Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 938

  • Affaire Méric: les "antifas" traquaient Esteban depuis plusieurs mois

    Lire: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Affaire-Meric-les-antifa-traquaient-Esteban-depuis-plusieurs-mois-18561.html

    + PHOTOS et VIDEO

     

  • En marge de l'affaire Méric, cinq policiers blessés à Nantes par des "antifas"

    antifaimage.jpg antifa.jpg

    11/06/2013 – 12h30
    NANTES (NOVOpress Breizh) –
    La manifestation organisée en hommage à Clément Méric samedi dernier à Nantes s’est mal terminée pour cinq policiers de la brigade anti-criminalité qui ont été violemment agressés. Deux « antifa » ont été interpellés. Ils devraient être jugés en… janvier 2014.

     

    La manifestation en hommage à Clément Méric, ce jeune « antifa » décédé le 5 juin des suites d’une rixe survenue à Paris lors d’une vente privée de vêtements de marque,  a réuni samedi après-midi un millier de personnes dans le centre-ville de Nantes. Méconnaissant probablement les circonstances exactes de la mort du jeune étudiant, des manifestants s’en sont pris aux passants qui effectuaient des achats en criant, selon Ouest-France, « on tue des enfants de 18 ans dans les rues. Arrêtez le shopping ! ». On ignore si ces passants étaient acheteurs de vêtements « Fred Perry ».

    Lors de cette manifestation plusieurs vitres ont été brisées. Une quinzaine d’ « antifas » se sont rendus au  commissariat central en  jetant des bouteilles et en mettant le feu à quelques poubelles.

    Alors qu’ils voulaient contrôler l’identité d’un manifestant, cinq policiers ont été blessés par une quinzaine d’individus, armés pour certains de chaînes métalliques et de bombes lacrymogènes. Deux jeunes, âgés de 19 et 23 ans, ont été interpellés. Ils comparaîtront devant le tribunal en janvier 2014, pour « rébellion et participation à un rassemblement avec armes ». Les « antifas » sont indiscutablement de grands humanistes.

    Crédit photo : DR

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • L'inconnu du lac : Aurélie Filippetti dénonce la "censure"

    PHO9f5f2dfe-d2b4-11e2-bc36-6c8c9f39e298-805x453.jpg aurélie filipetti.jpg

    affiche_inconnu_du_lac_0.jpg affiche complète.jpg

    imagesCAK067GC.jpg affiche fellation.jpg

    Détail de l'affiche: la fellation sur la plage naturiste gay

    La ministre de la Culture et de la Communication dit «regretter vivement» le retrait des affiches du film d'Alain Guiraudie à Saint-Cloud et Versailles, et espère que la situation sera «rétablie dans les meilleurs délais».

    [%

     

     

    Les mots sont durs: «La ministre voit là un acte de censure qui porte atteinte à la liberté de communication et d'expression», annonce le cabinet d'Aurélie Filippetti dans un communiqué officiel. La réaction de la ministre quant à l'esclandre provoqué après le retrait des affiches de L'Inconnu du lac à Saint-Cloud et à Versailles ne s'est donc pas fait attendre. En cause: le visuel, réalisé par l'illustrateur Tom de Pékin, montrant un couple d'hommes s'embrasser et un autre en pleins ébats, en arrière-plan. Cette mise en scène n'a pas été du goût d'une poignée de Clodoaldiens et de Versaillais, qui se sont plaints auprès de leurs mairies respectives.

    Pour Aurélie Filippetti, la création prime: «Cette affiche (…) transpose, avec la liberté artistique qui doit être reconnue à tout créateur, le propos et l'ambiance du film. Elle ne présente pas les risques pour l'ordre public qui pourraient justifier des mesures de restrictions par les autorités compétentes», affirme-t-elle dans le communiqué.

    Un retrait «surprenant»

    «Cette atteinte est d'autant plus surprenante que l'affiche a été reproduite dans la plupart des médias alors que le film était dans sa phase promotionnelle en vue de sa programmation au Festival de Cannes», s'étonne-t-elle plus loin. Il est vrai que l'Inconnu du lac a été très bien accueilli sur la Croisette, où il a suscité un vif enthousiasme de la part des critiques. Il a même été sélectionné à Un certain regard. Par ailleurs, cette Croisette a été placée sous le signe queer, avec le succès de Ma vie avec Liberace, sur le crooner gay des années 1950 à 1970, tandis que la palme d'or a été remise à La Vie d'Adèle, d'Adbdellatif Kechiche, dont l'intrigue se concentre également sur une histoire d'amour homosexuelle, cette fois entre une lycéenne (Adèle Exarchopoulos) et une artiste marginale (Léa Seydoux).

