Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2013

2013, Merkel adresse des voeux sombres à ses euro-esclaves

 

C’est avec un drapeau européen qui devance celui de l’Allemagne et avec un arrière-plan bien sombre que la chancelière allemande, aux commandes de la zone euro sous asservissement, a décidé d’adresser ses vœux à son peuple, prioritairement souverain sur les autres. Angela Merkel a réussi à démontrer la force d’une grande Allemagne durant toute l’année 2012, à rendre son peuple fier et grand, à faire valoir sa voix, son charisme, et a toujours respecté sa Cour constitutionnelle.

« Pour notre prospérité et notre solidarité, nous devons trouver le bon équilibre (…) La crise de la dette souveraine européenne montre à quel point cet équilibre est important. »

Source : France 24

 

Il est vrai que l’Allemagne, et notamment son peuple, s’est toujours refusée à capituler face à l’idéal tout « européïste », puisque les Allemands ont décidé de ne jamais aliéner leur souveraineté et leur pouvoir de décider de leur avenir, face à une zone euro en capitulation.

Aujourd’hui, Angela Merkel maîtrise la donne politique de sa « zone monétaire unique » avec un euro fort, l’hybride du Deutsche Mark, qui asphyxie et étouffe le développement des autres pays qui, pour se relever, aimeraient bien une dévaluation d’une monnaie sans âme… On ne peut qu'admirer le choix logique et de bon sens de la chancelière allemande, préférer d’abord les siens aux autres !

Il est très intéressant de constater que, lorsque la chancelière aborde le thème de la « dette souveraine européenne », elle s’exprime comme si l’Europe était son État et qu’elle en était la présidente…

Élu par défaut, notre chef d’État, frère siamois du précédent, comme bien d’autres d’ailleurs, tourne à son tour comme une girouette : c’est une véritable tournante euro-mondialiste avec un programme politique unique, proeuropéïste, qui nous enferme les yeux grands fermés, à laquelle nous assistons médusés. Ces fameux élus du peuple devront quoiqu’il advienne obéir encore à leur maîtresse ou choisir la voix populaire pour sortir de cet esclavagisme forcé, pour une fois la tête haute, afin de retrouver une souveraineté qui nous offrira une liberté et un redressement humain.

20:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Réaction de Marine Le Pen à la conférence de presse du ministre de l’Intérieur

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Dans la foulée d’un président de la République qui a hier donné le sentiment de ne pas vivre dans le même pays que les Français, c’est aujourd’hui un ministre de l’Intérieur qui s’adresse un satisfecit tout aussi indécent.

Manuel Valls se félicite de la stabilité du bilan sécuritaire de cette Saint-Sylvestre, notamment concernant le nombre de voitures brûlées, qui reste extrêmement élevé, comme si cette tradition ignoble était acceptable et qu’il fallait se contenter d’en atténuer les effets. Ce même ministre se disait hier « choqué » par les 40.000 voitures incendiées chaque année en France : ce n’est pas une indignation ministérielle que les Français attendent, mais de l’action, et des résultats concrets ! Pour le moment, c’est la même incapacité à agir, avec des résultats aussi pitoyables que ceux des anciens ministres Hortefeux et Guéant.

La réalité de la violence, de la délinquance et du crime semble échapper au gouvernement, à l’instar des réalités économiques et sociales. Et ce ne sont pas quelques effets d’annonce suivis d’une autocongratulation ridicule qui vont changer la vérité endurée par les Français. Le ministre de l’Intérieur, comme d’autres membres du gouvernement et François Hollande lui-même, tente de masquer l’absence totale de résultats de sa politique par une agitation médiatique disproportionnée. On l’a vu ces derniers jours avec la multiplication des « sorties » en tout genre. Cette agitation semble tout droit inspirée des méthodes de communication sarkozystes : mettre en route le moulin à paroles, montrer ses gros bras, parler et parler sans cesse, pour cacher une inaction coupable.

19:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

L'islamiste Tareq Oubrou nommné chevalier de la Légion d'Honneur

sans-titre.png Tarek obrou.png

02/01/2013 – 12h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Institué par Napoléon Bonaparte le 19 mai 1802, l’ordre national de la Légion d’honneur récompense « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation ». Parmi les 681 personnes distinguées cette année, les Bordelais auront la surprise de voir Tareq Oubrou, promu au grade de chevalier.

Membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France (UOIF : Union des organisations islamiques de France), dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », Tareq Oubrou est également l’ancien président de l’association « Imams de France ».

 

L’islamiste Tareq Oubrou, nommé Chevalier de la Légion d’honneur

Tareq Oubrou. Photo qui date de quelques années. Crédit : DR.

Né au Maroc, il est un grand admirateur du fondateur des frères musulmans, Hassan Al Banna. Il y a plusieurs années, lors d’une conférence publique, Tareq Oubrou déclarait : « L’Islam touche à tous les domaines de la vie. Comme le veut le Coran, c’est un Etat, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam… La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge ».

Si un de nos lecteurs connaît « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation » par Tareq Oubrou, qu’il n’hésite pas à nous contacter.

