Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2009

VIDEO Fête de Hanouka à Paris, place de l'Opéra

http://www.dailymotion.com/video/xbescg_hanouka-joie-a-la...

"En plein Paris place de l'Opéra, des dizaines de juifs dansent après l'allumage public des lumières de Hanouka, fête qui symbolise la victoire contre les Grecs qui ont tenté d'assimiler le peuple juif."

Vidéo postée le 07.12.09

22:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le gouvernement de Sarkozy a régularisé 20.000 clandestins cette année

Le gouvernement a régularisé 20.000 clandestins cette année. Alors qu’il multiplie les signes de « fermeté » comme ce nouveau renvoi d’Afghans le 15 décembre, les chiffres recueillis par Le Monde auprès du ministère de l’immigration révèlent que plus de 20.000 étrangers en situation irrégulière auront été régularisés en 2009. Ce chiffre est même supérieur à celui des expulsions (environ 19.000). Le ministre de l’immigration, Eric Besson, se refuse pourtant à communiquer une donnée précise et globale sur cette question.

Le nombre de personnes en situation irrégulière sur notre territoire est estimé entre 200 000 et 400 000. Le 22 novembre, alors que le » mouvement des travailleurs sans papiers » s’amplifiait, la première secrétaire du PS, Martine Aubry relançait le débat, en appelant à « une régularisation large » sur critères (sic). Depuis, la majorité ne cesse de pointer le « combat passéiste » des socialistes, pour reprendre les termes du porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre. « En faisant ça, on fait quoi ? On favorise qui ? Les trafiquants, ceux qui amènent des malheureux en France en leur faisant croire qu’un jour on les légalisera ou qu’ils auront des papiers. Cette politique a toujours échoué », a encore réagi M. Sarkozy, le 16 décembre.

Mais on voit bien qu'en réalité et en douce, et même s’il s’en défend, surtout en période électorale, le gouvernement s’inscrit pourtant dans une politique de régularisation au fil de l’eau, comme l’ont fait tous les gouvernements depuis l’arrêt, en 1972, des régularisations automatiques des travailleurs étrangers et l’instauration d’une politique de « maîtrise des flux migratoires ».

Communiqué de Presse de Marine LE PEN

Bilan Sarkozy : neuf afghans renvoyés – 20 000 clandestins régularisés
Alors que le gouvernement communique sur une prétendue maîtrise des flux migratoires au risque de mettre en péril la santé morale de ce pauvre Eric Besson, le chiffre de 20 000 régularisations pour 2009 vient rappeler aux Français la triste réalité de la politique de Nicolas Sarkozy.
Etrangers sans papiers aujourd’hui – Français sans identité demain
Ce chiffre effarant confirme qu’aucune voie d’eau n’est colmatée dans le navire France et que le gouvernement Sarkozy-Fillon s’est engagé dans une politique de régularisations massives « au cas par cas ».
Or, on le sait ces 20 000 étrangers sans papiers régularisés aujourd’hui feront demain de nouveaux Français sans identité.
Il faut arrêter la fuite en avant
Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, appelle Nicolas Sarkozy à faire preuve enfin de courage dans ce dossier ; elle demande un moratoire immédiat sur toutes les décisions de régularisations à intervenir et une remise à plat totale de la politique d’immigration.

NPI - 21.12.09

22:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Le recours de Polanski rejeté en Californie

LOS ANGELES — Une cour d'appel californienne a rejeté lundi le recours de Roman Polanski qui tentait d'obtenir l'abandon des poursuites engagées contre lui pour des relations sexuelles avec une mineure en 1977.

La cour d'appel du 2e district de Californie a annoncé qu'elle avait rejeté ce recours, les juges déclarant qu'ils étaient "profondément préoccupés" par les faits allégués.

"Nous encourageons toutes les parties impliquées à faire tout leur possible pour veiller à ce que cette question se conclue désormais d'une manière qui réponde pleinement aux questions de respect de la procédure et d'équité fondamentale soulevées par ces événements anciens", ajoutent les juges.

