Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 733

  • La « gauche européenne » veut faire venir dix millions d’immigrés supplémentaires

    (pas de version doublée en français)

     

     

    10/05/2014 – ROME (NOVOpress) - S’il y a quelqu’un qui incarne l’oligarchie politique, médiatique et financière au pouvoir en Europe, c’est bien elle. Barbara Spinelli (vidéo)fondatrice de La Repubblica, est une journaliste italienne établie à Paris. Elle est la fille d’Altiero Spinelli, « père fondateur de l’Union européenne » – une des ailes du Parlement européen à Bruxelles porte son nom –, et de la réfugiée allemande et militante Ursula Hirschmann. Feu son compagnon, Tommaso Padoa-Schioppa, a été qualifié, pour sa part, de « père fondateur » de l’euro. Issu d’une famille de la grande bourgeoise juive italienne, après une vie passée à collectionner les présidences et les fauteuils, à la Banque Centrale européenne, au FMI, au Groupe Bilderberg etc., il a terminé sa carrière comme conseiller économique du Premier ministre grec George Papandreou – celui qui a mis son pays dans l’état que l’on sait. Évidemment, tous ces gens ont toujours été de gauche « antifasciste » et même d’extrême gauche. Spinelli père s’était fait élire au Parlement européen, en 1979 puis en 1984, sur la liste du Parti Communiste italien.

    Fidèle à cette tradition familiale, Barbara Spinelli se présente aux élections européennes sur la liste L’Altra Europa con Tsipras, qui soutient la candidature d’Alexis Tsipras, président du parti grec SYRIZA, à la tête de la Commission européenne. Son partenaire en France, au sein du parti audacieusement dit de « la gauche européenne », est le Front de Gauche.

     

    Le 25 avril dernier, dans un débat à la télévision italienne contre Matteo Salvini, secrétaire fédéral de la Ligue du Nord, Barbara Spinelli a exposé les conceptions du « Parti de la gauche européenne » en matière d’immigration. Selon elle, « l’Europe, c’est reconnaître la diversité de l’autre. Et puis économiquement – les démographes le disent – nous avons besoin d’au moins dix millions d’étrangers pour survivre en Europe comme système social » [au début de la vidéo].
    Matteo Salvini, visiblement stupéfait, a protesté en vain : « Avec quatre millions de chômeurs en Italie, il n’y a plus de place pour un seul immigré en plus » [à 34 sec dans la vidéo]

    Peut-être aurait-il fallu demander à Mme Spinelli : « Quand vous dites “nous avons besoin”, de qui parlez-vous exactement ? »


    Publié le 10 mai 2014

    NdB: Ce qui prouve que les immigrés ne viennent pas d'eux-mêmes en Europe: ON les fait venir selon le plan mondialiste de destruction de notre civilisation blanche et chrétienne. Le rapprochement est à faire avec les discours pro-immigration du pape François et son entreprise de "culpabilisation" des Italiens.  

  • Génération identitaire en tournée de sécurisation dans le métro parisien

    GI-metro-paris.jpg

     

     

    10/05/2014 – PARIS (NOVOpress) - Après Lille et Lyon, c’est au tour de Paris : Génération identitaire, le mouvement de jeunesse du Bloc identitaire, poursuit ses tournées de sécurisation des transports en commun. Vêtus de sur-vestes jaunes bien visibles marquées d’un lambda, ses militants ont parcouru les couloirs du métro parisien hier vendredi en début de soirée.

    Leur objectif ? Sensibiliser les pouvoirs publics sur l’insécurité apparemment endémique des transports en commun, mais pas que. « Si les gens ont des questions, nous répondons, nous expliquons. Et s’il y a une agression, nous agissons. Nous sommes là car la police n’a pas les moyens d’assurer la sécurité partout et tout le temps » a expliqué l’un des militants présent à 20 Minutes.