Photo en Une : Tareq Oubrou à droite, Tarik Ramadan à gauche, lors d’une conférence. Copie d’écran d’une vidéo sur Internet.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

19:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

La Corse pleure la perte de son exception fiscale

 

 
IRIB- "Dramatique", "incompréhensible", "politique"...

La décision, vendredi, du Conseil constitutionnel de ne pas prolonger un système fiscal dérogatoire vieux de plus de deux siècles en Corse était critiquée de quasiment tous les côtés de l'échiquier politique de l'Île de Beauté, à l'exception notable du Front de gauche et de la CGT, comme l'explique le site de France3 Corse ViaStella.

En jeu : la fin de l'exonération des droits de succession sur les biens immobiliers dont les Corses bénéficient depuis plus de deux siècles. Créé par le conseiller André-François Miot, comte de Mélito, par un arrêté le 21 prairial an IX (10 juin 1801), ce régime dérogatoire avait pour but de compenser le handicap de l'insularité. Il ne constitue en fait pas une exonération à proprement parler mais permet à tout un chacun de ne pas payer d'impôt sur la transmission d'une maison, d'un appartement ou d'un terrain. Comment ? Tout simplement en ne prévoyant pas de sanction en cas de non déclaration. Selon "Les Echos", ce dispositif aurait ainsi coûté 24 millions d'euros à l'Etat, en 2011.

Un couac pour les élus corses de l'opposition

Mis en cause depuis 1998, il devait normalement disparaître à partir de la fin 2013. Toutefois, sous la pression des élus locaux, un ultime sursis de 5 ans lui avait été accordé en octobre dernier par le biais de deux amendements adoptés lors de la discussion du projet de loi de finances 2013. Le gouvernement ne s'y était pas opposé, et la majorité des députés PS s'était abstenue.Tout semblait donc réglé jusqu'à ce que 120 élus de l'opposition, parmi lesquels les trois députés UMP corses Sauveur Gandolfi-Scheit, Camille de Rocca Serra et Laurent Marcangeli, saisissent le Conseil constitutionnel sur l'ensemble du projet de loi de finance. Pas de danger, croyaient-ils, car ce recours ne visait pas les amendements en particulier. Le problème, c'est que cette saisine globale a permis aux Sages de pencher sur la question. Comme quoi, le gouvernement, critiqué pour son amateurisme, sur la taxation à 75%, n'est pas le seul à faire des erreurs...

"Considérant que le maintien du régime fiscal dérogatoire applicable aux successions sur des immeubles situés dans les départements de Corse conduit à ce que, sans motif légitime, la transmission de ces immeubles puisse être dispensée du paiement de droits de mutation; que la nouvelle prorogation de ce régime dérogatoire méconnaît le principe d'égalité devant la loi et les charges publiques; (..) l'article 14 doit être déclaré contraire à la Constitution", ont statué vendredi les gardiens de la constitution.

Haro sur le Conseil constitutionnel

D'où les attaques directes portées par des élus de l'Ile de Beauté contre l'impartialité du conseil constitutionnel. Craignant de se voir reprocher la perte de cet avantage fiscal, les députés UMP insulaires tentent de se défausser en accusant le conseil de s'être auto-saisi. De fait, le maire divers gauche d'Ajaccio, Simon Renucci, ne s'est pas privé de mettre en cause, dès dimanche, leur "manque de discernement". Mais il s'est surtout élevé, à l'instar de la grande majorité de la classe politique corse, contre les conséquences, selon lui, catastrophiques de la décision du conseil.

"Personne n'aurait osé imaginer que notre fiscalité dérogatoire, qui perdure depuis plus de deux siècles, soit ainsi balayée d'un simple revers de main", déplore-il. L'élu craint que "de nombreux Corses (soient) obligés de revendre leurs biens, pour s'acquitter de droits successoraux faramineux" et "que les appétits spéculatifs se déchaînent, accélérant de fait la folle spirale de la dépossession".

Evoquant lui aussi des " conséquences désastreuses ", le parti nationaliste Corsica Libera se montre encore plus alarmiste. "Par cette décision de nature politique, les prétendus 'sages' plongent dans le désarroi des milliers de familles corses déjà touchées par une situation économique et sociale préoccupante", affirme-t-il dans un communiqué.

Alain Spadoni, le président du conseil régional des notaires, se veut encore plus précis dans ses accusations. Sur le plateau de France 3, il estime "qu'il s'agit d'une imposture, le rapporteur au Conseil constitutionnel étant Michel Charasse, c'est celui qui avait fait abroger l'arrêté Miot. Il est donc juge et partie".

Quelles conséquences ?

En fait, l'application du droit commun des successions en Corse risque de se heurter à une difficulté pratique. A savoir que, compte tenu du régime dérogatoire pendant près de deux siècle, près de 4/5e des biens sur l'Ile de Beauté n'auraient pas de propriétaire clairement identifié. En l'absence de déclaration de transmission obligatoire, beaucoup sont encore en "indivision inorganisée", expliquait, déjà, "Le Figaro", en 2011. Or, si la succession n'a pas été réalisée sur plusieurs générations, les héritiers risquent de payer une taxation dépassant alors la valeur des biens transmis, explique à l'AFP un notaire de l'île.

