Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2015

Mort de Fiona, 5 ans: le renvoi aux assises requis pour la mère et son concubin

5008671_fiona_545x460_autocrop.jpg

http://www.leparisien.fr/auvergne/mort-de-fiona-le-renvoi...

+ 4 VIDEOS

NdB: J'espère que ce couple immonde sera lourdement condamné puisque la peine capitale n'existe plus pour les monstres

 

rose-T_Kiya_.jpg

Une rose pour Fiona

 

 

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

INFO LE FIGARO - 35.000 agressions commises à Paris depuis un an

 

  • Home ACTUALITE Flash Actu
    • Par Jean-Marc Leclerc
    • Mis à jour le 13/08/2015 à 07:09
    • Publié le 13/08/2015 à 07:05
 
Advertisement
 
Chaque jour à Paris, on dénombre en moyenne près de 500 atteintes aux biens (vols, vandalisme…) et près de 100 agressions physiques. Les autorités recensent quotidiennement aussi plus de 80 vols à la tire et 25 cambriolages de résidence principale.

Le Figaro a pu accéder aux derniers états statistiques de la police dans la capitale. Ces chiffres, incontestables, sont ceux de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Lire la suite en cliquant ici.

19:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La suppression du menu sans porc a été validée par le tribunal administratif de Dijon

http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/353...

18:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Les vétérinaires contre l'abattage sans étourdissement

1817537.jpg

13/08/15 à 16:01 - Mise à jour à 15:59

Source : Belga

L'Union Professionnelle Vétérinaire, l'organisation qui défend les intérêts des vétérinaires belges francophones, a tenu à rappeler jeudi sa position dans l'actuel débat autour de la possibilité d'abattre les animaux sans étourdissement préalable lors de la fête musulmane du sacrifice, le 24 septembre prochain.

 

  •      

© iStock

L'UPV estime que cette pratique est "inacceptable", "quelles que soient les circonstances ou l'endroit". L'organisation se positionne ainsi clairement contre ce type d'abattage, même dans le cadre d'abattoirs fixes, non-temporaires.Le débat revit chaque année à l'approche de la fête musulmane du sacrifice, lors de laquelle des milliers de moutons sont abattus à travers la Belgique. La Flandre et la Wallonie s'orientent cette année, au contraire de Bruxelles, vers une interdiction totale de l'abattage sans étourdissement dans les abattoirs temporaires installés spécialement pour la fête, la pratique rituelle n'étant alors autorisée que dans un abattoir fixe. En accord avec la FVE, la fédération des vétérinaires européens, l'UPV "estime que du point de vue du bien-être animal et eu égard au statut de l'animal comme être sensible, la pratique de l'abattage sans étourdissement préalable est inacceptable", entre autres car celui-ci "retarde la perte de conscience, parfois de plusieurs minutes". "Pendant cette période de conscience, l'animal peut être exposé à une douleur inutile liée à l'existence de régions traumatisées, à l'aspiration potentielle de sang et de contenu ruminal dans le cas des ruminants, à la souffrance liée à l'anoxie par l'atteinte du nerf phrénique et du nerf vague", précise l'UPV. L'abattage sans étourdissement préalable exige également "une contention additionnelle dans la plupart des cas, qui peut causer un stress supplémentaire à un animal qui est certainement déjà effrayé".

18:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Paris : Des vendeurs à la sauvette frappent des policiers (Màj : 1 agresseur condamné)

 

2h13

13/08/2015

Le Parisien reprend l’information et la vidéo publiées sur Fdesouche dès mardi.

Des policiers en uniforme bousculés, et même frappés, par des vendeurs à la sauvette qui tentent de leur échapper! Les faits se sont déroulés dans le jardin des Tuileries (Ier), vendredi  7 août, en pleine journée. Ils n’ont été révélés que 5 jours plus tard, ce mercredi, avec la mise en ligne sur un site d’information russe d’une vidéo amateur qui a ensuite été relayée sur Twitter.

Le document de 29 secondes, sans doute tourné par un touriste, montre toute la violence et la confusion de l’intervention. Quatre policiers qui essayaient visiblement de saisir les minis tours Eiffel d’un vendeur à la sauvette sont pris à partie par une dizaine de ses « collègues ».

