Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 58

  • La croix de Johnny Hallyday n'était pas une croix chrétienne

    téléchargement.jpg

    Le chef de l'État s'incline devant le cercueil, juste après Laeticia et ses deux filles, ainsi que Laura Smet et David Hallyday, avant de saluer musiciens et proches. Laeticia porte autour du cou le pendentif qu'arborait son mari sur scène: une croix sur laquelle figure une femme crucifiée sanglée d'une guitare électrique. 

    (extrait du FIGARO, 9-10/12/17)

     

  • LA FRANCE MOISIE AUX OBSÈQUES DE JOHNNY

    0b5c56e7-a780-4699-9c71-d393505ad0ce_500.jpg

     

     
     

    La France de Johnny, celle qui suscite soudainement l’admiration des journalistes et de la classe politique, est celle qu’ils abhorrent habituellement.

    Journaliste
     
     
     
     
     

    Marine Le Pen n’a pas eu l’autorisation d’assister aux obsèques de l’icône du rock and roll. Surprenant ! Elle y avait toute sa place. Et son père sans aucun doute plus encore.

    Formidable ! Inoubliable ! Exceptionnel ! Historique ! Une journée à la démesure du chanteur. Du jamais vu que l’on ne reverra jamais. Il y a eu Victor Hugo. Il y aura désormais Johnny Hallyday. Les médias ont rivalisé en superlatifs pour rendre compte de la mobilisation populaire lors des obsèques de l’idole des jeunes. Un million de personnes. Des Champs-Élysées à la rue Royale. Les caméras filment. Les images défilent. Et le constat s’impose. Brutal. Incroyable. Invraisemblable. Effrayant. La France de Johnny, celle qui suscite soudainement l’admiration des journalistes et de la classe politique, est celle qu’ils abhorrent habituellement. Ce 9 décembre 2017, Paris a rendez-vous avec la France des années 1960 et 1970. La France d’avant. La France moisie. La France du passé. La France repliée sur elle-même. Frileuse. Égoïste. La France des beaufs et des Dupont Lajoie. Celle de la Renault 12 et de la R 8 Gordini. Celle du paquet de Gauloises bleu et du vin qui rend heureux. La France qui s’est figée. La France qui doit disparaître. Le spectacle est saisissant. Pas de voiles. Pas de racailles. Pas de diversité. Pas de bandes qui cassent et qui pillent.

     

    Il n’y a que la France de l’entre-soi. Celle du vivre ensemble est restée à la porte. Quoi, ma gueule, qu’est-ce qu’elle a, ma gueule ? Les micros se tendent. Et les témoignages se succèdent. René. Marc. Laurence. Jean-Paul. Lucienne. Éric. Chacun raconte son anecdote. Souvent tendre. Parfois naïve. Toujours rafraîchissante. Mais le constat reste le même. Aux abonnés absents les prénoms venus d’ailleurs… La richesse du 9-3 n’est pas là. La jeunesse issue des quartiers, qui doit revivifier un pays à bout de souffle, ne vibre pas aux charmes de « Gabrielle ». Renaud Camus et son Grand Remplacement ont l’air malins. Rien n’est peut-être perdu.

     A partir d'ici, en italiques, un gros bémol:

    La France d’en haut, rassemblée à l’église de la Madeleine, va probablement rattraper cette erreur de l’Histoire qui avance et de la roue qui tourne. Eh bien, non ! C’est la même France. Toujours aussi homogène. Acteurs. Chanteurs. Amis. Hommes politiques. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. On se croirait à une émission de Maritie et Gilbert Carpentier. Comme si quarante années d’immigration n’avaient servi à rien. On comprend pourquoi Marine Le Pen a été déclarée persona non grata par la famille du défunt. Debout parmi les Français massés sur les trottoirs ou assise dans l’église au milieu des stars, elle aurait suscité une impression étrange. Et même franchement désagréable.

    Celle qu’un Le Pen avait été élu. Et que le grand ménage avait été réalisé.

    BV

  • Belgique : Mustapha, le délégué syndical de l’aéroport de Charleroi, profère des menaces d’attentat islamiste contre « ces chiens de policiers »

    578e193f357086b3e0d43ccd.jpg

    ( Tristes silhouettes voilées )

     

    23h01

    La chambre des mises en accusations de Mons a décidé de maintenir en détention cette semaine le délégué syndical de l’aéroport de Charleroi qui avait proféré des menaces d’attentat contre la police.

