Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1299

  • Valérie Trierweiler s'y voit déjà...

    valerie-trierweiler-10410304icykl_2041.jpg

    Valérie Massonneau, divorcée Trierweiler, est née en 1965 à Angers

    Journaliste pour Direct 8 et Paris Match, la nouvelle compagne de François Hollande se voit dans un nouveau rôle depuis les résultats de la primaire socialiste. Demain First Lady ?

    "J'apprendrais (sic) vite !" prévient-elle.Valérie Trierweiler a changé de statut dans les médias. De remplaçante de Ségolène Royal dans le coeur de François Hollande, la jounaliste passe à éventuelle future "première dame" de France. "Serait-elle déjà en campagne ?" s'interroge le Figaro Madame. Sur son compte Twitter, on sent que l'éventualité de voir son compagnon à la tête de l'Etat lui trotte dans l'esprit.

    "Pour moi, c'est lui"

    "Puisqu'on me le demande, oui j'ai voté à la primaire. Oui, pour moi, c'est lui" avait-elle lancé en quelques signes presque lyriques le 9 octobre, journée de premier tour des primaires.

    Dans l'entre deux tours, celle qui a abandonné son émission politique sur Direct 8 est encore fébrile : "Hommage à Ségolène Royal pour son ralliement sincère, désintéressé et sans ambiguïté".  Valérie Trierweiller joue l'apaisement vis-à-vis de celle qui pourrait la détester.

    Dimanche 16 octobre, à peine les votes clôturés, la journaliste tweet, en référence aux mots de François Mitterrand en 1981 "Quelle histoire ! Quelle histoire !!!"

    "Laissez-moi le temps d'apprendre"

    Celle qui a fait ses classes à Paris Match doit repenser au jour où elle suivait dans un reportage Ségolène Royal qui se rendait à la clinique, enceinte de Flora, la fille de François Hollande. Journaliste sérieuse et intelligente, femme sûre de son charme selon ceux qui la connaissent, Valérie Trierweiller possède les atouts d'une première dame moderne. Il semble que celle qui détrônera peut-être Carla Bruni Sarkozy batte désormais la campagne, prête à se perfectionner : "A mes amis journalistes et photographes, laissez moi le temps. Le temps de comprendre et d'apprendre. Mais j'apprendrais (sic) vite!" a-t-elle tweeté dans la soirée du 16 octobre, intriguante mais aisément décryptée...

    Plurielles.fr - 17/10/2011

     

     

  • Le CRIF se réjouit de la victoire de François Hollande

    hollande-socialistes-israel-500x250.jpg

    17/10/11 – 17h30
    PARIS (NOVOpress)
    – La communauté juive de France semble pleinement satisfaite de la victoire de François Hollande sur Martine Aubry.

    En effet, le Conseil Représentatif des Institutions juives de France, le CRIF, a adressé ses chaleureuses félicitations à François Hollande pour sa brillante victoire lors des élections pour la primaire du Parti Socialiste.

    Le CRIF souligne également qu’il connaît de longue date « le profond attachement de François Hollande au respect des individus dans leur diversité » et « espère qu’il fera valoir au cours de sa campagne présidentielle les sentiments d’amitié pour la communauté juive de France et de compréhension empathique vis-à-vis de l’Etat d’Israël qu’il a toujours manifestés jusqu’à maintenant. »

    Des encouragements qui résonnent comme des conseils et malmènent quelque peu la position laïciste et anti-communautariste affichée par le candidat socialiste, tout comme ils peuvent laisser planer des doutes quant à l’objectivité de sa future politique étrangère.

    Crédit photo : idf-photos via Flickr. Licence CC

    [cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.

  • Sur les primaires socialistes

     

    Communiqué de Paul-Marie Coûteaux, porte-parole de la campagne présidentielle de Marine Le Pen

    Les primaires du parti socialiste ont révélé la sclérose de notre système politique et l’abandon de l’esprit même de nos institutions.

    D’une part, un taux de participation prometteur en dit long sur l’impatience des Français à faire entendre leur voix, et leur exaspération devant le continuel déni de démocratie. Au crépuscule d’une présidence qui fut la seule, avec celle de V. Giscard d’Estaing, à ne pas juger bon de recourir au référendum, élément essentiel de notre démocratie dont il faudrait au contraire élargir l’usage, et après la gifle que M. Sarkozy a infligée à notre peuple en biffant à Lisbonne le non des Français lors du referendum de 2005, les Français veulent enfin pouvoir s’exprimer. Pour le faire, beaucoup d’électeurs qui ne sont pas socialistes ont saisi l’occasion de cette consultation -y compris parmi ceux qui s’apprêtent à voter pour Marine le Pen, notamment des souverainistes et des gaullistes séduits par la modernité des thèmes imposés par Marine Le Pen et repris à son compte par Arnaud Montebourg.

