Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2009

Dingue de niqab, elle regarde tout de même "Plus belle la vie"!

caroline Chaïma ma vie en miquab.jpg
Le débat sur la nécessité d'une loi interdisant ou non le port du voile intégral en France a resurgi au cours des dernières semaines. Une mission d'information parlementaire, soutenue par Nicolas Sarközy, a d'ailleurs ouvert mercredi ses travaux. Rencontre avec une jeune musulmane qui porte le niqab.

Le rendez-vous est pris avec Caroline. "C'est sûr, vous allez me reconnaître", nous dit-elle au téléphone. Un après-midi de juillet, sur un marché du Val d'Oise où les cultures se mêlent, au pied des immeubles, une silhouette sombre s'avance. Habillée d'une longue robe ample, de couleur bleu marine, Caroline arrive. Elle porte le niqab, ce voile intégral qui couvre le corps, le visage, les cheveux, le front et le cou. Seuls les yeux bleus de cette jeune Picarde de 26 ans sont visibles derrière une paire de lunettes. La tenue est complétée par des gants noirs et des chaussettes noires qui couvrent les pieds et les chevilles.

Après de rapides présentations, elle nous invite chez elle. Sur le chemin, les regards se fixent sur cette silhouette qui déambule d'un pas rapide. Une fois à l'intérieur de son appartement, situé au coeur d'une résidence, elle enlève la voilette noire qui dissimule un visage rond. Chaima, comme les "soeurs" et "frères" l'appellent depuis sa conversion à l'islam il y a neuf ans, n'a plus l'habitude de sortir depuis que le sujet sur la burqa est devenu un débat national. "J'ai peur, nous dit-elle d'emblée. La semaine dernière des enfants que je côtoie régulièrement se sont mis à crier et à pleurer. Alors en attendant que les choses se calment, je ne sors qu'en cas de nécessité", confie-t-elle assise dans son salon de style marocain.

Depuis un an et demi qu'elle ne travaille plus, ses journées se suivent et se ressemblent. La pratique de l'islam rythme son temps. Le matin, après la prière du lever du jour, le "fajir", elle conduit son mari, qui n'a pas de permis, au travail. Puis, retour à la maison jusqu'au soir où elle reprend le volant pour aller le chercher. Entre-temps, des activités ménagères et la lecture des versets du Coran. Elle s'autorise à regarder les mésaventures des Marseillais de Plus belle la vie et les documentaires mais bannit le reste. "Rester à la maison n'est pas un choix. Et ce n'est pas faute de chercher un emploi !", regrette Caroline dans un soupir.

Site de rencontres matrimoniales musulman

Difficile de tourner en rond pour cette jeune fille au parcours scolaire sans faute. Un baccalauréat obtenu avec mention suivi d'un BTS décroché haut la main, "je suis sortie 3e de mon académie", dit-elle fièrement. Après ? Major de promotion pour sa licence professionnelle de management des activités territoriales. Un CV qui lui a permis de décrocher début 2007 un poste en CDD dans sa branche en mairie. "À l'époque je ne portais que le hijab (le foulard islamique qui couvre les cheveux, le front et le cou) mais je l'avais enlevé le jour de l'entretien. Avec le recul, j'ai honte d'avoir menti et de pas avoir assumé ma religion", lance-t-elle. Le premier jour, pourtant, elle se présente avec son voile sous l'oeil intrigué du chef de service. Elle le retire une fois entrée dans son bureau et explique avec une pointe d'humour qu'elle est " musulmane à la maison, mais au travail elle reste la Caroline pétillante et rigolote, la ch'tite biloute avec son accent picard qui a fait la différence lors de l'embauche". Le courant passe. Jusqu'à la promouvoir responsable de service.

Le cheminement vers le niqab se fera de pair avec la rencontre de son mari via index.nikah.com, un site de rencontres matrimoniales musulman. "Il ne m'a pas forcée à le mettre, personne ne m'y a contrainte et personne ne m'obligera à le retirer, même pas la loi, c'est mon choix", tient-elle à préciser. Le mari aussi est un converti. D'origine camerounaise, il a baigné dans la religion catholique avant de "trouver sa voie". "Son choix a provoqué beaucoup de remous dans sa famille, alors que moi, toute ma famille est athée. Mes parents m'ont toujours dit que Dieu, c'est de la connerie. Alors, quand ils m'ont vue m'intéresser aux religions, ils pensaient sûrement que j'allais devenir bouddhiste !", lâche-t-elle dans un éclat de rire. Depuis, quand elle se promène accompagnée de sa mère dans les rues de son village natal, situé à quelques encablures de Saint-Quentin, c'est sa mère qui répond aux regards des curieux, scandant fièrement : "Elle est musulmane... et alors ?".

"Le pire c'est le regard des hommes, avoue-t-elle. Je vis dans la crainte qu'un d'eux ne m'agresse, pas verbalement, mais physiquement." Alors pour fuir tout cela, pour entendre l'appel à la prière et élever ses futurs enfants dans le Coran, elle souhaite partir vivre dans un pays musulman. "L'Algérie ou le Maroc, pour la proximité, mais l'idéal ce serait l'Arabie saoudite. Le problème, c'est ma nationalité française. Là-bas, je serais Caroline et pas Chaïma."
Le Point - 09.07.09

19:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Copé veut une loi contre la burqa avant les Régionales...

