Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2016

Réfugiés à Paris: qu'est-ce qu'un camp humanitaire "aux normes de l'ONU"?

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/refugies-a-paris...

Capture.PNG Hidalgo.PNG

Les Misérables !

 

 

02:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Le Dalaï-Lama : « L’Allemagne ne peut devenir un pays arabe »

dalaï-Lama.jpg

 

 

31/05/2016 – 14H30 Berlin (Breizh-info.com) –Le Dalaï-Lama va t-il subir les foudres de la bien-pensance européenne après ses propos contre l’immigration ?  «Quand nous regardons le visage de chaque réfugié, surtout ceux des enfants et des femmes, nous ressentons leur souffrance et un être humain qui a de meilleures conditions de vie a la responsabilité de les aider. Mais d’un autre côté, il y en a trop à présent» en Europe, a déclaré le chef spirituel des Tibétains au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung avant de poursuivre : «L’Europe, l’Allemagne en particulier, ne peut devenir un pays arabe, l’Allemagne est l’Allemagne». Le chef spirituel des Tibétains, poussé à l’exil par les Chinois, reprend ainsi lui aussi la notion de Grand Remplacement qui menace, à court terme, l’Europe, si elle ne ferme pas ses frontières.

«Il y en a tant que cela devient difficile sur le plan pratique. Et sur le plan moral, je trouve aussi que ces réfugiés ne devraient être accueillis que provisoirement. L’objectif devrait être qu’ils retournent (dans leur pays) et aident à reconstruire leur pays», a estimé le Dalaï Lama, qui était de passage à Berlin.

La question des réfugiés et plus globalement de l’immigration en Europe est passée au second plan médiatique depuis le mouvement social contre la Loi Travail.

Toutefois, les arrivées de « migrants » se poursuivent, y compris en provenance de pays qui ne sont pas en guerre . A Kerlaz petite commune du Finistère, 18 immigrés sont arrivés récemment, en provenance d’Irak, d’Iran (pays qui n’est pas en guerre) et d’Afghanistan, rejoignant ainsi six autres immigrés du Koweit (pays qui n’est pas en guerre) et du Soudan. A Saint-Malo, des mineurs isolés étrangers en provenance de plusieurs de ces pays posent des problèmes de sécurité aux locaux. A Lorient, une famille géorgienne, pourtant déboutée du droit d’asile, n’a toujours pas été expulsée vers son pays d’origine, un pays qui lui non plus n’est pas en guerre. La mobilisation d’associations de gauche et d’extrême-gauche vise à mettre une pression forte sur l’État, tout en tentant de toucher la population par le « viol psychologique » au nom de l’humanitarisme et des droits de l’homme.

La sortie percutante du Dalaï-Lama – incarnation du bouddhisme et de la sagesse asiatique – contraste  avec les appels incessants à l’immigration et à l’accueil émanant en particulier de l’Église catholique et du Pape François .

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

01:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

30 mai 1431 : mort de Sainte Jeanne d’Arc ; son cœur resté intact miraculeusement, après le bûcher

 

Jeanne d'Arc sur le bûcher, Jules-Eugène Lenepveu (1886-90)

Ce jour est la fête religieuse de Sainte Jeanne d’Arc, morte un 30 mai.

D’après les témoignages le cœur de la sainte fut l’objet d’un miracle : dans l’impossibilité de le consumer, le bourreau l’a jeté dans la Seine.

