Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 985

  • Ce printemps est trop démocratique : il n'est pas contrôlé par le pouvoir

    18 avril  2013

    Lu sur Métablog :

    "Il faut bien reconnaître que, en face, c'est la stupéfaction. D'où sortent ces jeunes ? Qu'ont-ils à gagner dans cette affaire ? Pourquoi chaque jour vont-ils monter leur "action", avec ce mélange de courage et de détachement, de sourire et de sérieux, allant jusqu'au bout, souvent poussés à la bavure mais n'y cédant jamais. Rien à voir avec l'extrémiste, qui a la tête près du bonnet et auquel on fait faire exactement ce qui dessert sa cause. Rien à voir avec le fasciste qui cogne sur ses boucs émissaires... [...]

    La diffamation d'Etat, relayée par les médias, a du mal à se mettre en place : c'est qu'ils le portent sur le visage, qu'ils sont sans haine ces jeunes. On voudrait les faire entrer dans le petit jeu des étiquettes excluantes, on voudrait les faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. [...] Si du côté des partisans de la Manif pour tous la vérité est l'arme absolue, avec l'évidence du mariage naturel : un homme, une femme et des enfants... du côté des adversaires, on peut dire que mécaniquement, il reste la diffamation et la calomnie. [...]

    La réalité c'est que les flics étonnés, les policiers en civil qui d'habitude jouent sur du velours avec leurs provocations hâtivement concoctées, cette fois y sont pour leurs frais. Chou blanc ! Il n'y en a qu'un qui n'a pas compris le changement de décor : celui que l'on appelle plus qu'Emmanuel Gaz. Pour lui, jusqu'à maintenant, il n'y avait qu'une solution : noyer la révolte dans le gaz. Le moins que l'on puisse dire est qu'il applique sa recette avec persévérance. Et si le gaz ne suffit pas ? Reste les provocations homophobes organisées par la Police sur ordre : rien à voir avec les manifestants ? Bien sûr rien à voir sur le terrain. Mais il suffira, au 20 H, de présenter les choses comme liées pour qu'elles aient à voir.... Quoi d'autre dans l'arsenal d'Etat ? La prison ferme. La loi prévoit de la prison ferme pour refus d'obtempérer sur la voie publique. La solution est à l'étude en ce moment, très gravement, à l'Elysée, on l'on serait prêt à prendre le risque de faire des martyrs pour faire des exemples. Cet après midi, Emmanuel Gaz a convoqué une réunion pour renforcer les dispositifs de répression. Attention à ce soir.

    Nos élites ont aimé le printemps arabe... après coup. Mais - c'est curieux - elles détestent d'instinct le printemps français. Ce printemps n'est-il pas démocratique ? Au contraire, il l'est trop. Pensez : il n'est pas contrôlé par le pouvoir... Il est auto-contrôlé par la foi qui anime ces jeunes. D'ailleurs, comme l'autre, il est parti de la Toile et des réseaux sociaux, sans le visa des gros médias. C'est un signe. Le signe d'une liberté intolérable. Et d'une vérité insupportable. La foi a été mise hors jeu du débat social depuis cent ans. On a voulu mettre le christianisme à la porte : attention, il revient par la fenêtre, restée ouverte en ces beaux jours printaniers! C'est historique ? Oui, ces jeunes sont en train de faire époque."

    Michel Janva

    Le Salon Beige

     

  • La manif pour tous à Paris, c'est reparti pour le direct!

     

    Le dispositif policier est beaucoup plus important ce soir aux Invalides.

    Frigide Barjot est interviewée au départ :

    Fb1

    Samuel Lafont est présent sur chaise roulante :

    "j'ai reçu sur Twitter des centaines d'injures et des menaces de mort, des menaces crédibles".

    Bar2

    La France ne veut plus du mensonge d'Etat.

    Men

    Et la foule gonfle de jour en jour! On ne lâche rien!

    Fou

    Det

    Un père une mère c'est élémentaire!