    D’autre part, l’écho qu’a reçu ce succédané de démocratie témoigne d’une déliquescence générale des principes républicains les mieux assurés. L’ouverture de mairies et de bâtiments publics au bénéfice d’élections privées a nié le principe de neutralité du service public, neutralité également oubliée par les grands médias complaisants ou complices d’une captation de l’opinion au bénéfice d’un parti, d’autant plus scandaleuse que, dans le même temps, des candidats déclarés, grands ou petits, sont pratiquement exclus des grands organes d’expression et d’information. Nié aussi le principe de citoyenneté, quand il suffit d’exhiber sa carte du PS pour voter avant l’âge légal, ou sans avoir la nationalité française à laquelle la citoyenneté reste et doit rester attachée. Nié l’esprit de nos institutions, dont le général de Gaulle a voulu qu’elles fussent dégagées du système partisan, quand tout est fait pour donner à entendre que l’élection présidentielle est un concours entre partis.

    Seule Marine le Pen, en élargissant sans cesse le rassemblement des Français sur l’unique souci de la France, en répétant qu’elle n’est pas candidate du Front National mais soutenue par lui comme par d’autres, en se présentant au suffrage des Français en femme indépendante de toute oligarchie, reste authentiquement fidèle à l’esprit d’une l’élection suprême qui justement devra rétablir l’indépendance de la nation en même temps que l’autorité, la neutralité et l’impartialité de l’État.

  • Hollande = FLN

     

    D’après Le Parisien, François Hollande, le désormais candidat du PS à la présidentielle 2012 était ce lundi matin sur le pont de Clichy pour rendre hommage aux manifestants algériens tués lors de la manifestation du 17 octobre 1961.

    Depuis dimanche soir, ce n’est plus « le favori de primaires socialistes », mais bien le candidat du PS à la présidentielle de mai prochain. François Hollande, dans ses nouveaux habits de prétendant officiel – en l’occurence un costume foncé et une chemise bleu ciel – était ce lundi matin sur le pont de Clichy. Une rose à la main, dans une symbolique très mitterrandienne.

    En ce 17 octobre, le président du conseil général de Corrèze était venu rendre hommage aux manifestants algériens du 17 octobre 1961, « une date qui pour beaucoup est date de souffrance ». Il y a cinquante ans, une répression sanglante frappait la manifestation organisée à Paris, en pleine guerre d’Algérie, par la fédération de France du FLN en faveur de l’indépendance de l’Algérie. Ce soir-là, 30.000 manifestants, dont près de 10.000 habitants de la boucle nord des Hauts-de-Seine, avaient convergé vers la capitale. Nombre d’entre eux ont été arrêtés et brutalisés au pont de Neuilly, certains mourant noyés dans la Seine.

    « Il faut que la vérité soit dite. Sans repentance, ni mise en accusation particulière, a souligné François Hollande. Reconnaître ce qui c’est produit. Aujourd’hui je le fais en tant que socialiste. Ensuite, ce sera sans doute à la République de la faire… » Cinquante après, l’Etat français n’a toujours pas reconnu sa responsabilité. Les association sont aujourd’hui nombreuses à réclamer la reconnaissance par la France d’un crime d’Etat. En présence de Sébastien Piétrasanta, le maire (PS) d’Asnières, de Gilles Catoire, le maire (PS) de Clichy, le candidat socialiste a ensuite assisté au dévoilement d’une plaque commémorative sur laquelle il est écrit : « De ce pont, et d’autres ponts de la région parisienne, des manifestants algériens furent jetés dans la Seine le 17 octobre 1961, victimes d’une répression aveugle. A leur mémoire, le 17 octobre 2011 ». Benjamin Stora, historien français, spécialiste de l’immigration algérienne présent hier, s’est félicité d’un début de reconnaissance « d’une des plus grandes tragédies française ».

  • Le premier geste fort de François Hollande: commémorer la répression du 17 octobre 1961

    PARIS (Reuters) - L'opposition de gauche a commémoré lundi le cinquantième anniversaire de la répression meurtrière d'une manifestation d'Algériens le 17 octobre 1961 à Paris, un "crime" jamais reconnu officiellement par l'Etat français.