Concernant sa mort et ce fait, voici la déposition de frère Isambard de la Pierre, dominicain ayant assisté aux événements :

« A son dernier jour, Jeanne se confessa et communia. La sentence ecclésiastique fut ensuite prononcée. Ayant assisté à tout le dénouement du procès, j’ai bien et clairement vu qu’il n’y eut pas de sentence portée par le juge séculier. Celui-ci était à son siège, mais il ne formula pas de conclusion. L’attente avait été longue. A la fin du sermon, les gens du roi d’Angleterre emmenèrent Jeanne et la livrèrent au bourreau pour être brûlée. Le juge se borna à dire au bourreau, sans autre sentence : « Fais ton office ! »

Frère Martin Ladvenu et moi suivîmes Jeanne et restâmes avec elle jusqu’aux derniers moments. Sa fin fut admirable tant elle montra grande contrition et belle repentance. Elle disait des paroles si émouvantes, dévotes et chrétiennes que la multitude des assistants pleurait à chaudes larmes. Le cardinal d’Angleterre et plusieurs autres Anglais ne purent se tenir de pleurer ; l’évêque de Beauvais, même lui, versa quelques pleurs.

 

Comme j’étais près d’elle, la pauvre pucelle me supplia humblement d’aller à l’église prochaine et de lui apporter la croix pour la tenir élevée tout droit devant ses yeux jusqu’au pas de la mort, afin que la croix où Dieu pendit, fût, elle vivante, continuellement devant sa vue.

C’était bien une vraie et bonne chrétienne. Au milieu des flammes, elle ne s’interrompit pas de confesser à haute voix le saint nom de Jésus, implorant et invoquant l’aide des saints du paradis. En même temps elle disait qu’elle n’était ni hérétique, ni schismatique comme le portait l’écriteau. Elle m’avait prié de descendre avec la croix, une fois le feu allumé, et de la lui faire voir toujours. Ainsi je fis.
A sa fin, inclinant la tête et rendant l’esprit, Jeanne prononça encore avec force le nom de Jésus. Ainsi signifiait-elle qu’elle était fervente en la foi de Dieu, comme nous lisons que le firent saint Ignace d’Antioche et plusieurs autres martyrs. Les assistants pleuraient.

Un soldat anglais qui la haïssait mortellement avait juré qu’il mettrait de sa propre main un fagot au bûcher de Jeanne. Il le fit. Mais à ce moment, qui était celui où Jeanne expirait, il l’entendit crier le nom de Jésus. Il demeura terrifié et comme foudroyé. Ses camarades l’emmenèrent dans une taverne près du Vieux-Marché pour le ragaillardir en le faisant boire. L’après-midi, le même Anglais confessa en ma présence à un frère prêcheur de son pays, qui me répéta ses paroles, qu’il avait gravement erré, qu’il se repentait bien de ce qu’il avait fait contre Jeanne, qu’il la réputait maintenant bonne et brave pucelle ; car au moment où elle rendait l’esprit dans les flammes il avait pensé voir sortir une colombe blanche volant du côté de la France.

Le même jour, l’après-midi, peu de temps après l’exécution, le bourreau vint au couvent des frères prêcheurs trouver frère Martin Ladvenu et moi. Il était tout frappé et ému d’une merveilleuse repentance et angoissante contrition. Dans son désespoir il redoutait de ne jamais obtenir de Dieu indulgence et pardon pour ce qu’il avait fait à cette sainte femme : « Je crains fort d’être damné, nous disait-il, car j’ai brûlé une sainte ».

Ce même bourreau disait et affirmait que nonobstant l’huile, le soufre et le charbon qu’il avait appliqués contre les entrailles et le coeur de Jeanne, il n’avait pu venir à bout de consumer et réduire en cendres ni les entrailles ni le coeur. Il en était très perplexe, comme d’un miracle évident. »

Et cet extrait de la déposition de Jean Massieu, huissier :

« Accompagnée de frère Martin, Jeanne fut conduite et liée, et jusqu’au dernier moment elle continua les louanges et lamentations dévotes envers Dieu, saint Michel, sainte Catherine et tous les saints.
En mourant, elle cria à haute voix : Jésus !

Je tiens de Jean Fleury, clerc et greffier du bailli, qu’au rapport du bourreau, le corps étant réduit en cendres, le coeur de Jeanne était resté intact et plein de sang.
On donna ordre au bourreau de recueillir tout ce qui restait de Jeanne et de le jeter à la Seine, il le fit. »

Source

01:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Affaire Roman Polanski: la Pologne rouvre une procédure d’extradition vers les Etats-Unis

http://www.20minutes.fr/people/1855727-20160531-affaire-r...

