Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2011

Notre Institut d'Egypte détruit par des sauvages

untitled.bmp Institut.jpg

 Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre du Caire ont causé l’incendie de l’Institut d’Égypte fondé en 1798 par Napoléon Bonaparte. Le bâtiment historique est désormais en ruine. Les inestimables archives et ouvrages historiques sont partis en fumée. De bonnes âmes ont tenté en vain de sauver à l’intérieur du bâtiment quelques pages déchirées ou livres calcinés. Autour d’elles, des sauvages ont continué à s’agiter, à crier, à jeter des cailloux et des cocktails Molotov.

Pendant l’expédition d’Égypte, Napoléon avait souhaité la création de l’Institut dans le but de faire progresser la recherche scientifique. Son bâtiment actuel, datant du début du XXème siècle, abritait quelque 200 000 ouvrages, certains rarissimes, relatifs notamment à l’Histoire et à la géographie de l’Égypte. Parmi ses pièces les plus précieuses, des volumes d’une édition originale de la monumentale description de l’Égypte, somme des connaissances sur ce pays faite par les savants de l’expédition, qui auraient été détruits, selon la presse égyptienne. (...)

 Le samedi 17 décembre 2011 restera un jour noir pour l’héritage égyptien et napoléonien. Encore une fois, la folie des hommes s’est abattue sur les terres de la grande civilisation. C’est un attentat à notre patrimoine, à notre culture, à notre savoir. Beaucoup parmi les élites du pouvoir et parmi ceux des associations multimillionnaires continueront à se congratuler, à s’inviter autour d’amuse-gueules, à boire du champagne dans l’indifférence générale. Aucun n’aura le courage de prendre la parole et aucun n’a la stature d’intervenir sur les lieux.

Fidèles de Napoléon Le Grand, le sentiment de révolte nous anime. L’heure n’est plus aux demi-mesures, l’heure n’est plus à la diplomatie impuissante. Notre destiné n’est pas de rester les bras croisés en attendant des jours meilleurs ou un éventuel miracle. Notre destiné est de puiser dans la volonté de nos ancêtres et d’accomplir nos vertueux devoirs. Enfants des héros de l’Empire, dignes héritiers de l’épopée impériale, haut les têtes! Ayons l’honneur de réagir, veillons au salut de l’Empire, veillons au maintien de nos droits… Nous avons rendez-vous avec l’Histoire!

 Loïck Bouvier, Manager du Carré Impérial

Le Carré Impérial

18/12/11

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Shimon Pérès rend hommage à Vaclav Havel

 

Le président de l’Etat Shimon Pérès a rendu hommage

 dimanche soir

 à l’ex-président tchèque Vaclav Havel

 décédé aujourd’hui.

« Il s’agit d’une grande perte pour le monde libre.

 Vaclav Havel était un grand ami d’Israël », a-t-il

déclaré.

Guysen News International - 18/12/11

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ignoble! Ils agressent un jeune handicapé sur le quai du métro à Marseille

Un groupe de plusieurs individus a agressé gratuitement vendredi, vers 17h, un jeune handicapé de 19 ans, qui souffre de problèmes psychologiques, alors qu'il s'apprêtait à prendre le métro à la station Bougainville à Marseille (15e).

La victime a reçu gratuitement des coups de pied et de poing, puis de poing américain. La vidéo du métro est toutefois parvenue à confondre les auteurs présumés.

Trois d'entre eux ont finalement été arrêtés dans la soirée. Ils doivent être jugés demain en comparution immédiate.

La Provence - 18I/12/11

NdB: Personne ne s'est porté au secours de ce malheureux? Quelle honte!

01:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Mélenchon sollicite le Front National !

 

Jean-Luc Mélenchon ayant sollicité Jean-Luc Manoury, vice-président du groupe Front National au Conseil régional de Lorraine, dans le cadre de l’élection présidentielle pour obtenir un parrainage, ce dernier lui a envoyé le courrier suivant en réponse à sa lettre.

Monsieur le candidat,

Fils d’un militant socialiste m’ayant inculqué les valeurs d’humanisme, de tolérance et un attachement profond à notre République, j’ai reçu récemment de votre part un courrier me demandant de parrainer le moment venu votre candidature à l’élection présidentielle des 22 avril et 6 mai 2012.

