Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2012

Le 21ème siècle sera celui de l'identité - Fabrice Robert aux Assises "La France en danger" (vidéo)

Fabrice Robert a 40 ans. Marié et père de trois enfants, il réside dans une petite bourgade des Alpes. Après une maîtrise de sciences politiques et un diplôme de troisième cycle dans le domaine de l’information stratégique, il est maintenant consultant en communication. Il est une figure majeure du mouvement identitaire depuis plus de dix ans. Il a fondé le Bloc Identitaire, un mouvement souvent présenté par les politologues comme un aiguillon idéologique et un laboratoire d’idées.
Il est particulièrement attaché au combat culturel et aux méthodes modernes d’influence.


Assises "La France en danger" — Fabrice Robert par Agence2Presse

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

22:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Montauban: un témoin a vu le tatouage du tueur de parachutistes

Une semaine après le d'un militaire à Toulouse (Haute-Garonne) et trois jours après la de deux parachutistes à Montauban (Lot-et-Garonne) et les graves blessures subies par un troisième, les enquêteurs sont à la poursuite du tueur.



Ils disposent notamment du témoignage d'une habitante de Montauban qui a croisé le regard de celui qui a froidement et méthodiquement criblé de balles trois militaires du 17e RGP de Montauban devant des passants médusés. Cette Montalbanaise décrit «un homme de taille moyenne assez corpulent». «Le tueur m'a bousculée, il s'est retourné et dans le mouvement, la visière de son casque s'est relevée de quelques centimètres, j'ai alors aperçu un tatouage ou une cicatrice au niveau de sa joue gauche. J'ai aussi entrevu ses yeux à travers la visière. Il avait un regard froid d'une lucidité effrayante. Un regard que l'on n'oublie pas», a-t-elle confié à La Dépêche du Midi et à RTL.

Vendredi, la justice a opéré la jonction entre le meurtre de Toulouse et le double-assassinat de Montauban, regroupant les dossiers entre les mains du parquet de Haute-Garonne. Les motivations du tueur demeurent une énigme et les enquêteurs ne privilégient aucune piste. Malgré l'absence d'une garde à vue ou d'interpellation, «l'enquête se poursuit», se borne à déclarer un enquêteur.


LeParisien.fr

20:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L'opération patates pas chères en Grèce


Opération patates pas chères en Grèce par ITELE

Le peuple grec réduit à la misère, soumis à la faim par l'Union européenne, le FMI, la Finance apatride. Le Plan de destruction des nations est en marche, impitoyablement. Et la  Grèce nous renvoie aujourd'hui l'image de ce que nous deviendrons demain.  

 

 

 

20:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Mélenchon, la nouvelle coqueluche de Sarkozy !

Nathalie Schuck | Publié le 18.03.2012, 15h33

PARIS (XIXe), HIER. Le candidat du Front de gauche est crédité de 10 % d’intentions de vote dans plusieurs sondages, un « seuil de crédibilité », selon lui.

PARIS (XIXe), HIER. Le candidat du Front de gauche est crédité de 10 % d’intentions de vote dans plusieurs sondages, un « seuil de crédibilité », selon lui.
   (lp/JEAN-BAPTISTE QUENTIN.)

 

Mélenchon, nouvelle coqueluche de Sarkozy ? Depuis quelques jours, le sortant multiplie les clins d’œil et les mots doux à l’égard du candidat du Front de gauche, dont il a même repris la proposition de taxer les exilés fiscaux. « C’est un homme de tempérament et qui a une forme de talent », a-t-il vanté cette semaine.
 

 

Dur sur le bilan, Mélenchon n’est pas en reste sur les qualités de son adversaire, un « guerrier » dont il salue la « victoire culturelle éblouissante de 2007 ». « C’est la révélation de la campagne », juge l’Elysée, qui l’oppose à un « inodore ».