IRIB - 01/01/13

01:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Nuit du réveillon: 1.193 véhicules incendiés

1er janvier 2013 Marcel Bibe                              

Manuel Valls a fini par dévoiler le chiffre officiel des voitures incendiées la nuit dernière. Une « tradition » selon une certaine presse servile… Selon le locataire de la place Beauvau, 1.193 véhicules ont été brûlés (dont 334 par propagation) lors de la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre. A titre de comparaison, 1.147 véhicules avaient été incendiés, selon le dernier bilan officiel publié en 2009, soit 46 de plus.

907 véhicules ont été brûlés sur le secteur de la police nationale (dont 267 par propagation), 209 sur le secteur de la police d’agglomération (donc 54 par propagation) et 77 sur le secteur de la gendarmerie (dont 23 par propagation).

Les départements les plus concernés, à savoir comptant plus de 40 incendies, sont la Seine-Saint-Denis (83 véhicules incendiés) qui garde la tête du peloton, devant le Haut-Rhin (72), le Bas-Rhin (70), le Nord (61) et les Bouches-du-Rhône (51).

 

Le ministre de l’Intérieur a également annoncé une « activité judiciaire en hausse par rapport à l’année dernière », avec un total de « 339 interpellations contre 290, et 244 gardes à vue contre 181 en 2011 ». Mais rien ne dit si ces personnes seront effectivement poursuivies et condamnées… Christiane Taubira veille au grain !

Le ministre de l’Intérieur a en outre confirmé la mort d’un jeune homme après l’explosion d’un pétard de type « mortier » à Dorlisheim, un village à l’ouest de Strasbourg. Il y a par ailleurs eu un mort en Alsace et quatre blessés graves, dont une personne dont le pronostic vital est engagé, à la suite de l’utilisation d’artifices de type « mortier » interdits en France.

Sur l’ensemble du pays, « il n’y a pas eu d’affrontements au cours de cette nuit, sauf dans le quartier de Strasbourg Neuhof, et dans la ville de Mulhouse », a précisé le ministre. « Trois policiers et quatre gendarmes ont été légèrement blessés, pas loin du chiffre de l’année dernière ».

Source

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires: envoi bloqué

Depuis le 31 décembre, 19h50, je n'ai plus reçu aucun commentaire sur ma messagerie ni sur la page admin des commentaires.

L'envoi doit être bloqué par un dysfonctionnement dont je ne suis pas responsable.  En espérant que ce problème soit rapidement résolu.

Le blog continue à fonctionner: vous y trouverez de nouvelles notes postées hier soir et aujourd'hui.

Merci de votre compréhension.

Bien cordialement à tous!

 

Gaëlle MANN

 

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Solidarité Kosovo: les distributions humanitaires se poursuivent dans les enclaves chrétiennes

sans-titre.png Kosovo.png

Photo : une des nombreuses maisons incendiées taguée au sigle de la milice albanaise UCK.

01/01/2013 – 14h20
GNJILANE (NOVOpress) –
Arrivée jeudi dernier au cœur des Balkans, l’équipe de l’association humanitaire Solidarité Kosovo poursuit sa mission de Noël : apporter une aide matérielle et un soutien moral aux foyers chrétiens des enclaves les plus recluses du Kosovo-Métochie.

Hier, depuis trois jours, les bénévoles assuraient un planning de distribution humanitaire particulièrement chargé, totalisant déjà plus de 20 enclaves desservies.

 

D’une enclave à l’autre, les camions, chargés à l’aube de matériel et de jouets, se vident sous les yeux émerveillés des enfants accompagnés tantôt de leurs parents tantôt de leurs aînés.

Si les gestes des bénévoles se répètent, les rencontres avec les familles serbes restent quant à elles singulières. Toutes viennent à la rencontre des « Français », attendus comme le retour d’un frère de l’étranger. L’accueil chaleureux des Serbes ne se dément pas. Le couvert et le gite sont systématiquement proposés aux bénévoles, lesquels se contentent bien souvent d’un « café maison » avant de reprendre la route.

Hier les bénévoles étaient en route vers l’enclave de Gnjilane pour acheminer du matériel sportif jusqu’au club de foot de Silovo. Tenues, ballons et autres matériel technique neufs étaient apportés aux footballeurs serbes en herbe.

Pour fêter symboliquement leur venue, le Président et ses joueurs ont proposé un match amical aux bénévoles français. Imaginez, à quelques heures du réveillon du nouvel an, cette rencontre inédite « France-Serbie » sur une symbolique pelouse, celle du Kosovo-Métochie, pour que les cris de joie et de jeux recouvrent le temps d’un match, cette terre meurtrie d’Europe.

