Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1170

  • Dans ses enregistrements, Merah dit avoir été trahi par les services secrets français

     

    Nicolas Jacquard, avec Timothée Boutry et Thibault Raisse | Publié le 12.06.2012, 14h16

    Selon la retranscription de vidéos filmées par Mohamed Merah, le tueur de Toulouse aurait découvert qu'un de ses proches agissait pour le compte des services secrets français.

    Selon la retranscription de vidéos filmées par Mohamed Merah, le tueur de Toulouse aurait découvert qu'un de ses proches agissait pour le compte des services secrets français.
    | DR.

     

    C’est un document explosif, qui pose autant de questions qu’il apporte de réponses. «Le Parisien-Aujourd’hui en France» a pu se procurer la retranscription des deux enregistrements vidéos réalisés par Mohamed Merah le 22 mars dernier à Toulouse, à la fin du siège au duquel il a perdu la vie. D’après ce document, révélé ce mardi matin par le quotidien algérien «Echourouk», Merah était bel et bien «traité» par les services secrets français.

     

     

    Il se filme au téléphone, pendant le siège, en train de parler avec celui qu’il pensait être son ami, et dont il connaissait le prénom : un certain Zouhair. D’après ce qu’il dit, Mohamed Merah a découvert que Zouhair n’était qu’un pseudo, et que cet homme dont il se disait proche est en fait un capitaine des services français dont il a fini par trouver l’identité, et dont il cite distinctement le nom de famille.

    «C’est toi qui m’a mis dans cette histoire et cette galère», dénonce Merah avant, dans un appel ultérieur, de rappeler à son interlocuteur quels ont été leurs liens : «rappelle toi, lui dit Merah, que tu m’as envoyé en Irak, au Pakistan, en Syrie pour aider les musulmans, et après je découvre que tu es à la solde des services français, que t’es un criminel et que tu es un officier des services, sale traître.» A l’autre bout du fil, son interlocuteur confirme à demi-mots : «Ce qui est passé, c’est arrivé, maintenant il faut que je te sauve la vie, et te sortir de cette affaire, rend toi ou tu me laisses entrer et je récupère tes

    «Tout laisse penser à un véritable scénario aboutissant à sa mort»

    Si cet enregistrement est véridique, ce que devra vérifier la française qui a été saisie hier d’une plainte émanant du père de Mohamed Merah, il semblerait donc que Merah ait été, à son corps défendant, une «taupe» des services français au sein des mouvements djihadistes. Aurait-il échappé à ses manipulateurs ? C’est l’une des nombreuses questions que se posent les avocates de son père, Me Zahia Guerrache Mokhtari, et Me Isabelle Coutant-Peyre. «Nous ne disons pas que Mohamed Merah n’a rien fait, précise cette dernière. Mais a minima, il apparait des relations anciennes et étroites entre Mohamed Merah et les services secrets français. Il y a énormément de zones d’ombres. Tout laisse penser à un véritable scénario aboutissant à sa mort. Et nous estimons que les victimes des tueries de Toulouse ont aussi le droit de savoir ce qu’il s’est tramé.»

    Le Parisien

  • Sortir du mondialisme, c'est possible : l'exemple de l'Argentine - Par Aymeric Chauprade

    Toujours cette même question lancinante : sortit ou ne pas sortir de l’euro ? La confusion s’est installée chez les peuples de la zone euro. Aurons-nous une réponse cohérente avant que l’euro et sa zone n’implosent ?
    Aymeric Chauprade, de retour d’Argentine, s'explique : « Il faut être aveugle ou d’une grande mauvaise foi pour ne pas reconnaître que depuis que l’Argentine suit une voie protectionniste et nationaliste (comme la Russie et la Chine), elle va mille fois mieux que lorsqu’elle suivait les recettes libérales et pro-américaines du libano-argentin Menem. »
    En ce jour du premier tour des élections législatives en France, Aymeric Chauprade fournit aux électeurs quelques éléments de réflexion.

    Auteur : Aymeric Chauprade - le 10 Juin 2012

    Polémia

  • En direct - La candidate socialiste se maintient contre Marion Maréchal Le Pen

    11 juin 2012 à 10:08 (Mis à jour: 21:03)

      

    L'essentiel

    • Selon les résultats définitifs publiés par le ministère de l’Intérieur, l’ensemble de la gauche (PS, EELV et Front de gauche) totalise pour le premier tour 46,77% des voix, contre 34,07% pour la droite (UMP et alliés) et 13,6% pour le Front national. Ce succès de la gauche, sans être une «vague rose», sera à confirmer lors du second tour des législatives dimanche prochain, sur fond d'abstention record des électeurs (57,23% de participation).