     

    Nous avons pu consulter en exclusivité son audition. Elle révèle qu’il avait déjà menacé des forces de l’ordre dans le passé.

    Le document judiciaire que nous nous sommes procuré contient les messages précis envoyé sur les réseaux sociaux par Mustapha A., le délégué de l’aéroport de Gosselies interpellé par les autorités.

     
      

    Nous les retranscrivons avec l’orthographe d’origine :

    « En faite, qu’est ce qu’il faudrait pour tous ces fdp de flic de m… de raciste c’est qu’on devienne sniper et on les douillent ces chiens mais devant leur famille et enfant et lance roquettes contre les commissariats comme au Mexique. Meritent que ca ces chiens inchalallah. »

    (…)

    RTL.be

  • Lyon : interdiction de la procession de Génération Identitaire en hommage à la Vierge Marie

    918483.jpg

     

    14h54
     

    La préfecture du Rhône a interdit la marche de Génération identitaire de Lyon, organisée ce vendredi pour rendre hommage à la Vierge Marie. Une décision prise pour des raisons de sécurité publique.

    En ce 8 décembre, il est de tradition que les Lyonnais allument des lumignons, en l’honneur de la Vierge Marie. Une tradition chère également aux membres de Génération identitaire de Lyon. Cette année encore, le mouvement avait organisé une montée aux flambeaux, du Vieux-Lyon jusqu’à la cathédrale de Fourvière. Une procession une fois de plus interdite par la préfecture du Rhône.

       
     
     

    Dans un communiqué, la préfecture justifie cette décision en invoquant des raisons de sécurité publique: « Compte tenu des antagonismes avec d’autres groupes extrémistes pouvant déclencher des troubles à l’ordre public en présence de nombreux spectateurs de la fête des Lumières, le préfet du Rhône a décidé d’interdire cette manifestation. » Elle fait valoir par ailleurs que les responsables de ce mouvement sont « connus par les services de police pour leurs actions régulièrement violentes«  et que le trajet de la procession se trouvait pour partie dans le périmètre de sécurité de la fête des Lumières.

    La procession organisée par le diocèse de Lyon aura, elle, bien lieu. Elle partira à 18h de la Cathédrale Saint-Jean et sera sécurisée par les forces de l’ordre.
    Sollicités par Lyon Capitale, les identitaires n’ont pas souhaité réagir.

    lyoncapitale

  • Bulgarie : Le parlement vote une loi interdisant l’islam radical et la charia

    20171030033850snimka_4.jpg

     

     
     
     
    Share on Facebook
     
    Tweet on Twitter
      

    BREIZATAO – ETREBROADEL (08/12/2017) Le parlement bulgare a annoncé son intention de criminaliser l’islam radical, qui incluerait la promotion du califat islamique global, de la violence religieuse et de la charia, la loi musulmane.

    Le parlement a adopté ces nouvelles dispositions légales et l’a intégré dans le code pénal lors de leur passage en première lecture, mercredi. Elles étaient proposées par une alliance électorale nationaliste appelée les « Patriotes Unies ».

    La promotion de cette idéologie serait passible de cinq ans de prison.

    Ayant été occupés par la tyrannie islamique ottomane pendant cinq siècles, les Bulgares entendent se prémunir de toute résurgence impérialiste musulmane à un moment où la Turquie est dirigée d’une main de fer par les islamistes.

    Conséquence de cette terrible et brutale occupation, la Bulgarie compte 12% de musulmans, essentiellement issus de la colonisation turque.

    (Source : Breitbart)

  • La famille du chanteur n’a pas souhaité la présence de la députée et présidente du FN.

     

    13h37
     

    Vexée, Marine Le Pen ! Alors qu’elle avait prévu de se rendre ce samedi matin à l’hommage populaire pour Johnny Hallyday, la présidente du Front national a appris qu’elle était persona non grata par la famille du rockeur défunt.

    La pilule est amère : « Est-ce que cela s’adresse également à mes électeurs ? Car ils sont nombreux à faire partie du public qui a soutenu Hallyday tout le long de sa carrière », réagit l’ex-candidate à la présidentielle, contactée par notre journal, qui était vendredi à la cérémonie d’hommage national organisée pour l’écrivain Jean d’Ormesson. La députée est d’autant plus agacée que «Johnny avait fait un spectacle à Fréjus à l’invitation de David Rachline », le maire FN de la ville, en juillet 2016.