Un policier, tombé à terre dans la bousculade, est roué de coup par les clandestins. Un autre qui lui venait en aide, manque de recevoir un coup de pied en plein visage. Une fonctionnaire utilise alors sa bombe lacrymogène pour disperser le groupe.

Selon nos informations, les policiers de la DOPC (direction de l’ordre public et de la circulation) qui se rendaient à Paris-plages par la rue de Rivoli, voulaient contrôler les vendeurs clandestins croisés par hasard devant le Louvre. L’un d’entre eux a pu être interpellé. Jugé en comparution immédiate, il a été condamné à 5 mois de prison ferme.

REGARDEZ LA VIDEO DANS LA NOTE PRECEDENTE

Source

Merci à Loup Blanc

02:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Paris - Des vendeurs à la sauvette frappent des policiers aux Tuileries!

Vidéo tournée par un amateur - Regardez-la en plein écran!

02:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

300 enfants congolais, adoptés légalement par des Français, bloqués en RDC

x4cdBhb.jpg congolais.jpg

18h15

Les enfants sont bloqués en République démocratique du Congo à la suite d’un gel des autorisations de sortie. Des parents réclament « le soutien » de Paris.

 

Quelque 300 enfants adoptés légalement par des couples français en République démocratique du Congo sont bloqués dans ce pays à la suite d’un gel des autorisations de sortie décidé en 2013, assure un collectif de parents, qui réclame « le soutien » de Paris. « C’est un drame pour les enfants et pour les parents adoptants. Ce que l’on veut, c’est obtenir le soutien des autorités, organiser un pont humanitaire pour protéger les enfants le temps que cette crise soit réglée. Nous espérons une mobilisation de la classe politique », dit l’un des membres de ce collectif souhaitant conserver l’anonymat.

[...]

En tout, ce sont environ 1 300 dossiers d’enfants congolais légalement adoptés par des familles françaises, américaines, italiennes, néerlandaises et belges qui restent bloqués depuis deux ans en RDC. « Certains attendent même depuis quatre ans. » Pourtant, les enfants portent déjà le nom de leurs parents adoptifs.

Fin 2013, Kinshasa a suspendu les autorisations de sorties pour les enfants adoptés par des étrangers. Cette décision de la Direction générale des migrations avait été justifiée par des informations selon lesquelles des enfants congolais adoptés dans certains pays auraient été maltraités ou que leur adoption aurait été transférée à des couples homosexuels. La loi congolaise interdit l’adoption d’enfants par des couples homosexuels. Le gel des sorties a été renouvelé en septembre 2014.

[...]

Le Point

01:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Michel Onfray: "Notre civilisation est effondrée"

Par le 12/08/2015 - FDS

20h17

Extrait de la conférence de Michel Onfray pour la librairie Mollat (mai 2015):

« Aujourd’hui dès qu’on veut lier le présent avec le passé, on est réactionnaire, donc facho, donc vichyste, donc pétainiste, donc c’est Hitler et c’est la shoah. »

« La gauche nous dit que les femmes pauvres n’ont qu’à porter les enfants des riches et qu’on doit pouvoir louer les utérus. Cela s’appelle de l’esclavage, on dit aux femmes : il n’y a plus de boulot, vous n’avez qu’à louer vos utérus aux riches. Merci Pierre Bergé. »

« XIIème siècle, prenez une carte de l’Europe et regardez le nombre d’abbayes cisterciennes qui se créent. Il y a une floraison sur la totalité de l’Europe et on se dit, oui, notre civilisation est chrétienne, c’est même sidérant d’être obligé de le dire. »

« Notre civilisation s’effondre, elle est effondrée. Les civilisations marquent leur époque, dans un temps, dans une géographie, dans une Histoire et puis ça disparaît. Aujourd’hui notre civilisation est en bout de course, nous ne créons plus rien, nous ne produisons plus rien, nous sommes dans un nihilisme généralisé. D’autres civilisations sont prêtes, l’islam qui est une civilisation déterritorialisée, peut-être aussi l’Inde, la Chine qui sont des blocs de spiritualité. »

« Il ne nous reste pas grand chose à faire, je prends souvent l’exemple du Titanic, grand sourire, soyons élégant, buvons des bons vins avec des gens qu’on aime, le bateau coule et ça ne sert à rien de vouloir mettre des rustines. »

 

Source

Merci à la-jeanne

 

 

01:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Colombes (92) : le terrifiant profil de Sofiane Rasmouk, l’agresseur de 2 jeunes femmes

CXkDzlL.jpg  sofiane.jpg

12h23

Il y a deux ans, Sofiane Rasmouk agressait sauvagement deux jeunes femmes alors qu’il était en semi-liberté. Cet homme, psychopathe, devra répondre de ces crimes, qu’il nie, devant les assises.

