Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2011

Journal de Bord de JMLP n°221


Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°221 par polecom

18 mars 2011

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Déclaration de guerre à la Libye

Communiqué du Front National

Le gouvernement français a choisi de s’engager aux côtés de plusieurs pays, dont les Etats-Unis et le Royaume-Uni dans une opération militaire contre le régime de Kadhafi, sans tenir compte des oppositions de plusieurs de ses partenaires européens, dont l’Allemagne.

Le Front National regrette ce choix d’ingérence, non seulement parce qu’il est, une fois encore, une violation du principe de souveraineté sur lequel repose le droit international, mais surtout parce que les conséquences géopolitiques, en Méditerranée et dans le Sahel, d’une chute de Kadhafi seront pires que son maintien ou qu’une issue purement nationale de la guerre civile libyenne.

Cependant, ce choix étant fait, le Front National en prend acte et apporte tout son soutien et ses pensées à nos forces armées. Nous ne regretterons évidemment pas le colonel Kadhafi, lequel aura reçu dans sa trop longue histoire de nombreuses marques d’amitié de la part du système UMPS. Notre mouvement s’honore de ne jamais s’être commis avec ce régime.

Nous rappelons en effet que lorsque Kadhafi pratiquait le terrorisme en faisant sauter des avions civils français et occidentaux, il n’appelait de la part de notre gouvernement aucune mesure de représailles. Il semblerait qu’aux yeux de M. Sarkozy, de son principal inspirateur, BHL, et de son exécutant docile, M. Juppé, la vie d’un Libyen de Benghazi a plus de prix que celle d’un passager français du vol d’UTA qui explosa en 1989 au-dessus du désert du Ténéré (170 morts).

Nous voulons aussi souligner notre préoccupation quant aux conséquences prévisibles de la chute du régime de Kadhafi. Les partisans de l’ingérence ont ignoré que les rebelles de l’Est, en Cyrénaïque, sont pour large partie des islamistes radicaux. Les bastions des vétérans libyens du jihad en Afghanistan, en Bosnie et en Irak sont en effet à Benghazi et à Darnah. Le pillage des dépôts d’armes a ouvert la voie à une somalisation de la Libye. L’explosion des flux migratoires vers l’Europe est à prévoir, car ce régime contribuait tout de même à limiter la pression migratoire sur l’Italie.

Nous tenons enfin à nous démarquer, une fois de plus, de cette politique étrangère émotionnelle et brouillonne de Sarkozy, davantage inspirée par des préoccupations de communication intérieure (nous sommes à la veille des élections cantonales), que par notre intérêt national.

NPI - 18 mars 2011

19:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Ecologie nationale, écologie véritable!

foret-belle-photo.jpg

Le terrible drame humain et  environnemental subi actuellement par le peuple japonais, dont le courage et le calme dans l’épreuve  force l’admiration, nous rappelle la fragilité de nos sociétés « avancées » devant la puissance des éléments. Depuis Prométhée nous savons aussi  ce qu’il en coûte de dérober le feu aux dieux.  Les dernières décennies ont prouvé que l’explosion démographique, les  modes de consommation et de développement  des pays occidentaux, « émergents »,  la maîtrise de l’atome,  ne sont pas sans  risques et sans dommages, souvent  très lourds,  pour notre planète.

Invité du Talk Orange-Le Figaro hier, Bruno Gollnisch a notamment rappelé que les questions environnementales ont toujours occupé une place importante au FN qui mis en garde dés  sa création sur  la  prudence à garder  en matière d’énergie nucléaire et  la nécessaire protection de nos concitoyens.  L’écologie fut ainsi le thème de la première publication du Front National en 1974. Bref  le FN n’a pas attendu l’irruption de l’écolo-gauchisme sur la scène  politique ou les émissions de Nicolas Hulot  pour se préoccuper des questions environnementales.  

Il est bon de souligner en effet la  cohérence complète  entre la vision du monde qui est celle du FN et les questions écologiques, le lien évident entre la  défense de l’identité nationale et celle de notre environnement. Le patrimoine de la France s’incarne dans un peuple et dans une civilisation, mais aussi dans un terroir, avec ses paysages, sa faune et sa flore. 

