Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 764

  • Syrie : les jihadistes « français » se filment: des bêtes humaines...

    27 mars 2014

    La France, trop bien fournie, exporte ses racailles islamiques en Syrie (avant qu’elles ne reviennent en France plus motivées, aguerries et inhumaines).
    Il est toujours très pénible que ces individus soient présentés comme « français », alors qu’il s’agit essentiellement d’étrangers maghrébins.

    Cette vidéo BFM présente des séquences prises par quelques-unes de ces racailles parties lutter contre l’Etat syrien

    Contre-info.com

    (merci à Nelly)

  • Il exhibait son sexe à la sortie du lycée

     

     
    Carpentras / Publié le Jeudi 27/03/2014 à 12H17
     
     

    Six plaintes avaient déjà déposées et toutes signalaient les mêmes faits : assis dans son véhicule, un homme nu, ou torse nu, exhibait son sexe, parfois en érection, à proximité de l’établissement scolaire l’Immaculée conception à Carpentras.

    Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les enquêteurs et mardi matin, après que des témoins aient réussi à relever le numéro d’immatriculation de sa voiture, cet individu de 19 ans a été interpellé.

    Domicilié à Rochegudes et en formation au Greta de Carpentras, il a reconnu les faits, expliquant qu’il agissait, poussé par des pulsions incontrôlables. Une expertise psychiatrique, demandée par le procureur de la République, a établi que cet individu, placé en garde à vue hier au commissariat de Carpentras, n’était pas dangereux. Il comparaîtra en citation directe le 19 mai, devant le tribunal de Carpentras.

    La Provence

     

  • Ce n’est pas la peine de mort qui pose problème

    26 mars 2014

     

     Le secrétaire général du parti communiste chinois et président de la République populaire de Chine Xi Jinping est reçu en France avec tous les honneurs. Et ce matin je voyais les salariés des laboratoires Mérieux l’applaudir chaleureusement…

    Car il y a les dictateurs honnis et les dictateurs encensés.

    Puisque le premier responsable du communisme chinois vient en France pour que la France fasse des affaires avec la Chine, il n’est pas question, de toute façon il n’est jamais question, de dire quoi que ce soit qui fâche notre ami du laogai. Donc on ne parle pas des « droits de l’homme », comme disent benoîtement les gazettes.

    Quand même, on pourrait lui parler de la peine de mort, ronchonne-t-on çà et là, notamment dans la presse de gauche – et le Nouvel Observateur en fait un titre.

    Comme si le problème était celui de la peine de mort…

    En Chine il n’y a aucune liberté religieuse, aucune liberté politique, aucune liberté sociale. Les journalistes de gauche pourraient au moins dénoncer l’absence de liberté de la presse, et les syndicalistes dénoncer l’interdiction des syndicats. Comme chacun sait, il n’y a pas de syndicats libres en Chine parce que les ouvriers sont au pouvoir (ils sont tous affiliés au syndicat qui dépend du parti). Et comme règne en Chine, d’autre part, un capitalisme sauvage, les ouvriers sont exploités comme nulle part ailleurs sur la planète. Notamment ceux que l’on fait venir des campagnes pour construire les mégalopoles, et qui sont quasiment des esclaves, entassés dans des cages. Mais le savent-ils, nos journaleux, que pour circuler en Chine les Chinois doivent avoir un passeport, et que le passeport octroyé aux ouvriers venus des campagnes ne leur donne pas le droit d’aller dans les boutiques de la ville où on les fait venir pour travailler ?

    Qu’on soit pour ou contre la peine de mort, ce n’est pas le premier problème des Chinois, loin de là. Mais les journalistes de gauche (pardon pour le pléonasme) gardent toujours une sympathie pour un régime de gauche, aussi ignoblement dictatorial et injuste qu’il soit, surtout quand dans leur jeunesse ils ont été maoïstes…

    Le blog d'Yves Daoudal

  • L’Ukraine des non-dits qui interpellent

     

    L’Ukraine des non-dits qui interpellent - Quand l'économie ignore les peuples….

     

     

    Quand l'économie ignore les peuples….



    Roger Vetillard
    le 26/03/2014
    modifié le 26/03/2014 à 20:37h
    Ce qui se passe en Ukraine ne peut qu'interpeller l'observateur qui tente d'analyser objectivement les événements en dépit des présentations unanimes de la presse française et occidentale.