 

Pour Priscillia et Sandra, ce devait juste être une belle soirée d’été. Ce fut le début d’un long martyre, par la faute d’un multirécidiviste en semi-liberté à la personnalité psychopathique que le destin a mis sur leur chemin, mais dont le suivi par l’institution judiciaire pose légitimement question.

Il y a deux ans, le 7 août 2013, ces deux jeunes femmes qui ne se connaissaient pas étaient sauvagement agressées à quelques minutes d’intervalle à Colombes (Hauts-de-Seine).

Priscillia d’abord, directrice de marketing de 31 ans, retrouvée entre la vie et la mort au pied de chez elle, le visage ravagé par des coups de poing. Puis Sandra, 19 ans, pistée, violemment frappée, humiliée et violée entre deux voitures avant d’être détroussée de sa carte bancaire.

Deux ans après, Priscillia, dont le pronostic vital a longtemps été engagé, se remet très lentement et fait figure de miraculée. Elle comme Sandra attendent le procès de Sofiane Rasmouk. Renvoyé aux assises pour tentative de meurtre et tentative de viol sur Priscillia et viol et vol avec violence sur Sandra, cet homme de 27 ans pourrait être jugé rapidement à Nanterre. (…)

Source

Merci à Yabonlaseku et à Bobbynette et Tom

Relire : Colombes (92) : Sofiane, multi-récidiviste, arrêté après l’agression ultra violente de 2 femmes

01:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Florian Philippot sur France Inter: "les questions internes au FN n'intéressent personne"

00:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

LES GAULOIS AU DELA DU MYTHE

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

12/08/2015

Suède: deux personnes poignardées à mort chez Ikea. Les suspects seraient des demandeurs d'asile érythréens

http://www.leparisien.fr/faits-divers/video-meurtres-chez...

+ 2 VIDEOS

21:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Robert Ménard et les forces de l'ordre: le préfet s'énerve!

http://www.leparisien.fr/politique/beziers-robert-menard-...

4949341_menard_545x460_autocrop.jpg

 

21:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Banania a encore frappé !

banania.jpg

                                                  

          
Quand une société baigne à ce point dans la connerie, c’est, hélas, sans espoir.

0
SHARES
 
 
      

Nous sommes injustes. Vous, moi, nous tous… Nous ne prenons pas assez la mesure des charges qui incombent, dans ce pays, aux forces de police. Nous n’imaginons pas le stress qui saisit ces hommes et ces femmes quand il leur faut déjouer les pièges de dangereux criminels, passer des heures à écouter, des nuits à planquer… quand il faut éplucher l’intimité des suspects pour mieux rechercher dans leur passé les signes avant-coureurs qui ont conduit au crime.

Tenez, prenons cette enquête qui échoit aujourd’hui à la police judiciaire et concerne l’un des siens : Philippe Lavergne, le directeur de la protection judiciaire de la jeunesse de Paris soi-même. Quelle charge alors, quelle angoisse sans doute pour eux, ses subordonnés, qui doivent enquêter sur des faits gravissimes mettant en cause leur hiérarchie !

Leur directeur aurait en effet évoqué le « Banania » en s’adressant à un éducateur noir, qui plus est représentant syndical de la profession. Pas le Nesquik ni le chocolat Poulain ou la maison Menier, non, vous avez bien lu : le Banania.