Si cette demande avait été un soutien politique je l’aurais trouvé incongrue. Certes nous avons voté ensemble pour le non à la constitution européenne et nous avons une critique commune des marchés financiers mais votre angélisme par exemple à l’égard de l’immigration qui est un moyen pour le grand patronat de faire baisser les salaires vers le bas fait que nous sommes opposés sur ce sujet et bien d’autres.

Il semblerait donc que seul notre prénom et la première lettre de votre patronyme nous rapproche.

Mais le parrainage n’est pas un soutien politique à votre programme mais une formalité purement administrative pour vous présenter. En effet, les parrainages ont été institués par la loi n° 62-1292 du 6 novembre 1962 afin d’éviter les candidatures fantaisistes qui auraient pu porter atteintes à la fonction même de président de la République et il s’agissait pour le législateur de trier les candidats sur les critères de représentativité, de crédibilité et de sérieux.

Or vous êtes un candidat sérieux, représentant un véritable courant d’opinion, mais votre démarche de me solliciter est un peu hypocrite car ne partant pas sur vos propres couleurs et étant allié du Parti communiste, vous allez disposer de la signature des maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, sénateurs, député européen de ce parti et en Meurthe-et-Moselle, le département où je réside, vous avez déjà une cinquantaine de signatures potentiellement acquises.

Comme vous l’écrivez « ce qui importe dans la tourmente, c’est que les peuples aient le pouvoir de choisir », même pour Marine Le Pen serais-je tenté de rajouter alors qu’elle est créditée de 20 % d’intentions de vote.

Parce que donner sa signature n’est pas un soutien politique mais permet de manifester son respect de la démocratie en faisant preuve de civisme et si ma candidate Marine Le Pen obtient largement des promesses de parrainages et s’il vous en manque une (ce qui est peu envisageable), je serai prêt à vous octroyer mon parrainage républicain.

Je doute fort connaissant le sectarisme idéologique de la gauche que la réciprocité soit vraie.

Vive la République, vive la France !

01:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Gianluca et Nordine ou Comment les médias de l'oligarchie travestissent deux atroces faits-divers

Gianluca Casseri tue au pistolet deux Sénégalais, vendeurs à la sauvette, et en blesse trois, dont un grièvement, sur les marchés de Florence. Cerné par la police, il se suicide ensuite. Gianluca est italien et son crime est « raciste », d’autant qu’il est déclaré proche de Casa Pound. Le quotidien La Repubblica le qualifie d’ailleurs de « tueur néofasciste » (Les Echos du 15 décembre 2011).

Nordine Amrani, Belge d’origine marocaine, après avoir lancé des grenades, tue au fusil d’assaut quatre personnes sur le marché de Noël de Liège, dont un bébé de 17 mois, et fait 125 blessés dont 5 sont en état critique à la date du 15 décembre. Il se suicide ensuite.

Vous pensez peut-être que si ces deux crimes sont odieusement comparables, celui de Nordine est plus grave par son ampleur que celui de Gianluca? Voilà un crime de la pensée !

Car ce n’est pas du tout le cas pour les médias, au contraire.

Un crime raciste ou une tragédie ?

Pour la presse, en effet, le crime de Nordine n’est qu’une « impensable tuerie… une tragédie qui demeure inexplicable » (Le Parisien du 14 décembre 2011) mais pas du tout un acte raciste. Car après tout ce n’est qu’un Belge qui tuerait d’autres Belges. D’ailleurs, la police belge indique immédiatement que le criminel n’avait « aucun lien avec une idéologie extrémiste ou avec le terrorisme islamiste » (Le Monde du 15 décembre 2011).

Ouf ! On respire ! Pas d’amalgame : ce n’est qu’un banal « tueur de masse », un « suicide extraverti » (sic) (Le Monde du 15 décembre 2011). S’il avait tué des Sénégalais cela aurait peut-être été différent, mais ce n’est pas le cas. En plus, ce Nordine serait « mystérieux ». La police belge voudrait « tenter de comprendre » son geste (Le Parisien du 15 décembre 2011). Ah les braves gens !

Par contre, Gianluca n’est pas mystérieux du tout : on nous dit tout sur lui, qui serait « un néofasciste silencieux et solitaire diplômé en comptabilité » (La Repubblica). On nous précise même le type et le calibre de l’arme qu’il a utilisée : 357 magnum et Smith & Wesson 44. Sans doute pour nous le présenter comme un émule de l’Inspecteur Harry, flic brutal et plutôt « réac » incarné au cinéma par Clint Eastwood.