Faire monter l’extrême gauche pour fragiliser le PS

Pour le candidat UMP, qui vise la pole position au premier tour, l’ancien sénateur , désormais crédité d’un score à deux chiffres, est un allié objectif. Le faire monter, c’est affaiblir Hollande. Certains à l’UMP spéculent sur le fait qu’il pourrait doubler François Bayrou dans les sondages. « Je ne comprends pas que Bayrou soit à 12%. Il n’a rien à dire. Il est sec », lâche un ami du président. D’autres parient que la proposition de Hollande de taxer à 75% les millionnaires profitera à Mélenchon. « Les gens préféreront l’original à la copie », juge-t-on à l’UMP, en paraphrasant un vieux refrain de Le Pen.

L’autre mérite de Mélenchon, aux yeux de Sarkozy, c’est justement qu’il capte une partie du vote ouvrier et affaiblit la candidate FN. Consigne a donc été passée : on ne tape pas sur Mélenchon!

Faire monter l’extrême gauche pour fragiliser le PS, Sarkozy l’a théorisé depuis longtemps. En juin 2008, dans un avion qui les ramenait du Liban, il avait lancé à Hollande, alors patron du PS : « On va vous faire avec Besancenot ce que vous nous avez fait avec Le Pen pendant des années. » Le facteur de la LCR en retrait, Mélenchon a pris la relève.

Mais l’objectif de Sarkozy n’est pas seulement de gêner Hollande. En picorant dans le programme du Front de gauche, il cherche à casser le clivage gauche-droite pour élargir sa base électorale et reconquérir les catégories populaires. « Un jour on dit que je suis d’extrême droite, un jour d’extrême gauche, tout va bien! » ironise-t-il. « Il y a une certaine gourmandise à casser les codes. Cela fait des mois que les commentateurs disaient qu’il se droitise », décrypte Guillaume Peltier, son porte-parole adjoint. Mais la tactique n’est pas sans risque : car faire progresser Mélenchon, c’est aussi préparer une réserve de voix au second tour pour Hollande.

Le Parisien

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

L'aveu de NKM, la porte-parole de Sarkozy: l'UMP choisira la gauche !

Posté par le 18 mars 2012

 

Communiqué de Florian Philippot, Directeur stratégique et porte-parole de la campagne de Marine Le Pen

Par la voix de sa porte-parole Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy vient de confirmer la collusion parfaite qui existe entre l’UMP et le PS.

Nathalie Kosciusko-Morizet a en effet précisé ce midi sur France 3 qu’elle appellerait à voter sans hésitation Hollande en cas de second tour opposant Marine Le Pen à François Hollande.

Nous en avons aujourd’hui la confirmation : l’UMP choisira toujours la gauche.

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Discours intégral de Marine Le Pen en meeting à Ajaccio - 17.03.12

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Interview de Marine Le Pen par France 3 Corse - Corsica-Sera à Ajaccio

Elle est interrogée par Jean-Vitus Albertini sur plusieurs sujets de société.

 Marine Le Pen observe encore une fois que les Français se pressent pour assister à ses meetings, elle précise que 200 personnes n’ont pas pu entrer dans la salle  faute de place

.

 

La seule candidate qui prend la défense de la France et de tous les Français, indique que « les Corses ont une notion très aiguë de la famille, de la solidarité naturelle, de la défense de l’identité, une vision très précise de ce qu’ils sont et de ce qu’ils veulent rester. »

 Marine Le Pen dit s’attendre à une vraie surprise au soir du premier tour de l’élection présidentielle, le dimanche 22 avril prochain.

Marine Le Pen rappelle les priorités du débat présidentiel qui ne sont pas abordées : « Le chômage des jeunes, l’effondrement des entreprises, l’immigration, la perte des valeurs. »

19:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen en Corse - Réactions et reportages - 17.03.12

 

 

 

 

 

 

 

 

19:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le cerf de Virginie, présence de la forêt

sans-titre.png  cerf de Virginie.png

Irruption de la Nature dans un morne bureau!

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Un cerf de Virginie ou plutôt un chevreuil est entré dans un immeuble de bureau en passant par la fenêtre d'un bureau inoccupé. Deux policiers l'ont reconduit vers la sortie...