    • Alors que le Front national sera présent dimanche dans une soixantaine de circonscriptions, le bureau politique de l’UMP devra décider ce lundi de sa stratégie lors du second tour.: Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, a rejeté hier toute «alliance» avec le Front national, mais au niveau local, certains candidats UMP parlent déjà de s'en rapprocher.

    20h50. La candidate socialiste Catherine Arkilovitch annonce son maintien au second tour dans la 3e circonscription du Vaucluse, malgré la consigne de retrait donnée par la première secrétaire du PS, pour «faire barrage au Front national». Marion Maréchal-Le Pen, petite-fille de Jean-Marie et nièce de Marine, est arrivée en tête dimanche du 1er tour du scrutin législatif dans cette circonscription (Carpentras), avec 34,63% des suffrages, devant le député UMP sortant Jean-Michel Ferrand (30,03%) et Mme Arkilovitch (21,98%).

    19h30. Kemel refuse un débat avec Le Pen. Le candidat socialiste Philippe Kemel, opposé à Marine Le Pen au second tour des élections législatives dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, refuse un débat télévisé contre sa rivale. Selon le site internet de France 3 Nord/Pas-de-Calais, une proposition avait été transmise avant même le premier tour des élection à laquelle «Philippe Kemel (PS), Marine Le Pen (FN) et Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) avaient donné leur accord de principe».

    19h20. Aubry et Duflot à La Rochelle mardi pour soutenir Royal. «Je vais aller demain à La Rochelle avec Cécile Duflot (ministre du Logement et secrétaire nationale d’EELV, ndlr) pour soutenir Ségolène Royal le jour-même où elle dépose sa candidature pour le second tour» des élections législatives, a-t-elle dit.

    19h10. Olivier Falorni, candidat PS dissident à La Rochelle face à Ségolène Royal, dépose sa candidature pour le second tour des élections législatives à la préfecture de Charente-Maritime. «Je suis officiellement candidat au deuxième tour des élections législatives», dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime (La Rochelle/Ile de Ré), déclare t-il.

    18h50. Les ténors du PS contre NKM. La première secrétaire du PS Martine Aubry et plusieurs ministres vont défiler cette semaine dans la 4e circonscription de l’Essonne pour soutenir Olivier Thomas face à la sortante UMP Nathalie Kosciusko-Morizet. La porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle est arrivée en tête du premier tour avec 39,46%, contre 36,29% pour le maire de Marcoussis, ce qui annonce «un duel serré», a estimé l'équipe de campagne d’Olivier Thomas.

    18h40. L’UMP va maintenir son candidat, Eric Saubatte, arrivé troisième derrière le PS et François Bayrou (Modem) dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. «M. Bayrou avait appelé à voter pour M. Hollande à la présidentielle, il était donc assez légitime qu’on en tire les conséquences», a jugé Copé.

    18h35. Si Nadine Morano partage ses valeurs avec les électeurs FN, pour Christian Estrosi, ancien ministre et député-maire (UMP) de Nice, l’UMP n’a «aucune valeur commune» avec le PS.

    17h50. Marine Le Pen dévoile sa «liste noire» des candidats à faire battre, pour leur «comportement particulièrement méprisant, haineux, insultant et antidémocratique» à l'égard du FN. Figurent sur cette liste François Pupponi (député-maire PS de Sarcelles), Manuel Aeschlimann (député UMP d'Asnières et Colombes Sud), Georges Tron (maire UMP de Draveil et candidat dans l'Essonne), Jack Lang (candidat PS dans les Vosges), Xavier Bertrand (candidat dans l’Aisne), Ségolène Neuville (candidate PS dans les Pyrénées Orientales) et Sliman Tir (candidat vert à Roubaix). Mais c'est contre Nathalie Kosciusco-Morizet, l'ancienne ministre de l'Ecologie et la porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, qu'elle est le plus véhémente, appelant ouvertement à voter pour son adversaire PS Olivier Thomas dans sa circonscription de l'Essonne: «Madame Kosciusko-Morizet nous a expliqué pendant des mois qu’entre un candidat de chez nous et un candidat socialiste elle voterait socialiste. J’en appelle maintenant à la réciprocité (...) Elle voulait qu’un socialiste soit élu, et bien nous allons faire en sorte que ses vœux soient entendus», a déclaré Le Pen. NKM est une des cibles privilégiées du FN, depuis son pamphlet sorti en 2011 et intitulé «Le Front antinational».

