Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2012

Marseille Plan-de-Campagne: les braqueurs sèment la panique à Avant Cap

Hier matin, dans la galerie bondée, 4 hommes armés ont dévalisé la bijouterie Flash Or

Un braquage parmi tant d'autres. Sauf qu'hier matin, à Avant Cap, en plein samedi des soldes, les malfaiteurs armés ont agi au milieu de la foule, en semant la panique dans la galerie

Un braquage parmi tant d'autres. Sauf qu'hier matin, à Avant Cap, en plein samedi des soldes, les malfaiteurs armés ont agi au milieu de la foule, en semant la panique dans la galerie

Photo Bruno Souillard

Quelques débris de verres ont échappé au balayage devant la bijouterie Flash Or au rideau baissé, gardée par un agent de sécurité. Hier, à la mi-journée, c'était là les seules traces du vol à main armée commis en fin de matinée à Avant Cap de Plan-de-Campagne. La direction de la galerie se refusait à tout commentaire, alors que dans les magasins, les vendeuses débordées affrontaient à nouveau le rush des clients venus profiter des nouvelles démarques en ce 2e samedi des soldes.

Difficile d'imaginer qu'à peine une heure plus tôt, une panique indescriptible s'emparait du centre commercial. "C'était effroyable, tout le monde criait, courait, se bousculait. Des familles entières, des enfants", raconte Gérard, qui faisait du lèche-vitrines, lorsqu'il est tombé... "quasiment nez à nez avec les braqueurs ".

Il était environ 11 h 30 lorsque ces 4 hommes ont fait irruption dans la galerie. D'après des témoins, deux d'entre eux portaient des armes, leurs complices tenaient des massues. La bande a traversé au pas de charge le centre commercial, semant la terreur sur son passage. Leur cible ? La bijouterie Flash Or, située dans un angle, face à l'entrée du magasin H&M, noir de monde.

"C'était l'affolement général"

"C'était l'affolement général ! La plupart des clients couraient en cherchant une sortie. D'autres entraient dans les magasins pour s'abriter. Certains se sont cachés dans nos réserves !", raconte la vendeuse d'un magasin de chaussures, pas encore remise de ses émotions. Comme ses collègues des autres boutiques, la jeune femme a eu le réflexe de se précipiter pour tirer le rideau. "Dans ces cas-là, c'est ce qu'on a de mieux à faire pour ne pas prendre une balle perdue". Réfugiés dans les boutiques, vendeurs et clients ont donc attendu que "ça" passe.

Terré entre deux rayons de la parfumerie Sephora, Gérard pense avoir entendu "4 ou 5 coups de feu ". "Tout le monde a sursauté : les gens étaient terrorisés". D'après la police cependant, les armes n'auraient pas été utilisées : les coups entendus par les témoins proviendraient du bruit des masses employées pour briser la vitrine de la bijouterie. Une devanture dans laquelle les malfaiteurs se sont largement servis avant de prendre la fuite en scooters. On ignorait hier le montant du butin. La PJ a été saisie.

"Maintenant, on a presque peur de passer devant une bijouterie"

Un petit coup de balai devant la bijouterie et les affaires reprenaient à Avant Cap. Mais comme de nombreux autres clients, Gérard n'oubliera pas ces minutes d'angoisse : "En 6 mois, c'est la 2e fois que j'assiste à un braquage. Maintenant, on a presque peur de passer devant une bijouterie." D'après les chiffres livrés en début de semaine par le Préfet de police, les vols à main armée sont en hausse de plus de 12 % dans le département et de près de 28 % à Marseille.

La Provence - 22/01/12

 

 

18:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le mouvement Jobbik réclame le retrait de la Hongrie de l'UE


Hongrie: manifestation de l'extrême-droite... par euronews-fr

Le 14 janvier 2012

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Interview de Nicolas Bay: "Marine Le Pen incarne une réelle alternative"

 

Interview de Nicolas Bay : « Marine Le Pen incarne une réelle alternative »
 
                                               (Cliquez sur la photo)
 
 
 
A l’occasion de la venue de Marine Le Pen dimanche à Bordeaux, Nicolas Bay a accordé un entretien à Infos Bordeaux. Porte-parole de la candidate à l’élection présidentielle, celui qui est « conseiller sur les questions d’immigration » livre son point de vue sur ce début de campagne.

