Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2008

John McCain contre l'avortement

Mc Cain retour fulgurant.jpg


Contrairement à son adversaire démocrate, John McCain est un « pro-vie » : il est opposé au droit à l’avortement. Par conséquent, il a déjà dit qu’il nommerait des juges conservateurs à la Cour suprême, s’assurant une majorité conservatrice sur ces grands thèmes.

Il est « pour le retournement de Roe V. Wade », cet arrêt des années 1970 qui procure aux femmes le droit fédéral à avorter.


01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO L'AIPAC, "groupe de pression"

http://fr.youtube.com/watch?v=kUzWQiMe0Fc

Pour plus d'informations sur l'AIPAC:

http://fr.wikipedia.org/wiki/American_Israel_Public_Affai...

 

00:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

03/11/2008

Obama annonce la mort de sa grand'mère la veille de l'élection

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Barack Obama a annoncé lundi la mort de sa grand-mère, âgée de 86 ans et qui souffrait d'un cancer, à la veille de l'élection présidentielle américaine.


Le mois dernier, M. Obama, qui pourrait devenir le premier président noir des Etats-Unis, avait interrompu sa campagne électorale pendant un jour et demi, pour se rendre à Hawaii, au chevet de sa grand-mère maternelle souffrante, de crainte qu'elle ne vive pas jusqu'au scrutin qui pourrait voir sa victoire, comme le prédisent les sondages.


"C'est avec une grande tristesse que nous annonçons que notre grand-mère Madelyn Dunham, s'est éteinte paisiblement après avoir lutté contre un cancer", a déclaré M. Obama, dans un communiqué commun avec sa soeur Maya Soetoro-Ng.
"Elle était la pierre angulaire de notre famille et une femme à la force, à l'humilité et aux actes extraordinaires", ajoutent le candidat et sa soeur.
"Elle était la personne qui nous a encouragés et nous a permis de nous réaliser", ont-ils poursuivi.
"Elle était fière de ses petits-enfants et de ses arrière-petits-enfants et a quitté ce monde en sachant que son oeuvre sur nous tous est significatif et durable. Notre dette envers elle est sans limite", ont-ils dit.


Madelyn Dunham avait aidé à élever le jeune Barack Obama après la mort de sa mère d'un cancer, alors que son père kényan avait quitté le domicile conjugal.


Elle est décédée lundi à Honolulu entre 09H00 et 10H00 GMT à quelques heures du scrutin présidentiel, selon la porte-parole de Barack Obama, Linda Douglass. Elle souffrait d'un cancer.


Mme Douglass a précisé que le prétendant à la Maison Blanche avait appris le décès de sa grand-mère lundi juste avant un rassemblement électoral à Jacksonville en Floride (sud-est) mais n'avait pas montré sa tristesse.


Le communiqué a été publié par le candidat et sa soeur alors qu'il ne restait à Barack Obama que deux meetings avant l'élection mardi, après une campagne électorale de 21 mois.
"Notre famille veut remercier tous ceux qui ont envoyé des fleurs, des cartes, des voeux et des prières pendant cette période difficile", ajoutent Barack Obama et sa soeur.
Ils indiquent aussi que les funérailles de leur grand-mère auront lieu "à une date ultérieure" au cours d'une "petite cérémonie privée", conformément aux voeux de la défunte.
Dans ce même communiqué, ils invitent ceux qui souhaiteraient envoyer des fleurs de préférer un don à un organisme de recherche sur le cancer.
La grand-mère maternelle de Barack Obama n'a pas participé à la campagne de son petit-fils. Mais ce dernier a souvent rendu hommage à cette femme qui a commencé sa carrière comme secrétaire avant de devenir vice-présidente de la Bank of Hawaii en 1970.


Il avait appelé sa grand-mère à la rescousse en début d'année après avoir été mis en cause pour ses relations avec son pasteur Jeremiah Wright, auteur de propos incendiaires envers l'Amérique blanche.
"Je ne peux pas plus le renier que je ne peux renier ma grand-mère blanche", avait-il lancé dans un discours, évoquant "une femme qui a avoué une fois sa peur de croiser des Noirs dans la rue et qui, à plus d'une occasion, a proféré des clichés raciaux ou ethniques qui m'ont hérissé".