Crédit photo : Solidarité Kosovo.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

00:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

01/01/2013

Stéphane Ravier souhaite la bonne année aux Marseillais

http://www.nationspresse.info/?p=197769

18:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Nonce du Pape retenu en otage à Paris

sans-titre.png Nonciature apostolique.png

Plusieurs dizaines de personnes ont pris d'assaut lundi 31 décembre les salles de l'ambassade du Vatican à Paris en soutien des migrants qui cherchent un règlement de leur statut.
Les manifestants se sont emparés de l'ambassade, connue sous le nom de la Nonciature Apostolique. Ils sont mécontents de la politique des autorités françaises envers un groupe de migrants sans papiers, dont la plupart sont des migrants d'origine algérienne.

Afin de parvenir à une résolution rapide de la question de leur statut, les migrants ont organisé une grève de la faim, puis ont occupé une église à Lille dans le nord de la France. Cependant, le 21 décembre, la police a expulsé les manifestants du lieu de culte.

Actuellement, il y a environ 50 manifestants dans l'ambassade du Vatican. Les unités spéciales de police, qui ne recourent pas à la force pour le moment, sont arrivées sur place. Les participants de l'action déclarent qu'ils quitteront paisiblement l'ambassade après avoir exprimé entièrement leurs points de vue.

La Voix de la Russie

18:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Reims : feux de voitures pour la St-Sylvestre

sans-titre.png voitures incendiées.png

© Béatrice Montoir - France 3 Champagne-Ardenne Sept véhicules incendiés devant la maison de Justice et du Droit à Orgeval

 

Une quinzaine de voitures et des poubelles ont été incendiées cette nuit

  • Par Caroline Moreau
  • Publié le 01/01/2013 | 11:49, mis à jour le 01/01/2013 | 11:54
 
 
 
La nuit de la St-Sylvestre a été particulièrement agitée à Reims, dans les quartiers Croix-Rouge, la Neuvillette mais surtout dans le quartier d'Orgeval. Au total, une dizaine de voitures et des poubelles ont été incendiées dans l'agglomération.

© Béatrice Montoir - France 3 Champagne-Ardenne
Dans le quartier d'Orgeval, rue du Dr Schweitzer, un habitant raconte avoir été réveillé à 5 heures du matin lors de l'explosion de plusieurs véhicules en train de brûler.
 
 

17:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Réaction de Marine Le Pen aux vœux du président de la République : François Hollande adresse aux Français des vœux de… rien

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Difficile de commenter des vœux aussi creux…

François Hollande vit-il dans le même pays que les Français ? Son exercice d’optimisme imposé ce soir frisait l’indécence tant il était décalé du vécu réel de nos compatriotes, confrontés à une crise sans précédent, un chômage massif, une pauvreté galopante, des désordres majeurs liés à l’insécurité et à l’immigration. Pour certains d’entre eux, c’est même la boule au ventre qu’ils dormiront cette nuit, espérant ne pas retrouver calcinée leur voiture le 1er janvier.

On ne saurait trop conseiller à François Hollande de prendre exemple sur Angela Merkel, qui elle a eu le courage à l’occasion de ses vœux de dire à son peuple la gravité de la situation, sans mentir.

La défense de son bilan est ridicule : de quel « redressement » ose-t-il parler ? La France s’enfonce et les Français avec ! Bref, il est temps que François Hollande chausse les lunettes du réel. Son intervention relevait de la méthode Coué et cette dissimulation du réel ne convaincra personne.

 

Sur le fond, le président a changé mais le prompteur des vœux reste le même : la politique menée en 2013 sera la même qu’en 2012, déjà semblable à 2011, etc.

Aucune annonce, aucune volonté de rompre avec la même politique que celle de ses prédécesseurs, le président a manifestement l’intention de ne rien changer à sa politique du vide.

Ce n’est pas un président de la République que nous venons de voir mais un chef de gouvernement technique.

Prisonnier d’une idéologie qu’il partage avec l’UMP, François Hollande brasse du vent et ne va pas à l’essentiel : l’urgence de réarmer notre pays face à tous les défis de la mondialisation sauvage.

Le réarmer par des frontières économiques et migratoires, le réarmer grâce à la souveraineté nationale qu’il faut reconquérir en tous domaines, le réarmer par la parole au peuple et la démocratie refondée.

S’il avait voulu faire de 2013 une année utile, François Hollande aurait dû commencer par annoncer une série de référendums, sur les questions liées à l’Union européenne, l’immigration, le mariage homosexuel et la politique économique et sociale. Remettre les Français au centre de toute politique, voilà ce que devrait être le credo de 2013 !

17:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le voeux de Nouvel An du président Vladimir Poutine

sans-titre.png Poutine nouvel an.png

Chers amis!

2012 restera dans l'histoire. Ce fut une année importante pour notre pays. Je tiens à vous remercier sincèrement de votre activité, de votre travail et de ses résultats, de votre confiance et de votre soutien.

Durant ces minutes, nous ressentons avec une acuité particulière le temps qui passe, nous voyons grandir nos enfants, nous comprenons à quel point nos parents et nos proches nous sont chers, et nous éprouvons la force de notre amour pour eux.

Chacun de nous se remémore les paroles, les rencontres et les événements qui ont le plus compté pour lui. Nous attendons tous que la nuit du Nouvel An nous apporte une chance et un miracle : car il arrive parfois que des miracles se produisent.

