Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2009

Civilisation: aux origines de la musique européenne

La découverte d'une flûte taillée dans un os de vautour,
ainsi que des fragments de flûtes en ivoire, dans la grot-
te de Hohle Fest de la vallée de l'Ach (Jura souabe), con-
firme que les hommes modernes d'Europe avaient déjà
une solide pratique musicale il y a entre 35 000 et 40 000
ans, à l'époque du paléolithique. Leur nombre de trous
démontre une capacité polyphonique, caractéristique de
l'art européen, par opposition aux musiques africaines ou
orientales limitées à deux tons.
Faits&Documents n°280 du 15 juillet au 31 août 2009 page 11 et cliquer sur :

17:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

A quand les devoirs de l'homme?

RIA Novosti 14 juillet 2009

Par Vladislav Inozemtsev, politologue russe 

Le 14 juillet marque la fête nationale qui est commémorée en France depuis plus d'un siècle.

Impossible en ce jour de ne pas évoquer la Révolution française: engagée il y a 220 ans avec la prise de la Bastille, elle déchaîna aussitôt une débauche de violence et de terreur qui engloutit les meilleurs esprits de l'époque.

La terreur et la "guerre totale" menée contre les royalistes furent ensuite condamnées; le nouveau calendrier et la fête de l'Etre Suprême furent oubliés; rares sont les villes françaises qui ont encore des rues Marat ou Robespierre.

Ce qui est resté dans les esprits, c'est le souvenir du grand élan du peuple et le document fondamental fièrement intitulé la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. En fait, il convient de l'évoquer dans le contexte des problèmes qui se posent de plus en plus nettement à l'Europe contemporaine.

La Déclaration mentionne les droits de l'homme dans trois articles, et ceux du citoyen, dans sept.

 Parmi les premiers, elle cite: la liberté (y compris celle d'exprimer son opinion), la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression. Parmi les seconds, elle mentionne l'égalité dans la participation à l'élaboration des lois, dans l'occupation d'emplois publics, dans l'attitude du pouvoir envers le peuple et le droit de contrôler l'application des décisions prises par la société. Il est significatif que les sphères de ces droits ne se recoupent pas. De nombreux articles de la Déclaration figurent dans la plupart des constitutions des Etats européens contemporains: mais au fur et à mesure que l'idéologie des droits a été érigée en norme, les droits de l'homme et du citoyen ont perdu leur différenciation.

Ceci est aujourd'hui plus évident que jamais.

L'Union européenne est devenue un refuge pour environ 24 millions d'immigrés légaux et environ 8 millions d'illégaux, qui ne remplissent pas leurs engagements civiques, mais qui jouissent des droits civils.

Plus d'un tiers d'entre eux bénéficient d'allocations dont la réception ne figure pas parmi les "droits fondamentaux de l'homme", et dont l'absence ne peut nullement être interprétée comme une oppression. Ils ne sont pas conscients du fait que "l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits"; ils n'acceptent pas le fait que la liberté de conscience finit là où l'expression des points de vue religieux enfreint l'ordre public établi par la loi; et ont, semble-t-il, fait oublier aux Européens que les lois sont établies par des citoyens et non pas par des gens.

 


02:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Sarközy: "ils coupent les mains des petites filles qui portent du vernis..."

Après le défilé du 14-Juillet,  Sarközy a voulu justifier le déploiement français en Afghanistan par la volonté d'empêcher que des mains de "petites" filles ne soient coupées parce qu'elles portaient du vernis à ongles. Problème: il semble que cela n'ait jamais été observé.

Lire la suite sur ce blog: http://elblogo-fr.blogspot.com/2009/07/bullshit-detecteur...

02:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

VIDEO Nouvel Ordre Mondial et sociétés secrètes

http://www.dailymotion.com/video/x4cfgh_illuminati-bilder...

00:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

16/07/2009

VIDEO Explosion chez Total: démasquer les responsables

http://www.dailymotion.com/video/x9vieh_explosion-dune-us...

