Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1024

  • Le chien martyr de Vitry cherche à être recueilli

     

    sans-titre.png chien marty vitry.png

    Brûlé sur les trois-quarts du corps, borgne et probablement bientôt amputé d’une patte, ce chien a vécu un véritable calvaire. Dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 janvier, il a été victime d’un à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Le feu a pris sur les coups de 4h du matin, voie Fragonard, dans un terrain vague à proximité du parc des Lilas.

     

    D’origine indéterminée, le sinistre a détruit un cabanon dont le propriétaire n’est pas connu, causant la de poules et de chèvres. Laisse à l’attache, le chien, un croisé-labrador, a également souffert des flammes mais a pu être sauvé par les pompiers.

     

    «Aujourd’hui il est soigné dans une clinique vétérinaire de Créteil et nous cherchons quelqu’un pour le recueillir», explique Stéphane Lamart qui préside une association de protection des animaux très active dans le Val-de-Marne. «Nous lançons aussi un appel à témoins pour recueillir un maximum d’éléments afin de porter plainte pour ‘négligence et manquement aux règles de sécurité’, poursuit Stéphane Lamart. On ne sait pas si le feu est d’origine criminelle ou pas, on ne connaît pas le propriétaire, on cherche à préciser tout celà».

    Pour recueillir le chien ou apporter un témoignage, vous pouvez appeler au 01.44.75.00.47

    LeParisien.fr - 22/01/13

  • Le testament de Louis XVI - La France prie toujours pour l'âme de son roi


    Testament Louis XVI - Démocratie Royale par DemocratieRoyale

    Lire: http://www.lepoint.fr/societe/la-france-prie-toujours-pour-l-ame-de-louis-xvi-20-01-2013-1617798_23.php

     

     

  • " Bientôt des Berbères à l'Elysée? - Inch'Allah ! "


    Najat Belkacem - Yennayer 2963 par BladnaNl

    NdB: Cet extrait vidéo posté initialement par le site marocain bladi.net date de 2009 et le montage vidéo a été réalisé par Bladna.nl (compte Dailymotion), le site des Marocains de Belgique et des Pays-Bas. Rectification nécessaire mais qui ne change rien aux propos tenus alors par Najat Belkacem.

  • CHIMULUS

    sans-titre.png - Chimulus  site gazier.png

  • Syrie: un millier d'anti-Assad pris en étau près de Damas

    sans-titre.png Damas.png

    L'armée syrienne a bloqué un millier de combattants anti-Assad dans la ville de Darayya située au sud-ouest de Damas, a fait savoir à RIA Novosti une source proche du commandement militaire responsable de l'opération.

    "La situation s'améliore de jour en jour, à l'heure actuelle nous contrôlons les deux tiers du territoire de Darayya. Les terroristes sont bloqués, cette fois nous ne leur avons pas laissé de couloir de sortie. Ils ont le choix de se rendre ou d'être tués", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.
    Selon la source, les forces gouvernementales ont bloqué 1.000 à 1.500 anti-Assad à Darayya.
    "Ils utilisent des armements et des moyens de communication modernes de fabrication américaine et israélienne. Chez les morts nous trouvons des documents confirmant qu'ils étaient venus de Turquie, de Libye et d'Afghanistan", a poursuivi la source.
    Côtoyant la base aérienne de Mazzeh et le quartier de Kafar Sousseh de Damas qui abrite les ministères de la Sécurité et des Affaires étrangères, la localité de Derayya se trouve à moins d'une dizaine de kilomètres du palais présidentiel. L'opération de l'armée gouvernementale dans la ville se poursuit depuis deux mois.
     
    Ria Novosti - 21/01/13


     
  • Paris: une patiente de 90 ans retrouvée morte de froid dans le parc de l'hôpital Ste Périne

    VIDEO: http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/paris-la-patiente-d-un-hopital-retrouvee-morte-de-froid-7785122.html

    21/01/13

  • Mali: le soldat français à tête de mort

    sans-titre.png soldat tête de mort.png

    En marge des opérations militaires françaises au Mali, une photo prise sur la ligne de front retient l'attention des réseaux sociaux lundi : on y voit un soldat français arborant un masque de squelette. Le cliché fait le buzz.

    Qui est ce soldat inconnu, en opération au Mali ? Une photo diffusée lundi par l'Agence France Presse fait le buzz sur les réseaux sociaux. On y voit (voir cliché ci-dessus), un militaire en uniforme français, dont le visage est caché par un foulard représentant une tête de mort.

