Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2010

Israël pointe des têtes nucléaires vers l'Europe

arton164428-77f69 VAN-CREVEL.jpg
Le professeur Van-Crevel

La septième chaine israélienne a diffusé un entretien exceptionnel avec le professeur Martin Van-Crevel, spécialiste mondial de référence des guerres de basse intensité. Le professeur émérite de l’Université hébraïque de Jérusalem y a développé publiquement les propos qu’il tient depuis une dizaine d’années dans les cénacles fermés des académies militaires israéliennes et états-uniennes.

Selon lui, la continuation sur une longue période de la guérilla palestinienne aboutira inévitablement à l’effondrement de l’Etat d’Israël. C’est pourquoi, à terme, Tel-Aviv n’a d’autre choix que de « transférer » les arabes Israéliens et les Palestiniens apatrides hors de frontières sûres (c’est-à-dire non seulement hors des frontières de 1948, mais aussi des territoires occupés depuis 1967 et idéalement de Cisjordanie et de la bande de Gaza). Dans la cas où les Européens s’opposeraient à une telle déportation, Tel-Aviv n’aura d’autre choix pour survivre que de détruire des capitales européennes sous le feu atomique, étant entendu que les Européens ne pourront pas riposter sans tuer leurs amis Palestiniens.

L’auteur de The Transformation of War [1] a insisté en soulignant que, d’ores et déjà, des têtes nucléaires israéliennes sont pointées vers Rome et d’autres capitales européennes pour rendre la menace crédible et le « transfert » des Palestiniens possible.

Le professeur Martin Van-Crevel aime à se référer à la devise du général Moshe Dayan, dont il est le biographe officiel : « Israël doit toujours apparaître comme un chien enragé, trop dangereux pour les autres »

==

[1] Version française : La Transformation de la guerre (Editions du Rocher, 1998).

voltairenet.com - 11.03.10 

23:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Bouclage total de la Cisjordanie pour 48 heures - Frappes israéliennes sur Gaza

Colonies de peuplement.jpg
Une colonie israélienne dans les Territoires occupés (Cisjordanie)
israel-colonies-mykaia DESSIN.jpg
(Cliquez sur photos et dessin pour les voir en totalité)
Colonie Har HOMA.jpg

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a ordonné le bouclage total de la Cisjordanie pour 48 heures, à partir de vendredi et jusqu'à samedi minuit, a indiqué un porte- parole de l'armée.

C'est la première fois depuis deux ans qu'une telle mesure est prise alors qu'aucune célébration n'est prévue en Israël.

Le bouclage strict a été décidé «pour motifs sécuritaires», compte tenu d'un risque d'attentats, encore selon le porte-parole de l'armée israélienne. Il a pris effet à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi.

(L'armée israélienne boucle, elle, systématiquement la Cisjordanie pour chaque fête juive).

Frappes israéliennes dans la bande de Gaza

L'aviation israélienne a lancé deux raids dans la nuit de jeudi à vendredi contre des cibles à Khan Younis et à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, faisant plusieurs blessés.

20minutes.fr - 12.03.10

23:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Nucléaire israélien: l'Europe à l'abri?

Selon un communiqué de l’AFP (08/03/2010), Israël annonce faire appel à la France pour la construction d’une centrale nucléaire (Conférence internationale sur le nucléaire civil, Paris, 09/03/2010). Il s’agit d’un « projet commun avec la Jordanie voisine, sous la supervision de la France qui fournirait la technologie ». La même dépêche s’empresse de rappeler que « Israël n’est pas signataire du Traité de non-prolifération nucléaire et qu’il n’adhère pas non plus au projet d’un Moyen-Orient dénucléarisé que défend le Président américain Barack Obama ». Sans doute pour relativiser la portée du nucléaire civil israélien, il est précisé également que « l’État hébreu s’est doté de 200 ogives nucléaires ainsi que de missiles à longue portée ».

On a vite compris le but de cette conférence : continuer à diaboliser et isoler l’Iran qui, lui, signataire du Traité de non-prolifération, est pourtant soumis à des sanctions à la demande d’Israël. Pourtant les nombreuses inspections confirment le caractère civil du nucléaire iranien. L’autre but est de nous faire « oublier » le nucléaire militaire sioniste que les gouvernements occidentaux (soumis au sionisme) se gardent bien de vouloir inspecter.

Nous voulons vous parler de ce nucléaire israélien, le nucléaire militaire, jamais inspecté, rarement mentionné, qui est la réelle menace non seulement pour le Moyen-Orient mais également pour la Russie et l’Europe. Ce sont les socialistes français (gouvernement Guy Mollet, avec Maurice Bourgès Maunoury, Ministre de la Défense Nationale à l’époque) qui ont offert l’arme nucléaire à Israël en 1956 lors de l’agression coloniale franco-anglaise contre l’Égypte (affaire dite de Suez). Le prix à payer pour la participation de l’entité sioniste à l’agression mais aussi la preuve d’une adhésion sans complexe des socialistes français au sionisme. Toute cette affaire s’est faite à l’insu des autres membres du Gouvernement, de l’Assemblée et du Sénat, et bien entendu du Peuple français. Les socialistes français portent devant l’Histoire la terrible responsabilité d’avoir introduit l’arme nucléaire au Moyen-Orient en l’offrant à Israël (offerte et non vendue !). Depuis, grâce au soutien des États-Unis, de l’Union Européenne et surtout de la complicité active des réseaux sionistes dans le complexe militaro-industriel mondial, Israël est aujourd’hui une puissance nucléaire : 200 têtes selon les experts, et des missiles à longue portée qui en font une puissance stratégique autonome.

