Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2016

Une indécence stupéfiante

Capture.PNG indécence.PNG

23:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Verdun 2016 : tweets de Nicolas Bay

Capture.PNG Bay.PNG

 

23:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Verdun 2016 : tweets de Marion Maréchal-Le Pen

Capture.PNGDouaumont MMLP.PNG

21:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

EN DIRECT - Hollande et Merkel célèbrent Verdun et défendent l'Europe

http://www.leparisien.fr/politique/en-direct-hollande-et-...

Plusieurs vidéos

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La cérémonie de la bataille de Verdun indigne la droite et le FN : la profantion des tombes

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Plusieurs élus des Républicains et le FN n'ont pas apprécié que 3.400 jeunes déferlent entre les tombes de la nécropole dans le cadre des commémorations.

Regardez la vidéo jusqu'à la fin

 
 

Les Tambours du Bronx et 3.400 jeunes français et allemands qui courent entre les tombes des soldats tombés à Verdun. Les commémorations du centenaire de la bataille de Verdun ont pris une forme inhabituelle, dimanche, à Douaumont. La scénographie imaginée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff avait pour but de symboliser le fracas de la bataille de Verdun, l'une des plus sanglantes de la Première Guerre mondiale.

Mais la forme qui a été choisie a indigné plusieurs responsables politiques. D'abord au Front national où tous les principaux ténors du parti ont partagé sur Twitter leur surprise. Et ce, deux semaines après la polémique survenue quant au concert du rappeur Black M, annulé depuis.

«À Verdun, le “spectacle” consiste à faire un jogging au milieu des tombes. Indécent, vraiment indécent», écrit la présidente du parti, Marine Le Pen. Invité sur place en tant qu'eurodéputé de la région, Florian Philippot se dit «choqué par deux indécences: le jogging au milieu des tombes (et) le discours d'Hollande venu vendre sa camelote européiste». Le secrétaire général Nicolas Bay qui dénonce «une indécence stupéfiante» estime que «Hollande et Merkel pouvaient difficilement faire pire comme commémoration. Elle aurait dû être un moment de recueillement. Elle a dépassé toutes les limites de l'indécence». «Cette “cérémonie” illustre la vulgarité de la gauche, son relativisme, son mépris pour l'héroïsme français. Vivement 2017...», ajoute le sénateur Stéphane Ravier. Le député Gilbert Collard juge que «le repos éternel des héros (est) piétiné: la mort du respect!»

Kanner: «Le vrai tombeau de nos morts c'est le cœur des vivants»

Puis c'est au tour des Républicains de réagir. A commencer par le porte-parole du parti, Guillaume Peltier. Sur les réseaux sociaux il critique «l'indécence et le mauvais goût» de la cérémonie. Cela «aurait dû être un moment de dignité et de rassemblement de la Nation. C'était sans compter sur Hollande! Cérémonie déplacée qui divise quand elle devrait rassembler. François Hollande n'est définitivement pas à la hauteur!», ajoute le député Eric Ciotti.

A Debout la France, le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan, la critique est aussi de mise. «Cérémonie marquée par l'indécence de ces jeunes courant sur les tombes, le contresens sur le traité de l'Elysée et la fébrilité de Hollande», note Eric Anceau.

Des critiques auxquelles le ministre de la Jeunesse, Patrick Kanner, a répondu: «Grâce à notre jeunesse, le vrai tombeau de nos morts c'est le cœur des vivants». Le député UDI de la Meuse, Bertrand Pancher, dit avoir assisté à «une cérémonie particulièrement émouvante». «Une page est tournée et l'autre va s'écrire avec nos jeunes et une nouvelle Europe», assure-t-il.

 

Jean-Marie Le Pen se démarque

Le fondateur du Front national a profité de la cérémonie pour se faire entendre, quitte à faire grincer quelques dents dans le parti qui l'a exclu. «Centenaire: honneur au général PETAIN, vainqueur de #Verdun», a écrit sur Twitter l'eurodéputé. Ce n'est pas la première fois que Jean-Marie Le Pen fait l'éloge du maréchal Pétain, figure de la Première Guerre Mondiale, figure honnie de la Seconde Guerre Mondiale. «Je n'ai jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître. L'on a été très sévère avec lui à la Libération», avait-il déjà déclaré en avril 2015 sur RMC et BFMTV.