    Pour l'heure, peu d'informations circulent sur ce cliché. On sait seulement que la photo a été prise par un certain Issouf Sanogo dans une rue de Niono, une ville de 15.000 habitants, dans laquelle quelque 200 soldats français seraient installés en avant-poste. C'est dans cette ville, proche de la ligne de front, que les forces françaises et maliennes s'amalgament pour ensuite partir à l'assaut des forces islamistes.

    Comme un militaire américain

    Evidemment, le port de cette tête de mort par un soldat français suscite bien des interrogations. Notamment sur Twitter où certains ont déjà identifié l'origine du motif à tête de mort présent sur le foulard. Il s'agirait en l'occurrence d'un accessoire inspiré du célèbre jeu vidéo "Call of Duty", dans lequel un soldat doit accomplir une mission périlleuse en tuant les hommes qui s'opposent à lui. Un autre twittos renvoie par ailleurs un lien vers une photographie d'un G.I. américain arborant le même type de masque à tête de mort, mais cette fois sur le théâtre afghan.

    Quant à l'identié ou l'unité du soldat photographié, aucune information n'est disponible. On sait seulement que dans la ville de Niono, les deux cents militaires français appartiennent à l'infanterie de Marine et au corps des légionnaires.

  • Affaire Luc Ferry : l’audition secrète de Jack Lang

    C’est une information RTL signée Georges Brenier : l’ancien ministre de la culture Jack Lang a été entendu comme simple témoin en novembre dernier par la Brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne dans leur enquête sur les propos de Luc Ferry.

    Audition libre, ultra-discrète, suivie de très près par les autorités policières et judiciaires parisiennes.

    L’enquête préliminaire avait été lancée à l’été 2011, après une interview de l’ancien ministre de l’Éducation sur le plateau du Grand journal de Canal +. Luc Ferry avait alors affirmé qu’un « ancien ministre », dont il n’a jamais donné le nom, s’était « fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons », assurant tenir cela des « plus hautes autorités de l’État ».

    Lire la suite de l’article sur rtl.fr

    E&R

  • Jack Lang entendu par la police dans une affaire de pédocriminalité

    Lire l'article: http://www.contre-info.com/le-demoniaque-jack-lang-entendu-par-la-police-dans-une-affaire-de-pedocriminalite#more-24545

     

    21/01/13

  • 21 janvier: anniversaire du régicide

    Le 21 janvier 1793, la racaille révolutionnaire, ivre de haine et de rage, assassinait le roi de France, Louis XVI, âgé de 38 ans.
    Cet acte sauvage recelait une grande force symbolique : en décapitant celui qui était le père de la nation organique et le sommet de l’Etat monarchique, c’était l’ordre ancien qui était abolit, en profondeur, au profit d’une contre-civilisation qui allait s’instaurer progressivement et inexorablement et dont nous connaissons aujourd’hui une certaine étape.

    Pour l’anecdote, et contrairement à ce que laissait espérer l’innovation technique que constituait la guillotine, l’exécution du roi martyr fut une boucherie.
    Revenons donc à ce triste épisode, au cœur des heures les plus sombres de notre histoire.

    Craignant un ultime rebondissement si le roi faisait un discours devant la foule, le commandant de la garde nationale donna l’ordre de faire jouer tous les tambours au pied de l’échafaud, qui était d’ailleurs fortement protégé.
    Sur la dernière marche cependant, le roi fit un signe impérieux aux tambours qui, surpris, cessèrent de battre, et cria d’une voix tonnante : « je meurs innocent de tous les crimes qu’on m’impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort, et je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France. Et vous, peuple infortuné… »

    Déjà, des ordres étaient donnés et les tambours reprenaient.
    Un journaliste de l’époque écrivit : « est-ce bien le même homme que je vois bousculé par quatre valets de bourreau, déshabillé de force, dont le tambour étouffe la voix, garrotté à une planche, se débattant encore, et recevant si mal le coup de la guillotine qu’il n’eut pas le col mais l’occiput et la mâchoire horriblement coupés ? »

    D’après certains témoignages, il fallut s’y reprendre à deux fois pour trancher la tête, tandis que d’autres affirment que le bourreau dut appuyer de tout son poids sur la lame qui avait à peine entamé le crâne – au lieu du cou – afin de détacher la tête…
    Le prêtre présent raconta qu’ensuite « le plus jeune des gardes, qui semblait avoir dix-huit ans, saisit immédiatement la tête, et la montra à la populace en faisant le tour de l’échafaud ; il accompagna cette monstrueuse cérémonie des gestes les plus atroces et les plus indécents ».