Infos Bordeaux : Quelle est votre réaction aux derniers sondages donnant Marine Le Pen aux alentours de 20% ?

Nicolas Bay : Quand on analyse avec précision les sondages d’intentions de vote depuis 1 an, il apparaît que Marine Le Pen est en hausse constante avec des pics lors des périodes de forte médiatisation. Après une phase de consolidation ces derniers mois, on observe une nouvelle hausse récente depuis que Marine Le Pen a présenté son projet ainsi que le chiffrage de celui-ci, aucun de ses concurrents n’osant se livrer à cet exercice de crédibilité et de transparence. Marine a une longueur d’avance certaine sur ses adversaires et incarne une voie réellement alternative aux ornières dans lesquelles l’UMP et le PS ont conduit la France et les Français depuis 30 ans. Plus que jamais, nous pouvons créer la surprise le 22 avril en arrivant en tête du 1er tour.

Quels sont les principales thématiques de sa campagne ?

N.B : L’actualité place la question des finances publiques et de l’économie en sujet principal de la campagne électorale. Et deux visions s’opposent clairement : celle de Hollande-Sarkozy et Bayrou qui sont mondialistes, qui souhaitent encore plus de fédéralisme européen et qui refusent de protéger notre économie, nos emplois et nos travailleurs. De l’autre, celle de Marine Le Pen qui souhaite mettre fin au système mortifère du libre-échange de la disparition des frontières, en rétablissant un état fort, stratège et protecteur.

Les plans de rigueur imposés aux Français pour sauver l’euro et les banquiers ne sont plus supportables alors que notre pays compte de près de 5 millions de chômeurs et 8,2 millions de personnes (14% de la population française) qui vivent en dessous du seuil de pauvreté !

Mais d’autres thèmes vont bien sûr être abordés au cours de la campagne. L’immigration reste un problème grave et, dans ce domaine, l’échec de Sarkozy est patent : 200 000 titres de séjour délivrés chaque année (120 000 sous Jospin entre 1997 et 2002). S’agissant de l’insécurité, la situation continue de s’aggraver avec 45% de hausse des atteintes aux personnes depuis 9 ans. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant puisque le gouvernement UMP a supprimé 3000 postes de policiers et gendarmes chaque année depuis 5 ans…

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy puisse relancer une dynamique lors de cette campagne présidentielle ?

N.B : Sarkozy avait utilisé les idées du Front National pour se faire élire en 2007. Mais les promesses n’ont pas été tenues. Non seulement, il n’a pas fait ce qu’il avait promis, mais il a souvent faire le contraire ! Beaucoup de Français avaient été dupés. Ils ont cru en Sarkozy, pensant qu’il incarnerait la fameuse « rupture ».

Aujourd’hui, la déception est à la mesure de l’espoir qu’il avait suscité : immense ! Dans ces conditions, et sans sous-estimer son habileté, il m’apparaît difficile pour Sarkozy de créer une dynamique autour de sa candidature.

Vous êtes « conseiller sur les questions d’immigration » de Marine Le Pen. L’inversion des flux migratoires est-elle toujours d’actualité ?

N.B : La France subit une immigration massive et incontrôlée. Il est urgent en effet d’inverser la tendance. Voici les principales mesures que Marine Le Pen souhaite mettre en œuvre :

Réduction en 5 ans de l’immigration légale de 200 000 entrées par an à 10 000 entrées par an (division par 20).

Suppression du regroupement familial.

Réduction drastique du nombre de demandeurs d’asile admis à rester en France.

Remise en cause des accords de Schengen sur la libre circulation des personnes : la France reprendra le contrôle de ses frontières.

Réduire la durée maximale de la carte de séjour de 10 ans actuellement à 3 ans renouvelable avec un strict contrôle des conditions d’obtention.

Suppression du droit du sol et réforme en profondeur du code de la nationalité française afin que l’acquisition de la nationalité ne soit plus une simple formalité administrative.

Expulsion systématique de toute personne qui entre ou se maintient illégalement sur le territoire national.

Suppression des pompes aspirantes de l’immigration clandestine, telle que l’Aide Médicale d’Etat, réservée aux migrants clandestins.

Suppression, dans le droit français, de la possibilité de régulariser des clandestins.

Application de la priorité nationale pour l’emploi, le logement et les aides sociales.