    A consulter notre carte interactive : Où trouvera-t-on le FN au deuxième tour?

     

    Libération

  • Jérusalem: des graffitis antisionistes "merci Hitler" au mémorial de la Shoah

    11 juin 2012 à 19:30

    Des policiers israéliens inspectent des graffitis antisionistes au mémorial de la Shoah, le 11 juin 2012 à Jérusalem
     
     

    Une douzaine de graffitis antisionistes "remerciant Hitler" de près de deux mètres de haut ont été découverts lundi à l'intérieur de Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem.

    Parmi ces graffitis figurent des inscriptions telles que: "Si Hitler n'avait pas existé, les sionistes l'auraient inventé" et "Merci Hitler pour cette merveilleuse Shoah, c'est uniquement grâce à toi que nous avons obtenu un Etat de la part de l'ONU", en référence à la création d'Israël en 1948, à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

    On peut également lire: "Les sionistes ont amené la Shoah" et "Les guerres des sionistes ne sont pas celles du peuple juif".

    La direction de Yad Vashem a évoqué la possibilité que ces actes soient le fait d'extrémistes juifs ultra-orthodoxes antisionistes, très minoritaires mais actifs dans certains quartiers religieux.

    Sept de ces graffitis peints en blanc et rouge ont été retrouvés sur des murs autour du mémorial dédié aux combattants du ghetto de Varsovie.

    D'autres ont été inscrits près d'un wagon de chemin de fer symbolisant la déportation des juifs par les nazis.

    Une enquête a été ouverte, a indiqué le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, ajoutant que la police "ne privilégie aucune piste".

    Le mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, est consacré à la mémoire des six millions de juifs victimes du génocide nazi.

    "La ligne rouge a été franchie"

    Une petite minorité d'activistes ultra-orthodoxes, antisionistes virulents, dénoncent régulièrement ce qu'ils considèrent comme une exploitation de la Shoah pour justifier la création de l'Etat d'Israël, qu'ils rejettent absolument.

    Selon eux, l'établissement d'un Etat juif en Palestine n'aura de légitimité qu'après la venue du Messie.

    Ce courant rassemble quelques centaines de familles à Méa Shéarim, quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem, et il est très controversé au sein même de la mouvance juive ultra-orthodoxe.

    Le directeur de Yad Vashem, Avner Shalev, a évoqué cette piste et laissé entendre à la radio militaire que cet acte de vandalisme avait sans doute été commis par des extrémistes ultra-orthodoxes juifs.

    "Une des inscriptions est signée "le judaïsme harédi mondial", a affirmé M. Shalev. Le terme "harédi" (les "craignant Dieu" en hébreu) fait référence à la communauté des ultra-orthodoxes. M. Shalev a rappelé que dans le passé des petits groupes ultra-orthodoxes s'étaient "livrés à des attaques féroces contre le sionisme et l'Etat d'Israël".

    Avec cet acte de vandalisme "sans précédent, une ligne rouge a été franchie", a ajouté M. Shalev en précisant que la police examinait les vidéos tournées par les caméras de surveillance disséminées à Yad Vashem.

    Le ministre de l'Education, Gideon Saar, s'est pour sa part déclaré "choqué" par cet acte de vandalisme. "Ceux qui ont ainsi profané et sali Yad Vashem avec des inscriptions démentes, ont fait cela dans le but de porter atteinte aux sentiments de la population", a déploré le ministre dans un communiqué.

    Dans un incident séparé à Jérusalem-Est, secteur à majorité arabe, des inconnus ont vandalisé neuf voitures appartenant à des Palestiniens, crevant les pneus et taguant des slogans sur les véhicules, en faveur de la colonisation juive en hébreu, a-t-on appris auprès de la police.

    La police soupçonne des extrémistes de droite ou des colons juifs adeptes de la politique de représailles systématiques dite du "prix à payer" consistant à attaquer des cibles palestiniennes, mais aussi israéliennes, chaque fois que les autorités limitent ou freinent la colonisation.

    Libération

  • Quand Aubry prend le voile !

     

  • Cantat: déclaration anti-française du mec de Duflot

     

    Rédigé par lesoufflet le 08 juin 2012.