    De l'autre côté du périphérique, on se renvoie la balle: la Mairie de Versailles affirme que JCDecaux, l'entreprise d'affichage publicitaire, a décidé d'elle-même de retirer les affiches du film d'Alain Guiraudie. Celle-là affirme, au contraire, avoir agi «à la demande des mairies». À la Mairie de Saint-Cloud, on ne se cache pas d'en avoir exprimé le souhait, suite à une vingtaine de riverains choqués venus sonner à sa porte.

    Pour la ministre, cette situation ne peut durer. Elle dit espérer «que les canaux de diffusion en petite et grande couronne normalement envisagés pour toute sortie comparable seront rétablis dans les meilleurs délais».

    Un appel a d'ores et déjà été lancé sur les réseaux sociaux, soutenu par le festival LGBT Chéries-Chéris, pour manifester mercredi devant la mairie de Saint-Cloud en guise de protestation.                                           

     
  • Les racailles qui ont attaqué le RER D à Grigny condamnées à des peines dérisoires

                      

    12 juin 2013

    Le tribunal pour enfants d’Évry a prononcé mardi soir des peines dérisoires contre les voyous africains qui avaient participé à une série d’attaques du RER D en gare de Grigny dans l’Essonne.

    Cinq jeunes racailles ont été condamnées à des peines de prison avec sursis dont trois à 10 mois, les autres ont reçu de la part du tribunal des avertissements solennels (attention!), une mesure de protection judiciaire ou 70 heures de travaux d’intérêt général. Un prévenu a même été relaxé.

    Mieux vaut donc dévaliser un train et agresser ses voyageurs que manifester pacifiquement contre les parodies de mariage entre invertis, les risques judiciaires sont bien moindres…

     

    Contre-info.com

  • Ayrault annonce la dissolution de plusieurs groupes "d’extrême droite"

     

    Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi à l’Assemblée nationale qu’il lançait une procédure pouvant aboutir à la dissolution du groupe d’extrême droite Troisième Voie et d’autres "groupements" de cette mouvance, près d’une semaine après la rixe qui a coûté la vie à Clément Méric.

    "On n’avait pas le droit de brutaliser jusqu’à la mort" le militant antiraciste, décédé le 6 juin à l’âge de 19 ans, a regretté le Premier ministre, lors de la séance des questions d’actualité.

    "Le gouvernement est déterminé à agir (...) je fais toute confiance à la justice pour que les auteurs soient condamnés sévèrement", a ajouté Jean-Marc Ayrault, interrogé par la députée PS Patricia Adam.

    Le Premier ministre a rappelé la procédure contradictoire lancée le week-end dernier contre les Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), un groupe de 20 à 30 personnes qui constitue une sorte de service d’ordre de Troisième Voie.

    Jean-Marc Ayrault a ensuite précisé qu’une même procédure allait être engagée contre ce groupe, dirigé par le skinhead Serge Ayoub, alias "Batskin". Les personnes mises en examen après le décès de Clément Méric, dont l’auteur présumé des coups mortels, sont des sympathisants de ce groupe.

    "La même phase contradictoire sera également engagée pour le groupe Troisième Voie et pour tous les groupes, associations et groupements d’extrême droite contraires aux valeurs et aux lois de la République", a annoncé le Premier ministre dans l’hémicycle.

    "C’est à l’issue de cette procédure contradictoire, si elle s’avère à conduire à la dissolution, que le président de la République prendra un décret en Conseil des ministres", a-t-il ajouté.

    La référence à des groupes "d’extrême droite" a entraîné des réactions sur les bancs de l’opposition, certains députés évoquant à haute voix les groupes d’extrême gauche. Jean-Marc Ayrault les a en retour invités à faire preuve d’"un peu de dignité".