Propos recueillis par Bertrand Lescure pour Infos Bordeaux

Source : Infos Bordeaux.
[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Egypte: les islamistes obtiennent 71% des voix !

images?q=tbn:ANd9GcQNYXmijEir-tnuw1YaPEQilPZdMK0v1uWwGWSCM8y2tfwNs_YEDw

Les Frères musulmans (logo ci-dessus) et Al-Nour ont raflé plus de deux tiers des sièges de députés, selon les résultats officiels publiés samedi.

"Leur victoire est écrasante. Les islamistes égyptiens ont remporté plus de deux tiers des sièges de députés, dont près de la moitié pour les seuls Frères musulmans, selon les résultats officiels de la première élection depuis la chute du président Hosni Moubarak, diffusés samedi.

Le parti de la liberté et de la justice (PLJ), issu des Frères musulmans, obtient 235 sièges sur les 498 en lice, soit 47% environ, lors de ce scrutin qui s'est tenu en plusieurs phases depuis le 28 novembre. Le parti fondamentaliste salafiste Al-Nour arrive en deuxième position, avec 121 sièges (environ 24%)". Lire la suite dans Le Figaro.

Eclairage de l'Observatoire:

Si la confrérie islamiste des Frères Musulmans veut adoucir son image et cherche à rassurer la communauté internationale, sa communication minutieusement orchestrée ne doit pas camoufler le principal: l'objectif ultime du mouvement est de rétablir un califat englobant tous les peuples musulmans du monde, par le jihâd si possible. Avant d'amorcer la conquête de l'Occident (déjà en cours)...

Pour preuve , la version arabe du site officiel de la confrérie, nettement moins politiquement correct que Ikwanweb, la version anglaise:

En cliquant sur les liens «Les Objectifs des Frères musulmans» et « les mesures musulmanes de la Fraternité», on trouve des explications sur le Jihad basées sur les écrits du fondateur des Frères musulmans, Hassan al-Banna. Le Jihad, y est-il écrit, est l'outil le plus important de l'islam permettant une conqûte progressive, en commençant par les pays musulmans devant être intégrés à un califat restauré sur les trois continents, en vue de la conquête de l'Occident, pour enfin instaurer un Etat islamique mondial . Le site Internet arabe de la confrérie écrit:

   
"Nous voulons un individu musulman, une maison musulmane, un peuple musulman, un gouvernement musulman et un Etat qui conduira les pays islamiques, et que dans le giron de la diaspora musulmane et des terres volés à l'islam se conduise le djihad et  l'appel [da'wa] d'Allah. [Puis le] monde sera heureux d'accepter les préceptes de l'islam .... La problématique de la conquête du monde ne prendra fin que lorsque le drapeau de l'islam et du jihad fltotera dans le ciel"

    
L'objectif est d'établir un état islamique des pays islamiques Unis, une nation sous un leadership unique dont la mission sera de renforcer l'adhésion à la loi d'Allah ... et le renforcement de la présence islamique dans l'arène du monde .... Le but  est la création d'un Etat Islamique mondial.

    
Et si la prière est un pilier de la foi, alors le Jihad est à son sommet ... et la mort dans le chemin d'Allah est le sommet de notre aspiration."

Doctrine du fondateur Hassan Al-Banna qui n'a pas changée d'un iota dans la bouche de Muhammed Mahdi Akef, ex guide des Frères Musulmans (2004-2010),dans une  interview avec Walid al-Kubaisi  :

"Le but des Frères Musulmans est de créer un état islamique mondial. Nous, les musulmans, nous immigrons partout et il y aura encore un long chemin avant de prendre le contrôle de l'Europe" 

 

Il est nécessaire de rappeller qu'Alain Juppé collabore avec les Frères Musulmans à Bordeaux afin de leur mettre à disposition un terrain pour une Grande mosquée.

Observatoire de l'islamisation - 21/01/12 

 

00:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Iran - Art achéménide - IVème siècle av. J.-C.

untitled.bmp ibex ailé.jpg

(Cliquez sur la photo)

Anse de vase en forme de bouquetin ailé. Argent partiellement doré, œuvre achéménide, IVe siècle av. J.-C. - Musée du Louvre

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

21/01/2012

Voile: Laura Dekker boucle son tour du monde en solitaire à 16 ans et demi

untitled.bmp Laura Dekker.jpg

(Cliquez sur la photo)

Pas de record officiel, mais un exploit tout de même. La Néerlandaise Laura Dekker, 16 ans et demi, a achevé son tour du monde à la voile en solitaire samedi à Saint-Martin dans les Antilles, devenant la plus jeune navigatrice à réaliser cette performance. Partie le 20 janvier 2011 de la même île antillaise, elle a débarqué vers 15h heures locale (20 h en ) au Sint Maarten Yacht Club, dans la zone néerlandaise.