    Le premier geste du candidat officiel du Parti socialiste à l'élection présidentielle de 2012, François Hollande, a été de jeter une rose dans la Seine depuis le pont de Clichy, en hommage aux Algériens tués cette nuit-là alors qu'ils défilaient pour réclamer l'indépendance de leur pays, déclarée en 1962.

    Le maire de Paris Bertrand Delanoë a pour sa part déposé une gerbe de fleurs à l'angle du pont Saint-Michel, en face de la préfecture de police de Paris, en compagnie de l'ambassadeur d'Algérie en France, Missoum Sbih. En 2001, il avait dévoilé une plaque commémorative au même endroit.

    "Il y a eu un crime terrible le 17 octobre 1961 à Paris, ici-même (...) cela a été fait avec soit la passivité, soit la décision des autorités politiques de la France, donc il faut savoir regarder son passé avec courage et honnêteté", a-t-il déclaré.

    Une vingtaine de manifestations sont prévues lundi dans toute la France pour commémorer la nuit du 17 octobre 1961. Dimanche, la ville de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, a renommé l'une de ses artères "Boulevard du 17 octobre 1961".

    "On peut enfin parler de choses douloureuses, on peut enfin commencer à faire le deuil sur cet événement", s'est réjoui Mehdi Lallaoui, président de l'association Au nom de la mémoire.

    "Ça témoigne d'une prise de conscience citoyenne qui participe du devoir de mémoire", a confirmé l'ambassadeur Missoum Sbih.

    Mais de nombreuses associations déplorent que 50 ans après les faits, l'Etat français n'ait toujours pas reconnu sa responsabilité dans cette répression qui aurait fait, selon les estimations, entre 48 et 300 morts.

    UNE PROPOSITION AU SÉNAT

    "Je ne demande pas la repentance, la reconnaissance, c'est tout", a dit à Reuters Mohamed Ghafir, responsable du mouvement indépendantiste algérien pour la rive gauche de Paris à l'époque.

    Pierre Tartakowsky, président de la ligue des droits de l'homme, a dit n'avoir "qu'un seul regret, c'est de constater que le gouvernement ne dit mot, et n'éclaire pas ce qui doit être éclairé".

    "On ne construit pas la démocratie (...) sur l'oubli ou sur le mensonge", a-t-il déclaré.

    Plusieurs maires socialistes de la région parisienne et Europe-Ecologie les Verts appellent ainsi l'Etat à reconnaître sa responsabilité. David Assouline, sénateur socialiste de Paris, entend présenter au Sénat une demande en ce sens.

    Une pétition a par ailleurs été signée par plus de 100 personnes, dont l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard.

    Le 17 octobre 1961, à l'appel du mouvement indépendantiste algérien, entre 20.000 et 30.000 Algériens marchent dans Paris pour protester contre le couvre-feu imposé aux travailleurs algériens par le préfet de Paris, Maurice Papon. Nombreux sont ceux qui viennent des bidonvilles de la banlieue parisienne.

    S'ensuit une répression policière d'une grande violence.

    La police aurait tiré à balles réelles et jeté des hommes dans la Seine, selon de nombreux témoignages. Environ 12.000 manifestants sont interpellés et regroupés dans des enceintes sportives, où certains auraient été torturés.

    Aujourd'hui, si les commémorations se multiplient, elles divisent encore le corps politique. Jean-Christophe Fromentin, maire de Neuilly, a ainsi rejeté la demande de six communes des Hauts-de-Seine, des Yvelines et du Val d'Oise d'organiser une cérémonie sur le pont de Neuilly.

    Edité par Yves Clarisse

    Yahoo!Actualités - 17/10/11

      1657542_gan02-620490-01-02_640x280.jpg 1961.jpg

    (Cliquez sur la photo)

  • Marseille: interdiction de la mendicité

    mendiants.jpg

    (Cliquez sur la photo)

    Sous peine d'une amende, la mendicité est à présent interdite. Un arrêté a été entériné lundi  par la municipalité de Marseille, destiné à lutter « contre les comportements portant atteinte à l'ordre public », et notamment les actes de mendicité.

    Le texte vise en particulier les actes de « sollicitation et quête », la « tranquillité et la commodité de passage ». Cet arrêté est le premier pris dans la ville dans un cadre permanent et aussi large, puisqu'il concerne tout le périmètre du centre, du Stade Vélodrome à la gare Saint-Charles en passant par le Vieux-Port.

    Signé par l'adjointe à la Sécurité Caroline Pozmentier, ce texte, qui réprime également la consommation d'alcool sur la voie publique, est destiné à fournir un cadre légal aux forces de l'ordre, qui pourront désormais verbaliser les contrevenants à hauteur de 38 euros par infraction relevée.