     

    E&R

  • Garde à vue prolongée pour les Hommen

    Roland_Garros_Hommen-500x375.jpg Court.jpg

    11/06/2013 – 14h50
    PARIS (NOVOvopress avec le Bulletin de réinformation) - Une bien triste nouvelle pour notre pays : les Hommen qui ont scandé leur refus de la dénaturation du mariage pour tous dimanche lors de la finale de Roland-Garros sont toujours en garde à vue. Pire encore, ils risquent sept ans de prison pour « violence avec arme par destination » et « visage dissimulé ».

     

    Rappel des faits
    Dimanche, alors que David Ferrer et Rafael Nadal jouaient la finale homme de Roland-Garros sous les caméras du monde entier, les Hommen ont exprimé leur refus de la loi Taubira. Les Hommen sont ces jeunes hommes, torses nus et masques blanc sur le visage, qui essayent de faire entendre la voix du peuple, que l’on n’écoute plus, par des actions spectaculaires. Un premier groupe a déployé une banderole « Hollande démission », des personnes ont alors dans les tribunes repris le slogan : « Hollande ta loi, on n’en veut pas ! » Un Hommen a ensuite sauté sur le court, un fumigène dans une main, une banderole dans la seconde. Il s’est tout de suite fait intercepter, de façon musclée par la sécurité. Mais l’action était réussie : les médias du monde entier étaient témoins de cette action.

    Déni de droit
    En Hollandie, ce genre d’action se traduit par des gardes à vue et des chefs d’accusation graves, à savoir : « violence avec arme par destination » et « visage dissimulé », acte pour lesquels la peine maximale encourue est 7 ans de prison ! Il faut en déduire qu’un fumigène et une banderole sont de dangereuses armes, et qu’un masque de carnaval équivaut à une cagoule.

    Mais en Hollandie, quand des femmes, seins nus, profanent un lieu sacré tel que la cathédrale Notre‑Dame, elles ne font même pas une seule minute de GAV… à peine un simple contrôle d’identité.

    Que va‑t‑il se passer maintenant ?
    Fabien, responsable national et porte‑parole des Hommen, a annoncé hier que ce n’était que le début et que leur objectif était  : « de libérer la parole du peuple. La résistance est en marche et elle se structure. Jamais on ne lâchera pour défendre le mariage et le droit des enfants, jusqu’à ce que la loi Taubira ne soit plus qu’un mauvais souvenir ».

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • DSK à Roland-Garros avec Myriam

    DSK-et-Myriam-l-Aouffir-a-Roland-Garros_portrait_w858.jpg XXX.jpg

    DSK et Myriam L'Aouffir

  • EXCLUSIF : le parquet requiert un non-lieu total pour DSK dans l'affaire du Carlton

     

    •          

    PHO0e53bd38-d26f-11e2-8bcf-a1e78f0027bf-805x453.jpg Non-lieu.jpg

     

    Les magistrats instructeurs disposent d'un délai d'un mois pour rendre leur décision.

     
    Le parquet de Lille a transmis mardi son réquisitoire aux juges d'instruction de l'affaire du Carlton, a-t-il indiqué au Figaro. Il requiert un non-lieu total pour Dominique Strauss-Kahn et estime donc que le dossier ne justifie pas son renvoi devant le tribunal correctionnel.

    Le réquisitoire de quelque 90 pages, signé par le procureur de Lille, offre une lecture du dossier radicalement différente de celle des juges qui ont mis en examen l'ex-patron du FMI pour «proxénétisme aggravé en bande organisée» en mars 2012. Il a été rédigé après «une analyse approfondie et minutieuse» d'un dossier qui comprend «33 tomes et 6 800 cotes», précise le communiqué.

    Le parquet estime qu'«il n'existe pas de charges suffisantes» pour étayer une responsabilité pénale de DSK dans cette affaire où treize autres personnes sont mises en examen.

    Les magistrats instructeurs sont désormais libres de suivre ou non ce réquisitoire. Ils disposent d'un délai d'un mois pour rendre leur décision.

    «Dominique Strauss-Kahn était très soulagé lorsqu'on lui a appris la nouvelle ce matin. C'est la victoire du droit, on sort du moralisme», indique mardi au Figaro Me Frédérique Beaulieu, qui défend l'ancien patron du FMI au côté de Me Henri Leclerc. Quelle que soit l'issue du dossier, la défense de Dominique Strauss-Kahn ne manquera pas d'exploiter cette analyse du parquet qui dédouane son client.

