Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2011

Le corps de Ben Laden serait immergé en mer

Le corps du terroriste numéro un, Oussama Ben Laden, abattu dimanche au Pakistan par les militaires américains, a été immergé en mer, a annoncé lundi la chaîne de télévision américaine CNN.

Selon la chaîne, les autorités américaines ont décidé d'inhumer Ben Laden en conformité avec la tradition musulmane, dans les délais les plus brefs après sa mort. Parallèlement, elles ont décidé de ne pas enterrer son corps afin de ne pas créer un lieu de pèlerinage.

Toutefois, il s'agit d'une information non officielle, le président Obama ayant seulement annoncé que la dépouille du terroriste se trouvait entre les mains des services spéciaux américains, sans préciser l'endroit exact.

La chaîne de télévision Fox News a supposé auparavant que le terroriste pourrait être enterré en Arabie Saoudite, son corps se trouvant dans une base américaine en Afghanistan.

Actuellement, les autorités américaines redoutent des "représailles" d'Al-Qaïda suite à la mort de son chef. Le Département d'Etat a déjà exhorté les Américains se trouvant à l'étranger à faire preuve de prudence et de vigilance maximales.

Washington - RIA  Novosti - 02/05/2011

18:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Immigration tunisienne: Zemmour contre Domenach

17:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Washington dit avoir tué Ben Laden

 

Washington a annoncé ce matin très tôt, heure de Paris, que celui qu’il définit comme l’ennemi public numéro 1, Oussama Ben Laden, a été tué non loin d’Islamabad, la capitale du Pakistan, à l’occasion d’une opération commando menée par les Etats-Unis, hier. Toujours selon les médias US et la Maison blanche, son corps serait aux mains des autorités américaines.

C’est une traque de 10 ans qui s’achève. Ben Laden était l’homme qui avait été mis en avant par les stratèges américains, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, notamment, pour justifier toutes les « interventions » armées contre l’Asie centrale et le Proche et le Moyen Orient, entrainant guerres, instabilités géopolitiques et un enchainement de violences, de destructions et de déséquilibres géopolitiques sans précédent, jusqu’aux « révolutions arabes » d’aujourd’hui. Par exemple, c’est au nom de la guerre menée contre Oussama Ben Laden, contre le « terrorisme », que l’invasion de l’Irak de Saddam Hussein et la destruction du régime bassiste, laïque et anti-islamiste, a été réalisée par Washington et ses alliés en 2003.

Mêlant manipulations et désinformations, les Etats-Unis et leurs alliés présentaient Oussama Ben Laden comme étant à la tête d’une nébuleuse, baptisée Al-Qaïda, sans pour autant en avoir un jour défini les contours avec exactitude et rigueur. Ben Laden fut, dans les faits, l’excuse toute trouvée pour l’hyper-puissance US, pour remodeler à sa façon une partie du monde, selon ses volontés et au seul profit de ses multinationales.

Alors que le président Barack Obama devait justifier son acte de naissance il y a peu, humiliation suprême, le voilà comme pouvant se présenter désormais non seulement comme le chef de la nation américaine, mais comme le leader de cette croisade occidentaliste entamée par son prédécesseur Georges W. Bush. C’est un excellent coup de pub pour l’administration US en direction d’une certaine opinion publique occidentale, la plus crédule, la plus dépourvue du moindre esprit critique, la plus bovine.

Néanmoins, ce n’est pas la première fois que l’on annonce la mort de Ben Laden : selon certaines informations occidentales, il aurait été tué par un bombardement américain fin 2001 dans les montagnes de Tora Bora, dans l’est afghan.

Ancien combattant dans la guerre contre l’occupation soviétique en Afghanistan, alors allié des USA, Ben Laden était un pion essentiel du jeu obscur qu’à toujours mené l’Amérique en direction de l’islamisme. On avait même évoqué son nom à l’occasion des guerres balkaniques des années 1990, Al-Qaïda ayant eu des contacts partiels avec l’UCK, les terroristes albano-mafieux qui ont fait main-basse sur le Kosovo, berceau de la Serbie, avec l’appui occidental. Mais il était devenu gênant… Il était depuis présenté comme le « cerveau » des attentats du 11 septembre 2001, et à l’origine d’une série d’attaques contre des objectifs US en Afrique et au Moyen Orient dans les années 1990.