648x415_roman-polanski-lors-d-une-conference-de-presse-le-24-mai-a-katowice-pologne.jpg

JUSTICE C’est ce que le ministre de la Justice, Zbigniew Ziobro, a annoncé ce mardi matin

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

31/05/2016

Marion Maréchal-Le Pen invitée du Talk Orange-Le Figaro 31 mai 2016

https://youtu.be/GH9_yzjpVSs

Ecoutez Marion, nette et précise dans ses réponses!

23:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les fausses morts de djihadistes inquiètent les services de renseignement

http://fr.novopress.info/201368/fausses-morts-de-djihadis...

2 VIDEOS

Omar-Omsen-600x338.jpg

Omar Omsen, né au Sénégal, recruteur en France de djihadistes, est bien vivant

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Régionales en Ile de France : le vote des électeurs issus de l’immigration

Vote-Urne-600x384.jpg

Partager sur Facebook Tweeter

 

31/05/2016 – PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : La fondation Jean‑Jaurès, proche du Parti socialiste, publie une étude des votes issus de l’immigration aux dernières élections régionales en Ile‑de‑France. La méthode choisie est de comparer le taux de prénoms d’origine étrangère et les scores des partis effectués dans les bureaux de vote.

Quels sont les résultats de cette enquête ? Tout d’abord, l’électorat issu de l’immigration arabo‑musulmane rejette massivement le Front national. Non seulement les bureaux à forte immigration arabo‑musulmane votent peu pour le FN, mais, surtout, ils se mobilisent très fortement pour faire « barrage » au FN en cas de second tour. La conclusion est donc que « le scénario d’une diffusion significative du vote Front national parmi la population issue de l’immigration ne tient pas et ne correspond à aucune réalité tangible ».

Qu’en est‑il des immigrés asiatiques ? Les immigrés asiatiques, rejetant le communisme que leurs ancêtres ont fui au Vietnam, Cambodge ou Laos, semblent préférer la droite. « Plus la présence de personnes issues de l’immigration asiatique est importante et plus c’est le score de la droite qui est élevé. »

Cette étude permet donc d’appuyer la thèse ancienne que l’immigration arabo‑musulmane favorise la gauche et l’immigration asiatique la droite.

 

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Eric Zemmour: "Le prénom, c'est la France"

https://youtu.be/BYJb9ePCUBI

 

31/05/2016 – PARIS (NOVOpress) : Ce matin sur RTL, Eric Zemmour a expliqué dans le détail en quoi « le prénom, c’est la France », après la polémique soulevée par l’idée d’exiger des parents de franciser les prénoms de leurs enfants – idée faussement attribuée par Yves Calvi au Rendez-Vous de Béziers de Robert Ménard, puisque la proposition ne figure pas dans le manifeste final, le seul qui fasse foi.

La veille, Nicolas Domenach s’en était indigné, la jugeant « xénophobe » et clamant : « Bienvenue à Yasmina, Malik, Safia, Zora et caetera ! » (voir ci-dessous) Eric Zemmour, lui, s’appuie sur la tradition républicaine pour la défendre :

« Adjani se prénomme Isabelle, et non Djamila. Reggiani se prénomme Serge, et pas Sergio. Aznavour, c’est Charles. Valls, c’est Manuel. Platini, c’est Michel. Appeler ses enfants Sue Ellen ou Mohamed, c’est un signe manifeste d’autoségrégation qui permettra ensuite de se plaindre de la ségrégation que l’on subit. C’est refuser consciemment ou inconsciemment de faire partie du peuple français. C’est nier la République au nom des soi-disant valeurs républicaines. »

Or la législation républicaine, rappelle-t-il, a toujours imposé la francisation des prénoms, et cela dès l’an XI ! Le général De Gaulle puis Georges Pompidou, en 1972, l’ont confirmée, et « jamais ils n’auraient toléré qu’un ministre appelle sa fille Zorah ou qu’un président de la République appelle sa fille d’un prénom italien ». La législation ne fut abolie qu’en 1993, comme ultime acte de démission devant les pressions dues aux migrations.