    C'est un vrai coup de tonnerre dans cette affaire qui a vu les frasques de DSK avec ses amis du Nord déballées sur la place publique. Selon le parquet, l'ex-ministre n'est pas un acteur clé de ce groupe d'amateurs de soirées libertines faisant régulièrement appel aux «filles» de Dodo la Saumure mais un simple consommateur. «Le parquet souligne que le fait d'être un client de prostituées ne fait pas de Dominique Strauss-Kahn un proxénète. C'est un peu la même distinction qu'entre un consommateur de drogue et un dealer», résume une source judiciaire.

    Le parquet requiert la «correctionnalisation» de l'affaire

    En décembre dernier, la cour d'appel de Douai avait entièrement validé le travail des juges d'instruction, présentant DSK comme «l'instigateur» présumé du réseau. Selon elle, DSK aurait «initié et largement favorisé en toute connaissance de cause la mise en place d'un système fondé sur la complaisance de son entourage immédiat dans le but de satisfaire ses besoins sexuels».

    Si les trois juges ne suivent pas le réquisitoire du parquet, DSK sera renvoyé devant le tribunal correctionnel aux côtés des autres protagonistes, parmi lesquels deux chefs d'entreprise, un avocat, un commissaire de police et quelques autres notables lillois. Au total, 14 personnes sont mises en examen dans cette affaire. Un non-lieu a également été requis pour Jean-Luc Vergin, ancien directeur régional du groupe Eiffage.

    Par ailleurs, le parquet requiert la «correctionnalisation» de l'affaire. En d'autres termes, il estime que la circonstance aggravante de «bande organisée» n'est pas constituée et que le dossier doit être jugé, non par une cour d'assises, mais par un tribunal correctionnel.

     

    Le Figaro

  • Grâce à Apple, la Police peut désactiver vos portables lors des manifestations

     

    Apple a breveté une technologie qui permettrait au gouvernement et à la Police de bloquer les transmissions d’information, y compris les vidéos et les photos, lors de rassemblements publics ou dans un lieu qu’ils jugent "sensibles", afin de "se protéger contre les externalités".

    En d’autres termes, c’est le pouvoir de contrôle sur ce qui peut et ne doit pas être documenté à partir d’appareils mobiles pendant une manifestation publique.

     

    Et tandis que la société affirme que les sites affectés seront pour la plupart du temps des cinémas, des théâtres, des salles de concert et d’autres lieux similaires, Apple Inc affirme également que " la police secrète ou des opérations gouvernementales peuvent parfois exiger de telles conditions de ‘Blackout’ total."

    "En outre," dit Apple, "la transmission sans fil d’informations sensibles à une source distante est un exemple de menace pour la sécurité. Cette information sensible pourrait être n’importe quoi, comme des informations classifiées du gouvernement ou bien des questions ou des réponses à un examen administré dans un cadre académique."

    La déclaration a amené certains à penser que les autorités et la police peuvent désormais utiliser cette fonction brevetée, au cours de manifestations ou de rassemblements, pour bloquer la transmission de séquences vidéos et de photographies des événements, y compris des informations sur les brutalités policières, qui, parfois, lors de grands événements, inondent immédiatement les réseaux sociaux, les sites d’information et les sites de vidéos.

    Apple a breveté le moyen de transmettre un signal codé vers tous les périphériques sans fil, leur ordonnant de désactiver toutes les fonctions d’enregistrement. Cette application serait activée via GPS, WiFi ou des stations mobiles, et serait déployée dans une "zone sensible" afin d’empêcher les caméras des téléphones de prendre des photos ou des enregistrements vidéos.

    Le brevet en question est le brevet américain n ° 8.254.902.

    Après avoir inventé l’un des appareils mobiles les plus sophistiqués, Apple semble être maintenant à la recherche de moyens pour restreindre son utilisation.