    Un gouvernement non légitimé 

    Nous avons assisté à un soulèvement populaire armé dans le centre de Kiev qui a été en quelque sorte localisé préférentiellement sur la Place Maïdan, centre névralgique de l'insurrection pendant presque 4 mois. Ce mouvement concernait la partie de la population résidant essentiellement dans les régions de l'Ouest ukrainien. Les régions de l'Est russophones sont restées à l'écart de cette révolte. Les grands médias occidentaux n'ont pas voulu signalé que des néo-nazis, du parti de l'Union Pan Ukrainienne Liberté Svoboda ouvertement national-socialiste, menaient le bal. Ce n'est pas une affirmation gratuite : on a pu voir des drapeaux à croix gammée et le vice premier-ministre du gouvernement insurrectionnel de Yatseniouk qui préside actuellement aux destinées du pays est le président de ce parti. Ce gouvernement n'a pour l'instant aucune légitimité puisqu'aucune élection n'est venue le consolider au risque que la prochaine élection –si elle a lieu- ne désavoue les accords que l'Europe négocie avec lui.

    Une composante ouvertement nationale-socialiste 

    On est surpris que les Européens si prompts habituellement à dénoncer le nazisme ou le fascisme qui est susceptible de se cacher derrière des mouvements qui souvent ne sont que populistes ou "anti-système" rencontrent sans état d'âmes des gens qui défendent une idéologie raciste et antisémite et qui utilisent le mouvement contestataire pour en faire une insurrection sanglante : ils n'ont pas hésité à faire feu sur les forces de l'ordre. Sait-on que cette émeute à Kiev a fait 500 victimes parmi les policiers dont 17 sont morts et 150 ont été blessés par balles?
     
     
    Sait-on que le responsable de Svoboda figure depuis 2012 dans le Top 10 des antisémites établi par le Centre Simon Wiesenthal ? Que 25% des députés israéliens ont écrit à Martin Schultz, le président du Parlement Européen, pour lui demander que l'Europe ne s'associe pas avec un parti qui a pour programme de "stopper les activités criminelles de la juiverie organisée"? Et on s'interroge sur le fait que des personnalités comme Laurent Fabius ou l'ineffable Bernard-Henri Lévy acceptent d'engager des négociations avec de tels gens. Il y a là des motivations qui échappent aux médias, aux commentateurs politiques français et européens, à l'entendement ordinaire et qui sont donc difficilement discernables. Alors que la presse russe en parle ouvertement et que beaucoup d'observateurs voient dans cette dérive une des raisons que Poutine et les Russes retiennent pour s'opposer au mouvement.

    Une manipulation des Etats-Unis  

     L'interventionnisme américain s'est ici également manifesté avec une insolence qui ne semble pas avoir ému les gouvernements européens. On sait, et la Presse en France s'en est émue très brièvement, qu'au cours d'une conversation téléphonique enregistrée en janvier 2014 entre Olivia Nuland, sous-secrétaire d'Etat américaine pour l'Europe et l'Eurasie et l'ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt que madame Nuland a utilisé des mots assez orduriers pour dire ce qu'elle pensait de l'Union Européenne en assénant "Fuck the UE"  et surtout en confirmant que les Etats-Unis ont bien piloté le coup d'Etat de Kiev. Et si elle s'est excusée d'avoir insulté l'Europe, elle n'a nullement démenti l'intervention américaine. Les considérations géopolitiques américaines ignorent la volonté des peuples et méprisent l'Europe. Et la propagande à l'œuvre dans nos pays fait de Poutine et de la Russie des gens infréquentables.

    Un pays où cohabitent plusieurs communautés 

    L'Ukraine est un pays où 3 grands groupes humains cohabitent : pour faire simple à l'Ouest résident essentiellement des ukrainophones alors que le russe est parlé par les populations qui résident à l'Est. 75% des habitants sont "ukrainiens", 18% sont russophones et même russes. Les Tatars au Sud sont d'origine ottomane et parlent russe. Les Ukrainiens sont catholiques, les Tatars musulmans et les Russes orthodoxes. Et ces communautés qui ont des origines différentes et qui ne parlent pas la même langue, n'ont pas la même religion et la même culture, résident dans des régions géographiquement différentes. Elles ont du mal à imaginer qu'il pourrait exister entre elles une communauté de destin.