Burqas intégrales 23 12 09.jpg
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)
"Le voile intégral, c'est la négation de soi, la négation de l'autre, la négation de la vie en société." Jean-François Copé s'est une nouvelle fois montré intransigeant sur la délicate question du voile intégral, mercredi matin sur RTL . Le patron des députés UMP s'est expliqué sur son annonce, la veille, du dépôt d'une proposition de loi interdisant à toute personne "d'évoluer dans l'espace public le visage entièrement recouvert". Une initiative qui a pris de court nombre de parlementaires, suspendus aux résultats d'une mission précisément censée trancher en janvier sur cette question du voile intégral.

Le patron des députés UMP se défend toutefois d'avoir voulu court-circuiter le travail de ses collègues du Palais Bourbon. "Les parlementaires eux-mêmes sont à l'initiative dans cette affaire", se justifie-t-il, avant de se montrer conciliant : "Si des éléments de la mission viennent compléter la proposition de loi, je suis ouvert", promet-il. "On ne veut vexer personne, on n'a rien contre les débats, on en a parlé longuement en groupe UMP, mais maintenant le temps de la décision politique est venu", tranche pourtant Jean-François Copé. Au risque de s'attirer les foudres du président de l'Assemblée nationale. Mardi, Bernard Accoyer n'a pas manqué de taxer de "prématurée" l'initiative du député de Seine-et-Marne. "Il est dans son rôle", a relativisé mercredi matin le principal intéressé, semblant s'affranchir des critiques qui ont accompagné sa décision.

Mais surtout, Jean-François Copé veut éviter à tout prix que les discussions sur le voile intégral soient confondues avec un autre débat, très controversé, sur l'identité nationale. "Le voile intégral, ce n'est pas un problème de religion, ce n'est pas un problème d'immigration, ça n'a rien à voir avec tout ça et moi je ne laisserai pas faire l'amalgame." Éric Besson appréciera. "Le voile intégral, ce n'est absolument pas une question religieuse", a martelé Jean-François Copé mercredi matin, assurant qu'il menait ce combat au nom du "respect des femmes" et de "la question du maintien de l'ordre". Et le maire de Meaux de conclure : "Les responsables que nous avons auditionnés, que ce soit ceux de la communauté musulmane, ou même laïque, nous ont tous dit que de porter le voile intégral n'était pas une prescription religieuse."
Le Point - 23.12.09 

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

La réaction de Serge Klarsfeld: "Pourquoi ne pas en faire un saint"?

Klarsfeld Pie XII.jpg
Le feu vert de Benoît XVI à la béatification du pape Pie XII suscite de nombreuses protestations au sein des communautés juives . Une décision qui "ne choque absolument pas" l'historien Serge Klarsfeld, fondateur de l'association "Les fils et filles des déportés juifs de France".

lepoint.fr : Que pensez-vous de la prochaine béatification de Pie XII ?
Serge Klarsfeld : C'est une affaire interne à l'Église ! Je pourrais presque dire que cette décision me laisse assez indifférent. Il n'y a aucune raison pour que Pie XII ne devienne pas saint ! En revanche, une chose me heurte davantage : la publication des lettres antisémites de Céline dans La Pléiade, chez Gallimard. Même si Louis-Ferdinand Céline est considéré comme un génie littéraire, je trouve cela choquant. Et puis, si l'on parle beaucoup de Pie XII, pourquoi ne regarde-t-on pas aussi le général de Gaulle ? Il est considéré comme un saint en France ! Eh bien, lors de l'été 1942, après la rafle du Vel' d'hiv, le général de Gaulle n'a pas élevé la voix. Pourtant, par la suite, de nombreuses autres rafles ont suivi, menées uniquement par des uniformes français et organisées par l'administration préfectorale ! Le général de Gaulle n'a pas élevé la voix pour avertir par exemple : 'Fonctionnaires, si vous arrêtez les juifs, vous serez arrêtés et traduits en justice !'

Quel est votre jugement sur la position de Pie XII pendant la Seconde Guerre mondiale ?
Pie XII a joué un rôle déterminant contre Hitler, mais aussi dans la lutte contre le communisme en Europe de l'Est. Le Polonais Karol Wojtyla, futur Jean-Paul II, est né de la volonté de Pie XII de lancer ce mouvement de résistance. Le rôle de Pie XII a aussi été diplomatique et idéologique : il a été le rédacteur de l'encyclique de 1937 condamnant le nazisme et publiée par son prédécesseur.

Pourtant, on reproche à Pie XII son silence pendant la Shoah...
Tout cela est très difficile à apprécier. N'occultons pas que Pie XII a eu des gestes discrets et efficaces pour aider les juifs. Citons par exemple ce qui s'est passé à Rome. Un millier de juifs ont été arrêtés lors d'une rafle-surprise. Pie XII n'a pas protesté à voix haute, mais il a demandé aux établissements religieux d'ouvrir leurs portes. Résultat : des milliers de juifs ont pu être sauvés. Alors que si Pie XII avait élevé la voix, quelles auraient été les conséquences ? Est-ce que cela aurait changé les choses pour les juifs ? Probablement pas. Déjà, ses déclarations pour défendre les catholiques n'ont pas été entendues puisqu'en Pologne deux millions de catholiques ont été tués. Néanmoins, une prise de parole publique aurait sûrement amélioré la propre réputation de Pie XII aujourd'hui.