15 juillet 2009

23:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Explosion de Carling: ouverture d'une information judiciaire

Carling site de l'explosion 15 juillet 09.jpg
Sur le site de l'explosion - 15 juillet 2009
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

Une information judiciaire sera ouverte la semaine prochaine sur l'explosion qui a fait deux morts mercredi à l'usine Total de Carling où les syndicats faisaient part jeudi de leur inquiétude pour les quelque 1.200 emplois de la plate-forme pétrochimique.

 

"Une information judiciaire va être ouverte à Metz pour laquelle un ou plusieurs juges d'instruction vont être désignés", a indiqué Philippe Leonardo, substitut à Sarreguemines (Moselle).

L'enquête technique a été confiée à la police judiciaire de Metz et de Strasbourg "en raison de la complexité du dossier", a précisé le magistrat à l'issue d'une réunion avec les responsables de Total Petrochemicals France (TPF).

D'après lui, "il est impossible de désigner un quelconque responsable" du grave accident qui a également fait six blessés, tous rentrés chez eux jeudi.

Selon des informations données par des syndicats du site et partiellement confirmées par des sources proches du dossier, une poche de gaz serait à l'origine de l'explosion d'un surchauffeur, survenue lors du rédémarrage du vapocraqueur n°1 qui avait été arrêté lundi à la suite d'un orage.

 

"Les deux victimes, Maximilien Lemaire, un jeune en formation de 20 ans, et Jérôme Grifoul, un opérateur confirmé de 28 ans originaire de Dieuze (Moselle), rallumaient à la main le surchauffeur lorsque la poche de gaz, qui s'était formée on ne sait comment sous cette cuve de 30 tonnes, s'est enflammée, provoquant la déflagration", a déclaré un responsable CGT sous couvert de l'anonymat.

Auparavant à Paris le directeur de la sécurité du groupe Total, Jean-Marc Jaubert, avait exclu qu'un redémarrage trop rapide ait pu être la cause de l'accident.

"Pourquoi le surchauffeur qui a explosé n'était-il pas équipé d'un allumage automatique comme celui du vapocraqueur n°2 que TPF a entrepris de démanteler?", s'est interrogée Aurélie Filippetti, responsable de l'industrie au sein du groupe socialiste à l'Assemblée nationale venue recontrer les syndicats à Carling.

Arrivé sur place dans la matinée, le directeur général de Total, Christophe de Margerie, s'est refusé à tout commentaire sur les causes du drame. Mais il a assuré que "l'explosion ne remettait pas en cause l'avenir du site", frappé par quatre plans de restructuration depuis 2006.

"TPF va-t-il reconstruire le vapocraqueur n°1 alors que, juste à côté, le vapocraqueur n°2 est en train d'être démantelé?", s'est en revanche demandé François Pelegrina, délégué CFDT du groupe.

AFP 16.07.09

23:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le Grand Canal à Venise

Canaletto.jpg
 Antonio Canaletto (Venise 1697- 1768)
(Cliquez sur l'image pour la voir en totalité)

02:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Le nombre de soldats étrangers tués en Afghanistan atteint un niveau record

Afghanistan proches des soldats britanniques rués.jpg
Proches de soldats britanniques tués en Afghanistan lors de leurs obsèques le 14 juillet 2009
Ils ne sont pas morts pour leur patrie
Afghanistan soldat américain dans le province d'Helmand.jpg
Un paysan afghan et un soldat américain dans la province d'Helmand le 12 juillet 2009
(Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)
Le nombre de soldats étrangers tués en Afghanistan n'a jamais été aussi élevé depuis trois semaines avec les opérations américaine et britannique dans les bastions talibans du Sud, et cette tendance ne devrait pas changer au cours des prochains mois.

Au moins 45 soldats étrangers, soit près de trois par jour, ont trouvé la mort depuis le début du mois de juillet dans le cadre des opérations étrangères en Afghanistan, selon le site internet indépendant icasualties.org.

Quinze jours auront suffi pour quasiment égaler le record du nombre de soldats étrangers tués en un mois (46 morts, en juin et août 2008) depuis l'arrivée des troupes étrangères à la fin 2001, selon la même source.

Depuis le début de l'année, 201 ont péri, contre 294 en 2008, année record depuis le début de l'intervention internationale en 2001.

