Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1000

  • Espagne : Une mère désespérée s’immole dans une banque

    sans-titre.png banco  Espagne.png

     

     

    En Espagne, une mère de 3 enfants âgée de 47 ans s’est immolée ce lundi dans son agence Caixa Almassora dans la ville d’Almassora, un village de la province de Castellon.

    Cette mère s’est aspergée de liquide inflammable, puis mis le feu, pour ensuite se diriger vers un employé de la banque en hurlant « Bande de salauds, vous m’avez tout pris ! » selon les premiers éléments de la télé espagnole.

    La banque l’avait saisie suite à un crédit avec des échéances non remboursées.

    Grièvement brûlée sur 48% de son corps elle a été hélitroyée vers un hôpital de Valence.

    Sources : La Vanguardia / El Mundo / Euronews / Le Journal du Siècle

  • France, fille aînée de l'Eglise, et bientôt terre d'Islam...

    Lire: http://www.contre-info.com/france-fille-ainee-de-leglise-et-bientot-terre-dislam

    + 3 VIDEOS à voir absolument

  • Marine Le Pen huée par des manifestants mais écoutée par les étudiants de Cambridge

    Ca n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler un accueil chaleureux. Venue donner une conférence devant les étudiants de l'université de Cambridge, ce mardi, Marine Le Pen s'est fait chahuter à son arrivée par une centaine d'étudiants membres de l'association Unite Against Fascism ("Unissez-vous contre le fascisme"). Ils étaient munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Pas de plate-forme pour le fascisme" ou "F comme Fascisme, N comme Nazi, à bas le Front national".

    Des banderoles ont également été déployées avec des messages comme "Le Pen, never again" ou "Les syndicats (étudiants), vous aimez les violeurs et les fascistes" pour dénoncer l'invitation de Marine Le Pen par la Cambridge Union Society. L'association estudiantine avait déjà suscité la controverse en invitant dans le passé Jean-Marie Le Pen, et il y a près d'un an Dominique Strauss-Kahn.

    Selon l'association Unite Against Fascism, donner une place au FN "exacerbe la discrimination raciale". La présidente du syndicat des étudiants de Cambridge a, elle aussi, répété son opposition à la venue de Marine Le Pen et ouvertement critiqué le fait que la Cambridge Union l’ait invitée : "L’invitation de Marine Le Pen par la Cambridge Union n'est pas simplement un manque de tact : cela aura un effet direct sur la sécurité de beaucoup de nos étudiants. Ils ne prennent pas en compte le fascisme et le contexte qui règne actuellement à l’université".

    Le numéro deux du FN, Florian Philippot, n'a guère apprécié ce comité d'accueil : "Chaque université a ses 20 neuneus formatés pour faire du bruit, Cambridge aussi ! Pour le reste, le discours de Marine est très attendu en GB", a-t-il déclaré sur Twitter.

    La conférence s'est quant à elle déroulée sans encombre. Dans un discours d'une trentaine de minutes, la présidente du FN a présenté en français "les grandes lignes de (s)a pensée politique sur la France, l'Europe et le monde" devant quelque 300 jeunes membres de la Cambridge Union Society. "Je milite fermement pour que l'Europe sorte de Schengen, arrête l'immigration et prépare le retour aux monnaies nationales", a-t-elle résumé en vantant la nécessité d'un "Etat fort" dans une France affaiblie, selon elle, par l'Union européenne.

    Elle a affirmé vouloir "instaurer un New Deal concernant l'immigration" et a estimé que "l'union soviétique européenne (était) en train de naître lentement mais sûrement". Marine Le Pen a également souhaité "la fin de la Françafrique" et souhaité "que la France arrête de prendre en charge la misère du monde parce qu'elle n'en a pas les moyens". Elle a enfin dénoncé "les deux totalitarismes du XXIe siècle" qui menacent, selon elle l'existence même de la France et du Royaume-Uni : "l'islamisme et le mondialisme" après "le communisme et le nazisme au XXe siècle".


    Atlantico

  • Marine Le Pen à Cambridge: un succès malgré les gauchistes !

    sans-titre.png Marine à Cambrige.png

    A Cambridge le 19 février 2013

     

     

    Communiqué de Presse de Ludovic de Danne, Conseiller aux affaires européennes de Marine LE PEN

    Fidèle à ses mauvaises habitudes, la presse s’est de nouveau abaissée à déformer la réalité en tentant de focaliser l’opinion publique au sujet de la manifestation dérisoire d’une centaine d’extrémistes, dont la plupart ne sont pas issus de cette université d’élite qui compte plus de 16.500 étudiants.

