Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2011

Marseille: la restauration des "fabriques" du jardin zoologique...

2011072311335973.jpg girafe.jpg

Le pavillon de la girafe, tranformé en guignol

Des générations de Marseillais ont connu leurs premiers animaux grâce à ce jardin zoologique: ici la girafe dans son pavillon.

Des générations de Marseillais ont connu leurs premiers animaux grâce à ce jardin zoologique: ici la girafe dans son pavillon.

En 2015, après restauration, les promeneurs de Longchamp découvriront les fabriques d'origine datant de 1854

Des générations de petits Marseillais ont fait connaissance avec leur premier éléphant, girafe, tigre ou gorille grâce au jardin zoologique du parc Longchamp (4e). Une balade familiale qui laisse, forcément, des souvenirs impérissables. C'est là, dans de superbes fabriques, ces constructions ornementales qui ont vu le jour au début du XVIIIe siècle puis se sont répandues avec la mode des jardins paysagers, que les animaux vivaient.

Ce sont ces "monuments-là", classés en 1999, que la Ville a décidé de restaurer. En effet, depuis 1965 ils sont laissés quasiment à l'abandon, a été fermé le 31 décembre 1987.

 Les herbes folles et la rouille ont remplacé fauves et singes...

 "On a fouillé les cadastres anciens pour obtenir un relevé complet des fabriques. C'est là qu'on a appris que ce jardin qui donnait sur le cours d'eau, le Jarret, était un coteau planté de vignes en 1818", précise M. Corrado de Giuli Morghen. Avec son équipe, il devra restaurer à l'identique les fabriques comme le pavillon de la girafe, "l'ancêtre du sponsoring puisqu'il a été fait par Désiré Honoré, un cimentier marseillais", précise l'architecte. Des faïences qui ornent certaines de ces fabriques ont été retrouvées dans des catalogues de l'époque attestant qu'elles proviennent d'Aubagne, capitale de la céramique jusqu'au milieu du XXe siècle.

Source La Provence - 24/07/11

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Affaire DSK - Pour David Koubbi, Nafissatou Diallo est sincère

article_avocat-banon.jpg

(Cliquez sur la photo)

Il n’avait pas souhaité dévoiler le contenu de sa rencontre avec Nafissatou Diallo et Kenneth Thompson, son avocat new-yorkais. A France Soir, David Koubbi, l’avocat de Tristane Banon, a accepté de parler de la femme de chambre qui accuse DSK de viol, faisant un parallèle avec sa cliente. «Sans préjuger de rien, je crois avoir rencontré une personne sincère», explique l’avocat. D’après David Koubbi, Nafissatou Diallo est «effrayée par ce qui lui arrive» et s’exprime «dans un anglais suffisant pour être comprise».

L’avocat décrit une femme simple. «Lui prêter une quelconque participation à un «complot» est, selon moi, lui prêter des compétences qu’elle n’a pas», assure-t-il. Et d’ajouter, en faisant habilement le lien avec Tristane Banon: «Elle n’a pas été préparée à un tel «torrent de merde», pour citer Manuel Valls. Qui le serait d’ailleurs? Je vois mal comment elle peut se relever d’une telle épreuve. Cela vaut pour Tristane Banon également.»  Il assure que la femme de chambre lui a parlé de la jeune romancière française, pour lui dire qu’elle «disait vrai en s’appuyant sur ce qu’elle dit avoir elle-même vécu».

«Besoin de comprendre quel type d’homme est DSK»

David Koubbi précise également à France Soir «un point important, car il a été évoqué par la défense pour discréditer son témoignage»: «Nafissatou Diallo a un physique qui est le sien, elle n’est ni repoussante ni particulièrement imposante». Quant au dossier d’accusation du procureur Cyrus Vance, qui serait «vide» selon la défense de DSK, il répond: «Je me dis que ça fait beaucoup de gens qui travaillent sur un dossier vide».

David  Koubbi a également expliqué la démarche du procureur de New York, qui l’a convoqué dans son bureau il y a une dizaine de jours. «Ils ont besoin de comprendre quel type d’homme est DSK, ce dont il est capable», insiste-t-il, ajoutant que «sa volonté d’avoir accès aux éléments du dossier français devrait faire réfléchir ceux qui répètent qu’il est en train d’abandonner les poursuites». Il a répété qu’il ne collaborerait pas avec la justice américaine, «sauf si la justice française me le demande».

Ses confrères, les «cafards» 

Venant enfin à son dossier, celui de Tristane Banon, il justifie sa plainte tardive. «Ces situations sont particulièrement difficiles pour les victimes. Si on veut résoudre ces cas avec des lieux communs et des avis tranchés, raccourcissons la prescription de dix ans et ramenons-la à huit jours!» s’agace-t-il. «Collectivement, nous ne l’avons pas entendue», insiste-t-il.

