Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2013

Le Japon pleure ses morts dans les décombres

DIAPORAMA http://www.leparisien.fr/diaporama/en-images-le-japon-ple...

19:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Rectificatif: Raphaella mythomane et fausse mère porteuse

Samedi dernier, le 9 mars 2013, nous avons publié le témoignage d’une jeune habitante de Calais de 24 ans qui affirmait avoir été mère porteuse en 2011 pour aider un couple de Français ne pouvant plus avoir d’enfant. Après de plus amples vérifications auprès de ses proches, et notamment sa mère que nous avons jointe par téléphone ce lundi après-midi, il s’avère que cette jeune femme, Raphaella, a inventé cette histoire de toutes pièces, dissimulant une situation parentale en réalité très compliquée.

 
 

Ses deux garçons et une petite fille, née en 2011, auraient en effet été confiés aux services de protection de l’enfance.

 

«Ma fille est une mythomane qui croit à ses mensonges», nous a dit par téléphone la mère de Raphaella, qui explique avoir, pour cette raison, «coupé les ponts avec [sa] fille depuis avril 2011». «Ma fille ment tellement qu’elle cause énormément de dégâts autour d’elle, sans le vouloir», ajoute sa mère. Et de conclure : «Ma fille déménage tellement souvent que les services sociaux n’arrivent pas à la suivre».

Usant des possibilités d’Internet pour construire son scenario, Raphaella avait posté une annonce proposant ses pseudo services de mère porteuse, notamment sur le site aufeminin.com. La gestation pour autrui (GPA) étant une pratique illégale en , des annonces de ce type fleurissent sur . Ayant visiblement écumé tous les sites consacrés à la stérilité et à la GPA, Raphaella avait bâti un faux témoignage comportant de très nombreux détails, ce qui a abusé notre vigilance, ainsi que celle d’autres médias lui ayant également donné la parole.

Notre souci étant d’informer avec exactitude nos lecteurs, nous tenons ici à apporter ces rectifications qui rétablissent la vérité.

 

LeParisien.fr - 11/03/13

19:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les révélations du passé nazi de l'Orchestre philharmonique de Vienne

sans-titre.png vienne.png

Le prestigieux Orchestre a dû admettre dimanche soir avoir été dirigé de 1954 à 1968 par un ancien nazi, membre de la SS, la troupe d'élite du dictateur Adolf Hitler, et collaborateur de la Gestapo.

Le prestigieux Orchestre philharmonique de Vienne, sous le feu de critiques quant à ses réticences jusqu'à présent à faire la lumière sur son passé nazi, a dû lever certains de ses secrets. L'orchestre a admi dimanche soir avoir été dirigé de 1954 à 1968 par un ancien nazi, membre de la SS, la troupe d'élite du dictateur Adolf Hitler, et collaborateur de la Gestapo.

C'est la révélation la plus spectaculaire de l'enquête menée par des historiens à l'initiative de l'Orchestre philharmonique sur "les pages brunes" de son histoire, de 1938 à 1945. Ces historiens avaient pour mission d'étudier "la politisation de l'orchestre sous le nazisme", "les biographies des musiciens exclus, persécutés et, éventuellement, assassinés pour des raisons racistes et politiques", ainsi que "les archives disponibles sur la nazification et la dénazification".

Helmut Wobisch, trompettiste et membre du parti nazi

Oliver Rathkolb, professeur à l'Université de Vienne, a coordonné l'étude, assisté de Fritz Trümpi, auteur en 2011 du livre "Orchestres politisés : les Orchestres philharmoniques de Vienne et de Berlin sous le national-socialisme", et de Bernadette Mayrhofer, qui a étudié les cas d'exclusion et de déportation de musiciens juifs. Ainsi, ces historiens ont révélé qu'un trompettiste de l'orchestre, Helmut Wobisch, membre dès 1933 du Parti nazi NSDAP, alors clandestin, de la SS dès 1938 et collaborateur de la Gestapo, avait été exclu de l'orchestre en 1945, mais réintégré en 1951 avant d'accéder à la présidence de la prestigieuse phalange, dont les musiciens choisissent eux-mêmes leur "patron".

Et c'est Helmut Wobisch qui remet en 1966 une copie de la plus haute distinction de l'Orchestre philharmonique, l'Anneau d'honneur, au dirigeant nazi Baldur von Schirach, chef des Jeunesses hitlériennes puis Gauleiter (gouverneur) de Vienne (1941-1945), condamné à 20 ans de prison par le Tribunal de Nuremberg, gracié en 1966. Ce dernier l'avait reçu en 1942 mais il lui avait été confisqué après son arrestation en 1945 par les troupes américaines.