    Des intérêts géopolitiques et économiques 

    Il apparait à l'évidence que des intérêts géostratégiques et commerciaux sont à l'œuvre pour arracher l'Ukraine à l'influence russe qui y est multi séculaire. Les Etats-Unis ont demandé à l'Europe de faire en sorte que l'Ukraine en devenant membre de l'Union Européenne puisse être rattachée à l'OTAN, sans se poser la question de savoir si l'Europe voulait et surtout pouvait accepter cette tâche. L'avis des peuples européens n'a pas été demandé, l'intérêt de l'Europe n'est pas pris en compte. Il faut savoir que sur le plan économique par exemple le PIB ukrainien est de 176 milliards de dollars soit 3900 dollars par habitant. A titre de comparaison, le ratio de la France est de 44000 dollars et celui de l'Inde de 3200 dollars. De plus le salaire moyen en Ukraine se situe à 268 dollars (En France il est de 3374 dollars, en Chine de 303 dollars). 

    On comprend mieux l'intérêt que les multinationales portent à cette main d'œuvre peu coûteuse et à ce marché de 45 millions de personnes. Peu importe les peuples et les nations, seul compte le commerce. Les Etats-Unis se conduisent vis-à-vis de l'Europe tel un suzerain avec ses vassaux.
     
    METAMAG
  • L’Ukraine augmente le prix du gaz pour satisfaire le FMI

    arton24329-22752.jpg

     

    Afin de satisfaire aux exigences du FMI, le pouvoir de Kiev va procéder à une hausse importante du prix du gaz.

    L’un des dirigeants de Naftogaz, la compagnie gazière nationale, est dans l’incapacité de régler ses dettes auprès du fournisseur russe Gazprom, qui a décidé de ne plus accorder de remise à son client ukrainien à partir du 1er avril.

    L’un des dirigeants de Naftogaz a annoncé qu’à partir du 1er mai, les tarifs du gaz augmenteront de 50 % pour les ménages, puis de 40 % à partir du 1er juillet pour les entreprises.

    Le régime ukrainien espère ainsi obtenir un prêt de 15 milliards de dollars du FMI, dont les émissaires sont présents dans la capitale ukrainienne depuis le 4 mars et ont, parmi leurs nombreuses exigences, réclamé une forte augmentation du prix du gaz.

    De la décision du FMI dépendra l’aide financière des États-Unis (1 milliard de dollars), de l’Union européenne (1,6 milliard de dollars) et du Japon (1,5 milliard de dollars).

     

    Voir aussi, sur E&R : Le nouveau pouvoir ukrainien se couche devant le FMI

  • Suisse: droite et extrême-droite s'allient pour que les "étrangers criminels" fassent leurs valises

    suisse-geneve-jpg-2536999-jpg_2177129.jpg

    http://www.lepoint.fr/monde/suisse-droite-et-extreme-droite-s-allient-pour-que-les-etrangers-criminels-fassent-leurs-valises-26-03-2014-1805765_24.php

  • Terrorisme : un jihadiste « français » anti-Bachar aurait visé la Côte d’Azur

    BjrbH2ECcAExr98.jpg

     

    Alors que François Hollande, l’ensemble de son gouvernement et l’Etat PS soutiennent le terrorisme islamique contre le régime autoritaire laïque de Bachar el-Assad en Syrie, on apprend que les services antiterroristes viennent de déjouer un projet d’attentat sur la Côte d’Azur, fomenté par un ou plusieurs volontaires jihadistes de retour de Syrie.

    L’antiterrorisme français est convaincu d’avoir déjoué un projet « imminent » d’attentat sur la Côte d’Azur, fomenté par un homme de retour du jihad en Syrie.

    Dans le cadre de l’enquête sur la cellule dite de Cannes-Torcy, le 17 février les policiers sont tombés sur quelque 900 grammes d’explosifs dans un immeuble de Mandelieu-La-Napoule, près de Cannes. Un individu âgé de 23 ans,  interpellé quelques jours plus tôt, de retour de Syrie où il avait mené le jihad, serait intimement mêlé à cette affaire.

    En tout état de cause, voilà un beau coup de com’ pour Manuel Valls, l’agité de la place Beauvau, à quelques jours du second tour des élections municipales. Mais, bien évidement, tout cela n’est que pure coïncidence…

  • Le PS au bord de la crise de nerfs

    PHO1340cdba-b51b-11e3-b595-f7bdb58831da-805x453.jpg*

    La hausse du chômage et la perspective d'une large défaite au second tour nourrissent les questions sur la ligne politique.