    Fou2

    La musique est présente car se battre pour la famille, pour la vie, pour défendre ce qu'il y a de plus important procure une joie profonde.

    Mus

    Le soutien de la population est de plus en plus prégnant : aujourd'hui c'est aussi Balcon pour tous!

    Bpt

    On le dit dans l'oreillette que le Gouvernement compte sur l'essoufflement de la manif pour tous : mais ce soir encore des milliers de personnes manifestent et...

    Fou3

    ...notre détermination est à la hauteur des enjeux : on ne lâche rien !

    So

    Lahire

    Le Salon Beige

     

  • VIDEO - Manifestation ce mercredi soir à Paris : provocations UMPistes et nombreux heurts

     

    Hier à Paris, la « manif pour tous » a réuni plus de 5000 personnes. Un correspondant de Contre-info y était :

    « le cortège a défilé dans une ambiance festive (voire un peu « boite de nuit » même), de Sèvres-Babylone jusqu’aux Invalides, entouré d’un important dispositif policier.
    Les références républicaines (notamment des bonnets phrygiens, de sinistre mémoire, qui défiguraient de jolis minois) étaient certainement pesantes pour une part importante des manifestants.

    Arrivés sur l’esplanade des Invalides, les marcheurs eurent à subir une honteuse tentative de récupération de l’UMP. En effet, des députés de la droite libérale, mondialiste et affairiste prirent le micro, en particulier Hervé Mariton.

    Le discours que ce dernier a tenu, sous les trop rares huées des personnes qui comprenaient ce qui se passait, consista à dire que lorsque lui et ses amis gagneraient les élections de 2017 (bref, « votez pour nous »), ils reviendraient sur la loi Taubira.
    L’imposture est totale bien sûr, car l’UMP, toujours à la traîne de son jumeau socialiste, ne revient jamais sur les réformes de celui-ci. C’était le même son de cloche au moment du PACS et bien sûr, la droite n’a rien fait ensuite.
    Quand on sait par ailleurs que Sarközy était personnellement pour le pseudo « mariage » inverti et que les députés et sénateurs UMP qui ont voté pour la loi Taubira n’ont pas été sanctionnés, il n’y a aucune place pour le doute.
    Les principales convictions des politicards umpistes sont l’argent et les prébendes. Cet écœurant racolage électoral, dont les organisateurs de la « manif pour tous » se rendent complices, a par ailleurs un effet démobilisateur évident : en affirmant mensongèrement que les choses seront rétablies en 2017, les orateurs sous-entendaient logiquement que la contestation actuelle n’est plus vraiment utile.

    Peut-être échaudés par ces provocations umpistes, de nombreux manifestants ont refusé de se disperser quand les consignes ont été données. S’attardant face à la rue menant à l’Assemblée, bloquée par des policiers suréquipés et leurs camions, ils ont scandés des slogans plus radicaux, avant que la tension ne monte.

    Quelques centaines de manifestants, dont de nombreux « natios » – notamment du Renouveau français ou de groupes royalistes, ainsi que des « anciens » de retour -, se sont alors heurtés aux forces de police, pendant près de 2 heures. Jets d’objets (dont des Flamby), charges des policiers, puis, avant d’être encerclés par les renforts arrivés sur l’esplanade, 200 manifestants ont fait une échappée, par les quais, en dressant des barricades. Des voitures de police ont été endommagées. Le tout ne se serait soldé que par quelques interpellations, les flics républicains ayant été dépassés : n’osant trop s’approcher des manifestants vindicatifs qui leur tenaient tête, ou n’arrivant pas à les rattraper sur la fin.

    C’est une petite émeute à laquelle j’ai assisté hier soir. Et c’était bon de voir ces nombreux jeunes déterminés, remontés et courageux, même si bien sûr le spectacle ne pouvait plaire à tout le monde, notamment aux régimistes et aux naïfs, sans parler des authentiques UMPistes, qui s’étaient pour certains attardés pacifiquement sur la pelouse (jusqu’à se faire expulser vers minuit et demi).