Pourtant, martèle Eric Zemmour, « que cela plaise ou non, la France est un pays de culture catholique, façonné par l’Eglise depuis plus de mille ans. Les autres cultures, les autres nations ne s’y trompent pas : le rappeur Abd al Malik s’appelait Régis avant sa conversion à l’islam. Quand des parents juifs donnent à leurs enfants des prénoms israéliens, il y a de fortes chances que cette famille ne tarde pas à quitter la France pour Israël. »

Il conclut ainsi :

« Pour rendre hommage à ses racines et à ses ancêtres, à la mémoire de ses parents, le nom de famille suffit […] Le prénom est au contraire la marque de l’individu nouveau qui va évoluer dans la société d’accueil. Lui donner un prénom français, de culture chrétienne, c’est marquer sa volonté d’intégration dans le pays qui sera le sien. C’est marquer son respect pour la société d’accueil, son passé, son histoire, ses héros. C’est faire sien son héritage. Le prénom, c’est la France. »

NdB: Zorah Dati, Chiara Sarkozy...

20:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Nouvelle nuit d’agressions sexuelles par des "migrants" en Allemagne: 18 femmes portent plainte

Agressions-femmes-migrants-600x260.jpg

Partager sur Facebook Tweeter

 

31/05/2016 – DARMSTADT (NOVOpress) : Cinq mois après la nuit tragique du réveillon, l’Allemagne vient de connaître une nouvelle nuit d’agressions sexuelles commises par des "migrants". Dix-huit femmes, qui participaient à un festival de musique à Darmstadt, dans l’ouest de l’Allemagne), ont porté plainte, affirmant avoir été victimes d’agressions sexuelles dans la nuit de samedi à dimanche. Pour le moment, trois demandeurs d’asile pakistanais ont été arrêtés.

Selon un communiqué de la police, trois femmes se sont directement manifestées auprès de policiers présents sur les lieux, ce qui a permis l’arrestation de trois demandeurs d’asile originaires du Pakistan, âgés de 28 à 31 ans. Et quinze autres femmes, « majoritairement jeunes », ont depuis contacté la police, affirmant que les hommes qui les ont agressées « sont originaires d’Asie du Sud ».

Les victimes ont décrit un scénario similaire à ceux qui s’étaient produit à Cologne et dans d’autres villes d’Allemagne dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2016, à savoir qu’elles se sont retrouvées entourées d’hommes qui se sont livrés à des attouchements sexuels.

20:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L'Histoire oubliée - Quand les Allemands reconstruisaient la France

Un documentaire bouleversant.

A regarder jusqu'au bout.

(merci à Dirk)

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Un tweet de Donald Trump

Capture.PNG TRump.PNG

04:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les Brigandes - Rondeau de France

03:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Vufflens (Suisse) : Un village celtique mis au jour

 

J-1

«Des fouilles d’une si grande ampleur sont rares, explique Nicole Pousaz, archéologue cantonale. On n’avait pas imaginé un instant une pareille substance archéologique ici. Personne n’avait même parlé de ce site.» Ce sont les sondages préalables au chantier routier qui ont mis la puce à l’oreille des spécialistes. Ils n’ont pas été déçus: sous une épaisse couche de terre était conservée toute une agglomération gauloise occupée entre l’an 200 et 100 avant notre ère. Or, pour cette période qui précède la Guerre des Gaules de César, les connaissances des archéologues sont loin d’êtres complètes. En dehors de quelques fermes et villages partiellement conservés, peu de traces d’habitat avaient jusqu’ici été retrouvés en Suisse. La civilisation celtique est alors à son apogée. Ce qu’illustrent des fragments très fins de fourreaux d’épées, des fibules de bronze et du mobilier d’une qualité remarquable retrouvés sur le site de Vufflens. S’y ajoutent 400 parures, une centaine de pièces… On y produisait aussi de la céramique, voire de la monnaie, signe de l’importance d’un lieu fréquenté par des aristocrates. En témoigne une riche tombe, découverte au nord du site.
[...]