Quant aux critiques de François Hollande, qui estime que son audition relève d’une «opération politique», David Koubbi répond: «Je comprends l’embarras de certains leaders socialistes qui ont apporté leur soutien à Dominique Strauss-Kahn, mais mon but est judiciaire, pas politique». Interrogé enfin sur les commentaires l’accusant de chercher la publicité dans cette affaire, il lance: «S’agissant de mes ‘courageux’ confrères qui estiment, sans donner leur nom, que ma stratégie dans ce dossier est osée ou dangereuse, ce sont des cafards, mais ils ont raison, ma stratégie sera osée s'il le faut puisqu’elle a pour objectif de défendre une cliente dont la parole ne fait, pour moi, pas l’ombre d’un doute.»

Source France-Soir - 27/07/11

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marseille: poignardé à la gorge en attendant son bus sur le Prado

Un homme de 75 ans a été victime d'une agression dimanche matin vers 9 heures alors qu'il attendait à une station de bus sur le Prado (8e) à Marseille.

Un individu lui a porté un violent coup de couteau à la gorge lui occasionnant une profonde blessure.

Hospitalisée à l'hôpital Saint-Joseph, la victime serait pour l'heure dans un état sérieux sans que ses jours soient toutefois en danger. Toute personne ayant des renseignements à fournir sur cette agression est priée d'appeler au 04 91 39 80 88 de 6h à 19h.

Souce La Provence - 27/07/11

20:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Kebabs, fast-food: les contrôles se multiplient

1546348_95b033d0-b7cb-11e0-b331-00151780182c.jpg kebabs.jpg

Les inspecteurs au travail - (Cliquez sur la photo)

Restauration certes rapide, mais hygiène pas forcément éblouissante, les établissements vendant des kebabs n’inspirent pas toujours la plus grande confiance. Début juillet, un contrôle généralisé sur la France a permis de constater que pas moins de 11% des snacks visités ne respectaient pas les normes. Un taux qui s’est même envolé en Franche-Comté, avec pas moins de 40% d’infractions! Neuf restaurants ont été provisoirement fermés.



Hier matin, juste avant l’heure du déjeuner, c’était au tour des kebabs d’Argenteuil, dans la banlieue nord de Paris, d’accueillir une descente des inspecteurs des fraudes, avec des résultats contrastés. Dans l’un des restaurants, le ......., la visite, qui a révélé des manquements graves, a carrément tourné au cauchemar. Premier couac du côté de la friteuse. « L’huile, c’est sensible. Là, le test n’est pas bon. » David Charpentier, inspecteur, vient de constater que le taux légal de composés polaires, issus de la dégradation de l’huile et cancérigènes, est dépassé. Il prépare ses prélèvements pour le laboratoire.

Les toilettes situées à un mètre des pâtisseries

« Le restaurateur doit changer son huile toutes les dix heures. Sinon, il met en danger les consommateurs. » Il risque aussi jusqu’à 37500 € d’amende, et deux ans de prison.

Max Maunovier, contrôleur, a, lui, déjà emprunté le petit escalier descendant à la cave. Dans un couloir étroit, il découvre de la pâte à pizza qui fermente dans des poubelles en plastique. Un peu plus loin, des détritus, les égouts qui suintent, et une inondation douteuse. Dans la pièce principale du sous-sol, des pâtisseries orientales sont stockées par centaines, en prévisions du ramadan. Aucune indication sur les dates de fabrication, de préparation, ou les modes de conservation. Le contrôleur trouve dans le congélateur des produits emballés aux dates fantaisistes, courant jusqu’en 2020, et des escalopes panées « déjà rongées par la graisse ».

Au passage, il prend en photo les toilettes, situées à un mètre des pâtisseries, démunies de papier, de savon et d’essuie-main. « Obligatoirement, il y a une infection des mains et des produits. » Un peu plus loin dans la cave, c’est le laboratoire, et d’autres surprises. Dans la chambre froide, le bouillon de légumes pour le couscous mûrit dans un récipient par terre, le sol est très sale. Sous l’évier, les pois chiches côtoient le white-spirit, l’eau de Javel et la fuite du siphon…

« On va nettoyer », promet le gérant. « Je vais être franc, rétorque le docteur Jan Sabiniarz, en charge des questions de restauration au sein de la direction départementale de la protection des populations du Val-d’Oise. Nous allons envisager la fermeture provisoire de votre établissement. Votre laboratoire est vraiment sale, vous fabriquez des produits dans des conditions dangereuses. » Pour lui, « il y a trois choses à faire : que ce soit propre, que la température soit respectée, ainsi que les dates. Ce n’est pas la mer à boire! Je ne comprendrai jamais pourquoi un coiffeur doit avoir un diplôme pour exercer, et pas un restaurateur! »

Auparavant, le ..........., le kebab situé en face, a passé le test avec succès. La viande de poulet a été achetée le jour même, le patron présente ses factures, le frigo tourne à la bonne température. « Il est à 5,5oC, c’est impeccable. C’est un bon professionnel. » Dans un troisième restaurant, c’est la glace qui n’est pas assez froide…