LE FIGARO

 

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Cette ado de 15 ans a traversé la Manche... sur un Optimist !

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/749/reader...

Image-1024-1024-190328.jpg Manche.jpg

Violette Dorange a traversé la Manche de l'île de Wight à Cherbourg (90km) sur son Optimist

Un bel exploit dont nous la félicitons!

 

03:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Mais qui a inventé la Fête des mères ?

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/749/reader...

Image-1024-1024-190408.jpg

03:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEO - Paris : Génération identitaire manifeste pour rappeler aux Français leurs «lois, valeurs et identité»

https://youtu.be/TVhbStq0swA

 

1h35

Le samedi 28 mai 2016, le mouvement Génération identitaire a organisé une manifestation dans les rue de Paris sur le thème: «on est chez nous!»

Quelques slogans entendus lors de la démonstration: «on est chez nous c’est le cri de guerre de la jeunesse qui veut sauver son identité», «quand un peuple a disparu il n’est plus possible de revenir en arrière», «l’immigration et l’islamisation sont en train de tuer l’identité française et européenne».

02:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

"L'Islam n'a pas sa place en Slovaquie", dit le Premier ministre

robert_ficoccharlier-afp.jpg slovaquie.jpg

 

 

Monde
Vendredi 27 Mai 2016 à 18:23 (mis à jour le 27/05/2016 à 18:27)

 

 

Le Premier ministre slovaque Robert Fico estime que l'islam n'a pas sa place dans le pays.

Monde. Le Premier ministre slovaque Robert Fico a exprimé son inquiétude à propos du "changement d'aspect du pays" engendré par l'arrivée massive de migrants musulmans, a rapporté le site Politico.

"Cela peut sembler étrange, mais désolé… l’islam n’a pas sa place en Slovaquie". Le premier ministre slovaque, Robert Fico, n'a pas mâché ses mots au moment de commenter l'arrivée massive de migrants musulmans sur le territoire. Alors que le pays va prendre la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne au mois de juillet pour la première fois depuis son adhésion en 2004, l'homme politique a détaillé son point de vue dans des propos rapportés par Politico. Selon lui, le problème n'est pas en soi l'entrée d'un migrant sur le territoire, mais le fait que ceux qui entrent "changent l'aspect du pays". La Fondation islamique de Slovaquie a déclaré au Slovak Spectator que "ces déclarations ne nuisent pas seulement aux musulmans slovaques, mais aussi aux intérêts du pays en tant que pays souverain, et à sa position sur la scène internationale".

01:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

C’était aussi un 28 mai 1794 : la République massacrait encore des Français

 

Nous aimons rappeler aux républicains – donneurs de leçons impénitents -, l’histoire de leur Régime.

Ce 28 mai donc, Étienne Christophe Maignet, chargé de la lutte contre la « contre-révolution » en Auvergne, fit incendier le village de Bédoin, au pied du mont Ventoux, et massacrer une bonne partie de sa population.

Quel acte extraordinaire pouvait-il justifier de telles représailles ?

Simplement l’arrachage, quelques semaines plus tôt, d’un « arbre de la liberté »…

 

Maignet avait alors ordonné à la commune d’indiquer les coupables et y avait envoyé le 4e bataillon de l’Ardèche, le logis et la nourriture étant aux frais des habitants. Par ailleurs, il avait ordonné l’arrestation des membres de la municipalité et du comité de surveillance, des nobles, des prêtres et de tous les suspects, « comme auteurs ou complices présumés du complot », et chargé le tribunal criminel du département d’instruire et de juger l’affaire « révolutionnairement ».

