Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1460

  • Israël demande de nouveaux renforts - Une flotte aérienne internationale tente de maîtriser les incendies

    mont carmel.jpg

    Parc National du mont Carmel

    Israël nuées d'incendie.jpg

    (Cliquez sur les photos pour les agrandir)

    Ce feu de forêt, qui ravage depuis près de 36 heures le parc national du mont Carmel, près de Haïfa, a révélé les carences des services de pompiers et de protection civile d'Israël.

    "La situation s'est améliorée de façon significative, mais pour le moment on ne peut pas dire que l'incendie soit sous contrôle, nous pourrons peut-être le dire demain soir (samedi)", a affirmé le chef de la police Dudi Cohen.

    "Nous pouvons faire preuve d'un optimisme prudent. Il y a une accalmie sur tous les fronts, sauf pour le sud où les flammes restent violentes, c'est là que nous concentrons nos efforts", a précisé le porte-parole des pompiers de Haïfa, Hezi Levy.

    Un total de 41 morts ont été recensés, selon le bilan des services médicaux, dont 36 gardiens de prison à bord d'un autocar pris dans les flammes. Quatre personnes sont portées disparues. Deux blessés sont dans un état grave.

    Le sinistre s'est déclaré jeudi vers 11H30 (09H30 GMT) apparemment dans une décharge, selon les premiers éléments de l'enquête.

    Le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch a assuré "que plus personne n'était en danger, compte tenu des mesures de précaution prises", alors que plus de 17.000 habitants ont été évacués.

    Les premiers bombardiers d'eau venus de l'étranger ont été en action toute la journée pour arroser les pentes du massif montagneux. Huit avions et trois hélicoptères d'aide internationale sont arrivés dans la journée. Mais les vols de ces appareils ont été interrompus à la tombée de la nuit.

    Dans la soirée, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a téléphoné à des dirigeants de la Norvège, la Finlande, la Belgique, des Pays-Bas et de l'Allemagne pour demander à ces pays d'envoyer d'autres avions en renfort, a annoncé son bureau.

    Auparavant, il avait remercié la dizaine d'Etats déjà mobilisés, en particulier la Russie, la Grèce, dont les pilotes " luttent contre les flammes", la Bulgarie et la Turquie, qui a envoyé deux Canadair malgré la crise diplomatique entre les deux pays.

    "J'ai parlé avec le Premier ministre turc (Recep Tayyip Erdogan). Je lui ai dit que nous appréciions beaucoup cette aide. Cela pourrait ouvrir la voie à une nouvelle phase dans nos relations", a-t-il indiqué.

    Des pompiers palestiniens sont également arrivés pour combattre des incendies dans deux villages arabes israéliens.

    Le Premier ministre a admis que "nos mesures de lutte anti-incendie ne peuvent pas répondre à des feux de forêt de cette ampleur, en particulier avec de tels vents".

    Selon la deuxième chaîne de télévision, M. Netanyahu va créer une escadrille de quatre avions spécialisés dans la lutte anti-incendie et louer en attendant à l'étranger des hélicoptères.

    Le patron de la police a par ailleurs affirmé que "le feu a pris au départ dans un seul foyer. Nous saurons dans les prochaines heures s'il s'agit d'une négligence ou d'un incendie volontaire".

    Vendredi plusieurs sinistres se sont déclarés au nord de Haïfa, loin du foyer principal. Ils ont été rapidement maîtrisés. La police a annoncé que deux "suspects" qui pourraient être à l'origine d'un de ces incendies ont été arrêtés.

    Le sinistre qui s'est déclaré jeudi a aussi dévasté des milliers d'hectares de forêt, où trois millions d'arbres ont été réduits en cendres.

    Avec 1.500 pompiers au total, soit un pour 5.000 habitants, Israël en compte cinq fois moins que les pays occidentaux, ont déploré les médias israéliens, stigmatisant les carences de services d'incendie et de secours "dignes du Tiers monde"

    AFP. 03/12/10 

     

  • 110 - Bravo à Abad, Aramis, Hervé, Turigol et YLF!

    220px-Alexis_Carrel_02.jpg

    Hommage à Alexis Carrel

    110 - Alexis CARREL  (1873-1944)

    Prix Nobel de médecine en 1912 - Auteur de "L'Homme, cet inconnu" (1935)

     http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexis_Carrel

    Félicitations à tous les gagnants!