 

Vêtue d'un tee-shirt noir et d'un short beige,  elle a été accueillie par ses parents, en présence de 400 personnes à terre ou à bord de nombreux petits bateaux.

La jeune Néerlandaise aura 17 ans le 20 septembre. Elle devait donc terminer son périple avant le 16 septembre pour battre le record officieux de l'Australienne Jessica Watson, qui avait bouclé un tour du monde sans escale et sans assistance en mai 2010, trois jours avant ses 17 ans. Le record de Laura Dekker ne sera pas officiel : tant le Guinness World Records que le World Sailing Speed Record Council (WSSRC) refusent de reconnaître les records battus par des mineurs.

Un premier départ suspendu par la justice

L'adolescente néerlandaise avait commencé à naviguer depuis Gibraltar le 21 août 2010 dans le plus grand secret et avait ensuite entamé son tour du monde à partir de Saint-Martin, le 20 janvier 2011. Seule à la barre de son deux mâts de 11,50 m, un ketch Gin Fizz Jeanneau baptisé "Guppy", elle a navigué de port en port, ne restant jamais plus de trois semaines seule en mer. Elle avait fait escale à Saint-Martin du 18 décembre 2010 au 20 janvier 2011.


Aux Pays-Bas, le projet de la jeune fille avait provoqué une longue bataille judiciaire. Un premier départ, initialement prévu en septembre 2009, avait été suspendu par la , qui avait jugé insuffisantes les garanties de sécurité de ce voyage et avait placé l'adolescente sous le contrôle des services de protection de l'enfance. Le 27 juillet 2010, un tribunal avait finalement autorisé l'adolescente à prendre la mer, estimant que cette décision devait revenir à ses parents.

LeParisien.fr - 21/01/12

23:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Des billets pour le Costa Concordia vendus sur Internet deux jours après le naufrage !

untitled.bmp concordia.jpg

Des billets pour une croisière prévue en avril sur le Costa Concordia pouvaient encore être achetés sur le site internet de la compagnie dimanche, deux jours après le naufrage, a raconté samedi Simon Calder, spécialiste des transports pour le quotidien The Independent sur la BBC.

Le journaliste s'est rendu le dimanche suivant l'accident fatal dans la nuit de vendredi à samedi dernier, sur le site de la compagnie, à la recherche d'informations aux passagers qui auraient acheté une croisière sur le bateau naufragé.

Il n'a trouvé aucune information concernant un éventuel remboursement ou échange, mais a été stupéfait de voir une promotion vantant un voyage sur le Costa Concordia... en avril.

"Je me suis dit, essayons de vérifier, parce que clairement ils ne peuvent pas continuer de vendre des billets" alors que le bateau était naufragé, a-t-il raconté sur la chaîne d'information en continu de la BBC.

 "Il me l'ont bien vendu et ils ont touché l'argent, et le lundi ils m'ont envoyé une confirmation avec une carte du parcours et même le numéro de ma cabine sur le bateau", a-t-il ajouté.

"C'est incroyable qu'une compagnie puisse faire cela, compte tenu du fait que le bateau était totalement sinistré", a-t-il constaté.

Le Concordia s'est échoué dans la nuit de vendredi à samedi dernier, à 30 mètres de la côte, après avoir heurté un rocher devant le Giglio, avec 4.229 personnes à son bord dont 3.200 touristes de 60 nationalités et un millier de membres d'équipage de 40 pays différents.

Le bilan du naufrage est pour le moment de 12 morts et 21 disparus.

La compagnie Costa Cruises n'a pu être jointe samedi. La société, basée à Gênes (Costa Crociere) est une filiale du groupe américain Carnival.

La Montagne - 21/01/12

23:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Gérard Longuet en Afghanistan: "La mission ne change pas" - Pas de retrait anticipé des troupes françaises

« La mission est exactement la même, faire émerger une force stable ». A peine arrivé sur le sol afghan, Gérard Longuet a mis les choses au point. Non, la France ne partira pas du pays tant que sa mission ne sera pas terminée, du moins pas tout de suite. Au lendemain de la mort de quatre soldats français tués par un membre de l'armée afghane, l'ANA, le ministre de la Défense a rappelé au contingent déployé sur place que leur rôle était de « transmettre le relais ».