Au sein du monde juif, certains sont plus virulents que vous...
Quelques-uns, comme moi, essaient de regarder quels étaient la réalité historique et le contexte de l'époque. En revanche, d'autres ne pensent pas une seconde aux milliers de catholiques tués, mais en priorité aux rabbins et aux juifs massacrés pendant la Shoah. Mais le pape, c'est avant tout le pape des catholiques. La priorité de Pie XII était de protéger les catholiques des régimes nazi et communiste.

Alors que pensez-vous de cette polémique ?
Cette controverse ne me surprend pas. Elle me paraît assez normale dans la mesure où les archives du Vatican n'ont pas été ouvertes malgré des promesses. Il s'est quand même passé plus de 60 ans depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les archives devraient être libres d'accès pour que l'on constate, par nous-mêmes, quels ont été les gestes et la réaction de Pie XII.
Le Point - 23.12.09

19:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Le Vatican décide de poursuivre la béatification de Pie XII

Pie XII écrivant.jpg
Le pape Pie XII en 1955
(Cliquez sur la photo)
Le Vatican a défendu mercredi sa décision de poursuivre la béatification de Pie XII, contesté pour son silence pendant la Shoah, affirmant qu'elle valorisait un "témoignage de vie chrétienne" et non "la portée historique de tous ses choix". L'évaluation préalable à cette décision "regarde essentiellement le témoignage de vie chrétienne de la personne et non l'évaluation de la portée historique de tous ses choix opérationnels", a déclaré le porte-parole du pape, le père Federico Lombardi, dans une note envoyée à la presse suite à "un certain nombre de réactions dans le monde juif".

Benoît XVI a proclamé samedi "vénérable" Pie XII, pape de 1939 à 1958, dernière étape avant la béatification.
Le pontificat d'Eugenio Pacelli, qui dirigea l'Eglise catholique de 1939 à 1958, après avoir été nonce apostolique à Berlin au moment de l'arrivée d'Hitler au pouvoir, est controversé. Une controverse qui a entravé pendant plusieurs décennies le processus pour sa béatification, entamé dès 1967, et la décision de Benoît XVI a suscité de nombreuses protestations des communautés juives dans le monde.
Le Point - 23.12.09

19:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

"Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années"

Un garçon de sept ans a été surpris par la police au volant d'une pelleteuse en train de déblayer la neige sur une route du nord de l'Allemagne pour faire plaisir à son père, a indiqué la police de Ratzeburg (nord).

L'enfant a expliqué que son papa avait dit que la route était sale et qu'il "voulait aider", selon un communiqué de la police. "Voyant les clés sur la serrure de contact, il a saisi l'occasion" et s'est assis au volant de l'engin haut de 3,5 mètres.

Quand il a remarqué la police, il a arrêté aussitôt le moteur. "Il a ouvert la porte, est descendu et a reconnu tout de suite ne pas avoir de permis de conduire", selon le communiqué.

Au moment où la police l'a découvert, il avait terminé sa tâche et voulait reconduire la machine sur le site de l'entreprise familiale à Reinfeld près de Lübeck, où il l'avait empruntée. Les policiers ont remis l'enfant à sa mère, avec les clés de la pelleteuse.

Le Figaro - 23.12.09

18:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

36.000 femmes blanches sont violées par un Noir, 0 femmes noires sont violées par un Blanc (USA)

Ce qu'il y a de bien avec les pays anglo saxons, c'est qu'ils autorisent les statistiques ethniques. Et on trouve vraiment des pépites parmis celles ci. On pourrait en rire, si ce n'était pas aussi tragique.

En effet selon le département américain de la Justice, en 2005, 33,6 % des femmes blanches qui ont été violées, l'ont été par un homme noir (les noirs représentent 12% de la population US). A l'inverse aucun homme blanc n'a violé une femme noire. Pire, la totalité des femmes noires violées l'ont été par un homme noir.

Vous ne vous êtes pas trompé en lisant. Oui vous avez bien lu. Les statistiques officielles sont disponibles ici (table 42).

http://loccident.blogspot.com/2009/09/36-000-femmes-blanc...

01:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Reconstitutions soviétiques à Auschwitz

auschwitz -hotdogstand.jpg
Stand de hot dogs à Auschwitz
S'exprimant à la BBC sur le vol de  l’enseigne d'Auschwitz, le rabbin Andrew Baker, le directeur des Affaires juives internationales du Comité juif américain, sioniste enragé, a maintenu qu'il ne devrait y avoir aucune réplique pour remplacer le monument d'entrée. "Il ne peut y avoir des copies ou de reproductions; les visiteurs ne doivent voir que ce qui était réel. De cette façon ils seront les témoins des véritables objets et les structures qui à leur tour sont les témoins muets de ce qui s'est passé là-bas ».