    J’ai vu avec plaisir des militants détruire une caméra des CRS. Plus tard, on m’a rapporté qu’une caméra d’une chaîne de télévision avait été détruite elle aussi. Les médias sont nos ennemis, il ne faut pas l’oublier.

    Loïc Garnier »

    La video visible ici montre certains aspects de cette soirée.

  • Bruno Gollnisch a dit...

    Boston, c'est bien triste. En Irak, dans l'indifférence générale, il y a un Boston presque chaque jour...

  • Provocations policières dans la manifestation de Versailles

     

     

    sans-titre.png Valls Gaz.png

     

    Témoignage d’un manifestant : “Étant présent a la manifestation à Versailles hier, ce qui s’est passé est hallucinant. Partie place d’Armes pour un bref parcours avant d’arriver devant la Préfecture, la manifestation était bon enfant avec beaucoup de jeunes. Le dispositif policier était très important dont beaucoup de policiers en civil dans la manif. Arrivée devant la préfecture: action des HOMMEN ! Pétards et fumigènes créant une ambiance plus tendue mais contrôlée, printemps français et manif pour tous main dans la main !

    A cet instant, des policiers en civil portant drapeaux de la manif et sans brassards ont volontairement donné des coups à deux jeunes créant un mouvement de foule. N’ayant aucun signe distinctif, les manifestants ont pris à parti les policiers pour défendre ces deux jeunes. La manifestation est partie en confrontation et les policiers ont continué leur provocation par des arrestations sans signe distinctif et sans raison. Les policiers ont chauffé la foule par des slogans et des attitudes hostiles aux forces de l’ordre, voulant faire dégénérer la manif pour faire des interpellations, objectifs de leur soirée.

    Le calme est revenu vers 22h. Cinq gardes à vue en cours. De nombreuses plaintes ont déjà été déposées pour violences policières. A priori les organisateurs ne veulent pas en rester la et vont exiger des comptes a la Préfecture. Une prochaine manif devrait être organisée sur Versailles.”

    source Le Salon Beige

    ALTERMEDIA FRANCE

  • "Mariage " homo : il ne faut rien attendre de l'UMP !

    "Mariage pour tous" : mais que promet vraiment l'UMP ?

    Lors de la réunion du groupe UMP mardi à l'assemblée et mercredi en bureau politique, le sujet de "l'après" a été abordé. Analyse du Figaro :

    "Attention, danger! Comme les 35 heures, qui ont collé aux semelles de Nicolas Sarkozy durant tout son quinquennat faute d'avoir été abrogées, le mariage homosexuel pourrait devenir un piège pour la droite si elle revenait au pouvoir. Car de l'avis de la plupart des juristes, l'annulation pure et simple du mariage pour tous n'est pas envisageable (...) Comment contourner l'obstacle sans désespérer les manifestants ?"

    Réécriture de la loi, modification, union civile, référendum... Visiblement les dirigeants de l'UMP ne connaissent pas le mot ABROGATION à l'exception de Guillaume Peltier.

    Hervé Mariton, député UMP, affirme que si l'UMP parti gagne les élections de 2017, le référendum rejeté à l'Assemblée nationale sera mis en place :

    "Nous, nous ne nous méfions pas du peuple et donc, en 2017, nous ferions un référendum"

    Guillaume Peltier, un des vice-présidents de l'UMP, souhaite que la formation s'engage à abroger la loi sur le mariage pour tous, si la droite revient au pouvoir en 2017 :

    "En tant que vice-président de l'UMP, je demande de manière très forte que notre formation prenne un engagement: si nous revenons au pouvoir en 2017, nous abrogerons la loi sur le mariage pour tous (...) Si la loi est votée, il n'y aura pas de rétroactivité, bien entendu. Nous n'allons pas supprimer les mariages et les adoptions qui auront été contractés. Mais, à partir de 2017, si nous revenons au pouvoir, il ne pourra plus y avoir de mariage entre personnes de même sexe ou d'adoption par des couples homosexuels."