Les avocats du cinéaste franco-polonais, qui s'était enfui en Europe en 1978, avaient avancé le mois dernier que des irrégularités dans l'affaire justifiaient l'abandon des poursuites. Ils avaient aussi estimé que Roman Polanski, actuellement assigné à résidence en Suisse dans l'attente d'une décision sur la demande d'extradition des Etats-Unis, n'avait pas besoin d'être physiquement présent pour plaider pour l'abandon des poursuites.

Les juges ont rejeté ces deux arguments. Ils estiment "que le fait que du temps s'écoule encore avant la résolution finale de cette affaire va gêner davantage la recherche de la vérité" et "prolonger la souffrance que l'absence de clôture de cette affaire continue à causer à Samantha Geimer", la jeune victime.

Après avoir plaidé coupable de relations sexuelles avec la jeune fille âgée de 13 ans à l'époque des faits, Roman Polanski avait quitté les Etats-Unis en 1978 à la veille de l'énoncé de la sentence.

Le cinéaste estime ne pas avoir bénéficié d'une procédure équitable à l'époque des faits et avait déjà demandé une première fois l'abandon des charges en juillet, alors qu'il était encore libre. Il base notamment son argumentation sur un documentaire ("Roman Polanski: wanted and desired") diffusé sur la chaîne américaine HBO, faisant état d'arrangements entre le procureur et le juge chargés de l'affaire. Le procureur y reconnaît avoir interféré dans le dossier. Mais il s'est depuis rétracté, et le juge est, lui, décédé.

Arrêté le 26 septembre à l'aéroport de Zurich, Roman Polanski est désormais assigné à résidence dans son chalet de Gstaad, après avoir passé plus de deux mois en prison.

21:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

VIDEO Le Camp des Saints - Jean Raspail

http://www.dailymotion.com/video/xbkhqp_jean-raspail-le-c...

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Salon des écrivains du B'naï B'rith 2009 - Le B'naï B'rith en France

Le XIVème salon des écrivains du B'naï B'rith (qui regroupe exclusivement des francs-maçons juifs) s'est déroulé le 15 novembre à la mairie du 16ème arrondissement de Paris à l'initiative de la loge Ben Gourion. A noter parmi les nombreux participants un certain nombre d'écrivains de la "mouvance droitière": Guy Millière (ancien invité régulier de Radio Courtoisie), Me Gilles-William Goldnadel, président de France -Israël, Yvan Rioufol, journaliste au Figaro, Claude Moniquet, ancien correspondant en Belgique de Valeurs actuelles, Guy Baret, ancien journaliste à l'Aurore, Frédéric Encel, géopolitologue et ancien membre du Bétar, Jean Robin, écrivain, etc...

Faits & Documents n°288 - 15 décembre 2009

Le B'naï B'rith en France

Le B'nai B'rith France existe depuis 1932 et constitue la section la plus importante du District européen, forte d'une soixantaine de cellules réparties dans cinq régions: Île-de-France - Provence Midi Pyrénées - Côte d'Azur - Est - Rhône-Alpes. Elle a son siège à Paris. Le Bnai Brith est membre du Conseil représentatif des institutions juives de France. Le B'nai B'rith France participe activement aux principaux événements qui concernent la vie juive en France.

L'ancien président de la LICRA (1968-1993) Jean Pierre-Bloch en a été le président de 1974 à 1981. Ce dernier a remis la médaille d'or du B'nai B'rith au président du Sénat et candidat malheureux à la présidence de la République Alain Poher en 1979.

  • ses valeurs : humanisme et démocratie, laïcité et pluralisme, solidarité et fraternité, liberté et responsabilité.
  • ses combats : lutte contre le racisme et l’antisémitisme, droit à l’existence de l’État d’Israël, défense des Droits de l’Homme et fraternité, lutte contre l’enseignement de la haine, cultiver la Mémoire.
  • ses actions : Printemps des Droits de l’Homme et de la Fraternité, Fête des Lumières contre l’Obscurantisme, Collectif Agir Ensemble (avec Ni Putes ni Soumises, SOS Racisme, Berbères de France, UEJF, CRAN, Amitiés judéo-noires, Amitités judéo-musulmanes, Amitiés Judéo-chrétiennes…), Universités d’été, Salon des écrivains, Journée Européenne de la Culture Juive (Portes ouvertes sur le Patrimoine juif), Remise du Prix des Droits de l’Homme.