Selon les recherches de Bernadette Mayrhofer et du porte-parole des musiciens de l'orchestre, le violoniste Clemens Hellsberg, six musiciens juifs de l'Orchestre philharmonique avaient été assassinés et dix déportés vers les camps d'extermination nazis. De ceux qui ont réussi à s'exiler, notamment en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, aucun n'est revenu. La proportion de membres du NSDAP au sein de l'orchestre - 60 musiciens sur un total de 123 - était aussi très supérieure à la moyenne au sein de la population (environ 10%). A l'occasion du 75e anniversaire de l'annexion (Anschluss) de l'Autriche par l'Allemagne nazie, le 12 mars, les conclusions de cette enquête historique pourront être lues sur le site internet de l'Orchestre philharmonique de Vienne.

TF1 - 11/03/13

 

19:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Le Japon s'est figé à 14h46 deux ans après la tragédie de Fukushima

 

06h46 heure française

18:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO - Véronique Genest: un suicide cathodique ?

10 mars 2013

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Véronique Genest chahutée sur France2

C'était l'annonce peopolitique de la semaine : Véronique Genest se lance en politique et se présente aux élections législatives. La commissaire "Julie Lescaut" de TF1 va se présenter au suffrage des électeurs de la 8e circonscription des Français de l'étranger, qui réunit notamment l'Italie, la Grèce, la Turquie et Israël. Elle est la suppléante du candidat sans étiquette Jonathan-Simon Sellem.

Invitée jeudi sur le plateau de l'émission On n'est pas couché, Véronique Genest souhaitait profiter de cette tribune pour parler de son engagement politique. Mais le lendemain du tournage, vendredi, elle fustige les chroniqueurs. "Je suis tombée dans un traquenard", déclare-t-elle sur le site de TV magazine. Elle reproche à Aymeric Caron et Natacha Polony de s'être comportés en "tribunal" et de l'avoir mise en difficulté sur ses prises de position, notamment en faveur de l'extrême droite israélienne et contre l'islam.

"Islamophobe"

Au cours de l'émission, diffusée samedi soir, Natacha Polony cite des écrits de Jonathan-Simon Sellem, qui incarne, dit-elle, "la droite qui refuse le dialogue avec les Palestiniens" : "La Palestine est une fiction et il n'y a aucun fondement historique à la revendication des Palestiniens sur cette terre." Une phrase tirée d'un article de Jonathan-Simon Sellem sur son propre site, JSSnews.com. "Mais ça, c'est une position israélienne normale", se défend l'interprète de Julie Lescaut devant des journalistes médusés.

Quand Aymeric Caron l'interroge sur le mot "islamophobe" dont la comédienne s'était elle-même qualifiée en septembre 2012, Véronique Genest est bien en peine de se justifier. "J'en avais marre de me faire traiter d'islamophobe, donc je me suis dit si ce mot-là est pris dans le sens de phobie, alors, effectivement, peut-être que je suis comme beaucoup de Français islamophobe."

Suicide cathodique

Après la diffusion de l'émission, les téléspectateurs ont largement commenté la prestation de la comédienne sur Internet, tout comme les éditorialistes. Thierry de Cabarrus, chroniqueur du Plus du Nouvel Observateur, déplore "une pathétique Véronique Genest". Pierre Haski, cofondateur de Rue89, estime que la comédienne s'est suicidée cathodiquement, incapable d'argumenter, de citer ses sources ou de défendre ses points de vue.

Le Point - 10/03/13

Click here to find out more!

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Florian Philippot en Corse pour les municipales 2014 - 10/03/13

00:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Nicolas Sarkozy , le retour « par devoir, parce qu’il s’agit de la France. » ?

sans-titre.png sarkozy.png

 

10/03/2013 – 15h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Depuis sa défaite, l’ex président n’a pas particulièrement changé ses habitudes : Nicolas Sarkozy blague, papote et invite même la famille du joueur de foot David Beckam chez lui, en toute simplicité. Industriels, grands patrons, hommes de lettres et politiques : c’est une succession de personnalités, plus ou moins discrètes, qui viennent demander conseil à l’ancien président. Ce dernier garde au final un emploi du temps de ministre, et quand il ne reçoit pas, c’est qu’il est en conférence aux quatre coins du monde, que ce soit au Qatar ou bien à New York devant Goldman Sachs.

 

Vers un retour en politique de Nicolas Sarkozy ?

L’ancien président de la république réfute catégoriquement tout retour… pour le moment, motivant son refus par les blessures et les incompréhensions ayant émaillé son mandat. Mais, si un jour il devait le faire, ce serait « par devoir. Uniquement parce qu’il s’agit de la France. » Une France qui pour lui « va au-devant d’événements graves.[…] on va se prendre une crise financière d’une violence rare. Et enfin, cela finira avec des troubles politiques. ».