     
     

    Le coup de grâce? À quatre jours du second tour des élections municipales, l'annonce d'une forte hausse du chômage en février semble sonner le glas des espoirs déjà bien minces des socialistes de réussir à inverser la tendance dimanche prochain. «Ça ne va pas jouer positivement, ça, c'est sûr», se désespérait un cadre de Solferino mercredi soir. Cette progression de 31.500 du nombre de chômeurs (+ 0,9%) tombe en effet au pire moment pour François Hollande, Jean-Marc Ayrault, son gouvernement et l'ensemble du PS. Elle signe en tout cas leur échec collectif au moment même où ils implorent des électeurs déjà désabusés de bien vouloir leur faire confiance à nouveau. Signe de l'embarras de la gauche, aucun responsable n'a pris la parole dans la soirée pour commenter les chiffres. Seul le patron des députés socialistes, Bruno Le Roux, a tenté d'expliquer qu'avec les mesures de «compétitivité économique» de «justice sociale» et d'«investissements massifs pour l'emploi», «jamais depuis dix ans un gouvernement n'a autant fait contre le chômage». Un peu osé.

    Car la perspective d'une amplification de la défaite sur fond de hausse du chômage est en train de mettre le feu dans les troupes socialistes. Jusqu'à présent, les contempteurs de la politique de François Hollande s'efforçaient de se contenir pour ne pas perturber l'entre-deux-tours et amoindrir ce qu'il restait d'espoir au PS. Mais, dès dimanche soir, ce sera haro sur le quartier général et remise en cause générale de la politique du chef de l'État. «Compte tenu de la gravité de la situation, on ne peut plus continuer à jouer les élèves zélés de la rigueur budgétaire devant la commission libérale de Bruxelles. C'est fini», tranche le leader de l'aile gauche du PS Emmanuel Maurel. À ses côtés, le député Jérôme Guedj abonde: «La question est de savoir comment nous tirons les conséquences de ce qui se passe. Au soir du second tour, nous dirons que le sujet n'est pas le casting, mais la ligne politique.» S'il est désormais acquis que l'heure de l'après-municipales sera au remaniement, elle sera donc aussi aux règlements de comptes tous azimuts à gauche. «On est arrivés en mai 2012, et les comptables ont pris le pouvoir. Rien de risqué, qui ouvre une perspective. (…) Les citoyens ont eu le sentiment, avec leur bulletin de vote, d'avoir acheté un produit qui n'a jamais été livré chez eux», a ironisé le député Malek Boutih, qui avait mis en garde avant le scrutin contre un risque de «boucherie électorale».

     

    Signe que l'incendie n'est cette fois pas circonscrit à la seule aile gauche du PS, c'est de partout que montent les récriminations. «Tout le monde se parle, s'interroge, cherche des solutions, mais pas du côté de Manuel Valls et de ses partisans», assure un cadre de Solferino. Recruté de haute lutte par le PS pour figurer sur ses listes pour les européennes, le syndicaliste Édouard Martin s'est lui aussi désolidarisé de la ligne politique du président de la République. François Hollande «a été élu par des gens qui espéraient un changement assez radical, on ne voit pas vraiment de différences entre avant et maintenant». Voilà donc le principal reproche adressé au chef de l'État, celui de n'avoir pas impulsé une politique de gauche depuis son élection. Ce qu'a expliqué Julien Dray sur son blog: «Sans politique, le risque est de laisser la place à une simple gestion, peu différenciée par l'électeur de la gestion de droite. Quand on abandonne la politique, on récolte la défaite.»

    Cette agitation de la nomenklatura socialiste fait écho aux remontées du terrain, où le climat est encore pire. «Il y a de la colère, de l'écœurement, chez les militants socialistes, raconte un député. On va avoir du mal à les motiver.» Depuis dimanche soir, le PS s'efforce tant bien que mal de limiter la casse au second tour. Désormais, les socialistes attendent le coup de massue en espérant qu'il ne sera pas trop fort.

    Maintenant que les listes sont bouclées pour le second tour, ils espèrent que leurs électeurs auront entendu, par-delà les chiffres du chômage, les messages distillés depuis lundi et se décideront malgré tout à les soutenir dans les urnes. Ils ont admis le vote sanction, promis des réponses avec plus de «justice sociale», rassemblé la gauche quand c'était possible, tenté le front républicain pour contrer le FN. «Je ne dis pas que ça va marcher, mais ce qui est sûr c'est que si nous ne faisons pas tout cela, ce sera encore pire dimanche», confie Christophe Borgel, secrétaire national du PS aux élections. Et dire qu'il reste aux socialistes encore cinq scrutins à affronter d'ici 2015…

    Le Figaro - 26 03 14

     

  • 26 mars 1962 : massacre de la rue d’Isly par les gendarmes gaullistes

     

    Il y a cinquante et un an, alors que De Gaulle avait trahi et abandonné l’Algérie aux égorgeurs du FLN, des Français manifestaient pacifiquement rue d’Isly à Alger.
    Une centaine d’entre eux furent abattus et des centaines furent blessés par les balles des gendarmes français. Ils sont tombés victimes de la haine gaulliste.