L'accélération récente s'explique principalement par le lancement des deux vastes offensives de l'Otan dans la province d'Helmand (sud), l'un des principaux foyers de la rébellion talibane, l'une britannique (3.000 soldats depuis le 23 juin) l'autre américaine (4.000 Marines depuis le 2 juillet).

Depuis, le nombre des pertes occidentales s'est envolé, en raison notamment des innombrables bombes (80% des soldats tués en sont victimes) semées par les rebelles sur le chemin des alliés.

A la différence des combats frontaux, plus risqués pour les rebelles, ces bombes "peuvent atteindre les troupes internationales et bloquer leurs mouvements", rendant également ces dernières plus vulnérables face à des tirs ennemis, note l'analyste afghan Waheed Mujda.

Trois autres raisons expliquent, selon lui, l'ampleur des pertes occidentales: la présence dans la zone de combattants d'Al-Qaïda (alliés des talibans) aguerris en Irak, le manque d'entraînement des troupes de l'Otan à la lutte contre la guérilla, et la chaleur étouffante de l'été dans l'Helmand, qui limite la marge de manoeuvre des soldats lourdement équipés.

Les Britanniques en sont les premières victimes, qui ont perdu 15 soldats depuis le début du mois, dont huit en 24 heures la semaine dernière.

"Le terrain est plus difficile pour les Britanniques que pour les Américains. Dans le nord, où les Britanniques sont déployés, il y a plus de routes que les insurgés ont truffées de bombes. Dans le sud, le terrain est plus facile et les Américains ont progressé plus rapidement", explique un officier de la force de l'Otan.

"Il semble que les insurgés aient décidé de rester défendre le nord du Helmand, alors qu'ils ont fui, ou cessé de se battre dans le sud", juge un officier américain.

En Grande-Bretagne, l'opposition conservatrice a dénoncé une "pénurie" d'hélicoptères, qui contraindrait les soldats à se déplacer dans des véhicules, vulnérables aux bombes placées sur les routes. "Cela n'a rien à voir avec les hélicoptères", a répondu mercredi le Premier ministre Gordon Brown.

"C'est un été difficile et ce n'est pas fini, mais si nous voulons interdire l'Helmand aux talibans à long terme, nous devons poursuivre nos opérations", a récemment averti Gordon Brown.

"On va continuer à avoir des pertes importantes dans le ou les deux prochains mois", estime l'officier américain. "Mais une fois cet effort fait, on aura réussi à stabiliser ces zones pour de bon", espère-t-il.

Mercredi, le chef d'état-major de l'armée britannique, le général Richard Dannatt, a estimé qu'il fallait déployer encore davantage de soldats sur le terrain, qu'ils soient "britanniques, américains, afghans" ou autres.

AFP. 15.07.09

Pourquoi les soldats israéliens ne vont-ils pas se battre en Afghanistan?

01:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Clinton monte le ton et menace ouvertement l'Iran - un discours scandaleux contre les pays non encore inféodés aux Etats-unis

Clinton avertit l'Iran.jpg
Le Nouvel Ordre Mondial parle - 15 juillet 2009

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a prévenu mercredi l'Iran que l'offre de dialogue des Etats-Unis ne durerait pas indéfiniment, mais elle a défendu le principe de discussions directes avec les régimes répressifs.

"Nous restons prêts à discuter avec l'Iran, mais l'heure de passer à l'action a sonné", a déclaré la chef de la diplomatie américaine dans un discours de politique étrangère prononcé au Council of Foreign Relations, un centre de recherche de Washington.

"La fenêtre d'opportunité ne restera pas ouverte indéfiniment", a ajouté Mme Clinton qui fait ainsi sa rentrée politique aux Etats-Unis après avoir disparu de la scène internationale pendant près d'un mois, en raison d'une fracture au coude.

Mme Clinton, qui a prononcé un discours de 30 minutes sans consulter ses notes, a justifié la décision du président Barack Obama de continuer à chercher à ouvrir le dialogue avec Téhéran malgré la récente répression des manifestations populaires après la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad.

 "Certains suggèrent que c'est un signe de naïveté, voire une façon d'aquiescer aux mesures de répression de ces pays contre leur propre peuple", a-t-elle noté. "Je pense que c'est faux".