Les valeurs portées  par le FN, son refus   de la marchandisation du monde, en font par essence un mouvement écologiste,   l’écologie  étant  la défense de l’harmonie entre la nature et l’activité humaine. Or, comme le relevait Jean-Marie Le Pen,  « le matérialisme effréné qui inspire depuis des décennies la politique gouvernementale a détruit cette harmonie. Ceux qui se réclament aujourd’hui de l’écologie n’ont pas arrêté ce phénomène, car ils utilisent le mot pour recycler trois idéologies particulièrement toxiques : le communisme, le mondialisme et le nihilisme».

 Les ravages de ce matérialisme nous les connaissons: pollution de l’air, de l’eau, des sols ; une agriculture  vouée au productivisme ; des conditions d’élevage effrayantes, le mépris de la vie animale avec des  conséquences désastreuses sur la santé humaine ; la   transformation de certains villages en cités dortoirs ; la  volonté d’étendre l’immigration à des communes jusqu’à présent préservées  ; la  remise en cause par Bruxelles des libertés traditionnelles ; la construction de grands ensemble sans âme et criminogène par les technocrates et les grands groupes du BTP, bailleurs de fonds des partis du Système ; la prolifération de grandes zones commerciales

 Pour autant, le FN ne souhaite pas le retour au néolithique, ne vit pas dans la   nostalgie stérile et incapacitante du « monde d’avant ». Nous avons  confiance  dans le génie créatif de l’homme quand celui-ci est guidé   par le principe du respect de l’ordre naturel,  par  le bon sens,  susceptible de   mettre en œuvre une authentique politique écologique.

 C’est pourquoi  nous invitons  également les Français à se méfier des prévisions apocalyptiques qui se succèdent depuis vingt ans. Sous prétexte de protection et de défense (légitimes) des ressources naturelles,  elles  tendent à  conduire à l’établissement d’un système totalitaire mondial : la volonté d’amener les Européens à renoncer à leur liberté personnelle et à l’indépendance de leur pays.

 Nous l’évoquions hier sur notre blog, le FN estime  que  la recherche technologique, à condition qu’elle ne soit plus muselée par la pression des lobbys pétroliers, peut nous libérer de la dépendance à l’égard de l’or noir. Pour cela nous devons, non pas privilégier une énergie, mais favoriser la multiplication des sources d’énergie. Dans la même optique écologiste, le FN est  aussi favorable au rétablissement de nos frontières qui permettent notamment  d’imposer des droits de douane spécifiques sur les marchandises produites dans les pays ne respectant pas les normes environnementales.

Bruno Gollnisch - 15 mars 2011

19:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L'UMP crée l'UFM: le premier parti musulman revendiqué en France!

Un petit vote communautaire comme un déterminisme, tu es musulman donc tu dois voter UMP. Que penser de la nouvelle idée de Jean-François Copé, la création d’un mouvement ouvertement communautariste et à visée politique annoncé aujourd’hui : l’UFM (Union des Français musulmans)? D’une que la maison brûle et qu’il faut s’accrocher à ce que l’on peut et d’autre part que l’UMP va créer un parti « frère » qui sera le premier parti politique musulman en France.

Le caractère communautariste est clairement revendiqué dans le communiqué de presse. Preuve, que l’UMP navigue à vue, ne sait plus sur quel pied danser pour sauver la face et préfèrera toujours le bas électoralisme aux dépens des valeurs et idéaux politiques. Lorsque le pragmatisme électoraliste discrédite encore un peu plus la politique, l’UMP n’est jamais loin !

Dernière initiative en date : la création d’une « Union des Français musulmans » (UFM).

L’organisation créée par « les musulmans de France favorables à l’UMP et à la majorité présidentielle » souhaite notamment « veiller au respect de (la) religion musulmane dans l’esprit de la laïcité ». L’UFM lance par ailleurs un « appel pressant » pour, entre autres, « demander à nos compatriotes musulmans de renouveler leur confiance à Nicolas Sarkozy qui a eu notamment le mérite de créer le CFCM (Conseil français du culte musulman).

Source

Nations Presse Info - 18 mars 2011

18:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen invitée par France Info - 18 mars 2011


Marine Le Pen juge trop tardive la réaction de... par FranceInfo

Marine Le Pen est interrogée par Raphaelle Duchemlin de France Info

18:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

En riposte à l'ingérence de l'Occident, Kadhafi menace de s'en prendre au trafic en Méditerranée

Jeudi, le pouvoir libyen a menacé de s'attaquer au trafic aérien et maritime civil et militaire en Méditerranée, si une opération militaire étrangère visait son territoire. «Tout élément mobile civil ou militaire sera la cible d'une contre-offensive libyenne», a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense, ajoutant : «Et le bassin méditerranéen sera exposé à un grave danger non seulement à court terme mais aussi à long terme».

