Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2010

Une nouvelle synagogue inaugurée aujourd'hui à Genève

Etoile de david Genève synagogue.jpg
Vitrail de la synagogue
Article paru dans "TDG"

La communauté juive libérale a construit son propre lieu de culte à la route de Chêne. Des représentants de plusieurs religions assisteront à la cérémonie lundi soir.

Ce n’est pas tous les jours qu’un nouvel édifice religieux sort de terre. Pour l’occasion, les représentants de plusieurs confessions -protestante, catholique, musulmane, hindouiste et bouddhiste- assisteront lundi soir à la cérémonie d’inauguration de la nouvelle synagogue genevoise. Ainsi que le conseiller d’Etat Mark Muller, la conseillère administrative Sandrine Salerno et le président du Grand Conseil Guy Mettan. L’ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss, elle-même de confession juive, sera également présente.

La synagogue, qui se situe au début de la route de Chêne, accueillera la communauté israélite libérale de Genève, qui jusque-là occupait des locaux au quai du Seujet. De style contemporain, le bâtiment est l’oeuvre du cabinet Groupement d’Architectes SA.

Alliance - 15.03.10

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Consigne du FN: ne voter ni pour l'UMP ni pour le PS

Jean-Marie Le Pen a donné aujourd'hui pour consigne à ses électeurs, dans les régions où les listes du Front national n'ont pu se maintenir au second tour, de ne voter "ni pour les listes de l'UMP", ni pour celles "rassemblées par le PS".

Le FN "donne la consigne pour ses listes qui n'auraient pas obtenu la qualification des 10% de ne voter ni pour les listes de l'UMP ni pour les listes gouvernées et rassemblées par le Parti socialiste", a déclaré le président du FN devant la presse au siège du parti à Nanterre, au lendemain du premier tour des régionales.

"Ni l'un, ni l'autre. Nous sommes une force de recours et nous n'entendons pas nous impliquer dans une querelle qui sépare des gens qui, dans le fond, sont complices à tous les niveaux et en particulier au niveau régional. On sait que l'UMP y est dans l'opposition théorique, et vote dans 90 à 95% des cas avec le Parti socialiste et le Parti communiste", a-t-il ajouté.

Le Figaro - 15.03.10

20:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ali Soumaré champion à Villiers-le-Bel

Ali Soumaré vote.jpg
  Ali Soumaré (le vrai) vote dans son quartier de Derrière les Murs
 
 (Cliquez sur la photo)
La de liste aux régionales dans le Val-d'Oise, Ali Soumaré, a obtenu dimanche 47,77% des suffrages exprimés à Villiers-le-Bel, commune dont le candidat est originaire, lors du premier tour des régionales, a indiqué la préfecture du Val-d'Oise.

Sur l'ensemble de l'Ile-de-France, la liste du Parti socialiste conduite par Jean-Paul Huchon a réuni environ 28% des suffrages, 4 points environ de plus que la liste concurrente UMP conduite par Valérie Pécresse (24,3%), selon une estimation Opinionway.


A Villiers-le-Bel, la liste UMP atteint 13,49% des suffrages exprimés, devancée par la liste FN (13,62%).

 M. Soumaré, d'origine malienne, avait été au coeur d'une violente polémique au cours de la campagne. Deux élus UMP du Val-d'Oise l'avaient qualifié de "délinquant multirécidiviste" en lui imputant notamment une condamnation qui ne le concernait pas.
La tête de liste PS a porté plainte depuis avec constitution de partie civile pour diffamation.

Le parisien - 15.03.10

 

19:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (24)

Un désaveu cinglant pour Sarkozy

Claque pour le pouvoir.jpg
(Cliquez sur la photo)
C'est la claque pour le pouvoir. Ce premier tour des élections régionales est clair et net. Même le niveau de l'abstention particulièrement élevé est un signe de désaveu. L'UMP subit une double peine : non seulement elle est humiliée dans la plupart des régions, mais elle est dépassée au niveau national par le Parti socialiste.

Plusieurs enseignements sont d'ores et déjà à tirer de ce scrutin, avant même les résultats du second tour, dimanche prochain. 

D'abord, la stratégie du parti unique à droite n'a pas fonctionné. Les électeurs bougons de la majorité n'avaient aucun autre choix que de s'abstenir. L'absence de listes concurrentes et alliées à droite n'a pas rendu service au parti de Nicolas Sarkozy, dont les troupes se retrouvent bien maigres et bien seules pour le second tour.