Source Le Parisien- Aujourd'hui en France - 27/07/11

 

19:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Rennes: le corps d'Anne Caudal retrouvé carbonisé, aveu partiel de son compagnon

1532346_ba4b7fcc-ad96-11e0-bbf6-00151780182c.jpg anne Caudal.jpg

Un corps carbonisé a été retrouvé mercredi dans les environs de Rennes (Ille-et-Vilaine), «sans doute celui d'Anne Caudal», a affirmé le parquet de Rennes, confirmant une info de RTL. La jeune femme de 28 ans, enceinte de trois mois et demi, avait mystérieusement disparu de son domicile depuis le 8 juillet.

Elle aurait été tuée lors d'une dispute le 7 juillet au soir. Les enquêteurs ne privilégient pas la piste d'un acte prémédité, selon une source proche de l'enquête.

La découverte du corps fait suite au placement en garde à vue mardi matin de l'amant de la jeune femme disparue, Christophe, ainsi que de l'épouse de celui-ci, dont il était séparé. Le procureur de Rennes, Thierry Pocquet de Haut-Jussé, a annoncé dans un communiqué que les deux gardés à vue «commencent à reconnaître leur implication». C'est sur les indications de la femme que les gendarmes ont pu localiser le cadavre, au lieu-dit Epron, à une quinzaine de kilomètres de l'endroit où la jeune femme avait disparu la victime.

«A ce stade, il est seulement possible d'indiquer que le décès serait survenu dès le jeudi 7 juillet à la suite d'une dispute au domicile (d'Anne Caudal et de son compagnon)», a expliqué le magistrat. «La préméditation ne fait pas partie des pistes privilégiées pour le moment», a indiqué la source proche de l'enquête qui évoque également «une dispute qui a mal tourné».

«Le lendemain, il a demandé à son épouse de l'aider à déplacer le corps, puis les jours suivants à le porter à l'endroit où il a été découvert calciné».  Leurs témoignages devant les gendarmes sont «concordants», même si «le niveau de complicité de la femme reste à établir», a précisé une source proche de l'enquête, tout en laissant entendre que les enquêteurs s'interrogent sur la nature des relations de Christophe et de celle qu'il qualifie d'«ex-compagne».

«Je pense à une mauvaise rencontre», avait déclaré son compagnon

Mercredi matin, les gendarmes s'affairaient encore sur le site de la découverte, près d'une carrière désaffectée, un cul-de-sac plein de broussailles où les gens viennent déposer des détritus, à proximité d'une rivière. Ce lieu-dit, près de la commune de Nouvoitou, est situé à une quinzaine de km du lotissement de Bruz où Anne Caudal s'était récemment installée avec son compagnon. Le corps carbonisé n'était «pas spécialement caché», on pouvait le voir «en passant à proximité», selon les informations recueillies sur place.

Jusqu'ici, Christophe, le compagnon d'Anne, avait montré son inquiétude en disant redouter «une mauvaise rencontre». «Elle était enceinte, elle était heureuse. Je pense à une mauvaise rencontre, ses amis aussi», avait-il dit, en assurant n'avoir aucune nouvelle depuis le 8 juillet.
Selon lui, tout laissait penser qu'elle était «partie pour une petite balade» car «on sait qu'elle adore les balades en forêt». «Elle pouvait marcher deux ou trois heures seule en forêt» et «elle n'avait peur de rien», avait-il expliqué.

Le père de la victime : «Il nous a menés en bateau jusqu'au bout».

GIlles Caudal, le père d'Anne, s'est dit abasourdi par «une comédie pareille» : «C'est impensable, il nous a menés en bateau jusqu'au bout». La semaine dernière encore, «il partait dans des crises de larmes et il faisait les recherches avec nous», a-t-il confié. «Jusqu'à hier soir encore, on la recherchait, on était dans l'espoir, tout s'est écroulé ce matin», a-t-il poursuivi.
 
 
Source Le Parisien - 27/07/11


18:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le petit chien péruvien

DSC00844.JPG

Une amie qui revient de Lima m'a envoyé cette photo, que j'ai trouvée attendrissante!

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

03:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L'inspiration des extrémistes post-11-Septembre

 

par Abel Mestre et Caroline Monnot, article paru dans l’édition du Monde du 27 juillet 2011

Anders Behring Breivik a émaillé la première partie de « 2083, une déclaration d’indépendance européenne » de références qui permettent d’identifier ses lectures et influences. Côté mode opératoire, il se réfère, entre autres, à Timothy Mc Veigh, auteur de l’attentat d’Oklahoma City en 1995, qui a fait 168 morts.

Son analyse politique emprunte, elle, très largement aux auteurs les plus durs du néoconservatisme. C’est ainsi que ses développements sur le « politiquement correct », le rôle des « marxistes culturels » et de l’Ecole de Francfort, sont directement tirés des travaux de la Free Congress Foundation (un think tank conservateur américain) par ailleurs très hostiles à l’islam.