"Nous savons très bien de quoi nous héritons avec l'Iran, parce que nous sommes confrontés quotidiennement à cet héritage", a poursuivi Mme Clinton. "Nous savons que refuser de discuter avec la République islamique n'a pas réussi à altérer la marche iranienne vers l'arme nucléaire, ni à réduire le soutien de l'Iran au terrorisme, ni à améliorer la façon dont l'Iran traite ses propres citoyens".

"Ni le président ni moi-même ne nous faisons d'illusion sur le fait qu'un dialogue direct avec l'Iran garantira un quelconque succès", a-t-elle ajouté. "Et il est certain que les perspectives ont changé dans les semaines qui ont suivi les élections".

"Mais nous comprenons aussi l'importance qu'il y a à proposer le dialogue à l'Iran et à donner à ses dirigeants un choix clair: ou bien devenir un membre responsable de la communauté internationale ou bien continuer sur une voie vers davantage d'isolement".

S'adressant plus généralement aux ennemis des Etats-Unis dans le monde, Mme Clinton a prévenu que la volonté de dialogue de l'administration Obama ne devait pas être prise pour de la faiblesse.

"Nous n'hésiterons pas à défendre nos amis, nos intérêts et, surtout, notre peuple, vigoureusement et lorsque ce sera nécessaire, avec l'armée la plus puissante du monde", a-t-elle prévenu. "Ce n'est pas une option que nous souhaitons, ni une menace. C'est une promesse à tous les Américains".

Elle a en outre appelé les pays arabes à prendre "maintenant" des mesures "significatives" vers une normalisation de leurs relations avec Israël, laissant entendre que des gestes arabes envers Israël donneraient au gouvernement de droite israélien "plus de soutien politique" à un arrêt de la construction dans les colonies juives de Cisjordanie...

AFP. 15.07.09

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

15/07/2009

F..... le feu!

Feu dans les collines de Marseille- 13 juillet 2009.jpg
Feux dans les collines de Marseille - 13 juillet 2009 (photo JP)

23:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Explosion sur la plateforme pétrochimique de Total à Carling en Moselle - deux morts

Une explosion sur la plate-forme pétrochimique Total Petrochemicals France (TPF) à Carling (Moselle) a fait 2 morts et 6 blessés, et des personnes seraient ensevelies sous les décombres, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture de Lorraine à Metz.

Carling Total.jpg
"Plusieurs personnes seraient encore ensevelies sous les décombres" à la suite de l'explosion qui s'est produite vers 15H10 dans le vapocraqueur numéro 1 de l'installation, a précisé la préfecture.

Une vingtaine de véhicules de sapeurs-pompiers de Freyming-Merlebach et de Saint-Avold étaient sur place et une cinquantaine d'hommes ont été déployés sur le site, ont indiqué les services de secours.

Les raisons de l'explosion, qui n'a entraîné aucun départ de feu, n'étaient pas encore déterminées vers 18H00, a-t-on ajouté de même source.

L'explosion se serait produite dans un surchauffeur lors d'un redémarrage du vapocraqueur, a indiqué un ouvrier de TPF, Bernard Harter, délégué CFDT. "Le surchauffeur a lâché lors de la remise en route de l'installation", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le vapocraquage est un procédé pétrochimique par lequel des hydrocarbures saturés sont cassés en molécules plus petites pour produire de l'éthylène et du propylène, matières premières à l'origine de nombreuses matières plastiques.

Mélangés avec de la vapeur d'eau, les hydrocarbures saturés sont amenés à environ 800 degrés par passage très bref dans un "surchauffeur", puis ils sont brutalement refroidis.

Le vapocraqueur n°1, où travaillent une centaine d'ouvriers, peut traiter quelque 320.000 tonnes d'éthylène par an. Il est opéré par Total Petrochemicals France (TPF), filiale chimique du groupe pétrolier français, et fournit notamment la filière PVC du groupe chimique Arkema, située sur la plate-forme de Carling, et l'usine Ineos (ex-Solvay) de Sarralbe (Moselle).