Et quid des petits règlements de compte de Nicolas Sarkozy

Alors que Jacques Chirac s’était plus ou moins interdit de critiquer son successeur, Nicolas Sarkozy lui, n’y va pas de main morte : diplomatie étrangère, lutte contre le chômage ou crise sociale, l’ancien président tacle François Hollande. Mais s’il faut retenir une phrase, ce sera celle sur le « mariage pour tous » : “Quand on pense que le sujet du moment, c’est la traçabilité du bifteck ! Tout le monde veut savoir s’il y a du cheval dans ce qu’on mange. Mais la traçabilité des enfants, qu’est ce qu’on en fait ? […] Avec leur “mariage pour tous”, […] bientôt, ils vont se mettre à quatre pour avoir un enfant.” Face à cet élan de lucidité, peut être aurons nous alors la chance de croiser Nicolas Sarkozy, sur les Champs Elysées le 24 mars (1), ailleurs qu’au Fouquet’s ?

(1) Date de la prochaine “Manif pour tous” contre le mariage homo

Crédit photo : World Economic Forum, via Flickr (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

00:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

10/03/2013

Des musulmans détruisent un cimetière chrétien en Libye

Cimetière militaire où sont enterrés des soldats anglais de la IIème Guerre Mondiale.

La civilisation, c'est avant tout le respect des morts, de tous les morts. Il faut avoir une âme de chacal pour venir troubler leur repos.

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

L'UE, la nouvelle Union soviétique

Vladimir Boukovsky, ancien dissident soviétique, fait la comparaison entre l’UE et l’URSS.  

Contre-info.com - 09/03/13

NdB: J'avais déjà posté cette vidéo il y a quelque temps, mais j'estime nécessaire de la donner de nouveau à écouter attentivement.

21:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Shimon Pérès plaide pour la paix devant les imams de France

sans-titre.png pérès.png

A la veille des commémorations des actes meurtriers de Mohamed Merah, le président israélien, Shimon Pérès, en visite dans l'Hexagone, a salué le courage des responsables musulmans de France.

Le président israélien, Shimon Pérès, a livré, dimanche 10 mars, un plaidoyer pour la paix entre les peuples et les religions devant des imams français, à la veille des commémorations en France des tueries perpétrées par Mohamed Merah, en mars 2012, à Toulouse et Montauban.

"Toulouse c'était certainement un tournant, parce que celui qui a voulu tuer a montré le visage le plus hideux du crime", a souligné le président israélien, 89 ans, devant une vingtaine d'imams et de responsables d'associations de musulmans, essentiellement de la région parisienne, lors d'une rencontre dans un grand hôtel parisien.

Mohamed Merah avait, entre le 11 et le 19 mars 2012, abattu froidement trois militaires musulmans, puis un professeur et trois enfants devant une école juive à Toulouse, en filmant ses actes, avant d'être tué le 22 mars par un commando des forces de l'ordre.

Communauté juive de France : la plus forte d'Europe occidentale

Recevant le groupe de responsables musulmans, Shimon Pérès a souligné le "courage" de l'imam Hassen Chalghoumi de la mosquée de Drancy (Seine-Saint-Denis), qui s'est fait le porte-parole du groupe dimanche. Ce dernier a insisté sur le fait que Mohamed Merah a "assassiné des musulmans avant de tuer des juifs", ajoutant : "Notre combat de tous les jours est dirigé contre l'intégrisme et la violence".

La rencontre entre le président israélien et la communauté musulmane de France était la seule du genre durant sa tournée en Europe qui l'a conduit à Bruxelles et Paris et qui doit s'achever devant le Parlement européen, mardi à Strasbourg. La France compte non seulement la plus forte communauté juive de l'Europe occidentale (entre 500 000 et 700 000 personnes), mais également la plus importante communauté musulmane avec plus de 5 millions de membres.

Nobel de la Paix en 1994

"Pour les imams en France, la vie humaine est plus sacrée que La Mecque" et "c'est ce qu'on enseigne en France", a ajouté Hassen Chalghoumi, connu pour son combat contre l'intégrisme, en se défendant contre les accusations d'avoir "importé le terrorisme en France". "Nous, on n'a pas importé le conflit, il faut au contraire exporter la paix et l'amitié" a-t-il dit.

A l'issue de la rencontre dimanche, Pérès a noté devant la presse avoir été "très impressionné par le courage" de ces responsables musulmans de France qui sont venus en Israël et qui osent dénoncer les crimes autant contre leur propre communauté que contre la communauté juive.

Dans la foulée, le président israélien, prix Nobel de la Paix en 1994, a appelé face à ces violences "à construire un message positif de courage et ne pas avoir peur" de s'engager pour le défendre. "Parce que les terroristes, et je vais vous révéler un secret, ne sont jamais aussi forts que nous le pensons et jamais aussi importants qu'ils le disent", a-t-il précisé dans un sourire.