    L’accueil du public est globalement très positif. Celui des chiens de garde du Parti socialiste l’est nettement moins, comme en témoigne ce tweet hallucinant de SOS Racisme, jamais en retard pour défendre la racaille contre les Français de souche.

    BRAVO ET MERCI !

     

     

  • Pour Kiev, le "oui'" au référendum dans l'Est provoquera le chaos

    2014-05-10T175439Z_1007180001_LYNXMPEA4908G_RTROPTP_3_OFRTP-UKRAINE-REFERENDUM.jpg

    Statue de Lénine devant une barricade tenu par des pro-russes dans la banlieue de Slaviansk

     

     

    MARIOUPOL/SLAVIANSK Ukraine (Reuters) - Le président ukrainien par intérim, Oleksander Tourtchinov, a exhorté samedi les électeurs à ne pas voter "oui" au référendum d'autodétermination prévu dimanche dans l'est du pays, au risque de déclencher un chaos économique et social.

     

    Le chef du pouvoir à Kiev, qui juge illégal ce scrutin organisé dans les régions russophones de Donetsk et Louhansk, a exhorté les populations concernées à plutôt participer à des "tables rondes" pour envisager une autonomie accrue.

     

    Toutefois, a-t-il dit dans une allusion claire aux hommes armés qui se sont emparés de bâtiments de la police et du gouvernement, les "terroristes" ne pourront y participer.

     

    Le scrutin, dont l'organisation manque de rigueur - l'authenticité des listes électorales et des bulletins de vote n'a pas été véritablement contrôlée - risque, quels que soient ses résultats, d'entraîner le pays dans la guerre civile.

     

    Une sécession d'avec l'Ukraine "serait un pas vers l'abîme pour ces régions", a déclaré Oleksander Tourtchinov sur son site internet en évoquant "une terreur épouvantable" ayant le soutien "d'une grande partie de la population locale".

     

    "C'est un problème complexe quand une population trompée par la propagande russe soutient les terroristes", a ajouté le président.

     

    "Ceux qui sont pour l'autodétermination ne comprennent pas que cela équivaudra à une destruction totale de l'économie, des programmes sociaux et de la vie en général pour la majorité de la population de ces régions".

     

    Les séparatistes rétorquent qu'ils se défendent contre un gouvernement qu'ils considèrent fasciste et anti-russe.

     

    L'Allemagne et la France se sont dites favorables à un durcissement des sanctions contre la Russie en cas de déstabilisation du pays.

     

    Une sécession de Donetsk et Louhansk, régions sidérurgiques et houillères qui représentent 16% du PIB ukrainien, porterait un nouveau coup à Kiev après l'annexion de la Crimée en mars par la Russie.

     

    ATMOSPHÈRE TENDUE

     

    Dans les grandes villes de l'Est, l'atmosphère restait tendue samedi mais il n'y a apparemment pas eu d'affrontements.

     

    A Marioupol, où de sept à vingt personnes ont été tuées dans des combats acharnés vendredi, les rebelles ont érigé des barricades pour bloquer les rues à l'aide de pneus et de poubelles. De la fumée s'échappait encore du bâtiment partiellement incendié de l'administration.

     

    Rien n'indiquait la présence de forces ukrainiennes.

     

    Les barricades étaient surveillées par une poignée de pro-russes, certains armés de matraques, la tête protégée par des casques de moto. Aucune arme à feu n'était visible.

     

    Une vidéo sur YouTube montre l'incendie d'une voiture blindée capturée par les rebelles et des munitions exploser.

     

    A Slaviansk, le fief des séparatistes le plus lourdement défendu, des barricades ont aussi été dressées dans les rues, à l'aide de pneus, de meubles ou encore de voitures et de ferraille.

     

    A Donetsk, plusieurs membres de la Croix-Rouge ont été libérés par les rebelles après quelques heures de détention, a dit une représentante de l'organisation à Kiev. L'un des otages a été frappé.

     

    NOUVELLES SANCTIONS ?