AFP. 15.07.09

19:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO La Marseillaise chantée par Georges Thill

http://www.youtube.com/watch?v=TI-yEQamXWc

02:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

VIDEO L'hymne national sali par Jamel Debbouze

jamel-debbouze.jpg

01:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

VIDEO Histoire: les troupes allemandes défilent sur les Champs-Elysées le 22 juin 1940

http://www.youtube.com/watch?v=KmknvQtJIjk

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Cette immigration qui coûte si cher à la France

Augmentation des voitures brûlées.jpg
Allah akbar!
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

Mobilisées en nombre pour les festivités du 14 juillet, les forces de l'ordre ont doublé cette année les interpellations lors des incidents et incendies de voitures, en légère progression, qui ont émaillé la première soirée de bals populaires et feux d'artifice en France.

Les forces de l'ordre ont reçu pour consigne de ne pas se contenter d'assurer un maintien de l'ordre, mais de procéder à des interpellations et d'engager des procédures pour les incidents les plus importants, selon la direction générale de la police nationale (DGPN). Ainsi, de lundi soir à 6 heures mardi, 240 personnes avaient été interpellées, contre 121 en 2008 (+98,35%), dont 190 placées en garde à vue contre 72 en 2008 (+163,89 %). Selon ce bilan provisoire, 317 voitures ont été brûlées, contre 297 en 2008 (+6,73 %). En Ile-de-France, les chiffres sont quasi stables : 215 véhicules brûlés (211 en 2008), dont plus du tiers en Seine-Saint-Denis. En province, le bilan est en hausse : 102 voitures brûlées (+18,61%), avec un "pic" à Lille (28) et à Lyon (27).

Côté forces de l'ordre, "pas moins de 40.000 hommes" sont mobilisés dans le pays, a déclaré le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux au Figaro. A Paris, cette mobilisation était sans précédent avec 10.000 policiers et gendarmes sur le terrain.

Malgré l'interdiction de la vente de certains mortiers de feux d'artifice, les forces de l'ordre ont été la cible de "plusieurs agressions" avec des engins de ce type : douze policiers et un gendarme ont été blessés, essentiellement victimes de troubles auditifs, selon la même source. A Grigny (Essonne), six personnes ont été interpellées à la suite de jets de pierre et d'un tir de mortier de feu d'artifice contre des policiers. Et à Sartrouville (Yvelines), neuf jeunes ont été placés en garde à vue après des tirs de mortiers de feu d'artifice et des jets de projectiles sur les forces de l'ordre. A Marseille, une tonne de pétards a été saisie en plusieurs fois ces derniers jours.

La ville de Firminy (Loire), où des violences avaient éclaté la semaine dernière après la mort d'un jeune en garde à vue, a annulé son feu d'artifice prévu le 14 et d'importantes forces de police demeuraient sur place, selon la préfecture. La nuit a été très calme à Saint-Pierre-du-Vauvray et à Louviers (Eure), où 80 gendarmes avaient été envoyés en renfort après la mort vendredi d'un jeune à un barrage routier. "Plus calme, c'est difficile", a commenté le directeur de cabinet du maire de Louviers, Daniel Ortega.

Mais les bals populaires n'ont pas tous été festifs : à Cambronne-les-Ribecourt (Oise), une rixe impliquant une cinquantaine de personnes a fait trois blessés. Certains ont aussi visé des policiers avec un projectile rarement usité : un réfrigérateur a été jeté d'un immeuble de Nanterre vers un véhicule de police qui n'a pas été touché.

Le Point - 14 juillet 2009

01:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VIDEO Carla Bruni: l'interview "magique" avec Jean-Claude Narcy

http://www.wat.tv/video/carla-bruni-interview-magique-1n6...

Le 14 juillet 2009

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

14/07/2009

Madoff est transféré dans une prison dorée en Caroline du Nord...

Cage dorée pour madoff.jpg

Le financier juif américain Bernard Madoff, 71 ans, condamné à 150 ans de prison, est arrivé mardi dans une des principales prisons américaines en Caroline du Nord (sud-est), où il échappe à la "sécurité maximale" et pourra bénéficier de traitements médicaux de qualité.

