Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2015

Haute Savoie : une araignée mortelle dans les bananes bio

4417977_wandering-spider_545x460_autocrop.jpg

 

04 Janv. 2015, 10h32 | MAJ : 04 Janv. 2015, 12h12

0
 
 
 
 
réagir
79
                                                     L'araignée banane est capable de tuer un homme de 80 kg avec un venin 30 fois plus puissant que celui d'un serpent à sonnette (Capture ecran Wikipédia)

Si vous souffrez d'arachnophobie, passez votre chemin ! Un commerçant d'un magasin bio de Passy, en Haute Savoie, a eu le désagréable surprise, samedi, de découvrir dans un colis de bananes en provenance de la République Dominicaine une impressionnante araignée de près de 10 centimètres de diamètre.



Cette bestiole au nom savant de Phoneutria Nigriventer est plus connue sous le nom d'araignée-banane à cause de son habitude de se camoufler dans le fruit. Problème : elle est la plus venimeuse et agressive du monde. Une seule de ses morsures peut tuer un homme de 80 kg en lui injectant des neurotoxines dans le sang à travers ses larges crochets.

Selon le Guinness book des records, son venin est 30 fois plus puissant que celui d'un serpent à sonnette. Les symptômes sont ensuite une perte de contrôle musculaire, une éventuelle asphyxie. Une deuxième toxine entraîne une forte stimulation nerveuse en provoquant un  phénomène de priapisme chez les hommes...

Selon le Dauphiné, le commerçant est parvenu à isoler l'animal dans un vivarium avant d'appeler les pompiers. Dépêché sur place, un vétérinaire a pu neutraliser l'araignée pour éviter tout danger.

Ce n'est pas la première fois que ce type d'araignée fait parler d'elle. En mars dernier, une famille britannique avait vu sa maison infestée par des larves après avoir acheté des bananes chez le commerçant du coin. Sur le conseil de spécialistes des insectes, la famille avait été obligé de quitter le domicile pendant trois jours pour permettre le désinfection du logement.

Le Parisien

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

C.D. FRIEDRICH (1774-1840)

Caspar_David_Friedrich_-_Der_Wanderer_über_dem_Nebelmeer.jpg XXX.jpg

Le voyageur au-dessus de la mer de brume (1818)

02:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Vincennes : un cambrioleur très grièvement blessé par sa victime

GWP0ikJ.jpg

 

14h24

Un homme de 18 ans était entre la vie et la mort, vendredi 2 janvier au soir, après avoir été très grièvement blessé à coups de couteau par le propriétaire d’un appartement qu’il était en train de cambrioler à Vincennes (Val-de-Marne).

Selon les premières investigations, le cambrioleur est parvenu à entrer dans cet appartement après avoir forcé une fenêtre donnant dans une cuisine. Quelques instants plus tard, il a été surpris par l’occupant des lieux.

Selon nos informations, une bagarre s’est alors engagé entre les deux hommes. Le cambrioleur aurait empoigné un couteau, trouvé sur place, avant d’en porter un coup au niveau de la jambe du propriétaire. Ce dernier se serait, à son tour, emparé d’un couteau pour frapper son agresseur au niveau du thorax.

 

Rapidement alertés, les pompiers ont secouru le cambrioleur, dont le pronostic vital était très engagé, avant de l’évacuer vers l’hôpital Henri-Mondor à Créteil. Le propriétaire des lieux, sérieusement blessé par le coup de couteau reçu à la jambe, a été transporté à l’hôpital Bégin à Saint-Mandé. Son pronostic vital n’est pas engagé.

Le Parisien

FDS

02:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Libye : le but de la guerre était-il d’assassiner le colonel Kadhafi ? Par Bernard Lugan

  

 

Mardi 16 décembre 2014, à Dakar, lors de la clôture du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique, acclamé par les participants, le président tchadien Idriss Déby a lâché une véritable bombe quand, en présence (photo) du ministre français de la Défense, il déclara qu’en entrant en guerre en Libye : “l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint“.

Cette accusation est gravissime car, si ce qu’a dit cet intime connaisseur du dossier est fondé, c’est en effet toute l’histoire d’une guerre insensée et aux conséquences dévastatrices qui doit être ré-écrite. Sans parler d’une possible saisine de la Cour pénale internationale. D’autant plus que ce conflit rationnellement inexplicable fut déclenché au moment où, paradoxalement, le régime libyen était devenu notre allié à la fois contre le jihadisme et contre les filières d’immigration.