Peu avant, l'armée avait annoncé l'arrêt, à partir de dimanche, de ses opérations militaires afin de «donner une chance (aux insurgés) de remettre leurs armes».

La bataille de Benghazi a commencé

Sur le terrain, les forces loyales au leader libyen ont poursuivi leur reconquête de l'Est. Jeudi, elles ont notamment tenté de bombarder des positions de la rébellion à Benghazi. Mais les insurgés ont affirmé avoir repoussé ce raid aérien et avoir abattu deux avions. «La situation évolue très vite (et ils sont) à 160 km de Benghazi à ce moment précis», a déclaré jeudi après-midi William Burns, le directeur politique du département d'Etat américain.

Fort des succès de ses forces nettement mieux armées que les rebelles, Kadhafi avait annoncé une bataille «décisive» pour reprendre Benghazi, mais aussi Misrata, troisième ville du pays, peuplée de 500 000 habitants.

 Mais des informations contradictoires circulaient jeudi au sujet de cette ville, à quelque 200 km à l'est de Tripoli. Le régime affirmait que ses forces armées s'en étaient emparées, tandis qu'un porte-parole de l'opposition à Misrata démentait.

17 mars 2011

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Action aérienne imminente contre Kadhafi: la guerre en Libye?

Alors que les forces loyales au colonel Kadhafi s'apprêtaient à donner un assaut final sur la ville de Benghazi - dernier bastion des opposants au dictateur Libien, le conseil de sécurité de l'ONU a donné son accord jeudi un peu avant minuit (heure française) à un recours à la force contre la Libye.

02:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Fukushima: course contre la montre pour refroidir les réacteurs

Le Japon luttait jeudi par tous les moyens pour tenter de refroidir les réacteurs de la centrale de Fukushima-Daiichi, mais le pessimisme ne cessait de se renforcer dans le monde, provoquant une fuite en nombre des étrangers de Tokyo. Deux camions spéciaux de l'armée, armée de canons à eau, ont recommencé à arroser le réacteur 3 de la centrale.

Pour la première fois, quatre hélicoptères de l'armée japonaise ont déversé plus tôt dans la matinée plusieurs tonnes d'eau de mer sur les réacteurs les plus endommagés, principalement le 3. L'objectif était notamment de remplir la piscine de combustible usagé qui a été endommagée par une explosion et des incendies. Trois des six réacteurs étaient dans une situation relativement stable , a-t-on appris auprès des autorités nucléaires japonaises.

L'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco) a indiqué ne pas être en mesure de déterminer la quantité d'eau ayant rempli la piscine, faute de pouvoir l'observer de visu. Des experts étrangers estiment également que la piscine du réacteur 4 est désormais quasiment asséchée, ce qui a pour effet de provoquer des niveaux "extrêmement élevés" de radiations, selon le président de l'Autorité américaine de régulation nucléaire (NRC), Gregory Jaczko. La fusion de ce combustible pourrait entraîner des rejets de radioactivité de même ampleur que la catastrophe de Tchernobyl, estiment les experts.

Les rejets radioactifs liés à l'accident nucléaire au Japon représentent environ un dixième de ceux de la catastrophe de Tchernobyl en 1986, selon le directeur de la sûreté de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). L'ambassade de France à Tokyo a commencé, "à titre préventif" face au risque nucléaire, à distribuer des pastilles d'iode aux Français au Japon dont environ 3.000 se trouvent aujourd'hui dans la région  de la capitale japonaise, a annoncé jeudi le Quai d'Orsay.

Tepco espère rétablir "dans l'après-midi" l'alimentation électrique de la centrale, ce qui "permettrait de remettre en route les pompes refroidissant les réacteurs et de remplir les piscines", selon un porte-parole. Le ministère japonais du Commerce a déclaré qu'il semblait improbable qu'une panne d'électricité majeure survienne dans les prochaines heures à Tokyo, rapporte l'agence Kyodo. Le gouvernement avait estimé en début de journée qu'un "black-out" pourrait se produire dans la capitale japonaise si la demande énergétique dépassait celle observée dans la matinée.