Ce ne sont pas seulement les États du Moyen-Orient, la Turquie et l’Iran qui peuvent être des cibles, mais également la Russie et l’Europe. De plus, selon le quotidien Libération (14/10/2003), Israël dispose de 3 sous-marins nucléaires équipés de lance-missiles. Aujourd’hui, le nucléaire israélien fait courir au monde le principal risque de guerre, d’autant plus que le lobby sioniste (largement présent dans les sphères gouvernementales et médiatiques) cherche partout, notamment en France, à entraîner d’autres nations dans sa guerre.

Longtemps, le nucléaire israélien a été tabou pour le grand public. Peu mettait en garde le monde contre un tel danger. Un homme courageux, le physicien et pacifiste israélien Mordechai Vanunu, a beaucoup aidé à briser le tabou. Technicien à la centrale nucléaire de Dimona (Israël), il alerte l’opinion en présentant plusieurs photos des laboratoires et services au quotidien britannique Sunday Times. Kidnappé à Rome en 1986 par le Mossad, condamné à Tel-Aviv en 1988, il ne sera libéré qu’en 2004. Dix-huit ans de prison dans la « seule démocratie du Moyen-Orient » pour avoir dénoncé, preuves à l’appui, ce dont on se doutait. Depuis, des officiels israéliens ont reconnu à mi-mot l’existence du nucléaire.

En ce domaine aussi, les grands médias appliquent le deux poids deux mesures. Chaque jour l’opinion est intoxiquée au sujet du « nucléaire iranien », à usage civil selon les organismes internationaux de contrôle. Aujourd’hui, dans la propagande de l’USraël, le « nucléaire iranien» joue le même rôle que les fameuses « armes de destruction massive » avant l’attaque contre l’Irak : préparer l’opinion mondiale à une agression contre l’Iran. Ainsi, Israël, un pays non signataire du Traité de non-prolifération, refusant un Moyen-Orient dénucléarisé, refusant toute inspection… pousse à la guerre contre une nation qui elle, signataire dudit Traité, accepte des inspections permanentes. Malgré cela l’Iran est soumis à l’injuste embargo décidé par Tel-Aviv.

Trop souvent, les Européens (notamment les Français) pensent que la question du nucléaire israélien ne concerne que la région du Moyen-Orient et l’Iran. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, ils se croient à l’abri de toute guerre, limitant souvent leurs préoccupations politiques aux questions économiques et sociales. Pourtant l’Europe n’est pas à l’abri. Les nombreuses zones d’ombre qui continuent à entourer les attentats du 11 septembre, le récent assassinat d’un leader palestinien à Dubaï, démontrent amplement que le sionisme ne reconnait aucune frontière. Il s’est donné le droit de frapper où bon lui plaît. Pour cela il compte sur l’impunité que son lobby lui fournit depuis plus de 60 ans. Nous avons déjà attiré l’attention sur le risque d’un nouvel 11 Septembre, cette fois en Europe. Un tel crime permettrait à l’USraël de relancer sa machine de guerre en cherchant à unir les Européens autour de Washington et Tel-Aviv en vue d’une nouvelle agression. Chaque année de nombreux composants destinés au nucléaire (voir par exemple le site en ligne du Financial Times, repris par l’agence de presse Belga en date du 19/06/2008) disparaissent sans que cela n’alerte outre mesure les gouvernements. On connait l’importance des réseaux sionistes dans le domaine de l’armement sophistiqué et des protections dont ils disposent. Voilà pourquoi ce nouvel 11 Septembre en Europe pourrait bien être nucléaire. Et bien entendu la « traçabilité » de l’arme du crime conduirait comme par hasard à des commanditaires… musulmans.

Sommes-nous devenus « conspirationistes » ? Certainement pas. Mais n’oublions jamais que quelqu’un qui aurait parlé du 11 Septembre une semaine avant qu’il ne se produise n’aurait pas été cru ! Et pourtant…

Les Intransigeants  - 12.03.10

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Gaza: enfants et civils utilisés comme boucliers humains par Israël

DataFiles_Cache_TempImgs_2010_1_boucsciv_300_0.jpg

Une unité d’élite de l’armée de l’occupation israélienne avait utilisé un enfant palestinien comme bouclier humain, l’obligeant à ouvrir des bagages suspects.

En effet, la radio israélienne a rapporté, hier jeudi 11 mars 2010, que le procureur militaire israélien a présenté un chef d’accusation contre deux soldats de l’unité spéciale Gholani qui avaient participé dans la dernière guerre agressive israélienne menée contre Gaza. Ils sont accusés d’avoir pris des civils en boucliers humains.

Le chef précise que les deux soldats ont obligé un enfant palestinien de neuf ans seulement à ouvrir des sacs suspects. L’opération s’est effectuée en janvier 2009, dans la zone de Tel Al-Hawa, au sud de la ville de Gaza.

L’enquête a commencé selon la demande de l’organisation des Nations Unies pour la protection des enfants.

Notons que plusieurs organisations politiques et juridiques dont Amnesty International avaient confirmé l’utilisation de civils palestiniens comme boucliers humains, les obligeant à rester dans des lieux dangereux occupés par les forces israéliennes d'occupation.

Alter Info - 12.03.10

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Rien ne va plus! Les CAF "au bord de l'implosion"...

CAF.jpg
Le personnel est submergé par les dossiers
Caisses obligées de fermer pour écluser les dossiers en attente, téléphones sonnant dans le vide, allocataires au bord de la de nerfs... Les Caisses d’allocations familiales (CAF) , submergées de demandes du fait de la , craquent de tous côtés.
 