    Le jeu continue!

     

     

  • Serment d'Hippocrate - Sa femme le trompe avec un médecin: le député-maire saisit le conseil de l'Ordre

    Le conseil de l'Ordre des médecins de Lorraine devra dire le 10 décembre si un médecin de Freyming-Merlebach (Moselle) a rompu son serment d'Hippocrate en séduisant une patiente, épouse du député-maire de la ville, a-t-on appris vendredi de sources concordantes à Metz.

    Le député-maire Pierre Lang (UMP) a saisi la chambre disciplinaire du conseil de l'Ordre, siégeant à Nancy, accusant le Dr Bernard Daclin, spécialisé dans la chirurgie maxillo-faciale, d'avoir dérogé au code de déontologie en ayant une aventure avec son épouse, a expliqué l'avocate du parlementaire, Me Martine Génin, confirmant une information du Républicain Lorrain.

    "A l'occasion d'un contentieux privé, mon client, qui est en train de divorcer, a appris que ce médecin séduisait de façon récurrente ses patientes, en contravention avec le serment d'Hippocrate qu'il a prêté", a-t-elle ajouté. "Il faut que l'Ordre mette fin à ces dérives comportementales", selon elle.

    Le serment d'Hippocrate est un serment traditionnellement prêté par les nouveaux médecins avant qu'ils ne commencent à exercer. Il a pour objectif de leur rappeler, dans un cadre solennel, qu'ils sont liés à des obligations légales, morales et éthiques.

    Dans sa version originale, il fait obligation aux médecins de "se préserver de tout méfait volontaire et corrupteur, et surtout de la séduction des femmes et des garçons". Dans sa version "moderne" datant de 1996, il stipule qu'un médecin, "reçu à l'intérieur des maisons, respectera les secrets des foyers et sa conduite ne servira pas à corrompre les moeurs".

    "L'élu n'a pas trouvé de juridiction susceptible d'inquiéter mon client. C'est pourquoi il essaie l'Ordre des médecins", a commenté l'avocat du médecin dans Le Républicain Lorrain de vendredi. "Mais tout cela ne relève que de la vie privée, mon client n'a pas violé la moindre règle déontologique", a-t-il ajouté.

    AFP. 03/12/10

  • Plus de rue Pétain en France

    rue Pétain Ardennes.jpg

    La dernière rue Pétain, à Tremblois-lès-Carignan dans les Ardennes, est rebaptisée "rue Belle-Croix"

    VIDEO http://lorraine-champagne-ardenne.france3.fr/info/champagne-ardenne/la-derniere-rue-petain-de-france-rebaptisee-66173509.html?onglet=videos&id-video=000193479_CAPP_DernireruePtaindeFrancedbaptise_021220101525_F3

    La Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP) dans les Ardennes avait écrit au président de la République le 27 novembre dernier pour faire part de son indignation quant à la position du maire de Tremblois-lès-Carignan de vouloir conserver une rue Pétain.

    Dans ce courrier, Gérald Dardart, président départemental ardennais de la FNDIRP, docteur en Histoire de l'Université de Paris-Sorbonne explique la position de l'association.

    "Depuis le 16 juillet 1995, la République reconnaît la participation de l'autorité dite de "L'Etat Français" de Philippe Pétain dans la répression de la Résistance et, surtout, dans la persécution de la communauté juive de France. Par conséquent, par respect du souvenir des martyrs de la déportation et de la douleur des familles, nous vous prions de bien vouloir intervenir auprès des services de l'Etat, afin de débaptiser ladite rue, surtout dans une contrée extrêmement touchée par les déportations de la Wirtschaftsaberleitung – WOL III. "

    ..............................................................................................

    Tremblois-lès-Carignan, dans les Ardennes, était la dernière commune en France à avoir une rue portant le nom de Pétain.

    Un village qui ne comptait que deux autres voies: la rue Joffre et la rue Foch, précise Le Figaro.

    Dernièrement, Jean-Paul Oury, le maire de cette commune de 114 habitants avait fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de débaptiser cette rue.

    C'étant sans compter sur les indignations de la population, les lettres de rappel à l'ordre des autorités, et même des menaces.

    Mercredi, le conseil municipal a donc voté pour débaptiser cette rue Pétain qui, désormais se nommera rue Belle-Croix.