Revenons donc en arrière: l’intervention décidée par Nicolas Sarkozy influencé par BHL ne prévoyait originellement qu’une zone d’exclusion aérienne destinée à protéger les populations de Benghazi d’une prétendue “extermination”. Il n’était alors pas question d’une implication directe dans la guerre civile libyenne. Mais, de fil en aiguille, violant avec arrogance la résolution 1973 du 17 mars 2011 du Conseil de sécurité des Nations Unies, la France et l’Otan menèrent une vraie guerre tout en ciblant directement et à plusieurs reprises le colonel Kadhafi.

L’attaque la plus sanglante eut lieu le 1er mai 2011 quand des avions de l’Otan bombardèrent la villa de son fils Saif al-Arab alors que s’y tenait une réunion de famille à laquelle le colonel assistait ainsi que son épouse. Des décombres de la maison furent retirés les cadavres de Saif al-Arab et de trois de ses jeunes enfants.

Réagissant à ce qu’il qualifia d’assassinat, Mgr Martinelli, l’évêque de Tripoli, déclara : “Je demande, s’il vous plaît, un geste d’humanité envers le colonel Kadhafi qui a protégé les chrétiens de Libye. C’est un grand ami.” Telle n’était semble t-il pas l’opinion de ceux qui avaient ordonné ce bombardement clairement destiné à en finir avec le chef de l’État libyen sans tenir compte des “dégâts collatéraux”… La guerre “juste” permet bien des “libertés”.

Lire la suite

02:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Jours de soldes en Angleterre 2014

02:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Merkel prête à laisser la Grèce sortir de la zone euro

0x8FxIe.jpg

 

0h10

La chancelière allemande Angela Merkel est prête à laisser la Grèce sortir de la zone euro, au cas où la Gauche radicale remettrait en cause la politique de rigueur budgétaire dans ce pays, affirme samedi l’édition en ligne du magazine Spiegel.

 

« Le gouvernement allemand juge quasiment inévitable une sortie (de la Grèce) de la zone euro, si le chef de l’opposition Alexis Tsipras (Gauche radicale Syriza) dirige le gouvernement après les élections (législatives), abandonne la ligne de rigueur budgétaire et ne rembourse plus les dettes du pays », affirme le site web de l’hebdomadaire, en s’appuyant sur « des sources proches du gouvernement allemand ».

Angela Merkel et son ministre des Finances Wolfgang Schäuble ont changé d’avis et désormais ils « jugent supportable une sortie du pays de la monnaie unique en raison des progrès accomplis par la zone euro depuis le sommet de la crise en 2012″, assure le Spiegel Online, toujours sur la base de ces sources.

« Le risque de contagion pour d’autres pays est limité car le Portugal et l’Irlande sont considérés comme assainis. Par ailleurs, le MES (mécanisme européen de stabilité) fournit un mécanisme de sauvetage puissant et l’Union bancaire assure la sécurité des instituts de crédit », auraient encore confié ces sources.

Le parlement grec a annoncé mercredi sa dissolution et confirmé l’organisation le 25 janvier d’élections législatives anticipées pour lesquelles la gauche radicale, Syriza, est donnée favorite dans les sondages.

Le leader de Syriza, Alexis Tsipras, veut en finir avec la politique d’austérité imposée au pays par ses créanciers internationaux (la troïka UE, BCE et FMI) en échange de quelque 240 milliards d’euros de prêts. Il souhaite aussi négocier une nouvelle restructuration de la dette publique qui plombe l’économie grecque.

Source

FDS

02:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Cologne : en guise de protestation, la cathédrale ne sera pas illuminée lors de la manifestation contre l’islamisation

Dx7gJ7f.jpg

 

20h42

La cathédrale de Cologne procédera à une extinction des feux, lundi soir, lors de la manifestation contre l’islamisation de l’Europe qui aura lieu à Cologne. Le point de vue du site musulman Oumma.