Rien ne dit que sa mort, si elle est effectivement confirmée par des sources indépendantes, ne mette fin aux violences et à l’instabilité engendrées par l’interventionnisme US tous azimuts depuis une décennie. Al-Qaïda a toujours été un mythe, un label et tout au plus une franchise dans le terrorisme islamiste, et la myriade de réseaux et cellules qui se réclamaient jusqu’alors de Ben Laden et de sa structure fantomatique sont toujours très actifs. Leur présence au sein des insurgés libyens n’est un exemple parmi d’autres. Aujourd’hui comme hier, Washington et ses alliés les soutiennent et les arment

Nations Presse Info - 02/05/11

17:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

01/05/2011

Défilé du 1er Mai: la stratégie de Marine Le Pen

22:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Lampedusa: l'invasion a repris, 3000 clandestins en 24 heures!

01/05/2011 – 19h45
LAMPEDUSA (NOVOPress) –
Lampedusa avait connu une semaine d’accalmie dans l’invasion, au point que le maire, Dino De Rubeis, avait réclamé mardi dernier le départ des militaires de l’île : «L’urgence migratoire est désormais terminée. Il n’y a plus à présent que 27 migrants. Mais, pour faire décoller le tourisme, il est nécessaire de démilitariser l’île». La ministre du tourisme, Michela Brambilla, avait de son côté, conformément à une promesse de Silvio Berlusconi, lancé une campagne publicitaire à la télévision pour inciter les Italiens à passer leurs vacances à Lampedusa. Les débarquements de clandestins, avait dit la ministre «sont un chapitre clos : nous pouvons assurer que Lampedusa est une destination d’excellence, pour ses beautés naturelles, artistiques et culturelles». Les spots télévisés « Lampedusa, une île à découvrir, un monde d’émotions » ont commencé à être diffusés vendredi, vidéo touristique ci-dessus.

L’invasion a repris juste à ce moment. On se perd dans les chiffres, tant les arrivées se succèdent sans arrêt. Vendredi matin, on en était à quatre débarquements en 24 heures, pour un total de 1200 clandestins, dont 612 au milieu de la nuit de jeudi à vendredi. En dehors de 77 Tunisiens, débarqués dans la soirée de jeudi, tous ces clandestins venaient d’Afrique subsharienne. 288 sont arrivés à l’aube du vendredi. 500 autres ont été secourus de leur côté au large de Lampedusa et transférés directement sur le navire « Flaminia », qui est en rade afin de pouvoir transférer les immigrés sur le continent.

On comptait, comme de juste, plusieurs femmes enceintes, dont l’une au huitième mois de grossesse, qui ont été transportées en hélicoptère à l’hôpital Cervello de Palerme.

Deux nouveaux bateaux sont arrivés dans la nuit de vendredi à samedi, tous deux en provenance de Libye. L’un, avec 360 clandestins, a débarqué sur la plage, l’autre, qui en transportait 715, a été secouru en mer à une dizaine de milles de l’île, et ses passagers ont été directement transférés sur la « Flaminia ».

Dans les premières heures de dimanche est arrivé encore un bateau parti de Libye, qui avait lancé un SOS la veille, alors qu’il se trouvait dans les eaux territoriales maltaises. Les immigrés avaient appelé avec un téléphone satellitaire en expliquant que leur bateau prenait l’eau. Le autorités maltaises avaient fait savoir qu’elles ne pouvaient intervenir, la mer étant trop mauvaise, et ce sont trois vedettes de la Garde côtière italienne qui se sont chargées de secourir le bateau. Il contenait 461 passagers, dont 44 femmes et six enfants. Traité d’assassin par la gauche pour n’avoir pu empêcher un bateau de clandestins de faire naufrage, le 6 avril dernier, le ministre de l’Intérieur Roberto Maroni fait tous ses efforts pour que les clandestins arrivent désormais à bon port.

La situation à Lampedusa est redevenue très difficile. Plus de 1200 immigrés se trouvent actuellement sur l’île, et beaucoup ont dû passer la nuit à l’air libre, dans la cour du Centre d’accueil. La partie résidentielle de celui-ci, en effet, abrite environ 90 Tunisiens en attente d’être rapatriés, et les forces de l’ordre préfèrent ne pas mélanger ceux-ci aux réfugiés, pour prévenir des désordres ainsi que le risque d’évasions. Cette décision a suscité les protestations du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés qui, par l’intermédiaire de son porte-parole, Laura Boldrini, a exigé qu’une solution soit trouvée au plus vite, pour assurer le confort de tous.