    Contre-info.com

  • EDITO DE CYRANO - Riposte Laïque

    melucheavote.png

    Hénin-Beaumont : quelle claque pour Ayrault et Mélenchon !

    Comme on pouvait s’y attendre, la gauche s’est prise une raclée mémorable, l’UMP en a un peu profité, et c’est surtout le FN qui, partout où il est présent, fait un malheur. Steeve Briois élu au premier tour à Hénin-Beaumont !

    De quoi se marrer un bon coup quand on se rappelle que le pathétique Ayrault avait appelé les Français à n’élire aucun maire FN. C’est raté, bouffi !

    De quoi éclater de rire quand on se souvient, il y a deux ans, du cinéma de Mélenchon, qui allait arracher le vote ouvrier au FN en insultant par ailleurs grossièrement ses électeurs.

    http://www.dailymotion.com/video/xu5hy6_melenchon-clash-un-militant-fn-a-henin-beaumont_news

    De quoi rigoler franchement quand on sait que les jeunes socialistes, et leurs complices de Sos Racisme et de l’Union des Etudiants Juifs de France avaient préparé des dizaines de bus, pour monter dans le Nord expliquer aux habitants qu’il ne fallait surtout pas voter pour la bête immonde. Vous pouvez décommander les gars, c’est plié !

    http://www.prechi-precha.fr/totalitarisme-a-gauche-des-bus-prets-a-partir-pour-mobiliser-contre-le-fn/

    A Marseille, Mennucci se prend la culottée du jour, finissant derrière le FN, et bien loin de Gaudin.

    Robert Ménard en tête à Béziers, Louis Aliot à Perpignan, Florian Philippot à Forbach, Fabien Engelmann à Hayange, Julien Sanchez à Beaucaire, Philippe Lottiaux à Avignon, Gilbert Collard à Saint-Gilles, Valérie Laupies à Tarascon, et bien d’autres candidats patriotes, moins connus, qui arrivent en tête, ou effectuent de spectaculaires percées. Jacques Bompard est élu au premier tour à Orange, comme Nicolas Dupont-Aignan à Yerres ou Jacques Myard à Maisons-Laffitte. Un séisme bleu blanc rouge.

    Face à cette Bérézina, tout se passe comme prévu. Faisant suite aux imprécations du pathétique Ayrault, grand démocrate qui refuse qu’un parti qui pèse plus de 20 % dans l’opinion puisse avoir le moindre maire, les écolo-socialistes nous font à nouveau le coup du pacte républicain pour barrer la route à un prétendu fascisme. Pourtant, comme l’explique un contributeur de Boulevard Voltaire, il n’y aura pas le moindre élu d’extrême droite, puisque le FN ne répond pas, ou plus, et de loin, à ce qualificatif.

    http://www.bvoltaire.fr/pierrelevigan/pourquoi-lextreme-droite-naura-elu-aux-municipales,54205

    La semaine a montré de quoi sont capables ces vaillants « républicains », qui trahissent quotidiennement les idéaux de la République.

    - Valls et Taubira ont été pris en flagrant délit de mensonge, en niant avoir été au courant des écoutes de Nicolas Sarkozy. Après Cahuzac et Filippetti, nous sommes donc dans la banalisation du mensonge d’Etat, de la part de ministres exerçant les plus hautes fonctions.

    vallscaricature- Ce régime a autorisé, dans les rues de Paris, un samedi, à moins de 24 heures des élections, une manifestation prétendument antiraciste, dont l’objectif était de Ri7taubira vengeresse 001stigmatiser le vote FN.

    - Nous avons vu des maires, souvent PS, parfois UMP, se permettre d’intimider grossièrement des candidats patriotes.

    - Nous avons vu des socialistes, des racailles ou des prétendus antifas exercer, avec un sentiment d’impunité totale, insultes, menaces, voire parfois violences physiques contre des candidats patriotes distribuant des tracts.