    "Renforcer la lutte contre le sentiment d'insécurité"

    Il y a quelques années, la ville de Marseille avait déjà pris un arrêté visant à réprimer les « comportements agressifs », notamment ceux des laveurs de vitres de voitures aux feux rouges. Un phénomène qui a pratiquement disparu dans la commune, ont constaté les observateurs.
 

    David-Olivier Reverdy, secrétaire régional du syndicat de police Alliance, s'est félicité lundi d'une telle disposition, estimant qu'elle « facilite la tâche des patrouilles de gardiens de la paix et ne peut que renforcer la lutte contre le sentiment d'insécurité qui gagne l'opinion publique ».

    Plusieurs villes de France ont déjà pris ce type de décisions, comme Nice, Montpellier ou Chartres.

    Actu France-Soir - 17/10/11

  • 16 octobre 1793, la mort d'une Reine

    Lire: http://gestadeiperfrancos.blogspot.com/2007/10/memento-domine.html

    La République est née dans le sang des rois, elle mourra dans le sang des bourreaux! 

  • Le sang de Louis XVI peut-être retrouvé à Bologne

    8137e16c-f571-11e0-a34c-422193d90c6d.jpg Louis XVI.jpg


    Une partie de la calebasse qui mentionne les circonstances dans lesquelles le sang de Louis XVI a été récupéré. Crédits photo: Davide Pettener

    Le sang proviendrait d'un mouchoir trempé dans le sang du roi mort guillotiné, retrouvé dans une petite boîte. 

     

     

    Une famille aristocratique italienne habitant Bologne possédait depuis longtemps dans ses collections une gourde (ou calebasse) portant des inscriptions gravées et plusieurs portraits des grandes figures de la Révolution française. Ces fruits, une fois vidés de leur chair, séchés et décorés, faisaient office, à l'époque comme aujourd'hui, de boîtes. L'histoire familiale rapporte que cette gourde avait abrité un mouchoir qui avait trempé dans le sang du roi Louis XVI, le jour où il fut guillotiné, le 21 janvier 1793. Une hypothèse confortée par une inscription: «Maximilien Bourdaloue le 21 janvier de cette année imbiba son mouchoir dans le sang de Louis XVI après sa décollation.»

    Les propriétaires de ce petit objet de 23 cm de haut, qui ont tenu à garder l'anonymat, l'ont confié à des biologistes espagnols et italiens afin qu'ils puissent l'expertiser. L'équipe pilotée par Carles Laluela-Fox, de l'Institut de biologie évolutive de Barcelone, est spécialisée dans les recherches génétiques. Ils ont notamment participé au décryptage du génome de Neandertal.

    Marqueurs génétiques 

    «Au début, on ne savait même pas si la substance noire à l'intérieur de la gourde était du sang humain», raconte Carles Laluela-Fox. Mais c'est ce qu'ont mis en évidence, chacun de leur côté, l'institut de Barcelone et l'université de Bologne. La fine pellicule noire desséchée contenait de l'ADN humain bien conservé, appartenant à un homme. Première indication. S'agit-il ou non d'ADN royal? La question n'a pas été tranchée mais elle pourrait l'être prochainement. Les chercheurs publient les résultats de leurs travaux dans le numéro de novembre de la revue Forensic Science International: Genetics .

     

    Une famille italienne possédait dans ses collections une calebasse portant des inscriptions gravées et plusieurs portraits des figures de la Révolution.
    Une famille italienne possédait dans ses collections une calebasse portant des inscriptions gravées et plusieurs portraits des figures de la Révolution.

     

    «Il aurait été possible de séquencer le génome de l'individu dont le sang se trouve à l'intérieur de la boîte mais cela ne nous aurait pas permis d'en savoir plus sur son identité. Nous nous sommes focalisés sur des marqueurs génétiques utilisés couramment lors des recherches médico-légales», explique Carles Laluela-Fox. D'une grande variabilité chez les humains, ces marqueurs permettent de détecter des filiations de manière très fine. «Ils sont courts et donc facilement repérables. Ils sont aussi très stables dans le temps», souligne Olivier Pascal, président de l'Institut français des empreintes génétiques.