Aux dernières nouvelles, 298 immigrés viennent encore d’arriver, et 300 autres, à la dérive à une quinzaine de milles de l’île, sont en train d’être secourus.
« En un jour, a déclaré Maroni, ce sont 3000 réfugiés qui sont arrivés de Libye. Si cela continue ainsi, ma prévision de 50 mille arrivées se réalisera ». Le ministre a tenu à souligner qu’il s’agissait désormais de réfugiés fuyant une guerre lesquels « ne peuvent être renvoyés tant qu’il y a la guerre en Libye, et la règle européenne est que, si les réfugiés arrivent dans un pays, ils doivent rester là ».

 

Dans une déclaration précédente, vendredi, Maroni avait fait le lien avec la décision de Berlusconi, à laquelle s’oppose la Ligue du Nord, de participer aux bombardements de l’OTAN sur la Libye. « Hier les bombardements italiens ont commencé, aujourd’hui 800 réfugiés sont arrivés de Libye. Bombes égalent clandestins. »

Le spot télévisé du gouvernement italien déclare : « Lampedusa : découvre ton Italie magique ! »
« Lampedusa : découvre le monde réel ! », voilà ce qu’il faudrait plutôt dire à tous les Européens.

NOVOPRESS - 01/05/11


 

21:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Libye: un crime de guerre de l'OTAN

01/05/11

20:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Crash du vol Rio-Paris: une des deux boîtes noires repêchée

Une des deux boîtes noires de l'Airbus A330 d'Air France, qui s'était abîmé en mer au large du Brésil le 1er juin 2009, a été repêchée dimanche, a annoncé le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).

La catastrophe avait fait 228 morts.
 

Source LParisien.fr  - 01/05/11

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Libye: un fils et trois petits-enfants de Khadafi tués par un raid de l'OTAN

Le plus jeune fils du leader libyen Mouammar Kadhafi, Saif al-Arab Kadhafi, ainsi que trois de ses petits-enfants, ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche au cours d'une frappe aérienne de l'Otan, à laquelle le leader libyen aurait échappé de peu, a annoncé un porte-parole du régime à Tripoli.

"La maison de Saif al-Arab Mouammar Kadhafi, le plus jeune des enfants du Guide (ndlr: Mouammar Kadhafi), a été attaquée avec de puissants moyens. Le Guide et sa femme étaient dans la maison avec des amis et des proches" et est "sain et sauf", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Moussa Ibrahim, lors d'une conférence de presse.

"L'attaque a provoqué la mort en martyr du frère Saif al-Arab et celle de trois des petits-enfants du Guide", a ajouté le porte-parole. Saif al-Arab était âgé de 29 ans, a-t-il ajouté. Il était le plus jeune des six fils du dirigeant libyen et n'occupait pas de poste officiel connu. Mouammar Kadhafi avait déjà perdu une fille adoptive en 1986 lors d'un bombardement américain à Tripoli.

"Le Guide lui-même est en bonne santé. Il n'a pas été blessé. Sa femme est également en bonne santé et n'a pas non plus été blessée, mais d'autres personnes l'ont été", a-t-il assuré. "Il s'agissait d'une opération visant à assassiner directement le dirigeant de ce pays", a-t-il accusé.

Le porte-parole avait accompagné au préalable la presse sur les lieux d'une habitation bombardée à Tripoli. Au vu de l'ampleur des destructions, il semblait peu vraisemblable qu'il puisse y avoir eu des survivants. A Bruxelles, l'Otan a confirmé peu après avoir mené des frappes dans ce secteur de Tripoli, mais pas la mort du fils Kadhafi, assurant ne pas viser des individus.

"Samedi soir, trois explosions avaient été entendues à Tripoli en provenance du secteur de Bab al-Aziziya, qui abrite le complexe de M. Kadhafi, après un survol d'avions de l'Otan.

Mouammar Kadhafi avait répété samedi dans la journée qu'il ne renoncerait pas au pouvoir, alors que l'Otan a rejeté son appel à négocier pour mettre fin au conflit qui ensanglante la Libye depuis près de trois mois.

01/05/11

19:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Lampedusa: plus de 2000 clandestins ont débarqué samedi 30 avril

18:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Louis Aliot sur Europe1 ce matin


"Nous avons été victimes de... par Europe1fr

01/05/11

17:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Défilé du 1er Mai: discours de Marine Le Pen

46738_1483596421661_1586383609_1130871_8315898_n-300x221.jpg MLP.jpg

C’est devant une assistance venue nombreuse que Marine Le Pen tenait dimanche midi un discours à l’issue du traditionnel défilé du 1er Mai, en l’honneur de Jeanne d’Arc et des travailleurs.

Mesdames, Messieurs, mes chers compatriotes,

Qu’il me soit permis de vous dire combien votre présence nombreuse, joyeuse et fraternelle me touche.