 

« Nous devons engager une réflexion pour appuyer un travail qui est une réussite » a également affirmé le ministre, une phrase-valise dont le sens semble confus. Interrogé sur un éventuel retrait anticipé des troupes françaises, évoqué vendredi par le président français Nicolas Sarkozy, il a toutefois répondu: « J'en parlerai avec le président de la République. C'est mon seul patron ».

"Ils n'ont pas eu leur chance, c'est un meurtre"

Sur le terrain, le ministre a rencontré des soldats français grièvement blessés vendredi, sur le point d'être évacués vers la France. « Les hommes qui ont été tirés à vue vivaient au contact de l'armée afghane, a-t-il dit. Cette confiance qu'ils établissent, ils en ont été victimes ». L'attaque a fait quatre morts et une quinzaine de blessés, dont huit graves, parmi les soldats français qui faisaient leur footing matinal, sans armes ni gilet pare-balles. C'est la deuxième fois que des militaires français sont pris pour cible de cette manière en moins d'un mois.

« Ils n'ont pas eu leur chance, c'est un meurtre », a estimé M. Longuet, qui a toutefois souligné que les actions de ce type des insurgés islamistes « étaient très peu nombreuses ». Le ministre doit rendre compte au chef de l'Etat des mesures que les autorités afghanes s'engagent à prendre pour assurer la sécurité du contingent français chargé de former les forces afghanes.

« Si les conditions de sécurité ne sont pas clairement établies, alors se posera la question d'un retour anticipé de l'armée française », a déclaré le président Sarkozy vendredi. Plus de 3.000 soldats français sont actuellement déployées en Afghanistan au sein de la force internationale sous commandement de l'Otan (Isaf), qui compte quelque 130.000 hommes, dont 90.000 Américains. Le retrait de la totalité des forces combattantes de l'Isaf est programmé pour fin 2014.

Actu France-Soir - 21/01/12

NdB: Bien naïfs ceux qui ont pu croire hier aux belles paroles de Sarkozy! Il n'y aura pas de retrait anticipé des militaires français. Ce n'était qu'un effet d'annonce, qui se révèle cruel voire odieux pour ceux qui espéraient le retour de nos soldats qui se font tuer là-bas POUR RIEN ! Cette guerre n'est pas la nôtre, et l'Afghanistan ne menace en rien la France!

Quant aux Afghans,  ce ne sont pas des "meurtriers", mais des Résistants qui résistent de toutes les manières possibles à l'ingérence étrangère sur leur sol natal!

21:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Perte du triple A et les Français: Marine Le Pen avait vu juste

21/01/12

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Costa Concordia: un naufrage symbolique

Costa Concordia : un naufrage symbolique

  
Le naufrage du Costa Concordia est survenu le jour même, où l’Europe était sévèrement sanctionnée par la dégradation de la note de neuf de ses pays par l’agence Standard & Poor’s. Coïncidence tragique ou signe prémonitoire ? Michel Geoffroy parle de « naufrage symbolique ».
Polémia

Les anciens Romains croyaient aux présages. Le naufrage inattendu du navire de croisière Costa Concordia dans la nuit du vendredi 13 janvier n’en est-il pas un ?

Disneyland flottant

Que sont ces bateaux de « croisière » sinon de gigantesques casinos flottants, symboles de la démesure et du bling-bling contemporains ?

Le Costa Concordia était une sorte d’autobus à 15 ponts qui faisait le tour de la Méditerranée. Une croisière à l’américaine : à bord, on bronze, on mange, on boit, on s’amuse et surtout on dépense son argent 24 heures sur 24. Car il faut rentabiliser au maximum l’investissement ! C’est pour cette raison que ces bateaux sont devenus de véritables villes flottantes : plus les passagers sont nombreux, plus grands sont les profits ! Les passagers se comptent désormais par milliers à bord de ces Disneyland flottants. Quand les passagers débarquent quelque part, c’est pour visiter en troupeau les curiosités locales ; pour ne pas se perdre dans la foule, chaque croisiériste porte d’ailleurs un badge de couleur, en fonction de sa « bordée ». C’est l’âge de la « culture » de masse et du divertissement standardisé et programmé ! Adieu le charme des navires d’antan : place au commerce.

