Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2014

Le spectaculaire rapport anti-UE de Gert Wilders

Gert Wilders avait demandé à un groupe britannique de consultants, Capital Economics, une étude sur l’impact économique qu’aurait la sortie des Pays-Bas de l’UE.

Le verdict est que l’économie néerlandaise… gagnerait entre 1.000 et 1.500 milliards d’euros à l’horizon 2035.

L’étude de 164 pages ajoute que l’appartenance des Pays-Bas à l’eurozone est un frein pour l’économie du pays et que sa sortie de l’UE permettrait aux entreprises d’économiser 20 milliards d’euros par an, et à l’Etat 240 milliards sur 20 ans.

Profiter de la situation pour réécrire les lois sur l’immigration réduirait la dépense publique de 7,5 milliards supplémentaires.

Le rapport ne néglige pas le fait que la sortie de l’UE produirait des turbulences et sans doute une dégradation de la note de crédit du pays, mais considère que ces coûts seraient « modestes et gérables ».

Gert Wilders s’est évidemment empressé de faire connaître cette étude, soulignant que la sortie des Pays-Bas de l’UE ferait gagner 10.000 € à chaque famille.

Le blog d'Yves Daoudal 07 02 14

21:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Manuel Valls face à Florian Philippot

 

Des paroles et des actes (France 2), 6 février 2014

18:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un cadre de LMPT au Rassemblement Bleu Marine

 

Luc Le Garsmeur est candidat du Rassemblement Bleu Marine dans le 10e arrondissement de Paris. Il vient de la Manif Pour Tous, plusieurs fois chargé de la coordination de la sécurité. Il est interrogé par Présent. Extrait :

Je ne vous demande pas si vous avez signé la Charte de la Manif pour Tous, évidemment ? La loi étant votée, si vous êtes maire, est-ce que vous marierez des couples homos ?

—Non, je ne marierai pas de couples homos. Je pense que c’est une affaire de conscience personnelle qui appelle une publicité dès avant le scrutin. J’ai signé cette charte. Jamais, en tant que maire, je ne participerai à ce que je considère comme une parodie de mariage. Pour autant je ne me déchargerai pas, plus ou moins lâchement, sur mes adjoints. Je leur expliquerai le choix que j’ai fait. Je me permettrai même d’avancer quelques arguments et ils agiront en leur âme et conscience, je ne ferai pas d’obstruction. La demande n’est de toute façon pas considérable. Il y a eu un effet de mode pendant quelques mois, voilà tout.

Vous avez décidé cette fois votre chef de file Wallerand de Saint-Just à vous accompagner dimanche à la Manif Pour Tous. Une première pour lui. Ne me dites pas que c’est parce que les élections approchent ?

— Je ne veux pas m’accorder une importance que je n’ai pas mais nous avons eu une discussion ensemble, qui a peut-être contribué à lever une méfiance. Moi je me suis présenté à lui comme tel. Je n’avais pas beaucoup de titres mais j’ai activement participé au plus vaste mouvement social depuis mai 1968 dans ce pays. C’était la première fois qu’il venait mais je crois que ça rejoint profondément ses convictions.

Est-ce que vous vous engagez au sein du RBM parce que vous pensez que c’est le parti le plus efficace pour faire avancer vos idées ?

— Je raisonne en termes de points non négociables. Si Marine Le Pen n’avait pas déclaré qu’elle abrogerait cette loi je ne me serais pas présenté. Je pense aujourd’hui que le Front national et ses alliés, en premier lieu le Siel, sont ceux qui défendent le mieux les points non négociables dans la doctrine sociale de l’Eglise. J’aimerais qu’il le fasse encore plus, évidemment. Et j’aimerais montrer que l’on peut élargir notre électorat, en faisant plus dans ce sens. Alors qu’à l’UMP c’est la Cour des miracles, avec tous ses courants contraires. Je ne prétends pas que le Front national soit compatible à 100 % avec le Magistère, mais en raisonnant en termes thomistes, en termes de minus malum, c’est clairement vers le Front qu’il faut se diriger. Je ne fais pas confiance à l’UMP sur le plan de la civilisation de la vie qui est pour moi une question fondamentale. [...]"