    Au contraire, au lieu de défiler en vociférant des menaces de mort, les vrais étudiants de Cambridge sont venus faire salle comble afin d’écouter Marine Le Pen. L’applaudissant tant à son arrivée qu’à son départ, ils ont été très attentifs avant de pouvoir poser des questions parfois directes certes, mais toujours courtoises.

    Si le déplacement de Marine Le Pen au Royaume-Uni est un succès, c’est avant tout parce que la « Cambridge Union Society », dont il faut souligner le professionnalisme remarquable, n’invite que des personnalités de pouvoir ou ayant une influence majeure.

    Ensuite, loin des articles approximatifs, diffamatoires et parfois haineux de la presse britannique de gauche, citée en exemple par les médias français, la plupart des réactions et commentaires ayant eu lieu avant, pendant ou après cet événement reflétaient une opinion britannique traditionnellement neutre et ayant surtout à cœur la défense de la liberté d’expression.

    Il est en réalité devenu insupportable au système politico-médiatique de voir Marine Le Pen acquérir une stature internationale en plus de la popularité grandissante dont elle bénéficie en France. C’est pour cela qu’ils n’ont de cesse de la traquer et de caricaturer chacun de ses déplacements à l’étranger.

    Ce jeu ridicule ne l’empêchera évidemment pas de continuer à progresser sur une scène internationale de plus en plus attentive à son action et à son discours.

     
     
     
  • Un réseau roumano-israélien de trafic d'ovocytes démantelé

    19/02/2013

    Un réseau roumano-israélien de trafic d'ovocytes démantelé



    Un réseau roumano-israélien de trafic d'ovocytes a été démantelé mardi en Roumanie, a annoncé le parquet spécialisé dans la lutte contre le crime organisé (DIICOT).

    Les 11 membres de ce groupe --des représentants d'une clinique privée de Bucarest et des ressortissants israéliens "spécialistes des techniques de procréation assistée"-- ont "racolé des femmes" qui, en échange d'un montant de 600 à 800 euros, ont accepté qu'on leur prélève des ovocytes, ont indiqué le parquet et la police nationale.

    La plupart de ces femmes étaient des étudiantes en situation précaire âgées de 18 à 30 ans et habitant en province, a précisé la police.

    "Leurs ovocytes ont été vendues par la suite entre 3.000 et 4.000 euros à des couples qui utilisaient les services de fertilisation in vitro de cette clinique", a-t-on ajouté de même source.

    La majorité des couples bénéficiaires habitaient Israël et venaient en Roumanie pour les procédures d'insémination.

    Le réseau était composé notamment "de médecins, d'infirmières et de spécialistes en reproduction assistée", toujours selon la police.

    Ils sont accusés d'avoir violé "la loi sur le prélèvement et la transplantation" de cellules humaines en organisant ce trafic.

    Six perquisitions sont en cours aux domiciles des suspects, à Bucarest.

    La Roumanie avait déjà été le théâtre d'un scandale similaire en 2009, lorsque les autorités avaient découvert à Bucarest une autre clinique se livrant à un trafic d'ovules.

    Quatre médecins israéliens ont été condamnés en 2012 à cinq ans de prison ferme chacun par un tribunal de Bucarest pour trafic d'ovules.

    Trois Roumains dont un ancien président de l'Agence nationale pour les transplantations avaient également été condamnés.

     

    http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/801525/Un_reseau_roumano-israelien_de_trafic_dovocytes_demantele.htmlhttp://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/801525/Un_reseau_roumano-israelien_de_trafic_dovocytes_demantele.html  

    ALTERINFO

     

     

  • Un soldat français tué au Mali, la goujaterie de l'Elysée

     

    S2REPUn légionnaire du 2ème REP a trouvé la mort lors d'un "accrochage sérieux" avec les islamistes.

    RIP

    Addendum 1 : Du Figaro :

    "Ce légionnaire tué est le sergent-chef Harold Vormezeele, a précisé le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian dans un communiqué. "Sous-officier de la section de commandos parachutistes du 2e Régiment étranger de parachutistes (REP) de Calvi, Harold Vormezeele a été tué lors de combats menés contre des groupes terroristes à 50 km au sud de Tessalit", a-t-on précisé"

    Addendum 2 : Secret défense note la goujaterie de la Présidence de la République :

    "Un tweet de l'Elysée annonce curieusement : "En ce moment nos forces spéciales interviennent au nord du Mali. Des accrochages sérieux avec un mort côté français."