       
     

    C’est donc devant sa télé que la présidente frontiste devrait suivre les obsèques. Car malgré tout, Marine Le Pen aimait les chansons de Johnny Hallyday, et même le personnage de la star : « Je suis née en 1968, alors je fais partie de ces Français qui toute leur vie ont été bercés par ses chansons, confie-t-elle au Parisien. Il a été un chanteur du peuple et adulé par le peuple. Il touchait tous les âges et toutes les classes sociales. C’est incontestablement un monument qui s’en va. Il y aura un avant et un après Johnny ».  (…)

  • Viktor Orbán : « Mélanger les cultures ne mène pas à une meilleure qualité de vie mais à une qualité de vie inférieure »

    5967553404victororban5707211.jpg

     

    23h33

    Hongrie – Le débat actuel dans l’Union européenne porte sur la liberté et sur la question de savoir si tous les pays devraient être «obligés de devenir un pays d’immigration» ou s’ils peuvent conserver la souveraineté «pour dire non à cet avenir», a déclaré le Premier ministre hongrois Viktor Orban. une interview diffusée sur Echo Tv, jeudi soir dernier.

      

     
     « La Hongrie devrait apprendre des erreurs de l’Occident », a dit Orban. « Mélanger les cultures ne mènera pas à une meilleure qualité de vie mais à une qualité inférieure. »

    « Beaucoup de ceux qui promeuvent l’immigration croient vraiment que le mélange des cultures est la voie du développement de l’humanité. Cela peut être touchant et louable, mais c’est contre le bon sens », a-t-il déclaré.

    Hungary Journal

    NdB: Notre qualité de vie se dégrade en France de mois en mois, inexorablement.

  • JOURNAL TVL DU 8 DECEMBRE

  • Sergent SMET (65-04)

    (merci à Dirk)

  • Lidl gomme les croix : les Hongrois en érige une devant un Lidl !

    hongrie-croix-lidl-une-copie.png

     

    Lidl gomme les croix sur certains de ses produits alimentaires. Les Hongrois érigent une grande croix en pierre devant le magasin Lidl de Cespel, le 21ème arrondissement de la capitale Budapest. Elle a été officiellement inaugurée le 3 décembre dernier. Chapeau bas pour les Hongrois !

    L'Observatoire de la Christianophobie 08/12/17

  • Peut-être le dernier chanteur français

    2416010-sipa-00232548-000015.jpg

    Blond aux yeux clairs, un homme du Nord

  • JOURNAL TVL DU 7 DECEMBRE

  • VIDEO - Poitiers: Les identitaires condamnés à de la prison avec sursis et plus de 40 000 euros d'amendes

     

    Damien Rieu, lors du procès devant le tribunal correctionnel de Poitiers, en octobre dernier / © Antoine Morel Francetv
    Damien Rieu, lors du procès devant le tribunal correctionnel de Poitiers, en octobre dernier / © Antoine Morel Francetv

    Le tribunal de Poitiers a rendu son jugement aujourd’hui dans l’affaire de l’occupation de la mosquée de Poitiers par un groupe de militants identitaires. Une action menée le 20 octobre 2012, par l’association Génération Identitaire, sous l’objectif des caméras.

    Par Marie-Ange Cristofari 

    Sur les 73 manifestants présents ce jour-là, 5 étaient appelés à comparaître (l'association était poursuivie comme personne morale) et seulement 2 prévenus s'étaient effectivement présentés devant la justice.
    Lors de ce procès, toute la question était de savoir si les membres de l'association d'extrême droite avaient usé de leur liberté d'expression en occupant le toit de la mosquée de Poitiers ou s'ils avaient porté atteinte à une communauté religieuse.

    Tous déclarés coupables

    Des 5 hommes poursuivis, un seul n'a été considéré que complice. Les 4 autres ont été reconnus pleinement coupables de provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse par paroles, écrits, images ou moyens de communication au public par voie électronique et de dégradations de biens d’autrui, commises en réunion.

    Les peines prononcées à l'égard de ces 4 prévenus sont identiques :
     - condamnation à un an d’emprisonnement délictuel, assorti du sursis total et d'une mise à l’épreuve pendant 2 ans
    - obligation de réparer les dommages causés
    - privation de tous les droits civiques, civils et de famille (article 131-26 code pénal) pour une durée de 5 ans, à titre de peine complémentaire.
    - confiscation des objets saisis

    Le plus médiatique d'entre eux, connu sous le pseudonyme de Damien Rieu, fait déjà connaître son intention de faire appel, via son compte twitter.