7669289301_.jpg Carte Japon.jpg

(Cliquez sur la carte pour l'agrandir deux fois)

17 mars 2011

02:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Libye: le Conseil de sécurité de l'ONU vote une zone d'exclusion aérienne

NATIONS UNIES (Reuters) - Par dix voix pour et cinq abstentions, le Conseil de sécurité des Nations unies s'est prononcé mercredi pour l'instauration d'une zone d'exclusion dans le ciel libyen.

Le Conseil a également autorisé "toutes les mesures nécessaires" - ce qui veut dire en langage diplomatique des actions militaires - pour assurer la protection des populations civiles face à l'armée de Mouammar Kadhafi.

Le texte était coparrainé par la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et le Liban.

Parmi les cinq pays qui se sont abstenus - il n'y a pas eu de vote négatif - figurent deux membres permanents détenteurs du droit de veto - la Russie et la Chine - ainsi que l'Allemagne.

A Benghazi, une foule en liesse agitant des drapeaux tricolores datant de la monarchie s'est immédiatement rassemblée mercredi soir dans le centre-ville pour saluer bruyamment le vote aux Nations unies.

Selon Alain Juppé, venu à New York au nom de la France pour défendre le texte, ce dernier prévoit aussi un renforcement des sanctions existantes - embargo sur les armes, gel des avoirs du numéro un libyen et de son clan, ouverture d'une procédure devant la Cour pénale internationale (CPI) contre les responsables de crimes contre l'humanité - et interdiction de vol des compagnies aériennes libyennes.

Peu avant le vote, le ministre français des Affaires étrangères avait prononcé un vibrant plaidoyer en faveur de "toutes les mesures nécessaires" pour empêcher les forces de Mouammar Kadhafi d'écraser le soulèvement.

"C'est une question de jours, c'est peut-être une question d'heures", a-t-il dit dans son discours avant la mise aux voix.

"Chaque jour, chaque heure qui passe alourdit le poids de la responsabilité qui pèse sur nos épaules. Prenons garde d'arriver trop tard, ce sera l'honneur du Conseil de sécurité d'avoir fait prévaloir en Libye la loi sur la force, la démocratie sur la dictature, la liberté sur l'oppression", a-t-il ajouté.

"ZENGA, ZENGA"

Quelques heures avant le vote à l'Onu, Mouammar Kadhafi avait averti que ses forces entreraient dans la soirée dans Benghazi, ajoutant qu'elles feraient preuve d'aucune miséricorde pour quiconque leur résisterait.

Dans un discours à la radio, le dirigeant libyen avait ajouté que les habitants de la capitale de la Cyrénaïque qui n'ont pas d'armes n'avaient rien à craindre mais que toutes les maisons seraient fouillées une par une.

"Nous arrivons, zenga, zenga. Maison par maison, pièce par pièce", a-t-il précisé.

Il a demandé à son armée de ne pas poursuivre les insurgés qui déposeraient les armes et prendraient la fuite jeudi soir au moment de l'arrivée de ses forces.

"C'est fini. Nous arrivons ce soir !", avait-il lancé. "Préparez-vous à sortir de chez vous dès ce soir. Nous vous trouverons jusque dans vos placards."

Le Guide libyen a vivement critiqué dans son discours les insurgés, ajoutant à leur adresse: "Nous ne ferons preuve d'aucune miséricorde et d'aucune pitié à leur égard."

De son côté, le président du Conseil national de transition (CNT, rebelle), l'ancien ministre de la Justice Moustafa Abdeldjeïl, a déclaré après cette mise en garde que les insurgés ne flancheraient pas.

"Nous ne cèderons pas et nous ne nous laisserons pas intimider par ces mensonges et ces affirmations", a-t-il dit sur Al Djazira. "Les villes libyennes, d'Ajdabiah à toutes celles de l'Est, sont sous notre contrôle."

"Nous n'accepterons rien d'autre que la libération du peuple libyen de ce régime. Nos rebelles et leur détermination sont capables de leur infliger une défaite."

Evoquant le vote alors attendu au Conseil de sécurité d'une résolution sur l'instauration d'une zone d'exclusion , le chef des insurgés avait déclaré qu'il se réjouirait de toute mesure permettant de stopper ce "génocide".