Autre source majeure d’inspiration : le site Internet Jihad Watch, dont le directeur est l’Américain Robert Spencer. Ce dernier faisait partie des têtes d’affiche de la première conférence « transatlantique anti-islamisation », prévue le 2 juillet à Strasbourg. Ce rendez-vous n’a finalement pas eu lieu, faute de salle. La France devait y être représentée par Pierre Cassen et Christine Tasin, de Riposte laïque.

Chrétien fondamentaliste, islamophobe, voyant en Israël un poste avancé de l’Occident dans la lutte contre le djihad, Anders Behring Breivik se situe très nettement dans la sphère de la nouvelle extrême droite post-11-Septembre, celle du choc des civilisations.

 

La théorie du complot

Il fait sienne la théorie complotiste d’Eurabia, très en vogue dans ces milieux et qui trouve un certain écho en France du côté de Riposte laïque. Portée par la Britannique Bat Ye’or, cette théorie affirme qu’il y a une entente secrète entre les Etats européens et des pays arabes visant à soumettre l’Europe dans une nouvelle entité appelée Eurabie.

Toujours dans cette mouvance, Anders Behring Breivik évoque élogieusement l’English Defence League (EDL). Formée en 2009, l’EDL a organisé plusieurs manifestations contre l’islam radical. Des slogans antimusulmans sont régulièrement scandés lors de ses rassemblements. Elle a adopté comme blason une croix rouge sur fond blanc rappelant à la fois la croix de Saint George – symbole de l’Angleterre, très prisé de l’extrême droite locale – et l’ordre des Templiers. L’EDL présente la particularité d’être très liée au mouvement hooligan.

Le Front national n’appartient pas à cette mouvance, même s’il lui arrive parfois de flirter avec ces thèmes. Le parti d’extrême droite a officiellement condamné « ces actes barbares et lâches » et a « exprimé sa solidarité avec le peuple norvégien ».

Seule fausse note : les messages Twitter de Laurent Ozon, conseiller politique de Marine Le Pen. Selon ses tweets privés, révélés par l’Agence France-Presse, Laurent Ozon a écrit : « Expliquer le drame d’Oslo : explosion de l’immigration : [multipliée par six] entre 1970 et 2009. » « Je prétends que cet acte, qui est un acte odieux, doit être analysé dans le contexte norvégien actuel », a-t-il expliqué à l’AFP. Pour Marine Le Pen, qui n’envisage pas de sanctions, « Laurent Ozon fait fausse route ».

NPI - 27/07/11

 

02:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Nuages et pluie sur la Méditerranée

Photo020.jpg

Les Lecques (Var) le 25 juillet 2011

Photo026.jpg

Une éclaircie

Photos Gaëlle Mann

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

 

 

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Anders Behring Breivik avait été signalé en mars aux services de sécurité norvégiens

OSLO  — Anders Behring Breivik, l'auteur présumé des attentats perpétrés vendredi en Norvège, avait fait en mars dernier l'objet d'un signalement aux services de sécurité norvégiens (PST) en raison d'un achat à une entreprise polonaise de produits chimiques, a déclaré lundi Janne Kristiansen, directrice du PST.

La transaction, portant sur un montant de 120 couronnes (15,3 euros), était cependant légale et le PST ne disposait pas d'éléments permettant de donner suite, a ajouté Mme Kristiansen à la chaîne publique norvégienne NRK.

Dans son manifeste mis en ligne sur Internet peu avant les attentats qui ont fait 76 morts vendredi, Breivik explique avoir acheté du nitrate de sodium en Pologne, se disant préoccupé par une "saisie par la douane du colis". Janne Kristiansen n'a pas précisé si le signalement concernait cet achat en particulier.

Des responsables de la sécurité polonaise ont de leur côté déclaré que Breivik a acheté en Pologne une partie des composants utilisés pour fabriquer la bombe ayant explosé devant le siège du gouvernement à Oslo.

Les achats de ces produits chimiques, effectués en ligne par Anders Breivik, étaient légaux, ont-ils précisé. Pawel Bialek, chef adjoint de l'Agence de sécurité intérieure, a déclaré que ces produits chimiques, incluant notamment un engrais de synthèse, peuvent être achetés partout en Europe.

Il a ajouté que la personne ayant vendu ces produits à Anders Behring Breivik l'a apparemment fait sans savoir comment ils seraient utilisés et il est considéré seulement comme un témoin par les enquêteurs polonais.

Selon Pawel Bialek, les relations de Breivik avec la Pologne étaient limitées au "commerce" et il a aussi acheté des composants pour fabriquer sa bombe dans d'autres pays d'Europe, principalement en Norvège. "Les transactions qui ont eu lieu en Pologne étaient d'une nature marginale", a-t-il souligné. Les produits chimiques qu'il a achetés étaient "sans importance primordiale".