    - Nous avons même vu les mosquées se mobiliser, sous l’impulsion du CCIF, sans que cela n’émeuve personne, à gauche comme à droite.

    https://www.youtube.com/watch?v=dkcfGId7nSo

    - La Licra, égale à elle-même, postera, en plein dimanche après-midi, des tweet anti-FN.

    - Fourest, en service commandé, nous explique que les chars soviétiques et les oligarques russes sont aux portes d’Henin Beaumont.

    - Quand à la médiocre Belkacem, elle tombe le masque, montrant qu’elle est au service de l’islam, puisqu’elle glapit que sur les listes du FN, il y a d’affreux fascistes qui veulent qu’on mange du jambon dans les cantines scolaires, et qui plus est, osent comparer Mein Kampf et le Coran ! On va lui présenter Salem Benammar…

    Pourtant, cette fois, face au grossier piège du pacte républicain, les dirigeants de l’UMP paraissaient moins bêtes que d’habitude. En effet, que cela déplaise à l’ineffable Kosciusko, les majorité des électeurs UMP préfèrent Marine Le Pen à la clique de Hollande. Donc, même si, ponctuellement, l’UMP obéissait aux diktats du PS, cela ne changerait pas grand-chose, au contraire, les électeurs, par réaction et saine défiance anti-socialiste, voteraient tout de même FN.

    Quelles que soient les éventuelles magouilles d’Etat-major, les gémissement d’Ayrault, les vociférations des journaleux à la Fourest-Askolovitch-Duhamel, qui vont nous faire le coup des années 1930 et des chars nazis aux portes de Paris, il y aura, dimanche prochain, un chiffre record de maires patriotes, qu’ils appartiennent au FN, au rassemblement Bleu Marine, à DLR ou à des minorités de l’UMP.

    Nous félicitons tous les candidats qui, en s’affichant ouvertement comme patriotes sur des listes par ailleurs diabolisées, ont su vaincre menaces, intimidations, voire tentatives d’agressions, pour faire passer, à l’occasion de ces municipales, le seul message possible, pour préserver la France du cancer écolo-socialiste.

    Dimanche prochain, du balai !

    Ri7Révolte des Bonnets rougesAGENDA RL

    SAMEDI 29 MARS, conférence de Christine Tasin, invitée par le Mosci, à Lausanne.

    banquet gaulois gp11 avril 2014, en Moselle : Génération patriotes invitera pour son banquet gaulois Elisabeth Lalesart, auteur de Pas de voile pour Marianne. Inscriptions et renseignements generationpatriotes57@gmail.com

    COMMANDER LES LIVRES RECENTS DE RIPOSTE LAIQUE

    Vous pouvez adresser un chèque de 19 euros (frais de port compris) pour acheter « Opération Pédalo ».

    Vous pouvez adresser un chèque de 23 euros (frais de port compris) pour acheter « Islamectomie »

    Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (frais de port compris) pour acheter Reconquista ou Mort de l’Europe.

    Autres pays : ajouter 5 euros.

    Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant : http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

    Vous pouvez aussi les commander sur Amazon : http://www.amazon.fr/Islamectomie-Ydir-Aberkane-Cm/dp/295360426X

    http://www.amazon.fr/Operation-Pedalo-Paul-Poulpe/dp/2953604251

    COMMANDER LES AUTRES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

    D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

    Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien.

    http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

    Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

  • La doctrine réaliste d'Aymeric Chauprade

    arton24277-6fe08.jpg

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-doctrine-realiste-d-Aymeric-Chauprade-24277.html

    CARTE et VIDEO

  • Vladimir Poutine raille l'absurdité des sanctions américaines contre la Russie

    Commentaires du Président Vladimir Poutine au sujet des sanctions américaines contre la Russie prises le 20 mars 2014 

      

    Retranscription

    Question d’un journaliste : Vous vous êtes déjà exprimé au sujet des sanctions qui ont été imposées [contre diverses personnalités russes] lors de la réunion du Conseil de sécurité qui s’est tenue aujourd’hui, mais néanmoins, la liste comprend des noms dont la présence est difficile à expliquer, comme M. [Gennady] Timchenko, MM. [Arkady et Boris] Rotenberg et M. [Yuri] Kovalchuk, par exemple. Sont-ils visés parce qu’ils sont considérés comme vos amis, ou parce qu’ils sont liés aux événements de Crimée d’une quelconque manière ?