Dans une lettre confidentielle , que nous nous sommes procurée, envoyée le 26 février à , ministre du Travail, le président du conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), Jean-Louis Deroussen, alerte sans détour le gouvernement sur le fait que, « depuis juillet 2009, la demande sociale explose ».

« En ce début d’année 2010, la situation des CAF semble s’aggraver dangereusement », à tel point « que l’ensemble de l’institution est proche de l’implosion », conclut-il. Pis, poursuit cette missive, même la mise en place de « dispositions à l’ampleur inédite », comme la « réduction de l’offre de service en accueil physique » ou la « multiplication des CDD » n’a «pas permis de rétablir durablement un équilibre qui demeure très fragile ». Ces derniers mois, plusieurs syndicats avaient déjà tiré la sonnette d’alarme, pointant la charge de travail accrue des 36 000 agents. Dans le Val-de-Marne, des centres ont dû fermer dix jours, fin 2009, afin de digérer les retards. En Seine-Saint-Denis, les retards de versement ont parfois atteint plusieurs mois.

Les versements de RSA menacés

Aujourd’hui, la crise s’est propagée à tout le réseau. Et pour cause… selon une note d’information interne, que notre journal a pu consulter, le nombre de visites dans l’une des 123 CAF a bondi de 14,8 % en 2009, le nombre de pièces à traiter a progressé de 10,9 %, tandis que le nombre d’appels téléphoniques, lui, grimpait de 36,6 %!
« A ce rythme, les retards de versement, notamment pour le RSA, vont se multiplier », s’alarme un directeur.

Dans sa lettre, Jean-Louis Deroussen, lui, réclame « instamment » que le gouvernement revoie « les moyens alloués à la branche famille », d’autant qu’en 2010 les CAF se verront confiées de « nouvelles charges » comme les impayés de loyers, le RSA jeunes ou la CMU complémentaire.  Contacté hier, l’entourage de Xavier Darcos attend d’avoir « des précisions supplémentaires sur ces surcharges avant de se décider » et rappelle que « les 1 200 créations de postes décidées lors de la création du RSA commencent à arriver sur le terrain ». Beaucoup ne seront là qu’en 2011 : chaque nouvelle recrue doit être formée pendant dix-huit mois avant d’être opérationnelle.

Le Parisien - 12.03.10 

20:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Drogue et armes lourdes: 14 interpellations dans une cité de Saint-Ouen

Arago St Ouen.jpg
Cité Arago à Saint-Ouen

Des lourdes, 15 kg de cannabis et 14 personnes interpellées. C'est le bilan d'une grosse opération de lutte contre le trafic de stupéfiants menée ce vendredi matin à la Cité Arago, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Plusieurs dizaines de policiers du commissariat de Saint-Ouen et des renforts de la BAC (brigade anti-criminalité départementale) ont fait une descente dans ce quartier où deux personnes avaient été tuées lors d'une fusillade le 26 septembre dernier.


Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert deux pistolets 9 mm, un calibre 45 et un mitrailleur. L'un des policiers, attaqué par un pitbull, a été légèrement blessé. Le chien a été abattu par ses collègues.
Le parisien - 12.03.10

20:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Une surdélinquance des jeunes issus de l'immigration

  Actes graves commis suivant les origines ethniques:Actes graves 2.gif
 Actes peu graves commis suivant les origines ethniques: 
Actes peu graves 1.gif
Source: Sébastian Roché
(Cliquez sur les graphiques pour les voir en totalité)

Jusqu'il y a peu, il était difficile d'évoquer la surdélinquance des jeunes issus de l'immigration sans qu'une telle attitude passe pour une stigmatisation. Il y a quelques mois, M. Christian Delorme, le « curé des Minguettes » évoquait ainsi cette situation : « En France, nous ne parvenons pas à dire certaines choses, parfois pour des raisons louables. Il en est ainsi de la surdélinquance des jeunes issus de l'immigration, qui a longtemps été niée, sous prétexte de ne pas stigmatiser. On a attendu que la réalité des quartiers, des commissariats, des tribunaux, des prisons impose l'évidence de cette surreprésentation pour la reconnaître publiquement. Et encore, les politiques ne savent pas comment en parler »27(*).

L'enquête de délinquance autorapportée conduite en 2000 par M. Sébastian Roché a apporté des précisions sur cette question. Elle montre que la majorité des délits peu graves sont commis par des adolescents dont un parent ou les deux parents sont nés en France (68 %). Une forte minorité des actes peu graves sont commis par des personnes dont les deux parents sont nés hors de France (32 %).

Pour les actes graves, la situation est un peu différente. Les adolescents dont les deux parents sont nés hors de France commettent 46 % des actes graves.

Lorsque la question est posée aux adolescents qui vivent dans les HLM, les jeunes d'origine maghrébine représentent 39 % des actes peu graves et 47 % des actes graves.

Ces chiffres mettent en relief le fait que les actes de délinquance des adolescents maghrébins sont fréquents. Toutefois, ils ne permettent pas de statuer sur la surdélinquance des jeunes issus de l'immigration car ils ne tiennent pas compte du poids relatif des différentes populations en fonction de leurs origines.

Cette analyse complémentaire a cependant été faite par Sébastian Roché et confirme une surdélinquance des jeunes d'origine maghrébine par rapport à ceux d'origine française, comme en témoignent ces graphiques.

27(*) Le Monde - 4 décembre 2001

http://www.senat.fr/rap/r01-340-1/r01-340-117.html

 Bienvenue au Sénat 

 

18:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO Marine Le Pen demande la suppression de la HALDE

http://videos.tf1.fr/infos/2010/marine-le-pen-s-en-prend-...