Les coupables n’ayant pas été retrouvés, Maignet prit un second arrêté le 20 floréal (9 mai) dans lequel il ordonnait le transfert, dans les plus brefs délais, du tribunal criminel à Bédoin pour y instruire la procédure et y faire exécuter immédiatement les jugements rendus. De même, il prévint tous les habitants non détenus qu’après l’exécution des principaux coupables, ils auraient vingt-quatre heures pour quitter leur maison avec tout leur mobilier, avant que le village ne soit livré aux flammes.

Le tribunal révolutionnaire prononce 66 condamnations à mort exécutées aussitôt par la guillotine. La population doit payer une nouvelle taxe révolutionnaire par habitant, les maisons sont incendiées, les terres agricoles stérilisées au sel, le village appelé « Bédoin l’infâme » est rayé de la carte, le reste des habitants déporté dans les villages voisins et assigné à résidence.

Thibaut de Chassey

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les monnaies virtuelles : non à l'aliénation des citoyens programmée par l'UE !

 

Communiqués / 26 mai 2016 / /
 

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Nous vivons une époque qui a toute l’apparence de la fin du régime capitaliste. La BCE maintient des taux d’intérêts proches de zéro voire négatifs, qui affectent les rendements des placements financiers des Français, mais font peser aussi des risques élevés sur le secteur des banques et de l’assurance-vie.

Les taux durablement bas agissent comme un poison dans le système bancaire mondial, déjà très vulnérable depuis la crise de 2008. Les réactions de survie de l’oligarchie financière consistent à éviter toute fuite possible de l’argent des clients par des retraits massifs, hors du système bancaire. Les espèces, billets et pièces deviennent alors l’ennemi. Comment éliminer la monnaie sous forme sonnante et trébuchante?

Le puissant lobby des banques d’affaires de Wall Street (JP Morgan, Goldman Sachs..) relayé par le forum économique mondial de Davos 2016, a vendu deux idées aux Etats et aux institutions comme l’UE : les monnaies virtuelles ou crypto -monnaies (dont la plus connue est le Bitcoin) et une société sans argent liquide.


Sous Nicolas Sarkozy puis François Hollande, la limite des paiements en espèces est passée de 7500 à 1000 €, depuis septembre 2015. Et Michel Sapin nous vante maintenant les avantages de la carte sans contact pour payer dès le 1er euro, en attendant la fin des chèques.

Plus la monnaie sera dématérialisée et numérisée, plus nous perdrons la propriété de notre argent qui est une de nos libertés fondamentales, et plus se restreint l’espace de notre vie privée. A terme, c’est une prise en otage des citoyens par les banques privées et par un contrôle de toutes les transactions.
Au nom du progrès numérique ou de la lutte contre le terrorisme, faire disparaître l’argent liquide au profit de monnaies virtuelles est une aliénation de l’homme, au profit du système bancaire mondial. D’ailleurs pourquoi l’élite dirigeante est-elle favorable aux monnaies virtuelles alors qu’elle renfloue en permanence l’euro, qui a pourtant seul cours légal ?

Le Front National, bien ancré dans l’économie réelle, rappelle qu’une monnaie est un bien public national, confié au peuple souverain. Par conséquent, dans le cadre de l’application de son modèle de patriotisme économique, il empêchera l’usage de crypto-monnaies, telles que le Bitcoin en France.

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Béziers : Marion Maréchal-Le Pen claque la porte de la réunion de Robert Ménard

 

Valérie Hacot à Béziers | | MAJ :

Entre Robert Ménard, le maire de Béziers (Hérault) et Marion Maréchal-Le Pen, rien ne va plus. La jeune députée FN du Vaucluse a quitté les journées de Béziers organisées ce week-end par le maire élu en 2014 avec le soutien du Front National.

Marion Maréchal Le Pen n'a pas du tout apprécié les propos de Robert Ménard qui a affirmé ce samedi matin que ce grand rassemblement des droites n'avait pas vocation à être un «marchepied» pour le FN.