Ensuite, le Front national relève la tête.* Le pari de la marginalisation pris par Nicolas Sarkozy en siphonnant les électeurs frontistes est clairement perdu, du moins pour cette élection-ci. L'extrême droite reste vivace dans le paysage. Le débat sur l'identité nationale a certainement été un mauvais pari, en donnant du grain à moudre aux électeurs tentés de donner corps à des thématiques cultivées de longue date par le FN.
 Comme le dit l'adage : on préfère l'original à la copie.

Enfin, le Parti socialiste est en excellente posture. Non seulement parce que son bon score peut lui laisser espérer un grand chelem (ou presque), mais aussi parce que l'écart avec les écologistes est assez net pour faciliter les accords. Les Verts ne peuvent pas se montrer exagérément gourmands, mais sont juste assez forts pour apporter un appoint important à la coalition de gauche qui va se former.

Pour Martine Aubry, c'est évidemment une bonne nouvelle. Si le second tour confirme le premier, elle va pouvoir aborder la période qui s'ouvre au PS en position renforcée. Elle a conquis sa légitimité pleine et entière de première secrétaire et sans doute de présidentiable. Pour Nicolas Sarkozy, le défi lancé par la gauche est délicat à relever. Il a promis de ne pas changer de gouvernement - sauf à la marge - et de garder le cap des réformes jusqu'à la mi-2011. Il va peut-être devoir ajuster un peu le tir après ce signal d'alarme. Il nous a habitués à des rebondissements inattendus.
Le Point - 15.03.10
*  Le FN a obtenu 11,74% des voix au niveau national

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Vive Tarascon !

Tarascon.jpg

Inscrits : 9318

Votants : 3993

Blancs ou nuls : 132

1 - JEAN-MARIE LE PEN FN : 1187 (30,74%)

2 - MICHEL VAUZELLE  PS : 1183 (30,64%)

3 - THIERRY MARIANI UMP : 754 (19,53%)

4 - LAURENCE VICHNIEVSKY EE : 234 (6,06%)

5 - JEAN-MARC COPPOLA FG : 159 (4,12%)

6 - JACQUES BOMPARD LS : 80 (2,07%)

7 - CATHERINE LEVRAUD MODEM : 88 (2,28%)

19:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Affrontements à l'arme blanche dans le RER D

Après l’agression à coups de couteau, samedi, de cinq contrôleurs dans un train régional entre Mantes-la-Jolie et , deux bandes se sont encore affrontées à l’arme blanche, à la machette et avec des barres de fer hier matin dans le RER D. Huit personnes, âgées d’une vingtaine d’années, ont été blessées, certaines sérieusement.


Plusieurs ont été évacuées vers les hôpitaux du Val-d’Oise.

C’est une voyageuse qui a donné l’alerte en avertissant le conducteur. Il n’est pas tout à fait 7 heures lorsqu’elle témoigne qu’une violente rixe vient d’éclater entre des jeunes dans le wagon de queue de son train. Une vingtaine de personnes seraient impliquées dans l’affrontement qui a fait, souligne-t-elle, plusieurs blessés. La plupart des protagonistes, originaires de Seine-Saint-Denis, auraient quitté le train, en descendant à Garges-Sarcelles.


Les secours ont été alertés et sont intervenus lorsque le train est arrivé en gare de Goussainville, dans le Val-d’Oise. Ils ont pris en charge sur place cinq jeunes, blessés par arme blanche. Deux d’entre d’eux ont été gravement touchés. Leur état de a été jugé très préoccupant dans un premier temps. Pour l’un d’entre eux, touché à la , le pronostic vital a même un temps été engagé. Hier soir, ils étaient cependant considérés comme hors de danger. Les trois autres victimes ont été plus légèrement blessées. Un peu plus tard, deux autres blessés étaient accueillis aux urgences du centre hospitalier de Gonesse, qu’ils avaient rejoint par leurs propres moyens après être descendus du train à Villiers-le-Bel. Un huitième blessé a ensuite été comptabilisé au cours de la journée.


L’origine de l’affrontement restait imprécise hier soir. Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, des jeunes de Goussainville se trouvaient dans le train lorsqu’une bande d’une dizaine de personnes est montée dans le RER en gare de Saint-Denis. Des jeunes munis d’armes blanches et de bâtons. Il y avait à l’évidence un différend sérieux entre les bandes rivales, qui se sont aussitôt affrontées pendant le trajet. Quant au mobile de la rixe, il pourrait être lié à une affaire de racket, selon certaines sources. Les policiers de Seine-Saint-Denis, qui ont été saisis de l’enquête, devaient commencer dans la journée d’hier à auditionner les victimes.