     

    Décision du Tribunal de Grande Instance de  : 40.000€ d'amende, 1 an de prison avec sursis, 5 ans de privation de droits civiques pour les .
    Hallucinant. On fait appel évidemment. Je lance une cagnotte pour les frais d'avocat : https://www.leetchi.com//fr/Cagnotte/27358433/d5a874f1 

    Solidarité pour les 5 de Poitiers - Leetchi.com

    Cagnotte de soutien pour les frais d'avocats des 5 de Poitiers, Maxime, Damien, Benoit, Julien, Alban.Un reçu fiscal peut être adressé sur demande par l'association

    leetchi.com
     

     
    Par ailleurs, l'association génération identitaire est tenue de verser 24 465 € 27 centimes en réparation du préjudice matériel à l'association Musulmans de France et 10 000 € d'amende.
    Les 5 associations qui le souhaitaient ont vu leur statut de partie civile reconnu. Les 4 prévenus condamnés devront leur verser solidairement 1 € au titre du préjudice moral et 600 € pour les frais de justice. A une exception près : l'association Communauté musulmane de Poitiers touchera 3 000 € en réparation du préjudice moral.

    Enfin, la constitution de partie civile de l'imam Boubaker el Hadj Amor a été déclarée irrecevable par le tribunal.

    Un procès atypique

    L’audience s’était tenue dans une ambiance particulière, d’abord en raison de l’important dispositif de sécurité déployé autour du palais de justice, et aucune autre affaire n’avait été jugée ce vendredi-là. Plusieurs organisations de gauche et anti-fascistes avaient lancé un appel à manifester devant le palais de justice.
    Dès l’ouverture des débats, Damien Rieu et Arnaud Martin (pseudonymes), les 2 seuls prévenus présents, s’étaient exprimés à travers la lecture d'une déclaration liminaire, accusant l'imam de Poitiers Boubaker el Hadj Amor d'avoir une proximité avec des prédicateurs fondamentalistes.
    Les deux hommes avaient ensuite préféré garder le silence, comme la loi les y autorise.

    Le procureur avait requis 12 mois de prison avec sursis contre les cinq accusés et 10 000 euros d'amende contre l'association. 

    La Dépêche 

  • MIEGE

    alibi001-770x1060.jpg

  • Restaurant gratuit, frais de scolarité offerts et logements prioritaires pour les migrants à l’Université de Nantes

    917701.jpg

     

    15h29
     

    Depuis le 26 novembre, plusieurs dizaines de mineurs isolés étrangers et leurs soutiens occupent deux bâtiments universitaires, où ils dorment et suivent des cours. (…)
    (…) En attendant, le président de l’université de Nantes entend jouer «un rôle de médiateur» entre le collectif et les pouvoirs publics. «Quarante chambres» en cité universitaire vont donc être réservées «prioritairement aux migrants étudiants» à partir du 1er février 2018, quand les étudiants étrangers venus pour un semestre en France auront regagné leurs pays. Olivier Laboux a donc invité vendredi les migrants à s’inscrire à l’université : la présidence prendra à sa charge leurs frais d’inscription et leurs frais de restauration seront assumés par le CROUS.

    Libération

     

  • Le nombre d’entrées de réfugiés aux Etats-Unis s’effondre de 83% pour la période octobre-novembre

    z-trump-refugees.jpg

     

    2h37

    Le nombre de réfugiés admis aux Etats-Unis s’est effondré depuis que Donald Trump a levé leur interdiction d’entrée de 4 mois. Seuls 3 108 réfugiés sont entrés aux Etats-Unis en octobre et novembre. L’administration Obama en avait admis 18 300 pour la même période de l’année dernière. Les nouveaux chiffres représentent une chute de 83%.

     

    Trump a réactivé le programme d’admission de réfugiés en octobre. Un mois plus tôt, il avait abaissé leur seuil annuel d’admission de 110 000 à 45 000 (plus bas niveau historique). A ce rythme, il est pourtant peu probable que l’administration approche ce chiffre.

    Cette limite s’ajoute au décret anti-immigration touchant 7 pays à majorité musulmane. Trump avait promis durant la campagne présidentielle de «stopper le flux massif de réfugiés» pour protéger le pays des terroristes.