24 heures

03:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO - PARIS FOOTBALL CLUB

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2016/05/30/pari...

A voir!

02:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Vidéo d’une conférence de Guillaume Faye à Nice le 13/05/2016

http://www.gfaye.com/video-dune-conference-de-guillaume-f...

A écouter jusqu'au bout

(merci à Dirk)

02:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VERDUN PIETINEE

8618-Chard-600x467.jpg

Partager sur Facebook Tweeter

 

Les Français auront échappé – de justesse – aux éructations du rappeur Black M déversant inlassablement sa bile sur notre pays. Mais pas aux « incontournables » Tambours du Bronx, ni au piétinement des dizaines de milliers de sépultures de la nécropole de Douaumont par des jeunes en baskets et jogging ! Imaginée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, cette cérémonie du centenaire, censée rendre hommage dimanche aux centaines de milliers de combattants de Verdun, aura non seulement été d’une nullité consternante, mais aussi et surtout aura constitué une véritable insulte à la mémoire de nos grands anciens.

Un spectacle pitoyable

Ce n’était pas du Jean-Paul Goude, mais cela aurait pu en être : mêmes rythmes abrutissants de tam-tam, même mise en scène grotesque, mêmes costumes ridicules, même symbolique débile… De la « culture Lang », et maintenant Azoulay, dans toute sa « splendeur ».

Surgis de la forêt au son de la Marche héroïque, quelque 3 400 jeunes Français et Allemands mélangés ont ainsi piqué un sprint entre les dizaines de milliers de croix blanches avant de venir s’effondrer au pied de l’ossuaire, fauchés par un épouvantail symbolisant la Mort. Après quoi, les figurants devaient se relever, se prendre dans les bras et finalement effectuer une espèce de zumba…

 

Toute la vulgarité de la gauche

Un spectacle pitoyable ayant justement scandalisé d’innombrables internautes, qui n’ont pas manqué de manifester leur colère sur les réseaux sociaux. Mais aussi un certain nombre d’élus, principalement du FN, dénonçant l’insupportable indécence de cette cérémonie.

Ainsi, a observé très justement le sénateur Stéphane Ravier, « Cette “cérémonie” illustre la vulgarité de la gauche, son relativisme, son mépris pour l’héroïsme français. » Et Marion-Maréchal Le Pen ajoutait sur Twitter : « Piétiner les tombes au son des tam-tams pour commémorer Verdun : l’honneur de nos ancêtres a été bafoué. Mon mépris est immense pour les responsables socialistes qui ont organisé cet événement. »

Franck Delétraz

Article paru dans Présent daté du 30 mai 2016

02:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO - Le pape brandit un gilet de sauvetage pour soutenir les "migrants"

https://youtu.be/3D_FG0kB-3k

 

30/05/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Le pape François a reçu samedi au Vatican des enfants de « migrants » dont les parents sont morts noyés alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe en traversant la Méditerranée.

Il a ensuite montré un gilet de sauvetage orange en expliquant qu’un sauveteur le lui avait remis en pleurant. Pour le pape, l’Europe doit donc continuer à accepter l’invasion migratoire.

 

 

02:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L'étrange rendez-vous de Béziers !

thumb.jpg

 

 

Philippe Randa, directeur du site de la réinformation européenne EuroLibertés ♦

Le « rendez-vous de Béziers » organisé ce week-end par le maire de la ville Robert Ménard portait bien mal son nom : de « rendez-vous », à l’évidence, il n’y eut point, puisque la plupart des « têtes d’affiche » annoncées (Philippe de Villiers, Nicolas Dupont-Aignan, Éric Zemmour,…) se firent porter pâles, tandis que les députés Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard tournèrent rapidement les talons, heurtés par les propos tenus à l’encontre de leur mouvement.