Le parisien - 15.03.10

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEO Jean-Marie Le Pen réagit aux résultats

http://www.dailymotion.com/video/xckuit_jean-marie-le-pen...

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO La remontée du Front National vue par France2

http://www.youtube.com/watch?v=-KmrL3oSCag

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO Jean-Marie Le Pen: les sondeurs ne se sont pas trompés, ils nous ont trompés!

http://betaplayer.dailymotion.com/video/xcl04d_face-aux-s...

17:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO Les caisses de la grande mosquée de Marseille sont vides

VIDEO  http://www.dailymotion.com/video/x606hp_le-projet-de-gran...

 

Abderrahmane Ghoul, le président du Conseil Régional du Culte Musulman, est bien obligé de faire un dur constat : il n’y a pas un sou en caisse pour débuter les travaux de cette future Grande Mosquée pharaonique à Marseille, dont le coût est déjà estimé à 22 millions d'euros (plus du double des 9 millions prévus il y a deux ans).

Du côté des collectes parmi les musulmans de Marseille ou via Internet, c’est un flop total ; sans doute dû à la crise économique, qui frappe particulièrement les Bouches-du-Rhône. Et puis dans les différentes communautés musulmanes de la ville, il n’y a pas un grand enthousiasme pour ce projet qui risque de stigmatiser davantage l’islam : « on va encore être montré du doigt ! »

D’autant plus que les opposants à la Grande Mosquée reprennent du poil de la bête : les militants du Front National tout comme ceux de la Ligue du Sud sont surpris par l’écoute favorable de leurs thèses « islamophobes » par les Marseillais, même si ceux-ci sont loin d’adhérer aux autres points des programmes de ces deux formations.

Les responsables musulmans du projet se tournent donc vers les pays islamiques… ce qui est en contradiction avec l’image d’un « islam de France » qu’ils voudraient donner à leur CRCM et à leur Grande Mosquée. Leur tournée des popotes méditerranéennes et orientales a ramené quelques promesses de dons, mais pas encore de dons proprement dits.

Le seul versement conséquent et réel est celui du gouvernement algérien qui a donné en 2008 près de 200.000 euros via son consulat local. Hélas l’intégralité de cette somme a été engloutie dans les études préalables et les dossiers administratifs… et aussi dans les frais de démarchage d’hypothétiques mécènes.

L’Arabie Saoudite se dit bien prête à payer la totalité de la note, mais cette générosité intéressée se heurte à deux handicaps. D’une part le règlement de la Grande Mosquée s'oppose à ce qu’un seul Etat finance plus de 25% du montant total, afin qu’aucun Etat n’ait la mainmise sur cette mosquée. D’autre part les autorités municipales voient d’un mauvais œil le financement saoudien, provenant d’un pays jugé trop « intégriste ».

Il faudra donc recourir à des emprunts. Cependant, là encore, les difficultés s’amoncellent. Pour prêter, les banques demandent que le dossier financier soit bouclé, et exigent un quart ou un tiers de fonds propres. Il y aurait la possibilité que la municipalité de Marseille garantisse les emprunts, comme cela a été le cas dans d’autres communes bien peu laïques. Mais les élus, déjà échaudés par la réticence populaire au projet, ne souhaitent guère prendre ce risque énorme sur le plan financier alors que la Mairie est très endettée, sans compter le risque électoral que cette garantie représenterait pour eux !
 
Abderrahmane Ghoul songe à réduire les voiles en sacrifiant… le fameux minaret de 25 mètres qui devait appeler aux cinq prières quotidiennes par un phare lumineux. Il ferait ainsi d’une pierre deux coups : abaisser la note des travaux, et se débarrasser discrètement d’un élément architectural ostentatoire victime de nombreuses objections et critiques.

Un autre élément pourtant indispensable risque de passer à la trappe : un parking conséquent. Le projet avait de toute façon fait l’impasse sur le stationnement, ne prévoyant que 250 places en sous-sol alors que le quartier de Saint-Louis est déjà bien encombré. De quoi mécontenter encore plus les riverains.

La pose de la première pierre de la Grande Mosquée de Marseille, initialement prévue le 21 avril 2010, est reportée au 20 mai, en présence de tout le gratin local et des autorités musulmanes (dont les islamistes de l’UOIF et du Tabligh, parties prenantes au projet). Mais sans un sou en caisse, cette sauterie islamo-UMPS risque fort d’avoir un goût amer ou… d’être ajournée aux calendes grecques.