Plongée dans le noir en signe de sa protestation contre les coups de boutoir du Pegida, le ramassis de hooligans entrés en guerre contre « l’islamisation et l’immigration » Outre-Rhin, la cathédrale de Cologne procédera à une extinction inédite des feux, lundi soir, alors qu’une énième manifestation islamophobe et xénophobe fera trembler les pavés du multiculturalisme au bruit sec de milliers de rangers.

Imperméables aux sérieuses mises en garde de leur chancelière, Angela Merkel, et gonflés à bloc par les récents rassemblements fracassants de Dresde qui ont fait perdre leurs épines aux sapins de Noël, les brutes épaisses du Pegida préparent leur invasion nocturne de Cologne en représailles à la contre-manifestation anti-raciste et anti-fasciste qui fera entendre, le même jour, un autre son de cloche bien plus harmonieux et pleinement agréé par l’archevêché de la capitale plurielle du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

 

Bien que n’étant pas en odeur de sainteté en Allemagne, les « Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident » n’en finissent pas de faire sonner le glas du vivre-ensemble, se déchaînant contre les musulmans et les demandeurs d’asile à grand renfort de slogans injurieux et de provocations violentes, dont personne, dans le saint des saints du pouvoir, ne sait jusqu’où ils culmineront.

Dans cette expectative, triste et inquiétante, la majestueuse cathédrale de Cologne, joyau du patrimoine local, a décidé de passer de la lumière de la tolérance religieuse à l’ombre des ténèbres, en ce lundi 5 janvier qui verra la haine défiler, au crépuscule, devant ses portes hermétiquement closes, marquant ainsi sa vive réprobation.

oumma

 

Les "brutes épaisses" sont chez elles, sur leur sol,  et ce sont  leurs ancêtres qui ont bâti la cathédrale!

L'archevêque de Cologne est-il déjà converti à l'islam ?

 

02:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Ces clandestins africains qui squattent un presbytère à Nantes

https://www.youtube.com/watch?v=b9H3frxaThY

presby.jpg

 

 

03/01/2015 – NANTES (NOVOpress)
Après avoir gagné l’Europe par terre ou mer, une soixantaine de clandestins africains vivent au jour le jour à Nantes dans le presbytère qu’ils ont décidé de squatter.

Certains habitants se sont mobilisés comme cette retraitée qui a décidé de leur donner des cours de français :”Je me dis que pour pouvoir s’insérer dans la société française, il faudra bien qu’ils connaissent l’élémentaire de la langue”.

“Nous sommes des demandeurs d’asile. La langue, c’est très important”, notamment pour faire les démarches administratives, explique en arabe Cherif, un Soudanais de 27 ans…

Voir la vidéo pour la bonne dame nantaise

 

01:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

03/01/2015

Belgique, Zemmour: séance de dédicaces annulée à la librairie Filigranes

La librairie Filigranes a annoncé qu’elle annulait la venue d’Eric Zemmour fixée au 6 janvier. Le polémiste était invité par la librairie bruxelloise pour une séance de dédicaces. L’annonce de cette venue avait provoqué de vives réactions dans le monde politique et divers milieux associatifs.

Contacté par LaLibre.be, Alexis Chaperon, COO de Filigranes, explique le choix de la librairie. « Vu les menaces dont fait l’objet Eric Zemmour, avec des groupes tant d’extrême droite que d’extrême gauche qui manifestent aux endroits où il se rend, je préfère appliquer le principe de précaution, afin d’assurer la sécurité du personnel. Le jeu n’en vaut pas la chandelle. Je le regrette, c’est navrant. »

Alexis Chaperon précise que cette séance de dédicaces ne constituaient nullement une prise de position en faveur d’Eric Zemmour. « En rayons, à côté de son livre, figurent un bouquin contre Zemmour et l’ouvrage de l’historien américain Robert Paxton (NdlR : qui estime notamment que « l’argument de Zemmour sur Vichy est vide »). »

« Depuis la demande d’interdiction, le livre se vend à nouveau par brouettes »

Pour rappel, l’élue Ecolo Zoubida Jellab avait introduit une demande d’interdire la venue du journaliste politique français sur le territoire de la Ville. Cette demande formulée au nom du groupe Ecolo-Groen était notamment motivée par les prises de position du polémiste sur la population immigrée de France. Le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) avait annoncé qu’il ne donnerait pas suite à cette demande.