    Addendum 3 22h40 : Regardez avec quel détachement et sans aucune émotion François Hollande annonce la mort d'un sous-officier d'élite. Le communiqué sibyllin de 6 lignes de l'Elysée ne vaut pas mieux. Plusieurs militaires nous ont déjà fait part de leur "dégoût", leur "rage" devant l'absence d'un moindre mot de compassion pour la famille, d'encouragement pour les soldats, de respect pour leur engagement, etc. Il y a de quoi.

    Lahire

    Le Salon Beige

     

  • Paris connaît une "explosion historique" des cambriolages

    sans-titre.png cambriolage.png

    Le nombre de cambriolages à Paris a explosé entre janvier 2012 et janvier 2013, selon Le Figaro . La capitale a en effet connu une «explosion historique» au mois de janvier 2013, avec une hausse du nombre de cambriolages de 58% comparé à l'an dernier. Les vols à la tire dans le métro ont eux aussi, augmenté de 58%.

    «Les cambriolages à Paris intra-muros sont passés de 703 faits enregistrés dans les commissariats en janvier 2012 à 1117 faits en janvier 2013, soit une hausse historique de 58,89%». «Dans l'ensemble de l'agglomération, incluant les trois départements de la petite couronne (92, 93 et 94), de 2.462 infractions de ce type constatées en janvier 2012, les cambriolages déclarés à la police sont passés à 3.489, soit une hausse de 41,71%. Là encore, une explosion sans précédent», dévoile Le Figaro ce mardi 19 février.

    En ce qui concerne les vols à la tire dans le métro ou les transports en commun de manière générale, ils ont également énormément augmenté, surtout dans le département de Seine-Saint-Denis. «En janvier les vols à la tire dans le métro et le RER sont passés de 752 à 1192, soit une explosion de 58%, les vols simples, de 873 à 1123, soit une augmentation de 28% et les vols avec violence de 597 à 638, soit une hausse de près de 7%». «La Seine-Saint-Denis détient la palme de l'augmentation des vols à la tire dans les réseaux ferrés avec une hausse de 98% sur un mois !», précise le quotidien.

    Newsring - 19/02/13

  • Florian Philippot sur i>TELE

    Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

  • Un deuxième soldat français tué au Nord du Mali lors des affrontements

    sans-titre.png soldat français.png

     

    Il s’agit d’un légionnaire du deuxième régiment étranger parachutiste (2ème REP), Harold Vormezeele. L’annonce est faite par le président français François Hollande en Grèce. La France vient de perdre ainsi un deuxième soldat au Nord du Mali. Il a été tué dans un accrochage avec les Djihadistes dans le Nord du Mali, précisément dans le massif des Ifoghas.

    « Il y a eu un accrochage sérieux avec plusieurs morts du côté des terroristes mais un mort aussi du côté français », a annoncé ce mardi 19 février le chef de l’Etat à Athènes. Pour l’heure, le combat continue entre les Djihadistes et l’armée française.

     


    Mardi 19 Février 2013

    PRESSAFRIK

  • 15 février 1944 : la destruction de l’abbaye du Monte Cassino par les Alliés

     

    L’abbaye du Monte Cassino (ou Mont Cassin en français) est située au sommet du mont éponyme. Fondée en 529 par saint Benoît de Nursie, elle est considérée comme le berceau de l’ordre des Bénédictins et son rôle dans l’histoire de la chrétienté fut immense.

    L’abbaye renferme des trésors culturels d’une valeur inestimable dont une bibliothèque renfermant des livres enluminés byzantins de plus de mille ans d’âge.

    Si l’attitude des Allemands à l’égard de l’abbaye fut irréprochable, on ne peut malheureusement pas affirmer la même chose du côté des Alliés.

    Tout d’abord, les Allemands entretenaient de bonnes relations avec les moines et en particulier avec l’Abbé, Monseigneur Diamare. En octobre 1943, les Allemands, conscients des dommages que la guerre pourrait provoquer à l’égard des richesses de l’abbaye, font entièrement évacuer les trésors de l’abbaye avec le sens de l’organisation et du détail qu’on leur connaît. Chaque bien est inventorié, répertorié, emballé avec soin. Le colonel Schlegel, esprit ouvert et respectueux de l’art, surveillera les opérations. Le général von Senger und Etterlin intervient personnellement pour diriger le convoi sur le Vatican et on ne peut dès lors accuser les Allemands d’avoir détourné ces biens à leur profit.