    On notera avec inquiétude que l’idéologie républicaine, contre-nature et forgée dans le sang de très nombreux Français, connaît aujourd’hui un certain regain de popularité dans la « mouvance nationale », même si certaines structures comme le Renouveau français y ferraillent inlassablement contre la doctrine mortifère issue des Loges.

    Ci-dessous, le beau testament de Louis XVI, rédigé le 25 décembre 1792, envoyé à la Commune de Paris le 21 janvier 1793 :
    Lire la suite

     

    Contre-info.com

  • TCHAÏKOVSKI - Casse-noisette - Valse des fleurs

    (regardez la vidéo de préférence en mode plein écran)

     Piotr Ilitch Tchaïkovski, orthographié aussi Tchaïkovsky, est un compositeur russe de l’ère romantique né le 25 avril/ 7 mai 1840 à Votkinsk et mort le 25 octobre/ 6 novembre 1893 à Saint-Pétersbourg.  Wikipedia

    Cette représentation est de 1994 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. C'est la salle d'opéra pour laquelle Tchaïkovski a écrit ce ballet et où il a été crée en 1892 devant l'Empereur de Russie. On est donc tout à fait dans les conditions qu'avaient prévues Tchaïkovski.

    Cette représentation de 1994 est dansée sur la chorégraphie de Vassily Vainonen, proche de la mise en scène originale de 1892. Dansé par les Ballets Kirov. Le Casse-noisette est joué au "Mariinsky" assez souvent avec cette chorégraphie et ces décors, en particulier au moment des fêtes de la Noël orthodoxe (d'autres fois il est joué avec d'autres mises en scènes).

    Le "Mariinsky" est avec le "Bolchoï" de Moscou, l'un des deux opéras considérés comme les meilleurs en Russie et même beaucoup de mélomanes mettent le "Mariinsky" avant le "Bolchoï". C'est une salle "mythique".

    Livret (libretto, libreto ) de Marius Petipa.

                  

  • Assad voit le but du tunnel!

     dimanche, 20 janvier 2013 17:53

     

           Assad voit le but du tunnel!

     
    IRIB- Selon l'hebdomadaire palestinien "Al-Manar", les parties qui se sont, activement, engagées à renverser Assad commencent à désespérer :

    "Dans les capitales anti-syriennes, les voix s'élèvent, pour évoquer les "impossibles" et le fait qu'Assad a, bel et bien, surmonté les obstacles, et il est devenu inoxydable". "La résistance du peuple et du président syrien semblent avoir eu raison des projets de ses ennemis, qui sont amenés à revoir leurs politiques". "L'exemple le plus flagrant est celui de l'Arabie saoudite où les dirigeants qui soutenaient, avec acharnement, les terroristes, ont renoncé au soutien armé à ces éléments et se contentent, désormais, de leur apporter un soutien humanitaire". "Quant aux Etats Unis, ils semblent attendre la mise en place d'une nouvelle équipe d'Obama, pour entrer en dialogue avec la Russie et discuter d'une trêve". "Sur le terrain, les terroristes s'entretuent et les divergences entre l'ASL et les Qaïdistes les ont affaiblis. Les mercenaires perdent du terrain et leurs dirigeants sont tués, les uns après les autres ....

  • La génétique éclaire le débat sur l’origine des juifs d’Europe

     

    Les Juifs d’Europe trouvent leur origine dans un mélange d’ascendances, dont de nombreuses proviennent de tribus du Caucase qui se sont converties au judaïsme, selon une étude de génomes publiée jeudi.

    Cette enquête, selon son auteur, devrait régler un débat de plus de deux siècles.

    Les juifs d’origine européenne, les Ashkénazes, représentent environ 90 % des plus de 13 millions de juifs dans le monde aujourd’hui.

    Selon l’hypothèse dite « rhénane », les Ashkénazes descendent des juifs qui ont fui la Palestine après la conquête musulmane en 638 après J.C.

