Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2013

Les Etats-Unis ne font plus peur

| Damas (Syrie) | 30 septembre 2013

 
JPEG - 42.6 ko

En 1991, les États-Unis avaient considéré que la fin de leur rival libérait leur budget militaire et leur permettrait de développer leur prospérité. Le président George H. Bush (le père) avait, après l’opération Tempête du désert, commencé à réduire le format de ses armées. Son successeur, Bill Clinton, renforça cette tendance. Cependant, le congrès républicain, élu en 1995, remit ce choix en question et imposa un réarmement sans ennemi à combattre. Les néo-conservateurs lançaient leur pays à l’assaut du monde pour créer le premier empire global.

Ce ne fut qu’à l’occasion des attentats du 11-Septembre 2001 que le président George W. Bush (le fils) décida d’envahir successivement l’Afghanistan et l’Irak, la Libye et la Syrie, puis la Somalie et le Soudan, et de terminer par l’Iran, avant de se tourner vers la Chine.

Le budget militaire des États-Unis a atteint plus de 40 % des dépenses militaires du monde. Cependant, cette extravagance a une fin : la crise économique a contraint Washington à faire des économies. En un an, le Pentagone a licencié un cinquième de son armée de terre et a arrêté plusieurs de ses programmes de recherche. Ce recul brutal ne fait que commencer et il a déjà désorganisé l’ensemble du système. Il est clair que les États-Unis, malgré leur puissance supérieure à celle des vingt plus gros États de la planète, Russie et Chine comprises, ne sont plus en mesure de livrer actuellement de vastes guerres classiques.

Washington a ainsi renoncé à attaquer la Syrie lorsque la flotte russe s’est déployée le long de la côte méditerranéenne. Pour lancer ses missiles Tomawak, le Pentagone devait alors les tirer depuis la Mer rouge en survolant l’Arabie saoudite et la Jordanie. La Syrie, et ses alliés non-étatiques, auraient répondu par une guerre régionale, plongeant les États-Unis dans un conflit trop grand pour eux.

Dans une tribune publiée par le New York Times, le président Poutine a ouvert le feu. Il y a souligné que « l’exceptionnalisme américain » est une insulte à l’égalité des humains et ne peut que déboucher sur des catastrophes. À la tribune des Nations Unies, le président Obama lui a répondu qu’aucune autre nation, pas même la Russie, ne souhaitait porter le fardeau des États-Unis. Et que s’ils faisaient la police du monde, c’était justement pour garantir l’égalité des humains.

Cette intervention n’a rien de rassurant : les États-Unis s’affirmant comme supérieurs au reste du monde et ne considérant l’égalité des humains que comme celle de leurs sujets.

Mais le charme est rompu. La président du Brésil, Dilma Rousseff, s’est faite applaudir en réclamant des excuses de Washington pour son espionnage universel, tandis que le président de la Confédération helvétique Ueli Maurer dénonçait la politique de la force US. Le président de la Bolivie, Evo Morales, évoquait la traduction de son homologue US devant la Justice internationale pour crimes contre l’humanité, tandis que le président serbe Tomislav Nikolic, dénonçait la mascarade des tribunaux internationaux ne condamnant que les adversaires de l’Empire, etc. On est ainsi passé d’une critique émanant de quelques États anti-impérialistes à une révolte généralisée incluant les alliés de Washington.

Jamais, l’autorité des maîtres du monde n’avait été ainsi publiquement contestée, signe qu’après leur reculade syrienne, ils ne font plus peur.

Source
Al-Watan (Syrie)

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Eric Zemmour: Cécile Duflot prend la France pour un terrain vague - 01/09/13

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

01/10/2013

Pierre Bergé contre « Le Salon Beige » : ridicule !

pierre-berge.jpg

 

  

Le 30 septembre 2013     
Michel
Janva
Blogueur

Entretien réalisé par Gabrielle Cluzel.

Michel Janva, vous êtes blogueur sur Le Salon Beige, un blog d’actualité tenu par des laïcs catholiques qui existe depuis neuf ans, et qui a joué un rôle essentiel de relais d’information il y a quelques mois au moment de la fronde contre la loi dite du mariage pour tous. Le Salon Beige a reçu en fin de semaine dernière une lettre recommandée signée par l’avocat de Pierre Bergé [PDF]. Elle vous mettait en demeure de retirer un de vos posts datant de la fin du mois d’août, et vous menaçait, dans le cas contraire, de porter plainte pour diffamation. Que comptez-vous faire ?