     

    Sur le plan diplomatique, François Hollande et Angela Merkel ont prévenu Moscou qu'ils tireraient les "conséquences appropriées" d'un échec de l'élection présidentielle prévue le 25 mai en Ukraine et se sont dits prêts à prendre de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie.

     

    "Nous avons des relations avec Vladimir Poutine et nous les utilisons pour qu'il puisse bien prendre en considération l'enjeu de ces prochaines semaines en Ukraine", a déclaré le président français lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière, dans son fief du nord de l'Allemagne.

     

    "Nous sommes au niveau deux des sanctions et nous préférons qu'il n'y ait pas de niveau trois; cela dépendra de ce qui va se passer", a ajouté le chef de l'Etat français.

     

    Dans les régions de Donetsk et Louhansk, qui ont proclamé une "République populaire de Donetsk", les préparatifs se poursuivent pour le référendum de dimanche organisé avec les moyens du bord.

     

    Mais on s'interroge sur le sens exact de la question à laquelle devront répondre les électeurs: "Soutenez-vous la proclamation d'autodétermination de la République populaire de Donetsk ?"

     

    Certains estiment que voter "oui" voudra dire voter pour davantage de pouvoir au niveau local. D'autres pensent que ce sera pour une large autonomie au sein de l'Ukraine, d'autres encore qu'il s'agit d'un vote pour l'indépendance, ou pour un rattachement à la Russie, comme cela a été le cas en Crimée.

     

    Le maire rebelle de Slaviansk, Viatcheslav Ponomariov, s'attend à un taux de participation de 100% et a mis ses conditions à des négociations avec Kiev.

     

    "Le retrait des forces ukrainiennes et l'échange de prisonniers", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Nous ne serons prêts pour des discussions qu'après réalisation de ces conditions. Si la junte continue à maintenir ses forces ici, nous continuerons le combat."

     

    (Avec Pavel Politiouk et Aleksandar Vasovic à Kiev et Julien Ponthus à Stralsund; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

     

    Yahoo!Actualités - 10 05 14

     

  • Ukraine: des blindés foncent à travers une barricade pro-russe

    Des pro-russes de la ville portuaire de Marioupol ont érigé des barricades au travers des chaussées de la ville. Des obstacles qui n'ont visiblement pas suffi pour arrêter les blindés des forces ukrainiennes.

  • Villers-Cotterêts: l'abolition de l'esclavage commémorée malgré le refus du maire

    http://www.leparisien.fr/picardie/villers-cotterets-l-abolition-de-l-esclavage-commemoree-malgre-le-refus-du-maire-fn-06-05-2014-3820143.php

    VIDEO

  • J.-M. Le Pen : « Dieu merci, nous sommes dans le même camp que la Russie »

     
    Aujourd'hui, 16:55
     

    9EN_01100135_0817.jpg

     

    Par La Voix de la Russie | A la veille des élections au Parlement européen, les partis conservateurs, centristes et même les partis socialistes de France, d’Allemagne et de Grande-Bretagne effraient les électeurs avec la xénophobie, le racisme, le néonazisme et l’antidémocratisme des partis de droite.

    C’est une bonne occasion de proposer aux lecteurs un entretien avec le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen. Le journaliste de La Voix de la Russie a organisé cette interview en janvier 2011, avant que Le Pen ne cède le poste de président du parti à sa fille Marine.

     

    La Voix de la Russie : Comment définissez-vous votre attitude envers la Russie, sa politique étrangère et quelle est votre opinion de Vladimir Poutine ?

    Jean-Marie Le Pen : « Je suis russophile et je pense que l’avenir de notre continent passe par l’arc du Nord – de Brest à Vladivostok, avec une population de plus d'un milliard de personnes. C'est une chance pour la survie de notre civilisation. De nombreuses autres civilisations existent certes sur Terre. Mais c’est celle-ci qui me convient le plus. Je crois que nous avons beaucoup d’intérêts vitaux en commun avec la Russie. Cela permet de former une véritable alliance, dont le fondement a été posé par Jacques Chirac avec l’axe Paris-Berlin-Moscou. Nos pays ont beaucoup de choses en commun, et ceci pourrait, malgré les avis de certains, devenir la base d'une alliance forte. Il ne faut pas oublier qu’une reine française était la petite-fille de Saint-Vladimir. Et nous remercions souvent Dieu pour être dans le même camp avec la Russie.