Rabbi Baker veut le « vrai » truc. Mais toute personne assez courageuse pour s’aventurer dans le terrain marécageux de l'histoire de l'Holocauste, ne tarde pas à découvrir la réalité embarrassante qui se trouve au cœur de l'expérience du musée d'Auschwitz: la chambre à gaz présentée aux visiteurs n'est rien d’autre qu’une reconstitution construite après la guerre par les Soviétiques. Les chambres à gaz d'origine ont été détruites par les Allemands en octobre 1944, juste avant leur évacuation.

L'extrait suivant est tiré d'un site casher ultra-sioniste de commémoration de l’Holocauste :

"Fin  1944 (le 17 Octobre), les SS, sur ordre de Berlin, ont dynamité toutes les chambres à gaz encore en fonctionnement pour détruire tout élément de preuve de la tuerie qui s'était passée là."

Voici une autre tentative, d’ un autre site commémoratif ultra de présenter le fait que le Crématoire 1 d’Auschwitz est une reconstitution :

«Après la guerre, lorsque le camp principal a été transformé en musée, les autorités ont estimé que le crématoire était requis à la fin du voyage commémoratif pour les visiteurs. Puisque les quatre crémas / chambres à gaz où la plupart des meurtres de masse des Juifs se trouvaient à Birkenau, à deux miles de là, ils ne pouvaient pas être utilisés à cette fin ... .. La cheminée, la chambre à gaz, les portes, et quatre des ouvertures dans le toit qui avaient été utilisée pour verser le Zyklon-B ont été restaurées. Deux des trois fours ont été reconstruits. Les fours n’ont pas été raccordés à la cheminée car ce n'était pas un moyen  d'exploitation. "

Le site commémoratif conclut "Créma 1 à Auschwitz I (le camp principal) n'est pas un« faux» mais un espace restauré censé être un mémorial et une représentation symbolique de toutes les chambres à gaz et fours crématoires du complexe d'Auschwitz."

Certains historiens débattent de la fonction originale des chambres à gaz détruites. Je me garderai de tout commentaire sur le sujet. Premièrement, je ne suis pas un historien. Deuxièmement, je suis beaucoup plus préoccupé par la destruction systématique du peuple palestinien par ceux qui ont survécu à l'Holocauste. Cette Shoah continue qui est menée par les Israéliens, au nom de la souffrance juive, se déroule juste devant nos yeux.

Pourtant, une chose est indubitable. Pendant les six dernières décennies, les touristes ont visité une chambre à gaz qui a été construite après la guerre par les Soviétiques. Pour ce qui est du musée d'Auschwitz, les gens n'ont pas été témoins du « vrai truc ».

En conséquence, je conseillerais au rabbin Baker de réviser son exigence. L'expérience du Musée d'Auschwitz est fondée sur une "copie" et une "réplique" ou en d'autres termes «un espace restauré censé être un mémorial et une représentation symbolique ".

Pendant les trois dernières décennies, Auschwitz a été exploitée comme une station touristique. Elle a son Guide touristique de vacances, des  hôtels proches, un  stand de hot dogs , des restaurants  recommandés et ainsi de suite. Considérant qu’Auschwitz a atteint le statut d'une attraction touristique réussie, je considérerais le vol du monument d'entrée comme une opportunité majeure. Je suggère que le personnel d’Auschwitz se prépare à un afflux en masse de touristes. Je propose de créer plus de portails d’entrée décorés de monuments. Dans l'esprit du multiculturalisme et des marchés mondiaux, chaque entrée pourrait être dotée d'un McDonalds réel pour la foule usaméricaine, d’un véritable pub pour les Britanniques, d’un authentique Nandos pour les amateurs de poulet et de Maoz Falafel pour les jeunes Israéliens qui sont envoyés chaque année plonger dans la souffrance juive, juste avant d’entrer dans l’armée.

Alter Info - 22.12.09

00:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

22/12/2009

RER C : l'automobiliste était ivre et drogué

article_rer-c-accident.jpg
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

CHOISY-LE-ROI — L'automobiliste soupçonné d'avoir provoqué indirectement le déraillement d'une rame du RER C dimanche à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), où la circulation des trains ne devait reprendre que partiellement mardi soir, conduisait sous la triple emprise de l'alcool, du cannabis et de la cocaïne lors de l'accident.

L'automobiliste, toujours en garde à vue mardi soir et devant être déféré au parquet de Créteil en vue de sa mise en examen, "conduisait sous l'emprise de stupéfiants" a indiqué mardi soir une source judiciaire, précisant qu'il "a été contrôlé positif au cannabis et à la cocaïne".

"La concentration de cannabis était faible, mais elle était beaucoup plus forte au niveau de la cocaïne, ce qui laisse supposer qu'il en avait consommé peu de temps auparavant", a-t-elle poursuivi.

L'automobiliste, âgé de 29 ans, déjà connu des services de police et dont l'assurance était résiliée depuis "plusieurs mois", avait été contrôlé positif à l'alcool dimanche soir lors de son interpellation, avec un taux d'1,18 gramme d'alcool dans le sang, soit plus du double autorisé, deux heures après les faits.