Nous avons pris conseil auprès de nos avocats et décidé de laisser le post en question. Nous n’allons pas nous laisser intimider. Nous avons bien sûr conscience que, dans cette affaire, nous sommes David contre Goliath, le pot de terre contre le pot de fer. Pierre Bergé a évidemment des moyens que nous n’avons pas. Mais nous tenons à notre liberté d’expression. Une liberté d’expression que cherche à nous enlever, c’est un comble, un homme connu pour son engagement en tant que patron de presse (Pierre Bergé est président du conseil de surveillance du Monde).

Ce courrier vous a surpris ?

Oui et non. Oui, car nous nous bornons le plus souvent à porter à la connaissance des lecteurs des extraits parus sur Internet ou sur des journaux papier, ce qui nous met logiquement à l’abri des poursuites. Non, car depuis plusieurs semaines, compte tenu de la couverture que nous avons faite de la Manif pour tous, et de l’émulation que nous avons suscitée en publiant photos et témoignages, nous avions des signes nous montrant que nous étions dans « le collimateur ».

Que disiez-vous exactement dans le post visé ?

J’y signalais que « l’homosexualiste Pierre Bergé » (un néologisme synonyme de « militant de la cause homosexuelle », qualificatif qui me paraît peu contestable concernant Pierre Bergé), « l’homme qui finance le lobby LGBT » ( je rappelle que Pierre Bergé est président du Sidaction qui a financé notamment Act Up Paris à hauteur de 165.000 euros en 2012), « et veut permettre la location du ventre des femmes pour satisfaire un groupuscule » (assertion qui me paraît, là encore, assez peu discutable), avait rejoint les chroniqueurs de l’émission « On refait le monde » sur RTL.

Vous avez l’air confiant…

Oui, nous sommes confiants. Bien sûr, l’avocat Emmanuel Pierrat qui défend Pierre Bergé et qui est aussi conseiller municipal PS dans le VIe arrondissement de Paris, est un « poids lourd » spécialisé dans le droit de la presse qui va essayer par tous les moyens de nous coincer. Il a du reste déjà essayé en nous accusant de ne pas avoir fait apparaître dans les mentions légales du blog le nom du directeur de publication. Ce qui est faux, nous avons pu le montrer. Mais nous bénéficions d’un immense élan de soutien qui se manifeste tant sur Twitter, Facebook, que directement sur notre blog. Nous pensons par ailleurs que, quoi qu’il puisse arriver, ce sera contre-productif pour Pierre Bergé. Soit il recule en renonçant à porter plainte, et il sera ridicule, soit il met ses menaces à exécution, et très franchement, Pierre Bergé contre Le Salon Beige, c’est tellement disproportionné… que ce sera encore plus ridicule. Cela ne nous empêche pas néanmoins d’appeler nos lecteurs à prier (nous sommes catholiques !), et à nous aider par des dons à rembourser nos frais d’avocat… et plus si nécessaire.

BOULEVARD VOLTAIRE

23:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen sur France Bleu Ile-de-France

 

23:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Hassan Rohani n’a pas reconnu l’Holocauste

 

Après que CNN a falsifié les déclarations du président iranien au sujet de l’holocauste, durant une interview diffusée mardi, des officiels iraniens réclament des sanctions et des poursuites judiciaires contre le réseau d’information américain.

« Après avoir déformé les propos de notre président, CNN doit être interdit, et une action légale doit être engagée » a déclaré le président de la commission des affaires étrangères et de la sécurité du parlement iranien Alaeddin Boroujerdi, hier samedi.

« Le comportement de CNN est une trahison de la confiance qui lui a été faite, et il doit être poursuivi et dénoncé », a ajouté Boroujerdi.

Mardi 24 septembre, Christiane Amanpour de CNN a fait une interview du président Rohani, en marge de la 68e cession de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, qui n’a pas été uniquement mal traduite, mais qui a fabriqué et falsifié les remarques du Président au sujet de l’Holocauste.

« Bien que le président iranien n’ait pas reconnu l’Holocauste, CNN a diffusé une traduction qui contient des mots et des phrases qui n’ont pas été prononcés par le président iranien. »

Malgré les protestations de l’agence nationale iranienne FARS adressées à CNN, le réseau américain a refusé de modifier sa traduction et son reportage.

Plusieurs médias internationaux, y compris le Wall Street Journal, ont mentionné les réclamations de l’Iran et critiqué CNN.