Michel Janva

Le Salon Beige

18:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Affaire Bourarach/Fofana : Dieudonné relaxé, l’UEJF fait appel

 

Le tribunal correctionnel de Paris a pris la décision de relaxer de Dieudonné suite à la diffusion d’une vidéo en avril 2010. L’Union des étudiants juifs de France a déjà annoncé sa volonté de faire appel du jugement.

Sensation ce vendredi au tribunal correctionnel de Paris, avec l’annonce de la relaxe de Dieudonné. Mis en accusation suite à une vidéo datée d’avril 2010 pour « injure », « diffamation en raison de l’appartenance à une communauté ou une religion » et « apologie de crime d’atteinte volontaire à la vie », où Dieudonné réclamait avec son ambigüité légendaire la libération de Youssouf Fofana (condamné pour le meurtre d’Ilan Halimi) en effectuant une comparaison avec le meurtre de Saïd Bourarach – un vigile retrouvé noyé dans le canal de l’Ourcq.

Si le parquet avait requis 200 jours d’amende à 100 euros contre le polémiste, le tribunal a lui relaxé Dieudonné. Ce ne sont pas les propos tenus par l’humoriste controversé qui ont été jugés mais la responsabilité de la diffusion de la vidéo sur Internet. Or, l’enquête policière n’avait pas permis d’identifier l’auteur de la diffusion et la responsabilité de Dieudonné n’a pas été prouvée selon le tribunal. Il s’agit donc d’une nouvelle victoire en justice pour Dieudonné. « Pour une fois, la 17e chambre du tribunal correctionnel a appliqué correctement les règles de droit » a déclaré l’avocat de Dieudonné, Me François Danglehant.

Lire la suite de l’article sur non-stop-people.com

E&R

18:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Théorie du genre à l'école: réalité ou propagande ?

thumb.jpg

http://www.polemia.com/theorie-du-genre-a-lecole-realite-...

18:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le CICR arrête une aide d'urgence après confiscation de tentes par Israël 06/02/2014

  

Le CICR arrête une aide d'urgence après confiscation de tentes par Israël




    Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé jeudi la suspension de la fourniture de tentes aux Palestiniens déplacés par les démolitions israéliennes dans la vallée du Jourdain, à la suite de confiscations de matériel par Israël.

"Nous avons suspendu la distribution de tentes et d'abris à cause d'une série d'obstacles et de confiscations depuis le début de 2013" par Israël dans la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée, a indiqué à l'AFP un porte-parole du CICR, Jon Martin Larsen.
"Nous continuerons à distribuer de l'aide après les démolitions de maisons, y compris des nécessaires d'hygiène, de cuisine, et des matelas", a-t-il précisé.

Selon des sources humanitaires locales, une telle décision de la part du CICR est extrêmement rare.
Israël a détruit 27 habitations palestiniennes dans la vallée du Jourdain, faisant 147 sans-abri, pour le seul mois de janvier, selon l'organisation israélienne de défense des droits de l'Homme B'Tselem.

En septembre, un incident avait opposé une diplomate française à des militaires israéliens lors de la confiscation par l'armée de tentes et d'aide humanitaire destinées à des Palestiniens du village de Makhoul, dans la vallée du Jourdain, dont les habitations avaient été démolies.

La vallée du Jourdain se trouve à 90% en zone sous contrôle total de l'armée israélienne, qui n'y délivre de permis de construire que de manière très restrictive, obligeant les habitants palestiniens à y bâtir sans autorisation, selon les Palestiniens et les organisations de défense des droits de l'Homme.

Jeudi, 25 organisations dont Oxfam ont dénoncé dans un communiqué commun une augmentation de 43% des démolitions en 2013 par rapport à l'année précédente, à leur plus haut depuis 5 ans.

"A la lumière de cette tendance inquiétante, nous, organisations locales et internationales, religieuses, humanitaires, de développement et de défense des droits de l'Homme, appelons à nouveau à un arrêt immédiat des démolitions de logements palestiniens et à un accès humanitaire immédiat, entier et sans obstacle aux personnes dans le besoin", est-il écrit dans ce texte.