    Je considère la politique de Kremlin et celle de Poutine particulièrement sage et raisonnable. Il est sur ​​la bonne voie. Au 19e siècle, Stolypine disait que sur le plan économique, la Russie serait plus forte que les États-Unis. Et il ne plaisantait pas. La Russie dispose de ressources humaines, intellectuelles, culturelles et sociales considérables. Elle possède de vastes territoires et des réserves naturelles. Mais le plus important – c’est son peuple, capable de développer la science et contribuer à la perpétuation des richesses nationales. Tout cela contribue à maintenir un équilibre des valeurs humaines fondamentales dans le pays. Et je souhaite vraiment que le président Poutine puisse faire encore beaucoup d’utile pour la prospérité de la Russie. Je suis persuadé qu’il y parviendra. »

    LVdlR : Est-il vrai que vous connaissez la mélodie de l’Hymne des Tsars, l’hymne d’avant la révolution ? Connaissez-vous l’hymne de l’URSS et celui de la Russie actuelle ?

    J.-M. Le Pen : « Oui, je connais cette mélodie et elle me plaît beaucoup. Le compositeur Alexandrov a réussi à créer une musique à la fois solennelle et très jolie. On la mémorise dès la première fois. »

    Jean -Marie Le Pen, en train de chanter l'hymne national russe ! On ne voit pas cela tous les jours. La fille de Jean-Marie Le Pen, Marine, considère la Russie comme une amie de la France depuis longtemps. Elle a indiqué à plusieurs reprises que Paris devait cesser de rester à la traîne derrière Washington et développer plus activement un partenariat stratégique avec Moscou.

    En outre, Marine Le Pen a reconnu les résultats du référendum en Crimée :

    « Pour moi, les résultats du référendum ne suscitent aucune controverse. Ces résultats étaient attendus. Et les habitants de la Crimée, qui vivaient dans la peur, se sont précipités dans les bras du pays, dont elle est issue, car vous le savez – la Crimée fait partie de l’Ukraine depuis seulement 60 ans. »

    Le 25 mai prochain, 74 députés français sur 763 députés du Parlement européen seront élus. Et aujourd'hui, les Français n'excluent pas qu’avec ce scrutin, Marine Le Pen et son parti vont essayer de consolider leur succès aux élections municipales de mars. 
    http://french.ruvr.ru/2014_05_10/Jean-Marie-Le-Pen-Dieu-merci-nous-sommes-dans-le-meme-camp-que-la-Russie-4935/

  • Ukraine: Hollande et Merkel haussent le ton

    http://www.leparisien.fr/international/ukraine-hollande-et-merkel-jugent-illegaux-les-referendums-de-dimanche-10-05-2014-3830197.php

    + VIDEO

  • Manifestation traditionnelle pour sainte Jeanne d’Arc

    10172678_642447265811212_3860831338259993400_n.jpg

     

    Défendre ses idées sur internet, c’est bien.
    Dans le monde réel, c’est encore mieux !

    Contre-info.com

  • Il y a 24 ans: l'ignoble machination de Carpentras contre le Front National

    Carpentras.jpg

     

     

    09/05/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
    Dans la nuit du 8 au 9 mai 1990, trente quatre tombes du cimetière juif de Carpentras sont profanées, le corps d’un octogénaire décédé peu de temps auparavant, Félix Germon, est exhumé. Si la communauté juive de Carpentras ne souhaite pas que l’affaire quitte le cadre local, tout est néanmoins entrepris par le pouvoir socialiste pour lui donner une dimension nationale. Alors qu’un an auparavant, une cinquantaine de sépultures du cimetière chrétien voisin avaient déjà été profanées, mais cette fois-là dans l’indifférence totale des médias, le pouvoir lance le 10 mai une énorme opération de mise en résonance hystérique des foules.