« Depuis cette demande d’interdiction de l’élue Ecolo, le livre se vend à nouveau par brouettes, alors que, début décembre, quasiment plus personne ne l’achetait », ajoute Alexis Chaperon. Il renchérit : « A la place d’Eric Zemmour, j’enverrais un ballotin de pralines à ceux qui réclament l’interdiction de sa venue ».

Source

FDS

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le réveillon des jeunes militants UMP et FN fait polémique

4416807_fnjump_900x562_autocrop.jpg

 

Pauline Théveniaud | 03 Janv. 2015, 16h44 | MAJ : 03 Janv. 2015, 20h23

1
 
 
 
 
réagir
286
                                                     L'hôte de la soirée a posté plusieurs photos de son réveillon sur les réseaux sociaux. DR

Tracts, champagne et cotillons. Pour avoir célébré le passage à la nouvelle année avec leurs amis du Front national, de jeunes militants UMP, dont le président des Jeunes du courant Droite populaire Pierre Gentillet, se retrouvent au coeur d'une vive polémique.

Sur le même sujet

Etes-vous choqué que des jeunes militants UMP et FN réveillonnent ensemble ?

Etes-vous choqué que des jeunes militants UMP et FN réveillonnent ensemble ?



L'affaire a commencé de la plus banale des façons. Au lendemain du réveillon, l'hôte de la soirée, Kelly, militante parisienne du FNJ très active sur les réseaux sociaux, poste des clichés de la sauterie sur Facebook. Au passage, elle remercie -photo à l'appui- «Floflo» (NDLR : le vice-président du Front national, Florian Philippot) d'être passé trinquer. Sauf que l'hebdomadaire «Marianne» repère la présence de jeunes militants de l’UMP et met l'affaire en lumière. La controverse enfle : simple soirée entre amis ou symbole fâcheux de la porosité des droites, à l'aube d'une année électorale ? Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, y voit «une proximité qui mérite une clarification immédiate» et «demande à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé de condamner ce réveillon».

«Ce sont des amis qui se sont retrouvés. J'y suis passé avec plaisir. C'est une affaire intégralement cotillonnesque et non politique», a balayé ce samedi Florian Philippot sur BFM TV. «C'est une soirée privée, entre personnes qui partagent les mêmes bancs d'université et éventuellement quelques avis, notamment sur la critique du gouvernement», explique Gaëtan Dussausaye, directeur national du FNJ, interrogé par «Le Parisien» - «Aujourd'hui en France». Lui ne trouve rien à redire à cet «événement amical entre étudiants qui se côtoient habituellement». «Nous ne sommes pas les plus sectaires», relève-t-il encore.

«Cette polémique est parfaitement ridicule»

Si Gaëtan Dussausaye se plaît à le souligner, c'est qu'à l'UMP, on ne l'entend pas de cette oreille. Même si Thierry Mariani, cofondateur de la Droite populaire, y voit un «non-événement» - «La fête simplement...et sans brûler de voitures!», résume le député- cette proximité fait tiquer le président des Jeunes UMP, Stéphane Tiki. Lui se demande tout de même si cette soirée n'avait pas «de connotation politique». «Je vais les auditionner en début de semaine, assure-t-il au «Parisien» - «Aujourd'hui en France». Je vais mettre les points sur les i et leur rappeler qu'aucun rapprochement, aucune accointance, aucune n'alliance n'est possible avec le Front national.»

L’un de ces jeunes UMP, Pierre Gentillet, qui était accompagné de deux autres conseillers nationaux du parti, dit en tout cas avoir passé «une bonne soirée». «Il y avait quatre jeunes du Front, quatre UMP, deux types de gauche et une féministe», détaille-t-il, avant de s’étonner : «Pourquoi m’auditionner ? Pour me demander ce que j’ai mangé et avec qui j’ai dansé  ? Dans ce cas, il faudra aussi exclure François Fillon parce qu’il a déjeuné avec Jean-Pierre Jouyet (secrétaire général de l’Elysée)!» «Cette polémique est parfaitement ridicule. Il n'y a là rien d'autre à y voir qu'une bande de jeunes de divers milieux sociaux et de convictions politiques différentes qui se sont retrouvés pour fêter l'arrivée de la nouvelle année», rétorque son hôte, Kelly, à notre journal.