    Sources : Russia Today / Zdnet / Le Journal du Siècle

  • Objection de conscience : soutien massif au maire d’Arcangues

     

    Lu ici :

    "Le Collectif des maires pour l’enfance, dont font partie les 15 maires basques d’Aïcirits, Ahaxe, Armendarits, Cambo-les-Bains, Ciboure, Etcharry, Iholdy, Licq-Athérey, Garris, Orègue, Musculdy, Saint-Just-Ibarre, Urrugne et Ispoure, a exprimé “son soutien au maire d’Arcangues et à tout son conseil municipal qui souhaitent faire valoir leur liberté de conscience”. Jean-Pierre Vigneau, maire de Saint-Just-Ibarre, a déclaré “soutenir à 100 % Jean-Michel Colo” et se dit prêt à adopter la même attitude. “Je n’ai pas peur des sanctions et puis de toute façon, on nous donne à manger en prison”, provoque le premier édile."

    Philippe Carhon

    Le Salon Beige - 11/06/13

  • Pour les Hommen: mercredi 9h, tous devant le Palais de Justice à Paris

     

    H4 des 8 Hommen ont été libérés vers 16h45, aucune poursuite ne sera engagée contre eux par manque de preuves. Ils restent 4 Hommen qui ont été déferés au Palais de Justice suite à la libération des 4 premiers.

    Ils seront jugés demain en comparution immédiate pour un motif grave et totalement faux : violence volontaire aggravée. AUCUN Hommen n'a commis quelque violence que ce soit ! Ils sont pacifistes ! Le parquet de Paris les charge avec de fausses accusations dans le but de les décourager !

    Ils ont besoin de tous les gens disponibles demain à 9h et durant les heures qui suivent devant le Palais de Justice pour soutenir les 4 Hommen qui vont être jugés sur de faux motifs ! Ils se battent pour la Famille et pour la France, venez les soutenir ! Nous sommes bel et bien dans une dictature.

    Mgr Aillet soutient cette résistance :

    sans-titre.png tweet.png

    Michel Janva

    Le Salon Beige 

  • Grèce: Athènes annonce la fermeture immédiate de sa télévision publique 11/06/2013

      

    Grèce: Athènes annonce la fermeture immédiate de sa télévision publique



     Le gouvernement grec a annoncé mardi soir la fermeture "à la clôture des programmes" de la télévision publique ERT, en raison de sa mauvaise gestion.
    "La diffusion de ERT s'arrêtera après la fin des programmes ce soir", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Simos Kedikoglou, à la presse, en soulignant que ERT, composée de trois chaînes employant plusieurs milliers de personnes, constitue "un cas exceptionnel d'absence de transparence et de dépenses incroyables. Et tout ceci prend fin maintenant" a-t-il dit.
    M. Kedikoglou a précisé que l'organisation publique rouvrirait sous une autre forme, avec un nombre de salariés considérablement réduit.

    Tous les salariés actuels, au nombre de 2.700 selon les medias grecs, recevront une compensation et seront autorisés à postuler à un emploi dans la nouvelle structure, a-t-il dit.
    Cette nouvelle a été annoncée sans préavis alors que les chefs de file de la troika des créanciers de la Grèce (UE-BCE-FMI) sont à Athènes. ERT appartient aux multiples organismes d'Etat qui devaient être restructurés, selon le memorandum signé entre la Grèce et ses bailleurs de fonds.
    "ERT appartient au peuple grec ... c'est le seul média indépendant et la seule voix publique, qui doit rester dans le domaine public (...) nous condamnons cette décision soudaine", a annoncé le syndicat GSEE dans un communiqué.

     

    http://www.lorientlejour.com/article/818668/grece-athenes-annonce-la-fermeture-immediate-de-sa-television-publique.html http://www.lorientlejour.com/article/818668/grece-athenes-annonce-la-fermeture-immediate-de-sa-television-publique.html

    ALTERINFO.NET

     

       

  • La Russie adopte une loi punissant la "propagande" homosexuelle devant mineur 11/06/2013

      

    La Russie adopte une loi punissant la "propagande" homosexuelle devant mineur




    Les députés russes ont adopté mardi une loi controversée punissant tout acte de "propagande" homosexuelle devant mineur par de lourdes amendes, un texte critiqué par les militants des droits de l'homme.
    Le texte a été adopté en troisième et dernière lecture par 436 députés. Un seul s'est abstenu et aucun n'a voté contre.