    Pierre Joxe, le ministre de l’Intérieur de l’époque, se rend immédiatement sur les lieux. Entouré d’une noria d’officiels et de journalistes, le premier flic de France détruit délibérément tous les indices qui auraient pu servir à l’enquête. Il donnera aux services de police l’ordre de restreindre leurs investigations au seul Front national. Ce dernier a beau condamner la profanation, ses dirigeants locaux, Guy Macary et Fernand Teboul, ont beau eux mêmes être juifs, rien n’y fait : on assiste à un raz-de-marée politico-médiatique, savamment orchestré par l’appareil d’Etat, contre le Front national.

    Le 14 mai suivant, le pouvoir organise à Paris une manifestation monstre anti Front national. 200.000 personnes défilent de la République à la Bastille, l’effigie de Jean Marie Le Pen est brûlée en place publique, comme aux grandes heures de la Révolution culturelle chinoise. Au premier rang de la manifestation, le cerveau de l’opération, le président de la République, François Mitterrand (photo à la manifestation). Pour Yves Bertrand, à l’époque directeur des Renseignements généraux : « La phase A du plan [de Mitterrand] étant accomplie — un FN à 15 % privant la droite parlementaire de plusieurs millions de voix —, il fallait passer à la phase B : rendre définitivement impossible toute alliance, même locale, entre cette même droite et les lepénistes ». Un plan destiné à permettre à la gauche de garder indéfiniment le pouvoir, face à une droite en guerre contre elle même.

    La suite montrera que le FN n’a strictement rien à voir avec cette histoire.

     

    Gilbert Collard, à l’époque avocat de la famille de Félix Germon, parlera de « manipulation » et de « mensonge d’Etat ». Moralité : les socialistes sont capables de tout, surtout quand ils sont aidés par la droite la plus bête du monde. Relevons enfin que l’élection de la députée Marion Maréchal Le Pen, à Carpentras même, a lavé l’honneur du Front national, plus sûrement que toute procédure judiciaire…

    Photo : François Mitterrand à la gigantesque manifestation organisée à chaud à Paris à la suite de la profanation du cimetière juif de Carpentras. Crédit photo : DR.

  • UE : les démocrates-chrétiens contre la souveraineté nationale

     

    HDans son dernier ouvrage, Revenir à la nation, Jean-Louis Harouel, professeur d'histoire du droit et des institutions à l'Université de Paris II, remet en cause certaines idées reçues, ce qui n'aura pas lieu de plaire à tout le monde, mais qui méritent tout de même que l'on s'y arrête. En ce 9 mai, je vous propose ce passage sur la démocratie chrétienne et la construction de l'Union européenne, passage qui montre qu'il ne suffit pas que l'Europe reconnaisse ses racines chrétiennes pour que tout aille mieux :

    "Quant à la construction européenne, elle fut décidée de la manière la moins démocratique du monde par la démocratie chrétienne. Les fondateurs de la Communauté européenne, Robert Schuman, Alcide de Gasperi et Konrad Adenauer, qui étaient tous des chrétiens-démocrates, s'abstinrent soigneusement "de convoquer leurs peuples devant les urnes pour définir les dispositifs supranationaux". Ils recherchèrent "un consensus parmi les élites" pour décider "un certain nombre de mesures technocratiques et administratives". Ils tenaient par-dessus tout à éviter "les périls de la souveraineté populaire". Ils craignaient autant la démocratie que l'idée de nation. L'objectif des démocrates-chrétiens était "la dévalorisation dse l'idée de souveraineté nationale".

    Celle-ci fut, dès le début des années 1960, anéantie au niveau des principes par un coup de force judiciaire de la Cour de justice des communautés européennes décidant que le droit communautaire prévalait sur les législations nationales et était donc directement applicable dans les Etats membres, où il pouvait être invoqué par les particuliers devant les juridictions du pays. C'est de là qu'a découlé la déréliction des nations souveraines."