Selon le bureau de l'ONU pour l'aide humanitaire (Ocha), 390 structures palestiniennes, y compris non-résidentielles, ont été détruites en 2013, contre 279 l'année précédente.

http://www.lorientlejour.com/article/853560/le-cicr-arrete-une-aide-durgence-apres-confiscation-de-tentes-par-israel-.html
 
ALTERINFO.NET
 

18:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Bobigny: un homme soupçonné de meurtre libéré faute d'encre dans le fax

L'histoire d'un suspect libéré à la suite d'une grossière erreur matérielle fait grand bruit à Bobigny. Ce type d'incident n'est pas isolé. Les policiers dénoncent la multiplication des tâches administratives. Christiane Taubira donne son feu vert à l'ouverture d'une enquête.

 

Le principal suspect dans le meurtre d'un disc-jockey battu à mort en 2011 en Seine-Saint-Denis a été libéré mercredi à cause d'un manque d'encre dans un télécopieur. L'homme est sorti jeudi à 17 heures de la maison d'arrêt de Villepinte à cause, donc, d'un problème de procédure. Le parquet de Bobigny n'avait pas d'encre dans son fax et un papier n'est jamais parvenu à la chambre de l'instruction. La nuit de la Saint-Sylvestre 2011, un père de famille de 33 ans, DJ amateur, avait été frappé à mort par une dizaine de personnes pour avoir refusé l'entrée d'une soirée qu'il organisait au Blanc-Mesnil. Considéré comme le principal suspect, un homme avait été interpellé peu de temps après les faits et écroué. Une seconde personne avait été interpellée en novembre 2012 et placée en détention provisoire également.

«Ce qui s'est produit à Bobigny peut se passer n'importe où. Ce type d'erreurs arrive à cause de problème de procédure ou d'un souci matériel, explique Michel Bonnet de Synergie Officiers. Le problème, c'est que quand ce type d'erreur se produit, c'est toujours avec des meurtriers, des violeurs, autrement dit des personnes qui ont commis des délits graves. Aujourd'hui, nous sommes débordés par les tâches administratives, on nous demande de multiplier les documents, les procès verbaux, des tableaux, des statistiques. Nous sommes plus des fonctionnaires que des fonctionnaires de police. Il y a 20 ans, pour notifier une garde à vue, il nous fallait 30 minutes. Aujourd'hui, il faut compter 1 heure 30. C'est du temps que l'on ne consacre pas au fond ni à la victime». La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a annoncé vendredi à Bordeaux qu'elle donnerait son feu vert à une enquête sur ce dysfonctionnement.

Libéré à cause d'une erreur de date

L'histoire de Bobigny n'est pas un cas isolé. Le 21 janvier dernier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Poitiers avait décidé de libérer d'office Quentin Faucher, soupçonné d'une tentative de meurtre à Niort. L'arrêt sanctionnait une détention jugée illégale depuis 94 jours. Les magistrats avaient estimé que le jeune homme avait été victime d'une atteinte à son droit d'accéder à un juge et qu'il avait été dans l'impossibilité de saisir la chambre de l'instruction de sa demande de mise en liberté à cause de plusieurs erreurs commises par la justice

En octobre 2012, un homme soupçonné de deux homicides en Seine-Saint-Denis en 2009 et 2011 a été libéré après une erreur de procédure liée au respect du délai légal dans lequel une détention provisoire doit être prolongée, révèlent des sources concordantes. Cet homme de 32 ans est suspecté d'un meurtre à Saint-Ouen le 26 septembre 2009 et a été arrêté en flagrant délit d'assassinat à Pantin le 8 juin 2011. Il a été libéré de la prison de Fresnes où il était écroué à la suite d'une «erreur dans la prise en compte de la date» à partir de laquelle sa détention provisoire devait être prolongée. Dans les affaires criminelles, le placement en détention provisoire d'un suspect doit être renouvelé au plus tard un an après avoir été décidé. Or dans cette affaire, les deux informations judiciaires ouvertes sur ces homicides, qui avaient chacune été accompagnées d'un mandat de dépôt distinct, avaient été jointes.

En février 2011, un surveillant d'école mis en examen pour des agressions sexuelles sur deux enfants avait été récemment remis en liberté à la suite d'erreurs de procédure. Ecroué en septembre 2010 pour des faits d'agression sexuelle, cet homme de 33 ans avait reconnu avoir commis des attouchements sur deux écoliers de 7 et 8 ans dans une école primaire de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, et s'être livré à d'autres actes pédophiles depuis 1998.

LE FIGARO

17:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Journal hebdomadaire de la Voix de la Russie

04:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Sommes-nous capable de durer et d’endurer ?