    Gène associé aux yeux bleus 

     

    Les propriétaires de ce petit objet de 23 cm de haut, qui ont tenu à garder l'anonymat
    Les propriétaires de ce petit objet de 23 cm de haut, qui ont tenu à garder l'anonymat

     

    Certains traits retrouvés dans l'ADN sont plutôt rares dans les populations européennes. Mais, en l'absence de données génétiques recueillies sur des parents du roi, les chercheurs ne peuvent pas dire à qui appartient cet ADN. Seule indication, le gène (HERC2) est présent dans l'ADN analysé. Or, ce gène est associé aux yeux bleus, couleur des yeux de Louis XVI.

    Carles Laluela-Fox souligne que ses travaux ont suscité beaucoup d'émoi. «J'ai reçu des centaines d'e-mails, d'appels téléphoniques ou de lettres de personnes se prétendant descendants de Louis XVI. D'autres m'ont dit que les recherches auraient dû être faites en France». «C'est très bien que cette recherche n'ait pas été faite en France. La recherche doit être internationale et dépassionnée. De toute façon nous n'aurions pas fait mieux, même si on reste un peu sur sa faim», estime Philippe Charlier.

     


     

    Des indices dans le coeur de Louis XVII

    «Pour prouver que le sang présent dans la gourde appartient à Louis XVI, il faudrait extraire des échantillons du cœur de Louis XVII, son fils, déposé à la basilique Saint-Denis, et comparer les deux chromosomes Y (chromosomes sexuels masculins)», concluent les chercheurs espagnols et italiens. Pour Jean-Jacques Cassiman, ce n'est pas forcément la bonne piste. «Nous n'avons pas pu mettre en évidence l'ADN nucléaire, où se trouve le chromosome Y, dans le cœur de Louis XVII», explique au Figaro le chercheur de l'université de Louvain. Il a donc choisi de comparer l'ADN mitochondrial (transmis par les mères) de Marie-Antoinette et Louis XVII. C'est ainsi qu'il a pu confirmer leur filiation. Une voie prometteuse. «Je travaille actuellement sur les restes de la jambe de la mère de Louis XVI et je vais entrer en contact avec Carles Lalueza-Fox pour comparer l'ADN mitochondrial», confie le légiste Philippe Charlier.

    Le Figaro - 14/10/11

  • Protectionnisme: ce que souhaite le peuple...

    Il n’y a pas qu’en France que le protectionnisme est au centre des débats. L’Express  rapportait il y a deux jours qu’en cette période  pré-électorale aux  Etats-Unis,  « le Sénat vient de voter le Currency exchange Rate Oversight Reform Act, qui autorisera l’administration américaine à imposer des taxes compensatoires sur les produits importés de pays sous-évaluant leur monnaie, comme la Chine. » « Des parlementaires américains affirment que la devise chinoise est sous-évaluée de l’ordre de 40%, ce qui donne aux producteurs chinois un avantage inégal sur les marchés internationaux et conduit à la destruction d’emplois aux Etats-Unis. ».

    Le  Figaro   indiquait aujourd’hui que « le premier ministre chinois Wen Jiabao s’est dit inquiet  d’un protectionnisme en forte progression dans le monde, »  notamment estime-t-il, «  à cause d’un usage abusif des mesures anti-dumping.» 

    Et le quotidien de préciser que Pékin s’est inquiété du projet de loi américain cité plus haut, à l’heure où « les Etats-Unis accusent un déficit commercial abyssal avec la Chine, qui a atteint le niveau record de 29 milliards de dollars pour le seul mois d’août. »

     Si l’Europe de Bruxelles est la seule zone économique au monde à refuser de se protéger réellement  des conséquences néfastes  de la mondialisation, les peuples de l’UE sont, sur ce point là également, en profond décalage avec leurs « élites ».

    A commencer par nos compatriotes, comme le confirme le dernier sondage  l’institut CSA pour le quotidien économique Les Echos publié ce vendredi. A la question de savoir  s’ils sont favorables au « protectionnisme » définie ici comme « une augmentation des droits de douane sur les produits importés », 39% des personnes interrogées y sont « plutôt favorables », 15% y sont « tout à fait favorables », soit un total de 54% d’opinions positives. A l’inverse, 27% sont « plutôt opposées » à cette solution et 14% « tout à fait opposées ». 5% ne se prononcent pas.

    Selon le CSA, les sympathisants de droite (61%) sont les plus nombreux à défendre cette option, suivis des sympathisants de gauche (57%), de ceux du FN (53%) et du MoDem (45%).