    Rappel :

    Fin octobre, le tribunal administratif de Caen, dans le Calvados, avait contraint la commune de Gonneville-sur-Mer de retirer un portrait de Pétain qui se trouvait dans la salle du conseil municipal.

    Le tribunal administratif avait estimé que ce portrait de Pétain portait atteinte au principe de neutralité du service public.

    Le 5 novembre dernier, c’est la commune de Dernancourt, dans la Somme qui était invitée « fermement » à débaptiser sa rue « Pétain ».

    Une rue qui se nomme désormais : « rue du 5 avril 1918 – Bataille de Dernancourt ».

    Puis, la semaine dernière, ce fut au tour du conseil municipal de Parpeville, dans l'Aisne, de décider de débaptiser sa "rue Pétain" en "rue de la Paix".

    LE POST - 03/12/10

  • Qui est-ce? 110

    110 - XXX Qui est-ce.jpg

    110

  • BRAVO pour le 108 et le 109!

    108 -  MARC ANTOINE  - 83 à 30 av. J.-C. - Célèbre général romain

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Antoine

    109 - Danielle DARRIEUX - née le 1er mai 1917 à Bordeaux - Actrice française - Sur la photo à identifier, dans "Abus de confiance" en 1938.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Danielle_Darrieux

    183561-danielle-darrieux-en-mars-2004-637x0-2.jpg

    Danielle Darrieux en mars 2004, toujours très belle et séduisante! 

    Mes félicitations aux gagnants!

    Merci à tous ceux et celles qui ont joué à Qui est-ce?

    Le jeu continue!

     

     

  • Carcassonne: jumelage algérien, le Front National dit non!

    Le Front National de l'Aude ne comprend pas l’hallucinante décision de la mairie socialo-écolo-coco de Carcassonne de jumeler notre ville médiévale à la ville côtière de Tipaza en Algérie.

    Les édiles de Gauche soutiennent-ils la politique de la dictature militaire du FLN en Algérie, où la langue française est interdite dans les universités, où les chrétiens sont assassinés ou emprisonnés et les églises détruites, où les cultures et langues berbères sont interdites et où aucune liberté individuelle n’existe?

    Quelles sont les raisons de cette décision?

    Alors qu’il y a quelques semaines des conseillers communautaires de la CAC nous vantaient le marché chinois surtout pour le vin audois, ce jumelage concernera un pays musulman extrémiste où l’alcool y est interdit.

    Cette volonté municipale est-elle le fait de pressions de la très importante communauté algérienne de Carcassonne, ou encore une fois les élus de Gauche veulent-ils se montrer complaisants pour séduire d’éventuels nouveaux électeurs, eux qui n’arrivent plus à convaincre les Français?

    Est-ce un hommage au bienfait de 130 ans de l’œuvre civilisatrice de la France en Algérie ?

    Quoi qu’il en soit le Front National réclame un référendum pour que ce soit les Carcassonnais qui puissent décider avec qui ils veulent être jumelés.

    NPI. 02/12/10

  • "Non à l'islamisme" - Réactions de Marine Le Pen et de Me Wallerand de Saint-Just


    Procès "Non à l'Islamisme" : Jean-Marie LE PEN relaxé !
    envoyé par polecom. - L'info internationale vidéo.

    NPI - 02/12/10

  • AUSTERLITZ 2 décembre 1805


    La bataille d'Austerlitz
    envoyé par elcobra777. - L'actualité du moment en vidéo.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d'Austerlitz

    02/12/10

  • Tags antisémites sur un centre culturel juif à Saint-Laurent-du-Var

    Des inscriptions antisémites ont été découvertes hier matin sur le mur principal du centre culturel de la communauté juive à Saint-Laurent-du-Var, sur la Côte d'Azur, a-t-on appris aujourd'hui de source préfectorale.

    Deux croix gammées et l'inscription "sales feujs, marre de vous" ont été tracées à la bombe sur le bâtiment qui n'avait jamais fait l'objet dans le passé d'actes antisémites.
    Le préfet des Alpes-Maritimes, Francis Lamy, a condamné fermement ces exactions "inacceptables", a indiqué la préfecture.

    La police scientifique et technique a effectué des relevés sur place et une enquête a été ouverte.

    ALLIANCE - 02/12/10 (et autres médias)

  • 106 identifié! Bravo à Abad et à Orion!