12 mars 2010

18:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Affaire Ali Soumaré: nouveaux contrôles

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a reçu un rapport de la police sur l'affaire Soumaré, mais doit faire des contrôles des fichiers Stic et Judex "pour essayer d'y voir clair", a déclaré aujourd'hui sur RTL son président Alex Türk.
Le directeur général de la police nationale (DGPN) Frédéric Péchenard a remis son rapport à la Cnil, a précisé la radio.

La commission présidée par Alex Türk avait annoncé le 26 février avoir demandé à la DGPN des explications sur l'origine d'informations en possession d'élus UMP qui avaient qualifié à tort Ali Soumaré, tête de liste PS dans le Val-d'Oise, de "délinquant multirécidiviste chevronné". Les élus lui avaient notamment imputé une condamnation qui ne le concernait pas, mais visait un homonyme. M. Türk demandait notamment à M. Péchenard de voir si ces informations ne provenaient pas de policiers qui auraient consulté le fichier Stic (Système de traitement des infractions constatées).

"Il y a eu 74 consultations au nom de M. Soumaré, ou des noms très approchants", effectuées par 54 fonctionnaires de police différents, entre le 1er septembre et le 18 février, a déclaré M. Türk à RTL. Evoquant des cas d'homonymie et des "problèmes d'alias", le président de la Cnil constate qu'il y a "un grand nombre de noms correspondant à Soumaré et un grand nombre de consultations". "Donc évidemment, la difficulté, c'est de s'y retrouver", dit-il. "Il y a 39 fiches qui peuvent correspondre à l'intéressé, mais sur les 39, il n'y en a que 2 qui lui sont réellement reliées", poursuit-il.

Bref, conclut Alex Türk, "tout cela donne un résultat qui mérite d'être approfondi; c'est la raison pour laquelle nous allons faire un contrôle du Stic, un contrôle de Judex (système judiciaire et d'exploitation) et peut-être également un contrôle au casier judiciaire pour essayer d'y voir clair".

Le Figaro - 12.03.10

17:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

USA: la Barbie noire vendue au rabais

Barbie noire soldée.jpg
(Cliquez sur la photo)

La chaîne de grande distribution Wall-Mart a créé l'indignation en vendant une Barbie noire deux fois moins cher que la même Barbie blanche, dans un magasin en Lousiane.

Martin Luther King n'a pas été assassiné pour qu'on en arrive là ! Les défenseurs des droits civiques américains sont outragés. Le géant des chaînes de supermarchés Wal-Mart a cassé le prix de sa Barbie noire à 3 dollars vendue à côté d'une Barbie blanche à 6 dollars dans un magasin de Louisiane. Les deux poupées, Theresa et Barbie, sont des ballerines en tous points identiques à part leur couleur de peau. Est-ce là une manifestation de racisme de la part du géant de la distribution ?

Un porte-parole a expliqué que les Barbie noires se vendaient moins bien que les blanches. Il s'agissait donc d'une décision purement commerciale. Cela ne se fait pas en Amérique, rétorquent les défenseurs de la cause noire, qui estiment que le prix soldé «dévalue» la poupée noire. Wal-Mart aurait dû accepter de perdre de l'argent plutôt que de perpétuer la profonde inégalité entre races aux États-Unis, clament-ils. Une étude montre d'ailleurs que les enfants des minorités raciales continuent de trouver les Barbie blanches plus jolies.

Mais les fans de Barbie noires peuvent remercier Barack Obama : depuis son élection, Mattel a sorti une nouvelle collection aux traits plus réalistes. La nouvelle Barbie au nez un peu plus large et aux lèvres plus charnues pourrait bien remplacer l'insipide ballerine Theresa dans les rayons de supermarché.

(Ndb: Barbie n'est pas une ballerine mais un top model)

Le Figaro - 12.03 10

 

 

17:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Affiche "Non à l"islamisme: le MRAP débouté pour vice de procédure

Le Président du Tribunal de Grande Instance de Nanterre (92) vient de débouter le MRAP de sa demande d’interdiction de l’affiche du FNJ « Non à l’islamisme ».

Le MRAP est condamné à verser 2.000 € au FN.

Nations Presse Info - 12.03.10

17:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Hommage au Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY

JM-Bastien-Thiry et sa femme.JPG
jeanmariebastienthiry.jpg
Jean-Marie Bastien-Thiry (1927-1963)

Rendons un hommage tout particulier au Colonel Jean BASTIEN-THIRY, héros et martyr de la Patrie, fusillé il y a aujourd’hui 47 années, le 11 mars 1963.

Jean-Marie BASTIEN-THIRY était Lorrain, Polytechnicien, Lieutenant-colonel dans l’Armée de l’air et l’inventeur de deux missiles antichars, les SS-10 et SS-11. Il avait 36 ans et laissait une veuve et trois petites orphelines.

Organisateur de l’opération du Petit-Clamart, le Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY aura tout sacrifié, sa famille et sa vie, pour que vive la France. Il nous a laissé, en versant son sang, un message, un exemple à méditer, à admirer et à suivre.

Alors que les tireurs du Petit-Clamart seront graciés par De Gaulle, celui-ci refusera d’accorder sa grâce à BASTIEN-THIRY. De Gaulle n’aimait pas les héros, n’en ayant jamais été un lui-même.

Jean-Marie BASTIEN-THIRY est l’exemple parfait du dévouement, du courage, de l’abnégation, du don de soi et du sacrifice de sa vie envers la Patrie. Il est l’honneur de l’Armée Française.