"Il est arrivé et est incarcéré dans le quartier numéro 1 de Butner", a indiqué à l'AFP un porte-parole du Bureau des prisons, l'administration pénitentiaire américaine.

"C'est un soulagement pour lui, la plupart des condamnés à 30 ans ou plus sont détenus dans des prisons de très haute sécurité", a estimé dans une interview à l'AFP William Devaney, un ancien procureur.

Butner, située à environ 650 km au sud de New York, est réputé notamment pour ses installations médicales. Le pénitencier héberge quelque 3.500 détenus, dont Omar Abdel-Rahman, le "cheikh aveugle", cerveau des attaques de 1993 au World Trade Center à New York, condamné à la détention à perpétuité.

John Rigas, 84 ans, ancien patron de l'opérateur de télévision par câble Adelphia, condamné en 2005 à 15 ans de prison pour fraude, et son fils Timothy, condamné à 20 ans pour les mêmes chefs d'inculpation, y sont également incarcérés.

 "Des établissements comme Butner ont des murs et des barbelés, mais assurent un confort de vie relatif. Le bureau des prisons a sans doute tenu compte de la nature non violente de son délit, et de son âge", a ajouté M. Devaney.

"Tous les établissements pénitentiaires américains n'ont pas de complexe hospitalier", a précisé à l'AFP Jacob Frenkel, ancien procureur. "Vu l'âge du détenu, Butner est une solution logique", a-t-il ajouté.

Bernard Madoff avait demandé une autre destination, selon son avocat. "Nous avons demandé au juge de l'avoir quelque part dans le nord-est (des Etats-Unis), mais c'est le bureau des prisons qui décidera de la destination finale", avait indiqué à l'AFP plus tôt dans la matinée l'avocat de Bernard Madoff, Ira Sorkin, alors que le détenu avait déjà quitté New York depuis près de 24 heures.

AFP. 14.07.09

22:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

C'est la Fête maçonnique de la Fédération qu'on célèbre le 14 juillet

Fête de la Fédération 14 juillet 1790.jpg
Anonyme : Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert Motier (La Fayette) - Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord : Le serment de La Fayette à la fête de la Fédération, le 14 juillet 1790 - La Fête de la Fédération - Musée Carnavalet

(Cliquez sur l'image pour la voir en totalité)

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Prise de la Bastille... Garden party à l'Elysée...

Bastille marquis de Launay 14 juillet 1789.jpg
Charles Thévenin : Le marquis de Launay, gouverneur de la Bastille, capturé par les assaillants le 14 juillet 1789
Garden party 14 juillet 2009.jpg
Garden party à l'Elysée le 14 juillet 2009
(Cliquez sur les images pour les voir en totalité)

 



21:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Giovanni Bellini - La Renaissance vénitienne

498 Giovanni Bellini.jpg
Jeune femme à sa toilette - Giovanni Bellini (Venise 1425-1516)
(Cliquez sur l'image pour la voir en entier)

Jeune femme à sa toilette, 1515 (Vienne, Kunsthistorisches Museum). La figure, dont le bras gauche a été endommagé et mal redessiné, se détache contre le fond noir du mur, auquel est suspendu un miroir qui reflète de dos sa coiffure, tandis qu'elle observe son propre visage dans un autre miroir plus petit qu'elle tient de la main droite. Derrière elle s'ouvre une fenêtre, au-delà de laquelle s'étend un paysage avec des montagnes bleu clair dans le fond et une lumière crépusculaire dans un ciel couvert de nuages. Sur le rebord de la fenêtre est posée une flasque limpide, à demi rempli d'eau cristalline, qui soutient un petit plateau, peut-être en verre, sur lequel est posée une petite éponge destinée aux ablutions de la belle. La fine rangée de perles qui ceint la chevelure ne doit pas obligatoirement faire penser à Vénus. Le tissu damassé qui retient les cheveux de la figure n'est pas le seul élément de ce tableau qui semble préfigurer la "Madeleine repentie" du Caravage, aujourd'hui dans la Galleria Doria Pamphili de Rome.

http://www.aparences.net/venise/Venise4a.html

 

 

 

02:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)