    Quant au président de l'UMP, Jean-François Copé, il veut l'union civile et promet uniquement de revenir sur l'adoption pour les couples homosexuels :

    "On reviendra sur toute la partie adoption. On fera l'Union civile. Je crois que c'est cela qu'il faut qu'on travaille. On ne peut pas rester comme ça" (source)

    Je pense qu'il est très difficile pour nous de dire que l'on ne peut plus rien changer après, ce n'est pas possible, les gens ne comprendraient pas. Il faudra d'une manière ou d'une autre que l'on dise aux Français que le jour où il y aura une alternance, s'ils nous font confiance, nous préconiserons une modification de la loi"

    Le challenger, François Fillon, n'est pas plus offensif :

    "Si nous revenons au pouvoir, nous réécrirons ce texte sur la question de l'adoption, la PMA et naturellement, nous rendrons totalement impossible la GPA"

    Pierre Lellouche, proche de François Fillon, s'en fout visiblement et ne veut plus revenir sur ce sujet :

    "C'est absurde de se lier les mains. Les gens seront mariés, les enfants auront un état civil, et on reviendrait sur tout ça ? Moi, je ne sais pas faire! En plus, ce n'est pas sur ce sujet que les gens nous attendrons, mais sur l'économie, alors ne faisons pas de la question du mariage gay l'alpha et l'oméga de notre projet politique!"

    Luc Chatel, ancien ministre de l'Eduication nationale ayant introduit l'idéologie du gender dans les programmes scolaires :

    "Je ne suis pas favorable à l'idée de revenir sur ce texte une fois au pouvoir. J'ai voté contre à cause de l'adoption, mais j'étais pour une avancée des droits des couples homosexuels (...) On se concentre trop sur la question du mariage pour tous"

    Le vent tourne. L'UMP fait semblant après avoir profité des podium de la Manif pour Tous. Il ne faut rien lâcher jusqu'en 2017 sinon les millions de Français qui se mobilisent aujourd'hui auront été trompés, il faudra exiger l'abrogation pure et simple ! Dans quelques mois, ce sont les élus UMP qu'il faudra accueillir à notre manière.

    Philippe Carhon

    Le Salon Beige

     

  • Manifestation contre le "mariage" unisexe à Lyon ce dimanche 14 avril

    sans-titre.png manif Lyon.png

    17/04/2013 – 02h40
    LYON (NOVOpress) —
    3000 personnes selon la police, 5000 selon les organisateurs : tel est le bilan de la Manif Pour Tous qui s’est tenue le dimanche 14 avril 2013 sur la place Bellecour au cœur de Lyon.

     

    Un très beau succès pour une mobilisation effectuée en moins de deux jours afin de répondre au récent coup de force du gouvernement. Plusieurs orateurs au nombre desquels des médecins, des psychologues et des philosophes, ont rappelé les dangers de cette expérience d’ingénierie sociale que la gauche cherche à mettre en place. Parmi les intervenants, le député Hervé Mariton (UMP Drôme) a vigoureusement dénoncé ce “coup d’État législatif” préparé par le vote à la sauvette et à main levée du 12 avril au Sénat. A cette occasion, M. Mariton s’est également engagé à exiger l’abrogation de ce texte dès que l’actuelle majorité aura été remplacée.

    Le public, représentant toutes les classes d’âges de manière équilibrée, a manifesté sa détermination et son refus de plier devant l’épreuve de force que veut engager le gouvernement. Plusieurs initiatives ont été annoncées. Aux nouvelles manifestations prévues un peu partout en France s’ajoutent désormais des comités d’électeurs qui ont commencé à s’organiser sur la région lyonnaise dans le but de maintenir la pression sur les élus. Ce dernier point mérite en effet une attention toute particulière quand on constate que le vote du vendredi 12 avril au Sénat n’a été acquis qu’à une très courte majorité, grâce en particulier à la collaboration d’élus UDI comme Chantal Jouanno ou d’élus UMP comme Fabienne Keller, Christian Cointat et Jacqueline Farreyrol.

    La dispersion s’est effectuée dans le calme.