Le 26 mars 1986, le journal Le Monde révéla que le B'naï B'rith France aurait organisé des réunions avec des politiciens français de droite où ceux-ci s'engagèrent à ne passer aucune alliance avec le Front national. Ce qui fut dénoncé par le journal de tendance national-catholique Présent.

En France, la B'nai B'rith est composée de 63 loges.

Wikipédia

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Climat: Le Pen traite Sarközy d'apprenti-sorcier

Le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, a affirmé ce matin que Nicolas Sarkozy avait joué l'"apprenti sorcier" à Copenhague faisant comme "toujours semblant d'être l'organisateur de grandes manifestations" avant de disparaître brusquement "quand ça ne marche pas".

"Je ne crois pas beaucoup à cette légende" du réchauffement de la planète, a déclaré sur i-Télé M. Le Pen à propos du sommet de l'Onu sur le climat à Copenhague qui s'est achevé sur un échec.

"Je crois qu'on manipule l'opinion publique avec un certaine nombre de grandes peurs", a ajouté le leader d'extrême-droite selon qui "on bâtit des hypothèses catastrophistes sur ce sujet dans le but de faire croire aux gens qu'il y a une gouvernance mondiale qui est nécessaire".

Quant à Nicolas Sarkozy, c'est "un apprenti sorcier", a lancé le président du FN. "Il fait toujours semblant d'être l'organisateur de grandes manifestations, il se met sur le devant de la scène, ça irrite un peu ses partenaires d'ailleurs, et puis il fait le maître d'oeuvre, le monsieur Jacques", a-t-il expliqué à propos du rôle du chef de l'Etat dans les négociations à Copenhague.

"Et quand ça ne marche pas brusquement, hop, il disparaît comme une petite souris", a-t-il raillé.

AFP. 21.12.09

17:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

SCANDALEUX! 2 millions de personnes privées d'électricité en PACA

Le Réseau de Transport d'électricité (RTE) a coupé l'électricité chez 2 millions de personnes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) à la suite d'un accident, afin d'éviter "un black-out complet" dans la région.

Interrompue à 13h46, l'alimentation électrique de ces deux millions de personnes a commencé à être rétablie progressivement à partir de 14h45, a indiqué Frédéric Dohet, directeur général délégué de RTE pour le Sud-Est. Le courant était notamment revenu dans le centre de Marseille.

RTE avait procédé à ces "délestages maîtrisés pour éviter le black-out complet dans la région", a expliqué un porte-parole du gestionnaire du réseau de lignes à haute tension. Ces délestages ont eu lieu en raison "d'un incident technique sur le poste électrique de Tavel", près d'Avignon (Vaucluse), "dont les causes ne sont pour l'instant pas connues", a-t-il ajouté. Ils ont été rendus nécessaires en raison d'une "consommation d'énergie électrique très élevée au vu des températures, notamment à l'est de la région Paca", a précisé ce porte-parole de la filiale d'EDF.

Les "coupures sélectives" ont concerné 2 millions de personnes, soit 30% de la clientèle de la région, a-t-il ajouté. Certains quartiers de Marseille, dont le centre, ainsi que des quartiers de Nice, ont été privés d'électricité, selon des journalistes de l'AFP sur place.

AFP. 21.12.09

17:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Reiss: le député UMP Julia accuse Kouchner de mensonge

Le député UMP Didier Julia a accusé le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner de "mentir" en affirmant que Téhéran exige l'échange de Clotilde Reiss contre Ali Vakili Rad, détenu en France pour l'assassinat de l'ex-Premier ministre iranien Chapour Bakhtiar.

"Les propos de Bernard Kouchner parlant d'un échange entre Clotilde Reiss et Ali Vakili Rad, assassin de Chapour Bakhtiar, sont erronés. Il s'agit d'un mensonge", a-t-il déclaré dans un communiqué. "En ne disant pas la vérité, je ne vois pas ce que la France peut gagner en honneur, en respectabilité et en crédibilité".

AFP. 21.12.09

17:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

On a retrouvé "Arbeit macht frei" en trois morceaux

Le frontispice en fer de l'ancien camp d'extermination nazi, dérobé le 18 décembre, a été retrouvé coupé en trois morceaux. Les cinq jeunes hommes interpellés n'appartiendraient à aucun groupe néonazi.