    Vladimir Poutine : Eh bien, pour être honnête, oui, j’avoue que ce sont eux, les « hommes armés courtois » [de Crimée] vêtus en tenue de camouflage et portant des fusils semi-automatiques au côté. Et [c’est vrai que] leurs noms de famille étaient un peu bizarres aussi. Les noms que vous venez de mentionner, par exemple : « Kovalchuk », « Rotenberg », « Timchenko » – ce sont tous des noms typiquement « Moskals » [terme ukrainien désignant les Russes]. Je pense que je serais sage de garder mes distances avec eux...

    Les sanctions visent également une banque. Étant donné que cette banque n’a absolument aucun lien avec les événements de Crimée, et qu’elle a de nombreux clients, nous devrons certainement lui accorder notre protection et faire tout ce que nous pouvons pour nous assurer qu’il n’y a pas de conséquences négatives pour la banque elle-même ou pour ses clients.

    Comme vous le savez, j’ai déjà déclaré que j’allais ouvrir un compte personnel dans cette banque, et j’ai d’ores et déjà donné pour instruction à la Direction administrative présidentielle de transférer mon salaire sur ce compte. J’ai également adressé une requête à la Banque centrale, non pas au sujet de mon salaire, mais en vue d’apporter un soutien à cette banque, d’autant plus qu’elle porte le nom très symbolique et vibrant de « Rossiya » [Russie].

     

    Voir aussi, sur E&R : Discours de Vladimir Poutine sur l’intégration de la Crimée à la Fédération de Russie

    E&R 26 03 14

     

  • La Corée du Nord impose une unique coupe de cheveux

    4000533656637.jpg

     

    Le Vif

    Source: Knack; BBC
    mercredi 26 mars 2014 à 15h28

    Tous les hommes de la Corée du Nord doivent désormais arborer la même coupe de cheveux que leur leader Kim Jong-un. C’est moche ? Qu’importe, c’est désormais obligatoire et dans la loi.

     

    La menace nucléaire rôde et le monde s’inquiète des droits de l’homme inexistants dans son pays ? Le leader nord-coréen a visiblement d’autres priorités puisqu’une loi vient d’être promulguée qui oblige tous les hommes du pays a arborer la même coiffure que lui. Si cette obligation était déjà de rigueur dans la capitale, elle est désormais étendue à tout le pays.

    Une coupe pourtant peu populaire

    Au-delà d’un aspect esthétique dont on laisse chacun juge, la coupe a mauvaise réputation en Corée puisqu’elle est souvent associée aux contrebandiers chinois. Ce n’est pourtant pas la première limitation capillaire qui a été décrétée dans le pays. Auparavant, les Nord-Coréens n’avaient le choix qu’entre 28 coupes élues comme les plus confortables. Il y en avait 18 pour les femmes et 10 pour les hommes.

    Pour les hommes la longueur ne pouvait dépasser les 5 centimètres et une visite tous les 15 jours chez son coiffeur était obligatoire. Des coiffures trop longues ou farfelues pouvant provoquer des problèmes de santé mentale. Des cheveux trop longs « pomperaient aussi la matière cérébrale », c’est pourquoi il existe une dérogation pour les vieillards déjà grabataires qui peuvent eux les laisser pousser jusqu’à 7 centimètres.
    Il existe aussi une différence entre femme célibataire et femme mariée. Celles qui ont convolé en juste noce ont le droit à un peu plus de fantaisie. Moins discret qu’une bague, cela permet aussi de les distinguer facilement.

    Mais tout cela est du passé puisque tous les hommes en Corée du Nord devront désormais s’afficher avec la fameuse coupe tendance dans les années 90 parmi la jeunesse de l’ouest. C’est-à-dire un peu plus long sur le dessus, séparé au milieu du crâne par une raie et rasé sur les côtés. Les raisons des changements des restrictions capillaires restent encore un peu floues. Ce serait soit pour améliorer l’image de marque du pays au travers des émissions télévisées d’état ou encore tout simplement parce que le leader trouvait les styles précédents d’un mauvais goût consommé.

  • Le chômage en nette hausse en février: 5 millions de chômeurs inscrits à Pôle emploi

    PARIS (Reuters) - Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, sans la moindre activité, a nettement augmenté en février en France en raison d'une poursuite de la progression du chômage chez les seniors et d'un coup d'arrêt à sa baisse chez les moins de 25 ans, selon les chiffres diffusés mercredi par le ministère du Travail.

    La hausse globale de 0,9% est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement, leur publication intervenant à quatre jours du second tour d'élections municipales, dont le premier, dimanche dernier, a tourné au vote sanction pour la majorité socialiste.