FARS a demandé une nouvelle fois à CNN de corriger sa traduction, de rediffuser l’interview et de présenter des excuses. CNN a refusé.

Source : Fars News Agency

Traduction : Dreuz.info

E&R

23:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Nucléaire: Israël réclame à l'ONU le démantèlement complet du programme iranien - 01/10/13

199443231.jpg

TEL AVIV 1er octobre 2013 - RIA Novosti

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé mardi à démanteler complètement le programme nucléaire iranien, lors de la 68e session de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

"Peut-on écarter cette menace par la voie diplomatique? La seule solution diplomatique efficace serait de démanteler le programme nucléaire iranien", a déclaré M.Netanyahu.

"Certains d'entre vous n'accepteront pas que l'Iran dispose d'un potentiel nucléaire latent… Un pays capable d'enrichir de l'uranium à 3,5%, pourra aussi bien l'enrichir à 90%. Si un pays maîtrise un cycle nucléaire complet, il est en mesure de fabriquer des armes nucléaires", a ajouté le premier ministre israélien.

Il a appelé à maintenir les sanctions imposées à Téhéran alors même qu'il mène des négociations avec l'Occident et à les durcir si l'Iran refusait de démanteler son programme nucléaire. "Il ne faut pas accepter des ententes partielles. Il faut lever les sanctions après le démontage complet du programme nucléaire", a noté M.Netanyahu.

© RIA Novosti.

 

Selon lui, la question sera close seulement si l'Iran arrête d'enrichir de l'uranium, retire l'uranium enrichi de son territoire, ferme son site souterrain d'enrichissement d'uranium de Fordow, près de Qom, et renonce à la production de plutonium.

 

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ministre des Affaires étrangères iranien : « Benjamin Netanyahu ment »

7h_51016641.jpg

     

 

Par La Voix de la Russie | Javad Zarif, le ministre des Affaires étrangères iranien, a accusé Benjamin Netanyahu, le premier ministre israélien, de mentir. Ce dernier a appelé les États-Unis à « rester sur le qui-vive » et à ne pas se laisser berner par les promesses de Téhéran concernant son programme nucléaire.

« Nous n’avons entendu de la part de Benjamin Netanyahu que des mensonges et des tentatives d’induire en erreur la communauté internationale », a déclaré le ministre dans un entretien avec une chaîne de télévision iranienne.
 http://french.ruvr.ru/news/2013_10_01/Ministre-des-Affair...

20:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Petite leçon de manipulation de la Pravda provençale

 

photo La Pravda.JPG

 Le délire dominical de La Provence, journal de désinformation.

 

 Désinformation et manipulation.

Ou comment créer  un « dérapage »

 

La Pravda provençale a dénoncé dans son édition dominicale du 29 septembre ce qu’elle estime être un « dérapage » de ma part, en présentant  comme l’une de mes « propositions »  l’idée de la légalisation du viol. Rien de moins !

Il s’agît là bien évidemment, d’une grossière manipulation issue du cerveau en panne d’un pigiste anonyme qui, à l’aide d’une bonne paire de ciseaux, d’un bâton de colle et d’une kolossale finesse, a  fabriqué de toute pièce un « dérapage » désireux de faire croire à ses lecteurs et surtout à ses lectrices que Stéphane Ravier n’était plus, plus seulement, le candidat de « l’extrême droite » mais aussi le Taliban marseillais ennemi déclaré de la gent féminine et de la civilisation toute entière !

Cette « proposition » est bien sûr une réponse par l’absurde à celle formulée et de façon tout a fait sérieuse par EELV, de légaliser la vente et la consommation du cannabis.

A cette « idée » j’ajoute la possible légalisation des vols de voitures pour appuyer ce caractère démagogique et surtout dangereux de la proposition rapportée par l’animateur Thierry Ardisson. J’argumenterai ensuite en invoquant la non consultation du corps médical qui tire pourtant la sonnette d’alarme sur les ravages commis par la consommation de cette drogue, chez les jeunes notamment.

Avant cette question, je dénonçais la banalisation des crimes à Marseille en rappelant que les viols (justement) n’étaient jamais publiés nulle part et « qu’il ne s’agissait même plus de faits divers mais désormais de faits occultés ». Ces passages n’ont pas été retenus au montage par Thierry Ardisson, l’émission ayant été enregistrée 48h plus tôt.

Néanmoins, ma position à l’antenne, en plus d’être très ancienne, est très claire, et il faut toute la malveillance, tout le militantisme, toute la malhonnêteté intellectuelle d’un scribouillard de garde le dimanche à La Provence, pour tenter de créer un « dérapage ».