    «La stratégie du président sur les réfugiés est guidée, avant toute autre considération, par la sécurité du peuple américain», a déclaré Helen Aguirre Ferré, porte-parole de l’administration Trump, à Fox News. «Les Etats-Unis peuvent aussi aider un grand nombre de réfugiés en les réinstallant dans leur région d’origine et en leur permettant de retourner en toute sécurité chez eux».

    Moins de musulmans figurent parmi les nouveaux réfugiés, selon le rapport publié. Les musulmans représentaient environ 40% des réfugiés admis aux Etats-Unis en novembre 2016. Mais depuis novembre dernier, ils ne sont plus que 10%.

    Dans le même temps, l’administration a déclaré s’être retirée du pacte mondial pour les réfugiés, un accord qui avait été conclu lors de l’assemblée générale de 2016 par Barack Obama et qui visait à organiser les mouvements migratoires dans le monde.

    (…)

    Source (traduction @fandetv)

  • ESCLAVES EN LIBYE : LES LARMES DE LA MANIPULATION

    9002-p8-esclave.jpg

     

     

     14 novembre, le monde découvre, grâce à une vidéo de CNN, l’existence de marchés d’esclaves en Libye. Le parallèle avec le petit Aylan est vite fait. La presse et le monde pleurent. Les coupables sont tout désignés : l’Europe et sa politique migratoire.

    Une vidéo qui ébranle les médias

    La vidéo est courte et, en moins de quinze jours, elle fait le tour de la planète. Le 14 novembre, la chaîne américaine a diffusé sur internet une vidéo montrant l’esclavage moderne en Libye. On y voit douze hommes vendus comme du bétail, on entend des prix d’enchères : 400, 700, 800 dinars… Les migrants sont vendus pour l’équivalent de quelques centaines d’euros.

    Grâce à cette vidéo, les médias semblent découvrir avec horreur l’existence de marchés aux esclaves ; d’un seul coup, ils vont trouver des témoignages. France Info : « On s’est retrouvés à plus de 1 500 dans un enclos : en Libye les migrants asservis tentent de survivre. » Europe 1 va diffuser sur internet une vidéo d’une minute. La séquence est intense, on peut entendre Arnaud, un Camerounais de 17 ans qui a été vendu comme esclave. « On vous fouette matin, midi et soir. Chaque jour les tortures, bastonnades, électrocutions… »

    L’émotion pour culpabiliser

    Séquence lacrymale dans « Salut les Terriens », le 26 novembre. La chroniqueuse Hapsatou Sy fait lever le plateau. « Je vais vous demander une chose aujourd’hui, si vous êtes indignés, je vais vous demander de vous lever. » L’indignation générale n’a pas été suffisante au regard du crime commis. Il faut se lever. Thierry Ardisson s’est levé, les autres chroniqueurs ont suivi le mouvement. La foule se lève, bonjour esprit collectif, adieu esprit critique. Les images montrent Gilles-William Goldnadel (chroniqueur dans « Salut les terriens ») très mal à l’aise face à la pression du conformisme. L’avocat et chroniqueur semble hésiter à se lever et se retrouve bon dernier à rejoindre la manifestation collective.

    L’émotion fait gagner les batailles politiques, et passe avant tout par le combat médiatique. En septembre 2015, les médias avaient publié en masse la photo du petit Aylan, enfant mort sur une plage de Bodrum. Le but était alors de faire changer l’opinion publique sur la question des vagues migratoires. C’est le choc des photos, il faut susciter l’émotion et le bon sentiment pour annihiler la réflexion.

    Le parallèle avec les esclaves de Libye est présent non seulement par la mise en scène de séquences lacrymales, mais aussi dans la tête des journalistes qui vont assumer cette similitude : Le Figaro, 21 novembre : « Comme pour Aylan, tout le monde savait, mais peu à été fait jusqu’ici. Comme pour Aylan, les réactions s’enchaînent promettant des mesures. »

    La vidéo de CNN : révélation ou campagne d’opinion ?

    Le monde médiatique semble découvrir la persistance des marchés aux esclaves. Pourtant, plusieurs articles dans la presse évoquaient déjà ce fait. Le 17 avril 2017, Le Figaro publiait un article titré : « Des migrants vendus sur des marchés aux esclaves en Libye ». Une ONG avait alors recueilli des témoignages de migrants attestant l’existence de ces marchés dans des zones difficile d’accès.