    Un nouveau total record de 3.347.700 demandeurs d'emplois de catégorie A étaient recensés fin février en France métropolitaine, soit 31.500 de plus en un mois.

    Il s'agit de la plus forte hausse enregistrée depuis les 33.200 d'avril 2013 si l'on écarte les chiffres de septembre, qui avaient été gonflés par la correction d'une défaillance informatique à l'origine d'une nette baisse en août.

    En ajoutant les catégories B et C, les personnes qui ont exercé une activité réduite, le nombre d'inscrits à Pôle emploi a progressé de 0,2%, soit 7.900 personnes, pour s'élever à 4.937.800 en métropole et 5.236.300 en incluant les départements d'Outre-mer.

    Sur un an, la hausse est de 4,7% pour la catégorie A en métropole et de 4,8% pour les catégories A, B et C.

    En février, le nombre de demandeurs d'emplois de plus de 50 ans a progressé de 1,3%, la hausse pour cette catégorie d'âge atteignant 12,1% sur un an.

    Le coup d'arrêt à la baisse du chômage des jeunes, esquissé en janvier, s'est confirmé avec une progression de 0,3% chez les moins de 25 ans. Sur un an, ils enregistrent un recul de 1,5%.

    Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits depuis trois ans ou plus à Pôle emploi s'est accru de 1,4% le mois dernier. La part des chômeurs inscrits depuis plus d'un an représente désormais 42,3% du total (+0,1 point sur un mois et +2,5 points en un an), l'ancienneté moyenne des inscriptions atteignant 517 jours, soit deux jours de plus qu'à fin janvier.

    (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

    Yahoo!Actu - 26 03 14

  • Perpignan vue par la presse suisse (RTS) : la honte !

     

    26 mars 2014                NP Info Languedoc-Roussillon                                             

    Reportage édifiant réalisé et diffusé dans l’émission InterCités le 18 mars 2014 par la Radio Télévision Suisse (RTS) au sujet de l’insécurité permanente la nuit et en plein jour en plein cœur de Perpignan et dans ses quartiers laissés à l’abandon, de vraies zones de non-droit.

  • C'est beau la démocratie

    1009844_1418265895097952_2111962481_n.jpg

    Contre-info.com

  • Une agression raciste anti-blanche typique à Reims

     

     

    Deux Français de 16 et 18 ans se promenaient lorsqu’ils ont été abordés par deux individus le 16 mars à Reims.
    L’un des agresseurs a posé un couteau sur la nuque de l’un des jeunes hommes ; la racaille lui a demandé son portable avant de tenter de lui voler son casque audio MP3.
    Devant l’opposition du jeune homme, il a tenté de le poignarder, visant la poitrine, avant de lui asséner un coup de pied dans les côtes et de le menacer :

    « Sale blanc ! Si tu poucaves [dénonces], t’es mort ! »

    Arrêtés, les deux criminels racistes, mineurs, ont été remis en liberté.

    Source

    Contre-info.com

  • Des fœtus pour le chauffage en Angleterre

     

    Grande émotion en Angleterre, où une émission de télévision a révélé que plus de 15.000 fœtus avaient été utilisés ces deux dernières années, dans 27 hôpitaux publics, comme des déchets servant à produire de l’énergie pour le chauffage.

    Il s’agit de programmes écologiques, de développement durable et tout et tout, de recyclage des déchets pour que rien ne se perde.

    Mais là le programme écolo n’est pas considéré comme citoyen du tout. Le ministère de la Santé a immédiatement réagi en condamnant  cette pratique « totalement inacceptable » et en interdisant que cela se poursuive.

    On voit que l’hypocrisie est à son zénith. Non seulement le gouvernement était évidemment au courant, mais surtout, à partir du moment où le fœtus, comme on nous le martèle à longueur de temps, n’est pas un être humain mais un amas de cellules, il n’y a aucune raison de ne pas le « recycler ».

    En quoi est-ce choquant ?

    Parce que, finalement, ce n’est pas seulement un amas de cellules ? Parce que, comme le dit le Telegraph dès son titre, ce sont des « bébé avortés » ? Ah oui ? Et l’on ne s’émeut pas de tuer des bébés par milliers ? Et le gouvernement n’interdit pas le massacre des bébés ?

    Mais la cohérence n’est pas pour demain.

    Le blog d'Yves Daoudal - 25 03 14

  • "On nous a abandonnés, alors pourquoi pas le FN ?"

     

    Marseille / Publié le Mardi 25/03/2014 à 05H04