L’inauguration et la première prière restent prévues pour novembre 2011, à l’occasion de l’Aïd-el-Kébir. Malgré l’opposition populaire grandissante et l’absence cruelle de financements.
Medias Libres - 12.03.08

02:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le FN peut se maintenir dans au moins 12 régions sur 22 en métropole

Le Pen 14 03 10.jpg
Jean-Marie Le Pen à Nice le 14 mars 2010
(Cliquez sur la photo)

PARIS — Le Front national est en mesure de se maintenir dans au moins 12 régions sur 22 en métropole au second tour des élections régionales, selon les résultats définitifs ou quasi-définitifs à 00H15 région par région.

Il a dépassé le seuil requis des 10% --très largement parfois-- en Paca, Nord/Pas-de-Calais, Alsace, Franche-Comté, Champagne-Ardennes, Lorraine, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Bourgogne, Haute-Normandie, Picardie ainsi que dans le Centre.

Les résultats définitifs n'étaient pas encore connus à minuit en Ile-de-France. Selon des estimations, la liste FN de Marie-Christine Arnautu frôle les 10%, à 9,6%.

AFP. 15.03.10

01:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

14/03/2010

Marine Le Pen en tête à Hénin-Beaumont

Marine Le Pen 14 mars 10.jpg
Le 14 mars 2010 à Hénin-Beaumont
(Cliquez sur la photo)
Marine Le Pen, tête de liste Front national (FN) aux régionales dans le Nord-Pas-de-Calais, a frôlé les 40% au premier tour dans son fief d'Hénin-Beaumont, commune du Pas-de-Calais qu'elle avait failli ravir à la gauche en 2009.

Le FN est arrivé en tête avec 39% des suffrages, loin devant le Parti socialiste (PS), à 27%, Europe Ecologie (10%) et la liste de la majorité présidentielle emmenée par la secrétaire d'Etat aux technologies vertes Valérie Létard (7%).

"D'ores et déjà, les électeurs nous ont placés devant l'UMP à Lens, à Roubaix (Nord), à Liévin (Pas-de-Calais) et dans tout le département du Pas-de-Calais, très largement (devant) dans le bassin minier et à Hénin-Beaumont où nous avons réalisé 40% des voix", s'est félicitée la vice-présidente du FN au siège local du parti.
Le Figaro - 14.03.10

22:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

PACA: le FN obtient 20,5% des voix

Les listes PS et UMP étaient au coude à coude ce soir à l'issue du premier tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, avec 26% des suffrages chacune, selon les estimations de l'institut TNS-Sofres pour France Télévisions et Radio France.

La liste FN était troisième, avec 20,5% des suffrages, devant la liste Europe Ecologie avec 11% des voix.

Le Figaro - 14.03.10

22:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le Pen: le FN est toujours une force nationale!

"Le Front national est toujours une force nationale, probablement de plus en plus grande", s'est félicité Jean-Marie Le Pen sur TF1 à l'issue du premier tour des élections régionales.

Le FN était "annoncé comme vaincu, mort, enterré par le président de la République", a-t-il déclaré, mais il a montré qu'il est "toujours une force nationale, probablement de plus en plus grande".

Il a souhaité que les électeurs assurent au deuxième tour "l'élection des conseillers régionaux FN qui sont la seule opposition dans ces conseils".

"Il faut que les gens au deuxième tour renforcent encore l'effort qu'ils ont fait de façon à ce que le Front national soit une force française combattante", a ajouté le président du FN, qui brandissait une campagne portant les mentions "non à l'islamisme" et "censuré" en-dessous.

Le Figaro - 14.03.10

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

La France est de retour!

affiche-elections-regionales-grande-300x228.jpg

Avec près de 12 % annoncés en début de soirée, ces élections régionales confirment le redressement du Front national que nous annoncions depuis plusieurs semaines si ce n’est plusieurs mois. Malgré les manœuvres fallacieuses et déloyales de l’UMPS, la répression judiciaire, les agressions physiques et verbales, le boycott médiatique,  le manque d’argent, Sarkozy ne nous a pas tué, c’est un échec cuisant pour la majorité présidentielle.

En PACA, Jean-Marie Le Pen totalise, à l’heure où nous écrivons, 21 % ; dans le Nord Pas-de-Calais, Marine Le Pen est à 20% ; en Rhône-Alpes, Bruno Gollnisch serait à 14 %, en Languedoc-Roussillon, France Jamet serait à 13 %… Partout, même là où le FN ne peut, hélas, se maintenir, il y a eu une très nette mobilisation de notre électorat, concrétisant un renouveau national salutaire pour notre pays. Le Front national a montré qu’il était toujours fort et, probablement, dans un proche avenir encore plus.