    106 - HIPPOCRATE de Kos - vers 460 à 370 av. J.-C.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hippocrate

    Serment d'Hippocrate.jpg

    Copie byzantine du Serment d'Hippocrate - XIIème siècle

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Serment_d'Hippocrate

    Toutes mes félicitations aux deux gagnants!

    Merci à tous les participants! Ce n'était pas facile!

    Le jeu continue!

     

  • Qui est-ce? 108 - 109

    108 - Qui est-ce.jpg

    108

    109 - Qui est-ce.jpg

    109

  • Juifs déportés: la SNCF s'expliquera

    La SNCF s'expliquera sur son rôle pendant la Seconde Guerre mondiale à l'occasion de l'ouverture d'un "lieu de mémoire" à la gare de Bobigny-Drancy, d'où plus de 22.000 prisonniers sont partis vers les camps de la mort, a indiqué aujourd'hui son président Guillaume Pepy.

    "Nous allons avec les élus locaux concernés réouvrir un lieu de mémoire: la gare de Bobigny-Drancy, d'où sont partis un certain nombre de trains de la déportation", a indiqué M. Pepy, interrogé sur Public Sénat sur le rôle de son entreprise qui a participé au transport de juifs pendant la guerre.

    "Et à cette occasion-là, avec les associations, avec tous ceux qui s'intéressent de près à cette période de l'histoire, nous allons nous exprimer, la SNCF, pour dire aujourd'hui quelle est notre action", a-t-il ajouté, précisant que cette action "est tournée vers le devoir de mémoire". Il n'a pas dit quand ce lieu de mémoire serait ouvert.

    M. Pepy a une fois de plus indiqué que la SNCF ferait tout pour ouvrir les archives et faciliter le travail des historiens, seuls à même selon lui de se prononcer sur le rôle de l'entreprise pendant la guerre. Il a affirmé que "les regrets, la douleur" n'avaient "rien à voir" avec les enjeux commerciaux aux Etats-Unis, la SNCF, entreprise publique, s'alignant sur le discours du président Jacques Chirac commémorant la rafle du Vel'd'hiv' en 1995.

    "Ces heures noires souillent à jamais notre histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'Etat français", avait notamment déclaré M. Chirac à cette occasion.

    La SNCF, qui a transporté quelque 76.000 juifs déportés pendant la Deuxième Guerre mondiale, est sommée de s'expliquer par des élus américains, qui veulent lier tout contrat des futurs TGV aux Etats-Unis à une repentance publique, voire à une indemnisation des descendants des déportés. 22.453 prisonniers retenus à Drancy sont partis de la gare de Bobigny vers les camps de la mort.

    Auschwitz Arbeit.jpg

    Le Figaro - 01/12/10

  • Hénin-Beaumont: Steeve Briois gravement agressé à coups de barre de fer

    Steeve Briois.JPG

    Une photo étant, bien souvent, plus éloquente qu’un long discours, voici la photo de Steeve Briois, Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais et Conseiller municipal d’Hénin-Beaumont, prise ce matin même suite à l’odieuse agression dont il a été victime.

    Communiqué de presse de Marine Le Pen, vice-présidente du Front National

    Alors qu’il promenait son chien vers minuit à proximité de son domicile, Steeve Briois, Conseiller régional et conseiller municipal d’Hénin-Beaumont, est tombé dans un véritable guet-apens, lâchement agressé en pleine rue, à coups de barre de fer. Il a perdu connaissance.

    Cette violente agression d’un élu de la République, est insupportable et inacceptable dans une démocratie.

    Marine Le Pen, député européen et conseillère municipale d’Hénin-Beaumont appelle les autorités à faire toute la lumière sur cette affaire et à mettre tout en œuvre pour arrêter les coupables de ces violences, perpétrées le jour où la Cour d’Appel rendait un arrêt au profit de Steeve Briois dans une procédure où ce dernier avait été injurié dans un tract anonyme.

    NPI - 01/12/10

  • STATS NOVEMBRE 2010

    Visiteurs uniques:  14 976

    Visites:  30 387

    Pages:   108 069

    Pages par jour (Moy/Max):  3602/4691

    Visites par jour (Moy/Max):  1012/1145

  • Les petites "Hamidovic": des victimes ou des délinquantes?