AFP - 03.11.08

23:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (21)

Black Power en RDCongo

NKUNDA gens dans les camps Congo.jpg
Dans un camp de déplacés - RDCongo
Nkunda 2. 11. 08.jpg
Le chef rebelle tutsi Laurent Nkunda - 02.11.08
Nkunda congo 2 11 08.jpg
Laurent Nkunda, un général déchu  des FARDC

Des milliers de civils en perdition, victimes des affrontements entre l'armée et les rebelles marchent en hâte vers Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Emportant matelas, casseroles et chèvres, ils fuient des combats à l'arme lourde entre la rébellion congolaise de Laurent Nkunda et l'armée de la RDC (FARDC) qui les ont réveillés lundi matin dans leur localité de Kibumba, située à 35 km de Goma. Kibumba a été attaquée à l'aube par les combattants du "Congrès national pour la défense du peuple" (CNDP) du chef rebelle tutsi congolais Laurent Nkunda, qui s'en est emparée.

Mardi, des hélicoptères de combat de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc) ont dispersé les rebelles de Laurent Nkunda dans la zone de Kibumba, à 30 km au nord de Goma. La rébellion de ce général déchu des FARDC avait déjà pris dimanche à l'armée un important camp militaire situé à Rumangabo, à environ 50 km au nord de Goma.


 

 

Lundi matin, le gouvernement provincial du Nord-Kivu avait appelé sur les ondes de la radio nationale «la population au calme» et lui a demandé «d'être vigilante et de dénoncer toute tentative d'infiltration» dans la ville de Goma, frontalière du Rwanda.

Depuis leur reprise, le 28 août, en violation d'un accord de paix signé à Goma en janvier, les affrontements entre le CNDP et les FARDC dans le Nord-Kivu ont poussé quelque 200 000 personnes de plus à fuir leur maison, selon le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU.

 Au total, entre 1,4 et 2 millions de civils ont été déplacés par les vagues successives de violences au Nord-Kivu, soit plus du quart des 5 millions d'habitants que compte cette province frontalière du Rwanda.

Le Figaro - 02.11.08

12:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO: ENESCO- Rhapsodie roumaine

http://fr.youtube.com/watch?v=qTqchZPPB10

Georges Enesco (en roumain : George Enescu), né le 19 août 1881 à Liveni (Moldavie roumaine) et mort le 4 mai 1955 à Paris, est le plus célèbre compositeur roumain. Il fut également violoniste virtuose, chef d'orchestre, pianiste et pédagogue.

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Cette France qui meurt dans l'indifférence

Eglise-DRAVEIL.jpg
Place de l'église de Draveil - Essonne
Des poutres de 10 m ont fracassé les bancs de la nef de l’église de Draveil, hier vers 9 heures. Une grande partie de la charpente s’est écroulée, pour des raisons encore indéterminées.
 Un expert a noté qu’il n’était pas nécessaire de consolider les parties restantes et un arrêté interdisant l’accès à l’église a été pris dans la foulée.
Les offices ont lieu au centre pastoral, en face de la mairie.


RIS-ORANGIS
Arrêtés après les agressions dans le RER

Quatre jeunes ont agressé des passagers du RER D entre Evry et Ris, vendredi, vers 22 heures. Sous la menace d’une bombe lacrymogène, notamment, les malfrats se sont emparés des objets personnels de six victimes. Les policiers sont intervenus à la station suivante et ont arrêté deux individus, un mineur de Villeneuve-Saint-Georges (94) et un jeune majeur de Lieusaint (77).

LE PLESSIS-PÂTE
Caillassages de voitures

Une quinzaine de jeunes ont tenté d’entrer par effraction à l’intérieur du complexe sportif du Plessis-Pâté, vendredi, un peu avant 21 heures. Ils ont agressé l’agent communal chargé de surveiller les lieux. Et dans la foulée, ils ont dégradé huit véhicules et saccagé un abribus. Les forces de l’ordre ont interpellé un peu plus tard deux des auteurs présumés.