     

    sans-titre.png cantat.png

     

    La caricature du couple de bobos...

    Xavier Cantat, le candidat des Verts et accessoirement « compagnon » (à gauche, le mariage c’est ringard ! ) de la ministre de la république Cécile Duflot, s’est fendu d’une déclaration scandaleuse contre la France et le patriotisme. Haine de la France, mépris du petit peuple, relativisme cynique, cette diatribe est un concentré des idéos de la gauche française.

    Le petit ami de Cécile Duflot, notre nouvelle « ministre » (sic), Xavier Cantat, aurait mieux fait de s’abstenir de rendre visite aux Grandes Gueules de RMC pendant la campagne. Il aurait évité de dire qu’il se fiche de la France, qu’il n’est pas fier d’être Français et que la France est un petit pays.

    Le frère du rockeur altermondialiste Bertrand Cantat (oui, oui, on le leur laisse leur autre monde…) symbolise à lui tout seul la trahison de la France par sa gôche, si prompte à donner des leçons de morale qu’elle ne s’applique pas. Xavier Cantat, écolo convaincu, s’était déjà ridiculisé en offrant un voyage aux Maldives ultra polluant à sa belle Duflot.

    Voici donc la déclaration du conjoint d’un membre de notre nouveau gouvernement. Une vision symptomatique de la manière dont le PS et ses alliés méprisent les Français, rejettent l’idée de nationalité, haïssent le patriotisme et ne jurent que par le cosmopolitisme et par le communautarisme :

    « Moi je me fiche pas mal de la France effectivement. Et qu’elle soit forte, pour moi, c’est pas mon sujet. Mais c’est un hasard historique l’état des frontières à l’heure actuelle. Le fait que moi je sois née en France. Je me sens pas plus fier d’être Français que d’être grec ou sénégalais. Enfin franchement, c’est quoi cette histoire d’avoir les deux pieds dans la bouse et de bander ses muscles pour faire croire qu’on est des costauds. On est un petit pays. »

    24heuresactucom

  • Le père de Merah accuse la police française et porte plainte pour "meurtre"

    Publié le 11.06.2012, 15h40 | Mise à jour : 16h31

    Selon ses avocates, le père de Mohamed Merah (au centre) a déposé plainte contre X lundi à Paris pour «meurtre avec circonstances aggravantes», visant implicitement la hiérarchie de la police française.

    Selon ses avocates, le père de Mohamed Merah (à droite) a déposé plainte contre X lundi à Paris pour «meurtre avec circonstances aggravantes», visant implicitement la hiérarchie de la police française. | Capture d'écran

     

     
    «Meurtre avec circonstances aggravantes». Voilà l'intitulé de la plainte contre X déposée à par le père de Mohamed Merah, accusant implicitement la hiérarchie de la police française qui a ordonné l'assaut contre le «tueur au scooter». Ce dernier avait reconnu, avant de mourir, l'assassinat de sept personnes à Toulouse et Montauban.

    «C'est une plainte contre X pour avec circonstances aggravantes visant dans les faits des gens ayant donné des ordres à la de la police nationale» lors de l'assaut le 22 mars à Toulouse, a détaillé ce lundi Me Isabelle Coutant-Peyre. Celle-ci assiste l'avocate algérienne du père de Mohamed Merah, Me Zahia Mokhtari, arrivée en France vendredi pour lancer la procédure judiciaire. Selon l'avocate française, «300-400 personnes surarmées et un type tout seul enfermé dans son appartement. Rien que ça suffit pour se poser des questions».

    Deux vidéos identiques de 20 minutes, probablement filmées par Merah

    L'avocate française assure que la famille dispose de vidéos qui «seront mises à disposition des autorités quand elles en feront la requête». Me Mokhtari avait déjà affirmé début avril détenir des preuves de «la liquidation» du tueur de Toulouse, évoquant deux vidéos identiques de 20 minutes chacune, probablement filmées par Merah lui-même.

    Toujours en Algérie, Mohamed Benallel Merah, le père du «tueur au scooter», a précisé qu'il ne se rendrait en France «qu'une fois la date de l'audience fixée». «Je reste optimiste après les changements intervenus en France (élection de François Hollande). Dieu sait que nous n'avons commis aucun mal», assurait-il vendredi.