" Œuvrer pour une vie commune entre chrétiens et musulmans, juifs"

Sur la situation dans son pays, il a reconnu qu'il restait à résoudre un grand conflit, tout en espérant que la nomination prochaine d'un nouveau gouvernement sera l'occasion de reprendre les pourparlers avec les Palestiniens alors que tout le monde dit que la solution ce sont "deux Etats pour deux peuples".

"Nous allons œuvrer pour une vie commune entre chrétiens et musulmans, juifs, Palestiniens et Israéliens", a-t-il promis, ajoutant qu'il y a "des gens qui disent que cela prendra beaucoup de temps". Et de rappeler que l'Europe s'est faite "en six ans" après la fin de la guerre en 1945. "Ce qui s'est passé en Europe peut se passer aussi au Proche-Orient, et bien plus vite qu'on ne le pense".

TF1 News - 10/03/13

21:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Isère: un policier à la retraite, excédé par le bruit, tire sur des ados

Fin février, un garçon de 12 ans avait été gravement blessé à l'oeil à Chasse-sur-Rhône alors qu'il jouait avec des copains. Un retraité de 70 ans est suspecté d'avoir tiré.

 

Un policier à la retraite est suspecté d'être l'auteur d'un coup de feu qui a blessé gravement à l'œil un garçon de 12 ans le 27 février dernier à Chasse-sur-Rhône, dans l'Isère. C'est ce qu'a indiqué samedi le parquet de Vienne, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Excédé par les jeux bruyants d'un groupe de jeunes  âgés de 12 et 13 ans à proximité de son domicile, l'ancien fonctionnaire de police, âgé de soixante-dix ans, se serait saisi d'une arme et aurait fait feu. Deux adolescents ont été blessés, atteints par des éclats de plomb, dont l'un d'eux plus gravement. Touché à l'œil, il doit être opéré dans les prochains jours et risque de rester invalide. "S'il devait souffrir d'invalidité, les conséquences pourraient être graves. Cette affaire pourrait être qualifiée de crime", a précisé Matthieu Bourrette, le procureur de la République de Vienne.

Chez le retraité, désigné par l'un des mineurs comme l'auteur du coup de feu, les enquêteurs ont retrouvé plusieurs armes qui sont actuellement en cours d'expertise. Placé jeudi en garde à vue, le retraité a reconnu être l'auteur du coup de feu, mais il a affirmé "ne pas avoir pointé son arme vers le groupe et avoir uniquement tiré en l'air", indique le parquet de Vienne. Sans antécédents judiciaires, l'homme a été relâché pour permettre à l'enquête de se poursuivre. Il devrait être entendu de nouveau dans les prochains jours, "une fois le résultat de l'opération du jeune homme connu", a précisé le magistrat.

TF1 News - 09/03/13

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marseille : 2013 couples homos vont s'unir devant le Mucem

sans-titre.png europride.png

 

 
Marseille / Publié le dimanche 10 mars 2013 à 12H33
 

Ils ont attendus le 10 juillet prochain pour l'ouverture de l'Europride

Photo Archives Cyril Sollier
Les lieux emblématiques de la ville vivront pendant 10 jours au rythme de l'Europride.
 

Un homme, un homme, une femme, une femme : le 10 juillet prochain, ils seront 2013. 2013 couples homosexuels, venus de toute l'Europe, uniront leur destin sur l'esplanade du Mucem. Une cérémonie encore symbolique, même si plusieurs élus ont déjà donné leur accord pour officier. Un prêtre, un rabbin et un pasteur devraient même dire des bénédictions religieuses.

Mais quel que soit le degré d'avancement de la loi sur le mariage pour tous (le texte sera examiné au Sénat à partir du 4 avril), "en juillet, il sera techniquement et administrativement impossible de célébrer légalement ces mariages, ne serait-ce que pour les délais de publication des bans", précise Suzanne Ketchian, la présidente de l'association Lesbian & Gay Pride (LGP) Marseille. Marseille qui est cette année, pour la deuxième fois en France, la ville choisie par la LGBT International pour organiser l'Europride.

400 000 visiteurs attendus

Dix jours (du 10 au 20 juillet) de programme artistique, culturel et festif qui animeront la cité phocéenne et ses lieux emblématiques (la Friche Belle-de-Mai, le Dock des Suds). 400 000 visiteurs sont attendus pour la marche d'ouverture (du Vieux-Port à la plage du Prado). Le double sur la durée de l'Europride (qui a rassemblé jusqu'à 2,5 millions de personnes à Madrid en 2007).

À en croire les organisateurs, restaurateurs, hôteliers et autres professionnels du tourisme peuvent déjà se frotter les mains : "Les retombées sur la région sont estimées à 414 millions d'euros, avec la création de plus de 300 emplois." En retour, si l'Europride a choisi Marseille, c'est parce que "la cité phocéenne, capitale de la culture en 2013, offre à la cause homosexuelle une forte lisibilité", poursuit Suzanne.