    Toujours selon cette hypothèse, ils se sont installés dans le sud de l’Europe, puis, à la fin du Moyen Âge, environ 50.000 d’entre eux se sont déplacés de la Rhénanie, en Allemagne, vers l’Europe de l’Est.

    Certains estiment cependant cette hypothèse invraisemblable, car le scénario est impossible en termes démographiques.

    Cela supposerait un bond de la population des juifs d’Europe orientale de 50 000 individus au 15e siècle à environ huit millions au début du 20e siècle.

    Le taux de natalité aurait été ainsi 10 fois supérieur à celui de la population locale non-juive. Et cela malgré les difficultés économiques, les maladies, les guerres et les pogroms qui ont ravagé les communautés juives.

    Pour tenter d’y voir plus clair, une étude publiée dans la revue britannique Genome Biology and Evolution a comparé les génomes (qui forment le patrimoine génétique) de 1287 individus non apparentés descendants de huit groupes de population juifs et de 74 non juifs.

    Le généticien Eran Elhaik (Ecole de Santé publique Johns Hopkins, Baltimore, États-Unis) a passé au crible ces données, à la recherche de mutations dans le code ADN liées à l’origine géographique d’un groupe.

    Ces indicateurs ont déjà été utilisés dans le passé pour faire la lumière sur les origines des Basques ou des Pygmées d’Afrique australe.

    Parmi les juifs d’Europe, le généticien a trouvé des signatures ancestrales qui pointaient clairement vers le Caucase et aussi, mais dans une moindre mesure, vers le Moyen-Orient.

    Ces résultats, a déclaré Eran Elhaik, viennent appuyer la théorie rivale de l’hypothèse rhénane, connue sous le nom d’« hypothèse Khazare ».

    Selon cette théorie, les juifs d’Europe orientale descendent des Khazars, un mélange de clans turcs qui se sont installés dans le Caucase dans les premiers siècles de notre ère et, influencé par les juifs de Palestine, se sont convertis au judaïsme au 8e siècle.

    Les juifs khazars ont construit un empire florissant, attirant des juifs de Mésopotamie et de l’Empire byzantin.

    Ils ont tellement prospéré qu’ils ont essaimé en Hongrie et en Roumanie, plantant les graines d’une vaste diaspora.

    Mais l’empire khazar s’est effondré au 13e siècle, attaqué par les Mongols et affaibli par des épidémies de peste noire.

    Les juifs khazars ont alors fui vers l’ouest, s’installant dans le royaume polonais et en Hongrie, où leurs compétences en finances, en économie et en politique étaient très appréciées. Selon l’hypothèse khazare, ils se sont finalement répandus en Europe centrale et occidentale.

    « Nous concluons que le génome des juifs d’Europe est une mosaïque de populations anciennes, incluant des Khazars judaïsés, des juifs gréco-romains, des juifs de Mésopotamie et de Palestine », a expliqué Eran Elhaik.

    « La structure de leur population a été formée dans le Caucase et sur les rives de la Volga, avec des racines qui s’étendent à la région de Canaan et aux rives du Jourdain », a-t-il poursuivi.

    Selon Eran Elhaik, l’histoire esquissée dans les gènes est étayée par les découvertes archéologiques, par la littérature juive qui décrit la conversion des Khazars au judaïsme, ainsi que par la langue.

    E&R

  • Les Jeunes socialistes, nouvelle police de la pensée

     

    Par la rédaction d’E&R

    À l’aune du débat sur le mariage et l’adoption pour les homosexuels, le parti socialiste et ses groupes politiques affiliés n’en finissent plus de révéler, en sus des discours les plus obtus, la laideur de leurs méthodes politiques.

    En l’occurrence, les Jeunes socialistes ont mis en ligne, sur une page intitulée « Alerte élus homophobes », une surréaliste « carte des dérapages ». Le principe est simple : une carte de France où sont localisés, sous la forme de silhouettes noires portant écharpe tricolore, les propos tenus par des élus et qualifiés d’« homophobes » par la police de la pensée. Sont indiqués sur de petites fiches individuelles : le nom de l’élu, sa photo, la nature de son mandat, son parti, la date de son « dérapage », le lieu, la teneur et la source.