Dans ces gigantesques bateaux tout est automatique, tout est informatisé, tout est tracé par GPS. Un chef-d’œuvre de technique et de sécurité !

Le Titanic était aussi un chef d’œuvre de technologie pour l’époque : mais il a coulé tragiquement en 1912, d’une façon imprévisible. Et avec lui la Belle Epoque, qui va bientôt disparaître dans les tranchées de la Grande Guerre et dans la révolution bolchevique de 1917.

Le naufrage du Costa Concordia n’est-il pas, lui aussi, symbole de celui d’une époque ?

Le naufrage du meilleur des mondes

Le Costa Concordia était à l’image de la société occidentale contemporaine : un « meilleur des mondes » pour ceux qui peuvent payer, tout plein d’illuminations et de strass. Mais au premier choc tout ce paysage à la Potemkine s’effondre et le capitaine disparaît. Le choc provient de quelques rochers qui ne figuraient pas sur les cartes. Pas de chance : le pilote automatique était débranché. Adieu la sécurité technologique ! Et puis le commandant semble avoir voulu passer trop près de la côte. Car dans le meilleur des mondes, les hommes ne réagissent jamais comme les experts l’avaient planifié…

Le commandant aurait quitté prématurément le navire au mépris de toutes règles et traditions. Les traditions maritimes se perdent ! Mais faut-il vraiment parler de commandant au cas d’espèce ? Le mot hôtelier serait sans doute plus approprié, car ces « bateaux » sont en réalité des hôtels flottants, avec des centaines de cabines climatisées, dotées de minibars et de télévisions par satellite, et de nombreux restaurants. Ah oui, bien sûr, il y a la télévision dans les cabines : vous ne voudriez tout de même pas que les « croisiéristes » profitent de la croisière pour lire ou pour regarder la mer !

Le cosmopolitisme à l’œuvre

Le Costa Concordia était aussi une ville cosmopolite : outre les passagers, le millier d’hommes d’équipage étaient de 40 nationalités différentes. Comme en Seine-Saint-Denis ! Sans doute un bon moyen de diminuer les charges salariales pour les armateurs, qui sont les vrais bénéficiaires du système. Mais, hélas, les rescapés disent que ces marins – dont beaucoup étaient asiatiques – ne parlaient ni italien ni anglais. Dans cette Tour de Babel flottante on ne se comprenait pas !

Ce n’était pas trop grave quand il s’agissait de verser des cocktails ou de faire les chambres. C’est devenu un problème quand il a fallu manœuvrer dans un navire en perdition, utiliser les chaloupes ou rassurer les passagers gagnés par la panique. Comme quoi la « diversité » n’est pas un avantage, ni en mer ni à terre.

La chute

Tout le monde a vu les images de ce navire échoué, couché sur le flanc. Quelle triste représentation de l’effondrement proche d’une société réduite au spectacle, aux loisirs et au culte du Veau d’or ! Quel triste spectacle que cette mosaïque d’hommes et de femmes, agglutinés les uns aux autres, dans leurs gilets de sauvetage réglementaires, mais qui ne se comprennent plus et qui découvrent que leur « paradis » devient un enfer liquide ! Mais les armateurs, eux, ne s’estiment pas responsables du désastre. Ils sont bien au chaud et au sec. Vraiment cette situation ne vous rappelle rien ?

Les Européens sont comme les passagers du Costa Concordia si mal nommé : ils attendent qu’un vrai commandant se préoccupe enfin de les mener à bon port, plutôt que de s’occuper des profits des commanditaires.

Michel Geoffroy

Source : Polémia.
Photo : naufrage du Costa Concordia. Crédit photo : Il Fatto Quotidiano via Flickr, licence CC.
[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Hommage à Louis XVI, en ce 2I janvier

 

Libres propos d’Alexandre Simonnot

Rendons hommage à notre Roi Louis, seizième du nom, assassiné il y a aujourd’hui 219 années par l’injustice et le chaos d’une révolution à la dérive.

Homme, Roi et Père, Louis XVI fut porté à l’échafaud après un procès en sorcellerie dont s’inspireront directement les réquisitoires staliniens.

Roi de tous les Français, et non « citoyen Capet », Louis XVI mourut en martyr tel un très grand Saint. Séparé de tous les siens et emprisonné au cachot de la Tour du Temple, il refusera de s’incliner avant son dernier souffle, ses bourreaux ne lui permettant pas de recevoir les derniers sacrements dans des conditions chrétiennes.