Homme de Foi, grand Catholique, il mourra comme un Saint, marchant vers le peloton d’exécution son chapelet à la main, après avoir entendu la Messe. Refusant d’avoir les yeux bandés, il regardera la mort droit dans les yeux avant de pouvoir contempler ensuite la Vie Eternelle.

Assassiné sur ordre de celui qui aura trahi l’Algérie Française et livré des dizaines de milliers de Harkis et Pieds-noirs aux tortures les plus innommables des bouchers fellouzes du FLN, le Colonel Jean BASTIEN-THIRY demeure un Français modèle, un héroïque soldat dont le nom restera pour toujours inscrit sur le Martyrologe de la Nation.

Que Jean-Marie BASTIEN-THIRY repose en paix, aux côtés de tous les Morts pour la France, dans le Paradis des Héros, des Martyrs et des Soldats.

Alexandre SIMONNOT

 

—-

NDLR : Ayez une pensée aujourd’hui pour le Colonel Jean  Bastien-Thiry, fusillé le 11 mars 1963 à 35 ans en pleine Foi et pour la France.

Le lundi 11 mars, alors que ses deux compagnons bénéficiaient de la grâce présidentielle, le colonel Bastien-Thiry était fusillé au fort d’Ivry.

Il assista avec une grande ferveur à la messe de l’aumônier et communia en brisant en deux l’hostie que lui tendait le prêtre, lui demandant d’en remettre la moitié à son épouse.

Il marcha ensuite au poteau, en égrenant son chapelet, le visage calme et serein, même joyeux. Avant la salve, il ne cria pas « Vive la France ! » mais pria pour elle et pour ceux qui allaient le tuer.

Au retour, son avocat déclara bouleversé : « Bastien-Thiry a vécu pour Dieu, pour sa patrie : il est mort au service de Dieu et de sa patrie. C’est désormais un martyr. »

Nations Presse Info - 11.03.10

01:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (22)

11/03/2010

Le Maroc, royaume des délocalisations françaises

Casablanca affaires.jpg
Casanearshore, quartier dédié aux sociétés françaises délocalisées
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)
Les délocalisations prennent de l’ampleur. Après la Chine ou le Brésil, le Maroc est la dernière destination à la mode. aidant, les PME et les sociétés françaises du 40 y affluent. Axa, BNP-Paribas, Bull, Atos Origin, Ubisoft, Bouygues Télécom… tous y sont installés ou y sous-traitent une partie de leurs activités.
 « Le Maroc est la banlieue économique de la France », affirme Mohammed El’Ouahdoudi, président de l’Association des centres d’appels et des services informatiques offshore du Maroc.

Plus 15 % en un an

Pourquoi un tel succès ? Pour les candidats à la délocalisation, les avantages sont considérables. Smic horaire à moins d’un euro, semaine de 44 heures, faibles charges sociales, exonérations d’impôts… « Nous sommes 40 % moins chers qu’en France », explique Youssef Chraibi, président de l’Association marocaine de la relation client. Mais le Maroc n’est pas seulement une destination low-cost, sinon, estime Youssef Chraibi, « les entreprises iraient vers des pays encore moins chers comme Madagascar ou le Sénégal ».
Autre attrait du Maroc, les employés parlent français et sont souvent diplômés. Du coup, les délocalisations ne concernent pas que les centres d’appels téléphoniques. Elles accueillent aussi des services de haute technologie (maintenance informatique, développement de logiciels, etc.). Et les entreprises privées ne sont pas les seules à goûter aux charmes du Maroc, la RATP et la SNCF, pour le passe Navigo ou la carte Imagine R, s’y sont mises. Selon nos informations, des hôpitaux parisiens négocient le transfert d’une partie de leurs démarches administratives à Casablanca.
Erigées au rang de priorité par le gouvernement marocain, ces délocalisations ont fait un bond de 15 % l’an dernier. Elles ont généré sur place 35 000 emplois et le chiffre pourrait atteindre les 100 000 en 2015 !

Le Parisien - 11.03.10 








 

 

23:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les poux: comment les éradiquer?

poux--ordre_des_pthirapteres--pou_de_tete.jpg

Les poux ont du souci à se faire. Une étude française de l’Inserm et de l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de ), publiée aujourd’hui dans la revue scientifique britannique « The New England Journal », démontre l’efficacité d’un nouveau médicament contre ces parasites. Il s’agit de l’ivermectine orale, qui se présente sous forme de cachets et est fabriquée par le laboratoire Johnson and Johnson.

Un médicament que les mamans devraient être heureuses de voir commercialisé. Pour l’instant, aucune date n’a été annoncée. Avec la publication de ces résultats, on devrait le trouver rapidement en .

Plus efficace que les lotions

Le traitement consisterait en deux prises d’un cachet à sept jours d’intervalle. « Cependant, c’est une molécule assez puissante, qui ne sera destinée qu’aux enfants sur lesquels tous les autres traitements ont échoué », précise le professeur Olivier Chosidow, dermatologue à l’hôpital Tenon à (XX e ), coordonnateur de l’étude.