On a peine à s’expliquer comment un tel crime a pu être commis. Que de jeunes étudiants défoncés aient massacré une copine à coups de poing américain puis aient tenté de la dissoudre dans l’acide, passe encore. On peut comprendre. Que des jeunes partis de leur banlieue pour la Syrie y soient aujourd’hui décapiteurs en chef, on peut aussi l’admettre. Mais évoquer le Banania devant un représentant des minorités, alors là…

Les témoignages confirment, hélas, les faits : c’était au cours d’une réunion qui s’est tenue le 31 juillet, « tendue » à ce qu’il paraît, « pour évoquer la perspective de nouveaux recrutements », nous dit Le Parisien. On imagine : les cadences infernales, les RTT qui sautent et le reste avec. À la victime – « un élu syndical de l’UNSa Justice d’origine africaine » – qui lui demandait s’il avait sollicité la hiérarchie, Monsieur Lavergne a répondu : « Moi, je n’ai pas été élevé au Banania. »

Sommé de s’excuser, monsieur le directeur Lavergne s’exécute, reconnaît « une réaction totalement déplacée d’agacement » mais qui relevait de l’« autodérision » et « sans aucun rapport avec des propos racistes ». Le 4 août, il renouvelle ses excuses par courrier, assurant que cette phrase, s’adressant à la cantonade, était destinée à souligner son impuissance. Qu’importe, ça n’est pas suffisant. La victime porte plainte. La plainte est reçue, confiée à la PJ (pas comme celle de ma voisine cambriolée dans son sommeil par un escaladeur de façade).

Joint par Le Parisien, le dangereux criminel explique : « Dans les années 90, il y avait une pub qui disait “Zorro a été élevé au Banania, Superman a été élevé au Banania”. C’est en référence à cette pub que j’ai prononcé cette phrase. C’était une façon de dire que je ne suis pas un surhomme. »

Monsieur Lavergne dit vrai. En 1988 exactement, Banania lance une campagne pour tenter de rajeunir la marque et met en scène des personnalités : Zorro, Ramsès, etc., avec pour slogan « Élevé au Banania ».

Remplacer Y’a Bon par Einstein n’a pas pu sauver la marque Banania. Il est à craindre que ça ne sauve pas non plus la peau de Philippe Lavergne.

Quand une société baigne à ce point dans la connerie, c’est, hélas, sans espoir.

 
BOULEVARD VOLTAIRE

20:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

"Le Paganisme au cinéma" de Nicolas BONNAL

« Le cinéma est venu quand le monde moderne
a commencé à tout détruire, les contes et légendes,
les paysages, les danses folkloriques, les cadres de vie,
tout ! Cette industrie artistique a aidé à comprendre
(même si elle a parfois caricaturé ou recyclé)
la beauté du monde ancien, tellurique et agricole
qui allait disparaître… »

 

Entretien avec Nicolas Bonnal, auteur de Le paganisme au cinéma (éditions Dualpha)

(propos recueillis par Fabrice Dutilleul).

 

Pourquoi ce livre ? Par goût du paganisme ou du cinéma ?

Par cinéphilie ! J’étais un jour dans un bus au Pérou, à 4600 mètres, tout près d’Ayacucho. On projetait un film à la télé à bord, et les jeunes indiens se sont comme arrêtés de vivre. Ils ont fusionné avec le film. C’était L’Odyssée. Je me suis dit alors : il y a quelque chose de toujours vrai et de fort ici, puisque les descendants des Incas adorent cette épopée et les voyages d’Ulysse.

 

Et vos références ?

Je suis un vieux cinéphile et j’ai toujours aimé les films à forte résonnance tellurique ou folklorique. Jeune, j’adorais Excalibur ou Apocalypse now. On se souvient que le colonel Kurtz lit Jamie Weston et Le Rameau d’or. Ensuite, j’ai découvert dans un ciné-club à Grenade (merci Paco !) le cinéma japonais, dont le contenu païen est très fort, avec Inagaki et, bien sûr, Kurosawa. Puis, je me suis plongé grâce à ma belle-famille dans le cinéma populaire soviétique qui s’inspire des contes de fées (skaska) et des récits de chevaliers (bogatyr) ; les grands maîtres sont Rou et Ptouchko. Dans ce cinéma d’ailleurs, des femmes inspirées ont joué aussi un très beau rôle tardif. Voyez la Fleur pourpre (Belle et Bête revisitées) de mon amie Irina Povolotskaya.

 

Il y a une tonalité nostalgique dans tout le livre.