 

03:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

A Ajaccio, Marine Le Pen a rendu hommage à "l'âme corse"

par Roger Nicoli

AJACCIO (Reuters) - Marine Le Pen a tendu la main samedi aux Corses et aux nationalistes lors d'un meeting à Ajaccio (Corse-du-Sud), louant "une terre d'identité, d'honneur et de liberté", à 36 jours du premier tour de l'élection présidentielle.

Après un déjeuner sur le port de plaisance où elle a rencontré les militants locaux, la candidate du Front national s'est exprimée pendant une heure devant plus de 700 personnes rassemblées au palais des congrès de la cité balnéaire.

La leader frontiste a repris les thèmes forts de sa campagne, fustigeant l'inaction de l'"UMPS" dans les décisions publiques, annonçant la sortie de l'euro ou réclamant la moralisation de la vie politique.

"Nous ne sommes plus en démocratie, mais en oligarchie", a-t-elle dénoncé, comparant le chef de l'Etat Nicolas Sarkozy à un "sous-gouverneur d'un protectorat" soumis à l'Europe.

A la tribune, elle a annoncé la création d'un Institut national de la préservation du patrimoine et celle d'une commission consacrée à l'apprentissage de l'histoire dans chaque région.

"Au fond de cette Corse, il y a, je le sais, le destin d'une île que les invasions n'ont pas épargnée (...) Terre d'identité, d'honneur et de liberté, la Corse sait peut-être plus que tout autre territoire de France ce que cela signifie de ne plus être maître de son destin", a-t-elle dit.

S'adressant à "l'âme corse", elle a fait un appel du pied au vote nationaliste insulaire en annonçant une lutte accrue contre la spéculation immobilière.

"Je préfère que l'on règle cela en amont", a-t-elle dit, dans une allusion aux attentats à l'explosif qui ont secoué régulièrement l'île ces dernières années contre des résidences secondaires.

"FASCISTI, FORA!"

Le Front de libération nationale de la Corse (FNLC) a revendiqué en novembre 2011 38 attentats à l'explosif, perpétrés essentiellement contre des résidences secondaires, et l'assassinat de Christian Leoni, tué le 28 octobre 2011.

"Les gens qui usent de la violence commettent une erreur, mais je peux comprendre que la déception envers l'Etat leur ait fait considérer que la Nation était leur ennemi: on peut être Corse et Français", a dit à Reuters Marine Le Pen. La Corse, où le Front national avait recueilli près de 15% au premier tour de l'élection présidentielle de 2007, n'est pas une terre qui a toujours été acquise au parti d'extrême droite, du fait de l'opposition historique avec les partis nationalistes corses.

En 1992, Jean-Marie Le Pen, encerclé par des manifestants nationalistes hostiles sur la place du Diamant, n'avait pu rejoindre la salle où il devait faire un discours à Ajaccio.

"Le meeting de Marine Le Pen à Ajaccio est historique", se sont réjouis des militants FN euphoriques tandis que la salle chantait la Marseillaise suivie de l'hymne traditionnel corse, "Dio vi salve Regina" (Dieu vous sauve, Reine).

A l'issue du meeting, une dizaine de membres du mouvement nationaliste d'extrême gauche Scelta Para (Choix égalitaire) a perturbé légèrement la sortie du public en criant : "Fascisti fora!" (les fascistes, dehors).

Edité par Marine Pennetier

Le Point - 17/03/12

03:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Tel Aviv menace, la diplomatie iranienne réagit

Samedi 17 Mars 2012 20:45

        

Tel-Aviv menace, la diplomatie iranienne réagit
IRIB - Une éventuelle attaque militaire menée par le régime sioniste contre l’Iran aboutirait à l’anéantissement en moins d’une semaine de ce régime, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi. Ce régime est si infime qu’il ne tiendrait même pas une semaine dans une vraie guerre et s’il commettait une si énorme erreur, il déclencherait son propre anéantissement, a averti Salehi, lors d’un entretien avec la télévision danoise.
 
Ces derniers mois, les dirigeants du régime sioniste ont multiplié les menaces d’attaque militaire contre les installations nucléaires iraniennes. Sous prétexte d’empêcher l’Iran d’avoir accès à l’arme atomique, ce régime tente d’inciter les Etats-Unis et certains pays occidentaux à intervenir manu militari en Iran. Le tapage médiatique lancé par les sionistes contre le nucléaire iranien qui se poursuit par les médias à l’échelle internationale, intervient alors qu’Israël, qui a stocké des centaines de bombes et d’ogives atomiques, s’est transformé en une menace potentielle et dangereuse au Moyen-Orient.
 