    En février 1944, le général néo-zélandais Freyberg va vouloir s’obstiner à détruire l’abbaye bien que les Alliés ne disposaient d’aucun renseignement sur une occupation de l’abbaye par des Allemands. Clark et Juin vont vainement tenter de s’opposer à cette décision tant pour des raisons d’éthique que stratégiques faute de renseignements fiables. Les faits donneront raison à Clark contraint de s’incliner devant l’ordre d’Alexander. Clark était convaincu que cette décision de Freyberg et d’Alexander était une erreur grossière. Freyberg, qui multipliera les erreurs stratégiques dans la campagne d’Italie, imposera donc cette solution brutale et rudimentaire : bombarder sans discontinuer l’abbaye pendant trois journées.

    Le résultat est sans appel pour les Alliés : le bombardement du Monte Cassino fut non seulement un outrage à l’égard d’un monument incomparable de la civilisation chrétienne mais une erreur de stratégie qui eut l’effet contraire de celui escompté par Freyberg et Alexander.

    En effet, non seulement l’abbaye était vide de toute arme ou Allemand au moment du bombardement et ne constituait nullement une forteresse occupée par les Allemands, mais bien au contraire, les ruines de l’abbaye bombardée sans relâche permirent aux Allemands de les occuper.

    Le général von Senger und Etterlin écrit à ce sujet :

    « Le bombardement eut l’effet contraire de celui qu’on en attendait. Nous pûmes, dès lors, occuper tranquillement l’abbaye, d’autant que les ruines se prêtent mieux à la défense que des bâtiments. Pendant la guerre, il faut abattre les bâtiments qu’on veut défendre. Ainsi, les Allemands obtinrent un point d’appui dominant, puissant et qui se révéla très précieux dans tous les combats ultérieurs. »

    La clairvoyance et la hauteur de vue de Clark doit être soulignée.

    Voici un extrait de son témoignage d’après-guerre impitoyable pour la décision de Freyberg et Alexander :

    « Je dis que le bombardement de l’abbaye qui se dressait au sud-ouest de Cassino, sur le sommet de la colline, a été une erreur, et je le dis en pleine connaissance des controverses déchaînées par cet épisode de la campagne d’Italie. [...]

    J’étais l’un de ces chefs et c’est moi qui dirigeais les opérations de Cassino. J’ai affirmé à l’époque que rien ne prouvait que l’ennemi utilisait l’abbaye à des fins militaires. Maintenant, je maintiens, et nous en avons la preuve certaine, qu’aucun soldat allemand, sauf des émissaires, ne pénétra jamais à l’intérieur du monastère dans un autre dessein que d’y soigner les malades ou de le visiter. […] Le bombardement de l’abbaye fut non seulement une faute psychologique nuisible à notre propagande, mais encore une faute de tactique des plus graves. Il a rendu tout simplement notre tâche plus difficile, plus coûteuse en hommes et matériel et nous a fait perdre du temps. »

    Juin confirmera dans La Campagne d’Italie que telle fut bien la position de Clark. Il est évident que les deux hommes ont à nouveau resserré leurs liens à l’occasion de cette question si symbolique.

    L’abbaye du Monte Cassino sera entièrement reconstruite après la guerre.

     

    JPEG - 34.5 ko
    Monastère du Monte Cassino reconstruit après la guerre
    Egalité & Réconciliation
  • Naïma Charaï (PS) : « Des enfants boycottent la cantine parce qu’elle n’est pas halal »

    sans-titre.png Naïma Charaï.png

     

    19/02/2013 – 10h00
    PARIS (via Infos Bordeaux) - En octobre dernier, la socialiste Naïma Charaï a été nommée à la tête du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances. Née au Maroc, cette conseillère régionale d’Aquitaine, élue sur la liste d’Alain Rousset, gère donc un budget de 376 millions d’euros déversés en pure perte dans les banlieues à forte proportion d’immigrés, dans le but « d’éviter l’explosion sociale ».