 Le Parisien -02.11.08

02/11/2008

Comme des loups...

Une femme se trouvait dimanche soir entre la vie et la mort après avoir été agressée par deux chiens sur le bord d'une route près de Montpellier, a-t-on appris auprès de la police.

Un automobiliste a découvert la victime, âgée de 52 ans, alors qu'elle était à terre et que deux chiens s'acharnaient sur elle, dimanche matin.

Après avoir fait fuir les bêtes, l'homme a alerté le Samu qui a pris en charge la personne agressée dont les chairs ont été particulièrement touchées par de multiples morsures au niveau des mollets et des bras. Hospitalisée à Montpellier, elle s'est fait amputer d'un bras et les médecins, en début de soirée, réservaient leur pronostic.

Les enquêteurs ont fait rechercher les chiens errants et en ont attrapé quatre dont ils cherchent actuellement à déterminer s'ils peuvent être les agresseurs. Les résultats de leurs analyses seront connus lundi matin, a précisé un porte-parole de la police.

 

leparisien.fr - 02.11.08

23:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (30)

Halloween... l'antique fête celtique de Samhain

INFO LE PARISIEN. Un homme de 25 ans a été interpellé hier soir par le service départemental de PJ du Val-de-Marne. Il est soupçonné d'avoir mis le feu sur un enfant de 13 ans, sans aucune raison.

Les faits ont eu lieu vendredi soir dans une cité de Créteil (Val-de-Marne) alors que le garçon collectait des bonbons pour Halloween.

 Dans un premier temps, l'individu, un ancien habitant du quartier, a voulu forcer l'adolescent à boire un solvant.

Devant son refus, il a aspergé la victime avec le produit avant d'y mettre le feu. L'enfant a été hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger.

 

22:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Israël et ses colonies "sauvages"

Israélien jettant des pierres Hébron colonie 31.0ct 08.jpg
Un Israélien jette des pierres sur des Palestiniens et des journalistes dans la colonie d'Hébron le 31 octobre 2008

AFP.02.11.08. Le gouvernement israélien a promis dimanche de cesser "immédiatement" le financement des implantations sauvages de Cisjordanie à la suite d'une escalade de la violence par des colons extrémistes à Hébron.

"Le gouvernement a décidé de stopper immédiatement tout financement, qu'il soit direct ou indirect, d'avant-postes illégaux ou de leurs infrastructures", indique le cabinet dans communiqué.

C'est la première fois que le cabinet prend un tel engagement, bien qu'il ait déjà promis par le passé de démanteler des colonies sauvages, construites sans son autorisation et qui n'ont jamais été démantelées, à quelques rares exceptions.

Même si le gouvernement israélien a lui-même qualifie d'"illégaux" ces points de colonisation dispersés dans toute la Cisjordanie, il n'en reste que, selon le ministère de la Justice, il leur fournit un soutien logistique.

Le gouvernement a en outre annoncé qu'il examinerait "si des appels à la violence ont été effectivement lancés par des personnalités" parmi les colons, laissant entendre que des poursuites judiciaires pourraient être engagées.

Il a promis plus généralement de combattre les violences de colons de Hébron, en Cisjordanie, où de nouveaux incidents ont opposé extrémistes juifs et policiers israéliens.

Le Premier ministre de transition Ehud Olmert a jugé que "la situation était intolérable" alors que "les violations de la loi s'accompagnent souvent de violences contre les forces de l'ordre".

Il réagissait aux violences de la nuit à Hébron, où deux gardes-frontières israéliens ont été blessés par des jets de pierres lors d'affrontements avec des colons, les quatrièmes en deux semaines dans ce secteur.

Le ministre de la Défense Ehud Barak a de son côté évoqué un "phénomène grave, qu'aucune société ne saurait tolérer", et assuré vouloir le combattre "de toutes ses forces".