L’entité illégitime sioniste a un lourd bilan d’agressions et il est surtout connu chez l’opinion publique mondiale pour son bellicisme débridé. Les menaces du régime sioniste contre l’Iran ne sont pas chose nouvelle et tenant compte de l’insistance de 33 ans du peuple et des responsables iraniens sur la réalisation de la cause palestinienne et la négation de ce régime factice, l’hostilité des sionistes contre le peuple iranien n’est guère surprenant.
 
Les menaces du régime israélien d’attaquer les centres stratégiques et les installations nucléaires de l’Iran ne sont que de slogans creux et de pures fanfaronnades qu’alimente l’illusion du régime sioniste de sa machine de guerre. Son échec lors de l’offensive de 33 jours contre le Sud du Liban et de la guerre asymétrique de 22 à Gaza, ont prouvé que les prétentions de puissance militaire sans égale et invincible du régime sioniste, ne sont que de chimère. Or, les menaces militaires d’Israël proférées contre l’Iran qui en tant que puissance régionale bénéficie d’une capacité défensive et militaire unique, ressemble plutôt à une guerre des nerfs déclenchée par les médias inféodés à l’ordre hégémonique. Lors de la réunion du cabinet du régime sioniste, une prise de vote a eu lieu à propos de l’attaque contre l’Iran, a écrit le quotidien sioniste Maariv.
 
Les analystes sont d’avis que le premier ministre du régime sioniste, Benyamin Netanyahu, n’a pas réussi, lors de sa visite aux Etats-Unis à obtenir le soutien d’Obama à une attaque contre l’Iran. Il cherche à rallier l’opinion publique internationale à sa cause. Mais les estimations des centres de recherche américains de la capacité militaire du régime sioniste témoignent de son incapacité face à la riposte des forces armées de la RII à toute agression.
 
C’est pourquoi le ministre iranien des Affaires étrangères a précisé : les dirigeants du régime sioniste sont bien conscients des impacts d’une attaque éventuelle contre l’Iran et en cas d’une telle erreur commise par eux, le compte à rebours de l’anéantissement d’Israël se déclenchera.  
 
IRIB French Radio
 

 

 

02:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Exorcismes devant un avortoir

Posté le 17 mars 2012 à 22h23

Lu sur le blog de Daniel Hamiche :

"L’avortement comporte deux ressorts : le mensonge qui tente de le justifier et l’homicide qui en résulte. Or l’on sait, « depuis les commencements », qui est « menteur et homicide » (Jn 8, 44). Les démons qui obscurcissent les esprits sur la réalité de l’avortement ne se chassent « que par la prière et par le jeûne » (Mt 17, 21), car, comme le précise saint Paul, « nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les princes, contre les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits mauvais répandus dans l’air » (Ep 6, 12). La prière et le jeûne sont les deux ressorts des vigiles des 40 Days for Life, mais ils sont aussi ceux de l’exorcisme. [...]

Ruth Deddens, la coordinatrice de la vigile des 40 Days for Life à Dayton (Ohio), a obtenu de l’archidiocèse de Cincinnati la présence de prêtres dûment mandatés pour pratiquer des exorcismes de lieux devant l’avortoir Women’s Med Center de Dayton tous les dimanches matin, destinés à en chasser les démons « répandus dans l’air ». [...]

Ce n’est pas la première fois que des animateurs de la campagne des 40 Days for Life ont recours à des prêtres exorcistes diocésains. Le cas le plus fameux est celui de Rockford (Illinois) où des exorcismes furent pratiqués devant l’avortoir Northern Illinois Women’s Center (NIWC). [...] Les résultats furent spectaculaires : le nombre des avortements commença à y diminuer, tandis que le nombre d’enfants sauvés de l’avortement ne faisait que croître, jusqu’au jour où “le jeu n’en valant plus la chandelle”, le NIWC ferma définitivement ses portes !"