    Crédit photo : Novopress (cc)

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • Dédicace perturbée à Paris: " Les mosquées d'Estrosi, c'est non merci! "

    17/04/2013 – 10h00
    PARIS (NOVOpress) –
    Lors d’une dédicace à Paris, Christian Estrosi affirme avoir été menacé, encerclé, et même que la table sur laquelle il dédicaçait son livre aurait été renversée. Les images qui ont été transmises en exclusivité à NOVOpress permettent de démontrer clairement la véracité des faits, très loin de la version du député-maire de Nice…

    Mardi 16 avril donc, la dédicace dans une librairie parisienne du député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, pour son ouvrage “Fils de Nice” a été perturbée. Une dizaine de personnes se réclamant “Niçois en exil, amis et amoureux de Nice” lui ont demandé des comptes sur sa politique de soutien à l’ouverture de nouvelles mosquées à Nice ou encore ses relations avec les musulmans de l’UOIF. Des pancartes “Estrosi complice, trop de mosquées à Nice” ont été brandies et des slogans Fils de Nice mon c** tes mosquées on n’en veut plus !” scandés, puis les intervenants ont quitté les lieux après avoir lancé en l’air un paquet de tracts expliquant leur intervention.

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • VIDEO - Revivez la résistance pacifique de jeunes Français cette nuit sur l'esplanade des Invalides - 17 avril 2013

    Lire: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/17-04-2013/video-revivez-la-resistance-pacifique-de-jeunes-francais-mardi-sur-lesplanade-des-invalides

    et regardez la vidéo !

    Nouvelles de France

  • "Mariage" gay : Taubira ouvre la seconde lecture du texte à l'Assemblée sur l'air du "Temps des cerises"

    Mauvais choix que cette chanson, car il est court le temps des cerises !

  • Pourquoi les étrangers non européens ne doivent pas voter en France aux élections locales ?

    sans-titre.png  vote étangers.png

    Le Monde publiait récemment (numéro daté du 27 mars 2013) un article plaidant pour une réponse affirmative. A dire vrai, il s’agit d’une revendication devenue classique depuis le triomphe de l’idéologie cosmopolite, c’est-à-dire depuis le début des années 1970 et la dévalorisation systématique de l’idée nationale.

    On sait d’ailleurs que ce vote des étrangers non européens était promis par le programme électoral de M. Hollande. On sait bien aussi que cette revendication n’est, pour ceux qui la portent, qu’une étape. Réduite dans un premier temps aux élections locales, elle est supposée ne pas susciter la levée de boucliers que ne manquerait pas de susciter l’aveu du but ultime : obtenir le droit de vote des étrangers résidents à toutes les élections, y compris nationales. Mais nous ne devons pas accepter la proposition de fractionner la discussion. Il s’agit d’un seul et même sujet : c’est la nation française qui est en cause et d’ailleurs le droit constitutionnel le confirme puisque les élections locales touchent, via l’élection des sénateurs, aux institutions de la République et ont ainsi un caractère national.

    Sur le fond l’article du Monde, signé conjointement par une actrice de cinéma et par un professeur d’histoire, n’apporte rien de nouveau, notamment dans l’argumentation. On y retrouve une nouvelle fois l’antienne habituelle : puisqu’ils ont le droit de travailler en France, d’y payer leurs impôts et de contribuer à la richesse nationale, puisqu’ils peuvent participer à la vie des organismes sociaux et même à celle des partis politiques, les étrangers devraient avoir le droit de voter. En d’autres termes la participation des intéressés aux activités quotidiennes de la société devrait entraîner tout naturellement leur participation à l’exercice de la souveraineté nationale.

    Or ce raisonnement se fonde sur une erreur conceptuelle fondamentale : il admet une équivalence de niveau entre les activités quotidiennes au sein de la société et l’exercice politique de la souveraineté nationale. Or admettre une telle équivalence, c’est nier une fois de plus le caractère spécifique de la Nation. Celle-ci est fondée sur un lien affectif. On y trouve le sentiment de former un groupe particulier, solidaire, réductible à nul autre, dont l’unité se fonde sur une histoire commune et sur la conscience des épreuves subies au cours des âges. « La nation », disait Renan « est l’aboutissement d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements. »

    Autre chose est d’avoir un emploi et de payer des impôts.