Ecrit le 6 fév 2014 à 11:08 par Henri Dubreuil dans Poing de vue

  Sommes-nous capable de durer et d’endurer ?Et de trois. Trois manifestations en trois semaines. La première pour la défense de la vie. La deuxième pour le jour de colère. La troisième pour la sauvegarde de la famille. Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont ainsi mobilisées avec des convictions certes différentes mais unies dans leur rejet d’un système nauséabond, déshumanisant et dirigé par des esprits malades. Un système dont l’ultime vue est la fabrication d’un homme neuf, coupé de ses racines biologiques et familiales, rééduqué par l’école, assisté par l’État, apatride, consommateur et inapte à toute réflexion autonome.

Beaucoup d’optimisme et de joie ont agité les cortèges. Tant mieux, car l’espoir fait vivre. Du moins, il permet d’avancer. Mais il ne serait pas sain de préjuger de l’effondrement prochain d’un système terriblement efficace et animé par une caste dirigeante solidement implantée. La bataille pour la sauvegarde de valeurs devenues ringardes et pourtant bien saines – famille, identité, libre-arbitre, initiative individuelle – ne fait que débuter. Elle s’annonce longue et difficile, car nos adversaires ne sont ni des novices, ni des naïfs. La franc-maçonnerie – visage identifiable parmi d’autres – affiche déjà plusieurs siècles d’histoire au compteur et charrie depuis longtemps cette idée de l’homme neuf. Elle est aujourd’hui fermement incrustée dans tous les piliers du pouvoir : magistrature, enseignement, diplomatie, médias, culture, patronat, cabinets ministériels ou représentation nationale. Elle a lentement mais sûrement tissé une toile dont les ramifications piègent désormais une grande partie des élites.

Il n’est donc pas question de croire qu’une, deux, trois ou même dix manifestation inverseront le cours de l’histoire. De nouvelles défaites se profilent. PMA, GPA, euthanasie, théorie du genre, fiscalisme, assistanat, fichage, mondialisme, censure, réécriture de l’histoire, enfouissement de notre identité. Tel est le destin de notre pays et de beaucoup d’autres à plus ou moins brève échéance.

Il est permis d’interpréter un tel propos comme le triomphe d’un pessimisme ravageur et démobilisateur. Pourtant, je m’accroche également à la vieille rengaine de l’espoir qui fait vivre. Je la conditionne cependant à une interrogation. Sommes-nous prêts à durer et à endurer ?

« L’ogre maçonnique et ses multiples flatulences ne se laisseront pas impunément contrarier. »

Durer ? Pour espérer renverser ce cours de l’histoire qui nous est si défavorable, il est nécessaire à notre tour de tisser notre toile. Or, tant que toutes ces évolutions restent positivement perçues par le subconscient d’une majorité de citoyens, ce sens de l’histoire ne peut que se prolonger. Il ne s’inversera que lorsque ces folies seront précisément rejetées par cette majorité. Pour ce faire, rien n’est moins nécessaire que l’engagement professionnel massif de jeunes (et de moins jeunes) dans la magistrature, l’enseignement, la haute administration et les médias afin de porter haut et fort nos valeurs, socle de l’indispensable guerre culturelle, elle même préalable nécessaire à toute victoire politique. Le réalisme exige ainsi de considérer qu’il faudra plusieurs années avant d’espérer récolter les fruits de ces efforts. La déchristianisation des esprits et la disparition des références qu’elle a engendrée ne se sont pas accomplies en quelques mois. Elles ont reposé sur des décennies de lutte culturelle et politique de la part de nos adversaires pour laisser place à présent au retour d’une civilisation barbare (loi du plus fort). Une certaines forme de « rechristianisation » de la société, mais surtout la réapparition de valeurs humanistes et respectueuses de l’ordre naturel nécessiteront tout autant de patience et d’engagement !