    Ces jeunes filles, qui constituaient l'essentiel du réseau, contraintes par la force, "y compris des viols", à voler, selon une source proche de l'enquête, ont posé problème à la police parisienne et à l'institution judiciaire pendant plusieurs années.

    "En fait, ni la police ni la justice n'avaient de réponses appropriées pour ces jeunes filles, qui déclaraient toutes s'appeler Hamidovic, dont la plupart était issue de la communauté rom", a assuré une source proche du dossier. Cette appartenance à la communauté rom n'a pas été confirmée de source policière.

    Cette affaire, "d'une très grande ampleur", selon une source proche du dossier, a effectivement mis en lumière l'absence de réponse institutionnelle, selon des associations d'aide à l'enfance, au cas de ces jeunes filles pickpockets.

    "Dès qu'elles étaient arrêtées, elles n'étaient pas considérées comme des victimes", a regretté l'un des responsables de ces associations, qui s'occupe d'une quinzaine des jeunes filles du réseau. "Les policiers savaient très bien ce qu'il se passait, mais ils ne pouvaient pas les éloigner ou leur proposer une prise en charge, puisqu'il n'en existe pas. Les filles étaient le plus souvent relâchées dans la nature", a-t-il regretté.

    Dix-neuf personnes arrêtées mardi dans le sud de la France et en Italie dans le cadre du démantèlement de ce réseau se trouvaient toujours en garde à vue mercredi, y compris le chef présumé âgé de 58 ans Fehmi Hamidovic, originaire d'ex-Yougoslavie. Le gang était responsable, selon une source policière, de près de "75% des vols à la tire dans le métro parisien".

    La plupart de ces jeunes filles qui faisaient partie de ce clan patriarcal vont dorénavant être prises en charge par le conseil général du département où elles résident si elles sont considérées comme des victimes. Si elles sont reconnues comme délinquantes, elles relèveront des services de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

    Le fonctionnement de ce réseau était extrêmement bien rôdé.

    "Ces filles étaient totalement insaisissables, elles voyageaient beaucoup", a raconté à l'AFP une journaliste indépendante, Claire Perdrix, qui a suivi pendant plusieurs mois quelques-unes de ces filles.

    "Leurs discours était prémâché, elles répétaient toujours la même chose. Elles disaient toutes s'appeler Hamidovic, qu'elles avaient 12, 13 ans et qu'elles habitaient chez leur grand'mère dans une caravane de Montreuil. Rien de tout cela n'était vrai", explique-t-elle.

    "Mais elles étaient à la fois géniales, attachantes", assure-t-elle.

    Ces jeunes filles étaient reconnues comme "très professionnelles, intelligentes, et ne disaient jamais, mais vraiment jamais rien aux policiers", a expliqué une source proche du dossier.

    "Certaines de ces jeunes filles ne faisaient pas toutes partie de la famille Hamidovic, mais ce nom était quasiment devenu un générique", a assuré la journaliste.

    Parfois, certaines d'entre elles ont bénéficié d'un placement dans des familles d'accueil, mais elles n'y sont restées que quelques jours. "Ce n'est pas dans leur culture", explique une source proche du dossier.

    Le démantèlement de ce réseau, qui possède des ramifications en Italie et en Espagne, a en tout cas quelque peu soulagé les associations d'aide à l'enfance.

    "C'est une énorme satisfaction. Mais pour nous, la partie protection reste à faire, certains groupes concurrents peuvent être encore en place", a estimé un de leurs responsables.

    AFP. 01/12/10

    On ne peut pas s'empêcher de penser à l'affaire Galinier

  • Iran: une femme pendue pour avoir assassiné l'épouse de son amant

    Iran pendaison.jpg

    Khadijeh Shahla Jahed

    La maîtresse d'un footballeur iranien, reconnue coupable d'avoir tué l'épouse du joueur, a été pendue mercredi en Iran, a annoncé son avocat à l'agence de presse officielle IRNA.

    "Après environ huit ans derrière les barreaux, Shahla Jahed a été pendue à 05H00 ce matin (01H30 GMT) à la prison d'Evin", a déclaré l'avocat, Abdolsamad Khoramshahi.

    Amnesty International, qui avait appelé mardi l'Iran à suspendre l'exécution, a condamné l'application de la peine. "L'exécution de Shahla Jahed, comme toute exécution de ce genre, est un exemple des meurtres de sang-froid et prémédités commis par l'Etat".