Le chef du Shin Beth (service intérieur de sécurité), Youval Diskin, a même mis en garde le cabinet contre le risque d'assassinat de dirigeants politiques par des extrémistes de droite, à quelques jours du 13è anniversaire du meurtre du Premier ministre Yitzhak Rabin.

Cette vague de violences de colons est survenue après la destruction le 29 octobre par l'armée d'un point de colonisation sauvage, à Hébron, vécue comme une provocation par des colons de Kyriat Arba, dans le voisinage.

Dans la foulée, des colons, qui se plaignent d'être "victimes d'une véritable chasse aux sorcières", s'étaient livrés à des violences anti-palestiniennes, lançant des pierres contre des maisons, endommageant des tombes d'un cimetière musulman et crevant les pneus de plusieurs voitures.

L'un des colons de Kyriat Arba a fait scandale en souhaitant aux soldats israéliens de mourir ou d'être enlevés par des Palestiniens.

Dans la même veine, le rabbin de Hébron et Kyriat Arba, Dov Lior, a ni plus ni moins accusé l'armée de se conduire avec les colons "comme les nazis en Pologne, il y a quelques dizaines d'années".

Selon un rapport officiel publié en novembre 2005, le ministère de la Défense aide notamment à la mise en place des infrastructures en assurant non seulement la garde de ces points de colonisation, mais aussi en ouvrant des routes et en les reliant aux réseaux d'électricité et d'eau.

Selon le mouvement anticolonisation La Paix Maintenant, plus de 100 colonies sauvages sont toujours en place en Cisjordanie occupée.

Aux yeux de la communauté internationale, toutes les colonies dans les territoires palestiniens occupés depuis juin 1967 sont illégales.

 

21:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Une tante d'Obama fait l'objet d'une procédure d'expulsion

Dans les mémoires de Barack Obama, c'est "Tatie Zeituni".

Et "Tatie Zeituni" réside illégalement aux Etats-Unis depuis quatre ans...

Zeituni Onyango, âgée de 56 ans, est originaire du Kenya et vit dans un appartement public à Boston, alors qu'un juge a rejeté sa demande d'asile, il y a quatre ans.

La tante de Barack Obama fait l'objet actuellement d'une procédure de retour au pays.

Kelly Nantel, porte-parole de services d'immigration a précisé qu'une expulsion avant le scrutin de mardi supposait "une autorisation au moins au niveau de la direction régionale de l'immigration et des douanes."

Une expulsion, qui, si elle devait avoir lieu, ferait un peu désordre, si le neveu Barack Obama, devenait, mardi, le nouveau président des Etats-Unis.

........................................................................................................................

Tante de Barack Obama.jpg

Suite à l'annonce samedi 1er novembre de la présence sur le territoire américain d'une tante de Barack Obama en situation irrégulière, le camp démocrate en pleine campagne a décidé de rendre l'argent (265 dollars) que Zeituni Onyango, 56 ans avait donné pour soutenir la campagne de son neveu. Selon la loi électorale américaine, les étrangers ne peuvent en effet pas faire de dons aux candidats américains à la présidentielle.

 Or, l'Associated Press annonçait hier que la tante de Barack Obama vit depuis 2004 en situation de "clandestinité" aux Etats-Unis, depuis qu'un juge fédéral des services de l'immigration lui a refusé de lui accorder le droit d'asile. Dans l'entourage de Barack Obama, on se refusait samedi à dire si le fait de rendre le don était une confirmation du statut illégal de Zeituni Onyango.


"Selon les informations qui nous ont été transmises, la contribution est en train d'être rendue", a dit dans un communiqué un porte-parole de Barack Obama, Ben LaBolt sans autre précision.


Kelly Nantel, porte-parole de l'administration des douanes (ICE) a indiqué qu'elle ne pouvait "ni confirmer ni infirmer" la situation irrégulière de la tante du candidat démocrate. "Nous n'évoquons pas les détails de la situation des personnes", a-t-elle expliqué.

Source : Le nouvel Obs.com

(Source: Le Post- Nouvel Obs. - 02/11/08)

20:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

01/11/2008

Faire travailler les Français jusqu'à 70 ans pour nourrir les immigrés!