Endurer ? Le chemin de la reconquête qui se profile est tout sauf un long fleuve tranquille. L’ogre maçonnique et ses multiples flatulences ne se laisseront pas impunément contrarier. Jusqu’à présent, nous restons ordinairement au stade des railleries et des insultes. Les contestataires de l’ordre établi et de son sens de l’histoire sont publiquement désignés comme réactionnaires ou obscurantistes. Pourtant déjà, les plus critiques subissent la garde à vue politique ou sont clairement ostracisés professionnellement et médiatiquement. Toutefois, tout cela n’est rien à côté de ce que nous pouvons redouter pour demain. Il nous faudra vraisemblablement souffrir la multiplication des arrestations arbitraires, le fichage généralisé, l’interdit bancaire, la mise au ban de la société, voire purement et simplement l’élimination physique. Certains sourient probablement à la lecture de ces lignes. Malheureusement, des esprits malades et malfaisants sont capables de bien des atrocités pour servir leurs idéologies et leurs intérêts.

Posez-vous cette simple question. En 1984, quel citoyen lambda aurait pu imaginer que la France permettrait trente ans plus tard à un enfant d’être privé de mère tout en disposant de deux pères ? Quel citoyen lambda aurait anticipé un débat sur la location d’utérus ? Quel citoyen lambda aurait pu concevoir que de nombreux sujets (immigration, avortement, homosexualité, communautarisme, réchauffement climatique…) deviendraient des tabous du débat public ? Et si vous souhaitez vraiment vous faire peur, appliquez à notre société actuelle un rythme de changement similaire à celui des dix dernières années écoulées puis imaginez-la en 2050… Vous pouvez frissonner, en effet !

Alors oui, l’espoir de lendemains qui changent est permis. Mais le principe de réalisme conduit à admettre qu’il faudra du temps, de l’énergie et de la souffrance… à supposer qu’une armée entière d’hommes et de femmes se lève pour reprendre entre ses mains le destin d’une humanité malmenée. Sinon, il ne restera plus que de lointains souvenirs d’un monde révolu. Un monde où l’homme était plus libre qu’aujourd’hui. Un monde où l’homme était fier de ses racines et de sa culture. Un monde où l’homme était élevé tant bien que mal par un père et une mère. Un monde où les plus faibles étaient considérés et non éliminés. Un monde où le travail était respecté. Un monde où la nature était préservée. Un monde certes bien imparfait mais qui ne cherchait pas à s’arroger systématiquement le droit de redéfinir et de contrôler le genre humain. Un monde probablement un peu plus humble, tout simplement…

NOUVELLES DE FRANCE

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Israël fait désormais partie d’« Horizon 2020 » le programme de recherche et d'innovation de l'Union européenne

Revue de presse
Publié le 6 Février 2014

 

Article de Yossi Lempkowicz publié par l’agence European Jewish Press le 5 février 2014

 

Israël a commencé sa participation au programme de l'UE « Horizon 2020 » et devrait bénéficier de plus de deux milliards de dollars pour la recherche scientifique et renforcer sa position sur la scène internationale actuelle de la science et des technologies du futur. « Horizon 2020 » est le plus grand programme de recherche et d'innovation de l'UE, avec quelque 80 milliards d’euros (107 milliards de dollars) de fonds disponibles sur 7 ans (2014-2020). 

En plus des investissements privés que cet argent va attirer, le programme promet de grandes avancées, découvertes et premières mondiales… Lire la suite en anglais.

 

CRIF

02:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Municipales : le parti des musulmans veut conquérir Bobigny

Sélection de la rédaction à lire sur leparisien.fr

Ils rêvent d'un grand meeting mi-février dans le sous-sol du Sénateur, la brasserie phare de la cité Karl-Marx, en plein coeur de Bobigny... Lire la suite »
 
 
NOVOPRESS

02:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Manifestation pour la dissolution des Femen : ce sera place Vauban

Posté le 6 février 2014 à 21h46 

  

ACommuniqué de l'Agrif :

" Pour des raisons absolument pas crédibles, la préfecture de police de Paris est revenue sur l’attribution de l’esplanade des Invalides pour notre manifestation. Elle nous a fait d’autres propositions totalement inacceptables pour des raisons évidentes. Elle nous a finalement accordé la place Vauban avec promesse d’un élargissement d’horaires permettant à partir de 18h une dispersion qu’elle s’engage à pouvoir se faire sans difficulté. L’Agrif appelle donc tous les manifestants à se rassembler devant sa tribune dès 14h 45 ce samedi 8 février, place Vauban."

Ce sera une manifestation statique ponctuée de discours.

Concernant la demande de retrait du timbre FEMEN, vous pouvez rejoindre la page Facebook dédiée.