C'est ce triple cocktail, ajouté au verglas présent sur la route le soir de l'accident, qui lui aurait fait perdre le contrôle de son véhicule dimanche soir alors qu'il traversait un pont enjambant les voies de la ligne de RER C, selon les enquêteurs.

Lors de l'accident, l'automobiliste avait percuté un bloc de béton, qui aurait chuté sur les voies, provoquant le déraillement d'un Transilien, blessant 36 personnes, dont un adolescent de 14 ans qui a perdu une oreille, et occasionnant de "spectaculaires" dégâts matériels sur les voies, selon la SNCF.

"Cinq poteaux ont été couchés au sol. Les fils caténaires ont été arrachés sur près de 500 mètres. Et la voie sur laquelle l'accident a eu lieu a subi d'importants dégâts, ce qui implique le renouvellement des rails et des traverses sur 450 mètres", a indiqué mardi le directeur général de l'infrastructure de la SNCF, Pierre Izard, qui estime "entre 5 et 10 millions d'euros" le coût des travaux.

Interrompues depuis deux jours, la circulation des trains sur les voies au sud de Paris-Austerlitz reprendra néanmoins mardi soir, de façon partielle, alors qu'un retour "total" à la normale n'est pas prévu avant "plusieurs semaines", selon la SNCF.

"Notre perspective, c'est le retour de la circulation dès ce soir sur une des voies. Cela permettra d'assurer le trafic des trains de nuit depuis la gare d'Austerlitz", a assuré Pierre Izard, lors d'un point de presse à Choisy-le-Roi.

Concernant les RER C, la circulation reprendra "mercredi matin" entre Austerlitz et Juvisy-sur-Orge (Essonne), "aux heures de pointe de 7h à 10h et de 16h à 20h". L'interruption du trafic entre Austerlitz et Juvisy entre 10h et 16h est "nécessaire pour accélérer la réalisation des travaux", a précisé la SNCF.

Pour un retour à la circulation "plus important", les passagers du RER C devront patienter jusqu'à jeudi, selon le responsable de la SNCF, qui a précisé que le "retour total à la configuration normale" ne se ferait pas "avant plusieurs semaines".

Nicolas Sarkozy a annoncé mardi qu'il recevrait prochainement les conducteurs du train accidenté.

"Je recevrai d'ailleurs ceux d'entre eux qui ont pris la responsabilité d'éviter qu'il y ait des blessés", a-t-il affirmé, après avoir dénoncé lundi "le comportement inacceptable" de l'automobiliste.

 

23:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Nora Berra ne supporte pas qu'on touche aux minarets...

Berra Nora.jpg
Nora Berra, 46 ans, fille d'un tirailleur algérien

Elle n'a pas supporté un dérapage de Pascal Clément sur les minarets...

La secrétaire d'Etat aux Aînés, Nora Berra, a claqué la porte de la réunion du groupe UMP à l'Assemblée nationale ce mardi pour protester contre des propos «insupportables» du député UMP et ancien garde des Sceaux, Pascal Clément, sur les minarets.

«Le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France», aurait déclaré Pascal Clément, selon plusieurs participants à cette réunion à huis clos interrogés par l'AFP, alors qu'il s'agissait d'un débat interne sur
le port du voile intégral.

En entendant ces propos, Nora Berra s'est levée et a quitté la salle Colbert en lançant, selon son entourage: «Qu'un ancien garde des Sceaux tienne ces propos anti-laïcs dans une enceinte symbole de la République comme l'Assemblée nationale, c'est insupportable! C'est ça la démocratie?»

20minutes.fr - 22.12.09

22:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18)

VIDEO Jean-Marie Le Pen sur I>TELE le 21 décembre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xbksjj_jeanmarie-le-pen-...

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

A Lorient, les racailles font la loi!

danger_racailles.gif
Après une série d’agressions perpétrées contre des soldats français par des bandes ethniques, les autorités militaires ont interdit aux 3.000 marins de Lorient la fréquentation nocturne d’une partie du centre-ville.

Face à la montée d’un racisme anti-français toujours plus violent et aux attaques répétées contre les symboles de la nation, Nicolas Sarkozy préfère s’en prendre aux victimes plutôt qu’à leurs agresseurs.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce cette escalade insupportable de la haine anti-française qui se manifeste désormais dans toutes les villes de France.

Face à ce barbarisme ethnique qui ne connaît aucune limite comme on a pu le voir à Marseille, Roubaix ou encore Toulouse, elle en appelle à une réaction ferme et intransigeante de l’Etat.

Les Français ne sauraient tolérer encore plus longtemps d’être humiliés, insultés et méprisés dans leur propre pays et de devoir payer de leur liberté le laxisme criminel de l’Etat à l’égard des délinquants.

Marine LE PEN
Vice-Présidente du Front National

22 décembre 2009

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Les marins de Lorient interdits de sorties nocturnes dans le centre ville!

Les 3000 marins de Lorient (Morbihan) viennent de se voir interdire la fréquentation à pied d'une partie du centre-ville, qui compte de nombreux bars et une discothèque, nous apprend le quotidien Ouest-France. Il s'agit du secteur situé entre la place Jules Ferry et le quai des Indes. Cette interdiction, décidée par l'amiral Marin Gillier, commandant de la place, ne vaut heureusement que de nuit, de 23 heures à 6 heures. Certains patrons de bar seraient "furax"...