    Interrogée dimanche matin dans les colonnes de Sud-Ouest (ci-dessus), celle-ci se déclare : « Abasourdie par ce que je vois en banlieue ». Semblant découvrir l’étendue des problèmes qui minent nos centres urbains, Naïma Charaï souhaite alerter l’opinion publique : « Sur la question de la laïcité, par exemple lorsqu’un préfet m’indique que des fillettes de 7 ou 8 ans portent parfois le voile, que des enfants boycottent la cantine parce qu’elle n’est pas halal. Ce sont des choses que l’on ne voyait pas il y a vingt ans ».

    Crédit photo : Capture d’écran

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • Stratégie de la tension en Grèce: nouvel attentat contre l'Aube dorée

    sans-titre.png attentat contre AD.png

    19/02/2013 – 12h00
    ATHENES (NOVOpress) - Mercredi 13 février, une bombe a explosé dans la permanence de l’Aube dorée au Pirée (ci-dessus), causant d’importants dégâts matériels mais sans faire de blessés. Il s’agit de la deuxième attaque récente contre l’Aube dorée en Attique. Début décembre, une bombe avait dévasté la permanence du parti à Aspropyrgos à l’ouest d’Athènes. L’attentat avait été revendiqué par un supposé « Front antifasciste » qui avait envoyé le communiqué suivant : « Nous avons décidé de frapper les bureaux de l’Aube dorée car nous croyons qu’il faut frapper les fascistes avant qu’ils ne nous frappent ».

     

    Jeudi soir, malgré la pluie, plusieurs milliers de nationalistes grecs se sont réunis pour protester contre cet attentat, autour du secrétaire général de l’Aube dorée, Nicholas G. Michaloliakos, et des députés du parti. Après un discours de Michaloliakos, qui a souligné que l’Aube dorée ne se laisserait pas impressionner par la violence, les manifestants ont entonné l’hymne du parti avant de se disperser pacifiquement.

    Un militant d’Aube dorée qui anime l’émission grecque de Radio Bandiera Nera (la web-radio de Casapound), a fourni vendredi un intéressant point de situation sur le forum italien Vivamafarka. Selon lui, « la Grèce vit depuis plusieurs mois une situation identique à celle des années 70 en Italie, à savoir une situation de grande gêne de la population, effrayée et conditionnée, non seulement par les privations, mais par une violence croissante de l’extrême gauche qui est certainement “pilotée” d’en haut ».

    Beaucoup voudraient faire apparaître l’Aube dorée comme un parti qui commet des actes de violence sans motif. L’Aube dorée fait donc tous ses efforts pour empêcher « que des militants, entraînés par l’enthousiasme et par la jeunesse, tombent dans ce piège en réagissant aux provocations qui leur sont faites tous les jours, de manière toujours plus violente ».

    « Les grèves continuelles, la faim, le chômage, le crise générale, a conclu l’animateur de RBN Hellas, sont certainement les problèmes les plus évidents aujourd’hui en Grèce, mais le plus grand danger selon moi est la stratégie de la tension : les attentats, les vols, les violences, les pillages, qui sont ensuite utilisés par “ceux qu’on sait” dans le but de légitimer le recours à des mesures de répression drastiques. Ils veulent épouvanter les gens, ils voudraient nous faire passer pour les méchants, pour ensuite se présenter eux-mêmes comme les sauveurs de la patrie ».

    Crédit photo : Aube dorée.

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

     

     

  • L'Odyssée, un grand moment de la culture européenne

    sans-titre.png Odyssée.png

    Lire: http://fr.novopress.info/132335/lodyssee-un-grand-moment-de-la-culture-europeenne-videos-integrales/

    4 VIDEOS intégrales en VF

    A voir absolument!

  • Monument russe profané à Paris : manifestation de protestation

     

    Des Français ont manifesté samedi devant le monument aux soldats du Corps expéditionnaire russe ayant combattu pour la France lors de la Première guerre mondiale, qui avait été profané le 7 février dans le centre de Paris par des sympathisants des punkettes russes Pussy Riot.

    Une vingtaine de personnes portant des drapeaux russes et français se sont rassemblées samedi devant le monument pour déposer des fleurs, observer une minute de silence et exprimer leur indignation face à l’acte de profanation.

    L’ambassade de Russie à Paris avait déjà envoyé une note au ministère français des Affaires étrangères et des lettres de protestation à la mairie et à la préfecture de police de Paris. Cet acte barbare "est un outrage à la mémoire des soldats russes qui ont combattu pour la France au début du XXème siècle", selon le chef de la mission diplomatique russe Alexandre Orlov.