    Mohamed Merah, 23 ans, avait été tué le 22 mars lors de l'intervention des policiers du Raid dans son appartement à Toulouse. Les 11, 15 et 19 mars, il avait tué sept personnes: trois soldats parachutistes, trois écoliers et un enseignant juifs à Toulouse et Montauban. Durant les 32 heures du siège de son appartement toulousain, Mohamed Merah a revendiqué ses assassinats, affirmé avoir réfléchi à d'autres actes, et clamé ses liens avec les talibans et le banditisme.

    Le Parisien - 11/06/12
  • Charles BAUDELAIRE

    ELEVATION

     

    Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
    Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
    Par delà le soleil, par delà les éthers,
    Par delà les confins des sphères étoilées,

    Mon esprit, tu te meus avec agilité,
    Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
    Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
    Avec une indicible et mâle volupté.

    Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
    Va te purifier dans l'air supérieur,
    Et bois, comme une pure et divine liqueur,
    Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

    Derrière les ennuis et les vastes chagrins
    Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
    Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
    S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;

    Celui dont les pensers, comme des alouettes,
    Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
    - Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
    Le langage des fleurs et des choses muettes !

     

     

     

  • Estimations des résultats du 1er tour des élections législatives

     

    10 juin 2012

    Participation : 57,1 %

    Mise à jour 11 juin 2012, 02h00

    UMP et alliés : 34.6 %

    (230 à 270 députés)

    PS et alliés : 34.4 %

    (275 à 315 députés)

    Front National : 13.7 %

    (0 à 3 députés)

    Front de gauche : 6.8 %

    (13 à 18 députés)

    EELV : 5.7 %

    (12 à 16 députés)

    Modem : 1.7 %

    (0 à 3 députés)

    Autres : 2.1 %

    Extr Gauche : 1 %

    Résultats par département via la carte interactive de Google

    Résultats par circonscription sur le site de l’Assemblée nationale

     

    Egalité & Réconciliation

  • Marion en tête dans le Vaucluse !


     Marion Maréchal-Le Pen, candidate FN aux législatives dans la troisième circonscription du Vaucluse.

    Avec environ 34 % des suffrages, Marion Maréchal Le Pen, 22 ans, étudiante en droit à la faculté parisienne d'Assas, petite-fille de Jean-Marie Le Pen, crée la surprise et réussit son parachutage dans le département du Vaucluse, où elle était candidate à la députation pour la première fois. Elle arrive en tête du premier tour dans la troisième circonscription d'un département où Marine Le Pen avait enregistré un de ses meilleurs résultats nationaux et dépasse même le score de la candidate FN à la présidentielle (31,5 %). Jean-Michel Ferrand, député UMP sortant, qui briguait son septième mandat, obtient environ 30 % des voix et la candidate du PS, Catherine Arkilovitch, a environ 22 % des voix. Le second tour devrait donc opposer les trois candidats qui sont en capacité de se maintenir dans une triangulaire qui s'annonce serrée, puisqu'aucun accord n'est envisagé.

    Parachutage réussi

    Large sourire aux lèvres, assaillie par les caméras et les photographes dans sa permanence, Marion Maréchal-Le Pen a déclaré : "Les électeurs ont voulu donner un signal fort de changement (et) sanctionner l'immobilisme du candidat sortant." Elle a également rappelé que, même si elle n'en avait pas fait un argument de campagne, cette victoire du FN "lav(ait) l'affront de la profanation des tombes de Carpentras injustement attribuée au FN". De son côté, Jean-Michel Ferrand, député UMP sortant, a estimé qu'il était "en situation de rattraper (s)es 2 000 voix de retard". La gauche compte, elle, sur le report des voix du Front de gauche, crédité de 8 %, et sur les abstentionnistes pour espérer l'emporter au second tour dans une semaine. Mais la gagnante de ce premier tour est incontestablement la jeune petite-fille de Jean-Marie Le Pen, qui s'impose en tête du premier tour dans une circonscription et un département où elle n'a aucun ancrage mais où elle a précisé vouloir s'implanter durablement. Quel que soit le résultat du second tour.

    Click here to find out more!

    Par notre correspondant,
     
    Le Point

     

  • Sarcelles: Valls auprès de la communauté juive après une agression

    Marie Poussel et Arnaud Baur | Publié le 10.06.2012, 18h50                                  

     
    A la suite d'une agression, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a rencontré incognito dimanche les représentants de la communauté juive de Sarcelles.