En général, pour éliminer les poux, on commence par des lotions à base de pyréthrine qui les empoisonnent. S’il reste des individus vivants le lendemain matin, on passe à une autre lotion au malathion. C’est l’efficacité de cette dernière et celle de l’ivermectine que les chercheurs ont comparées. Résultat : la première est efficace à 85 % alors que la seconde l’est à 95 %. « C’est une différence énorme en termes de santé publique, affirme Olivier Chosidow. Cela représente des millions de personnes ! Surtout, un traitement oral permet d’éviter les erreurs d’observance auxquelles sont sujettes les lotions. »
L’ivermectine existe déjà sur le marché et est utilisée notamment contre la gale.
Contrairement à une idée reçue, il n’y a pas une saison pour les poux. Les parasites se transmettent de cheveux à cheveux. Pour cela, il faut des contacts rapprochés, comme en ont les enfants dans les cours de récréation. La période scolaire est donc propice à leur prolifération et les 3-11 ans, qui jouent davantage ensemble, sont plus à risques.

Depuis une dizaine d’années, les scientifiques observent que les gènes des poux ont muté et qu’ils deviennent de plus en plus résistants aux différents insecticides existant dans le commerce et qui sont fort coûteux pour les familles.
Ce nouveau médicament permettra-t-il de mettre un terme à cette épidémie ? « Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faudra pas le donner à tort et à travers, conclut le professeur Chosidow. Sinon, les poux peuvent aussi devenir résistants à ce nouveau produit. »
Le parisien - 11.03.10

23:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Après le "dérapage" de Longuet, un député PS saisit la HALDE!

Gérard Longuet.jpg
Gérard Longuet

A quelques jours des élections régionales, la polémique autour de Gérard Longuet prend de l'ampleur. Interrogé sur la possible nomination de Malek Boutih à la de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discrimination), lors de l'émission «Questions d'Info» diffusée sur LCP et Info, le patron des sénateurs UMP a dérapé en écartant le possible choix de l'ex-président de SOS Racisme.

 

«C'est un homme de qualité mais pas le bon personnage pour le poste, a affirmé le sénateur de la Meuse. Il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l’accueil de tous nos compatriotes. La Halde, cela veut dire que c’est la France qui s’ouvre aux populations nouvelles. Schweitzer, c’est parfait ! Un vieux protestant, parfait ! La vieille bourgeoisie protestante, parfait. Si vous voulez, les vieux Bretons et les vieux Lorrains - qui sont d'ailleurs en général Italiens ou Marocains - doivent faire l'effort sur eux-mêmes de s'ouvrir à l'extérieur. Si vous mettez quelqu'un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l'opération».  

 

Quelques heures plus tard, Gérard Longuet précisait sa pensée, sans la renier. «Je suis désolé d'avoir sans doute choqué Malek Boutih, explique-t-il dans un communiqué. J'ai simplement exprimé le désir que l'ouverture d'esprit soit portée par une personnalité moins politique et parfaitement sereine, en qui puissent et doivent se reconnaître tous nos compatriotes dans leur diversité et dans leur unité». «Mon expression est peut-être raccourcie et maladroite», a-t-il encore admis sur Europe 1. Une mise au point qui n'a pas pour autant éteint la polémique. 

Jeudi, l'intéressé est à nouveau revenu sur ses propos expliquant qu'il avait contacté Malek Boutih. «Je lui ai dit: voilà, mon souci, c'est que vous êtes militant et qu'il faut faire partager une cause. Ce n'est peut-être pas en étant militant que vous êtes le plus apte à parler à ceux qui ne se sentent pas concernés», a expliqué Gérard Longuet sur i-Télé sans pour autant revenir sur ses propos ni détailler la réaction de l'intéressé. «Est-il nécessaire d'être discriminé pour prendre en charge la lutte contre la discrimination?».

Un député PS saisit... la Halde

Ironie du sort, le député PS Philippe Martin a décidé jeudi de  de saisir.... la Halde. «J'ai exercé mon droit de parlementaire, on verra si la Halde estime que ces propos (de M. Longuet) sont discriminatoires», a expliqué Philippe Martin après avoir adressé par internet sa demande de saisine.

Mercredi, les déclarations de Longuet ont provoqué un tonnerre de réactions à gauche. Harlem Désir, n°2 du PS et lui aussi ancien patron de SOS Racisme a été l'un des premiers à monter au front. «Ces propos sont, bien plus qu'un dérapage, une véritable théorie raciale». Le porte-parole socialiste Benoît Hamon juge pour sa part que «le rapport de la droite à l'immigration est consternant».

Dans une lettre ouverte le député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault (PS) dénonce des «termes nauséeux et xénophobes» et demande à François Fillon «de condamner très fermement les propos scandaleux d'un haut responsable de l'UMP qui défigurent la République».

Daniel Cohn-Bendit, de son côté, estimait que Gérard Longuet, par ses propos, «retrouve son histoire qui n'était peut-être pas la plus belle». L'allusion pointe le passé de militant d'extrême-droite du sénateur UMP. Porte-parole du mouvement Occident dans les années 60, Gérard Longuet avait soutenu en 1965 la candidature à la présidentielle de Jean-Louis Tixier-Vignancour, ancien avocat de l'OAS.  

Embarras à droite

Les membres de l'UMP ne se sont pas bousculés pour soutenir Gérard Longuet. Le volubile porte-parole de l'UMP a d'ailleurs joué la prudence. «D'abord, j'ai pas compris grand chose de ce qu'il a dit, explique Frédéric Lefebvre. Ensuite, je considère que c'est plutôt regrettable». 

Exception notable, Yazid Sabeg a affirmé haut et fort que Gérard Longuet est «tout sauf un raciste primaire». «Il n'y pas de fatalité que le président d'une institution chargée de lutter contre les discriminations émane forcément d'une minorité discriminée. C'est ce qu'il a voulu dire, explique le commissaire à la Diversité. Il ne faut pas non plus que les ministres qui occupent des postes régaliens soient toujours issus de la même origine ou de la même culture. Je suis de son avis sur ce plan».