Avion air-france.jpg
Xavier bertrand 28 oct 08.jpg
Xavier Bertrand remet les pendules à l'heure

L'Assemblée nationale a rendu possible, dans la nuit de vendredi à samedi, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2009, un report à 65 ans de l'âge de la retraite pour les pilotes, stewarts et hôtesses de l'air.

La mesure prendra effet au 1er janvier 2010, selon le texte voté.

Ce recul de l'âge de cessation d'activité est demandé par une partie du personnel navigant mais contesté par une autre. Jugeant "inacceptables et dangereuses" les propositions des députés UMP, huit syndicats d'Air France ont appelé à la grève, du 4 au 8 novembre.

Selon les auteurs de cet amendement UMP, "la limitation d'âge imposée (55 ans actuellement pour les hôtesses et stewards) maintient, sous couvert de sécurité, un statut spécifique pour les personnels navigants, incités à partir tôt en contrepartie de conditions avantageuses".

Mais cela "pénalise en réalité nombre de navigants qui ne satisfont pas aux conditions requises et souhaitent avoir la liberté de poursuivre leur activité mais qui, faute de reclassement, se retrouvent licenciés", soutiennent les députés signataires.

Une disposition identique a été votée pour les pilotes de ligne qui pourront continuer de piloter jusqu'à 65 ans (contre 60 ans actuellement). Dans le cas des vols en équipage avec plus d'un pilote, "un seul des pilotes doit être âgé de plus de 60 ans", prévoit l'amendement.

Toutefois, ce recul de l'âge de cessation d'activité pour les pilotes, les hôtesses et les stewards, restera facultatif.

Selon le texte voté par les députés, corrigé par le gouvernement, pilotes et hôtesse pourront demander, dès 55 ans, leur reclassement dans un emploi au sol. Si cela s'avère impossible, "il y aurait rupture du contrat de travail".

"Il y a besoin de remettre les pendules à l'heure", a noté le ministre du Travail Xavier Bertrand, selon lequel il s'agit de "permettre aux personnels navigants qui le souhaitent d'exercer au delà de l'âge de 60 ans pour les pilotes et de 55 pour les hôtesses".

"C'est la même démarche que nous avons menée pour les régimes spéciaux des retraites", a-t-il dit, en précisant que "cela se fera avec un suivi médical renforcé".

"Il n'est en aucun cas question de remettre en cause l'âge de la retraite. Les conditions d'âge qui existaient sont les mêmes mais si on le souhaite on peut travailler plus longtemps", a-t-il soutenu.

"Les personnels navigants ont été reçus aujourd'hui et le seront la semaine prochaine pour que les engagements que nous posons soient respectés", a déclaré le ministre du travail.

L'Assemblée a par ailleurs adopté un autre amendement permettant, pour tous les salariés de plus de 65 ans, de poursuivre leur activité, "sous réserve d'en avoir préalablement manifesté l'intention et dans la limite de 5 années".

AFP.01.11.08

 

17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

La chasse aux Blancs est ouverte!

Bidonot antillais.gif
L’Obamania souffle sur la communauté antillaise. Christian Bidonot, Martiniquais de 55 ans, n’est pas peu fier d’avoir créé ce qu’il assure être « le premier comité de soutien » à Barack Obama en Europe. Installé en région parisienne, il a lancé dès janvier l’Outre-mer Obama Organisation (OOO) avec un site Internet consacré à celui qui n’était pas encore le candidat officiel des démocrates.
« A l’époque, on n’était pas nombreux à y croire », lâche-t-il fièrement. Après le site, Christian Bidonot, aidé notamment par Marie-Christine Victoire, vice-présidente de l’organisation, a fabriqué 500 tee-shirts et 300 badges siglés « With Obama Race Doesn’t Matter » (NDLR : « Avec Obama, la couleur race n’a pas d’importance »). Tous sont partis, vendus ou donnés. « Nous en faisons refabriquer pour notre grande soirée mardi », raconte Bidonot.