    Lecasdelafamille

    Transposons ces réflexions à un échelon de moindres dimensions : celui de la famille. Ici aussi nous trouvons une collectivité fondée sur l’affectivité, sur le sentiment qui en rapproche les membres et leur donne la conscience de constituer un groupe spécifique, distinct de ce qui l’entoure. Or une famille peut employer du personnel, « un auxiliaire domestique », par exemple Ce personnel est rémunéré, rend des services à la communauté familiale, concourt activement à sa vie de tous les jours, contribue à sa prospérité. Souvent même il le fait dans une atmosphère amicale.

    Pour autant, le fait-on participer aux décisions majeures ? Le consulte-t-on sur le rythme des dépenses et de l’épargne ? Sur les meilleurs placements ? Son avis est-il sollicité sur l’éducation des enfants ? Sur le choix des destinations de vacances ? Non, bien sûr, pour une raison toute simple : ce personnel ne fait pas partie de la famille, il lui est étranger.

    On peut observer que la validité de cet argument est admise pour la famille et que pourtant certains ne l’admettent pas à propos de la nation, bien que le problème se pose dans des conditions de fond identiques. C’est sans doute que, jusqu’ici du moins, le concept de famille, même s’il n’a plus la même aura qu’autrefois, n’a pas encore subi, de la part des cosmopolites, autant d’efforts de dévalorisation et de dissolution qu’en a subis le concept de nation. Qu’en sera-t-il demain ?

    Pierre Milloz
    14/04/2013

    Correspondance Polémia – 17/04/2013

  • Génération Identitaire

    IMG_2724.JPG Bateau 14 04 13.JPG  affiche Génération Identitaire.jpg

  • Magnifiques Hommen !


    Les Hommen - rue de Rivoli - Paris par ktvideo1

    Une cinquantaine de jeunes hommes attachés les uns les autres avec des menottes ont brièvement bloqué la rue de Rivoli, dans le 1er arrondissement de Paris, à 19h30, pour protester contre la dénaturation du mariage et le droit à l’enfant.

    Itinerarium

  • 17 avril 2013: ce soir la Hollandie invente le gazage dans le métro !

    Lire: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/04/ce-soir-la-hollandie-invente-le-gazage-dans-le-m%C3%A9tro.html

    Gazage au métro Invalides et violences policières contre des jeunes gens et jeunes filles !

    + VIDEO, TEMOIGNAGES ET PHOTOS

    NdB: Incroyable et révoltant! Ces jeunes Français innocents sont traités comme des chiens qu'il faut chasser par tous les moyens !  Ils sont arrêtés et mis dans des cars de police! Ils n'ont fait aucun mal!

     

     

     

  • 16 avril 2013 Le gouvernement a accepté de rencontrer Frigide Barjot

     

    Fb vallsC'est le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui l'a annoncé à l'assemblée nationale mardi après-midi afin de permettre que les futures manifestations à l'appel du collectif soient "faites dans le respect du droit" et de "l'ordre républicain".

    C'est le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a reçu mardi après-midi une délégation de représentants de la "Manif pour tous". Réaction de Frigide Barjot :

    "Nous sommes très contents que le gouvernement ait décidé d'entrer dans le dialogue et, après avoir pris la mesure du mouvement ait décidé de l'organiser avec nous. Techniquement, il y aura des réunions préalables avec les forces de l'ordre et tout sera fait pour que les groupuscules soient mis à l'écart. Nous pouvons appeler la population à venir défiler le dimanche 21 avril, le ministère de l'Intérieur a pris des mesures pour que tout se passe bien, nous mettrons tout en oeuvre avec les forces de d'ordre pour qu'il ne se passe plus rien"

    Communiqué de La Manif pour Tous ici.

    Philippe Carhon

    Le Salon Beige