À défaut de « rendez-vous », les deux milliers de participants connurent donc une double déconvenue : non seulement l’échec de cette fantasmatique « union » des droites, mais pire encore, de l’exposition en place publique de la réelle « désunion » de celles-ci… sur fond de mépris pour les uns, d’agressivité pour les autres et malgré un discours convaincant de Robert Ménard dimanche en fin de matinée et ses 51 propositions, la plupart de bon sens, reconnaissons-le !

Le prétendu « peuple de droite » n’aura donc, à l’issu de ce week-end, non seulement ni homme (ou femme) providentiel(le) à adouber, ni lot de consolation avec les nombreuses tables-rondes où les débats, forcément, furent de fait plombés par l’ambiance délétère des dissensions politiciennes, trop politiciennes.

Les plus optimistes pouvaient craindre que ce « rendez-vous de Béziers » fut un succès d’affluence et de promesses politiques aussi grandes qu’elles seraient rapidement passées à la corbeille dès le lundi matin ; les plus pessimistes pouvaient de leur côté en anticiper la déconfiture dès l’annonce de la création d’un mouvement, un de plus ! – au nom « surprenant » (pour ne pas être plus méchant) : « Oz ta droite » – et bien que son fondateur se défende âprement de toutes velléïtés futures de le jeter dans l’arène politique.

Du premier parti de France au plus modeste électoralement, il est évident qu’aucun parti n’accepterait ce nouveau venu – automatiquement perçu, même à tort, comme rival potentiel, d’autant plus que son fondateur s’est empressé, avec une rare maladresse, d’affirmer qu’il ne serait un marche-pied pour aucun d’entre eux – surtout à moins d’un an d’une échéance électorale d’importance, soit la « Reine des batailles » comme il est convenu désormais de nommer l’élection présidentielle… Une telle naïveté de la part de Robert Ménard ne pourrait finalement que confirmer la sincérité de sa démarche, mais naïveté et politique ont de tout temps été férocement incompatibles ; on s’étonne qu’il ne le sache pas, qu’il l’ait oublié… ou plus encore que personne dans son entourage ne le lui ait rappelé.

Ensuite, quel intérêt d’avoir voulu convier des leaders politiques à un « rendez-vous » qui se voulait d’abord et avant tout débat d’idées ? A-t-on jamais vu un politicien subir des remontrances publiques, sous les feux des caméras, dans des échanges auxquels il était prévu qu’aucun d’eux ne participe ? C’était forcément l’occasion de prendre des coups, sans même être en mesure de les rendre… Convier des leaders nationaux à un tel « rendez-vous » fait fâcheusement penser à un « dîner de cons » ; Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard qui n’avaient pas vu le coup venir, l’ont très vite réalisé ! Leur sens de l’humour a des limites qu’on peut comprendre.

Robert Ménard connut par le passé un succès mérité comme co-fondateur de Reporters sans frontière et du site Boulevard Voltaire, puis en prenant d’assaut électoral la Mairie de Béziers pour la diriger ensuite avec une compétence réelle…

Il a malheureusement cru qu’il pourrait de même endosser le costume de Directeur de conscience de la droite se voulant de conviction… Il serait dommage que certains lui en tiennent trop grande rigueur désormais ; rappelons qu’il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne commettent pas d’erreur. Et les convictions sont toujours estimables, même si elles peuvent aveugler !

Illustration : Robert Ménard  à la tribune lors du « Rendez-vous de Béziers » sous la bannière du mouvement « Oz ta droite »

01:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Vers un contrôle permanent de la vitesse des automobilistes

http://www.lefigaro.fr/automobile/2016/05/30/30002-201605...

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Rendez-vous de Béziers : les 51 «marqueurs de droite» de Robert Ménard

https://francais.rt.com/france/21327-beziers-51-marqueurs...

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)