« Une joie mondiale »

Ce soir-là, aidé par le comité français de soutien à Barak Obama et par celui de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), l’OOO organise une nuit Obama. De 21 heures à 6 heures du matin, les supporteurs du candidat démocrate sont attendus pour suivre les résultats, heure par heure, entre musique et interventions politiques. En espérant que le nom du gagnant pourra être connu au bout de la nuit. La soirée marquera aussi le retour de la Compagnie créole qui interprétera sa dernière chanson, opportunément appelée « O ! Oh ! Obama », alors que son ancien tube a déjà été détourné sur le Net par les fans antillais, devenant « Obamasqué ohé ! ohé… ».
Les Antilles ne seront pas en reste puisque l’OOO aide également à l’organisation d’une soirée similaire au Lamentin, en Guadeloupe. Pour Bidonot, la victoire d’Obama serait « extraordinaire » pour la communauté « black » de France. « Cela obligera les hautes instances à nous faire confiance, espère-t-il, et nous obligera, nous, à nous impliquer davantage. »

Christian Bidonot ne doute pas un seul instant de son champion et il est persuadé qu’à la fin de la nuit le champagne coulera à flot. « S’il gagne, ce sera une joie mondiale », s’emballe- t-il sans retenue. Christian ne cache pas qu’il commence à rêver d’être invité par Obama à la cérémonie d’investiture en janvier. Et Marie-Christine en est déjà à se demander quelle robe elle mettra pour aller à la Maison-Blanche…

Le Parisien -01.11.08

17:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Pour les jeunes, Obama est la "victoire des minorités"!

Zachary.gif
Zachary James Miller

ZACHARY JAMES MILLER est le représentant personnel de Barack Obama en France .

Comment expliquez-vous l’engouement pour Barack Obama dans les banlieues françaises ?

Zachary James Miller.
L’enthousiasme est général, pas seulement dans les banlieues ! Les Noirs américains eux-mêmes n’en reviennent pas à l’idée que la Maison-Blanche soit accessible à un homme noir.

C’est incroyable de voir les Etats-Unis prêts à un tel changement.
Dans les endroits les moins favorisés, l’enthousiasme est d’autant plus fort que Barack Obama symbolise l’espoir des minorités.

N’est-il pas réducteur de voir le candidat démocrate uniquement comme le représentant des minorités ?

Si, bien sûr, Obama est plus que cela. Il est l’espoir pour tous. Les jeunes peuvent se dire : « Si lui réussit à être président, moi, je peux au moins réussir mes études. » Là où Obama est très fort, c’est qu’il est un modèle tout en restant accessible. Il joue au basket-ball ! Les Américains ont besoin de pouvoir s’identifier à leur président, c’est bien pour cela qu’ils ont préféré Bush à Kerry, même si tout le monde sait Kerry plus intelligent !

C’est l’homme qui séduit plus que le programme ?

Oui, bien sûr. Quand avec deux métiers vous n’avez pas assez d’argent pour vivre, vous avez autre chose à faire que d’éplucher les programmes des candidats. Alors, la plupart sont séduits avant tout par l’histoire personnelle d’Obama.

Barack Obama ne le sait sans doute pas, mais il a un comité de soutien en Ardèche. De Marseille à Bordeaux, en passant par Paris et jusqu’aux Antilles, les initiatives des supporteurs du candidat démocrate aux élections américaines se sont multipliées. Selon un sondage (enquête CSA réalisée les 22 et 23 octobre auprès de 802 personnes, selon la méthode des quotas), 81 % des Français souhaitent la victoire du sénateur de l’Illinois aux élections américaines.

L’obamania, qui a saisi le pays depuis plusieurs mois, est particulièrement forte dans les banlieues. « Dans les quartiers, on s’identifie à lui et à son parcours », reconnaît Jean-Claude Tchicaya, de l’association Devoirs de mémoire.

En cas de victoire d’Obama, le retentissement sera très important dans les banlieues où l’on y verra la victoire de la diversité.