    Michel Janva

    Le Salon Beige  09 05 14

  • Conférence de Farida Belghoul chez les Frères et Sœurs de la mission au Pradet


    Conférence de Farida Belghoul chez les Frères... par ERTV

     

    14 avril 2014

    Farida Belghoul a donné une conférence le 14 avril avec les pères Blin et Horovitz chez les Frères et Sœurs de la mission au Pradet, dans le Var, sur le thème : « La présence de la théorie du genre dans les manuels scolaires – Un moyen d’action : les Journées de retrait de l’école ».

     

    NdB: Ils parlent... Ils parlent... Mais c'est à l'immigration de masse qui envahit la France et détruit notre civilisation qu'il faut s'attaquer! Ce qu'il faut avant tout, c'est sauver les générations futures de la charia et la dhimmitude!  Et dans ce combat, pas de "convergence" ni de naïveté mortelle. 

     

     

  • À Roussillon-en-Provence, un hameau « gay-friendly » ouvre ses portes…

    Kozzi    

    Le 8 mai 2014
    Les Français subissent trois discriminations : le fait d'être français, le fait d'être hétérosexuels, le fait d'être pauvres.
             

    « Il n’y a pas de place pour les communautés » : c’est le Président qui l’a dit. Le président devrait lire ce qui suit.

    Après les chambres d’hôtes « muslim-friendly », les chambres d’hôtes et campings « gay-friendly », l’ouverture, en 2013, dans l’Aube, d’une résidence pour homosexuels seniors, les délires communautaristes s’élargissent avec la première création, à Roussillon-en-Provence, du Hameau de la Garenne « gay-friendly ». Vingt et un appartements haut de gamme que le promoteur du projet, Jean-Claude Jézéquel, se défend de qualifier de ghetto, mais seulement un lieu où les couples homosexuels vivront en harmonie avec leurs voisins, partageant les mêmes valeurs, sans crainte d’être jugés.

    L’orientation sexuelle devenue une valeur, en ces années socialistes, c’est surtout très vendeur.

    Pour Gérard, le Parisien, c’est l’idée de mixité d’âge, de nationalités, d’ouverture d’esprit que laisse augurer la résidence qui le séduit. Autrement dit, le fait d’être homosexuel vous prédispose naturellement à de nobles vertus bien davantage que si vous êtes hétérosexuel. D’ailleurs, tenons-nous-le pour dit, le hameau est interdit aux homophobes.

    Fichtre ! On pourrait rétorquer qu’à 4.000 euros le mètre carré, il n’y a guère de danger à ce qu’un homophobe avéré soit partisan d’aller se pourrir la vie. Quant aux éventuels hétérosexuels, acquéreurs d’une résidence de luxe, ils seraient donc soumis à un test d’homophobie ?

    Connaissez-vous des homos dans votre entourage ? Quel regard portez-vous sur eux ? Avez-vous des amis homosexuels ? Quelqu’un dans la famille ? Et si vous avez répondu tout bien comme il faut, les dernières questions seront peut-être : Avez-vous vous-même été tenté par l’homosexualité ? Êtes-vous pour ou contre la Manif pour tous ? La PMA ? La GPA ?

    Eu égard au tarif précité, ce projet, fin prêt à la commercialisation, attire essentiellement les touristes étrangers. Belges, anglais, suisses, hollandais… « Une clientèle qui a souvent un bon pouvoir d’achat », explique Jean-Claude Jézéquel.

    En somme, les Français subissent ainsi trois discriminations : le fait d’être français, le fait d’être hétérosexuels, le fait d’être pauvres.

    Les craintes d’Agnès (une Roussillonnaise) de voir, dans cette implantation communautariste ostentatoire s’accentuer un phénomène de rejet et de radicalisation à l’égard des homosexuels, paraissent non seulement fondées mais parfaitement prévisibles.