    "Elle est particulièrement consternante, des doutes sérieux subsistant sur l'équité du procès et sur les preuves utilisées contre la prévenue", a estimé dans un communiqué Malcolm Smart, directeur d'Amnesty pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

    Le frère de la victime "a accompli l'acte final de l'exécution en renversant le tabouret sur lequel elle se tenait, la corde autour du cou", écrit Amnesty citant l'agence de presse iranienne ISNA.

    Khadijeh Jahed, connue sous le prénom de Shahla, a été condamnée à mort pour le meurtre de l'épouse de l'ex-joueur vedette Nasser Mohammad Khani.

    Shahla et M. Khani, une étoile du football iranien dans les années 1980, avaient conclu une forme de mariage temporaire propre à l'islam chiite, qui permet une union allant de quelques heures à plusieurs dizaines d'années.

    Les hommes peuvent avoir jusqu'à quatre épouses "permanentes" et un nombre indéfini d'épouses "temporaires", mais les femmes ne peuvent être mariés qu'à un homme à la fois.

    Condamnée à mort en juin 2004, Shahla Jahed était ensuite revenue sur ses aveux. Le chef de la justice avait ordonné en novembre 2005 le sursis de l'exécution pour que l'affaire soit réexaminée, mais la peine de mort avait été confirmée en septembre 2006.

    Début 2008, la justice avait de nouveau fait annuler le verdict et ordonné un nouvel examen, mais l'Iranienne avait été une nouvelle fois condamnée à mort en février 2009, selon Amnesty.

    Le Conseil de l'Europe a lui aussi condamné mercredi la pendaison, son secrétaire général, Thorbjorn Jagland se déclarant "atterré" dans un communiqué où il "constate une fois de plus que le régime iranien a peu de respect pour les droits de l'Homme".

    Cette pendaison porte à au moins 146 le nombre d'exécutions en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP établi à partir d'informations publiées par la presse locale.

    AFP. 01/12/10 

     

  • Taser à Colombes: le Malien serait mort d'asphyxie

    Mamadou M., le Malien qui avait été neutralisé avec un Taser lors de son interpellation à Colombes (Hauts-de-Seine) est mort mardi d'«une asphyxie aiguë et massive», a annoncé à l'AFP mercredi le parquet de Nanterre. Mais, pour l'heure, «il n'y a pas de cause certaine, unique et absolue du décès», a prévenu une porte-parole du parquet de Nanterre.

    Selon des conclusions provisoires de l'autopsie du corps réalisée mercredi, l'homme de 38 ans «est mort d'une asphyxie aiguë et massive par inhalation de gaz puisque du sang a été retrouvé dans ses poumons», a expliqué cette source. Le médecin légiste a également constaté «un coeur dur et contracté, peut-être en lien avec l'utilisation du Taser», mais «ces résultats doivent être complétés par une expertise toxicologique et un examen des organes», selon la porte-parole.

    Le Malien en situation irrégulière est mort dans la nuit de lundi à mardi à Colombes (Hauts-de-Seine) après avoir reçu deux décharges du pistolet à impulsions électriques Taser pendant son interpellation,relançant les interrogations sur cette arme.

    Lors de son interpellation, les policiers avaient fait usage de gaz lacrymogènes et d'un bâton de défense sans parvenir à le neutraliser.

    Une partie de l'interpellation a été filmée

    Décrit comme particulièrement violent et de forte corpulence par la police, l'homme avait tenté de s'enfuir dans les étages et avait blessé avec un marteau quatre des huit policiers qui le poursuivaient. La police avait alors fait usage du Taser. Les décharges n'auraient pas eu d'effet sur lui, selon la police. 

    En fait, deux pistolets Taser ont été utilisés par les policiers. L'une des deux armes a filmé une partie de l'interpellation, selon une information d'Europe 1, confirmée par le parquet de Nanterre.

    Cependant, seul le second tir des policiers a été filmé, l'arme à l'origine du premier tir étant un modèle de remplacement qui n'est pas équipé d'une mini-caméra.

    C'est la première fois en France qu'une utilisation du Taser coïncide avec un décès. L'Inspection générale des services (IGS, «police des polices») a été saisie d'une enquête par le parquet de Nanterre.

    Le Parisien - 01/12/10