"Une ville tolérante"

Un décor idéal. Mais pas seulement. "Contrairement à certains clichés, les homosexuels vivent plutôt mieux à Marseille que partout ailleurs en France", témoigne la présidente de LGB. À 41 ans, cette mère de deux enfants déjà trois fois grand-mère se promène librement dans la rue en tenant la main à sa compagne. "En 20 ans, je n'ai eu à subir qu'une seule fois des quolibets." A Noailles, où sont installés les locaux de LGB, "la cohabitation avec le voisinage est paisible".

D'ailleurs, lorsque la présidente de LGB a défendu la candidature de la cité phocéenne pour l'organisation de l'Europride, "c'est cette capacité naturelle au bien vivre ensemble que j'ai mise en avant". Pourtant, Suzanne sait bien qu'à Marseille comme ailleurs, l'homophobie peut toujours surgir au coin de la rue. "Il y a quelques années, dans le 14e arr., une gamine que je connaissais bien a été séquestrée par son frère. Il a demandé à ses copains de la violer pour la rendre normale. Quelques jours plus tard, elle s'est défenestrée."

C'est ce drame qui a décidé Suzanne Ketchian à devenir une militante de la cause homosexuelle. "Il ne faut plus que des jeunes se sentent inadaptés socialement à cause de leur orientation sexuelle. Certains sont mis à la porte de chez eux et se retrouvent en foyer, où l'homosexualité est encore taboue, où personne n'est prêt à prendre ça en charge." Donner un avenir à ces jeunes en normalisant l'homosexualité : pour Suzanne, c'est tout l'enjeu du mariage pour tous.

La Provence

19:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Une comète verte se dirige vers la Terre

 

 

 
6.02.2013, 20:48, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

комета земля астрономия космос

 
© Flickr.com/jpstanley/cc-by-nc-sa 3.0

En 2013 l'humanité pourra admirer plusieurs belles comètes. Au début d'avril une d'entre elles sera si près de la Terre que les habitants de l'hémisphère nord pourront l'observer à l'oeil nu.

C'est la comète C/2012 F6, ou la comète Lemmon. Elle est d'un vert étincelant et se déplace absolument sans bruit. A l'heure actuelle elle se trouve à quelque 92 millions de kilomètres de la Terre, dans l'hémisphère sud.

La couleur de cette jolie comète s'explique par la fluorescence du cyanogène et du carbone diatomique.

La Voix de la Russie

02:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La Corée du nord menace les Etats-Unis d'une frappe nucléaire préventive

7 mars 2013

02:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Le malaise des hôpitaux en France : urgences saturées, clandestins et nouvelles maladies

 

L’actualité encore une fois nous alerte sur ce qui se passe dans notre pays. Les urgences sont au cœur de ce malaise. Les reportages brossent en surface ce qui devrait être la raison de cette situation.

En surface car bien évidement il ne faut pas révéler au public ce qui s’y passe réellement. Marseille et Roubaix géographiquement opposées sont les parfaits exemples de la triste réalité à laquelle sont confrontés les médecins et personnels.

L’arrivée massive des clandestins (migrants pour les médias) sur notre territoire engendre une saturation complète des services d’urgence, car ceux-ci ont comme point de mire l’hôpital afin d’y trouver pas seulement des soins mais un refuge sous le couvert médical.

Nos frontières n’existant plus et la générosité folle de notre pays accordée sans aucune retenue pas nos politiques aggrave chaque jour ce malaise. Les maladies infectieuses sont de retour et parmi celles-ci la gale, oui la gale est en cours à Roubaix et la tuberculose s’aggrave chaque jour un peu plus.

L’hôpital public est devenu un centre d’hébergement et les agressions sont devenues la routine pour tout le personnel car non contents d’être soignés et accueillis gratuitement ces clandestins exigent, vocifèrent, usent de la violence verbale et physique.

Je ne connais pas Marseille où l’on menace les personnels avec des armes de guerre et où les coups pleuvent chaque jour, mais par contre celui de Roubaix où je me suis rendu plusieurs fois avec mon épouse diabétique, cet endroit est un véritable cirque où on entre et sort sans aucun contrôle et où on entend les dialectes de toutes sortes, où les mioches courent partout dans les couloirs et où il est monnaie courante de supporter les regards agressifs des populations de toute sorte.

Voilà la réalité de ce malaise, bien sûr pas de vagues et silence des médias endormeurs.

Non les médecins ne sont pas trop peu nombreux, non …c’est toute cette invasion de toute la misère du monde qui en est la vraie cause. Messieurs les politiques allez donc vous faire soigner dans ces merveilleux endroits où entrant pour une affection vous aurez droit de contracter toutes sortes de bienfaits enrichissants que vos aveuglements ont créés et qui s’aggravent de jour en jour.