    Par exemple, cliquer sur une silhouette proche de la ville de Rennes nous renvoie à la fiche de M. Thierry Benoit, député et Conseiller général d’Ille-et-Vilaine, dont on apprend qu’il a commis un ignoble crime de lèse-progressisme en tenant les propos suivants :

    « Qui nous dit que ces pertes de repères n’aboutiront pas, demain, à de la polygamie, par exemple ? »

    Dans Ouest-France, le 7 novembre 2012.

    Des propos en effet inqualifiables, dénués de tout bon sens, déconnectés de toute réalité. La preuve : « Après le mariage homosexuel, le Brésil officialise son premier “ménage à trois” ».

    On remarquera au passage que la France vue par les socialistes risque fort de ressembler, à terme, à une patinoire géante, puisque les « dérapages », déjà nombreux, semblent d’emblée distribués sur l’ensemble du territoire, dessinant une certaine universalité géographique de la glissade qui, bien entendu, s’accroîtra avec le temps sans ébranler une seconde les convictions des « socialistes » quant à la portée réelle de leurs discours et à l’adhésion de la population aux transformations qu’ils font subir à la France.

     

     

    Complément logique du fichage géolocalisé, ces Jeunes socialistes proposent également aux Français de collaborer à leur régime policier en mettant à leur disposition un formulaire spécialement dédié à la dénonciation des élus ayant ignominieusement contrevenu à la marche du Progrès.

    Des « Jeunes socialistes » qui nous rappellent donc encore un peu plus à quel point la lutte politique a déserté, dans la tête de certains, le terrain de la dialectique, du débat, de la démarche de vérité au service de l’intérêt général pour se rapprocher dangereusement de celui de l’organisation policière, communautariste et antinationale.

  • Algérie: l'usine gazière va redémarrer en début de semaine

    L'usine gazière d'In Aménas, mise sous dépression à la suite d'une prise d'otage meurtrière menée par un groupe islamiste armé, pourrait redémarrer dans les «deux prochains jours», a annoncé dimanche le ministre algérien de l'Energie, Youcef Yousfi. «Les travailleurs ont rejoint dès dimanche la base-vie du complexe, alors que les installations gazières redémarreront dans les deux prochains jours», a déclaré le ministre, lors d'une visite au complexe de Tiguentourine, à 40 km d'In Aménas, dans le Sahara algérien.



    «Nous allons renforcer la sécurité et nous comptons d'abord sur nos moyens. Il n'est pas question d'accepter des forces de sécurité extérieures pour prendre en charge la sécurité de (nos) installations énergétiques», a ajouté M. Yousfi, cité par l'agence de presse APS. D'après le ministre, les dégâts causés au site gazier par l'attaque islamiste «ne sont pas importants».

    «Une fois les dégâts évalués, nous allons remplacer les équipements touchés. Nous allons également vérifier les installations de la salle de contrôle, et c'est à ce moment-là que nous évaluerons quand on va redémarrer (l'usine)», a-t-il dit. La veille, le ministre avait indiqué que l'Algérie n'avait pas réduit ses exportations de gaz, à la suite de la prise d'otages qui s'est terminée samedi.

    L'usine gazière de Tiguentourine est exploitée depuis 2006 par le géant pétrolier britannique , le norvégien Statoil et la Sonatrach algérienne.


    LeParisien.fr- 20/01/13

  • Vol Nice-Tel Aviv : une passagère non-juive empêchée d’embarquer par Air France ?

     

    La compagnie Air France comparait depuis jeudi devant le tribunal de Bobigny pour discrimination. Elle est attaquée par une voyageuse qui a été débarquée d’un avion pour Tel-Aviv en avril dernier. Selon elle, l’équipage l’a empêchée d’embarquer au motif qu’elle n’était pas juive.

    Le 15 avril dernier, Horia Ankour, 30 ans, élève infirmière et militante pro-palestinienne, monte dans un avion à destination de Tel-Aviv. Elle compte aller participer à une opération « Bienvenue en Palestine » organisée par des pro-palestiniens. Mais avant le décollage, une employée d’Air France serait venue lui demander si elle disposait d’un passeport israélien puis, après l’avoir prise à l’écart, si elle était juive. Faute de réponse positive, Horia Ankour n’a pas été autorisée à rester dans l’avion.

    La jeune femme a assigné Air France au tribunal pour discrimination. Elle a fait usage d’une procédure de citation directe, qui permet de saisir directement un tribunal sans passer par un juge d’instruction. Elle a toutefois reçu le soutien du parquet, qui demande la condamnation d’Air France pour « discrimination caractérisée ».