Dans une note de service, l'amiral Gillier explique que « depuis un an, des militaires ont fait l’objet, en ville, d’une dizaine d’agressions nocturnes. Elles ont donné lieu à de graves blessures. Ces agressions se sont déroulées à la sortie d’une discothèque et à proximité des débits de boissons localisés autour de la place Jules Ferry. Ces troubles à l’ordre public engagent la sécurité du personnel militaire de la défense. En conséquence, j’interdis la fréquentation à pied d’une zone comprenant la Place Jules Ferry et le quai des Indes de 23 h à 6 h du matin. »

Cette note de service s'appuie sur l'article L4121-5 du code de la défense qui dit que "lorsque les circonstances l'exigent, la liberté de circulation des militaires peut être restreinte". Cet article, dont l'usage est peu usité, resteint donc les droit civils des militaires, en fonction de la notion de "circonstances".

Au cours des douze derniers mois, une dizaine de militaires, de la Marine ou de l'armée de Terre, ont été blessés à la suite de bagarres sur la voie publique en fin de nuit, en particulier autour de la boite de nuit Le Pacific. Un militaire aurait été grièvement blessé à un oeil et des départs en mission auraient même été annulés à cause de blessures reçues au cours de bagarre.

Selon des témoignages locaux, des jeunes présentés comme "plutôt HLM à capuches" auraient décidé de "se payer des militaires". Ils reprocheraient aux commandos un certain succès auprès des jeunes femmes.

Toujours selon des témoignages locaux, la Police nationale serait restée plutôt discrète et l'amiral n'a pas souhaité que ses hommes règlent le problème de manière que l'on peut supposer virile. D'où sa note de service, qui vise à attirer l'attention des autorités locales.

Lorient accueille deux importantes unités navales : les fusiliers marins-commandos (1700 h) et la base aéronavale de Lann-Bihoué (1200 h). Si des marins sont pris en faute, au cours d'une bagarre nocturne dans ce secteur, ils risquent désormais d'être sanctionnés. Les punitions peuvent aller de jours de consigne jusqu'à la mise à pied.

Blog SecretDéfense - 15.12.09

 

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Jean-Marie Le Pen et les Harkis

JMLP et les harkis.jpg
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

Jean-Marie LE PEN, Président du Front National, visitera jeudi 24 décembre à 15 heures les Harkis qui campent depuis plusieurs mois devant l’Assemblée Nationale pour dénoncer la trahison par Nicolas SARKOZY de ses promesses en matière de reconnaissance des Harkis.

A cette occasion, il présentera ses vœux de Noël à la communauté Harki.

Jeudi 24 décembre – 15h, à Paris :
Place du Président Edouard HERRIOT, près de l’Assemblée Nationale

NPI - 22.12.09

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Vol "Arbeit": le commanditaire est un étranger

Arbeit en 3 morceaux Varsovie.jpg

Le parquet régional de Cracovie a annoncé mardi que le commanditaire du vol de l'inscription en allemand "Arbeit macht frei" de l'ex-camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau, retrouvée dimanche, était un étranger ne résidant pas en Pologne.

"Le principal commanditaire est une personne qui n'habite pas en Pologne et n'a pas de citoyenneté polonaise", a déclaré à la presse Artur Wrona, procureur régional.

Il a refusé de confirmer ou de démentir les informations de la télévision polonaise TVN 24, selon lesquelles "la piste menait en Suède".

Le parquet de Cracovie préparait "une demande d'assistance juridique à un pays européen", s'est borné à déclarer M. Wrona.

Le procureur a sévèrement critiqué la manière dont était assurée la sécurité de l'ancien camp d'Auschwitz-Birkenau.

"Le site n'a pas été protégé de façon adéquate", a-t-il déclaré, sans exclure une enquête de parquet à ce sujet. Selon lui, la nuit du vol, les malfaiteurs sont entrés à deux reprises dans l'enceinte du camp, sans être inquiétés par les vigiles.

La police polonaise a montré mardi à la presse l'inscription (qui signifie le travail rend libre), volée vendredi dernier et retrouvée dimanche coupée en trois éléments.

La police a dit que les voleurs avaient arraché la lettre "i" de "frei', dernier mot de l'inscription, qui est restée sur les lieux du vol.

Cinq personnes, des repris de justice, ont été interpellées dans la nuit de dimanche à lundi dans le nord de la Pologne par la police qui a également retrouvé l'inscription.

Les cinq hommes âgés de 20 à 39 ans ont été inculpés de vol et de dégradation d'une pièce appartenant au patrimoine mondial de l'Unesco. Ils encourent des peines allant jusqu'à 10 ans de prison.

Selon M. Wrona, quatre d'entre des eux sont passés aux aveux, alors que le cinquième, chef présumé du groupe, qui aurait été en contact avec le commanditaire, a refusé de coopérer avec le parquet.

Les quatre exécuteurs du vol se sont fait promettre pour cette besogne 20.000 zlotys (4.780 euros) à partager entre eux, a indiqué le procureur.