Mais bien sûr pour vous ce sont les cliniques privées car surtout ne pas se mêler à toute cette population que vous ne sauriez fréquenter.

Christian Vercoutère

RIPOSTE LAÏQUE

02:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ecoutez la différence: un Front National ancré dans le réel. Par Bruno Gollnisch

 

FN drapeau

A deux occasions ces dernières heures, François Hollande a étalé une hypocrisie mensongère qui démontre qu’il prend autant les Français pour des imbéciles que son prédécesseur à l’Elysée. Alors qu’il inaugurait la journée internationale des droits des femmes à la Cité des sciences et de l’industrie de La Villette, le chef de l’Etat a répondu aux critiques de Nicolas Sarkozy qui, dans Valeurs actuelles, fustigeait l’intervention française au Mali. Critiques particulièrement maladroites dans la bouche de l’homme qui lança la France dans la ratonnade du clan Kadhafi et de ses soutiens en Libye, avec les résultats catastrophiques que l’on sait pour toute la région et qui contribua notamment à la déstabilisation du Mali.

 M. Hollande a en effet choisi de défendre sa décision d’une opération militaire en expliquant sans rire que celle-ci était motivée non seulement par la « volonté de lutter contre le terrorisme, contre la barbarie, contre le fondamentalisme » mais mieux encore, « pour (restaurer) la liberté religieuse parce que ceux qui étaient traités ainsi étaient des musulmans et que nous étions de leur côté ». Et, cerise sur le gâteau, « parce qu’il y avait des femmes qui étaient victimes de l’oppression et de la barbarie des femmes (…) à qui l’on mettait le voile sans qu’elles ne l’aient elles-mêmes demandé. »

Pauvre François Hollande ! Un homme tellement prisonnier de ses tics socialistes, imprégné par des décennies de masochisme anti national qu’il est incapable de formuler la vérité toute bête, de peur d’avoir à en rougir et de devoir s’en expliquer devant ses «amis ». A savoir souligne Bruno Gollnisch, que si la France est intervenue au Mali c’est qu’elle jugeait devoir y défendre ses ressortissants, ses intérêts jugés primordiaux, et que c’est là ce que font toutes les nations qui en ont les moyens et la possibilité.

Le chef de l’Etat n’a pas brillé non plus lors de l’hommage national rendu à Stéphane Hessel dans la cour des Invalides. Il y a enfilé les perles d’un discours convenu, rédigé apparemment à la va vite par un membre de son cabinet. Tout juste, pour qui sait lire entre les lignes, a-t-il confirmé, comme nous l’annoncions déjà sur ce blog le 28 février, que M. Hessel ne serait jamais inhumé au Panthéon sous son quinquennat.

Ce n’est pas tant parce que comme Claude Moisy, ancien PDG de l’Agence France Presse l’a souligné dans Le Monde, s’étonnant de « l’aveuglement des médias », Stéphane Hessel n’était pas coauteur de la Déclaration des droits de l’homme comme cela été écrit partout. La vraie raison a été donnée par le chef de l’Etat aux Invalides: « Il (Stephane Hessel, NDLR) pouvait aussi, porté par une cause légitime comme celle du peuple palestinien, susciter, par ses propos, l‘incompréhension de ses propres amis. J’en fus. La sincérité n’est pas toujours la vérité. Il le savait »(sic).

Bref, M. Hessel serait donc pour M. Hollande un menteur sincère sur un sujet pour le moins polémique qui commande de l’enterrer rapidement…Sur le site Atlantico, le professeur de philosophie Eric Deschavanne, chargé de cours à l’université Paris IV, a invité aussi implicitement le chef de l’Etat à faire le service minimum. M. Deschavanne est membre du Conseil d’analyse de la société placé auprès du Premier ministre et dont le président délégué est l’ex ministre Luc Ferry . Un Conseil qui a pour mission « d’éclairer les choix politiques du Gouvernement par l’analyse et la confrontation des points de vue, lorsque les décisions à prendre présentent des enjeux liés à des faits de société… ».

Eric Deschavanne expliquait ainsi : « nul besoin d’être grand clerc pour prévoir que (l’) empreinte idéologique (de Stéphane Hessel) sera nulle. Sa mort succède de peu à l’immense et surprenant succès de l’opuscule qui l’a tiré du relatif anonymat dans lequel il avait vécu jusqu’alors. Il a incarné sur le tard aux yeux des médias et du grand public la figure de la belle âme, révoltée comme de juste par la guerre, la misère et l’inégalité. Il illustre à cet égard l’emprise du moralisme sur le débat public au sein de la sphère médiatique. Si l’on entend par idéologie la construction rationnelle d’un récit qui permet de comprendre le monde dans le but de le transformer par une action efficace, alors oui, on peut dire que le culte de l’indignation confine à la vacuité idéologique. » Difficile de dire le contraire !