Le Parisien - 11.03.10

23:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le père de Netanyahu avait prévu les attentats du 11-Septembre...

arton164399-587d3 Netanyahu 11- 09.jpg
Benjamin Netanyahu

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que son père avait prévu les attentats du 11 septembre 2001 dans les années 90.

Le quotidien israélien Haaretz rapporte que ces propos ont été tenus lors de la cérémonie d’anniversaire du père du Premier ministre, l’historien Ben-Tzion Netanyahu, le 7 mars 2010 au Menachem Begin Heritage Center, en présence de nombreuses personnalités, dont le président Shimon Peres.

Le Premier ministre a ajouté que ceux qui ne connaissent pas leur passé ne peuvent comprendre le présent, ni anticiper leur avenir.

Un autre quotidien israélien, Maariv, avait rapporté dans son édition du 17 avril 2008 que Benjamin Netanyahu, alors leader du Likoud, a affirmé au cours d’une conférence à l’université Bar Ilan que les attentats du 11-Septembre avaient été bénéfiques pour Israël.

« Nous profitons d’une chose, ce sont les attentats contre les Tours jumelles et le Pentagone, et l’attaque américaine contre l’Irak », a-t-il déclaré selon Maariv. Ces événements « ont fait basculer l’opinion publique américaine en notre faveur »

Le professeur Ben-Tzion Netanyahu fut le secrétaire personnel de Ze’ev Jabotinsky, le père du sionisme révisionniste. Dans les années 80-90, il anima avec son fils Benjamin et George H. Bush (le père), le Jonathan Institute (du nom de son fils ainé Jonathan Netanyahu, mort au combat) et élabora le concept médiatique de « terrorisme international »

En janvier 2001, le trésorier du Jonathan Institute et des campagnes électorales des Netanyahu, le promoteur immobilier Larry Silverstein, acquit le World Trade Center de New York. Il souscrivit une police d’assurance qu’il rédigea lui-même prévoyant des indemnités pour chaque attentat qui pourrait endommager le WTC.

Après le 11-Septembre, il réclama —au delà d’une franchise— une double indemnisation au motif qu’il y avait eu deux attentats distincts commis avec deux avions différents. A l’issue de plusieurs procès, il toucha 4, 5 milliards de dollars, réalisant une plus-value nette d’1 milliard de dollars.

voltairenet.com - 09.03.10

22:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ushuaïa Nature diffusée la veille des élections!

Le CSA a estimé que la diffusion samedi du magazine Ushuaïa Nature sur TF1, à la veille du premier tour des régionales, ne pouvait "avoir un impact sur les résultats" des élections et qu'il pouvait donc être mis à l'antenne, a-t-on appris aujourd'hui auprès de la haute autorité.

"Il n'apparait pas au Conseil supérieur de l'audiovisuel que la diffusion d'une nouvelle émission qui doit présenter les contrastes géographiques de l'Islande puisse avoir un impact sur les résultats du premier tour de l'élection des conseillers régionaux", a-t-on précisé.

Le président sortant de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne (PS), avait demandé lundi au CSA de différer la diffusion de ce magazine produit et animé par Nicolas Hulot, prévue la veille du premier tour des élections régionales. Relevant dans un programme de télévision que "la ligne adoptée par Ushuaïa Nature est claire: la planète qui semble si grande est néanmoins fragile et vulnérable", l'élu estimait qu'"une telle prise de position, alors que la campagne officielle s'achèvera le vendredi 12 mars à minuit, devrait appeler un report de cette diffusion".

La diffusion en juin du documentaire "Home" de Yann Arthus-Bertrand, sur France 2, à la veille du scrutin des élections européennes, avait été vivement dénoncée par des responsables politiques jugeant qu'elle avait contribué au succès d'Europe écologie.

Le Figaro - 11.03.10

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Une enseignante musulmane voilée en Belgique

Une enseignante musulmane, professeur de mathématiques et de physique dans une école communale de Charleroi (sud de la Belgique), a obtenu devant la justice le droit de faire cours en portant le voile, a rapporté aujourd'hui la radio RTBF.

En début d'année scolaire, la direction de l'école, qui dépend de la ville de Charleroi, a demandé à la jeune femme de retirer le voile qu'elle portait en classe depuis deux ans et demi, selon la chaîne publique belge. L'enseignante a refusé et porté l'affaire en justice.

En première instance, le tribunal de Charleroi a donné raison à la direction, au nom d'un décret sur la "neutralité" de la Communauté française de Belgique (l'institution compétente pour l'enseignement francophone en Wallonie et à Bruxelles). Cette décision a été cassée par la Cour d'appel de Mons (ouest), qui a estimé que le décret en question n'était valable que pour les écoles faisant partie du réseau directement géré par la Communauté française.

Or, l'école où exerce l'enseignante musulmane ne fait pas partie du réseau de la Communauté française mais est une émanation de la ville de Charleroi, qui n'a pas précisé dans ses règlements qu'elle interdisait à ses enseignants le port de signes religieux, a relevé dans son jugement la Cour d'appel, citée par la RTBF.

"La cour rappelle qu'il faut un texte précis pour déroger au principe de la liberté d'expression, ce que la ville de Charleroi n'a pas fait. Elle est donc condamnée à réintégrer son enseignante dans les 10 jours en l'autorisant à porter le foulard islamique", a déclaré à la radio l'avocat du professeur, Jean-Claude Derzelle. "Dans ses attendus, la cour autorise le port de signes religieux par les enseignants, qu'il s'agisse du foulard, de la kippa ou d'une croix, du moment que l'on ne cherche pas à imposer ses opinions", a-t-il ajouté.