L'inscription en métal, mesurant 5 mètres de long, figurait au-dessus de la porte d'entrée du camp d'extermination d'Auschwitz établi par l'Allemagne nazie en 1940 en Pologne occupée.

Sa disparition avait provoqué une immense émotion, au sein de la classe politique en Israël, en Pologne et en Allemagne, ainsi que dans la diaspora juive à travers le monde.

Le Matin ch - 22.12.09

17:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Persécution des chrétiens à Jérusalem

Cénacle.jpg
Le Cénacle
Nous avons tué Jésus !
Chrétiens dehors !
Mort aux Chrétiens !
Allez vous faire foutre !

Ce sont les nouveaux tags hébreux à la mode en Terre Sainte, trouvés en l’occurence sur la porte de l’église des Franciscains attenante au Cénacle ou sur un mur de la Basilique de la Dormition. Sans oublier les dessins impurs, les étoiles de David (revendications territoriales), les destructions de croix sur les murs, les crachats sur des Prêtres ou des religieuses …D’après les hommes d’Eglise présents sur le site, l’urination sur la porte de l'église est devenu un événement presque quotidien.

Le fait est que le vice-ministre des Affaires étrangères israélien a rappelé récemment aux sionistes que la Sainte Eglise Catholique revendique toujours la souveraineté du Cénacle, transformé en synagogue, sur le Mont Sion.

Les tags ont été enlevés le plus rapidement possible pour ne pas exacerber la tension entre Chrétiens et Juifs … Pratiquement aucun média n’a rapporté l’affaire …

Source: http://intransigeants.wordpress.com/

Le Cénacle de Jérusalem: http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9nacle_de_J%C3%A9rusalem

21.12.09

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

21/12/2009

VIDEO Fête de Hanouka à Paris, place de l'Opéra

http://www.dailymotion.com/video/xbescg_hanouka-joie-a-la...

"En plein Paris place de l'Opéra, des dizaines de juifs dansent après l'allumage public des lumières de Hanouka, fête qui symbolise la victoire contre les Grecs qui ont tenté d'assimiler le peuple juif."

Vidéo postée le 07.12.09

22:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le gouvernement de Sarkozy a régularisé 20.000 clandestins cette année

Le gouvernement a régularisé 20.000 clandestins cette année. Alors qu’il multiplie les signes de « fermeté » comme ce nouveau renvoi d’Afghans le 15 décembre, les chiffres recueillis par Le Monde auprès du ministère de l’immigration révèlent que plus de 20.000 étrangers en situation irrégulière auront été régularisés en 2009. Ce chiffre est même supérieur à celui des expulsions (environ 19.000). Le ministre de l’immigration, Eric Besson, se refuse pourtant à communiquer une donnée précise et globale sur cette question.

Le nombre de personnes en situation irrégulière sur notre territoire est estimé entre 200 000 et 400 000. Le 22 novembre, alors que le » mouvement des travailleurs sans papiers » s’amplifiait, la première secrétaire du PS, Martine Aubry relançait le débat, en appelant à « une régularisation large » sur critères (sic). Depuis, la majorité ne cesse de pointer le « combat passéiste » des socialistes, pour reprendre les termes du porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre. « En faisant ça, on fait quoi ? On favorise qui ? Les trafiquants, ceux qui amènent des malheureux en France en leur faisant croire qu’un jour on les légalisera ou qu’ils auront des papiers. Cette politique a toujours échoué », a encore réagi M. Sarkozy, le 16 décembre.

Mais on voit bien qu'en réalité et en douce, et même s’il s’en défend, surtout en période électorale, le gouvernement s’inscrit pourtant dans une politique de régularisation au fil de l’eau, comme l’ont fait tous les gouvernements depuis l’arrêt, en 1972, des régularisations automatiques des travailleurs étrangers et l’instauration d’une politique de « maîtrise des flux migratoires ».

Communiqué de Presse de Marine LE PEN

Bilan Sarkozy : neuf afghans renvoyés – 20 000 clandestins régularisés
Alors que le gouvernement communique sur une prétendue maîtrise des flux migratoires au risque de mettre en péril la santé morale de ce pauvre Eric Besson, le chiffre de 20 000 régularisations pour 2009 vient rappeler aux Français la triste réalité de la politique de Nicolas Sarkozy.
Etrangers sans papiers aujourd’hui – Français sans identité demain
Ce chiffre effarant confirme qu’aucune voie d’eau n’est colmatée dans le navire France et que le gouvernement Sarkozy-Fillon s’est engagé dans une politique de régularisations massives « au cas par cas ».
Or, on le sait ces 20 000 étrangers sans papiers régularisés aujourd’hui feront demain de nouveaux Français sans identité.
Il faut arrêter la fuite en avant
Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, appelle Nicolas Sarkozy à faire preuve enfin de courage dans ce dossier ; elle demande un moratoire immédiat sur toutes les décisions de régularisations à intervenir et une remise à plat totale de la politique d’immigration.

NPI - 21.12.09

22:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Le recours de Polanski rejeté en Californie

LOS ANGELES — Une cour d'appel californienne a rejeté lundi le recours de Roman Polanski qui tentait d'obtenir l'abandon des poursuites engagées contre lui pour des relations sexuelles avec une mineure en 1977.