C’est une des clés du paganisme. Il était lié à une civilisation agricole qui a disparu. Relisez Ovide ou Hésiode. Il est aussi lié à une perception aigüe de la jeunesse du monde. Dans ce livre, on regrette le cinéma muet, expressionniste, le cinémascope, les grands westerns, le cinéma enraciné des Japonais, à l’époque où il y a encore une agriculture avec ses rites. Tout cela est parti maintenant, et on regrette les âges d’or et même la nostalgie évanouie. C’est évident pour le cinéma français des années 30 à 50. On pleure en pensant Pagnol, Renoir, Duvivier. Regain, le Fleuve et Marianne sont des hymnes au monde, quand la France était encore de ce monde.

 

Il y a aussi une tonalité mondialiste !

Pas mondialiste, mais mondiale. C’est beau d’aimer le monde. On ne peut se limiter à connaître le cinéma américain parce qu’on est colonisé culturellement, ou notre seul cinéma français. Donc vive le Japon, l’Allemagne de Weimar, la Russie enracinée de la Grande Guerre patriotique ! En se basant sur des données traditionnelles, on voit les troncs communs de la spiritualité païenne, qu’on a tant oubliée depuis.

 

Et le paganisme proprement dit ? Comment le considérez-vous ?

C’est ici une affaire de sensibilité et de culture, pas de pratique religieuse… les héros, l’aventure, les mythes, le crépuscule, l’âge d’or : tout cela donne ses lettres de noblesse au cinéma, avec les couleurs du cinémascope et les cheveux blonds des héros russes. Le paganisme est la source de toute la littérature populaire d’aventure et donc du cinéma. On ne peut pas comprendre Jules Verne ou Conan Doyle si l’on n’est pas au fait de ces croyances, de cette vision poétique du monde.

 

Vous avez partagé votre livre en cinématographies ?

Pas tout à fait. J’étudie bien sûr les grands moments du cinéma russe ou japonais, ceux du cinéma allemand muet ou moderne (de Fritz Lang à Herzog), les beaux moments du cinéma français (Renoir, Rohmer, Duvivier…). Puis je reviens au cinéma américain, via les grands classiques du western et de la comédie musicale (Brigadoon) et le beau cinéma orangé des années 70. Et je commence mon livre par un aperçu de notre culture païenne expliquée par les spécialistes et réintégrée dans la culture populaire depuis le romantisme !

 

Si le sujet de ce livre est le paganisme, quel en est l’objet ?

Connaître des cinématographies, les comprendre et les aimer. Le cinéma est venu quand le monde moderne a commencé à tout détruire, les contes et légendes, les paysages, les danses folkloriques, les cadres de vie, tout ! Cette industrie artistique a aidé à comprendre (même si elle a parfois caricaturé ou recyclé) la beauté du monde ancien, tellurique et agricole qui allait disparaître. Le cinéma japonais est magnifique dans ce sens jusqu’au début des années soixante. Et donc l’objet de ce livre est de pousser la jeunesse à redécouvrir l’esprit de la Genèse, la nature, les animaux, les cycles, les hauts faits, les voyages et les grandes aventures initiatiques. Les romains, dit déjà Juvénal dans ses Satires, connurent le même problème, les enfants ne croyant même plus aux enfers ! C’est un livre sur la poésie de la vie et des images qui nous aident à l’affronter aux temps de l’existence zombie et postmoderne.

 

Quelques films pour commencer ?

Ilya Murometz de Ptouchko. Kochtchei de Rou. Les Trois Trésors d’Inagaki. Les Nibelungen de Fritz Lang. Le Fleuve de Renoir.

 

Pourquoi toujours ce Fleuve ?

Parce que c’est l’eau, c’est Héraclite et son fleuve où l’on ne se baigne pas deux fois.  C’est le chant des bateliers aussi. C’est le Gange avec vie et mort. C’est l’éternité du monde avant l’industrie. C’est la famille aussi. Et c’est la nostalgie.

 

Le paganisme au cinémade Nicolas Bonnal, 354 pages, 31 euros, éditions Dualpha, collection « Patrimoine du spectacle », dirigée par Philippe Randa.