 

Ce petit crachat qui retombera sur la tête de celui – ou de celle- qui l’a lancé, démontre que ma candidature prend chaque jour plus d'ampleur et que tous les moyens sont bons, même les plus tordus, pour tenter de sauver le radeau de la méduse UMPS !

Stéphane RAVIER

01:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Autriche: l'extrême-droite progresse nettement aux législatives

PHO8ff764e6-292e-11e3-a9a7-380e15aa9404-805x453.jpg

Heinz Christian Strache

 

 

La grande coalition des sociaux-démocrates et des conservateurs remporte les élections de dimanche mais recule fortement.

 

Sans enthousiasme, l'Autriche a choisi la continuité. De justesse, la «grande coalition» dirigée par le chancelier social-démocrate Werner Faymann est reconduite pour un deuxième mandat mais le SPÖ et son allié conservateur ÖVP ont enregistré leur plus mauvais score historique. Avec respectivement 26,4 % et 23,8 % des voix, les deux partis accusent une baisse de 2,5 points de leurs résultats en comparaison avec les législatives de 2008. Un résultat en recul mais suffisant pour conserver la majorité absolue au Conseil national, la Chambre basse du Parlement. Sur 183 sièges, SPÖ et ÖVP ont obtenu, selon les dernières estimations, 5 sièges de majorité. Les deux partis qui ont exercé le pouvoir ensemble pendant quarante ans ont obtenu un nouveau quitus pour leur bonne gestion de la crise de l'euro. L'Autriche se prévaut du taux de chômage le plus faible d'Europe (4,8 %) et de ressortir indemne de la crise.

Mais les multiples scandales de corruption de ces cinq dernières années, touchant tous les partis sauf les Verts, n'ont pas rendu ce gouvernement particulièrement populaire. Les deux grandes formations du pays ont axé leur campagne - qualifiée de «terne» par la presse - sur la stabilité et l'économie. Au vu des résultats, le secrétaire général de l'ÖVP Johannes Rauch dit avoir «bien reçu le message très clair des électeurs que la grande coalition n'a pas fonctionné de façon optimale». La prochaine session du Conseil national devrait confirmer la réélection de Werner Faymann (53 ans), jugé pragmatique et lisse, au poste de chancelier.

«Miracle bleu»

Le scrutin aura été marqué par le bon score de l'extrême droite, renforcée comme principale force d'opposition. Le FPÖ de Heinz Christian Strache comptabilise 22,4 % des voix. Davantage que ne le prédisaient les sondages et presque cinq points de plus que son résultat de 2008: 17,54 %. Celui qui aime à se faire appeler «HC» commentait dimanche soir «un miracle bleu», en référence à la couleur de son parti.

Ce succès électoral permet au parti nationaliste de se rapprocher à nouveau du pouvoir qu'il a déjà exercé aux côtés des conservateurs après son score de 27 % aux législatives de 1999. À côté des anathèmes récurrents contre l'Europe, la monnaie unique, l'immigration et l'islam, le «Parti libéral» aura aussi ciblé sa campagne sur l'allégement fiscal des PME. Une campagne marquée par son lot de déclarations polémiques, Strache détournant le verset de la bible «Aime ton prochain… à condition que celui-ci soit autrichien». Scandale et succès assurés dans la très catholique Autriche.

En revanche, l'autre parti d'extrême droite BZÖ fondé par le défunt Jörg Haider n'a pas franchi la barre des 4 % nécessaires pour rester au Parlement. Un autre parti eurosceptique, la liste du milliardaire austro-canadien Frank Stronach, a obtenu 6 % des suffrages. Le nouveau parti libéral Neos et les écologistes, à leur meilleur historique (12 %), complètent ce nouveau Parlement autrichien.

LE FIGARO - 30/09/13

01:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La Sibérie, bientôt une terre chinoise ?

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Siberie-bientot-...

 VIDEO

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

30/09/2013

Syrie: certains pays empêchent d'identifier les véritables responsables des attaques chimiques

 

 

Walid_Muallem.jpg

 

« Nous avons proposé aux experts de l'ONU (chargés des armes chimiques) d’identifier les responsables des attaques (en Syrie). Mais les États-Unis et leurs alliés, notamment la Grande-Bretagne et la France, ont bloqué cette initiative ». a déclaré la diplomate syrien s’exprimant devant les membres de l'Assemblée générale de l'ONU.