Michel Janva

Le Salon Beige

02:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Valérie Trierweiler en vacances à l'île Maurice avec Mme Sapin et Mme Jugnot

Sous le soleil de l'Ile Maurice, c'est là que Valérie Trierweiler, l'ex-première dame, a choisi de passer quelques jours de vacances pour effacer ses bleus à l'âme, selon le dernier numéro de Closer, dans les kiosques ce vendredi 7 février. <btn_noimpr>

 

Un séjour paradisiaque dans l'Océan Indien avec deux bonnes copines.

Selon nos informations, Valérie Trierweiler se détend à la plage avec Valérie de Senneville, journaliste et épouse de Michel Sapin, le ministre du Travail et de l', et Saïda Jawad, actrice et compagne de .

Les trois femmes ont loué «un bungalow privatif dans un de luxe de l'île Maurice», décrit Elodie Mandel, journaliste à Closer, dans un extrait publié sur le site internet du magazine people.

L'ex-compagne de François Hollande est décrite dans les colonnes du magazine «déambulant sur la plage en maillot de bain deux pièces à l’imprimé fleuri». 

De quoi atténuer sans doute les blessures ouvertes lorsqu'a éclaté «l'affaire Gayet - Hollande». Vendredi 10 janvier, Closer publiait des photos et un article sans équivoque qui révélaient au grand jour la liaison du président de la République avec l'actrice Julie Gayet.

Samedi 25 janvier, François Hollande officialisait par une déclaration par téléphone à l'Agence France Presse (AFP) sa rupture avec Valérie Trierweiler. «Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler», a-t-il annoncé, en s'exprimant à titre personnel.

Depuis, tous les attributs symboliques de la «première dame» — une simple appellation qui ne recouvre aucun statut officiel en France —, ont disparu : compte Twitter officiel et rubrique sur le site internet de l'Elysée. Et, selon Closer, le dernier d'entre eux s'est envolé cette semaine : il n'y a plus de voiture blanche banalisée de la police garée en bas de l'appartement de Valérie Trierweiler, rue Cauchy, dans le XVe arrondissement parisien…

    

LeParisien.fr   - 06 02 14

01:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Italie: explosion du nombre de migrants arrivés par la mer

http://www.directmatin.fr/monde/2014-02-05/explosion-du-n...

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Versaillais et communards rassemblés: l’union sacrée qui effraye la secte

6 février 2014

tour de babel bisS’attaquer à «ce qui constitue le socle des valeurs sur lequel se fonde la majorité des familles de notre pays» (Le Bulletin d’André Noël) , saper ce pilier familial, un des rares encore debout, vaille que vaille, au nom d’une idéologie qui exige des Français qu’ils abdiquent frontières, repères et marqueurs identitaires…La gauche «sociétale » n’y renonce pas.  Le Monde titrait dernièrement que le recul du gouvernement sur la «loi sur la famille» s’explique par le fait que « Hollande veut éviter la mobilisation de l’extrême droite » (sic) -elle se concrétisera dans les urnes!-, mais  les députés socialo-écolo-communistes ruent dans les brancards. L’annonce du report de l’examen de ce projet de loi à 2015, accusent-ils à mots plus ou moins couverts, est la signe de la «trahison», de la «démission», de la «capitulation» du social-libéral Hollande devant la «réaction versaillaise».

Manière d’occulter, soulignons-le au passage, que les versaillais en question, les bourgeois de droite pour faire court, sont aussi sur cette question sur la même longueur d’onde  que les communards, des catégories populaires présentes aussi dans les défilés, sensibles au discours frontiste,  et qui ne votent plus à gauche que de façon résiduelle…

  Plusieurs députés du PS et d’EELV, ont indiqué qu’ils ne renonçaient pas à déposer des propositions de loi visant à  appliquer certaines de ses dispositions les plus problématiques. Thierry Mandon, porte-parole du groupe socialiste à l’Assemblée,  le président de l’Assemblée, Claude Bartolone,  et même le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault l’ont affirmé. Ce dernier a précisé que le travail sur le projet de loi allait « se poursuivre » et serait « mené à bon port ».