26/07/11

02:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

26/07/2011

Affaire DSK: l'audience du 1er août repoussée au 23 août

Décidément, le procureur Cyrus Vance Jr veut prendre son temps dans l'affaire Strauss-Kahn. Après avoir demandé le report de l'audience du 18 juillet au 1er août. Il a demandé hier le report de l'audience du 1er août au 23 août. 

Ce nouveau report confirme que le procureur a décidé de maintenir l'enquête et prendra certainement une décision le 23 août prochain pour annoncer s'il maintient ou pas les charges contre DSK. D'ici là, il devrait essayer de convoquer Tristane Banon à New York pour témoigner. 

Ce nouveau report intervient au lendemain des interviews accordées par Nafissatou Diallo à la presse américaine. La femme de chambre qui accuse DSK d'agression sexuelle à l'hôtel Sofitel a maintenu sa version des faits et a dit qu'elle voulait voir l'ancien patron du FMI en prison. 

Le 1er juillet dernier, Cyrus Vance Jr avait accepté la libération sur parole de DSK après avoir reconnu avoir des doutes quant à la crédibilité de la plaignante. De nombreux experts avaient alors estimé qu'il allait devoir prononcer un non-lieu. 

23:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

"Anders Behring Breivik, c'est le choc des civilisations à l'oeuvre"

Anders Behring Breivik, c’est le choc des civilisation à l’oeuvre
Les informations dont nous disposons sont si contradictoires et vraisemblablement si manipulées par les grands médias qu’il est très difficile d’analyser avec un certain recul l’attentat d’Oslo et le massacre d’Utoya. Ainsi, par exemple, l’assassin qu’on nous a présenté comme un chrétien fondamentaliste est en fait … un franc-maçon (membre de la loge « St-Olaf aux Trois Colonnes » de la Grand loge de Norvège, ce que son Grand Maître, Ivar Skaar, a confirmé - 1) et le militant d’extrême droite qu’il est censé être n’a jamais caché son admiration pour Winston Churchill et la résistance anti-nazie…

La situation est encore aggravée par le réveil de tous les fantasmes conspirationistes possibles et inimaginables qui font de ce drame une opération sous faux-drapeaux destinée à punir la Norvège de son soutien à la cause palestinienne (voire de son refus d’adhérer à l’Union européenne !), et d’Anders Behring Breivik une sorte de « candidat manchou ».

De ce fait, comme toujours, les médias mainstreams nous désinforment (2) et, au lieu d’expliquer quoi que ce soit, les conspirationistes nous empêchent de voir la réalité vraie, celle qui est pourtant sous nos yeux. Or celle-ci se lit sans peine dans les écrits du meutrier de masse : notre homme n’est pas un illuminé ou un déséquilibré impulsif, mais beaucoup plus simplement un militant qui a poussé jusqu’à leur aboutissement ultime les thèses d’un courant idéologique qui a connu un incontestable essor ces dernières années dans tous les pays d’Europe.

La pensée d’Anders Behring Breivik que l’on peut découvrir à la lecture de son manifeste - dense, foisonnant de notes et pour partie plagié de Ted Kaczynski - récemment mis en ligne sur Internet et intitulé « 2083, une déclaration européenne d’indépendance » nous la connaissons depuis longtemps pour l’avoir déjà lue et relue sur une multitude de blogs et sites (3). Elle est banale et commune : nous vivons un choc des civilisations, l’État hébreu est notre « ligne de front » contre le « djihadisme » et il faut impérativement que s’effectue un rapprochement de la nouvelle génération des « patriotes » avec « notre allié » Israël qui permettra, à long terme, d’« isoler le monde musulman » et de requalifier sa religion en « idéologie fasciste et impérialiste ». Il n’y a là dedans rien d’original, sinon le passage à l’acte… Un passage à l’acte qui ne fait d’ailleurs pas horreur à tout le monde puisqu’un site français de cette tendance a qualifié Breivik de « défenseur de l’Occident », de « Charles Martel » et annoncé que son exmple serait suivi.

C’est cela qui doit nous faire peur, aucune idée politique n’est neutre et tous ceux qui en formulent sont responsables des conséquences qu’elles peuvent susciter. Ceux qui, en France, au lieux de chercher des solutions politiques pour que règne la concorde entre tous, quelle que soit leur communauté d’origine, prônent une nouvelle guerre de religion, une hypothéthique croisade et une fantasmatique résistance, sont de nature à susciter demain des Anders Behring Breivik à la française et des situations aussi dramatiques et aussi inqualifiables… Une seule chose est certaine : ils ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas et s’en laver les mains !
 