Néanmoins nous comptons avant tout sur nos propres forces, nous fondons nos espérances en ceux qui sont près de nous, nous avons foi dans ce que nous pouvons réaliser dans notre travail, nous sommes confiants dans notre capacité de réussir dans nos études, dans ce que nous entreprenons, grâce à nos efforts créatifs; nous souhaitons enfin pouvoir changer la vie qui nous entoure et devenir meilleurs. Soyons plus attentifs et plus miséricordieux, plus généreux et plus prévenants envers nos proches, nos enfants et nos parents, nos amis et nos collègues, envers tous ceux qui ont besoin de nous.

Au seuil de l'avenir, nous espérons certes des changements heureux et porteurs de joies, et nos projets personnels sont inséparables de la Russie, ils sont animés par nos sentiments chaleureux et nobles envers la Patrie. Son développement et l’avenir de son parcours millénaire dépendent entièrement de notre dynamisme commun, de notre travail, de notre unité et de notre responsabilité, de notre volonté de nous rendre utiles au maximum. Car ensemble, nous, le peuple de la Russie, nous pourrons avancer d'un pas assuré, affronter n'importe quelle épreuve, résoudre les problèmes les plus complexes, construire un Etat puissant et accompli, une société moderne, libre et prospère.

Chers amis! Quelques instants nous séparent du Nouvel An. Je vous souhaite à tous santé, amour et bonheur ! Que les enfants naissent et que les bonnes intentions se réalisent. Que la joie et la concorde règnent dans chaque maison et dans chaque famille. Alors la Russie aussi sera forte et inébranlable.

Bonne Année ! Meilleurs voeux pour 2013 !

NPI- 01/01/13

17:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Meilleurs voeux pour 2013 à tous les amis du blog!

sans-titre.png champagne.png

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

31/12/2012

Manifestation du 13 janvier : pourquoi Bruno Gollnisch y sera

   

manif pour tous bis

La loi prévue sur le mariage et l’adoption par les couples homosexuels vise à satisfaire les exigences d’une très petite minorité. Au-delà, elle est aussi motivée par de sombres impératifs idéologiques. Impératifs, démagogiques ceux-là, qui ont aussi présidé au vote de la taxation à 75 % des plus hauts revenus, un taux que l’on ne retrouve dans aucun pays de l’OCDE nous l’avions souligné, et qui vient d’être censuré par le Conseil constitutionnel. Ladite mesure ne concernait que 2000 foyers fiscaux et ses effets négatifs auraient été à l’évidence plus importants que ses côtés positifs. Pour le reste, ce sont les Français bien plus modestes qui continueront à payer la facture.

Dans ce contexte peu réjouissant, il y a des sondages qui, même un peu anecdotiques, sont toujours amusants à lire. Ainsi celui publié mercredi dernier (une étude Harris Interactive), par le magazine VSD en cette période de fêtes sur « les personnalités qui agacent le plus les Français ».

Bien sûr on peut toujours contester les choix (orientés) qui président à l’élaboration de la liste soumise aux sondés, comme celle présentée dans le tout dernier baromètre bi-annuel Ifop pour le Journal du Dimanche sur «les personnalités préférées des Français ». Nous y trouvons aussi beaucoup de mauvais tocards médiatiques interchangeables avec le sondage précédent.

Mais avouons que si nous avions été interrogés, nous aurions nous aussi certainement placé en tête… les têtes de gondoles qui sont les plus citées ici : Jean-François Copé, Franck Ribéry, Diam’s, Bernard Henry-Lévy ou encore Audrey Pulvar…Si les réponses des Français font sauter le fameux clivage droite-gauche en mettant au rayon des « insupportables » aussi bien Mme Royal que Mme Morano, celui-ci garde apparemment tout son sens sur les questions dites « sociétales ». Le cas emblématique étant bien évidemment le projet de loi en faveur du « mariage pour tous. »

Le Point s’en faisait l’écho le 19 décembre: « Si l’opposition à ce projet du gouvernement socialiste fait l’unanimité au sein du (FN, NDLR), la forme que doit prendre la mobilisation est plus discutée en interne ». « Entre des cadres qui penchent pour un soutien actif et d’autres beaucoup plus prudents, le Front National – et Marine Le Pen en tête – est partagé face à la prochaine manifestation d’ampleur contre le mariage homosexuel, le 13 janvier, alors que l’UMP promet d’être dans la rue ( …) »

« La mobilisation du 13 janvier, baptisée La Manif’ pour tous, s’annonce encore plus forte et le président de l’UMP Jean-François Copé a d’ores et déjà demandé aux militants et sympathisants de son parti d’être des acteurs-clés pour son succès. Du coup, le FN est placé devant un dilemme. »

Dilemme n’est peut être pas le mot exact puisque le FN sera bien présent à cette manifestation : Bruno Gollnisch, Jean-Marie Le Pen, Marie-Christine Arnautu, Louis Aliot sont favorables à une participation du FN à ce rassemblement et de très nombreux militants cadres, élus, membres du Bureau politique ont d’ores et déjà prévu de se rendre à cette manifestation.