    Le 7 février dernier, des sympathisants du groupe punk-rock féministe russe Pussy Riot ont peint la statue en plusieurs couleurs et ont écrit "Free Pussy Riot" (Libérez les Pussy Riot) sur le monument. Deux des cinq membres du groupe Pussy Riot purgent actuellement une peine de deux ans de colonie pénitentiaire pour avoir improvisé une "prière punk" devant l’autel de la cathédrale du Christ Sauveur, la cathédrale principale de Moscou.

    Inauguré le 21 juin 2011, le monument est consacré au Corps expéditionnaire russe dépêché par l’Empire russe afin de soutenir la France lors de la Première Guerre mondiale.

    Le Corps expéditionnaire russe comprenait 45 000 soldats et officiers organisés en quatre brigades, dont deux, fortes de 20 000 militaires, ont lutté sur le front franco-allemand en Champagne, aux côtés de la France, en 1915-1918.

    Les combats acharnés ont coûté la vie à plus de 5 000 soldats du Corps expéditionnaire qui a reçu le nom de "Légion russe d’honneur".

    En 1917, année de la révolution russe, les brigades ont été dissoutes mais plus de 1 000 volontaires se sont engagés dans les troupes des Alliés.

    E&R

  • La LDJ invitée à l’Assemblée nationale

    sans-titre.png affiche antisem.png

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-LDJ-invitee-a-l-Assemblee-nationale-16501.html (Cliquez pour lire le programme)

     

    Par Hicham Hamza

    Les membres de la Ligue de défense juive ont été conviés à participer à un débat sur l’antisémitisme qui a eu lieu dans l’enceinte de l’Assemblée nationale.

    Lundi 18 février, de 14h à 19h, un colloque spécial s'est tenu dans la salle Victor Hugo de l’Assemblée nationale et « sous le haut-patronage de Claude Bartolone », président de la chambre parlementaire. Le thème du jour : « Les sources contemporaines de l’antisémitisme ». Vaste sujet : les angles d’approche ont été particulièrement variés comme l’illustre le programme ci-dessus.

    E&R

     

  • Un sniper israélien publie une photo d’un enfant palestinien dans le viseur de son fusil

    sans-titre.png sniper israélien.png

     

     

    Un soldat israélien a provoqué l’indignation en postant sur Internet une photo montrant de dos un garçon palestinien dans la ligne de mire de son fusil de sniper.

    L’image a été publiée vendredi 15 février 2013 sur le site Instagram, sur le compte personnel de Mor Ostrovski, soldat israélien de 20 ans, dans une unité de snipers.

    Le contexte, en particulier le caractère des bâtiments qu’on voit en arrière-plan, laisse fortement penser qu’il pourrait s’agir d’un enfant palestinien. Il n’est cepedant pas possible de dire si l’enfant a été abattu, mais le message est clairement agressif.

    Le compte d’Ostrovski comprend d’autres images de lui-même et de ses armes :

    Ostrovski, qui a fermé son compte Instagram, a déclaré à l’armée qu’il n’avais pas pris la photo, mais qu’il l’avait trouvé sur Internet.

    Le bureau du porte-parole de l’armée israélienne a déclaré qu’ »il s’agit d’un incident grave qui ne s’accorde pas avec l’esprit et les valeurs des FDI. La question a été portée à l’attention des officiers commandant le soldat, et elle sera examinée et traitée correctement. »

    Sources : The Guardian / Le Journal du Siècle

  • 2500 euros mensuels, la pension de "retraite" de Benît XVI

    Selon le Telegraph, si l'ex-futur pape est désigné Evêque émérite de Rome, il pourrait toucher une pension. Mais à quoi pourrait lui servir cet argent ?

    Sa nouvelle fonction sera mieux rémunérée que la précédente. Selon le Telegraph, le futur ex-pape Benoît XVI, qui n'était pas rémunéré en tant que souverain pontife, va toucher environ 2500 euros mensuels en tant qu'Evêque émérite de Rome. Car c'est probablement la position qu'il occupera à partir du 28 février, date de sa démission.

    Le Vatican n'a pas confirmé les détails de ce reclassement, mais le porte-parole du Saint Siège avait précisé que tout allait être "mis en œuvre pour qu'il puisse vivre une existence digne".