    Les députés russes ont également définitivement adopté mardi une loi réprimant les "offenses aux sentiments religieux des croyants" par une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison.
    Le texte, voté en troisième et dernière lecture, a été approuvé par 308 députés de la chambre basse du Parlement (Douma). Deux ont voté contre.

    La loi sur les offenses aux sentiments religieux prévoit également une amende allant jusqu'à 300.000 roubles (7.500 euros) ou 240 heures de travail d'intérêt général.     

       

    http://www.lorientlejour.com/article/818653/la-russie-vote-une-loi-reprimant-les-offenses-aux-sentiments-religieux.html http://www.lorientlejour.com/article/818653/la-russie-vote-une-loi-reprimant-les-offenses-aux-sentiments-religieux.html

     

       

  • Attaque du RER D à Grigny: des peines requises allant jusquà 6 mois ferme...

     

    Des peines d'un an avec sursis à six mois ferme ont été requises, mardi, à l'encontre des onze adolescents jugés pour une série d'attaques dans le RER D en gare de Grigny, dans l'Essonne. Le procès a eu lieu à huis clos/

    11/06/13

  • Marine Le Pen sur i>TELE 10/06/13

  • Le pape a reconnu la présence du lobby gay au Vatican

          

    Франциск 1 папа римский Франциск I

    Le pape François a reconnu l'existence de ce qu'on appelle le « lobby gay » au sein de la Curie romaine - l'un des principaux organes administratifs de l'Église catholique.

     « Au sein de la Curie, il y a des personnes saintes, mais aussi des mouvements corrompus. Les discussions sur le lobby gay sont fondées. Ce lobby est bel et bien présent. Mais nous menons une investigation », aurait indiqué le pape lors d’une rencontre avec les croyants qui a eu lieu récemment, selon certaines sources.

     Les représentants officiels du Vatican ont refusé de confirmer ou d'infirmer les informations que François a fait de telles affirmations, expliquant que la rencontre n’était pas publique, il a dit quelque chose comme ça, en se référant au fait que la réunion n'était pas publique.

    La Voix de la Russie - 11/06/13



  • Esteban et Katia , un couple parmi les suspects

    Esteban Morillo et Katia V. ont tous deux été mis en examen dans le dossier de la mort de Clément Méric. Militants d'extrême droite, ils défendaient également la cause animale. Portrait.

                   
    Alexandra Gonzalez avec Yoan Pariset
    Le 10/06/2013 à 11:04
    Mis à jour le 10/06/2013 à 11:08
         

     

     

    Esteban et Katia sont un jeune couple "paisible" et "sans histoire", à en croire leurs voisins, à Saint-Ouen, où ils vivent ensemble dans un petit immeuble. Pourtant, ils font partie des principaux suspects dans la mort de Clément Méric, jeune militant antifasciste de 19 ans, tué mercredi dernier.

    Esteban, 20 ans, était agent de sécurité. Katia, 32 ans, travaillait, elle, dans un crématorium. Ils avaient emménagé il y a dix-huit mois avec leurs deux chihuhuas, Iggy et Slash.

    "C'est une voisine très discrète, que l'on croisait très peu, et son copain encore moins", témoigne un voisin.

     

    Tous deux militaient pour la défense des animaux

    Tous deux étaient membres de la Troisième Voie, un groupuscule d'extrême droite fondé par Serge Ayoub, et réputé pour ses idées et ses actions très dures. Pourtant, dans l'immeuble, personne ne se doutait de leur appartenance politique. "Certes, elle avait un style vestimentaire de rockeuse, mais comme plein d'autres filles", se justifie un voisin.

    Tous deux militaient pour la défense des animaux, dans des groupes assez radicaux dans leurs actions. Katia était d'ailleurs devenue végétalienne, et vouait un grand amour à ses deux chiens.

    Esteban est aujourd'hui en détention provisoire, mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Elle est mise en examen pour complicité de violences, et placée sous contrôle judiciaire.