notes

1 - Sur la photo qui illustre cet article, Anders Behring Breivik porte un décors (cordon) de « Passé Vénérable Maître ». Ce qui veut dire qu’il a été vénérable de sa loge. Il aurait aussi été membre de deux "hauts grades" Knight Templar et Knight Malta. ce qui signifie qu'il est entré en maçonnerie depuis au moins 10 ans.
2 - Il est ainsi sidérant de voir sur un blog lié au quotidien Le Monde l’action d’Anders Behring Breivik assimilée au terrorisme des groupes suprématistes blancs des USA sans qu’aucune comparaison ne soit faite avec le massacre d’Hébron de 1994, œuvre du militant kahaniste Baruch Goldstein, ni avec les attentats à la bombe effectués par ses camarades de parti aux USA de 1984 à 2001.
3 - "Nous partageons peut-être des valeurs convergentes mais ça n'engage pas notre responsabilité", déclare ainsi Fabrice Robert au nom du Bloc identitaire in L'Express.fr du 25/07/2011. Il est bien évident que pour ma part, je ne partage aucune valeur avec Anders Behring Breivik.

Editorial de Christian Bouchet

VOXNR - 26/07/11

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Attentats d'Oslo: des zones d'ombre...

Thedaybifore.jpg

Le jour d'avant le massacre sur l'île - (Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

http://fr.altermedia.info/general/attentat-d%e2%80%99oslo...

26/07/11

20:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Anders Behring Breivik vient d'être exclu de sa loge - Sa relation au christianisme

Olivier Truc a écrit dans Le Monde du 23 juillet que Anders Behring Breivik fut « un temps franc-maçon », comme si c’était de l’histoire ancienne. Or, on apprend via le blog maçonnique Hiram.be que, suite aux attentats, l’assassin présumé vient d’être exclu de sa loge. Soit bien après que le Parti du progrès l’ait viré (2006), ce qui n’empêche par contre pas le MRAP ou nos médias de faire l’amalgame… 

Bien que baptisé dans l’Eglise luthérienne de Norvège à l’âge de 15 ans, Anders Behring Breivik, considère dans son mémoire que le protestantisme est mort et a fait sienne « l’idéologie multiculturaliste et philo-islamique ».

 Lui que certains médias italiens et même Europe 1 en France ou Sophie de Menton sur RMC ont qualifié de « catholique » dit du Pape Benoît XVI « qu’il a abandonné le christianisme et les chrétiens européens et qu’il doit être considéré comme un pape lâche, incompétent, corrompu et illégitime », relève Massimo Introvigne dans les colonnes du média catholique italien La Bussola Quotidiana dont l’article a été traduit en français ici.

 Mais pour nos médias, l’amitié de Anders Behring Breivik pour le gestionnaire d’un des principaux sites à caractère pornographique de Norvège ou le fait qu’il ait envoyé son mémoire à Kevin Slaughter, un ministre ordonné de l’Église de Satan fondée en Californie par Anton Szandor LaVey (1930-1997) fait de lui un « chrétien fondamentaliste »

Pour les lecteurs qui comprennent l’anglais, Ezra Levant, qui présente l’émission « The Source » sur Sun News au Canada, a invité lundi Michael Coren, un catholique converti à l’âge adulte afin de faire le point sur la désinformation autour de cette affaire. L’émission est intitulée : LEFTIST MEDIA’S ‘BLOOD LIBEL’

Nouvelles de France - 26/07/11

19:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

C .D. FRIEDRICH

476px-Caspar_David_Friedrich_023.jpg

Falaises de craie sur l'île de Rügen  (vers 1818)

(Cliquez sur le tableau pour l'agrandir)

18:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Tuerie en Norvège: l'impudence du Système

De Anders Behring Breivik, auteur vendredi de l’attentat à la bombe d’Oslo (8 morts) et du carnage à l’arme automatique sur l’île d’Utoeya (68 morts) où des membres des jeunesses travaillistes étaient rassemblés, notamment pour réclamer le boycott d’Israël, les medias ont choisi de ne retenir qu’un profil particulier.

Son appartenance à la maçonnerie faisant tâche dans le décor,  elle n’a pas été mise en avant. Elle cadre mal en effet avec le scénario que l’on voit se mettre en place pour éclabousser par ricochet les opposants français à la politique d’immigration massive. Le microcosme répète en boucle que cette affaire « embarrasse » le FN qui a condamné dans un communiqué les agissements « barbares et lâches » du meurtrier.

Cet individu était paraît-il un « militant d’extrême droite », un « islamophobe », un « chrétien », un « conservateur », un « admirateur de Poutine », de « Churchill », et de « Bush », un « partisan de la théorie du Choc des civilisations »… Au terme de sa première audition par la police norvégienne, il a été rapporté qu’il se serait attaqué au parti travailliste pour « adresser un signal fort à la population », parti qu’il accuserait de favoriser par sa politique la venue massive de musulmans en Norvège.