«Un énorme soulagement», confie le porte-parole du musée d'Auschwitz. La tristement célèbre inscription «Arbeit macht frei» (»Le travail rend libre»), dont le vol vendredi avait provoqué un vif émoi, a été retrouvée dans la nuit de dimanche à lundi par la police polonaise.

«Nous avons interpellé dans le nord de la Pologne cinq hommes, âgés de 20 à 39 ans. Ils ont été interpellés peu avant minuit et le panneau retrouvé dans une maison», a annoncé le porte-parole de la police. Les auteurs présumés du vol sont des repris de justice n'appartenant à aucun groupe néonazi, a-t-il précisé. L'inscription, elle, a été retrouvée coupée en trois morceaux.

La police polonaise avait fait de cette enquête une priorité, n'hésitant pas à demander l'aide des organisations Interpol et Europol. Elle avait également promis une récompense de 115.000 zlotys (28.600 euros) pour toute personne détenant des informations sur ce vol.

 

Le frontispice pourra revenir à sa place

 

L'inscription en fer forgé, longue de cinq mètres, figurait au-dessus de la porte d'entrée de l'ancien camp nazi d'Auschwitz-Birkenau, au sud de la Pologne. Depuis sa disparition vendredi à l'aube, une copie du panneau avait été installée.

«Ce symbole, sans doute l'un des plus importants du siècle passé, pourra revenir à sa place», s'est réjoui lundi matin le porte-parole du musée d'Auschwitz. «Nous sommes très impatients de voir dans quel état est l'inscription (...). Nos conservateurs se chargeront de la remettre en état, pour qu'elle revienne le plus vite possible».

Le musée espère ainsi que l'inscription sera prête à temps pour le 27 janvier, date où Auschwitz célébrera le 65e anniversaire de la libération du camp d'extermination nazi par l'Armée rouge.

Le Figaro avec AFP - 21.12.09

17:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Drapeau brûlé

drapeau-brulé.jpg
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)
Ils ont brûlé le drapeau français! Ont-ils été condamnés et expulsés?
DEFENDONS NOS COULEURS

02:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

20/12/2009

L'Egypte réclame le buste de Néfertiti

Buste de nefertiti - Berlin.jpg
Nefertiti 
(vers 1370 à 1334-33 av. J.C.)
L'Egypte va demander officiellement le retour du buste de Néfertiti, chef d'oeuvre de l'art pharaonique actuellement exposé dans un musée allemand, a annoncé au Caire le chef du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, Zahi Hawass. M. Hawass va "convoquer une réunion extraordinaire pour étudier les formalités afin de demander officiellement le retour de la statue", selon un communiqué publié après des entretiens avec Friederike Seyfried, la directrice du Musée égyptien et de la Collection de papyrus au sein du Neues Museum de Berlin.

Le buste, vieux de quelque 3.400 ans, a été découvert en 1912 dans le sud de l'Egypte par l'archéologue allemand Ludwig Borchardt. L'Egypte réclame sa restitution depuis les années 1930, sans succès.

Thoutmôsis (ou Djéhoutymosé, Thoutmès) est supposé être le sculpteur officiel du pharaon Akhénaton à la fin de son règne. Une expédition archéologique allemande mené par Ludwig Borchardt en 1912, en fouillant l'ancienne capitale amarnienne Amarna, a trouvé une maison et un atelier en ruine. Ce complexe semble avoir appartenu à un certain Thoutmôsis ; cette hypothèse se base sur une inscription découverte sur un cheval d'ivoire trouvé dans une fosse à ordures dans la cour.

Parmi les nombreux objets découverts figure le fameux buste de Néfertiti.

Le Figaro - 20.12.09
et Wikipédia

23:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Sarközy téléphone à Florence Cassez

Nicolas Sarkozy s'est entretenu ce soir par téléphone avec Florence Cassez, cette Française détenue au Mexique depuis plus de quatre ans après une condamnation à 60 ans de prison pour des enlèvements.

Dans un communiqué, l'Elysée précise que le chef de l'Etat "l'a assurée qu'il veillait à suivre personnellement son cas et que les autorités françaises continueraient à lui apporter toute l'assistance prévue par le droit".