 

BON DE COMMANDE

à renvoyer à : Francephi diffusion - Boite 37 - 16 bis rue d’Odessa - 75014 Paris - Tél. 09 52 95 13 34 - Fax. 09 57 95 13 34 – Mél. diffusion@francephi.com

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le nid d'un oiseau rare découvert à Harelbeke, en Flandre occidentale

2275021.jpg oiseau guêoier.jpg

 

12/08/15 à 14:39 - Mise à jour à 17:28

Source : Belga

Un nid contenant la couvée d'un oiseau rare, à savoir le guêpier, a été découvert sur un chantier de Harelbeke, en Flandre occidentale, a annoncé mercredi l'association Natuurpunt. En dix ans, c'est la première fois qu'un cas de reproduction de cette espèce est découvert en Flandre.

 

  •       

© Belga

Selon Natuurpunt, un bénévole avait découvert ce nid en juin, après que quelques guêpiers ont été observés dans le sud de la province de Flandre occidentale. Rare, le dernier nid de cette espèce avait été observé en 2005 à Oostakker, en Flandre orientale.

Habituellement, ces oiseaux colorés se reproduisent dans le sud de l'Europe. Cinq spécimens ont été repérés, et un couple s'est finalement installé vers le 30 juin à Harelbeke. Les trois autres oiseaux ont repris leur vol vers le sud.

Habituellement, la femelle pond environ six oeufs par couvée. Natuurpunt observe le nid et la manière dont la femelle apporte la nourriture au seul jeune répertorié pour le moment. La ville d'Harelbeke a posé des panneaux didactiques au pied du nid. Le gérant du chantier a décidé de cesser ses activités jusqu'au 20 août, date estimée par Natuurpunt du départ de la petite famille vers le sud.

19:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Abattage rituel: "La liberté de culte est une erreur qu'il vaudrait mieux supprimer"

arton8933-e4915.jpg aid.jpg

   

"En principe, les organisations musulmanes ont raison: un état n'a pas à se mêler de discussions théologiques" écrit le philosophe spécialisé en sciences Maarten Boudry à propos de la discussion sur l'abattage rituel. "Ces discussions kafkaïennes ont trait à la liberté de culte".

 

  •  
  •         

© iStock

D'après les estimations, un sort incertain attend 35.000 moutons belges. Seront-ils égorgés dans des abattoirs reconnus, sous la supervision de bouchers professionnels ? Perdront-ils tout leur sang dans une baignoire ? Seront-ils étourdis avant le coup mortel ou seront-ils pleinement conscients, la tête dirigée vers La Mecque ? Même le moment de leur exécution est encore incertain : la date de la Fête du Sacrifice n'est dévoilée qu'une dizaine de jours à l'avance.

La mise en demeure envoyée par 48 organisations musulmanes au ministre flamand du Bien-être animal Ben Weyts, suite à sa décision d'interdire l'abattage sans étourdissement dans les abattoirs temporaires, se lit par moment comme un manuscrit inédit de Franz Kafka. Le document oscille entre une joute juridique sans fin et une dispute théologique sur le sexe des anges. Ou dans ce cas-ci des moutons.

De quoi s'agit-il? Selon les organisations musulmanes, l'abattage rituel dans le cadre de la Fête du Sacrifice doit respecter six ordonnances divines. Le boucher doit être compétent, l'abattoir kasher, le coup de couteau doit se faire en un mouvement, l'animal ne doit pas voir le couteau et la tête du mouton doit être dirigée vers La Mecque. Finalement, l'animal doit être en bonne santé et - voilà tout le problème - non étourdi. Dieu a décidé que l'animal sacrifié doit mourir d'un coup de couteau, pas d'étourdissement. Cependant, le ministre Ben Weyts a décidé, en dépit de la volonté de Dieu, d'autoriser l'abattage sans étourdissement uniquement dans les abattoirs reconnus, et plus dans les abattoirs temporaires. Et ces abattoirs reconnus ne suffisent pas pour les 35.000 ruminants. Il s'agit donc d'une restriction de la liberté de culte.

Ou dispose-t-on d'une latitude théologique? Que se passe-t-il si vous mettez le mouton sous narcose électrique en lui donnant un à-coup électrique ? Cet à-coup n'est pas mortel. Si vous n'égorgez pas le mouton, il ne lui faudra que quelques instants pour se remettre à bêler joyeusement. Théologiquement, c'est néanmoins inacceptable, écrivent les organisations musulmanes "car le risque existe que l'animal meurt quand même des suites de la narcose". Et dans ce cas, voyez-vous, Allah ne veut pas du mouton.