« Comprendre le monde dans le but de le transformer par une action efficace… », c’est ce à quoi s’applique le Front National en apportant des réponses aux maux actuels, réponses qui ne doivent rien à la démagogie ou à la négation du réel qui conditionnent trop souvent les programmes et les actions de nos adversaires politiques.

Les Français auront l’occasion d’en juger concrètement s’ils accordent leur confiance aux listes municipales présentées par le FN en 2014. Un premier sondage CSA pour BFMTV et Le Figaro sur cette élection vient de paraître. Il indique que 62% des Français affirment qu’ils se décideront en fonction de considérations « purement locales » (ils sont 50% à le dire chez les électeurs lepénistes), mais enregistre aussi la permanence du clivage droite gauche dans les priorités qui sont celles des électeurs.

Alors que l’immigration est citée par 16% des sondés, toutes tendances politiques confondues, la pression fiscale apparaît ainsi comme la priorité des sympathisants Front National qui citent à 63% comme préoccupation première le montant des « impôts locaux », contre 49% de ceux de l’UMP et 43% des électeurs de gauche. Mais sympathisants de l’opposition nationale et de l’UMP font surtout nettement de  la lutte contre la délinquance une priorité, là ou les sympathisants de gauche privilégient la circulation, le stationnement et l’accès au logement.

A plus d’un an des élections, 22% des sondés n’ont pas exprimé de tendance. 42% ont l’intention de soutenir la gauche parlementaire, soit le PS (27%), Europe-Ecologie-Les-Verts (6%) et le Front de Gauche (9%). L’association de l’UMP, de l’UDI, du Nouveau Centre et des courants divers droite comptabilisent 38% d’intentions de vote, loin de la vague bleue espérée par Jean-François Copé…. Le Front National percerait de manière significative avec 12% des sondages.

Le Figaro en tire la conclusion que cette enquête « montre que la dynamique enclenchée par le parti de Marine Le Pen n’est pas près de se résorber. L’ancrage local pourrait être réel en 2014. » Nous y travaillons.

NdB: La pression fiscale est en relation directe avec l'immigration de masse!

01:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Grâce à la circulaire Taubira, sa fille va cesser d'être une "immigrée clandestine"

TEMOIGNAGE - Pour Marie, mère d'une fillette de 10 ans née grâce à la gestation pour autrui aux Etats-Unis, cette circulaire Taubira est une bonne nouvelle. Elle raconte son histoire à TF1 News.

Une circulaire sur la nationalité des enfants de mères porteuses nés à l'étranger a fait irruption mardi dans le débat sur le mariage homosexuel, l'UMP accusant le gouvernement d'ouvrir une brèche vers la gestation pour autrui (GPA), ce qu'il nie catégoriquement (Lire aussi : Taubira conspuée par la droite qui crie "démission !"). Pour Marie, qui a eu sa fille grâce à une mère-porteuse il y a dix ans aux Etats-Unis, cette circulaire est une "formidable nouvelle". Voici son histoire.

"La GPA, on en avait vaguement entendu parler"
"J'ai subi une ablation de l'utérus à l'âge de 20 ans suite à un cancer. Le mal d'enfant a suivi après le combat contre la maladie. Je suis avec le même garçon depuis mes 14 ans et on s'était toujours dit qu'on aurait des enfants ensemble. Là, j'ai compris que cela allait être très compliqué, voire impossible. Alors, on met ce désir de bébé dans un coin et puis on n'en parle plus, on s'interdit d'y penser. Mais la souffrance est là. Toujours là. Un jour, on a rencontré un médecin qui nous a parlé d'une autre solution : le recours à une mère porteuse. Mais on allait devoir se débrouiller seuls, la pratique étant interdite en France. La GPA, on en avait vaguement entendu parler. En entendre parler via un spécialiste la légitimise. (Lire aussi : quels pays autorisent la gestation pour autrui)


"La terre promise"
En 2000, on part à Los Angeles, en Californie. Il existe là-bas des agences de gestation pour autrui. Pour nous, c'est l'île aux enfants, la terre promise. Ces agences nous mettent en relation avec des gestatrices. En anglais, on les appelle les "surrogate". Nous, on les appelle les 'nounous', jamais les mères-porteuses. Contrairement à ce que l'on peut croire, on ne les choisit pas sur catalogue. Ces femmes écrivent des lettres pour expliquer pourquoi elles font ça. Leur point commun ? Elles ne peuvent pas s'endormir le soir en pensant à celles qui souffrent de ne pas avoir d'enfant. C'est une envie humaine. Dans ce lot de missives, une femme vous touche plus qu'une autre. Lors de notre première rencontre, elle m'a dit "ne t'inquiète pas, je suis là". On passe beaucoup de temps ensemble pour faire connaissance, se découvrir. Mon mari et moi avons fait trois allers-retours en Californie avant de débuter l'aventure GPA, 12-15 au total.