 Porte-parole des élus PS, Annick Lepetit, rapporte Le Monde,  est amère: «On aimerait bien que tout le travail effectué ne soit pas perdu… Il y a besoin de mieux comprendre ce qu’il s’est passé hier jusqu’à la décision du Premier ministre. Il n’y avait pas besoin de reprendre dès lundi matin les slogans de La Manif pour tous, de mettre dans le même sac PMA et GPA. »

 Elle n’est pas la seule indique le quotidien: «Furieuse, la fédération lesbienne gay, bi et trans rappelle au gouvernement qu’il n’a rien à attendre des opposants aux droits des nouvelles familles qui par définition grossissent des droites variées, alors qu’électoralement il a tout à perdre de celles et ceux à qui il refuse de nouveaux droits ».

 Il est un secret pour personne que cette loi sur la famille est aussi le fruit des réflexions de certaines loges maçonniques extrémistes. Or, dans cette situation politique chaotique, le gouvernement n’entend pas se priver de l’appui, ou  à tout le moins,  de la neutralité bienveillante des frères.

 Le « blog Franc-maçon » de L’express, tenu par François Koch, rapportait  qu’ «Au cours de la cérémonie de vœux qu’il a offerte aux obédiences maçonniques le 30 janvier (…)  au ministère de l’Intérieur, Manuel Valls a exhorté les francs-maçons à se battre contre les extrémismes, l’extrême-droite, Dieudonné en particulier… et en stigmatisant les attaques indignes de la manifestation Jour de colère du 26 janvier dernier».

 « Dans un discours très républicain (sic), où le terme laïcité a été utilisé plusieurs fois, Manuels Valls a souligné le rôle positif de la franc-maçonnerie dans la construction de la République française ». Une manière en effet pour Manuel Valls de rappeler à tous  que les valeurs de «sa»  République sont celles du mondialisme  maçonnique  et  qu’il entend s’appuyer sur les fils de la veuve pour mener à bien sa politique antinationale.

 Une façon aussi  de désamorcer la crise pouvant naître de la reculade gouvernementale (tactique et éphémère ne soyons pas naïfs) sur cette «loi sur la famille». Une volonté de faire «passer le message»,  de flatter, de rassurer les obédiences maçonniques (déjà très bien représentées au sein du gouvernement Ayrault) en sollicitant leur appui contre la vague patriotique et nationale qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

 « De mémoire de maçons, souligne François Koch, c’est la première fois qu’un ministre de l’Intérieur offre une cérémonie de vœux aux obédiences. Nicolas Sarkozy l’avait fait, mais en tant que Président de la République».

 «Pour écouter le ministre Valls, boire le champagne et déguster les petits fours, 35 francs-maçons sur les 50 prévus se sont déplacés au ministère de l’Intérieur (Yvette Roudy, Catherine Jeannin-Naltet, Alain Juillet, Jean-Pierre Servel, Roger Dachez, «trois anciens Grands Maîtres : Philippe Guglielmi, Jean-Michel Quillardet Alain Bauer » , conseiller de MM. Sarkozy et  Hollande).

 «Quatre obédiences étaient représentées : le Grand Orient de France (GODF), la  Grande Loge Nationale Française (GLNF), la Grande Loge Féminine de France (GLFF)  et la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GLAMF). »  La GLDF  (Grande Loge de France) et la  FFDH (Fédération Française du Droit Humain) étaient absentes précise M. Koch.

 « Pour le GODF, plusieurs conseillers de l’Ordre représentaient le Grand Maître Daniel Keller (retenu à Brignoles pour une conférence où il expliquait pourquoi un franc-maçon ne peut pas être membre du FN).»

 Cette petite causerie de Daniel Keller dans ce canton conquis par notre ami Laurent Lopez en octobre dernier, a été évoquée par Var-Matin qui a publié un entretien avec le nouveau grand sachem de la secte grande orientale. Chef d’entreprise, marié, père de trois enfants, âgé de  54 ans, homme de gauche mais  non membre du PS, M. Keller, « initié dès 1996 dans la loge d’inspiration anarchiste Vérité Ni dieu Ni maître»,  a été élu à la tête du GODF l’année dernière. Une élection remportée  face au socialiste encarté et haut-fonctionnaire Alain Simon, le candidat qui avait la préférence des apparatchiks du PS.