Et si l'animal est anesthésié immédiatement après l'égorgement? Ce n'est pas halal non plus. Pourtant, d'autres musulmans en Nouvelle-Zélande et en Irlande le font, après une profonde réflexion théologique. Il s'agit là de pratiques de "courants minoritaires" au sein de l'islam contre lesquelles notre Conseil des Théologiens de l'Exécutif des musulmans de Belgique s'est clairement prononcé. Et pourquoi ne pas répartir l'abattage sur plusieurs jours afin de permettre aux abattoirs reconnus de gérer l'affluence ? Pardon, on ne peut sacrifier que le jour de la Fête du Sacrifice. Commander de la viande de mouton halal à l'avance, alors ? Faire un don comme alternative ? Abattre un boeuf au lieu d'un mouton ? Non. Non. Non.

Les suggestions susmentionnées viennent d'une circulaire du cabinet Weyts aux bourgmestres flamands. Le ministre voulait parvenir à un compromis avec la communauté musulmane qui soit également théologiquement acceptable. Cependant, les organisations musulmanes qualifient ce genre de propositions d' "ingérence dans les obligations religieuses qui par conséquent doit cesser." En d'autres termes : Weyts, ne vous en mêlez pas.

En principe, les organisations musulmanes ont raison: un état n'a effectivement pas à se mêler de discussions théologiques sur le sexe des moutons. Ces discussions kafkaïennes ont trait à la liberté de culte. Comme je l'ai déclaré il y a quelques années, ce concept est une erreur, qu'il vaudrait mieux supprimer. Suis-je en faveur d'une restriction de la liberté pour pratiquer une religion ? Bien sûr que non.

La liberté de pensée, de croyance, de conscience, d'association et d'action est déjà ancrée dans nos libertés constitutionnelles et la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Cependant, il est inutile, trompeur et discriminatoire d'avoir une catégorie pour "la liberté de culte", car celle-ci donne un traitement de faveur aux gens qui arborent le drapeau d'une religion reconnue.

Dans le cas de l'abattage rituel, il n'y a que deux possibilités. Soit la société accepte que les animaux soient abattus sans être étourdis, dans des abattoirs reconnus ou pas. Alors, la loi vaut pour tout le monde, que vous soyez adepte ou non d'une religion reconnue. Soit on interdit l'abattage sans étourdissement par considération éthique (ma préférence). L'essentiel, c'est que dans les deux cas la loi doit s'appliquer à tout le monde. Faire une exception pour certaines religions est une forme de discrimination à l'égard des incroyants et de personnes adeptes de courants religieux minoritaires.

Ce n'est pas à l'état à faire de la théologie : les gens peuvent faire et croire ce qu'ils veulent, tant qu'ils n'enfreignent pas la loi. Qu'ils considèrent leurs pratiques et convictions comme une "religion" ne change rien. La scientologie est-elle une religion ? Le mouvement rastafari? Le naturisme? L'anthroposophie? La foi dans le marché libre est-elle une religion? Les anthropologues n'ont toujours pas réussi à délimiter exactement la religion et n'y parviendront jamais. Aussi l'étiquette religion ne mérite-t-elle aucun privilège. Un état qui reconnaît la liberté de culte ou de religion comme un droit à part doit inévitablement décider ce qu'est une religion et ce qui ne l'est pas et dans quelle mesure cette liberté supposée peut passer outre les autres dispositions légales. Contrairement au commun des mortels, les rastafaris peuvent-ils consommer du cannabis parce que c'est leur "religion" ? Les naturistes peuvent-ils se promener nus dans les rues parce que c'est leur "religion" ? Doit-on accepter les mutilations génitales si ceux qui les pratiquent invoquent des arguments religieux ? Les parents ont-ils le droit de refuser une transfusion sanguine à leurs enfants pour des raisons religieuses (Les Témoins de Jehova) ?