Merci à ceux qui accompagnent cette tradition, qui nous permet de nous retrouver tous les ans pour la commémoration d’une merveilleuse et incomparable figure de notre histoire nationale qu’est Jeanne d’Arc.

Bienvenue à tous ceux, très nombreux je le sais, qui nous rejoignent pour la première fois à ce rendez-vous printanier et qui je l’espère auront constaté la chaleur de l’amitié qui nous unit. Un salut amical à tous les téléspectateurs et tout particulièrement à nos sympathisants qui, grâce aux bienfaits de la retransmission télévisée de ce discours, nous font l’honneur de nous écouter.

Une pensée pour nos compatriotes d’outre-mer, et particulièrement pour nos amis martiniquais éprouvés par de graves inondations, qu’ils sachent que loin de nos yeux ils restent toujours près de nos cœurs.

Lire la suite de cet article »

Nations Presse Info - 01/05/11

17:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Premier défilé du 1er Mai pour Marine Le Pen

 

 

17:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Joyeux 1er Mai !

medium_muguet8.jpg

La Tradition est semence de vie

03:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Chroniques de Gaza 2001-2011

30 avril 2011

02:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Israël lance une campagne internationale contre l'accord Fatah-Hamas

http://fr.ejpress.org/article/40504

30 avril 2011

02:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

"Le siècle des Identitaires"

01:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Génétique: Marseille renoue avec ses racines grecques

La légende de la fondation de Marseille, il y 2600 ans par des Grecs d’Asie Mineure, se liraient … dans les gènes des Provençaux !

C’est ce que révèle une étude menée par l’université de Stanford (Californie) et l’établissement français du Sang (EFS).
La ville aurai été fondé après que Gyptis (princesse ligure) eut épousé Protis, chef des navigateurs grecs passage.
Ces derniers venaient de la petite ville de Phocée sur la côte ouest de l’Anatolie. […]
En examinant le chromosome Y de prés de 400 Provençaux considéré comme « de souche », les chercheurs ont découvert le marqueur appelé E-V13, typique des populations grecques et plus particulièrement de celles originaires de ville turque de Foça l’antique Phocée. […]
La colonie formée à l’origine de 1 500 Grecs, aurait rapidement grossi pour atteindre 5 000 individus soit prés de 10 % de la population de la région […]
L’étude montre que 17 % des Provençaux étudiés portent encore la trace génétique de leur lointain ancêtre grec.
Vers 560 avant notre ère, les Massaliote fondent une nouvelle colonie en Corse, Alalia, l’actuelle Alaria […] « l’empreinte des Phocéens y est encore présente ajoute J Chiaroni (EFS), car cette région présente la fréquence la plus élevée du marqueur E-V13 de toute la Corse »Puis viendront Nice, Hyères ou Monaco, et en remontant le Rhône, Avignon.
L’héritage le plus précieux et le plus visible de cette colonisation grecque dans la région restant la culture de la vigne et de l’olivier.

Source Sciences et Avenir
N° 771 Mai 2011 page 40

Blog de Stéphane Ravier

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Diminution du taux de remboursement des médicaments

30/04/11 – 16h30
PARIS (NOVOpress) –
Le contribuable français est à nouveau pénalisé par la politique gouvernementale en termes de santé. Dans la chimérique perspective de renflouer les caisses de la Sécu, les hommes politiques n’ont pas trouvé mieux que de rogner une nouvelle fois sur le pouvoir d’achat des travailleurs. Confondant de banalité mais la pilule risque d’être dure à avaler pour nos concitoyens déjà noyés par une importante fiscalité.

En cause, une diminution du taux de remboursement des 1 219 médicaments à vignette bleue qui passera de 35% à 30%. Parmi les thérapeutiques concernés, les patients retrouveront des noms bien connus tels que le Voltarène, le Zyrtec ou encore l’Advil.

En parallèle, le remboursement des dispositifs médicaux (pansements, seringues, prothèses, implants, etc.) baissera lui aussi de 5 % (60 % au lieu de 65 %).

Ce nouveau dispositif en vigueur à partir du 2 mai prochain est d’autant plus contraignant pour le porte-monnaie qu’il n’est pas certain que les mutuelles comblent le reste à charge. L’objectif du gouvernement est de réaliser une économie de 95 millions d’euros à l’Assurance Maladie.

Chiffre étonnant que ces 95 millions…

Effectivement, 95 millions c’est six fois moins que le budget 2010 consacré à l’AME ou Aide Médicale d’Etat qui s’élevait en 2010  au bas mot à 588 millions d’euros soit 13% de plus qu’en 2009. Pour rappel l’AME représente 30% du budget total du ministère de la santé selon Roselyne Bachelot.  Cette mesure « humaniste » créée en 2000 sur le dos de la générosité des travailleurs français par les Aubry, Kouchner et consorts permet une prise en charge totale des soins de santé des immigrés clandestins.