Selon le ministre syrien, « ces pays ont insisté uniquement sur l'identification des armes chimiques sur le territoire syrien ».
 http://french.ruvr.ru/news/2013_09_30/La-Syrie-accuse-un-...

23:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO - L'islamisation de Clermont-Ferrand

Publiée le 27 mai 2012

L'islamisation de Clermont Ferrand. Samedi 14 janvier 2012 Clermont-Ferrand

 
Près d'un millier de manifestants se réunit sur les marches de la préfecture, symbole de l'État , à la suite de la mort de Wissam El-Yamni
Aux premiers rangs, la famille du jeune homme décédé après une interpellation avec rébellion et traces de consommation d' alcool, cannabis et cocaïne ( selon les information de l' enquête ).
On notait également les parents de 2 "jeunes" décédés récemment dans un accident de voiture, ils fuyaient un contrôle de police .
Il y avait aussi le trotskyste de service et bien sur les dévoués avocats , sans oublier les habituels "soumis"
Évidemment, on eut droit au cri de ralliement bien connu et bien républicain : ALLAH AKBAR ! et à la prière des Musulmans , sans émouvoir le trotskyste . La police fut conspuée sans émouvoir non plus les autorités . Mais au fait où étaient les autorités ?
On ne voyait aucune force de police , l' ORDRE étant assuré très efficacement par les "jeunes" . Non, seul un mauvais esprit pouvait penser que les mêmes brûlaient des voitures la nuit . Durant 2, 3 heures, le cœur de la capitale régionale leur a appartenu ...
Il n' y eu aucun incident , on vit une foule nombreuse très bien encadrée et contrôlée, on peut donc se demander pourquoi ce contrôle n' est pas utilisé les soirs d' émeutes ? Est-ce délibéré ?
Bien sûr les organisateurs en profitèrent pour inciter au vote . Quand on voit que les Tunisiens de France ont voté massivement pour les Islamistes , on peut penser qu' il est grand temps de réagir .
Quant aux autres , vous savez :
Ceux qui travaillent, payent leurs impôts, leurs taxes, leurs amendes, s' arrêtent aux contrôles de police, ne cachent pas leurs femmes et veulent vivre chez eux selon leur civilisation et leurs coutumes , ou étaient-ils ?
Le Bloc Identitaire Auvergne, avait demandé l' autorisation de les représenter par un rassemblement devant la préfecture et un dépôt de motion de soutien non pas aux émeutiers mais aux policiers, gendarmes , CRS et pompiers garants de notre sécurité .
Le préfet a estimé que c' était un risque de trouble à l' ordre publique Sans doute ne parlons-nous pas du même ordre .
Pour nous, Identitaires , Auvergnats, Français et Européens, entendre clamer ALLAH AKBAR sur les marches de la préfecture de notre préfecture, c'est avant tout une MENACE.

23:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Braquage à Marseille: le procureur retient la légitime défense pour le buraliste

http://www.leparisien.fr/faits-divers/braquage-a-marseill...

 

+ VIDEO

22:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Un "bug" informatique a amplifié la baisse du nombre de chômeurs en août

3083583_15494011f2c708ceead31ad4b4a505af1d3e3082_640x280.jpg

Mercredi dernier, l'annonce en avait surpris plus d'un. Après 27 mois de hausse consécutive, la courbe du chômage s'était enfin inversée au mois d'août ! Et de manière significative. Le nombre de demandeurs d' de catégorie A (sans activité) inscrits à Pôle emploi était passé à 3 235 700 au mois d'août, soit 50 000 de moins qu'en juillet (-1,5%), selon les chiffres dévoilés par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares).

 

 

 Une baisse de cette ampleur n'avait pas été vue depuis près de 13 ans pour la catégorie A. 

Mais surprise ce lundi : Pôle emploi et la Dares revoient ces chiffres à la hausse. Dans un communiqué (lire ci-dessous), ils expliquent qu'une panne informatique chez l'opérateur a empêché de nombreux demandeurs d'emplois d'actualiser leur situation. Ces-derniers n'auraient en effet pas reçus de messages de rappel. Par conséquent, il y aurait eu en août entre 22 000 et 29 000 demandeurs d'emplois de catégorie A en moins, et non plus 50 000. En tenant compte des personnes en activité réduite, la baisse est évaluée entre «22.000 et 31.000» personnes, contre 62.700 annoncés la semaine dernière.