 

Un manque de loyauté aux yeux de la nièce de Marine Le Pen qui dès vendredi soir prévenait : «Je ne suis pas là pour inaugurer un parti concurrent». Et de menacer de s'en aller le cas écheant. C'est donc fait.

«L'idée c'est : On veut vos voix et pas vos gueules»

«Il y a une erreur politique majeure et historique de Robert Ménard de partir dans des mouvements dont on sait qu'ils sont voués à l'échec électoral», a affirmé Marion Maréchal-Le Pen à l'AFP. «L'idée c'est : On veut vos voix et pas vos gueules. Il faut que ces gens-là se rendent compte que le FN est incontournable. Il y a un certain nombre de personnes qui sont dans des réflexes politiques sectaires», a accusé la députée du Vaucluse.

 

«Manifestement, il y avait un quiproquo: il semblerait que nous ne partageons pas la même stratégie avec M. Ménard. Dans le cadre de la Ve, les partis sont incontournables, on peut le déplorer, en déplorer les carences... Mais je considère aujourd'hui que le seul parti politique qui a le potentiel pour vaincre et appliquer des idées différentes, c'est le FN», a soutenu la nièce de Marine Le Pen. «La vraie droite, identitaire et souverainiste, c'est le Front national. Le plus efficace pour que ce socle soit appliqué, c'est le FN», a encore martelé Marion Maréchal-Le Pen.

 

«Ménard explique qu'il ne souhaite pas être le marchepied du FN, mais c'est dommage, car le FN si je me souviens bien a été son marchepied», a-t-elle encore dénoncé en allusion au soutien du Front national lors des municipales de Béziers.

 

Tout ce week-end, des représentants de la droite -du FN en passant par Debout la République et les Républicains - sont conviés à Béziers pour réfléchir à des propositions. Robert Ménard lance son mouvement «Oz la droite» qu'il compare au Podemos espagnol.

 

«J'ai des rapports d'indépendance avec Marine Le Pen. Avec 80% de ses idées, je suis d'accord avec elle, avec 20% je suis en désaccord et ce sont des désaccords assez importants», a-t-il précisé au sujet de la présidente du FN.

 

Pour Robert Ménard, «une bonne partie de l'électorat des Républicains pense la même chose que l'électorat FN.» «Gagner seulement avec Marine Le Pen c'est impossible. Il faut gagner avec plus que Marine Le Pen».

Sur twitter, le maire a remercié Marion Maréchal-Le Pen pour sa venue et a fait un lien entre son départ et les tensions au sein du FN.

Merci à @Marion_M_Le_Pen d'être venue à #Béziers malgré les tensions internes au @FN_officiel

— Robert Ménard (@RobertMenardFR) May 28, 2016

 

Après Marion Maréchal-Le Pen, c'est le député proche du FN Gilbert Collard qui a défendu Marine Le Pen, estimant qu'elle est le «seul marchepied patriotique vers l'unité et la victoire».

LE PARISIEN

00:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

28/05/2016

Marion Maréchal-Le Pen dénonce « l'erreur politique majeure » de Robert Ménard

La députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen a quitté samedi le « Rendez-vous de Béziers » de Robert Ménard sur une note négative. La députée du Vaucluse a qualifié « d’erreur politique majeure » ses propos de la matinée où il refusait de s’allier par principe au FN, une force selon elle « incontournable ».

« Il y a une erreur politique majeure et historique de Robert Ménard de partir dans des mouvements dont on sait qu’ils sont voués à l’échec électoral », a affirmé Marion Maréchal-Le Pen. « L’idée c’est: ‘On veut vos voix et pas vos gueules’. Il faut que ces gens-là se rendent compte que le FN est incontournable. Il y a un certain nombre de personnes qui sont dans des réflexes politiques sectaires », a accusé l’élue FN.