Tout est normal

On est quand même obligé de nous dire que Nordine, outre un passé judiciaire chargé et l’imputation d’un autre crime, cachait chez lui un impressionnant stock d’armes de guerre.

Mais il ne faut pas s’inquiéter. Comme le dit la presse avec ingénuité il « n’a jamais donné la moindre indication sur la destination de ces armes » (Le Parisien du 14 décembre 2011). D’ailleurs, pour les médias l’affaire est entendue : il « collectionnait les armes » (Les Echos du 15 décembre 2011). Donc pas de problème : ce n’est pas un terroriste mais un simple collectionneur de grenades, de fusils d’assaut, de pistolets automatiques avec silencieux qu’il confectionnait lui-même d’ailleurs, par amour de la chose. Tout ce qu’il y a de plus normal.

Il semble toutefois que Gianluca était un plus petit collectionneur que Nordine, puisque lui ne disposait que de deux pistolets.

Pourquoi ?

On nous dit que les Belges se demandent « pourquoi ». Vraiment ?
Mais quelles sont en effet les motivations du criminel ?

Pour Gianluca la réponse est simple : c’est un raciste car on nous dit qu’il a crié « Nègres, c’est votre tour ». Pas la peine d’aller plus loin ni en particulier de s’appesantir sur les raisons qui auraient pu le conduire à agir.

Pour Nordine, par contre, la réponse est différente : on ne sait pas s’il a crié. Mais surtout c’est une victime. En effet, par le truchement de « l’un de ses avocats » (Le Monde du 15 décembre 2011) on nous dit qu’il se sentait « harcelé » par la police (Le Monde du 15 décembre 2011). L’explication est ensuite reprise en chœur par les médias. S’il a agi ainsi c’est parce qu’il « était inquiet de retourner en prison, ce qui pourrait expliquer ce geste fou » (Le Parisien du 15 décembre 2011). La prison belge étant, comme chacun le sait, vraiment terrible, on tremble en effet rétrospectivement pour Nordine…

Décodons

Cette affaire démontre une fois de plus la façon dont les médias de l’oligarchie traitent inégalement des faits criminels, selon l’identité des auteurs et des victimes.
Car dans ces deux affaires il y a une différence essentielle qui n’a échappé à personne : Nordine est un « Belge d’origine marocaine » qui a tué des Européens et Gianluca un Italien de souche qui a tué des Africains.

Or, pour l’oligarchie, par construction une personne d’origine immigrée est une victime, jamais un coupable. Si on ne peut cacher qu’elle commet un crime – ce que les médias font le plus souvent – on le transforme alors en « tragédie incompréhensible », formule abstraite destinée à rendre plus floue la dure réalité des faits. Il va de soi en outre qu’une personne d’origine immigrée ne saurait être qualifiée de « raciste », puisque l’oligarchie cherche à nous persuader, d’une part, que l’immigration est un chance pour nous et que, d’autre part, seuls les Européens de souche sont « racistes et xénophobes ». Car il faut délégitimer par tous les moyens l’inquiétude identitaire qui monte partout en Europe.

Les médias font donc tout leur possible pour éviter de rapprocher des informations qui dresseraient de Nordine un tout autre portrait que celui, bisounours, qu’ils veulent nous présenter : celui d’un criminel endurci, en possession d’armes de guerre, qui a froidement prémédité son acte, accompli sur un marché de Noël.

On suggérera modestement aux fins limiers belges qui se sont saisis du dossier de Nordine de se demander si cette « impensable tuerie » (titre du Parisien du 14 décembre 2011) ne serait pas tout simplement un attentat kamikaze.

Michel Geoffroy
15/12/2011

Correspondance Polémia – 18/12/2011

01:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Présidentielle: pétition pour le rétablissement de l'anonymat des parrainages des maires

http://www.frontnational.com/presidentielle-petition-pour...

Je viens de signer cette pétition.

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2011

En souvenir de Sandra Kaz - Chaîne de solidarité "Noël 2011 pour un petit garçon"

 

Le mois dernier, Sandra Kaz a mis fin à sa vie, victime de la bêtise et de la méchanceté. Elle s’en est allée, à seulement 32 ans, laissant un petit orphelin d’à peine un an. Aujourd’hui, toutes nos pensées vont vers ses proches et, surtout, vers son petit garçon. En plus des hommages rendus à cette militante exemplaire du Front National, nous avons décidé d’organiser une chaîne de solidarité en faveur de son petit garçon d’un an.