Gaëtan Dussausaye reconnaît toutefois qu'«il peut y avoir plus de points d'entente, d'atomes crochus avec les jeunes de la Droite populaire qu'avec ceux de la Droite sociale». Le chef de file des jeunes frontistes évoque notamment des convergences sur l'Europe, l'immigration ou la politique internationale.

Pour le porte-parole de l'UMP Sébastien Huyghe, pas de doute, le FN, toujours prompt à médiatiser ses ralliés venus de la droite, essaie «d'instrumentaliser» ce réveillon, cette «maladresse de jeunesse». Résultat, il a passé une bonne partie de sa journée à rappeler cette «règle de base» : «Il n'y aura jamais d'accord entre l'UMP et le Front national.»

Le Parisien

21:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

un tweet de Renaud Camus

Capture.PNG

21:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

un tweet de Renaud Camus

Capture.PNG

21:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Metz: il tente d'étrangler un policier en criant " Allaouh Akbar "

V.F. | 03 Janv. 2015, 09h46 | MAJ : 03 Janv. 2015, 10h46

0
 
 
 
 
réagir
217
Au cri d’«Allahu Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté vendredi après-midi sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine). Au cri d’«Allahu Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté vendredi après-midi sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine).
Capture d'écran Google Street View

Au cri d’«Allaouh Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues, vendredi après-midi, dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine).

Sur le même sujet

Attaques en série : consignes de sécurité renforcées pour les policiers

Attaques en série : consignes de sécurité renforcées pour les policiers

 

Joué-les-Tours : le procureur de Tours réaffirme la légitime défense des policiers

Joué-les-Tours : le procureur de Tours réaffirme la légitime défense des policiers

VIDEO. Joué-les-Tours : Bertrand Nzohabonayo, de rappeur à apprenti jihadiste

VIDEO. Joué-les-Tours : Bertrand Nzohabonayo, de rappeur à apprenti jihadiste

EN IMAGES. Le commissariat de Joué-les-Tours attaqué à l'arme blanche

EN IMAGES. Le commissariat de Joué-les-Tours attaqué à l'arme blanche

Joué-lès-Tours : l'agresseur n'était pas dans l'islam radical, affirme sa sœur

Joué-lès-Tours : l'agresseur n'était pas dans l'islam radical, affirme sa sœur

Le policier a eu la vie sauve grâce à l’intervention de ses collègues.

Selon le site du journal l'Est Républicain qui rapporte l'information, le jeune homme était placé en garde à vue depuis le vendredi matin au commissariat central de Metz pour une banale histoire de vol commis dans le quartier de la gare. L’homme, qui pourrait avoir des antécédents psychiatriques, «paraissait très calme» au moment où il a commis son agression, en début d'après-midi, rapporte le quotidien régional.

«Il s’en est fallu de quelques secondes»

Le gardé à vue a demandé à se désaltérer et, lorsque le policier a ouvert la porte de sa geôle, «il lui a sauté dessus», déclare le commissaire Dominique Rodriguez, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique de Moselle. L'homme aurait crié au moment de l'agression «Allaouh Akbar» selon une note transmise, vendredi soir, à la direction centrale de la police nationale, révèle l'Est Républicain. Par chance ,un autre policier a pu secourir son collègue à terre lorsqu'il a vu la scène sur les images de vidéosurveillance du commissariat.

Le policier étranglé s'en sort avec cinq jours d'interruption temporaire de travail. «D’après le médecin qui l’a vu, il s’en est fallu de quelques secondes», assure Michaël Philippart (SGP Police FO) au quotidien régional. L'agresseur est poursuivi pour violences aggravées et a été placé à l'hôpital spécialisé de Jury.

Le 20 décembre, Bertrand Nzohabonayo, 20 ans, a été tué le 21 décembre par des policiers qu'il avait agressés au couteau à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire). Des sources proches de l'enquête avaient rapporté que ce jeune homme converti à l'islam, qui n'était pas fiché par les services spécialisés, avait également crié «Allaouh Akbar» au moment des faits.

Le Parisien

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Metz : il tente d'étrangler un policier en criant «Allaouh Akbar»

 

V.F. | 03 Janv. 2015, 09h46 | MAJ : 03 Janv. 2015, 10h46

0
 
 
 
 
réagir
215
Au cri d’«Allahu Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté vendredi après-midi sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine). Au cri d’«Allahu Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté vendredi après-midi sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine).
Capture d'écran Google Street View

Au cri d’«Allaouh Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues, vendredi après-midi, dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine).