Bruno Gollnisch peut en témoigner, les frontistes lui ont posé de très nombreuses questions sur la nécessité de la présence du FN lors des manifestations passées et à venir contre le mariage homo, lors de ses récents déplacements dans les fédérations FN et encore dernièrement lors de son passage à Versailles le 21 décembre. Ce sujet sera évoqué lors du prochain Bureau Politique du FN, le 7 janvier.

Il est en effet totalement légitime pour les dirigeants du FN de réfléchir à l’attitude tactique, stratégique qui doit être celle de l’opposition nationale sur ce dossier. En l’espèce Le Point et l’AFP, citent Marine Le Pen qui explique qu’ « il est hors de question d’apparaître comme des supplétifs de M. Copé ». « Si (elle va manifester ), (ce qu’elle n’a) pas encore décidé), (elle le fera) pour dire attention, il y a d’autres sujets qui sont des sujets bien plus importants que cela »

Pour Marine poursuit cet article, « ce débat de société renforce le clivage gauche-droite, qu’elle juge d’une part artificiel et qui lui laisse d’autre part moins d’espace politique. Difficile, en effet, de renvoyer UMP et PS dos-à-dos sur le mariage homosexuel. » Pourtant Le Point cite aussi à bon escient la présidente du FN qui souligne que l’UMP « cherche à se faire une virginité sur la défense de valeurs qu’ils ont totalement abandonnées depuis les 30 années où ils sont au pouvoir ».

Florian Philippot, vice-président en charge de la stratégie et de la communication, est-il encore rapporté, « voit dans ce débat sur le mariage gay un sujet de diversion pour masquer les échecs sociaux de l’exécutif. » « Notre position est connue. Il n’y a pas un Français qui pense que Marine Le Pen est pour le mariage homo. Et les gens ne nous parlent pas de ça, parce que leur problème, c’est d’arriver à boucler leurs fins de mois ».

C’est en effet une préoccupation première des Français qui hiérarchisent leurs inquiétudes, citent pareillement dans les enquêtes d’opinion depuis 20 ans les difficultés économiques et sociales en tête de leur souci, devant les causes et conséquences, directes ou indirectes de celles-ci : l’insécurité, l’immigration, le multiculturalisme, l’euro, nos abandons de souveraineté à l’Europe de Bruxelles…

Les sondages semblent démontrer aussi une césure assez nette entre le peuple de droite et le peuple de gauche sur cette question, ce dernier étant assez, voire très largement favorable au mariage homo -mais beaucoup moins à l’adoption qui y est pourtant pleinement associée.

Implicitement, le politologue proche de l’UMP (et adversaire résolu) du FN Dominique Reynié « conseille » au FN de faire profil bas sur cette question de la défense des valeurs. Dans Le Monde en date du 25 décembre, interrogé sur l’attitude qui devrait être celle de l’UMP pour contenir le FN, il note que s’il est « indéniable » que « la société française se droitise, » « il est (donc) inutile (pour l’UMP, NDLR) d’en rajouter », « surjouer la proximité avec le FN est donc une erreur. »

Mais le FN juge-t-il encore « est un parti qui aspire toutes les protestations. Désormais, sa zone de croissance est dans l’électorat populaire déçu par le hollandisme. Les transferts dans l’électorat de droite ont déjà eu lieu entre 2007 et 2012. Il n’y a plus de flux massif à attendre de ce côté-là de l’échiquier politique. »

De là à penser que le FN doit mettre l’éteignoir sur son programme de défense des valeurs de notre civilisation il y a tout de même un pas que Bruno Gollnisch se refuse de franchir ! L’électeur qui a voté hier Hollande, aujourd’hui malmené, maltraité par la politique mondialiste du PS et ses conséquences économique, sociale, identitaire sur son quotidien, et qui se décidera en 2014 à voter FN, ne sera pas arrêté dans son geste parce que l’opposition nationale a pris activement fait et cause pour la défense du mariage et de la famille…

Jean de Rouen dans l’article qu’il a publié sur le site Nouvelles de France demande lui au FN de faire de la « la défense de la cellule familiale » toujours une de ses priorités et assure que les « questions sociétales » ne sont pas secondaires. « A moins de réduire l’homme à n’être qu’un producteur ou un consommateur, l’économie n’est pas première : elle doit rester subordonnée au politique. L’homme en effet ne vit pas que de pain. Quant à la question sociale, qui peut ignorer qu’elle est aussi relative à la politique familiale et aux problématiques de l’éducation et de la démographie ? »

Dans son Message de Noël, Bruno Gollnisch a rappelé que cette question du mariage était tout sauf anecdotique et que ce n’est pas un hasard si les mêmes « forces obscures du mondialisme » étaient à la manœuvre pour détruire les nations et les familles, cellules de base de la société.

Enfin Bruno rappelle solennellement, notamment à tous les férus de sondage, que la défense des valeurs traditionnelles est une des causes principales, structurante, du vote en faveur Front National comme l’on démontré des dizaines d’enquêtes d’opinion depuis son émergence électorale.