17 mars 2011

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

17/03/2011

Radioactivité au Japon: les chiffres

radioactivite-930x620_scalewidth_630.jpgLa Criirad publie les premières mesures sur la radioactivité au Japon. Des "résultats inquiétants".

http://www.europe1.fr/International/Radioactivite-au-Japo...

 

Europe 1 - 17 mars 2011

23:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Copé et le concret

1166248_cope.jpg

Monsieur Copé aime le concret. Le président de l’UMP rejette avec le mépris énarquien qui sévit dans notre caste politique, le prétendu ciel des Idées dans lequel semble se perdre Marine Le Pen.

Le retour au franc ? Balivernes ! Les retraités seraient ruinés. La dette de la France plomberait la Banque de France.

Fermer les frontières ? Et le commerce, les exportations, et les inévitables embrouillaminis que cela entraînerait, voire les conflits ?

Marine Le Pen serait donc une dilettante dangereuse. Autant dire une démagogue.

Laissons de côté les débats très techniques, qui cachent parfois les vraies questions politiques. Je ne pense pas au demeurant que le regretté Maurice Allais, notre seul prix Nobel d’économie, ait été un illuminé, lui qui défendait un retour à notre monnaie nationale. Il devait avoir ses raisons.

Je constate quand même que plus de la moitié de notre commerce se fait avec des pays européens, que ces échanges existaient très bien quand notre monnaie était le franc, que l’Angleterre ne se porte pas plus mal que nous d’avoir gardé la livre, que la Chine ne représente que 2% de nos exportations, et que nous serions bien avisés, comme le suggère Vladimir Poutine, d’instaurer un vaste marché commun avec la Russie, une “communauté économique harmonieuse de Lisbonne à Vladivostok”, dit-il, pour des raisons évidentes de complémentarité et de proximité humaine avec le monde slave.

Cela, c’est du concret.

Et comme certains d’entre nous ont bonne mémoire, ils se souviennent très bien, en revanche, des promesses d’emplois faites au moment de l’adoption de l’euro. Sans parler des prophéties mirifiques de Mitterrand lors de la ratification du traité de Maastricht. Ils devaient se compter par millions.

En lieu de quoi nous avons maintenant un taux de chômage officiellement de 9,6 %, en vérité d’un peu plus de 15 %, une inflation rampante qui ne dit pas son nom, et que chacun constate en comparant des factures relatives aux mêmes services, de 2000 à 2011, une industrie décimée, une économie dévastée à cause des sacro-saints dogmes libéraux défendue par une Commission européenne qui s’avère être l’ennemie irréductible des peuples européens. Nous avons alors une Nation démoralisée, pessimiste et démobilisée.
N’est-ce pas du concret ?

On ne cessait de nous vanter l’apport de populations allogènes, en arguant que l’implosion démographique de l’Europe et le besoin en main d’œuvre le rendaient inévitable. Puis on nous a loué la société multiculturelle, humainement enrichissante et culturellement rentable. A la suite de quoi on a eu des territoires de la République ghettoïsés, une misère accrue, une violence endémique, des dépenses d’assistanat qui ont grevé les finances publiques, un effondrement du niveau scolaire et éducatif que les réformes pédagogiques désastreuses ont aggravé, une perte de repère identitaire.

N’est-ce pas du concret ?

On nous a aussi expliqué que l’Europe allait nous apporter la puissance et l’indépendance, et renforcer la voix de notre pays dans le concert mondial des Nations. A la place, nous avons vu notre armée fondre comme neige au soleil, au nom d’une rationalisation qui était en fait une recherche d’économies, nous nous sommes alignés, avec les autres partenaires européens, sur l’hyperpuissance américaine, qui nous dicte notre politique extérieure et cause la mort de nombre de nos soldats en Afghanistan, et notre commandement militaire, conséquemment, a été intégré à l’OTAN, bras de l’armée étatsunienne. Notre diplomatie en est devenue erratique, soit quasi inexistante, soit influencée par des intérêts qui ne sont pas les nôtres, soit motivée par des pulsions passionnelles étonnantes.

N’est-ce pas du concret ?

