf des quinze membres du Conseil doivent voter en faveur de la résolution pour qu'elle soit approuvée. Pour l'heure, au moins 12 Etats-membres sont susceptibles de donner leur feu vert, y compris les 5 membres permanents. La Turquie, le Brésil et le Liban ont l'intention de s'y opposer.

    Campagne iranienne en Europe

    Pendant des consultations à huis clos, mardi matin, plusieurs diplomates turcs et brésiliens ont souhaité débattre de la résolution avant la réunion de New York. Les membres de l'Assemblée générale seront, par ailleurs, autorisés à observer les débats de mercredi, sans y participer.

    A Jérusalem, plusieurs sources officielles estiment que l'Iran se concentre désormais sur les moyens d'empêcher les Européens d'imposer des sanctions encore plus sévères. "Ils se focalisent sur les éléments les plus faibles de l'UE", explique un haut-responsable israélien. "Ils ont déjà fait la cour aux Grecs, et maintenant ils se tournent vers l'Irlande."

    Mottaki s'est récemment rendu en Autriche et au Parlement européen, à Bruxelles. Il s'est également entretenu avec les ministres belge et luxembourgeois des Affaires étrangères. Ces visites s'inscriraient dans une tentative iranienne d'apaiser les pressions internationales, selon la même source.

    JERUSALEM POST - 09/06/10

  • L'Empire State Building refuse de s'illuminer pour Mère Teresa

    95204040mere-teresa-jpg.jpg
    La Bienheureuse Mère Teresa (1910-1997)
    Empire State building.jpg
    NEW YORK (AP) — L'Empire State Building a dit "oui" à Mariah Carey, à des expositions canines, à des organisations de lutte contre le cancer, et même au 60e anniversaire de la Chine communiste. Mais le gratte-ciel emblématique de New York refuse de s'éclairer en hommage à Mère Teresa.

    "Ils sont bornés! Ils nourrissent une animosité contre les catholiques," a déclaré mardi à l'Associated Press le président de la Ligue catholique, Bill Donohue. Il a précisé que son organisation avait demandé à l'Empire State Building de s'éclairer le 26 août, à l'occasion du centenaire de la naissance de la lauréate du prix Nobel de la paix.

    La requête a été rejetée par une lettre faxée et non signée, a-t-il déploré, précisant que les responsables du gratte-ciel n'avaient "jamais fourni d'explication" à ce refus. Selon M. Donohue, tout le monde se heurte à un mur, non seulement la Ligue catholique mais aussi les médias et les membres du conseil municipal de la Grosse Pomme.

    La porte-parole du conseil municipal, Christine Quinn, a expliqué à l'AP qu'elle s'était entretenue avec le propriétaire du gratte-ciel, Anthony Malkin. Même si le magnat de l'immobilier a été "très professionnel" et a affirmé qu'il réfléchirait à la question, il n'a pas donné de réponse satisfaisante", a-t-elle rapporté. La porte-parole de l'Empire State Building, Melanie Maasch, n'a pu être jointe.

    A New York, Mère Teresa avait participé à l'ouverture d'un hospice pionnier pour les patients atteints du sida à Greenwich Village. "Son impact sur le monde était beaucoup plus large que celui d'un groupe religieux", a souligné Christine Quinn. Deux conseillers municipaux, Ydanis Rodriguez et Peter Vallone, devaient présenter mercredi une résolution lors d'une conférence de presse et d'un rassemblement pour appeler le gratte-ciel à rendre hommage à Mère Teresa. "Même si nous ne sommes pas forcément d'accord avec toutes ses opinions et actions, il ne fait nul doute que Mère Teresa était un exemple de courage moral et de sacrifice", souligne M. Rodriguez dans un communiqué annonçant l'initiative.

    L'illumination du bâtiment de 102 étages sur la Cinquième Avenue pour marquer des dates importantes, une cause ou une personnalité, est devenue une tradition à New York. L'immeuble est ainsi décoré pour des fêtes religieuses comme Noël ou Hanukkah.

    L'an dernier, malgré les critiques, l'Empire State Building avait été illuminé aux couleurs de la Chine, en rouge et jaune, pour marquer les 60 ans de la République populaire.

    Pour Mère Teresa, le bâtiment pourrait s'éclairer de bleu et blanc, la couleur de sa congrégation, les Missionnaires de la charité. La religieuse albanaise est morte en 1997, à l'âge de 87 ans, et a été béatifiée par l'Eglise catholique, première étape avant une éventuelle canonisation.

    nouvelobs.com - 09.06/10

  • Iran: les sanctions de l'ONU sont "bonnes pour la poubelle"

    mahmoud-ahmadinejad-233x300.jpg

    L'Iran n'interrompra pas ses opérations d'enrichissement d'uranium malgré la nouvelle série de sanctions imposées à la République islamique par le Conseil de sécurité de l'ONU mercredi 9 juin, a indiqué l'ambassadeur iranien à l'AIEA Ali Asghar Soltanieh. "Rien ne va changer. Nous allons continuer nos activités d'enrichissement sans aucune interruption", a-t-il déclaré à des journalistes en marge du Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale pour l'énergie atomique à Vienne.

    Par ailleurs, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré, selon l'agence de presse Isna : les nouvelles sanctions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU contre l'Iran, condamné pour sa politique nucléaire, "ne valent pas un sou" et sont "bonnes pour la poubelle".

    nouvelobs.com 09/06/10