« Manifestement, il y avait un quiproquo: il semblerait que nous ne partageons pas la même stratégie avec monsieur Ménard. Dans le cadre de la Ve, les partis sont incontournables, on peut le déplorer, en déplorer les carences… Mais je considère aujourd’hui que le seul parti politique qui a le potentiel pour vaincre et appliquer des idées différentes, c’est le FN », a soutenu la nièce de Marine Le Pen

« La vraie droite, identitaire et souverainiste, c’est le Front national. Le plus efficace pour que ce socle soit appliqué, c’est le FN », a encore martelé Marion Maréchal-Le Pen.

BV 28 05

21:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Une femme musulmane à la tête d’un Parlement allemand: les musulmans jubilent!

parlement_allemand-448x293.jpg

 

 

 

Christian Hofer: A noter que c'est encore le parti des Verts, "crypto communistes" aurait été plus juste, qui est l'origine du problème. On relèvera encore l'article haineux de oumma.com sur le même sujet qui procède scrupuleusement à la distinction entre les musulmans et non musulmans, fêtant la défaite du parti patriote de l'AfD: c'est bien une guerre qu'ils nous mènent alors que nos dirigeants et le pape nous chantent les louanges du vivre-ensemble!

Bien évidemment, ces mêmes sites musulmans se fichent totalement de la condition des chrétiens dans les pays musulmans. On notera l'inversion immonde de ces sites qui clament que ce sont les "musulmans qui sont en situation délicate" alors que des islamistes viennent de massacrer des non musulmans en Europe et continuent de menacer les Européens!

Pendant que nos gouvernements nous imposent une tolérance à sens unique, obligatoire, les musulmans ne se trompent aucunement dans ce qui se passe en Europe et ils jubilent!

******

Muhterem Aras, politicienne de 50 ans du Parti des Verts est entré dans l’histoire politique allemande en devenant la première femme présidente d’un parlement d’un lander allemand. Elle est également la première présidente issu d’une famille immigré et de même la première présidente musulmane.

Née en Turquie

Muhterem Aras est née en Anatolie-orientale près de Bingol. Ses parents ont immigrés en Turquie lorsqu’elle était jeune, elle a par la suite fait sa scolarité en Allemagne pour finalement s’engager politiquement avec le Parti des Verts. Muhterem Aras a, lors de son élection, saluée « le signe d’ouverture sur le monde, la tolérance et le succès de l’intégration » que l’Allemagne offre a ses citoyens.

Avant son élection, Muhterem Aras originaire de Stuttgart était la porte-parole des Affaires financières du Parti des Verts et conseillère fiscale. Elle a été la candidate à obtenir le plus de voix avec 42,4% des suffrages.

Cette élection fait par la même occasion, écho à l’élection de Sadiq Khan à Londres, en effet Muhterem Aras musulmane alévie de confession, apporte une valeur symbolique en devenant la première femme issu de l’immigration à être présidente.

Dans un pays où des mouvements d’extrêmes droites comme Pediga faisaient les gros titres, cette élection vient prouver que l’Allemagne offre toutes les possibilités pour réussir en dépit du contexte délicat pour les musulmans d’Europe (sic!).

Source

Les Observateurs.CH

21:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

C'est parti! Le Rendez-vous de Béziers ose la droite!


C'est parti ! Le Rendez-vous de Béziers ose la... par bvoltaire

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Merkel veut réserver 10% du budget de l’UE pour accueillir les migrants clandestins musulmans

o-ANGELA-MERKEL-MUSLIMS-facebook-1-1024x512.jpg

 

 

BREIZATAO – ETREBROADEL (26/05/2016) Le gouvernement allemand veut réserver 10% du budget de l’Union Européenne pour prendre en charge le coût de la crise migratoire déclenchée par Angela Merkel.

Le ministre allemand du développement, Gerd Müller, a ainsi assuré qu’il voulait que les pays de l’UE financent l’invasion afro-musulmane du continent :

“Nous devons répondre à cela avec de nouveaux instruments et ma proposition concernant la crise migratoire est de réserver 10% du budget de l’UE pour affronter la crise” a déclaré l’intéressé à Istanbul.

Ce chiffre représenterait 14,5 milliards d’euros, soit l’équivalent de la contribution hexagonale au budget européen.