Tous veulent que les politiques français, qui ont quasiment tous affiché leur soutien au candidat noir, fassent enfin place à la diversité dans leurs rangs. « Il va falloir qu’ils agissent maintenant car l’attente est redoublée dans les banlieues », prévient Tchicaya.

Le Parisien -01.11.08

 

 

16:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Arnold Schwarzenegger ridiculise Barack Obama

arnold-schwarzenegger-dans-l-ohio-le-31-octobre-2008-2684386molcl.jpg
Le Gouverneur de Californie le 31 octobre dans l'Ohio
John McCain s'est réservé un soutien de poids pour les dernières heures de sa campagne. Lors d'un meeting dans l'Ohio, le candidat républicain à la Maison Blanche a reçu les faveurs d'Arnold Schwarzenegger, le sénateur républicain de Californie, qui a tourné en ridicule à la fois le programme et le physique du candidat démocrate.
 
L'ancien acteur d'origine autrichienne, qui organise chaque année un tournoi de body-building à Columbus, dans l'Ohio, a commencé son discours en invitant Barack Obama à s'y présenter. "Je veux inviter le sénateur Obama, parce qu'il doit  faire quelque chose pour ses jambes maigrichonnes. Je lui ferai faire quelques  flexions", a-t-il dit. "Et ensuite, nous lui ferons faire quelques exercices pour ses biceps, pour muscler ses petits bras décharnés. Et il pourrait aussi mettre un peu de chair  autour de ses idées", a-t-il poursuivi. John McCain, au contraire, "est bâti comme un roc. Son caractère et ses  idées sont solides", a ajouté Arnold Schwarzenegger, qui a reçu plus d'applaudissements et de cris d'enthousiasme de la foule que le candidat qu'il était venu soutenir. 
 
 
Plus sérieusement, Arnold Schwarzenegger a estimé que l'expérience d'Obama au Sénat pesait bien peu en regard des cinq ans et demi passés par McCain dans un camp de prisonniers de guerre au Vietnam. "John McCain a passé plus de temps à servir son pays dans un camp de prisonniers de guerre que son adversaire au Sénat des Etats-Unis", a déclaré l'ancien acteur. "Mesdames et messieurs, je ne fais que jouer les héros dans mes films. John McCain, lui, est un vrai héros", a-t-il ajouté.
 
A ses côtés, John McCain a assuré avoir le sentiment qu'il reprenait l'avantage sur son rival, dont les sondages prédisent la victoire. "Je sais reconnaître une campagne victorieuse quand j'en vois une. Nous avons repris quelques points. Arnold l'a dit mieux que moi : Mac est de retour. Nous avons besoin de donner une nouvelle direction à ce pays, et nous devons nous battre pour cela", a affirmé John McCain. L'Ohio est un Etat crucial pour le candidat, qui doit absolument ravir ces grands électeurs pour espérer s'imposer le 4 novembre. Aucun candidat républicain n'a jusqu'à présent gagné la présidentielle sans remporter l'Ohio.
 
Obama se trouvait quant à lui en Iowa, un Etat où il dispose apparemment d'une confortable avance. Selon son entourage, il souhaitait se rendre en visite symbolique dans l'Etat où sa campagne a débuté, avec sa victoire dans les primaires de janvier. "Citoyens de l'Iowa, je vous serai toujours reconnaissant. Ce que vous avez lancé en Iowa a balayé le pays", s'est exclamé Obama au début de son discours. Il a conseillé à ses partisans de s'attendre de la part de McCain et de son entourage à "d'avantage de destruction, d'actes et de paroles désespérés, d'attaques au jugé, de messages visant à diviser et déconcentrer, à nous déchirer au lieu de nous rassembler".
LCI.fr - 01.11.08

12:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (24)

Une société de mort et de déchéance

Prescillia.gif
Prescillia allait fêter ses 14 ans
Meurtre d'une jeune fille.jpg

C'est un deuxième séisme qui s’est abattu hier sur Montsoreau (Maine-et-Loire), six jours après la découverte dans un vieux moulin de la commune du corps sans vie de Prescillia Delaveau, une adolescente d’à peine 14 ans, bien connue de ce petit village touristique des bords de Loire. Comme tout le laissait pressentir, l’homme placé en garde à vue jeudi soir par les enquêteurs est passé aux aveux et a reconnu être l’auteur du meurtre de la jeune fille.