Michel Janva

Le Salon Beige

02:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Addiction au botox ?

sans-titre.png botox.png

(Cliquez sur la photo)

02:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Sarkozy à Anne Roumanoff: "Vous avez des étoiles dans les yeux !"


Y a quelqu'un qui m'a dit… par Europe1fr

 Beurk!

02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Viktor Orbán rassemble plusieurs centaines de milliers de partisans à Budapest

 

Hongrie. Selon Libération de vendredi, « près de » 250 000 « partisans de la droite populiste (en fait conservatrice, ndlr) au pouvoir » ont défilé jeudi à Budapest pour la fête nationale avant d’écouter un discours de Viktor Orbán prononcé place du Parlement. Évoquant devant une foule aux couleurs magyares (rouge, blanc et vert) des héros comme Sándor Petőfi, le poète inspirateur du nationalisme hongrois, le Premier ministre a insisté sur l’indépendance et la fierté de son pays. « Nous ne serons pas une colonie », a-t-il averti, des fois que Bruxelles écouterait aux portes… 2 000 partisans de la droite polonaise avait également fait le voyage, motivés par notre confrère conservateur Gazeta Polska. Un vieux proverbe ne dit-il pas « Hongrois et Polonais sont frères, ils se battent et boivent ensemble » ?

Côté opposants, rapporte Libé, 40 000 personnes se sont rassemblées séparément à l’appel d’un groupe né sur Facebook, un peu trop ambitieusement nommé « Un million pour la liberté de la presse »… Représentant le Parti socialiste européen et François Hollande, Harlem Désir a fait son intéressant et dénoncé un « gouvernement ultra-autoritaire » (mais qui laisse ses opposants manifester) ainsi qu’« une complicité coupable de la part du Parti populaire européen et de l’UMP qui continuent à soutenir Viktor Orbán » (qui ne font en fait rien d’autre que de respecter le choix du peuple hongrois aux dernières élections).

Nouvelles de France

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Vivre dans des bunkers séduit de plus en plus d'Allemands

01:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le sauteur de l'extrême réussit son premier défi - Vidéo

Félix Baumgartner prépare son incroyable saut de l’été : un plongeon à 36 km de la Terre. Cette semaine, il s’est entraîné en s’élançant à près de 22 km d’altitude.

Vincent Mongaillard | Publié le 17.03.2012, 10h26


A 22 km au-dessus des états-Unis, jeudi. Dans sa chute, Félix Baumgartner a fait une pointe à 586 km/h.

A 22 km au-dessus des Etats-Unis, jeudi. Dans sa chute, Félix Baumgartner a fait une pointe à 586 km/h. | (Red Bull Stratos/Jay Nemeth.)

 

C’est un petit pas dans sa folle aventure mais un bond de géant pour son moral. Jeudi, l’Autrichien Félix Baumgartner, équipé d’une combinaison spatiale, s’est jeté dans le vide à près de 22 km d’altitude. Un premier plongeon concluant qui doit le mener cet été à la frontière de l’espace, dans la stratosphère, à 36,5 km du plancher des vaches, pour un saut historique.
 


Il entend bien battre là le record de chute libre détenu depuis plus d’un demi siècle par un Américain. Et dépasser ainsi la vitesse du son (1 224 km/h), rêvant ainsi de faire « bang! » au d’une descente supersonique vers la Terre. Pour l’heure, il en est encore loin. Avant-hier, pour son test, le beau gosse de Salzbourg a fait une pointe à 586 km/h. Après 3,33 minutes de chute libre, il a ouvert son parachute puis il s’est posé, sain et sauf, dans le désert du Nouveau-Mexique (Etats-Unis), du côté de la ville de Roswell.

C’est là qu’il avait décollé 1 h 40 plus tôt à bord d’une capsule spatiale pressurisée fixée à un ballon de 50 m de haut. Celui-ci a été gonflé la nuit précédent le départ avec 14000 m3 d’hélium hautement explosif. Direction ce qu’on appelle la ligne Armstrong, une région inhospitalière de l’atmosphère où les liquides s’évaporent et où les températures chutent jusqu’à - 60 oC. C’est là, dans cet enfer glacial, qu’il s’est élancé. « La vue est incroyable, bien mieux que ce que j’espérais », s’est-il enthousiasmé.