Sur le même sujet

Attaques en série : consignes de sécurité renforcées pour les policiers

Attaques en série : consignes de sécurité renforcées pour les policiers

Joué-les-Tours : le procureur de Tours réaffirme la légitime défense des policiers

Joué-les-Tours : le procureur de Tours réaffirme la légitime défense des policiers

VIDEO. Joué-les-Tours : Bertrand Nzohabonayo, de rappeur à apprenti jihadiste

VIDEO. Joué-les-Tours : Bertrand Nzohabonayo, de rappeur à apprenti jihadiste

EN IMAGES. Le commissariat de Joué-les-Tours attaqué à l'arme blanche

EN IMAGES. Le commissariat de Joué-les-Tours attaqué à l'arme blanche

Joué-lès-Tours : l'agresseur n'était pas dans l'islam radical, affirme sa sœur

Joué-lès-Tours : l'agresseur n'était pas dans l'islam radical, affirme sa sœur

Le policier a eu la vie sauve grâce à l’intervention de ses collègues.

Selon le site du journal l'Est Républicain qui rapporte l'information, le jeune homme était placé en garde à vue depuis le vendredi matin au commissariat central de Metz pour une banale histoire de vol commis dans le quartier de la gare. L’homme, qui pourrait avoir des antécédents psychiatriques, «paraissait très calme» au moment où il a commis son agression, en début d'après-midi, rapporte le quotidien régional.

«Il s’en est fallu de quelques secondes»

Le gardé à vue a demandé à se désaltérer et, lorsque le policier a ouvert la porte de sa geôle, «il lui a sauté dessus», déclare le commissaire Dominique Rodriguez, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique de Moselle. L'homme aurait crié au moment de l'agression «Allaouh Akbar» selon une note transmise, vendredi soir, à la direction centrale de la police nationale, révèle l'Est Républicain. Par chance ,un autre policier a pu secourir son collègue à terre lorsqu'il a vu la scène sur les images de vidéosurveillance du commissariat.

Le policier étranglé s'en sort avec cinq jours d'interruption temporaire de travail. «D’après le médecin qui l’a vu, il s’en est fallu de quelques secondes», assure Michaël Philippart (SGP Police FO) au quotidien régional. L'agresseur est poursuivi pour violences aggravées et a été placé à l'hôpital spécialisé de Jury.

Le 20 décembre, Bertrand Nzohabonayo, 20 ans, a été tué le 21 décembre par des policiers qu'il avait agressés au couteau à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire). Des sources proches de l'enquête avaient rapporté que ce jeune homme converti à l'islam, qui n'était pas fiché par les services spécialisés, avait également crié «Allaouh Akbar» au moment des faits.


 Le Parisien

20:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Metz : il tente d'étrangler un policier en criant «Allaouh Akbar»

 

V.F. | 03 Janv. 2015, 09h46 | MAJ : 03 Janv. 2015, 10h46

0
 
 
 
 
réagir
212
Au cri d’«Allahu Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté vendredi après-midi sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine). Au cri d’«Allahu Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté vendredi après-midi sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine).
Capture d'écran Google Street View

Au cri d’«Allaouh Akbar», un homme de 23 ans en garde à vue s’est jeté sur un policier pour tenter de l'étrangler à mains nues, vendredi après-midi, dans l’enceinte de l’hôtel de police de Metz (Lorraine).

Sur le même sujet

Attaques en série : consignes de sécurité renforcées pour les policiers

Attaques en série : consignes de sécurité renforcées pour les policiers

Joué-les-Tours : le procureur de Tours réaffirme la légitime défense des policiers

Joué-les-Tours : le procureur de Tours réaffirme la légitime défense des policiers

VIDEO. Joué-les-Tours : Bertrand Nzohabonayo, de rappeur à apprenti jihadiste

VIDEO. Joué-les-Tours : Bertrand Nzohabonayo, de rappeur à apprenti jihadiste

EN IMAGES. Le commissariat de Joué-les-Tours attaqué à l'arme blanche

EN IMAGES. Le commissariat de Joué-les-Tours attaqué à l'arme blanche

Joué-lès-Tours : l'agresseur n'était pas dans l'islam radical, affirme sa sœur

Joué-lès-Tours : l'agresseur n'était pas dans l'islam radical, affirme sa sœur

Le policier a eu la vie sauve grâce à l’intervention de ses collègues.