Arrêtée le 8 décembre 2005 et condamnée à 60 ans de prison pour des enlèvements dont elle se dit innocente, Florence Cassez vient d'entamer sa cinquième année d'incarcération à Mexico. En mars dernier, M. Sarkozy avait dit avoir obtenu de son homologue mexicain, Felipe Calderon, que la jeune femme soit transférée en France pour y purger sa peine. Mais, redoutant une libération anticipée, le Mexique avait rejeté cette option en juin dernier. Le 8 décembre, le Quai d'Orsay avait indiqué que "de nouveaux éléments" amenaient la France "à douter que Florence Cassez ait bénéficié d'un procès équitable et que la défense ait pu faire valoir tous ses droits".

L'ambassade du Mexique avait immédiatement réagi, soulignant que la Française avait été "jugée conformément au droit et condamnée en première instance et en appel pour des délits particulièrement graves". Elle "a pu faire usage de tous les moyens de défense prévus par la législation mexicaine", "a toujours été représentée par ses avocats de confiance et a également bénéficié de l'assistance consulaire de l'ambassade de France au Mexique".

Selon l'un de ses avocats, Me Franck Berton, la France serait en train d'étudier de près une saisine de la Cour internationale de justice à La Haye, en précisant que le Quai d'Orsay prépare une requête. "On n'exclut pas de le faire, mais rien n'est décidé pour le moment", indiquait l'Elysée début décembre.

Le Figaro - 20.12.09

23:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

CRIF: acharnement contre le Vatican

Vatican 20 12 09.jpg
Benoît XVI
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Richard Prasquier, estime dans une interview à paraître demain dans La Croix que la décision de l'Eglise catholique de béatifier Pie XII est "prématurée" et témoigne d'une "négligence" du Vatican.

"Il faudra beaucoup travailler", assure le président du Crif, "pour que la réaction de déception forte qui s'est déjà fait jour à plusieurs reprises - notamment avec l'affaire Williamson - ne s'aggrave pas". M. Prasquier rappelle que le pape doit se rendre à la synagogue de Rome le 17 janvier "dans un geste extrêmement symbolique". "Cette conjonction montre une étonnante négligence. Si je devais aujourd'hui me rendre à Rome - comme j'en avais l'intention -, je suspendrais ma participation", conclut-il.

Le Figaro - 20.12.09

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEOS Moldavie: menorah de Hanouka remplacée par une croix

http://www.youtube.com/watch?v=SgBXfpFGSGI

http://www.youtube.com/watch?v=Nuxa9GgNxyM

Moldavie: des prêtres orthodoxes remplacent un chandelier de Hanouka par une croix (vidéos)

lundi 14 décembre 2009

Acte antisémite en plein cœur de Chisinau, la capitale de la Moldavie. A quelques jours de Noël et pendant la fête de Hanouka, des dizaines de chrétiens conduits par des prêtres orthodoxes armés de marteaux et de barres de fer ont saccagé une hanoukia (chandelier à 8 branches utilisé pour la fête de Hanouka) pour la remplacer par une croix. Les manifestants portaient des pancartes à caractères antisémites disant qu’ils ne permettraient pas "aux Juifs de dominer en Moldavie". Après avoir enlevé le chandelier juif d’une hauteur de 1, 5 mètre, ils y ont installé une croix. Le prêtre orthodoxe à la tête de cette étrange procession avait revêtu les ornements liturgiques pour procéder "à l’installation" du symbole chrétien.

Après intervention de la police locale, le Hanoukia a été rétablie sur place et est dorénavant sous surveillance permanente. Une enquête à été ouverte contre les agresseurs. Le gouvernement moldave a déclaré dans un communiqué que "la haine, l’intolérance et la xénophobie" sont inacceptables.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, il n’y a aucune réaction de l’Eglise orthodoxe moldave (qui est rattachée à l’Eglise orthodoxe russe). 70% des Moldaves sont membres de cette Eglise. Le leader de la communauté juive, Alexander Bilinkis à demandé à l’Eglise orthodoxe de condamner cet acte antisémite.

La communauté juive moldave, qui était très florissante avant la Shoah, ne compte aujourd’hui que 12 000 membres alors qu’il y a 20 ans, elle était forte de 66 000 personnes. La très grande majorité d’entre eux ont immigré en Israël.