    Ne faudrait-il pas en avertir séance tenante notre bon président ?

    Caroline Artus

    BOULEVARD VOLTAIRE

  • Une stèle à la mémoire de l’OAS le 5 juillet en France, indignation de militants anticolonialistes

    09/05/2014

    Une stèle à la mémoire de l’OAS le 5 juillet en France, indignation de militants anticolonialistes




    Une stèle glorifiant l’organisation terroriste OAS et rappelant "l’oeuvre" de la France en Algérie pendant 132 ans de colonisation sera inaugurée le 5 juillet prochain dans le sud de la France, suscitant l’indignation de militants anticolonialistes qui fustigent une autre forme de "révisionnisme historique".

    Dans une lettre au député (UMP) du Var, où devrait être érigé le monument, le président de l’Association française pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS (Anpromevo), Jean-François Gavoury, s’indigne d’une manifestation ayant pour objet de "valoriser le terrorisme de l’OAS".

    Selon lui, ce monument est annoncé aux souscripteurs comme ayant vocation à "magnifier l'oeuvre civilisatrice" de la France en Algérie, à rappeler l’exode des Français rapatriés et repliés ainsi qu’à "réhabiliter" le passé colonial.

    Tout en estimant que le libellé de l’inscription envisagée sur la stèle ("en hommage à ceux qui sont tombés pour que vive la France en Algerie") n’est "pas condamnable en soi", le président de l’Anpromevo signale dans la lettre, parvenue jeudi à l’APS, que les instigateurs de ce projet ont connaissance des risques auxquels les exposerait une dédicace "plus agressive" à l’égard des victimes de l’organisation criminelle dont ils se réclament ou sont issus.

    Mais, il dit attirer l’attention sur les pratiques auxquelles les "faiseurs de stèles" ont désormais recours, évoquant une "nouvelle stratégie" visant à éviter les actions contentieuses du type de celle ayant abouti à la condamnation de la ville de Marignane et au démantèlement en novembre 2008 de la stèle édifiée trois ans plus tôt, le 5 juillet 2005.

    http://www.aps.dz/fr/les-breves/breves-monde/4275-une-st%C3%A8le-%C3%A0-la-m%C3%A9moire-de-l%E2%80%99oas-le-5-juillet-en-france,-indignation-de-militants-anticolonialistes
     
    ALTERINFO.NET
  • Poutine demande aux autres pays de respecter le droit des peuples à l'autodétermination

    22_RIAN_02425812_LR_ru.jpg

    Aujourd'hui, 22:33
     

     

     

    Par La Voix de la Russie | La Russie demande de respecter la vérité historique et le droit des peuples à l'autodétermination, a déclaré ce vendredi le président russe Vladimir Poutine lors d'un concert de célébration à Sébastopol, consacré au 69e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique.

    En s’adressant aux habitants de Sébastopol, le chef d’Etat russe a indiqué que la Russie est fière de leur courage, leur bravoure, et respecte leur manière de conserver leur amour pour la Patrie à travers les années et les générations.

    Poutine a en même temps exprimé sa confiance que les autorités seront en mesure de restaurer l'économie et améliorer le niveau de vie de la Crimée.
     http://french.ruvr.ru/news/2014_05_09/Poutine-demande-aux-autres-pays-de-respecter-le-droit-des-peuples-a-lautodetermination-0072/

  • Charente: la mairie fournit du gaz lacrymogène à ses administrés

    http://www.leparisien.fr/insolite/charente-la-mairie-fournit-du-gaz-lacrymogene-a-ses-administres-09-05-2014-3827579.php

    + 2 VIDEOS

    Pour éviter les fusils!

  • Ménard a "raison" de ne pas se considérer comme maire FN, pour Marine Le Pen

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/menard-a-raison-de-ne-pas-se-considerer-comme-maire-fn-pour-marine-le-pen-09-05-2014-3828469.php