Absurdités

Bien sûr que non, et j'espère que vous êtes d'accord avec moi. En principe, un ministre ne devrait pas se mêler de disputes théologiques et de rites religieux. Il devrait être évident que quand une loi est en vigueur dans notre pays, elle s'applique à tout le monde sans exception. De toute évidence, Ben Weyts partage cet avis. Pour préciser que ladite liberté de culte n'est pas une raison pour autoriser les abattages illégaux, il déclare dans sa circulaire que "tous les abattements sans étourdissement, y compris dans la cadre de la Fête du Sacrifice, ne peuvent avoir lieu que dans les abattoirs reconnus". Les organisations musulmanes considèrent cette mention particulière de la Fête du Sacrifice comme "une discrimination indirecte basée sur la croyance ... étant donné l'accent mis sur la Fête du Sacrifice" qui vise à porter préjudice à la population flamande musulmane. Voilà le genre d'absurdités que donne la liberté de culte. Un groupe de population religieux proteste contre la loi et invoque la liberté de culte, ensuite l'état précise qu'il n'y a pas d'exceptions pour les rites religieux avant de se faire accuser de "discrimination" pour avoir pris cette religion dans le collimateur.

En soi, je trouve positif que les organisations musulmanes entreprennent des démarches juridiques contre le gouvernement flamand, indépendamment de leur argumentation bancale. Ils ont le droit d'épuiser tous les moyens juridiques pour obtenir gain de cause. Ce sont là les habitudes d'un état de droit. Si un juge leur donne raison - ce qui m'étonnerait - il faudra se résigner. Si eux font chou blanc, ils devront se résigner.

Comparez cette attitude laïque à ce qu'il se passe dans l'histoire du sacrifice d'Abraham. Comme la mise en demeure l'explique en détail, la Fête du Sacrifice célèbre la mémoire d'Abraham qui "musulman exemplaire, était à ce point dévoue à Dieu qu'il était prêt à sacrifier son fils à la demande de Dieu". Cette histoire terrifiante d'un père qui entend des voix et se prépare aussitôt à égorger son enfant et à le brûler est un héritage partagé du christianisme, du judaïsme et de l'islam. (Dans le christianisme, l'Agneau mystique - Jésus - est sacrifié dans le Jardin céleste). Comme le soulignent les organisations musulmanes, la morale de cette histoire, c'est qu'il faut toujours faire ce que Dieu vous demande, malgré ce que vous dit votre conscience ou la loi. Le philosophe spécialisé en droit néerlandais Paul Cliteur a vertement critiqué cette "théorie de commandement divin". Dans les trois grandes religions, on fait l'éloge d'Abraham, prêt à égorger son propre fils, parce qu'une voix dans sa tête le lui a commandé. Ce n'est que quand il lève son couteau vers la tête de son enfant, qu'une autre voix (d'un ange) le retient. Si aujourd'hui quelqu'un affichait un tel comportement, on s'inquiéterait de savoir quels médicaments lui prescrire et comment le tenir loin de cet enfant.

Cette théorie du commandement divine est totalement incompatible avec notre état de droit laïque et notre société moderne. Dieu peut commander ce qu'il veut. Ses croyants doivent respecter cette loi. Un commandement divin ne peut jamais servir d'excuse pour transgresser la loi. En tant que musulmans pieux, les 48 organisations veulent rester attachées à ces ordonnances divines arbitraires. Les démarches juridiques qu'elles entreprennent pour revendiquer leurs droits montrent heureusement qu'elles se détachent lentement de cette pensée.

À quel moment pouvez-vous imaginer qu'Abraham introduise un référé pour pouvoir égorger son fils? Ou que Dieu en soit satisfait?

Le Vif.be

19:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Béziers (34) : Pour la 1ère fois en France, la Police Municipale reçoit son drapeau

16h22

Cérémonie de remise du drapeau par le maire Robert Ménard, à Fabrice Cantele, Directeur de la Police Municipale de Béziers le lundi 10 août 2015 à 17h00 sur le Parvis du Théâtre municipal, allées Paul Riquet.

« La devise de la Police Municipale est: veiller, protéger et servir« .

NdB: Une très belle cérémonie, simple, émouvante et forte. Vive la France, vive Robert Ménard! Et vive la Police Municipale de Béziers!

 

02:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Espagne: une ville en état de siège après la mort d'un Sénégalais

http://www.fdesouche.com/635179-espagne-une-ville-en-etat...

02:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le 3e plan d'aide de 85 milliards d'euros permettra-t-il de redresser l'économie grecque ?

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/08/11/20002-20150...

 

8258 Votants:


  4% Oui

  96% Non

01:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)