 Interrogé avec la révérence et la complaisance qui sied à sa dignité, le frère Keller a débité dans Var matin son credo d’humaniste laïcard, masque commode emprunté depuis toujours pour s’attaquer aux valeurs helléno-chrétiennes.« La franc-maçonnerie interpelle les gens de pouvoir pour les mobiliser sur la défense des valeurs fondamentales. Il nous faut être à la source des réflexions sociétales (…)  il faut prôner nos valeurs ouvertement pour faire reculer les extrêmes ».

 En bon propagandiste d’une  république universelle ne pouvant émerger  que sur la ruine des nations et des peuples enracinés, le grand sachem a donc logiquement sorti de son tablier les incantations antifrontistes. « À Brignoles ou ailleurs, explique-t-il,  de gauche ou de droite, la franc-maçonnerie doit être le défenseur de cet esprit républicain, pour éviter un naufrage politique. Le Front National n’est pas francmaçonniquement compatible. » Un avis, rappelons-le qui n’est pas partagé par toutes les obédiences maçonniques.

 Gardons cependant ce trait d’humour pour la fin, M. Keller  a encore tenu à préciser  qu’«On n’entre pas dans la franc-maçonnerie pour faire des affaires, se créer un réseau ou se faire élire (sic) . Nous sommes détachés du politique (sic) . Et, si des hommes politiques ne cachent pas leur appartenance, je doute que fréquenter les loges maçonniques soit compatible avec un emploi du temps de ministre (sic)…».

 En fait d’incompatibilités estime Bruno Gollnisch,  ce sont bien les dogmes extrémistes que M. Keller et ses amis  infusent dans les programmes de l’UMPS, qui  le sont avec les vœux et le attentes des Français. Et c’est cette prise de conscience  de nos compatriotes, qui effrayent les gourous sectaires  pseudo-républicains. Ils ont d’ailleurs raison d’avoir peur, car comme le note Marine Le Pen, versaillais et communards rassemblés, «Unis les Français sont invincibles!».

00:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Intervention de Bruno Gollnisch à propos du rapport Lunacek - 04 02 14

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Des Jours de colère dans toute la France, c'est pour bientôt...

JDCpartoit.jpg

ALTERMEDIA FRANCE-BELGIQUE - 06 02 14

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

06/02/2014

Le lapsus de Valls sur Dieudonné !

 

23:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Au péril de l'océan

l-ecole-de-surf-de-soulac_1545066_1200x600.jpg

Ce qu'il reste de l'école de surf

la-villa-de-l-amelie-a-soulac-menace-de-tomber-dans-l-eau_1545067_1200x600.jpg

La villa L'Amélie  va tomber dans le vide

Soulac - Pointe du Médoc  2013

 

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Hollande passe sous la barre des 20% de confiance

hollande-et-ayrault-930-620_scalewidth_630.jpg

Par Benjamin Bonneau avec Reuters

Publié le 6 février 2014 à 16h48Mis à jour le 6 février 2014 à 17h03

SONDAGE - Seulement un Français sur cinq fait confiance au chef de l’État pour "résoudre" les problèmes du pays. C'est une première.

L’INFO. L’annonce de son "pacte de responsabilité" n’a apparemment pas convaincu les Français. Selon le baromètre TNS SofresSOPRA Group pour Le Figaro Magazine publié jeudi, seulement 19% d’entre eux font en effet confiance à François Hollande pour "résoudre" les problèmes du pays. Une perte de trois points par rapport au mois dernier qui entraîne le président à son plus bas niveau dans ce baromètre.

"Difficulté du couple exécutif à convaincre les Français". Plus inquiétant pour François Hollande, la perte de confiance est particulièrement nette chez les sympathisants socialistes, qui sont désormais moins de la moitié (49%) à lui faire confiance, en recul de sept points. "Il s'agit du niveau le plus bas enregistré par le président depuis son élection", écrit l'institut. "Dans l'histoire de notre baromètre, seul Jacques Chirac a atteint des niveaux plus bas" avec 16% en juillet 2006, après 11 années au pouvoir, précise-t-il. Et comme Jean-Marc Ayrault n’a que 20% de cote de confiance, l’institut estime que "ces faibles niveaux continuent (...) de témoigner de la difficulté du couple exécutif à convaincre les Français - et même les sympathisants de gauche -, de l'efficacité de leur action, à quelques mois d'échéances municipales qui pourraient s'avérer délicates pour le Parti socialiste".

Europe 1

21:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)