Le ballon, lui, a poursuivi sa route jusqu’à 30 bornes d’altitude puis a, comme prévu, éclaté. La capsule, elle, s’en est séparée grâce à un engin explosif avant d’atterrir, sans dommage, dans le désert du Nouveau-Mexique. A l’issue de son saut de l’ange prolongé, Félix, vedette du base jump (discipline de parachutisme qui consiste à sauter d’une falaise ou d’un monument), a confié que le plus dur avait été le froid. « Je pouvais à peine bouger mes doigts. Nous devons encore travailler cet aspect », a-t-il commenté. Un second test en conditions réelles, cette fois-ci à 27 km, est programmé ces prochaines semaines. D’ores et déjà, celui qui a l’étoffe des héros du XXIe siècle a marqué l’histoire de la chute libre puisqu’il n’est que le troisième homme à survivre à un saut depuis une altitude aussi élevée.

 

Le Parisien                    

00:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

John Demjanjuk est mort à 91 ans

John Demjanjuk, ancien gardien de camp d'extermination, condamné en 2011 à cinq ans de prison, est mort ce samedi.

 
John Demjanjuk était un ancien nazi
 

La police allemande a annoncé ce samedi la mort de John Demjanjuk à 91 ans dans une maison de retraite de la région de Rosenheim, en Bavière. L'ancien gardien de camp d'extermination avait été condamné en 2011 à cinq ans de prison. La justice allemande avait estimé qu'il avait bien été gardien au camp de Sobibor en Pologne où sont morts plus de 27.000 personnes. Son procès qui s'est achevé en mai 2011 fut l'un des derniers procès des crimes nazis, avec celui du Hongrois Sandor Kepiro, à Budapest. Il avait toutefois remis en liberté, Demjanjuk ne représentant aucun danger et ne risquant plus de se soustraire à la justice, en raison de son âge et de son statut d'apatride qui l'empêchait de quitter l'Allemagne.

Son passé

Ancien ouvrier automobile aux Etats-Unis, né en Ukraine, il avait reconnu avoir été capturé par les Allemands en 1942 alors qu'il servait dans l'Armée rouge. Il avait assuré avoir été transféré d'un camp de prisonniers à un autre jusqu'à la fin de la guerre. Puis, il avait été recruté pour travailler comme garde et transféré dans le camp SS de Trawniki, dans le sud-est de la Pologne, avant de partir pour Sobibor.

Pendant son procès, l'accusation se fondait sur une carte d'identité verte de SS émise à Trawniki d'un Ukrainien nommé Ivan Demjanjuk, avec une photo en noir et blanc qui ressemble indiscutablement à ce qu'il a dû être jeune homme. Sur cette même carte, un revolver fumant indiquerait son transfert de Trawniki à Sobibor au printemps 1943. Les avocats de Demjanjuk ont clamé qu'il s'agissait d'un faux et affirmé qu'il n'était ni à Trawniki, ni à Sobibor. Ce procès hautement médiatique n'était pas le premier pour Demjanjuk. En 1986, il fut jugé à Jérusalem, accusé d'avoir été « Ivan le Terrible », un garde ukrainien du camp de Treblinka (est de la Pologne) réputé pour sa cruauté. Condamné à mort en 1988, il fut libéré 5 ans plus tard lorsqu'il apparut qu'un autre homme était « Ivan le Terrible ».

Demjanjuk avait alors regagné sa banlieue de Cleveland, la ville de l'Ohio (nord des Etats-Unis) où il s'est installé en 1952 et a élevé trois enfants. Mais après des informations attestant qu'il avait été garde dans un autre camp, il fut déchu de sa nationalité américaine en 2002 pour avoir menti sur son passé lors de sa demande d'immigration. Les Etats-Unis voulaient l'expulser, mais aucun pays n'en voulait. Jusqu'à ce que l'Allemagne décide de le poursuivre. Après une véritable bataille judiciaire, il fut expulsé en mai 2009 vers Munich où il avait vécu après la guerre.

