Selon Zarif, « les décisions sur le niveau d'enrichissement seront prises en fonction des besoins ».

 

 Au même temps, selon les accords conclus à Genève le 27 novembre entre l'Iran et « six » médiateurs internationaux (Russie, USA, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne), en échange de l'assouplissement des sanctions, Téhéran s'est engagé à limiter l'enrichissement de l'uranium à un niveau de 5 %.


http://french.ruvr.ru/news/2013_11_30/L-Iran-ignore-les-a...