Un écho d'Israël - 14.12.09

20:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

L'Allemagne verse 60 millions d'euros pour l'entretien d'Auschwitz

L'Allemagne prend une décision historique pour préserver l'ancien camp d'extermination nazi d'Auschwitz-II-Birkenau, situé dans le sud de la Pologne. Au terme d'un accord passé entre le gouvernement fédéral et les Länder, mercredi 16 décembre, le pays a accepté de verser 60 millions d'euros à la Fondation spécialement créée en janvier pour assurer la pérennité du lieu, où près de 1,1 million de personnes ont péri entre 1940 et 1945.

Ces 60 millions d'euros représentent la moitié de la somme que doit récolter la Fondation. Près de 40 pays avaient été sollicités en ce sens, en janvier 2009, par le premier ministre polonais, Donald Tusk.

"Il s'agit d'assurer, une bonne fois pour toutes, l'existence d'Auschwitz comme lieu de mémoire, explique le directeur du musée, Piotr Cywinski. Des investissements sûrs doivent être décidés avec les 120 millions, qui rapporteraient par an environ 5 millions de dividendes, soit de quoi effectuer tous les travaux d'entretien. Cela ne concerne pas les programmes scientifiques et éducatifs que nous conduisons par ailleurs."

M. Cywinski se félicite de la décision allemande, fruit de longues négociations intérieures. "C'est un excellent début, dit-il, d'autant que le contexte n'était pas favorable cette année, avec la crise, les élections européennes et législatives en Allemagne."

1,3 million de visiteurs

Etendu sur 200 hectares, le site d'Auschwitz-II-Birkenau comprend 155 bâtiments en état et 300 en ruines, dont le bois pourrit et le ciment se fissure. Les fours crématoires se trouvent notamment à l'état de ruines. Le musée a accueilli près de 1,3 million de visiteurs en 2008, un chiffre en forte hausse.

Jusqu'à présent, le financement du musée revenait presque exclusivement à la charge de l'Etat polonais. Les aides étrangères ne représentaient que 5 % du budget en 2008. Les initiateurs de la Fondation espèrent que l'Allemagne va pousser, par sa décision spectaculaire, les autres grands pays à l'imiter. Pour l'heure, on ignore quelle somme sont prêts à débourser la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Le Monde - 18.12. 09

20:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Le Grand rabbin de France se mêle des affaires de l'Eglise catholique

Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, a déclaré dimanche espérer que l'Eglise catholique "renoncera" au projet de béatifier Pie XII, la décision du pape Benoît XVI de proclamer vénérable Pie XII s'inscrivant selon lui "aux antipodes du dialogue judéo-chrétien".

"Compte tenu du silence de Pie XII pendant et après la Shoah, je ne veux pas croire que les Catholiques voient en Pie XII un exemple de moralité pour l'humanité. J'espère que l'Eglise renoncera à ce projet de béatification et qu'elle fera ainsi honneur à son message et à ses valeurs", selon la position du grand rabbin diffusée par communiqué. La décision de Benoît XVI "de proclamer vénérable Pie XII concerne d'abord les Catholiques qui sont libres de lui donner ou non leur assentiment" mais "elle s'inscrit aux antipodes du dialogue judéo-chrétien commencé dès 1945 et activement soutenu par l'Episcopat français", ajoute Gilles Bernheim.

"Depuis plus de 40 ans, le projet de béatifier Pie XII, qui a été introduit par Jean XXIII et Paul VI, n'a cessé de susciter controverses et déceptions sur ce qu'il représente symboliquement. Aujourd'hui, la réalisation ou non de ce projet est devenue le symbole de ce que Benoît XVI fera de sa papauté", écrit encore M. Bernheim. Le pape Benoît XVI a proclamé samedi "vénérables" deux de ses prédécesseurs, Jean Paul II et Pie XII, suscitant pour ce dernier des protestations des communautés juives de Berlin et Rome. Israël a demandé dimanche l'ouverture des archives du Vatican sur la Seconde Guerre mondiale.

Le Figaro - 20.12.09

18:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

PIE XII: Israël demande à voir les archives du Vatican!