    Mais, depuis quelques semaines déjà, les reportages sur les mauvais traitements infligés à des migrants en Libye se multipliaient. Quatre grands journaux européens – Le MondeThe Guardian (quotidien britannique), Der Spiegel(hebdomadaire allemand), El País (quotidien espagnol) – ont publié de façon simultanée une série de reportages sur le thème : « Quand l’Europe renvoie la crise migratoire de l’autre côté de la Méditerranée. »

     

    Dans le reportage du Monde, le ton est donné dans les premières lignes : « En endiguant le flux migratoire en provenance du Maghreb, l’Union européenne a provoqué un goulet d’étranglement cauchemardesque en Afrique. »

    Le journal télévisé de TF1 a consacré le 17 novembre un reportage sur le thème : « L’Europe est-elle inhumaine avec les migrants ? » L’idée sous-jacente de ce reportage : la fermeture des frontières tue.

    À chaque horreur, il faut un responsable

    Dans cette histoire, le responsable est tout trouvé. L’Europe est responsable du marché aux esclaves en Libye. L’Europe est responsable par son incapacité à protéger les migrants, par sa politique migratoire jugée « trop stricte ».

    Le 15 novembre, Courrier International inscrit en titre : « Trafic d’esclaves en Libye : l’ONU dénonce la politique inhumaine de l’Europe. » Dans le viseur de l’ONU : l’accord européen qui consiste à financer les garde-côtes libyens.

    Pour les médias, l’Europe est coupable. Le procès est médiatique. Sur le site internet Les Yeux du monde, « L’Union européenne est jugée pour son incapacité à protéger les migrants en Libye. »

    L’Europe est coupable et doit protéger les migrants qui tentent de traverser la mer Méditerranée. Libération, le 25 novembre : « Deux embarcations au large des côtes libyennes, pays où a été dévoilé un système esclavagiste visant les migrants. »

    En désignant l’Europe comme responsable, les médias ont caché les vrais responsables. Le drame de la résurgence de l’esclavage en Libye apparaît surtout et avant tout comme une conséquence de l’effondrement du régime de Kadhafi. Il a été détruit par les bombardements occidentaux, par les bombardements français sous Sarkozy et pour la grande satisfaction d’El famoso Bernard-Henri Lévy. En faisant tomber Kadhafi, trois personnages ont laissé un territoire aux mains de mafias sans foi ni loi. Plus que l’Europe, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, BHL sont les grands responsables des esclaves en Libye et des vagues migratoires, sans oublier les vendeurs d’esclaves eux-mêmes, en première ligne dans le trafic.

    Comme pour Aylan, la campagne médiatique a été efficace ; le 30 novembre, Emmanuel Macron a annoncé l’évacuation d’urgence des migrants victimes des trafiquants d’êtres humains.

    L’esclavage est un drame humain. En Libye, il a été dénoncé avec force par l’ONU, les politiques et les médias. Pourtant, depuis six ans, des Syriens sont réduits en esclavage par l’Etat islamique, dans l’indifférence générale. Il est facile de trouver des articles évoquant ces faits, mais les faits sont bruts, il n’y a pas d’émotion et donc… pas de réaction politique.

    Hervé Grandchamp – Présent

    Photo en tête : Le marché aux esclaves, à Tripoli. Couverture du Petit Journal du 15 octobre… 1911.

  • Suède : le nombre de cas de SIDA a augmenté de 300% en 10 ans, l’écrasante majorité des malades sont des migrants

    863241Capturedecran20171206a192257.jpg

     

    19h33

    Le nombre de cas de SIDA en Suède est passé de 1 684 en 2006 à 6 273 en 2016, soit une augmentation de près de 300%.

     

    Selon Anders Tegnell de l’Autorité de la santé publique, cela peut s’expliquer par les flux de migrants en provenance de pays où le VIH est un problème majeur.

    « Il y a de plus en plus de personnes vivant avec le VIH, parce que vous ne mourrez plus du SIDA », a-t-il dit.

    Les statistiques sur la santé publique en Suède montrent que le nombre de nouveaux cas était relativement constant de la fin des années 1980 jusqu’au début des années 2000. Depuis lors, il y a eu une forte augmentation.

    En 2011, par exemple, 74% des nouveaux cas étaient infectés à l’étranger et 84% des personnes infectées étaient nés à l’étranger.

    Samnytt