Pour ce Noël 2011, nous proposons à ceux qui le souhaitent de lui faire parvenir des cadeaux, des jouets, des vêtements et autres présents. Ceux qui préfèrent lui envoyer de l’argent sous la forme de chèques sont aussi les bienvenus.

  C’est Guy Cannie, militant frontiste bien connu de tous et habitué des actions caritatives, qui s’occupera de faire parvenir colis et argent à l’intention du petit garçon et à ceux qui désormais s’occupent de lui.

Il n’a plus sa maman, mais il saura ainsi que la grande famille nationale pense à lui et veille sur lui.

Merci à tous pour votre générosité.

Colis à envoyer à :

Guy Cannie
4 bis, rue de Lommeries
59249 FROMELLES
Tel : 06 67 18 25 27

   Chèques à l’ordre de « Guy Cannie »

23:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L'Annonciation - Fra Angelico (1395-1455)

untitled.bmp Fra Angelico.jpg

Fra Angelico  (1434) - Musée diocésain de Cortone

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

22:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Outrage à la Vierge Marie en Nouvelle-Zélande

untitled.bmp V Marie.jpg

Une affiche en Nouvelle-Zelande montrant la Vierge Marie, visiblement effrayée devant un test de grossesse positif, déchaîne les passions.

C'est un pasteur anglican, Glynn Cardy, à Auckland, qui a fait poser cette affiche devant son église.

Par cette initiative, le pasteur souhaite faire passer l'idée que Noël est réel : "La découverte (qu'elle était enceinte, ndlr) a dû être choquante. Marie n'était pas mariée, elle était jeune et pauvre. Cette grossesse allait sans nul doute déterminer son futur. Et elle n'était sûrement pas la première femme dans cette situation, ni la dernière", reprend La Tribune de Genève.

Mais voilà, pour certains, il s'agit d'une affiche scandaleuse. Sur sa page Facebook, le pasteur a reçu des centaines de commentaires du style : "Vous faites passer Marie pour une prostituée" ou encore : "Une vierge n'a pas besoin de test de grossesse", rapporte le média canadien Canoë. Et samedi, un fanatique s'est carrément attaqué à coups de ciseaux à l'affiche placée devant l'église.

Cette affiche vous paraît-elle scandaleuse ?

Retrouvez cet article sur LePost.fr

18/12/11

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Sophie de Menthon justifie le travail des enfants

20:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

A la mosquée de La Roche-sur-Yon, des collégiens s'imprègnent de l'islam, avant Noël...

 

Billet d’humeur

A la mosquée de La Roche sur Yon (Vendée), des collégiens s’imprègnent de l’islam. C’est beau, c’est grand, c’est hyper laïque et ça correspond totalement aux fondamentaux de la république Française !

Le journal Ouest-France écrit une brève sur cette sublime idée qu’a eu un collège de faire visiter une mosquée pour que les élèves (Chrétiens, ou athés ou autres d’ailleurs on s’en moque) s’imprégnent des valeurs de l’islam… Doit-on s’étouffer de rire ou pleurer ? La question se pose. A l’heure ou les islamistes imposent à la République le fait de devoir, on va employer le terme adéquat, « bouffer hallal » pour ne pas déplaire aux disciples de Mahomet, il manquait une marche et elle est franchie.

A l’heure où fêter Noël n’est plus véritablement correct, la véritable laïcité positive selon Sarkozy en est à « islamiser » voire tenter de « convertir aux valeurs du prophète Mahomet » nos charmantes « têtes blondes, ou brunes, ou châtains, ou blond cendrés, ou châtains clairs (j’ai peur d’en oublier et d’être accusée de racisme) ! C’est bien laïque tout ça ! Et en plus ça ne sent pas le cochon !

Juste pour voir la réaction des Mahométans, imaginons un instant une visite de collégiens de la Seine Saint Denis dans une église, avec signe de croix à l’entrée et tout le toutim… Une jolie visite organisée par le directeur d’un collège… Imaginons de forcer un musulman à manger une bonne poté auvergnate avec un bon jarret de porc… Imaginons un instant les réactions…

Se soumettre à l’islam, c’est bien, le reste est Haram (apprenez le vocabulaire cela vous sera utile, Haram signifie : interdit). Et si vous n’êtes pas en accord avec ce que je viens d’écrire, vous êtes de vilains racistes pas jolis du tout…

Source

NPI

20:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18)

"Dégage l'Arabe!": la LFP enquête sur des accusations de propos racistes

untitled.bmp Kamel Chafni.jpg

Kamel Chafni

PARIS (Reuters) - La Ligue professionnelle de football (LFP) a annoncé l'ouverture d'une enquête après les accusations portées par l'Auxerrois Kamel Chafni, qui affirme avoir été victime de propos racistes de la part d'un arbitre-assistant, samedi à Brest.