Pie XII bénissant 20 12 09.jpg
Pie XII dit Le Pasteur angélique

Pour justifier l'élévation du défunt Pape au rang de «vénérable», le Vatican explique posséder des preuves qu'il aurait aidé des Juifs durant la seconde guerre mondiale. L'Etat hébreu souhaite pouvoir les consulter.

La décision prise samedi par Benoît XVI d'élever au rang de «vénérable», dernier stade avant la béatification, Jean-Paul II et le plus controversé Pie XII, provoque des remous en Israël. Dimanche, l'Etat hébreu a demandé officiellement a consulter des archives historiques du Vatican concernant celui qui dirigea l'Eglise durant la seconde Guerre mondiale.

En même temps qu'il élevait son prédecesseur, le pape a choisi de faire le même honneur à un personnage plus controversé. Eugenio Pacelli, qui dirigea l'Eglise catholique de 1939 à 1958 sous le nom de Pie XII, est accusé par plusieurs historiens d'avoir été totalement muet sur la question de l'Holocauste, même lorsque les Juifs de Rome furent déportés fin 1943.

C'est pour ce motif qu'Israël s'est élevé, en 2008, contre la volonté de Benoît XVI de béatifier Pie XII. Le ministre israélien des Affaires sociales, Yitzhak Herzog, avait alors protesté, estimant que «le projet visant à transformer Pie XII en saint est inacceptable. Durant la Shoah, le Vatican savait pertinemment ce qui se passait en Europe. Le pape a gardé le silence et a peut-être fait pire, au lieu de s'élever, conformément au précepte biblique, contre le sang versé».

 

Controverse historique

 

Stephan Kramer, secrétaire général du Conseil central des juifs d'Allemagne s'est dit «furieux» et «triste», estimant que Benoît XVI «réécrit l'histoire». Pour certains, en effet, le Pape chercherait à profiter de l'immense popularité de Jean-Paul II dans la communauté chrétienne pour «faire passer» la béatification de Pie XII, plus controversée.

La communauté juive de Rome a exprimé une position «critique», demandant l'accès aux archives vaticanes de l'époque et rappelant le départ en 1943 d'un train de déportés juifs vers Auschwitz «dans le silence de Pie XII».

Une version que l'Eglise conteste, de même que certains historiens, qui estiment que Pie XII a joué un grand rôle pour sauver des centaines de milliers de Juifs victimes des persécutions nazies. S'il ne s'éleva pas publiquement pour défendre les juifs romains, Pie XII fit aider ou cacher nombre d'entre eux au Vatican. C'est également ce qu'affirme Benoît XVI, qui affirme détenir des preuves de ces faits au sein des archives du Saint-Siège.

Dimanche, Israël a demandé à pouvoir consulter ces archives, qui ne seront normalement ouvertes aux chercheurs qu'en 2013. ««Le processus de béatification ne nous regarde pas, c'est une question qui ne concerne que l'Eglise catholique. Quant au rôle de Pie XII, c'est aux historiens de l'évaluer et c'est pourquoi nous demandons l'ouverture des archives du Vatican durant la guerre mondiale», a expliqué le porte-parole des Affaires étrangères Yigal Palmor.

Le Figaro - 20.12.09

18:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

19/12/2009

Pie XII: pour les Juifs, le Pape "réécrit l'Histoire"

Benoît XVI -19.12.09.jpg
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)
Le secrétaire général du Conseil central des juifs d'Allemagne s'est dit "furieux" et "triste" que le pape ait proclamé "vénérable" son prédécesseur Pie XII, critiqué pour son silence pendant la Shoah, estimant que Benoît XVI "réécrit l'Histoire". "C'est un détournement clair des faits historiques concernant l'époque nazie. Et Benoît XVI réécrit l'Histoire sans avoir permis qu'il y ait une discussion scientifique sérieuse (sur l'attitude de Pie XII face au nazisme). C'est ce qui me rend furieux", a ajouté M. Kramer.