La cour d'appel du 2e district de Californie a annoncé qu'elle avait rejeté ce recours, les juges déclarant qu'ils étaient "profondément préoccupés" par les faits allégués.

"Nous encourageons toutes les parties impliquées à faire tout leur possible pour veiller à ce que cette question se conclue désormais d'une manière qui réponde pleinement aux questions de respect de la procédure et d'équité fondamentale soulevées par ces événements anciens", ajoutent les juges.

Les avocats du cinéaste franco-polonais, qui s'était enfui en Europe en 1978, avaient avancé le mois dernier que des irrégularités dans l'affaire justifiaient l'abandon des poursuites. Ils avaient aussi estimé que Roman Polanski, actuellement assigné à résidence en Suisse dans l'attente d'une décision sur la demande d'extradition des Etats-Unis, n'avait pas besoin d'être physiquement présent pour plaider pour l'abandon des poursuites.

Les juges ont rejeté ces deux arguments. Ils estiment "que le fait que du temps s'écoule encore avant la résolution finale de cette affaire va gêner davantage la recherche de la vérité" et "prolonger la souffrance que l'absence de clôture de cette affaire continue à causer à Samantha Geimer", la jeune victime.

Après avoir plaidé coupable de relations sexuelles avec la jeune fille âgée de 13 ans à l'époque des faits, Roman Polanski avait quitté les Etats-Unis en 1978 à la veille de l'énoncé de la sentence.

Le cinéaste estime ne pas avoir bénéficié d'une procédure équitable à l'époque des faits et avait déjà demandé une première fois l'abandon des charges en juillet, alors qu'il était encore libre. Il base notamment son argumentation sur un documentaire ("Roman Polanski: wanted and desired") diffusé sur la chaîne américaine HBO, faisant état d'arrangements entre le procureur et le juge chargés de l'affaire. Le procureur y reconnaît avoir interféré dans le dossier. Mais il s'est depuis rétracté, et le juge est, lui, décédé.

Arrêté le 26 septembre à l'aéroport de Zurich, Roman Polanski est désormais assigné à résidence dans son chalet de Gstaad, après avoir passé plus de deux mois en prison.

21:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

VIDEO Le Camp des Saints - Jean Raspail

http://www.dailymotion.com/video/xbkhqp_jean-raspail-le-c...

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Salon des écrivains du B'naï B'rith 2009 - Le B'naï B'rith en France

Le XIVème salon des écrivains du B'naï B'rith (qui regroupe exclusivement des francs-maçons juifs) s'est déroulé le 15 novembre à la mairie du 16ème arrondissement de Paris à l'initiative de la loge Ben Gourion. A noter parmi les nombreux participants un certain nombre d'écrivains de la "mouvance droitière": Guy Millière (ancien invité régulier de Radio Courtoisie), Me Gilles-William Goldnadel, président de France -Israël, Yvan Rioufol, journaliste au Figaro, Claude Moniquet, ancien correspondant en Belgique de Valeurs actuelles, Guy Baret, ancien journaliste à l'Aurore, Frédéric Encel, géopolitologue et ancien membre du Bétar, Jean Robin, écrivain, etc...

Faits & Documents n°288 - 15 décembre 2009

Le B'naï B'rith en France

Le B'nai B'rith France existe depuis 1932 et constitue la section la plus importante du District européen, forte d'une soixantaine de cellules réparties dans cinq régions: Île-de-France - Provence Midi Pyrénées - Côte d'Azur - Est - Rhône-Alpes. Elle a son siège à Paris. Le Bnai Brith est membre du Conseil représentatif des institutions juives de France. Le B'nai B'rith France participe activement aux principaux événements qui concernent la vie juive en France.

L'ancien président de la LICRA (1968-1993) Jean Pierre-Bloch en a été le président de 1974 à 1981. Ce dernier a remis la médaille d'or du B'nai B'rith au président du Sénat et candidat malheureux à la présidence de la République Alain Poher en 1979.

  • ses valeurs : humanisme et démocratie, laïcité et pluralisme, solidarité et fraternité, liberté et responsabilité.
  • ses combats : lutte contre le racisme et l’antisémitisme, droit à l’existence de l’État d’Israël, défense des Droits de l’Homme et fraternité, lutte contre l’enseignement de la haine, cultiver la Mémoire.
  • ses actions : Printemps des Droits de l’Homme et de la Fraternité, Fête des Lumières contre l’Obscurantisme, Collectif Agir Ensemble (avec Ni Putes ni Soumises, SOS Racisme, Berbères de France, UEJF, CRAN, Amitiés judéo-noires, Amitités judéo-musulmanes, Amitiés Judéo-chrétiennes…), Universités d’été, Salon des écrivains, Journée Européenne de la Culture Juive (Portes ouvertes sur le Patrimoine juif), Remise du Prix des Droits de l’Homme.

Le 26 mars 1986, le journal Le Monde révéla que le B'naï B'rith France aurait organisé des réunions avec des politiciens français de droite où ceux-ci s'engagèrent à ne passer aucune alliance avec le Front national. Ce qui fut dénoncé par le journal de tendance national-catholique Présent.

En France, la B'nai B'rith est composée de 63 loges.

Wikipédia

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)