     

    BFMTV

  • Versailles: une affiche de film montrant un baiser gay retirée des rues

     

    578540.jpg l'inconnu du lac.jpg

    "On ne peut plus avoir une histoire sans histoire gay [...]. Donc aujourd’hui, la mode c’est les gays!" Visiblement, Christine Boutin a fait des émules et compte des partisans dans les banlieues chics de Paris. Ainsi, selon Rue89, les villes de Saint-Cloud et de Versailles ont fait retirer des panneaux publicitaires de la société Decaux l'affiche réalisée par Tom de Pékin du film d'Alain Giraudie "L'inconnu du lac" (en salle le 12 juin). Celle-ci est jugée choquante et provocante par certains habitants car on y voit au premier plan deux hommes s'embrasser.
                            

    "On a été harcelés de coup de fils, de mails depuis jeudi dernier", déclare d'ailleurs la mairie de Saint-Cloud à Rue89. À Versailles, on comprend simplement que le visuel ait pu choqué sans autre commentaire mais on dément toute intervention, et donc toute censure.

     

    "En tant que prestataire, quand une ville nous demande quelque chose, nous suivons sa demande", a elle commenté la société Decaux à Rue89. Et ce ne serait pas la première fois, à en croire la responsable de la distribution chez "Les films du Losange" Régine Vial: "J’ai passé un coup de fil à Decaux. [...] On m’a expliqué que ça arrivait dans des villes comme Saint-Cloud ou Versailles, qui étaient un peu compliquées et sensibles sur ces sujets-là."

    En réponse, l'association SOS Homophobie et un festival de films gays ont appellé à manifester mercredi devant la mairie de Saint-Cloud.

     

    Le Parisien - 10/06/13

  • IL faut lutter contre l'invasion du halal !

    boulevard-voltaire-halal-565x252.jpg Haal.jpg

    En tant que vétérinaire, je m’oppose depuis très longtemps à l’abattage rituel et au caractère envahissant du halal (ce qui le distingue du casher, qui est strictement identique par ailleurs).

    Aux raisons évidentes de cruauté envers les animaux s’ajoutent un risque sanitaire énorme et un financement de l’islam contraire aux règles de la laïcité, à l’insu du consommateur, avec possible reversement aux réseaux terroristes mis en évidence au Canada où existe encore une presse d’investigation.

    Le halal représente un gigantesque bond en arrière dans tous les domaines et est un révélateur de l’obscurantisme et d’une forme de superstition. Il a pour objectif de maintenir les populations musulmanes dans un ghetto alimentaire préjudiciable au fameux « vivre ensemble ».

    Halal veut dire « licite » et recouvre tous les actes de la vie quotidienne, même les plus triviaux. C’est en fait une prescription de la charia, loi islamique issue d’une révélation « divine » dont la Cour européenne des droits de l’homme a précisé de façon logique qu’elle était incompatible avec la démocratie, car elle se confronte directement aux fondements juridiques de nos sociétés, basés sur un droit positif issu du droit romain émanant directement de décisions humaines.

    Lutter contre la « halalisation » implique de s’attaquer à toutes les facettes du problème sans en négliger aucune. C’est ce que l’association Vigilance Halal que je préside s’est fixé comme objectif : faire travailler ensemble associations de protection animale, juristes, parlementaires, journalistes, scientifiques, éleveurs et commerçants, en privilégiant le sérieux, loin des campagnes basées sur l’émotion et l’exploitation politicienne.

    La réussite est possible et aurait un impact symbolique de première grandeur. Pour cela, il ne faut pas se laisser influencer par des concepts creux comme celui de stigmatisation : se pose-t-on la question lorsqu’on orne les paquets de cigarettes d’annonces mortuaires et qu’on oblige les fumeurs à sortir des lieux publics ? Non, car il s’agit du bien commun. Nous avons d’ailleurs conçu un autocollant qui détourne les mentions mortuaires des paquets de cigarettes : « Manger halal nuit gravement à la santé ! »

    Nous avons tenu, le 25 mai à Paris, les premiers États généraux sur le sujet. Des actions judiciaires sont en préparation, ainsi que des actions de communication, de labellisation et de lobbying. Nous avons besoin de renforcer cette action en réseau avec des correspondants locaux prêts à agir et à faire remonter les informations.

    Dans ce domaine comme dans bien d’autres, nous avons l’impression d’être abandonnés par ceux qui devraient nous protéger. À nous de prendre en main notre destin !

     

    Alain de Peretti

    Dr Vétérinaire

    Prrésident de Vigilance Halal

     

    BOULEVARD VOLTAIRE - 10/06/13