La cote de popularité d’Angela Merkel est en chute libre en Allemagne, avec plus de deux Allemands sur trois qui s’opposent à une nouvelle candidature de la chancelière en 2017.

(Source : The Guardian)

02:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Justice : Le gouvernement français fait disparaître les dossiers des djihadistes de peur “d’une guerre civile”

5652631_2016-03-22t110011z-612096625-d1aestysadaa-rtrmadp-3-belgium-blast-france_545x460_autocrop.jpg

 

 

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (28/05/2016) Jeudi 18 mai 2016, une conférence intitulée “Sécurité, justice : le déclin français ?” s’est déroulée en présence de Hervé Mariton, député LR de la Drôme, du juge Philippe Bilger, magistrat honoraire et de l’Institut de la Parole, de Guillaume Jeanson, de l’Insitut pour la Justice et avocat au Barreau de Paris, et de Luc-Etienne Gousseau, avocat à Mende.

Pendant la conférence, l’assistance a appris que le gouvernement républicain tentait par tous les moyens de faire disparaître les dossiers des djihadistes et autres islamistes présents sur le territoire hexagonal. Le but étant d’éviter une “guerre civile” de nature raciale et religieuse en France.

Europe Israël (source) :

Maître Gousseau […] a révélé que les dossiers des djihadistes fichés S confiés à la justice en Lozère, son département d’affectation, avaient tous disparus des tribunaux. Il a également précisé que ce n’était pas un fait isolé en France. En effet, un de ses collègues lyonnais lui a fait savoir qu’il en était de même dans sa ville. Pour Maître Gousseau, la question d’une volonté d’état à faire disparaître des éléments de preuves se pose avec beaucoup d’inquiétude. Il est persuadé que le contenu des dossiers révélé au grand public serait à même d’engendrer une guerre civile dans l’ensemble du pays.

02:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Autriche : Le nouveau président “empêchera” la formation de tout gouvernement populiste, même élu démocratiquement

 

Share This

98613477_Alexander_van_der_Bellen-large_trans++eo_i_u9APj8RuoebjoAHt0k9u7HhRJvuo-ZLenGRumA

BREIZATAO – ETREBROADEL (26/05/2016) Le système politique européen s’enfonce inexorablement dans une logique autoritaire et anti-démocratique, au point que ses dirigeants assument de plus en plus ouvertement leur volonté de passer outre la volonté des électeurs.

Le blog de Lionel Baland (source) :

Le candidat élu au poste de président de la République, Alexander Van der Bellen, a une nouvelle fois déclaré qu’il ne donnerait pas le mandat au président du FPÖ Heinz-Christian Strache de former un éventuel gouvernement, même si le FPÖ gagnait des élections législatives.

Il a de nouveau basé cette décision sur les positions du FPÖ par rapport à l’Union Européenne.

Alexander Van der Bellen s’est imposé d’une courte tête face au candidat souverainiste du FPÖ, Norbert Hofer, à 50,3% des suffrages contre 49,7%.

02:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Castres : un soldat du 8ème RPIMa poignardé grièvement par deux islamistes

 

Une réalité de plus en plus banale en France : un commando islamiste a blessé à l’arme blanche un soldat français.

Un militaire du 8e régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Castres (Tarn) a été violemment agressé jeudi soir à l’arme blanche. Il faisait une marche d’entraînement, seul et en uniforme, à une trentaine de kilomètres de sa caserne lorsqu’il a été abordé par deux hommes, rapporte Europe 1. Ses agresseurs auraient invoqué la situation en Syrie. Le militaire est hospitalisé dans un état grave.

Ses agresseurs musulmans ont pris la fuite et sont activement recherchés.

Source : breizatao.com

01:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le 27 mai 1944, Marseille sous les bombes américaines...

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/201...

+ 2 VIDEOS

Le bombardement marseillais du 27 mai est l'un des plus meurtriers que la France ait subi : 1 752 morts, 2 760 blessés, 1 022 maisons détruites et 8 865 endommagées.

01:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)