    Un sondage qui confirme toute la légitimité de la candidature de Marine Le Pen en 2012, a fortiori au moment où Arnaud Montebourg, éliminé de la finale de la primaire du PS , vient d’indiquer qu’ « à titre personnel » il voterait en faveur de François Hollande. Ce dernier s’était signalé dans son refus du  protectionnisme, peu ou prou comme sa rivale Martine Aubry d’ailleurs, en utilisant notamment l’argument aberrant  selon lequel celui-ci serait un acte de « non solidarité » avec les pays du sud, notamment africains…

    Ce tropisme internationaliste du PS, se retrouve d’ailleurs logiquement au sein du groupe socialiste au Parlement européen. Interrogée ce matin sui I-télé par Christophe Barbier, Marine Le Pen a relevé que dans cette enceinte, les amis de Mme Aubry, Hollande, Montebourg et consorts s’opposent farouchement à toutes mesures protectionnistes, à l’instar d’ailleurs d’autres apparatchiks socialo-bruxellois comme Jean-Claude Trichet ou José Manuel Barroso. Une duplicité que Bruno Gollnisch a souvent relevé, tant il est vrai que dans ce domaine là  aussi, et la diversion  Montebourg n’y change rien,  il n’y a aucune différence de nature et de projet entre la droite mondialiste et une gauche nageant dans les mêmes eaux.

     Blog de Bruno Gollnisch - 14/10/11

  • Gennevilliers: un conducteur de bus aspergé d'essence

    Un conducteur de bus a été agressé samedi soir dans une cité sensible de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) par deux hommes aux visages masqués qui l’ont aspergé d’essence et ont tenté d’enflammer le liquide sans y parvenir, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

    Les faits se sont déroulés vers 21 heures. Alors que le conducteur de bus de la ligne 235 avait stoppé à un arrêt de bus situé au cœur de la cité sensible du Luth, deux hommes, le visage masqué, ont « jeté un liquide inflammable, sans doute de l’essence, à l’intérieur du bus et l’ont enflammé », a-t-on appris de la préfecture.

     

    "Il a glissé sur le liquide"

    « Le conducteur a réagi immédiatement en arrêtant l’incendie, qui n’a fait que peu de dégâts, à l’avant du bus », selon la même source. Mais quand « le conducteur du bus a voulu sortir du véhicule, il a glissé sur le liquide et une fois à terre, les individus l’ont aspergé avec ce qui restait du produit, et ont tenté de l’enflammer sans y parvenir », toujours de même source. Les agresseurs ont ensuite pris la fuite. « Il n’y a pas de blessé, ni côté conducteur, ni côté passagers », selon la RATP. Les lignes de bus desservant la cité du Luth ont été déviées pendant la soirée, a-t-on appris auprès de la préfecture. L’enquête a été confiée à la sûreté territoriale des Hauts-de-Seine.

    Plusieurs incidents ont déjà eu lieu dans les transports desservant les villes voisines d’Asnières et de Gennevilliers, en particulier dans la zone limitrophe aux deux communes, régulièrement en proie à des sursauts de violence. Début août, cinq agents de la RATP avaient été blessés dans une altercation avec des jeunes habitants d’Asnières (Hauts-de-Seine) causée par un problème de circulation qui avait dégénéré. Le trafic de trois lignes de bus desservant Asnières avait été interrompu le temps d’une soirée.

    Actu France-Soir - 16/10/11

  • Perpignan - Coup de gueule d'une Française

     

    Libres propos recueillis et mis en forme par Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, conseillère régionale Languedoc Roussillon et Secrétaire départementale du FN 66

    Une fois de plus, les faits donnent raison aux affirmations de Marine Le Pen quant au port du voile intégral dans les lieux où il n’a pas droit de cité.
    Il y a quelques jours, en faisant mes courses à « Leclerc de Perpignan », j’ai constaté à ma grande surprise qu’une dame d’origine maghrébine, circulait entre les rayons, vêtue d’une burqa complète.
    Je l’ai d’abord prise en photo pour appuyer ultérieurement mes dires et je me suis adressée à une caissière en lui faisant remarquer qu’elle devrait mettre en application les termes de la loi concernant le port du voile intégral dans certains lieux.
    Après qu’elle a refusé de faire quoi que ce soit, je me suis adressée successivement au vigile de service puis au responsable du magasin. Ce dernier a refusé d’intervenir, m’a signifié une fin de non-recevoir et m’a bien spécifié que le magasin est un lieu privé et qu’il avait le droit d’accueillir des personnes en burqa ! Appel ensuite a été fait par mes soins aux policiers qui ont refusé de se déranger !
    Il est vrai que les réunions de prière sont interdites sur la voie publique et l’on a contourné l’obstacle en occupant les trottoirs lors de la prière du vendredi.
    Pourquoi voter des lois dont l’on sait à l’avance qu’elles ne seront jamais appliquées ?