Le pape allemand Joseph Ratzinger a régulièrement pris la défense de Pie XII, jugeant que l'attention s'était "concentrée de manière excessive" et "de façon unilatérale" sur une "unique problématique", celle de son attitude durant le conflit mondial.
La communauté juive d'Italie "reste critique" sur la décision du pape Benoît XVI de signer le décret proclamant les "vertus héroïques" du pape Pie XII, ont annoncé des responsables de la communauté. "Nous ne pouvons en aucune manière nous mêler des décisions internes de l'Eglise, celles-ci concernant sa liberté d'expression religieuse", ont déclaré conjointement Riccardo Di Segni, grand rabbin de Rome, Renzo Gattegna, président de l'Union des communautés juives italiennes, et Riccardo Pacifici, président de la communauté juive de Rome.

"Si cette décision devait en revanche impliquer un jugement définitif et unilatéral sur l'oeuvre historique de Pie XII, nous répétons que notre évaluation reste critique", ont-ils ajouté. "La commission qui réunit des historiens du monde juif et du Vatican attend toujours d'accéder aux archives (du Vatican) de cette période. Nous n'oublions pas les déportations de Juifs d'Italie et en particulier le train qui a déporté 1.021 personnes le 16 octobre 1943, qui est parti de la station de Rome Tiburtina pour se rendre à Auschwitz dans le silence de Pie XII", ont ajouté les responsables.
Le Figaro - 19.12.09

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Karachi: Me Olivier Morice accusé de "diffamation" par Sarkozy

Me Olivier Morice - Karachi - juin 2009.jpg
Me Olivier Morice  (15 juin 2009)
"Diffamation". C'est en ces termes que l'Élysée caractérise les propos de Me Olivier Morice, avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi et qui accuse Nicolas Sarkozy d'être "au coeur de la corruption" dans ce dossier. Par voie de communiqué, le président dit s'inscrire "catégoriquement en faux" contre ces "allégations".

"Alors qu'une procédure judiciaire est en cours et qu'une mission d'information parlementaire est à l'oeuvre, maître Olivier Morice a tenu des propos mettant en cause directement le chef de l'État qui relèvent de la diffamation et qui ne sauraient être excusés par l'expression de la légitime douleur des victimes ou de leurs ayants droit", affirme l'Élysée dans un communiqué. "Le président de la République se réserve la possibilité d'y donner les suites de droit et s'inscrit catégoriquement en faux à l'encontre de ces allégations", a ajouté le palais présidentiel.

"Par ailleurs, la présidence de la République rappelle qu'en recevant les familles des victimes de l'attentat de Karachi en avril 2008, le président de la République s'est engagé à faciliter la manifestation de la vérité. Conformément à cet engagement, les ministères concernés ont déclassifié, après avis de la Commission consultative du secret de la défense nationale, tous les documents dont la justice a souhaité communication", conclut le communiqué élyséen.

Les propos de Me Olivier Morice accusaient nommément Nicolas Sarkozy et remettaient en cause sa probité dans l'affaire : "La difficulté qu'il y a dans ce dossier, c'est que M. Sarkozy est au coeur de la corruption parce qu'elle a été validée non seulement lorsqu'il était ministre du Budget, mais aussi lorsque c'est lui qui menait la campagne présidentielle de M. Balladur", a déclaré l'avocat. Six familles de victimes de l'attentat de Karachi ont fait savoir mercredi qu'elles avaient déposé plainte pour corruption contre le club politique créé en 1995 par Édouard Balladur. Elles dénoncent un "financement politique illicite" à l'origine de l'attentat en 2002 qui fit 14 morts, dont 11 salariés de la DCN (Direction des constructions navales).

Le Point - 17.12.09

23:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Kouchner va se battre pour les migrants afghans...

Afghnans et Kouchner - sac de riz.jpg
Bernard Kouchner a assuré mercredi devant l'Assemblée nationale qu'il se "battrait pour que le nombre des Afghans accueillis soit supérieur au nombre de ceux qui devront partir". "J'ai obtenu que le nombre des bourses de longue durée destinées aux étudiants afghans soit doublé dès 2010 et j'ai obtenu les visas", a-t-il déclaré à l'ouverture du débat sur l'engagement français en Afghanistan. "Ainsi, nous pourrons rapidement accueillir une centaine de jeunes Afghans de plus sur notre territoire et je me battrai pour que le nombre des Afghans accueillis soit supérieur au nombre de ceux qui devront partir", a lancé le ministre des Affaires étrangères.
Le Point - 16.12.09

23:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)