    A la suite d'une agression, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a rencontré incognito dimanche les représentants de la communauté juive de Sarcelles.
    | LP / Marie Poussel

     

    Un jeune homme de 18 ans a été agressé vendredi, vers 19 heures, rue Albert-Camus à Sarcelles (Val-d'Oise). Trois hommes l'ont frappé et lui ont volé son portable tout en proférant des insultes à caractère antisémite. Rapidement interpellés par les policiers, les trois individus ont été placés en garde à vue puis déférés au tribunal de Pontoise.

     



    Cette agression a suscité une vive émotion dans la communauté juive de la ville. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est rendu à la grande synagogue, samedi matin, pour les assurer de sa « détermination à ne tolérer ni agression ni injure » antisémite. Informé dans la soirée de vendredi après le dépôt de plainte au commissariat, le ministre avait décidé d'aller à la rencontre de la communauté juive sarcelloise dès le lendemain matin.

    Ce quartier, surnommé la Petite Jérusalem, abrite la plus importante communauté juive de . Incognito, le ministre est arrivé samedi matin, à 10 heures 30 à la principale synagogue de la ville, au coeur du grand ensemble. Il n'avait pas souhaité communiquer à la presse sur cette visite, qu'il a voulu discrète. Le ministre a été accueilli par des responsables de la communauté dont le grand rabbin Berros, le de la communauté juive Richard Halimi, le préfet du Val-d'Oise Pierre Henry Maccioni et le député-maire (PS) François Pupponi

    «Il est venu sans presse, ni caméra, a commenté Richard Halimi. Ce déplacement discret a été particulièrement apprécié par la communauté, surtout un samedi matin, un jour où nous nous retrouvons pour l'office». Plusieurs centaines de personnes étaient présentes pour son discours. «Manuel Valls a voulu marquer sa sympathie pour notre communauté, assure Richard Halimi. Il a rappelé qu'il était auprès de nous dans ces moments difficiles».

    Le bureau national de vigilance contre l'antisémitisme a salué l'initiative du ministre de l'Intérieur. L'organisation assure percevoir «un grand malaise qui habite la communauté juive, aggravé depuis la tuerie antijuive de Toulouse, et les agressions répétées à Villeurbanne et Marseille.»

     

  • Mélenchon éliminé !

  • Législatives: 14% pour le Front National

    LCP - Le 10 juin 2012 à 23h50 , mis à jour le 10 juin 2012 à 23h51, par Astrid de Villaines


     

    Le parti de Marine Le Pen demeure la troisième force politique. Il pourrait obtenir de 0 à 2 sièges.

    Le Rassemblement Bleu marine ne rassemble pas autant que prévu. Au premier tour des élections législatives, le FN obtient 14% des suffrages, soit moins que son score historique de 1995 (15%) et du score de Marine Le Pen à la présidentielle (17.9%). A Hénin-Beaumont, la présidente du FN s’en sort très bien. En tête du premier tour avec 42.36% des voix, elle élimine son principal adversaire Jean-Luc Mélenchon. Au second tour, elle affrontera le socialiste Philippe Kemel (23.5% des voix).

    Très bon score aussi pour la nièce de la Présidente du parti, Marion Maréchal Le Pen (34.63%) qui se retrouve à la première place devant le candidat UMP Jean-Michel Ferrand (30.03%).

    Dans le Gard, l’avocat Gilbert Collard arrive en tête avec 34.57% des suffrages. Il affrontera au second tour la socialiste Katy Guyot et l’UMP Etienne Mourrut qui a déclaré qu’il "hésitait" à concourir au deuxième tour…

    Le porte-parole du FN, Florian Philippot, s’est qualifié pour le second tour dans la 6e circonscription de Moselle. Il a éliminé le député UMP sortant Pierre Lang et affrontera le candidat du PS Laurent Kalinowksi au second tour.

    Dans la 3e circonscription du Var, Bruno Gollnisch se maintient au second tour avec 24.12% des voix, il affrontera le PS et l’UMP au cours d’une triangulaire.

    Dimanche soir, les dirigeants du FN se sont dit très satisfaits, Marine Le Pen estimant que son parti avait "résisté remarquablement". Quant à Florian Philippot, il avait déjà assuré que "un député du Rassemblement Bleu Marine vaudra 50 ou 100 fois un autre député".

    Lundi à 17h30, le FN tiendra son bureau national, juste après-celui de l’UMP qui doit trancher l’épineuse question des duels FN/PS. Jean-François Copé a assuré que les candidats UMP se maintiendraient partout où ils sont qualifiés et qu’il n’y aura "pas d’alliance avec le FN".