Pour Claude Goasguen, l’AME se distingue par ses dérives budgétaires avec un «  budget alloué à l’AME (qui) est passé de 47 millions d’euros en 1998 à 520 millions. Auxquels s’ajoute – le poste étant en déficit… – une rallonge de 150 millions. Soit un total de 670 millions d’euros par an – 3 350 euros par clandestin en moyenne. » Toujours selon Claude Goasguen, « au rythme actuel, le coût de l’AME risque d’atteindre… un milliard d’euros d’ici quelques années ».

Devant les sommes faramineuses dépensées par l’Etat français, ce dispositif a fait l’objet d’une volonté de certaines parlementaires d’instaurer un droit d’entrée de 30€ par an pour bénéficier des soins. Mesure évidemment retoquée par le Sénat le 4 décembre 2010.

En conclusion comme le rappelait le Figaro dans son édition du 8 octobre 2010 « Depuis dix ans, les étrangers en situation irrégulière peuvent se faire soigner gratuitement en France grâce à l’Aide médicale d’Etat (AME). Mais le coût du dispositif explose. »

Une situation totalement insupportable et inacceptable pour les Français de plus en plus nombreux à renoncer à se faire soigner (notamment pour l’optique et le dentaire) au regard de la diminution des remboursements par la sécurité sociale et de l’augmentation des forfaits hospitaliers.

 Un salarié qui paie ses cotisations sociales et qui n’a pas de mutuelle complémentaire, dispose d’une plus faible couverture médicale qu’un clandestin qui est pourtant un délinquant vis-à vis des lois sur l’immigration.

Décidemment le pays des Lumières marche sur la tête.

00:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

30/04/2011

Montpellier: une dame de 88 ans violée à l'hôpital

Les faits se sont déroulés vendredi dernier à Montpellier, dans l'Hérault.

Une dame, âgée de 88 ans, a été violée dans sa chambre du Centre hospitalier régional universitaire par un jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années.

Un suspect a été interpellé mercredi, mais a été libéré et mis hors de cause.

Des analyses ADN vont être effectuées afin d'identifier l'auteur des faits.

Depuis l'agression, la victime est décédée.

La brigade des mœurs et des mineurs a été chargée de l'enquête.

29 avril 2011

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Il ne faut pas perdre de temps!

donnees_c3.jpg

30/04/11 ROME (NOVOpress) – Les juges italiens n’ont pas perdu de temps pour appliquer l’arrêt de la Cour européenne de justice du 28 avril, supprimant le délit de clandestinité en Italie. Le président de la section pénale du tribunal de Busto Arsizio, Adet Toni Novik, a ordonné hier la remise en liberté immédiate d’un clandestin albanais, Kreshnik Gionj, qui avait été arrêté par la police le 9 avril dernier pour refus d’obéir à son ordre d’expulsion. Le délit de clandestinité, aussi bien, n’existe plus et la directive européenne sur les rapatriements stipule, comme l’ont souligné les avocats du clandestin, que « à l’égard d’un citoyen en situation irrégulière (un immigré clandestin), on ne peut adopter de mesures coercitives ».

Le journal local s’attendrit sur Kreshnik Gionj et sa « jeune femme, enceinte de six mois ». Comme l’écrit avec poésie la journaliste, « hier matin, le couple albanais a vu la lumière au fond du tunnel ». Comprenons qu’ils vont pouvoir rester définitivement sur le territoire italien.

L’arrêt de la Cour de Luxemburg a continué à donner lieu à de nombreuses réactions en Italie. Vivement critiqué par la majorité, et en particulier par la Ligue du Nord, il a été salué par la gauche et l’extrême gauche. Pour Rosy Bindi, présidente du Parti Démocrate (gauche), « la Cour de justice européenne met à nu les violations des droits de l’homme » dont seraient victimes les clandestins.

Le président du Conseil pontifical pour les migrants, Mgr Antonio Maria Vegliò, archevêque titulaire d’Eclane, a également cru bon de prendre position. Selon lui, la décision des juges européens «prouve leur attention à la personne humaine, aussi quand celle-ci se trouve dans une situation irrégulière. Cette attention à la personne est au fondement de la sollicitude pastorale de l’Eglise et de sa doctrine sociale».

 Des personnages typiques du livre « Le camp des saints ».

30 avril 2011

23:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)