Au nombre de celles-ci, l’enquête TNS Sofres de décembre 2006 indiquait que la « défense des valeurs traditionnelles » par le FN et Jean-Marie Le Pen était l’aspect thématique le plus approuvé par les Français, avec 39 % d’avis favorables (53 % d’avis contraires). Une enquête d’opinion publiée peu avant le premier tour de la présidentielle de 2002 dans Le Monde établissait le même constat.

En février 2010, ce même institut de sondage publiait les résultats de son enquête dans le cadre du « grand débat sur l’identité nationale ». Il était relevé qu’au sein des 65% de Français qui considèrent que l’identité française a tendance à «s’affaiblir», les raisons principales dudit affaiblissement citées en premier étaient « la perte des valeurs » (29%), devant « l’immigration » (25%) et « la diversité culturelle et ethnique » (18%) ce qui certes revient peu ou prou au même.

Enfin, un sondage opinion way paru en mars 2011 indiquait qu’en tête des appréciations élogieuses, 38% des personnes interrogées considéraient Marine Le Pen comme la candidate « d’une droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles. »

Valeurs traditionnelles vilipendées, brocardées, attaquées systématiquement par les faiseurs d’opinion, les publicitaires et autres acteurs de la société du spectacle et du divertissement, chargés eux aussi d’occuper « le temps de cerveau disponible » de nos compatriotes, et de faire passer les « messages de tolérance. » Une guerre de sape psychologique qui ne touche pas que notre pays confronté à des attaques mûrement réfléchies et conçues de longue date -http://www.gollnisch.com/?s=solve+et+coagula.

Comme le réaffirme Bruno Gollnisch, « aucune modernité n’est viable si elle ne s’enracine dans une tradition. La défense de la vie, la transmission de notre patrimoine culturel, la remise à l’honneur des valeurs traditionnelles et de droit naturel – ce n’est pas ringard, c’est moderne, de défendre les valeurs traditionnelles ! ». Il les défendra donc de nouveau le 13 janvier dans la rue.

Blog de Bruno Gollnish

21:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Chacun prépare son réveillon

sans-titre.png  Dessin réveillon.png

 

20:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Hillary Clinton hospitalisée pour une thrombose

sans-titre.png Hillary Clinton.png

http://www.melty.fr/hillary-clinton-a-l-hopital-pour-une-...#

+ VIDEO  La danse d'Hillary Clinton en Afrique du Sud

 

 

20:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Voeux de Marine Le Pen pour l'année 2013

19:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le SOS bouleversant d'un prisonnier chinois: les camps de travail forcé existent toujours en Chine communiste

sans-titre.png  lettre SOS chinois.png

Une Américaine a découvert une lettre d'un travailleur chinois dans un carton de décorations.

La lettre est restée cachée pendant un an. C'est en faisant la poussière que Julie Keith, une Américaine habitant l'Oregon, est tombée sur cette missive cachée dans un carton qu'elle n'avait jamais ouvert, contenant des décorations pour Halloween, entre deux tombes en polystyrène fabriquées en Chine, rapporte The Oregonian. L'auteur, anonyme, dit être un travailleur forcé dans un camp de Shenyang, au nord-est du pays.

"Monsieur, si vous achetez ce produit, envoyez s'il vous plaît cette lettre à l'Organisation mondiale pour les droits de l'Homme. Des milliers de personnes qui subissent ici les persécutions du gouvernement du Parti communiste chinois vous en remercieront et se souviendront de vous pour toujours", écrit ce travailleur anonyme, dont les phrases en anglais sont mêlées de caractères chinois.

1,20 euro de salaire mensuel

L'auteur, dont le sexe est inconnu, décrit ses conditions de travail, épouvantables. "Les personnes travaillent ici 15 heures par jour sans pause le samedi et le dimanche, et sans le moindre jour de repos", écrit-il, mentionnant des "tortures" et un salaire de 10 yuans par mois, soit environ 1,20 euro.

De nombreux travailleurs forcés sont des membres de la secte Falun Gong, la bête noire du gouvernement chinois, écrit encore l'auteur de la lettre. Ces personnes "innocentes" subissent selon lui "plus de sanctions que les autres".

Impossible de vérifier la véracité de la lettre

L'organisation Human Rights Watch, contactée par The Oregonian, se dit incapable de confirmer la véracité de ce document. "Les conditions de travail décrites dans la lettre correspondent à ce que nous savons des conditions dans les camps de rééducation par le travail", indique toutefois Sophie Richardson, la directrice de l'association pour la Chine.

Les autorités américaines ont lancé une enquête, puisque les distributeurs américains n'ont pas le droit de vendre des produits issus du travail forcé. Quant à Julie Keith, elle assure vérifier désormais les étiquettes de tout ce qu'elle achète, et évite autant que possible les articles fabriqués en Chine.

Europe1 - 31.12.12

NdB: Les atrocités du communisme continuent toujours en Chine et l'Occident est parfaitement au courant!

18:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Une femme de 60 ans sauvagement agressée dans un parking à Toulon

sans-titre.png  parking Toulon.png

La peur...  