Le secrétaire général du FN, Steeve Briois, a rappelé comme Bruno Gollnisch « qu’en 98, un élu des Verts a tué l’amant de sa femme de 42 coups de couteaux. La tuerie de Nanterre en 2002, encore un Vert. Est-ce qu’on accuse leur parti pour autant? Utoya, c’est l’œuvre d’un fou. Les Français savent très bien (que le FN) n’incite pas à ce genre d’action violente». Bruno Bilde, chef de cabinet de Marine Le Pen, a relevé tout aussi justement que le meurtrier norvégien « est présenté tantôt comme un fondamentaliste chrétien, tantôt comme un franc-maçon… Il n’y a pas de responsabilité collective» des nationaux.

Le Mrap pourtant, mais est-ce vraiment surprenant ?, n’a pas tardé à se manifester en estimant que le FN ressortait de cette mouvance politique qui entretient un « climat délétère en Europe ». Marine Le Pen a prévenu l’officine anti-nationale qu’elle pourrait être poursuivie pour diffamation.

Nos braves socialistes qui ont répété sur tous les tons au début de l’affaire DSK qu’il fallait se garder de pratiquer l’amalgame, se sont bien évidemment engouffrés dans la brèche. Dans un communiqué publié dimanche, le porte-parole du PS, Benoît Hamon a estimé, un brin lourdaud, qu’ « aucun parti d’extrême droite ne doit être banalisé ». « Si ces jeunes sont morts (sur l’île d’Utoeya, NDLR) , c’est parce qu’ils étaient socialistes. La plupart d’entre eux étaient des militants de gauche et ont été tués par un homme convaincus par les thèses d’extrême droite ». «Voilà où mène aussi l’idéologie du choc des civilisations, de l’incompatibilité des cultures, de l’impossibilité de construire des mondes au-delà de nos sociétés habituelles : à la haine, à la destruction, au terrorisme».

Invité des Quatre vérités, sur France 2, François Hollande en a rajouté une couche affirmant qu’il y avait bien selon lui une « dimension politique » au geste d’Anders Breivik. Il y a une «montée de l’extrême droite en Europe» inquiétante et « particulièrement en Europe du Nord où elle n’avait pas sa place avant » a relevé l’adversaire de Martine Aubry.

Autre candidat à la primaire du PS, Manuel Valls a voulu lui aussi être du débat, et a embrayé sur RTL en déclarant que la France n’est « pas à l’abri de ce discours de haine » et en pointant «un lien entre les discours de haine de l’extrême droite et la violence du meurtrier».

Comment en est-on arrivé là en effet ? Pour le Mouvement de la jeunesse socialiste (MJS), comme pour les tartuffes habituels, se poser cette question sans tabou et en sortant du discours ronronnant, convenu, est inconcevable. Pour preuve ils ont exigé ( !) que Marine Le Pen réagisse aux commentaires sur ce drame émanant d’un de ses conseillers et membre du Bureau politique du FN, Laurent Ozon. Le MJS a demandé à la présidente du FN de dire si « elle s’associé à cette analyse » ou « d’en tirer toutes les conséquences immédiatement ». En rétablissant la peine de mort ?

L’objet du scandale ? Laurent Ozon s’est contenté de publier sur Twitter un message factuel rappelant qu’en Norvège l’immigration avait été « multipliée par six entre 1970 et 2009 ». Contacté par Le Point et L’Express , le cadre frontiste a eu l’occasion de préciser ses propos : « Je prétends que cet acte, qui est un acte odieux, doit être analysé dans le contexte norvégien actuel » . « Ce qui m’intéresse c’est de comprendre ce qui peut motiver un acte comme celui-là. A partir du moment où l’on sait que son manifeste de 1500 pages est structuré et argumenté, il me semble utile de débattre de ses motivations et de la situation sociale en Norvège ». Il a précisé également qu’il « se (réservait) le droit de porter plainte contre le MJS » qui a réalisé des « captures tronquées de conservations privées. »

 Au sein du Mouvement national le débat ne doit pas être  confisqué et soumis au politiquement correct et Marine Le Pen a tenu à le souligner implicitement en déclarant simplement que ce message sur Twitter reflétait les idées d’une personne, pas du FN.

Enfin, citons encore pour la bonne bouche le commentaire de Jean-Yves Camus, chercheur associé à l’IRIS, que l’on a connu décidemment plus inspiré, pour lequel le communiqué de Bruno Gollnisch sur ce drame en Norvège s’explique pour des raisons platement boutiquières : « Il craint certes l’amalgame fait par certains media entre le tueur d’Oslo et les idées nationalistes. Mais surtout redoute que ses adversaires au sein du FN (sic) s’en servent pour légitimer d’autres exclusions afin d’éviter qu’un jour un adhérent connu pour ses idées radicales commette un acte violent ». Explication tordue, bien pharisienne, qui laisse supposer que le tiers des adhérents du Front qui ont voté pour le député européen au dernier congrès de Tours sont des psychopathes et des tueurs en série en puissance, dont cette « vipère lubrique » de Gollnisch couvre les agissements. Plus c’est gros, plus ça passe ?