Selon le site du journal l'Est Républicain qui rapporte l'information, le jeune homme était placé en garde à vue depuis le vendredi matin au commissariat central de Metz pour une banale histoire de vol commis dans le quartier de la gare. L’homme, qui pourrait avoir des antécédents psychiatriques, «paraissait très calme» au moment où il a commis son agression, en début d'après-midi, rapporte le quotidien régional.

«Il s’en est fallu de quelques secondes»

Le gardé à vue a demandé à se désaltérer et, lorsque le policier a ouvert la porte de sa geôle, «il lui a sauté dessus», déclare le commissaire Dominique Rodriguez, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique de Moselle. L'homme aurait crié au moment de l'agression «Allaouh Akbar» selon une note transmise, vendredi soir, à la direction centrale de la police nationale, révèle l'Est Républicain. Par chance ,un autre policier a pu secourir son collègue à terre lorsqu'il a vu la scène sur les images de vidéosurveillance du commissariat.

Le policier étranglé s'en sort avec cinq jours d'interruption temporaire de travail. «D’après le médecin qui l’a vu, il s’en est fallu de quelques secondes», assure Michaël Philippart (SGP Police FO) au quotidien régional. L'agresseur est poursuivi pour violences aggravées et a été placé à l'hôpital spécialisé de Jury.

Le 20 décembre, Bertrand Nzohabonayo, 20 ans, a été tué le 21 décembre par des policiers qu'il avait agressés au couteau à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire). Des sources proches de l'enquête avaient rapporté que ce jeune homme converti à l'islam, qui n'était pas fiché par les services spécialisés, avait également crié «Allaouh Akbar» au moment des faits.

Le Parisien

 

20:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La Reine du Danemark : « Prendre soin des nouveaux arrivants n’est pas suffisant » (+compléments)

1h36

« Récemment, des milliers de réfugiés sont arrivés chez nous. Partout au Danemark, un effort important est fourni  pour les aider.

Recevoir tant d’étrangers issus de cultures différentes peut sembler une tâche ardue. Mais prendre soin des nouveaux arrivants n’est pas suffisant. Nous devons aussi les aider à se sentir à l’aise dans notre société afin qu’ils puissent s’y implanter et y prospérer. Nous devons encourager les personnes nouvellement arrivé à s’assumer, à se construire une nouvelle vie ici et se sentir à l’aise, que ce soit pour un court laps de temps ou pour une durée plus longue.

« Je souhaite à tous ceux qui sont arrivés une bonne année et un bon démarrage [good start] »

Local.dk (en anglais)

——————

Relire : 

FDS

La reine du Danemark fait partie du Plan pour le Grand Remplacement, sinon elle ne tiendrait pas ces propos insensés!

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Des milliers d'ultranationalistes défilent avec des flambeaux à Kiev

1758683.jpg

01/01/2015 à 20:39

Source: Belga

Plusieurs milliers de supporters de l'extrême droite ukrainienne ont défilé avec des flambeaux jeudi soir à Kiev pour commémorer un chef de file des nationalistes ukrainiens Stepan Bandera, dénoncé comme collaborateur nazi par Moscou et les rebelles prorusses de l'est de l'Ukraine.

 

© REUTERS

Les manifestants, réunis à l'appel des partis d'extrême droite Svoboda et Pravy Sektor, mais aussi des combattants du régiment Azov composé de volontaires nationalistes, ont marché dans le centre-ville jusqu'au Maïdan, la place centrale de Kiev et haut lieu des protestations qui ont conduit au renversement en février 2014 du président prorusse Viktor Ianoukovitch.

"Gloire à l'Ukraine! Gloire aux héros! Gloire à la Nation! Mort aux ennemis! La Russie est la prison des peuples", scandaient les manifestants brandissant des drapeaux nationaux bleu et jaune, nationalistes rouge et noir et un grand portrait de Stepan Bandera, né il y a 106 ans.