Parfaitement innocent des crimes dont on l’accusa publiquement et ayant toujours refusé de faire couler le sang français, Louis XVI fut froidement guillotiné et rendit sa belle âme à Dieu le 21 janvier 1793.

Plus qu’un monarque, la France des rois qui l’ont faite perdit ce jour-là son cœur et son âme.
Orchestrée par l’étranger, la Révolution restera l’un des pires bains de sang de toute l’Histoire de notre Nation.

Demeurant un chef-d’œuvre poignant d’amour de la France, d’émotion et de vérité, le Testament de Louis XVI s’achève par cette édifiante phrase : « Je déclare devant Dieu, et prêt à paraître devant Lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi ! »

NPI - 21/01/12

20:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Naufrage du Costa: les passagers russes entre indignation et incompréhension

RIA Novosti - 20/01/12

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Afghanistan: Sarkozy évoque un retour anticipé des troupes françaises

20/01/12

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

20/01/2012

En Allemagne comme en France, l'Etat dépense beaucoup pour la "face lumineuse" de l'Islam

20/01/2012 – 14h00
BERLIN (NOVOpress) –
En Allemagne comme en France, l’Etat monte au créneau pour valoriser l’islam. Outre-Rhin, le premier département de théologie islamique a été inauguré le 16 janvier à l’Université de Tübingen (Bade-Wurtemberg). Dans cette université publique, l’arabe devient une matière obligatoire. Trois autres centres d’étude islamique devraient ouvrir prochainement dans le pays de Goethe.

En France, malgré la crise économique, l’Etat et le Louvre déboursent 30 millions d’euros pour ouvrir l’été prochain un pavillon des Arts de l’islam au sein du musée national. Le coût total s’élèvera à 100 millions d’euros, financés également par l’Arabie saoudite, le Maroc, le Koweït, l’Azerbaïdjan et le Sultanat d’Oman. But de l’opération : « Présenter la face lumineuse d’une riche civilisation à travers une approche large de mondes très divers : andalou, mamelouk, ottoman », précise Le Point.fr. Des millions d’euros qui passeront sous silence la face cachée de l’islam : esclavage à grande échelle, persécution des opposants à la charia, islamisation de l’Europe…

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Concordia: le témoignage de la "sirène moldave" attendu par la justice

Lire l'article: http://www.leparisien.fr/naufrage-concordia/concordia-le-...

+ 4 VIDEOS

 

Le Parisien  - 20/01/12

21:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Quand l'Autriche rappelle à l'ordre la Turquie!

 Un  grand moment pour la défense de l'Europe ! Merci l'Autriche!

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

A propos des médecins à diplômes étrangers

 

Communiqué de Joëlle Melin, conseillère politique de Marine Le Pen en matière de Santé

Par une loi préparée en catastrophe et votée à l’unanimité au Parlement le 18 janvier, les médecins à diplômes étrangers pourront exercer sur notre territoire et dans les hôpitaux français jusqu’en 2016, malgré l’absence d’équivalence à ce jour.

Cela se fait en totale contradiction avec la nécessité de contrôle de leurs qualifications.

Alors même que les jeunes Français sont recalés en fin de 1ère année à 13,25/20 de moyenne, au nom d’un numerus clausus inepte, les « médecins » titulaires de diplômes à l’équivalence très approximative, exercent en lieu et place de nos jeunes concitoyens dans nos hôpitaux.

Il apparaît clairement que le numerus clausus est un outil déjà très ancien soutenu par la droite comme par la gauche, de la pénurie artificielle de soignants. Il est ainsi le moteur de l’immigration de personnels de santé qui, de facto, manquent cruellement à leur pays d’origine. Mais le bon Dr Kouchner nous a appris les vertus des « french doctors… »

Joëlle Melin, conseillère politique de Marine Le Pen à la Santé, s’insurge contre cette situation ubuesque et discriminatoire, propose la suspension pendant 7 ans au moins, le temps d’un cycle d’études médicales, du numerus clausus et la fermeture parallèle et progressive de la quasi-totalité de la filière des médecins à diplômes étrangers.