On comprend dès lors mieux pourquoi le gouvernement était resté prudent à l'annonce de cette inversion de la courbe du chômage. Comme LeParisien.fr l'avait souligné la semaine dernière, le nombre de radiations «pour défaut d'actualisation» enregistrait une hausse inhabituelle au mois d'août (77.500 de plus qu'en juillet, +38,8%), dépassant largement la baisse du nombre de demandeurs d'emploi. Les raisons de ce boom des sorties de listes pour défaut d'actualisation restaient à éclaircir. Le ministre du Travail Michel Sapin avait d'ailleurs demandé à Pôle emploi «de regarder précisément ce qui s'est passé» pour expliquer leur nombre «anormalement élevé».


Michel Sapin «prend acte», Pôle emploi «présente ses excuses»

Dans un communiqué lundi, le ministre du Travail Michel Sapin «prend acte de cet incident et de l'évaluation de son impact sur la baisse observée en août». De son côté, Pôle emploi «déplore cet incident, présente ses excuses aux demandeurs d'emploi concernés» et assure que ça n'aura «pas de conséquences pour eux notamment quant à leur indemnisation». Un porte-parole de Pôle emploi a pour sa part reconnu que «6.000 à 7.000 demandeurs d'emploi ont vu leur allocation versée avec un léger décalage» en raison du bug.

Selon les investigations menées par Pôle emploi, SFR a connu «une grave défaillance dans l'acheminement d'une partie des messages de relance» (SMS et message vocaux) envoyés par Pôle emploi aux demandeurs d'emploi pour qu'ils actualisent leur situation. Ces messages sont normalement envoyés «5 jours avant l'échéance d'actualisation aux demandeurs d'emploi qui n'ont pas encore effectué leurs obligations de déclaration», précise le communiqué. «Il y a effectivement eu un dysfonctionnement pendant une journée sur une campagne de Pôle Emploi, sur une plate-forme SMS, qui a été réglé dans la journée», a expliqué le directeur de la communication de SFR, Julien Villeret.

Reste que, malgré ce dysfonctionnement informatique, la courbe du chômage s'est tout de même - sauf nouvelle surprise - inversée pour la première fois depuis plus de deux ans. C'est ce que souligne Michel Sapin, qui parle d'une baisse «très significative». C'est «la plus importante depuis décembre 2007», insiste le ministre du Travail, qui ajoute : «La détermination reste plus que jamais celle de l'inversion de la courbe du chômage d'ici la fin de l'année», chère au président François Hollande.

 

Le Parisien- 30/09/13

22:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

A droite, Marine Le Pen préférée à Hollande

La présidente du Front national est préférée à François Hollande par les sympathisants de droite, selon un sondage BVA-Orange pour L'Express, la Presse Régionale et France Inter publié aujourd'hui.

A la question de savoir laquelle de ces deux personnalités politiques ils préfèrent, 63% des sympathisants de droite ont désigné la présidente du Front national, contre 29% pour le président de la République.

"S'agissant de la présidente du FN, ce qui peut surprendre est le très haut niveau de préférence que l'on observe en sa faveur auprès des sympathisants de droite et des sympathisants UMP", souligne l'institut.

Tous bords politiques confondus, François Hollande devance en revanche nettement Jean-François Copé (51% contre 39%) et Marine le Pen (57% contre 34%), note BVA.

Le président est crédité de 32% d'opinions favorables, en hausse d'un point par rapport au sondage précédent, réalisé en juin. Le soutien à son Premier ministre Jean-Marc Ayrault chute d'un point, à 29%.

L'ancien premier ministre Alain Juppé, seul responsable politique qui voit sa popularité progresser à 52%, devient la personnalité politique préférée des Français selon ce sondage.

"Le maire de Bordeaux s'envole (+5 points), détrônant Manuel Valls et devenant la personnalité politique préférée des Français, et même des sympathisants de droite (70%, +2 points) auprès de qui il devance désormais l'icône, Nicolas Sarkozy", souligne BVA.

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 1.064 personnes, âgées de 18 ans et plus et représentatives de la population française. Elles ont été recrutées par téléphone puis interrogés sur internet les 26 et 27 septembre.

 

LE FIGARO - 30/09/13

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le pape François sur le chemin de Canossa

 

DE L’EGLISE CATHOLIQUE A L’EGLISE CATHODIQUE - Le pape François sur le chemin  de Canossa

 

 
Jean Bonnevey
le 28/09/2013 

Il n’est pas très utile de discuter à l’infini comme le fait Le Figaro sur ce que le pape a vraiment voulu dire et jusqu’où il est prêt à aller. Il suffit de regarder la joie et l’exploitation de son entretien exceptionnel par les tenants de l’idéologie médiatique pour comprendre qu’il a fait un pas vers l’alignement exigé sur les homosexuels et la contraception par exemple.