Nous avons un Président qui se veut près du peuple, et, malgré ses amitiés avec les puissants d’argent, s’essaie à parler comme ce peuple, c’est-à-dire vulgairement. Bien que le peuple méprise ceux qui le méprisent, quand ils font de lui un cliché, on admettra que notre Chef de l’Etat aime sincèrement les gens d’en bas. A ce compte, il lui faudra les côtoyer de façon plus concrète. Car ce peuple, Monsieur Copé, souffre, en a assez de tirer le diable par la queue, d’être balloté de boulots mal payés en boulots dégueulasses, il ne veut plus être pris pour un troupeau de moutons qu’on mène où l’on veut.

Car la Révolte, voire la Révolution, c’est aussi du concret.


Claude Bourrinet
VOXNR - 17 mars 2011

23:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Dieudonné condamné à payer 10.000 euros d'amende

FichierDieudonne2.jpg

Condamné ce jeudi, par la cour d’appel de Paris, à verser 10 000 euros d’amende pour « injures » à caractère raciste, Dieudonné réapparaît dans le paysage judiciaire français. En 2008, lors d’une représentation de son spectacle « j’ai fait le con« , il avait invité Robert Faurisson (historien français fréquemment condamné pour négationnisme) pour lui remettre « un prix de l’infréquentabilité »; prix qui avait été remis par un homme « déguisé » en déporté juif.

Concernant sa condamnation, Dieudonné dénonce l’acharnement et la pression des associations antiracistes et implore le droit à l’humour et à la liberté d’expression : « C’est la première fois qu’un artiste se retrouve devant une cour d’appel pour demander: ‘Est-ce que j’ai le droit de faire rire mon public’? ».

L’humoriste commence à bien connaître les couloirs des tribunaux puisqu’il n’en est pas à sa première condamnation. En Juin 2008, il avait été condamné à payer 7000 euros d’amende pour avoir comparé le devoir de mémoire de la Shoah à de la « pornographie mémorielle« . En novembre 2007, il avait également dû verser 5000 euros pour avoir employé le terme de « négrier » vis à vis des juifs.

 17 mars 2011

22:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Discours intégral de Marine Le Pen à Six-Fours le 12 mars

marine_le_pen_1224-300x195.jpg

Samedi 12 mars, Marine Le Pen tenait, devant une salle archi-comble, un meeting à Six-Fours (Var).

Thème : l’immigration

« De l’audace encore de l’audace, toujours de l’audace  »
Danton

Mesdames, Messieurs chers amis,

C’est pour moi un grand plaisir de me trouver parmi vous ce soir dans cette « région PACA » qui a tant donné au Front national et qui sera demain, j’en suis sûre, comme dans tous les grands moments qui ont ponctué l’histoire du mouvement national, l’une des têtes de pont de la reconquête en lui apportant militants exemplaires et zones de force électorale.

Nous vivons, mes amis, un temps qui confère à notre génération de Français une responsabilité particulière.

Lire la suite de cet article »

Nations Presse Info - 17 mars 2011

19:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen sur France 24 (partie 2)

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Interview de Marine Le Pen sur France 24 (partie 1)

19:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Japon: Claude Allègre , ce matin sur RTL

"Je voudrais vraiment qu'on remette les choses en place, il n'y a pas pour l'instant au Japon de catastrophe nucléaire, il y a une catastrophe sismique, tragique".

Claude Allègre, scientifique, ancien ministre de l'Education, était l'invité de RTL, ce jeudi matin, pour parler des conséquences du séisme et tsunami japonais.  

Qualifiant "d'indécent" le débat ouvert en France sur le maintien ou non du nucléaire, le scientifique a affirmé que "nos centrales - françaises, ndlr - sont beaucoup plus évoluées qu'au Japon". "Aucun pays n'a autant de compétence que la France en matière de nucléaire." 

Soulignant que le bilan humain de la castastrophe japonaise était sous-estimé, Claude Allègre a prédit "plus de 30 000 morts".  

17 mars 2011 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

16/03/2011

Cécile Duflot croit que le Japon est dans l'hémisphère sud

22:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Japon - heureuse naissance dans un hôpital en ruine

Japon : naissance dans un hôpital en ruine par BFMTV

16 mars 2011

21:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

NKM redoute "le pire des scénarios" pour le Japon


Japon : la France redoute le pire des scénarios par BFMTV

16 mars 2011

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Japon: la menace nucléaire se renforce


Japon : la menace nucléaire se renforce par BFMTV

16 mars 2011

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)