"Un faux-ventre"
Le processus est peu ou prou le même que pour une fécondation in vitro. J'ai un traitement de stimulation ovarienne, de son côté la nounou reçoit un traitement pour accepter les embryons. Vient le jour, où l'on me ponctionne mes ovocytes ; mon mari donne, lui, son sperme et des embryons se forment. Deux sont inséminés dans l'utérus de la nounou et l'attente commence. La troisième tentative a été la bonne, on l'a appris le soir de notre anniversaire de mariage. Si mon entourage était au courant, j'ai passé neuf mois avec un faux-ventre au boulot, notamment. J'ai terminé "ma grossesse" aux Etats-Unis.


Techniquement, c'est une immigrée clandestine"
Après la naissance de notre fille, qui a aujourd'hui 10 ans, nous sommes rentrés en France avec un acte de naissance américain. Sur le papier signé par un juge californien, il est écrit que je suis la mère et mon mari, le père. Le passage de la douane a été un moment éprouvant mais personne ne nous a rien dit. On est rentrés chez nous, on s'est enfermés et on a décidé d'être heureux avec notre fille. Elle a un passeport américain, techniquement, c'est une immigrée clandestine. Dans l'absolu, il n'y a pas de souci, on a pu l'inscrire à la Sécu, à l'école mais la problématique est autre quand on se met à voyager. Je ne me suis jamais rapprochée de l'Etat français. Je ne l'ai jamais déclarée par peur qu'on me la reprenne vue que la GPA est interdite dans l'Hexagone.


Une bonne circulaire, un mauvais timing
Pour nous, cette circulaire Taubira est évidemment une bonne nouvelle puisqu'elle demande aux tribunaux de ne plus refuser la délivrance de certificats de nationalité française au seul motif qu'ils concernent des enfants nés de mère porteuse à l'étranger. Aujourd'hui, certains tribunaux le refusent. C'est quitte ou double. Soit vous passez à travers les gouttes, soit les ennuis judiciaires commencent. Mais si cette circulaire est une bonne chose, le timing du débat sur le mariage gay est mauvais. La GPA est une véritable solution pour les femmes à la stérilité utérine."

TF1 News - 09/03/13

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Raphaella, 24 ans, témoigne à visage découvert: "Je n'ai pas honte d'être une mère porteuse"

Lire: http://www.leparisien.fr/societe/je-n-ai-pas-honte-d-etre...

+ VIDEO

NdB: On a honte pour elle...  Mais surtout pour les couples qui "louent son ventre" et pour ceux qui encouragent la GPA.

Et la dignité inaliénable de la personne humaine, qu'en font-ils? 

La loi française interdit la gestion pour autrui, mais pour combien de temps encore ? 

 

 

00:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

09/03/2013

Où et comment avorter en quelques clics de souris

sans-titre.png avorter.png

09/03/2013 – 12h00
PARI
S (NOVOpress) – Après les bons contacts pour un dîner romantique, voyager pas cher ou trouver l’âme sœur, voici les bonnes adresses pour avorter. Le site web, Ivglesadresses.org (copie d’écran ci-dessus) vient d’être mis en ligne. Il recense tous les lieux spécialisés dans l’IVG en Ile-de-France. L’avortement industriel (220 000 par an en France) en quelques clics de souris : « Où avorter ? » propose le moteur de recherche du site web. L’initiative a été lancée par le Revho. Ce réseau militant veut « rendre accessible la méthode d’IVG médicamenteuse en ville ».

 

On trouve également sur le site, des informations pratiques (tarifs, remboursements…), des présentations sur les différentes méthodes d’élimination de l’enfant à naître. L’expérience pourrait être étendue à d’autres régions. La présidente de Revho et directrice du centre IVG à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), Sophie Gaudu, veut faire de ce site internet une machine de guerre contre des sites pro vie, accusés de décourager les mères voulant mettre fin à leur grossesse.

Pourtant, sur cette question, le combat est inégal. L’avortement volontaire industriel bénéficie en effet d’un soutien déterminant de la République française depuis 1975 : réseau national du planning familial ; dépénalisation de la propagande en faveur de l’avortement ; fin de l’autorisation parentale pour l’avortement des mineures ; sanction de « toute entrave ou tentative d’entrave à l’IVG » ; allongement du délai de l’IVG jusqu’à la fin de la douzième semaine de grossesse, et, à partir du 31 mars prochain, remboursement de 100 % de l’IVG par la Sécurité sociale.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

21:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)