    Lire la suite de l’article sur franceinfo.fr

    E&R

  • Manifestations de clandestins: Marion Maréchal-Le Pen interpelle Manuel Valls

    sans-titre.png Marion MLP.png

    Type de questions QE
    Ministère interrogé : INT – Ministère de l’intérieur
    Question n° 03-00422 : du 18 janvier 2013

    Mme Marion Maréchal-Le Pen alerte M. le ministre de l’intérieur sur les manifestations de clandestins qui se déroulent régulièrement sur notre territoire depuis une vingtaine d’années, et notamment aux abords de l’Assemblée nationale. Nombre de ces manifestations, par exemple celle du 11 janvier 2013, s’accompagnent de harangues menaçantes, accusant la France et les Français de « colonialisme barbare », d’être des « voleurs », des « tortionnaires », etc., le tout sous les fenêtres de la représentation nationale. De tels propos à l’égard d’un pays qui leur donne autant voire plus de droits qu’à ses propres ressortissants, comme c’est le cas avec l’Aide Médicale de l’Etat, devrait amener une réflexion du Gouvernement sur l’autorisation de telles manifestations. Il semble difficile de concevoir comment un Etat de droit tolère durablement que des personnes qui ne sont pas en règle avec la législation sur le séjour manifestent constamment sans être inquiétés. Nombre de ces manifestants relèvent du reste des dispositions pénales du code de l’entrée et du séjour et du droit d’asile. Mme Maréchal-Le Pen attire l’attention du Ministre sur l’incompatibilité qu’il y a entre l’hospitalité d’un pays et la rancœur visiblement forte que lui vouent ceux qui aspirent à la régularisation. Il est permis de douter que ces clandestins feront demain des citoyens paisibles et assimilés alors même que, déjà dans l’illégalité, ils font preuve d’un mépris choquant à l’égard de la France. Elle demande à Monsieur le Ministre quelle sera l’attitude du Gouvernement face à ce type de manifestation à l’avenir.

  • Une enquête accablante pour la communauté LGBT


    L’Institut de veille sanitaire (InVS) est inquiet. Depuis douze ans, les « comportements sexuels à risque de transmission du virus du sida et des infections sexuellement transmissibles sont en hausse constante chez les homosexuels…

    29 % d’entre eux déclarent « avoir plus de 10 partenaires occasionnels ». On ne parle pas ici de morale mais bien de santé publique. Et de contamination. Et d’irresponsabilité criminelle. Car 14 % des homosexuels disent n’avoir « jamais » effectué de test VIH de toute leur vie. De sorte que si on sait qu’il y a 69 % de séronégatifs et 17 % de séropositifs (dont un quart dont l’infection est « hors de contrôle »), il reste 14 % de « séro-interrogatifs ». C’est l’homosexuel à tempérament normand en quelque sorte: p’têt ben qu’oui, p’têt ben non… Et qui surtout se contrefout de savoir s’il a chopé une saloperie ou pas, et peut donc la transmettre!

    Car côté fidélité ou abstinence, on a vu mieux. Pour faire simple: plus on est sûr de sa santé, moins on batifole. Encore que tout soit relatif. « Seuls » 23% des séronégatifs avouent avoir eu des pénétrations (entre garçons) « non protégées avec des partenaires occasionnels de statut VIH différent ou inconnu dans les douze derniers mois ». Le pourcentage monte à 58 % chez les « séro-interrogatifs » et à 64 % chez les séropositifs. Et à 63 % chez les séropositifs dont l’infection est hors de contrôle! Les chiffres sont accablants, la comparaison avec la précédente en quête de même type, réalisée en 2004, l’est tout autant: les « comportements sexuels à risque » grimpent aussi vite que la courbe du chômage! De façon continue, inexorable, malgré toutes les campagnes dites de prévention ou d’information, malgré toutes les incitations à se protéger, à se faire dépister, à adopter un comportement « responsable », etc.

    Dans un résumé schématique, l’InVS et l’ANRS écrivent – résignés? – qu’il existe un nombre « incompressible » de « non testés », que la proportion de séropositifs augmente, et, en des termes plus choisis bien sûr, que ça baise de plus en plus n’importe comment (encore que…) et avec n’importe qui sans se préoccuper de l’état de santé du « partenaire »!

    ALTERMEDIA FRANCE - 16/01/13