Le Figaro - 11.03.10

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

"Filmer les camps": une expo au Mémorial de la Shoah

Fimer les camps.jpg
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

Il y a 65 ans, une unité cinématographique de l'armée américaine filmait les camps de concentration de Dachau et Falkenau tout juste libérés par les Alliés, montrant les survivants décharnés, les fosses communes et les misérables baraquements.

La plupart de leurs images sont entrées dans la mémoire collective parce qu'elles ont été diffusées aux actualités de l'époque et intégrées dans le film-documentaire montré pendant le procès des dirigeants nazis de Nuremberg.

L'exposition présentée à Paris au Mémorial de la Shoah explique comment ces images ont été tournées par les équipes dirigées par des cinéastes de profession Georges Stevens, Samuel Fuller et John Ford.

La Special Coverage Unit (SCOU) était dirigée par le lieutenant-colonel Georges Stevens, qui avant la guerre avait fait tourner Fred Astaire et Ginger Rogers. Samuel Fuller avait été journaliste de faits divers puis scénariste, avant de rejoindre la première division d?infanterie de l?armée américaine.

Quant à John Ford, responsable du service cinématographique de la marine américaine, il a été chargé du montage des images pour le procès de Nuremberg.

Sur place, les équipes de Stevens et de Fuller avaient une sorte de "cahier des charges" dans lequel il leur était demandé notamment de montrer les preuves "acceptables" de la barbarie.

Les opérateurs remplissaient quotidiennement des fiches de comptes-rendus expliquant où, dans quelles circonstances, ils avaient tourné. Les images étaient en noir et blanc mais Stevens et Fuller ont fait leurs propres films en couleur qui sont également montrés dans l'exposition, ainsi que leurs notes personnelles.

On a ainsi une idée de la chronologie de leur travail, depuis le wagon rempli de cadavres qu'ils découvrent en arrivant au camp, à la dénonciation des bourreaux qui tentent de se cacher parmi les survivants, en passant par le premier office juif célébré dans le camp par un soldat rabbin, l'enterrement des morts, les villageois du coin obligés de "visiter" le camp, etc. .

L'exposition présente également le film montré à Nuremberg, avec le commentaire de Joseph Kessel.

Une série de conférences et de films accompagne l'exposition "filmer les camps", qui est ouverte jusqu'au 31 août (www.memorialdelashoah.org)

Le Point - 11.03.10

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

USA: les bébés blancs ne seront plus majoritaires en 2010

 bebe yeux bleus.jpg

Les démographes américains estiment que pour la première fois cette année, le nombre de naissances sera plus important chez les minorités ethniques que chez la majorité blanche.

Les Etats-Unis sont probablement à l'aube d'une révolution démographique. Pour la première fois de son histoire, le pays pourrait connaître en 2010 un nombre de naissances supérieur chez les minorités ethniques Afro-Américains, Hispaniques et Asiatiques- à celles constatées chez la majorité blanche, affirme un article publié mercredi par un sociologue américain, Kenneth Johnson. Le pays se rapproche vite de la barre symbolique. En 2008, 48% des enfants américains, contre 37% en 1990, étaient issus des minorités ethniques

Si cette projection se confirme, ces minorités pourraient devenir majoritaires au sein de la population américaine d'ici à quarante ans, affirme Kenneth Johnson. Se basant sur le dernier recensement de 2000, le démographe estime que les minorités représenteront la majorité de la population américaine en 2042. En 2050, 54% de la population du pays soit 235.7 millions d'individus appartiendront aux minorités. A titre de comparaison, les blancs composent actuellement près des deux tiers de la population américaine.

 

Les femmes hispaniques ont davantage d'enfants

 

L'accroissement des minorités ne s'explique pas uniquement par l'immigration mais aussi et surtout par les naissances, souligne Kenneth Johnson. La fécondité des Hispaniques joue un rôle prépondérant. 15% de la population américaine est hispanique mais ce groupe a contribué pour moitié à l'augmentation démographique des Etats-Unis entre 2000 et 2008. Les femmes d'origine hispanique ont ainsi en moyenne trois enfants, contre deux pour les femmes d'autres ethnicités. En outre, les jeunes femmes d'origine hispanique en âge de procréer sont plus nombreuses que les jeunes femmes blanches, dont le nombre a baissé de 19% depuis 1990. Sans compter que de plus en plus de femmes blanches attendent d'être plus âgées pour avoir des enfants. Déjà dans un quart des comtés du pays, il y a moins de naissances chez les blancs que chez les minorités.

 

Un fossé racial et générationnel

 

La progression démographique des minorités constitue un phénomène important qui pèsera sur les débats politiques actuels comme la réforme de l'immigration ou celle du système de santé. «Il y a maintenant aux Etats-Unis un fossé générationnel entre une population blanche vieillissante et les minorités ethniques dynamiques et jeunes», relève Kenneth Johnson. «Les pouvoirs publics doivent réfléchir aux moyens d'incorporer ces populations, en mettant par exemple en place des programmes scolaires spécifiques ciblant les enfants dont l'anglais n'est pas la langue maternelle».

«Il faut voir comment nos élus vieillissants et les contribuables américains, en majorité des blancs, peuvent répondre aux défis de cette jeunesse si différente culturellement d'eux», poursuit le démographe. «Accepteront-ils de payer des impôts pour des écoles qui ne s'occuperont pas de leurs enfants ?», s'interroge Kenneth Johnson qui rappelle que la plupart des richesses se trouvent aux mains des personnes âgées.

Le Figaro - 11.03.10

20:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)