    On oublie complètement ou l’on fait semblant d’oublier que les chrétiens sont allègrement massacrés en pays musulman et que les églises chrétiennes sont brûlées.


    Mon histoire de la burqa dans un magasin de Perpignan semble bien banale à côté de la provocation des prières de rue servant uniquement à mesurer notre volonté de résistance à l’intégrisme soumettant les musulmanes à un véritable régime de terreur.
    Il n’y a pas deux sortes d’islam comme nos politiciens pourris tentent de nous le faire croire mais un seul islam, ce que nous risquons d’apprendre à nos dépens.

    Si Marine n’avait dit qu’une seule vérité, ce serait celle-là.

    Vive Marine 2012 !

  • Circoncision infantile et traumatisme

    Ajoutée par le 18 mars 2011

    David Chamberlain, Docteur en philosophie membre de "Association for Pre and Perinatal Psychology and Health" et James W. Prescott, également Docteur en philosophie, parlent du traumatisme lié à la circoncision infantile.

    ---

    Le saviez-vous ?

    Le prépuce est une peau unique qui joue un rôle important dans la sexualité de l'homme et se voit irrémédiablement perdue lors de la circoncision.
    Le prépuce est construit comme les lèvres, par une double couche. D'un côté, il y a la peau, vers l'extérieur, de l'autre une muqueuse. Cette partie interne est plus solide qu'elle n'en a l'air : elle résiste sans problème aux fréquentes frictions que le décalottage et le recalottage - le glissement du prépuce sur la verge - entraînent. La muqueuse est également imperméable, pour résister à l'humidité.

    Enfin, le prépuce comporte une fine couche de muscles, à l'intérieur de la peau, comme le scrotum, la membrane qui entoure les testicules. Ces muscles jouent un rôle sur le plan sexuel.

    Le prépuce est également doté d'un tissu sexuel très particulier, que l'on appelle la "bande striée" (ridged band en anglais). Il s'agit d'un tissu composé de nervures, cachées à l'intérieur du prépuce. De nombreux nerfs rendent cette zone particulièrement sensible, c'est pourquoi elle est essentielle dans la sexualité.

    ---

    Le saviez-vous ?

    Aux Etats-Unis, le taux de circoncision est passé de 80% il y a 30 ans à moins de 33% en 2009 ! De plus en plus d'Américains s'informent sur cette pratique et décident de s'y opposer.

    Pour plus d'informations, une liste de lien non exhaustive :

    http://www.intactamerica.org/
    http://www.thewholenetwork.org/
    http://circumcision.org/
    http://www.savingpenises.org/

    ---

    Le saviez-vous ?

    Il existe de plus en plus de juifs qui bien que croyants ne souhaitent pas voir leur enfant circoncis, ils se tournent alors vers une cérémonie alternative : voir Brit B'li Milah.

    Pour de plus amples informations, une liste de liens non exhaustive :

    http://www.jewishcircumcision.org/
    http://www.beyondthebris.com/
    http://www.circumstitions.com/Jewish-shalom.html
    http://www.jewsagainstcircumcision.org/

    De même, de plus en plus de musulmans rejettent cette pratique, voir par exemple :

    http://www.quranicpath.com/misconceptions/circumcision.html
    http://www.facebook.com/group.php?gid=37736989287

    ---

    Partout à travers le monde, quelles que soient nos origines, cultures, religions... mais simplement en tant qu'êtres humains : respectons le droit à l'intégrité physique de nos enfants !

    Qu'ils soient filles ou garçons, laissons les grandir et vivre avec un sexe intact ! Il n'existe aucune bonne raison pour les priver d'une partie de LEUR corps !

    Rejetons la circoncision et toutes les formes de mutilations sexuelles !

     

  • Une statue de la Vierge piétinée à Rome

     

    Une manifestation d’extrême-gauche a dégénéré samedi à Rome. Alors qu’elle était censée se terminer place Saint-Jean-de-Latran, le défilé a continué, entrecoupé d’incendies de voiture et d’actes christianophobes. Une statue de la Vierge, volée dans une chapelle de l’église Saint Marcellin et Saint Pierre, a été jetée à terre avant d’être piétinée par les manifestants.

    Nouvelles de France

     

  • Devinettes, jeux de mots et à-peu-près

    Prenez un socialiste et un écologiste et mettez-les à côté l'un de l'autre. 

    Leur réunion doit vous évoquer le titre d'un roman peu connu d'un célèbre écrivain français.

    Quel est le nom de cet écrivain et quel est ce roman?