 

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen et les Français mettent le cap vers l'Elysée - France 3

20/01/12

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Journal de Bord de JMLP n° 262

  • Quatre nouveaux soldats tués en Afghanistan
  • La perte du triple A. Comment juger l’attitude du gouvernement dans cette affaire. Quel crédit accorder aux agences de notation ? La France est-elle réellement dans une situation économique difficile ?
  • Carburants : le prix du litre de super au plus haut. Est-ce passager ? Le gouvernement a-t-il le pouvoir de baisser les prix ?
  • La manifestation d’étrangers en situation illégale devant le siège du PS aux cris de « Hollande président » pour demander la régularisation de tous les sans-papiers. Jean-Marie Le Pen les invite à crier aussi « Sarkozy président ».
  • En quoi l’immigration pèse-t-elle à la baisse sur les salaires ?
  • Pourquoi le Front de gauche est-il de plus en plus agressif envers Marine Le Pen ?
  • Suppressions d’emplois chez Cofinoga et Lejaby. La détresse des salariés.
  • L’élection de l’allemand Martin Schultz à la tête du Parlement européen
  • La Hongrie rappelée à l’ordre par l’Europe au sujet de sa nouvelle constitution contraire aux règles européennes
  • Le naufrage du Costa Concordia
  • Les événements du week-end : Jean-Marie Le Pen en Vendée et en Loire-Atlantique. Marine Le Pen à Bordeaux.

20/01/12

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Retrait d'Afghanistan: l'Elysée vaut bien un gros mensonge

 

Au moment où l’Elysée et la majorité présidentielle évoquent un « retrait anticipé » ou « accéléré » de nos troupes en Afghanistan, quelques heures après le décès de quatre soldats français et de 17 autres blessés, il peut être utile de rappeler ce que nous évoquons dans le dernier Nations Presse Magazine (n°22/janv.2012) sur la question afghane.
Si vous n’êtes pas abonnés à NPMag, c’est par ici.

Alors qu’il peine à s’élever dans les sondages, l’équipe de communiquants de Nicolas Sarkozy envisagerait d’annoncer officiellement, à partir du mois de mars 2012, le retrait d’Afghanistan de toutes les troupes françaises présentes sur ce territoire, et ce quasiment en même temps, sans échelonnement sur plusieurs mois comme prévu. Cela semble peu réalisable dans les faits, d’un point de vue logistique, mais cela s’intégrerait à un plan com’ en direction de l’opinion publique française à quelques semaines du premier tour de la présidentielle. Dans la réalité, il n’en serait rien, bien évidemment.

Dans cette théorie de pure communication, les cibles visées en termes de « catégories d’opinion » ne seraient pas tant les militaires eux-mêmes et les milieux de la Défense, qui eux ne sont pas si hostiles que cela à une forte présence française à l’extérieur (pour de multiples raisons évidentes, pas seulement pour ce que cela rapporte, mais notamment quant au maintien d’un niveau opérationnel inespéré en temps de paix). La « cible » d’un tel effet d’annonce, ce seraient les familles des soldats français présents en Afghanistan et ailleurs dans le monde, mais aussi de tous ceux susceptibles d’y partir et, bien entendu, celles meurtries dans leur chair, qui pleurent des morts, des blessés, des mutilés à vie. Et en part de marché électoral, cela fait beaucoup de monde, y compris des patriotes qui, initialement, entendraient voter pour Marine Le Pen, d’anciens militaires et combattants de toutes les guerres qui pensent que le bourbier afghan est une tuerie inutile de plus et qui n’est pas en adéquation avec l’intérêt national. Une part de marché que l’on retrouve aussi bien à droite qu’à gauche, ce qui permettrait au candidat élyséen de ratisser large sur un sujet fédérateur en matière d’opinion. Cela aurait pour avantage de présenter le Président sortant comme économe du sang français, le plaçant indûment en posture de Père de la Nation, tel Clémenceau ou De Gaulle.

Cela pourrait être un coup magistral, car cette déclaration faite par le chef des armées ne pourrait pas être vérifiée avant la fin des élections, présidentielle et législatives, pour d’évidentes raisons de faisabilité. Il faudrait néanmoins pour le candidat de l’élysée surmonter un obstacle de taille : se mettre préalablement en accord avec Washington, avoir l’aval d’Obama en personne afin que celui-ci ne mette pas ce plan com’ à terre par un démenti. Un aval qui ne pourrait voir le jour qu’à condition que Nicolas Sarkozy accorde un soutien ferme et inconditionnel à son homologue américain sur la question iranienne, par exemple.

19:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)