Le Monde titre sur l' « aggiornamento du pape François ». Pour RFI- « le pape brise les tabous». Pour TF1 « l’église en fait trop sur le mariage homo ». Pour Bfm-tv » la révolution culturelle du pape François ». Et ce ne sont que quelques exemples.

 
On a bien compris  la présentation du message du souverain pontife : L’Eglise aime tout le monde et ne juge pas, elle comprend et accueille dans la compassion chrétienne ceux qui ne sont plus vraiment des pécheurs. Elle ne doit pas s’arc-bouter sur des dogmes du passé mais prendre en compte la société telle qu’elle est dans sa miséricorde et notamment les plus blessés. Que les femmes  avortées soient blessées, personne ne dira le contraire mais les homosexuels ça se discute. Enfin l’essentiel est dans l’évolution très nette de la religion catholique vers la religion cathodique. Une évolution lente mais en marche et que les traditionalistes ne pourront certes pas accepter. Les rapprochements d’hier ont sans doute été enterrés par l’évolution  d’aujourd’hui.

En fait le pape est sur son chemin de Canossa vis à vis des idéologies des tolérances modernistes. L’expression signifie: « Céder complètement devant quelqu'un. S'humilier devant quelqu'un ».  Cet épisode resté célèbre s'inscrit dans la querelle des investitures, querelle qui opposa les empereurs germaniques (puis les rois de France) à la papauté dans la désignation des évêques.

 
Le 24 janvier 1076, le pape Grégoire VII ayant refusé que les évêques fussent nommés par des laïcs, le roi Henri IV, futur empereur germanique, fit prononcer la déposition du souverain pontife par le concile de Worms. Dès le mois de février, le pape répliqua en excommuniant le souverain germanique et en déliant ses vassaux de leur serment de fidélité. Les princes du royaume se révoltèrent et en octobre 1076, à Trebur, menacèrent de déposer Henri IV. Henri devait absolument agir avant que le pape vînt à Augsbourg. Il apprit que le pape était en villégiature chez la comtesse Mathilde de Toscane à Canossa et décida d'aller à sa rencontre. Franchissant les Alpes en plein hiver par un chemin terriblement escarpé accompagné d'une troupe mal équipée et inexpérimentée qui subirait de nombreuses pertes au cours du périple, Henri arriva tout de même aux pieds de la ville de Canossa le 25 janvier 1077. Apprenant l'approche du roi, le pape avait fait fermer les portes de la ville. La légende veut qu’Henri IV, sa femme et ses enfants, en chemise de bure, aient dû attendre, les pieds dans la neige, que le pape changeât d'avis, ce qu'il fit le 28 janvier. Le recevant, le pape ne pouvait faire moins que de lever l'excommunication de l'empereur.

Le pape ne sera plus excommunié par les médias s’il poursuit sur ce chemin. Mais cette fois semble-t-il, c’est le pape qui s’incline devant l’empereur laïc du monde moderne : le pouvoir médiatique.

 

 
METAMAG
 
 
 

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Stéphane Ravier dans "Salut les Terriens" sur Canal+

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
 

Stéphane Ravier était l'invité de Thierry Ardisson dans l'émission "Salut les Terriens", diffusée samedi 28 septembre . Il faisait face à Patrick Menucci, enfant chéri de Guérini, et à Yann Moix, enfant chéri (et édité par) de Bernard-Henri Lévy, monument de bien-pensance germanopratine.

A partir de la 12ème minute environ

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Ferme alpine au Kosovo: le troupeau de chèvres laitières vient d'arriver

Bch%C3%A8vres_CP.jpg

Au Kosovo-Métochie, la rentrée de septembre s’amorce sous des auspices solidaires. L’équipe de Solidarité-Kosovo est arrivée hier à Gračanica pour concrétiser son engagement : pourvoir à la mise en service de la future exploitation agricole par l’achat de 150 chèvres alpines.

La livraison des bêtes constitue la dernière pierre de l’édifice de la ferme alpine dont l’objectif central sera d’assurer une autonomie alimentaire aux foyers chrétiens de la région grâce aux activités d’élevage et de production laitière qui y seront développées par les bénévoles de la Soupe Populaire « Majka Devet Jugovica ».