     

  • La "note" financière française va être abaissée

     Le ministre des finances belge, Didier Reynders, a accordé un entretien à L’Echo, le 14 octobre, dans lequel il explique que le gouvernement français fait tout pour empêcher que la note AAA soit abaissée avant la présidentielle de 2012.

    L’entretien porte sur le démantèlement de Dexia, cette banque qui finance les collectivités locales à des taux délirants. A la question posée « Y a-t-il eu des résistances des Français ? », Reynders répond, un peu bêtement : « Ils ont eu beaucoup de résistants durant la Deuxième guerre, mais dans le dossier Dexia, ils ont collaboré, même si les intérêts n’étaient pas toujours identiques. J’étais prêt à maintenir la clé de répartition des garanties de 2008, 60 % pour la Belgique. Eux craignaient de mettre leur rating [note financière NDCI] en danger s’ils assumaient trop de garanties. Ils veulent absolument éviter une révision de leur rating en pleine campagne présidentielle. Pour nous, la priorité était de sécuriser Dexia Banque Belgique, et de ne pas la payer trop cher, pour rester en dessous des 3 % de déficit. »

    La présidentielle arrive et il est donc nécessaire pour la clique sarközyste de mettre la poussière sous le tapis, mentant aux Français sur la réalité économique et financière de peur de perdre les élections… Car, quoi qu’il arrive à présent, il est certain que la note de la France sera abaissée, et que les taux augmenteront de fait !

    Contre-info.com - 16/10/11

  • Des terroristes algériens assignés en France avec notre argent

     Selon France 24, des islamo-terroristes internationaux de la « filière tchétchène » sont sortis de prison pour être assignés à résidence… à Aiguebelle dans les Alpes. Ces hommes, arrêtés en 2002, font partie du même clan pro-tchétchène qui aurait tenté de perpétrer un attentat contre l’ambassade de Russie à Paris. Ils sont logés et nourris avec l’argent du contribuable français, sans limite de temps et à raison de 600.000 euros par an. Anciens combattants des maquis islamistes d’Algérie, le gouvernement de Sarkozy-Fillon les protègerait du courroux de la sécurité militaire algérienne...

    NPI - 16/10/11

     

  • Communiqué de la diplomatie iranienne en réaction aux allégations de Washington

     
    Le communiqué de la diplomatie iranienne, en  réaction aux allégations de Washington

    IRIB- La diplomatie iranienne a réagi, dans un communiqué, aux allégations des autorités américaines concernant le présumé complot terroriste, à Washington.

     

     

    Le ministère iranien des Affaires Étrangères, en évoquant, dans ce communiqué, les allégations du Procureur général des États-Unis concernant l'implication d'un Iranien dans le plan de l'assassinat de l'ambassadeur saoudien à Washington, a souligné que la personne arrêtée, qui réside aux États-Unis depuis au moins 16 ans, n'a aucun rapport avec les organes gouvernementaux iraniens.

    La diplomatie iranienne, en mettant l'accent, également, sur les principes immuables de la politique étrangère de la RII, a précisé que la stratégie de Téhéran envers le monde de l'Islam et les pays arabes, et, notamment, les pays voisins, dont l'Arabie saoudite, repose sur la paix, la fraternité, la coopération tous azimuts, dans l'objectif d'asseoir la stabilité et la sécurité collectives et le bonheur des citoyens, dans les régions névralgiques du Moyen-Orient et du golfe Persique.
     
    16/10/11
  • Nucléaire iranien: les USA font pression sur l'AIEA

    Le président américain Barack Obama pousse l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à révéler de nouvelles informations qui montreraient que l'Iran travaille activement sur des armes nucléaires, rapportait dimanche le New York Times.

    L'administration Obama a pris cette initiative suite à l'annonce cette semaine par la justice américaine de l'existence d'un complot présumé pour assassiner l'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, avec l'inculpation de deux ressortissants iraniens. Les Etats-Unis souhaiteraient que l'AIEA publient des informations qui, sans évoquer directement une arme nucléaire, concernent des travaux sur un système de mise à feu, selon le New York Times.

    Ces révélations mettraient les autorités iraniennes devant le fait accompli et les forceraient à fournir des réponses sur son programme nucléaire controversé, poursuit le quotidien américain.
    L'AIEA va publier en novembre un nouveau rapport sur l'Iran, susceptible d'étayer davantage les soupçons sur un caractère militaire du programme nucléaire de Téhéran, ont indiqué vendredi des sources diplomatiques.

    Le JDD - 16/10/11