Nouveau séisme. Agé de 21 ans, cet homme n’est autre qu’un voisin et proche de la famille de Prescillia. « C’est quelqu’un que l’on connaît parfaitement bien, c’était un véritable ami de ses frères. On n’arrive pas à y croire, on n’arrive pas à y croire », témoignait hier soir, bouleversé, un habitant du lotissement du Moulin-de-la-Tranchée où se serrent, collés les uns aux autres, une vingtaine de pavillons blancs aux toitures d’ardoise typiques de la région saumuroise.

Dans la petite rue, les volets de la maison de Prescillia sont restés clos toute la journée d’hier. C’est ici, selon les explications qu’il a livrées aux gendarmes de la section de recherches d’Angers, que ce voisin s’est présenté dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 octobre. Par effraction ? Après un rendez-vous ? « Non », a répondu hier la procureur de la République d’Angers, Brigitte Angibaud, sans vouloir se montrer plus précise sur le scénario.
Seule chez elle ce soir-là, en l’absence de ses parents, partis en déplacement professionnel, et de ses frères, l’adolescente avait séché le collège volontairement, expliquant à une copine ne pas se sentir bien. Elle avait été aussi vue en compagnie d’autres adolescents à boire des bières, selon les premiers témoignages recueillis en début de semaine. « L’analyse toxicologique du corps s’est révélée négative », a précisé hier soir Brigitte Angibaud. Que s’est-il passé alors ? L’homme a avoué avoir contraint la jeune fille à sortir de chez elle pour l’emmener au moulin de la Tranchée, le petit édifice éponyme au lotissement, situé à quelques centaines de mètres au-dessus. « Elle y est morte, étranglée après avoir subi des violences sexuelles », ajoute Brigitte Angibaud, sans détailler si ces violences ont eu lieu sur place ou au préalable dans la maison de Prescillia. « Il dit l’avoir tuée par peur de représailles. »

« Professionnellement instable »

Déjà connu des services judiciaires, l’homme avait été condamné pour deux vols cette année, dont un commis avec effraction. C’est son empreinte génétique, prélevée lors de ce délit et comparée aux traces d’ADN retrouvée sur le corps de Prescillia, qui a permis aux enquêteurs de le confondre. « Professionnellement instable », l’homme vivait seul chez sa mère dans une maison située à proximité de celle de Prescillia. « C’est quelqu’un qu’elle ne connaissait que par l’intermédiaire de ses frères et avec lequel elle n’avait pas de relation amoureuse », a précisé la procureur d’Angers, écartant la piste longtemps évoquée d’une rencontre via Internet.

Le jeune homme devrait être déféré au parquet d’Angers aujourd’hui et mis en examen pour meurtre sur mineur de 15 ans précédé de violences sexuelles. Un crime pour lequel il encourt la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de trente ans.

Le Parisien -01.11.08

RIP Prescillia

STATS OCTOBRE 2008

Visiteurs uniques:  11 459

Visites:   19 047

Pages:    65 524

Pages par jour (Moy/Max):  2113/4436

Visites par jour (Moy/Max):    614/736

11:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

C. D. FRIEDRICH

Friedrich Neige du matin dans la montagne.jpg
Neige du matin dans la montagne
Friedrich_047 arbres en hiver.png
Arbres en hiver 
 Caspar David Friedrich- 1774-1840

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

VIDEO BOCCHERINI - Menuet

http://fr.youtube.com/watch?v=kSE15tLBdso

Luigi Boccherini - 1743-1805

01:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO DVORAK Symphonie du Nouveau Monde

http://fr.youtube.com/watch?v=Vlci-kCEaKE

Antonin Dvorak - compositeur tchèque - 1841-1904

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO Un rabbin nous explique la tactique juive...

http://fr.youtube.com/watch?v=wQJolMB-164

01:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (25)