C’est tout d’abord le résultat du travail des militants et sympathisants qui est à l’origine de cet événement politique, derrières nos chefs qui ont toujours su que la flamme tricolore puisse briller encore de mille feux (n’en déplaise à l’extrême droite sarkompatible). Il s’agit dès à présent de se mobiliser pour le second tour, afin de parfaire dans les régions où nous sommes le plus en pointe, ce travail collectif pour la défense de la France et des Français d’abord.

Ce n'est qu'un début, continuons le combat!

NPI - 14.03.10


20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Abstention record: un électeur sur deux est allé voter

Le taux de participation s'élevait à 39,29 % à 17H soit 10 points de moins qu'au 1er tour des régionales 2004

Aux régionales de 2004, la participation était de 49,66% à la même heure.

Selon une estimation TNS-Sofres à 17H50, le taux d'abstention est de 52,50%.

44 millions d'électeurs sont appelés à se rendre aux urnes pour désigner les 1.829 conseillers régionaux des 26 régions, pour quatre ans. Premières estimations attendues à partir de 20H.

France 2.fr - 14.03.10

19:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO Bleu Blanc Rouge Les couleurs de la France

http://www.youtube.com/watch?v=dJVCPA5b3uc

 NDLR : Cette chanson a été écrite et interprétée par Roger Vivant et non Michel Vivant comme il est  indiqué par erreur sur la vidéo

NPI - 14.03.10

18:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Vandalisme antisémite dans un ancien camp en Pologne

Des graffitis à caractère antisémite ont été inscrits par des inconnus sur des monuments à la mémoire de l'Holocauste, dans un ancien camp de concentration nazi situé en Pologne. Une enquête a été ouverte par les autorités.

Plusieurs graffitis dont "Jude Raus", qui veut dire en allemand "Juifs dehors", et "Hitler Good!" en anglais ont été découverts samedi sur un grand monument érigé dans l'ancien camp de Plaszow, près de Cracovie. Une petite plaque commémorative a également recouverte à la peinture d'une croix gammée et des mots "Jude Raus".

La découverte a eu lieu la veille d'une marche du souvenir destinée à marquer le 67e anniversaire de la liquidation du ghetto de Cracovie. Le 13 mars 1943, des soldats allemands lancèrent une opération de deux jours au cours de laquelle ils vidèrent le ghetto de Cracovie des quelque 16.000 Juifs qui y vivaient, et les envoyèrent à Plaszow et dans le camp de la mort d'Auschwitz-Birkenau.


Selon l'agence de presse PAP qui a cité une responsable de la police, Anna Zbroja, les autorités se sont rendues sur place pour déterminer la date à laquelle ces profanations ont été commises.

Le Figaro - 14.03.10

17:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Evry: 9 hommes armés interpellés

Neuf personnes armées de pistolets gomme-cogne, de bombes lacrymogènes et de bâtons, ont été interpellées dans un véhicule utilitaire hier soir vers 22h30 à Evry (Essonne), a-t-on appris ce matin de source policière.

Plusieurs patrouilles de police sont intervenues dans la soirée en raison d'une rixe impliquant une trentaine de personnes. A leur arrivée, un fourgon a pris la fuite avant d'être intercepté dans la foulée rue des Mazières.

A l'arrière du véhicule, les policiers découvrent sept individus armés qu'ils interpellent, ainsi que le chauffeur et un neuvième individu qui se trouvait dans la cabine du véhicule utilitaire, selon la source.

Aucun affrontement n'a éclaté avec les forces de l'ordre. Les neuf individus comptaient s'en prendre à une bande rivale de Corbeil-Essonnes (Essonne), commune voisine d'Evry. Ils étaient toujours en garde à vue dimanche matin et sont tous connus des services de police.

Dans le même temps, une patrouille de police a été prise dans un guet-apens, également samedi soir vers 22h30, dans le quartier réputé sensible de Grigny 2 (Essonne).

Les policiers intervenaient sur l'incendie d'un container lorsque plusieurs individus leur ont lancé des pierres et des parpaings du haut d'immeubles d'une quinzaine d'étages, a indiqué cette même source policière.
Aucun policier n'a été blessé. Il n'y a pas eu d'interpellation.

Le Figaro - 14.03.10

17:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VIDEO Des rabbins pédophiles

http://www.dailymotion.com/video/x54kil_des-rabins-pédoph...

00:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)