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Fusillade à Montauban: l'enquête avance-t-elle ? Le tueur toujours recherché

La ville de Montauban est toujours sous le choc après l'assassinat en pleine rue de trois militaires, jeudi à Montauban. L'enquête progresse et on sait qu'il s'agit de la même arme qui avait tué un autre militaire à Toulouse.

 
Les hommages se succèdent à Montauban
 

Qui en veut aux militaires dans la région de Montauban ? Pourquoi un tel acte ? Y-a-t-il un seul et même tireur ? Alors que l'émotion est toujours vive à Montauban, les enquêteurs cherchent toujours à savoir ce qui s'est passé jeudi. Quatre jours plus tôt à Toulouse, un autre militaire avait déjà été tué. Ce que l'on sait désormais, c'est que dans les deux cas, il s'agit de la même arme, un 11,43, un calibre apprécié dans la grande criminalité. Le tireur a agi en plein jour et en pleine rue avant de prendre la fuite en deux-roues. Il a exécuté de sang-froid ses victimes : un soldat de 30 ans du 1er Régiment du train parachutiste de Francazal (Haute-Garonne) et deux hommes de 24 et 26 ans du 17e Régiment de génie parachutiste. Un troisième parachutiste âgé de 28 ans atteint à Montauban est entre la vie et la mort.

Le meurtrier - puisqu'on recherche plutôt un seul et même homme même s'il a pu bénéficier de complicités - est aujourd'hui traqué par cinquante enquêteurs et tous les services de police judiciaire. « Un lien de connexité indiscutable est établi entre les deux affaires. Il est possible de dire que la balle tirée à Toulouse et les balles tirées à Montauban proviennent d'une seule et même arme », a dit le procureur de Toulouse, Michel Valet, devant la presse. Le recours à la même arme, la similitude des modes opératoires, la fuite sur des scooters de grosse cylindrée de couleur sombre, l'appartenance de toutes les victimes aux paras ont convaincu la justice de dessaisir Montauban et de regrouper les deux procédures à Toulouse, a-t-il dit.

Chargeur nettoyé de toute empreinte

Mais pourquoi le tireur, habillé en noir et casqué, a-t-il vidé son arme jeudi à Montauban sur trois parachutistes qui retiraient de l'argent à un guichet à deux pas de leur caserne ? Treize douilles selon le procureur, 17 selon des enquêteurs, et un chargeur ont été retrouvés sur place. Selon des témoins, le tueur a écarté une personne âgée pour ne pas la blesser. Selon d'autres témoignages encore, il a retourné l'une des victimes qui rampait et lui a logé trois balles supplémentaires. Selon le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, le chargeur retrouvé sur les lieux du crime a été « nettoyé » de toute empreinte par son utilisateur.

Puis il s'est enfui sur un puissant scooter en se désintéressant de l'argent. Montauban sous le choc essayait de comprendre. Crime de droit commun ou acte politique visant « le 17 », unité qui a été déployée en Indochine, Algérie, au Liban et dernièrement en Afghanistan ? Le procureur refusait de considérer une autre similitude entre les victimes: les trois morts sont d'origine maghrébine. Le blessé est noir. « Pour moi, j'ai quatre citoyens français qui ont été victimes dans cette affaire et je m'en tiendrai là », a-t-il dit.

Sinon, aucune hypothèse n'est écartée, par exemple celle d'un règlement de comptes, a-t-il dit, même si les victimes étaient toutes de « très bons citoyens » dont un seul s'était signalé par un excès de vitesse. A priori, les paras de Montauban et Toulouse ne se connaissaient pas. Ils ont eu des parcours militaires très différents, a dit le procureur: certains ont été déployés sur des théâtres extérieurs, l'un en Afrique, un seul est allé en Afghanistan, d'autres ont effectué la plus grosse partie de leur carrière en France.

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

17/03/2012

Marine Le Pen: "Si je suis venue ici, c'est pour parler à l'âme corse"


Marine Le Pen : "si je suis venue ici c’est pour... par BFMTV

17/03/12

23:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)