 Reste que les membres du sérail qui n’hésitent pas de manière assez malsaine à tenter de capitaliser politiquement sur les victimes norvégiennes d’Anders Behring Breivik prennent des risques. Ils se trompent lourdement s’ils espèrent que ce sanglant épisode norvégien effacera par un coup de baguette magique l’intérêt grandissant des Français pour le programme frontiste d’inversion des flux migratoires. Et son ardente nécessité.

Blog de Bruno Gollnisch - 26/07/11

17:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

"Unabomber", le terroriste qui a inspiré le tireur d'Oslo

 

61825246-b6cc-11e0-bc2f-eb507614a439.jpg Unabomber.jpg

Anders Behring Breivik et Ted Kaczynski

(Cliquez sur la photo)

http://www.lefigaro.fr/international/2011/07/25/01003-201...

26/07/11

 

04:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Me Koubbi: "François Hollande a menti"

Maitre-DAvid-Koubbi-MAXPPP-930620_scalewidth_630.jpg

INTERVIEW E1 - L'avocat de Tristane Banon s'est exprimé lundi. Il a mis en garde les ténors du PS.

Première interview de Nafissatou Diallo à la presse, auditions de François Hollande et d'Aurélie Filippetti : l'avocat de Tristane Banon, David Koubbi a mis les choses au point lundi midi sur Europe 1. Il a notamment démonté les accusations d'instrumentalisation lancées par les ténors du PS la semaine dernière, il est également revenu sur sa rencontre à New York avec Nafissatou Diallo et son avocat Kenneth Thompson.

Le sort de Diallo "intimement lié" à celui de Banon. "Je suis allé à New York pour voir les différences et les similitudes entre les deux dossiers", a expliqué l'avocat qui a précisé : "je voulais rencontrer mademoiselle Diallo parce que son sort est intimement lié à celui de ma cliente". Interrogé sur les points communs entre les deux affaires, l'avocat s'est contenté de déclarer : "elles ont croisé le même homme".

"Troublé" par le récit de Nafissatou Diallo. Tout en insistant n'être ni "l'avocat" de Nafissatou Diallo, ni "le procureur", l'avocat de l'accusatrice française a estimé que les confidences qu'il a reçues de la part de l'ancienne femme de chambre, il y a quelques jours,à New York, étaient "de la même veine" que celles sorties dans les médias américains lundi. "C'est beaucoup moins détaillé que ce qu'elle m'a confié, mais c'est dans la même veine", a t-il relaté ajoutant que l'accusatrice de Dominique Strauss-Kahn lui avait relaté les faits présumés "d'une façon qui, humainement, (le) trouble".

Et si DSK était blanchi aux Etats-Unis ? David Koubbi a fait mine de se réjouir d'un éventuel blanchiment de l'ancien directeur du FMI par la justice new-yorkaise : "si cela a pour conséquence de le ramener en France, j'accueillerai cette nouvelle avec beaucoup de joie, parce que nos procureurs à nous ne sont pas élus".

"François Hollande a menti". David Koubbi a accusé François Hollande d'avoir menti à deux reprises. "Il a menti deux fois : une fois quand il a dit 'je n'étais au courant de rien, je ne suis pas intervenu', on le sait par son directeur de cabinet et par lui-même puisque maintenant il dit qu'il a déclaré 'allez porter plainte'. Il a menti une nouvelle fois en sortant de son audition en disant 'j'ai demandé à être entendu', c'est parfaitement faux (...) il a demandé à ce que cela aille plus vite", a t-il dénoncé. L'avocat a d'ailleurs défié l'ancien patron du PS de l'attaquer en diffamation mais s'est dit "convaincu" qu'il ne le ferait pas "car Monsieur Hollande a menti".

Les Ténors du PS mis en garde. "On m'accuse d'en faire un dossier politique, ça me fait rire", a assuré l'avocat de Tristane Banon. "Si les ténors du PS veulent arrêter d'avoir des difficultés, il faut qu'ils arrêtent de se mettre en travers de la défense dont je m'occupe", a mis en garde David Koubbi. Il a ainsi pointé Aurélie Filippetti : "elle ne se souvient pas avoit dit que DSK était un homme dangereux pour les femmes (...) or c'est dans un mail de 2003", a certifié l'avocat.

Une affaire Banon "pas si vide". L'avocat de la romancière française a ironisé sur le dossier "vide", la plainte "irrecevable" de Tristane Banon. "Je note que deux jours après, il y a eu une information judiciaire et qu'il y a déjà eu une dizaine d'auditions", s'est-il félicité.

25/07/11

03:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Norvège: le suspect s'attendait à être abattu

http://www.leparisien.fr/international/norvege-le-suspect...

+VIDEOS

25/07/11

03:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Devinettes, jeux de mots et à-peu-près

Combien font hideux + hideux + hideux ?

02:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Nafissatou Diallo: première interview télévisée

02:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)