Bandera, un des dirigeants nationalistes ukrainiens dans les années 1930-1950, reste un personnage controversé en Ukraine où beaucoup le considèrent comme un héros national et symbole de la lutte pour l'indépendance de cette ex-république soviétique et partie de l'Empire russe alors que d'autres l'accusent d'avoir collaboré avec les nazis.

Stepan Bandera était le chef idéologique des combattants antisoviétiques, qui ont affronté l'Armée rouge et massacré des Polonais dans l'ouest de l'Ukraine. Une partie du mouvement nationaliste ukrainien avait collaboré avec les nazis avant de combattre contre eux.

Bandera, dont deux frères ont été tués à Auschwitz en 1942, avait lui-même été emprisonné de 1941 à 1944 dans un camp de concentration nazi après avoir tenté de mettre en place un gouvernement ukrainien indépendant lors de l'occupation nazie de l'Ukraine, alors partie de l'URSS.

Empoisonné par un agent du KGB en 1959 à Munich, il est abhorré en Russie. Le président Vladimir Poutine avait d'ailleurs désigné en mars le gouvernement ukrainien ayant succédé au régime de Ianoukovitch comme "des héritiers idéologiques de Bandera, le complice d'Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale".

 

 

 

 

03:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Dijon : un passant victime d'un coup de couteau en pleine gorge dans le centre-ville

 

02 Janv. 2015, 19h28 | MAJ : 02 Janv. 2015, 22h05

 
0
 
 
 
 
réagir
50
                                                    

Un passant de 58 ans a été agressé par un jeune homme qui lui a porté un coup de couteau à la gorge, ce vendredi soir, dans le centre-ville de Dijon. L'auteur a été rapidement interpellé.

La victime, consciente, souffrant de blessures légères et dont le pronostic vital n'est pas engagé, a été hospitalisée.



L'agression a eu lieu vers 17h15, place Darcy, alors que la victime, choisie semble-t-il au hasard, se trouvait sur un trottoir aux abords d'une agence bancaire.

L'agresseur a été maîtrisé au gomme-cogne par les policiers, rapidement sur les lieux. Il a été conduit à l'hôtel de police pour y être entendu.

Il s'agit d'un jeune homme de 27 ans, d'origine afghane. Titulaire d'un titre de transport provisoire, il était hébergé dans un foyer de Dijon. 

Le Parisien

Ah bon! Le passant n'est pas mort, il ne souffre que de blessures légères!

03:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Eric Zemmour à Bruxelles: le Collectif contre l'islamophobie dépose plainte pour empêcher sa venue

1734187.jpg

02/01/2015 à 07:08

Source: Belga

Le Collectif contre l'islamophobie en Belgique (CCIB) a annoncé jeudi le dépôt d'une plainte auprès du procureur du Roi dans le cadre de la venue le 6 janvier prochain à Bruxelles du journaliste français Eric Zemmour. Le CCIB interpelle également publiquement le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, et celui d'Uccle, Armand De Decker.

 

Eric Zemmour. © Reuters

Le CCIB explique sortir de sa réserve en réponse au "silence et à l'inaction" qui ont suivi son interpellation "hors champ médiatique", le 19 décembre, des organisateurs du Cercle de Lorraine ainsi que de Yvan Mayeur.

"Le CCIB est fermement attaché à la liberté d'expression et à sa préservation mais ne peut rester inactif face à la propagation dans notre pays de la haine envers les musulmans ou envers une quelconque catégorie de population sur base de ses convictions, origines, apparences et/ou cultures", explique le collectif fondé en septembre 2014, tout en soulignant que Eric Zemmour a déjà été condamné en France pour incitation à la haine raciale.

Par sa plainte, le CCIB demande au Procureur de mener une enquête visant à examiner le caractère éventuellement illégal des propos de Zemmour.

Eric Zemmour est l'invité d'un déjeuner littéraire le 6 janvier au Cercle de Lorraine à Bruxelles. Il doit ensuite présenter son livre Le Suicide français à la librairie Filigranes. En soirée, il est attendu au B19 country club à Uccle pour un débat. Le Cercle de Wallonie a également sollicité Eric Zemmour à venir s'exprimer le 13 janvier prochain à Liège.

Haine raciale: depuis quand l'islam est-il une race?

03:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

A Paris, plus d'un mariage sur 10 a été un mariage homosexuel en 2014

http://www.leparisien.fr/societe/paris-a-celebre-1-331-ma...

01:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)