 

Les grosses gouttes de sang séché sur le sol témoignent encore de la violence de l'agression. Mercredi 26 décembre, après sa journée de travail, la responsable du magasin de diététique Castel Chabre à Toulon, une femme d'une soixantaine d'années, s'est fait sauvagement agresser alors qu'elle récupérait sa voiture garée au premier niveau du parking souterrain de la Porte d'Italie.

 

«Elle était en train de déposer ses affaires dans sa voiture quand un type, un grand costaud, a surgi, lui a aspergé les yeux avec une bombe lacrymogène, avant de la rouer de coups au visage», raconte Jacqueline Chabre, la patronne de la victime.

 

Une agression gratuite puisque, toujours selon Mme. Chabre, son employée, «blessée à l'arcade sourcilière et au nez», ne s'est apparemment rien fait voler.

 

C'est le gardien du parking qui, alerté par les appels au secours de la victime, a prévenu les pompiers et la police.

 

En ce dernier week-end de l'année, il nous a malheureusement été impossible d'obtenir plus d'informations sur l'identité de la victime et son état de santé. Choquée par la violence de l'agression, Jacqueline Chabre a préféré rester discrète. Et a tout juste évoqué «le traumatisme psychologique» dont souffrait son employée.

 

En ces jours de fête, synonyme d'équipe restreinte, le personnel du parking souterrain de la Porte d'Italie n'a par ailleurs pas souhaité répondre à nos questions. Mais la rubalise, interdisant à toute voiture de se garer à l'emplacement où a eu lieu l'agression, était toujours en place hier midi (soit plus de deux jours après les faits).

 

Le système de vidéosurveillance, qui équipe le parking souterrain, permettra peut-être d'identifier l'auteur de l'attaque...

Var-Matin

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

30/12/2012

Polémique à Surgères (17) : fallait-il interdire la crèche vivante ?

 

La décision du maire de Surgères de supprimer la crèche surprend et la position des libres penseurs est critiquée

À Châtelaillon, la crèche vivante a lieu sur le domaine municipal et le maire, Jean-Louis Léonard, assume.

À Châtelaillon, la crèche vivante a lieu sur le domaine municipal et le maire, Jean-Louis Léonard, assume. (photo archives Pascal Couillaud)

 

«Je suis tombé sur le dos quand j'ai lu ça ! » En vacances dans le Jura, le maire de Châtelaillon, Jean-Louis Léonard, a été surpris, hier, de découvrir dans « Sud Ouest » la décision de son homologue surgérien, Philippe Guilloteau (1).

Ce dernier a en effet décidé, samedi dernier, d'annuler la crèche vivante dans sa commune, à la suite d'un courrier des libres penseurs de Charente-Maritime. Ces militants l'interpellaient sur l'organisation « d'un symbole catholique » dans un lieu communal : les halles de la ville.

Or, à Châtelaillon, cela fait six ans que le maire et le curé annoncent en même temps la crèche vivante, devenue un vrai événement dans cette commune, située au sud de La Rochelle. « Près de 500 personnes chaque soir et, plus encore, le dernier soir cette année », confirme le directeur de la station balnéaire, Jean-Christophe Mercorelli.

« Le curé ne bénit personne »

« Je vous assure que l'on n'a pas 500 personnes qui viennent prier et que le curé ne bénit personne », préfère en sourire Jean-Louis Léonard, assumant son choix. Il reconnaît avoir eu des courriers l'interpellant sur ce mélange des genres. « Je les ai envoyés paître », assure l'ancien député.

Un choix que n'a pas fait son collègue de Surgères « pour éviter la polémique », nous indiquait-il, avant-hier soir, et obtenant semblait-il le résultat inverse. Sur le site Internet, sudouest.fr, ce sujet était parmi les plus lus, et même le plus débattu, hier, par les internautes. Plus de 230 commentaires - très divisés - étaient même postés, la plupart était critique vis-à-vis de la Libre pensée, jugée trop « rigide ».

Pas de quoi rassurer le curé de Surgères, à l'origine de cette idée, qui appelait au calme. « Je respecte cette association des libres penseurs mais je regrette cette issue, observe-t-il simplement. Car cela provoque les extrêmes. »

« Impliquer les enfants »

La crèche vivante était « une proposition du conseil pastoral, visant à impliquer les enfants dans l'organisation de cette crèche », regrette le père Mickaël, arrivé à Surgères il y a trois ans. Près de 120 enfants, qui s'étaient retrouvés, vendredi soir, pour répéter, avaient été réunis par le catéchisme et l'aumônerie. « C'est d'abord dommage pour eux », raconte le prêtre, désireux, comme le maire, de ne pas polémiquer. Et l'homme d'Eglise de préférer se consoler avec le repas servi le lendemain aux plus pauvres et aux personnes isolées. « Une organisation œcuménique, un vrai Noël, assure le curé. Quand on organise ce genre de manifestation, on n'est pas là pour convertir le public. »

(1) Nous avons indiqué par erreur, hier, que Philippe Guilloteau est conseiller général. Or, il ne l'est plus depuis les dernières cantonales et l'élection de Marie-Pierre Brunet (PRG).

Sud-Ouest

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)