A son arrivée sur le terrain, l’équipe de Solidarité-Kosovo s’est rendue sur le site de la ferme alpine où le chantier touche à sa fin dans une émulation palpable.

Dans la matinée, les bénévoles français ont été rejoins par les bénévoles de la Soupe Populaire. Ensemble, ils se sont rendus dans le centre d’élevage spécialisé de la petite commune serbe de Paraćin. A l’appui des conseils avisés des bénévoles serbes, Solidarité-Kosovo a sélectionné les premières 85 têtes qui constitueront le troupeau des 150 chèvres laitières de la ferme alpine.

A leur retour à Gračanica, une dernière mission attendait l’équipe de Solidarité-Kosovo : organiser le convoi exceptionnel des animaux jusqu’au site de l’exploitation agricole. Depuis le bureau humanitaire, les coups de fils se sont enchaînés pour permettre le transport et le franchissement douanier de ce don pour le moins inhabituel. Une mission accomplie puisque hier soir, les chèvres alpines ont rejoint leur nouveau bercail.

 

 

L'équipe de "Solidarité Kosovo"

 

PS : les personnes souhaitant nous aider peuvent contribuer au développement de nos activités en nous faisant un don. Par chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo », BP 1777, 38220 Vizille

19:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jérusalem : l'armée asperge les rues palestiniennes avec des eaux d'égouts 29/09/2013

  

Jérusalem : l'armée asperge les rues palestiniennes avec des eaux d'égouts



    Photo: Un camion de l'armée répandant de l'eau d'égouts dans les rues d'Abou Dis

L'armée israélienne se livre à une escalade dans l'abjection, avec la généralisation de l'emploi d'eaux d'égouts dans ses moto-pompes, dont elle vient d'asperger la ville palestinienne d'Abou Dis (Jérusalem).

Bien que faisant partie depuis toujours de l'agglomération de Jérusalem, Abou Dis en a été coupé par le Mur d'annexion israélien, la situation de ses 15.000 habitants devenant de plus en plus infernale au fil du temps.

Au cours des dernières semaines, l'armée a tiré une importante quantité de grenades lacrymogènes dans le quartier, y compris dans les cours d'écoles, ce qui a empêché beaucoup d'enfants d'effectuer leur rentrée scolaire.

Mais dans la nuit de mercredi à jeudi, les camions de l'armée ont ajouté une arme à leur panoplie : l'arrosage généralisé des rues avec des eaux puantes, qui ont envahi les habitations et empuanti celles-ci de manière durable.

Les militants de l'association britannique de solidarité Camden/Abou Dis, qui rapportent l'information, constatent que jusqu'à présent, l'armée d'occupation s'était « contentée », si l'on peut dire, d'employer une telle arme lors de manifestations de rue, à Bil'in et Nabi Saleh, mais pas encore en zone urbaine densément peuplée.
 

http://ep-mir.com/spip.php?article8631 http://ep-mir.com/spip.php?article8631 

ALTER INFO.NET       

 

 

   

02:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Quatre Israéliens arrêtés à Jérusalem pour vandalisme anti-chrétien 29/09/2013

     Quatre Israéliens arrêtés à Jérusalem pour vandalisme anti-chrétien   



    La police a arrêté dimanche quatre jeunes Israéliens alors qu'ils étaient en train de briser des pierres tombales dans un cimetière chrétien de Jérusalem.
"Quatre jeunes juifs israéliens âgés de 17 à 26 ans, dont deux jeunes des collines (jeunes colons de Cisjordanie Ndlr) ont été arrêtés alors qu'ils brisaient des pierres tombales d'un cimetière chrétien sur le Mont Sion", à proximité de la Vieille ville de Jérusalem, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, précisant que 15 pierres tombales avaient été endommagées. Il a ajouté que la police poursuivait deux pistes: celle d'un "incident criminel avec motivations nationalistes" ou celle d'un "crime haineux".

En juillet, deux suspects, dont un originaire de la colonie de Bet-El, au nord-est de Ramallah, avaient été arrêtés après la profanation du monastère de Latroun, à 15 km de Jérusalem, un des sites monastiques les plus célèbres de Terre Sainte.

Des colons extrémistes ainsi que des activistes d'extrême droite se livrent, sous l'appellation du "Prix à payer", à des agressions sur des villageois palestiniens ou arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des militants pacifistes israéliens, voire l'armée, en représailles à des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts ou à des actes attribués à des Palestiniens.
 
ALTER INFO.NET

02:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)