    Il va vivre "retiré du monde"

    Mais que pourrait-il faire de cet argent ? Benoît XVI ne paiera pas de loyer, ses repas et ses dépenses courantes seront couvertes par le Vatican, et des femmes de ménages seront à sa disposition. La plupart de son temps sera consacrée à la prière, la réflexion et l'écriture d'ouvrages théologiques, "retiré du monde", selon ses propres mots. L'ex-pape ne voyagera pas, ou ne donnera pas de conférence, comme peuvent le faire les ex-présidents. Cet argent pourrait alors aller à des oeuvres de charité, comme c'est le cas pour les nombreuses donations reçues au cours de son pontificat.

    Ses affaires seront par ailleurs séparées en deux : d'un côté ses effets personnels (un piano, des chats), de l'autre tous les écrits, correspondances et mobiliers de son pontificat seront transférés à la librairie du Vatican ou dans les archives.

  • Pas de remise en liberté de Marc Dutroux

    sans-titre.png DUTROUX.png

     

    Le Monde.fr| 18.02.2013 à 15h39• Mis à jour le18.02.2013 à 15h42Par Jean-Pierre Stroobants - Bruxelles Correspondant

     

     

    Sur le fond, c'était un non-événement. Symboliquement – et médiatiquement – c'était tout autre chose : le tueur multirécidiviste Marc Dutroux s'est rappelé au mauvais souvenir des Belges en demandant un aménagement de sa peine de prison.

    Lundi 18 février, le tribunal d'application des peines (TAP) de Bruxelles lui a, sans surprise, refusé la possibilité d'une libération anticipée, assortie du port d'un bracelet électronique. Le TAP argue notamment que l'intéressé n'a pas présenté un plan de reclassement social suffisamment étayé.

    AVIS NÉGATIF

    Condamné en 2004 à la réclusion à perpétuité pour quatre assassinats, six enlèvements, des tortures et des viols, le tueur est, en outre, soumis à une "mise à la disposition du gouvernement" – une sorte de peine de sûreté – afin d'éviter qu'il puisse récidiver. Psychiatres, médecins et direction de la prison de Nivelles avaient rendu un avis négatif estimant que Marc Dutroux, qui ne fait preuve d'aucun amendement, présente toujours un risque réel pour la société.

     Lambrecks (au centre), près d'une des victimes de Marc Dutroux, quitte le palais de justice de Bruxelles, le 4 février. | AP/Geert Vanden Wijngaert"Marc n'est pas prêt pour être libéré parce qu'il veut toujours attribuer aux autres la responsabilité de ses actes", a déclaré sa propre mère. "Il n'a aucun sens des réalités. Mais tôt ou tard, il sortira. J'espère ne plus être de ce monde quand cela arrivera", a-t-elle expliqué.

    Alerté par la remise en liberté conditionnelle de Michelle Martin, l'ex-compagne du tueur, désormais abritée dans un couvent de Wallonie, le gouvernement a élaboré un nouveau texte de loi qui durcit les conditions de la libération des auteurs de faits très graves. Ce texte ne pourra toutefois s'appliquer au tueur de Charleroi.

    RECOURS DES VICTIMES DEVANT LA COUR DE STRASBOURG

    Certaines victimes de ce dernier réclament toujours, quant à elles, un accès à tout le dossier, ce que la justice leur refuse. Elle ont introduit récemment un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme, à Strasbourg. La demande d'un bracelet électronique était la première étape d'un parcours que le détenu le plus célèbre du royaume compte bien poursuivre. A partir du 24 avril, il pourra introduire chaque année une demande de libération conditionnelle, comme l'y autorise la loi.

     rc Dutroux, le 4 février au palais de justice de Bruxelles. | REUTERS/FRANCOIS LENOIR

    Marc Dutroux, sans doute sans illusions, était absent à l'audience de lundi. Il était, en revanche, apparu le 4 février avec une longue barbe et une épaisse chevelure qu'il refuse désormais de tailler.

    Il exige les services gratuits d'un coiffeur alors que ce dernier se fait payer 9 euros par coupe. Le prisonnier de Nivelles dispose pourtant d'argent provenant, entre autres, de dons et cadeaux qu'il reçoit de la part de certains sympathisants et admirateurs.

    Jean-Pierre Stroobants - Bruxelles Correspondant

    Le Monde

    NdB: la Justice belge sait-elle qui sont ces "sympathisants et admirateurs" du pédocriminel Marc Dutroux ?