"(Le président de la LFP) Frédéric Thiriez a demandé l'ouverture d'une enquête afin que toute la lumière soit faite le plus rapidement possible sur cette affaire", peut-on lire dans un communiqué publié dimanche sur le site internet de la LFP (www.lfp.fr).

Kamel Chafni a été exclu samedi lors de la défaite de l'AJ Auxerre à Brest (1-0), dans le cadre de la 18e journée de Ligue 1. Ses accusations sont qualifiées de "graves" par la LFP.

"Concrètement, l'arbitre-assistant m'a dit 'Dégage l'Arabe'", a expliqué dimanche le milieu international marocain âgé de 29 ans, sur les ondes de RMC.

Les faits que reproche l'Auxerrois à Johann Perruaux, qui ne s'est pas officiellement exprimé et qui n'a pu être joint dans l'immédiat pour répondre à ces allégations, se seraient déroulés à la 55e minute de la rencontre.

A ce moment précis, Kamel Chafni s'est précipité vers l'arbitre-assistant pour lui "signaler une faute flagrante". Quelques secondes plus tard, il est venu s'entretenir avec l'arbitre principal de la rencontre, Tony Chapron, qui lui a infligé un premier carton jaune pour contestation, puis un second, synonyme d'expulsion.

KAMEL CHAFNI VA PORTER PLAINTE

"Je vais le voir pour lui expliquer une situation grave qui vient de se passer avec l'arbitre de touche. Et lui, M. Chapron, ne cherche même pas à comprendre. Il me met tout d'abord un jaune, sans m'expliquer. Après j'ai essayé encore de lui expliquer qu'il venait de se passer quelque chose de grave", raconte Kamel Chafni.

"Il n'a même pas cherché à comprendre et il m'a mis un rouge et puis c'est pour ça que cela a pris encore plus d'ampleur", poursuit le joueur, qui affirme qu'un Brestois a entendu les mêmes propos que lui.

"Larsen Touré m'a confirmé qu'il avait entendu (...) Maintenant cela va être ma parole contre celle de l'arbitre. Les gens qui me connaissent savent comment je suis. En dix ans, je n'ai jamais pris de carton rouge. J'ai toujours été très correct avec les arbitres", s'est défendu l'Auxerrois.

Prié de dire s'il allait porter plainte, Kamel Chafni a répondu par l'affirmative. "Bien sûr. On va faire le nécessaire avec le club. On a pris contact avec la Ligue, on va voir ce qu'elle va faire dès demain. On va attendre".

"On a montré une mauvaise image du football, ce qui me désole un peu (...). S'il n'y a pas de sanction, je n'aurais plus rien à faire dans le foot parce que, qu'on soit dans le foot ou dans la vie normale, on n'a pas le droit de dire ce genre de choses".

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Benjamin Massot

Yahoo!Actu - 18/12/11

19:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Gard: à 15 ans, elle cache des bijoux volés dans son vagin

Aussi improbable que cela puisse paraître, planquer le butin dans un endroit aussi intime que le vagin est chose courante. Mais cette technique semble bien être connue des enquêteurs. Et c'est ainsi que les policiers du commissariat de Villeneuve-Les Angles ont retrouvé les bijoux volés au cours d'un cambriolage.

Jeudi, vers 11h30, aux Angles dans le Gard, une patrouille de police repère des jeunes filles au comportement suspect. Elles semblent être âgées d'une quinzaine d'années seulement mais se trouvent gênées lorsqu'elles croisent la patrouille. L'un des policiers qui décide de les suivre à pied aperçoit les deux adolescentes monter à bord d'un véhicule sur le parking du Leclerc, toujours sur la commune des Angles.

Elle refuse l'examen gynécologique

Elles sont interpellées en possession de divers objets, notamment du parfum, une montre et du shampoing, puis placées en garde à vue avec l'assistance d'un interprète. Dans le même temps, la police municipale signale un cambriolage sur la commune des Angles. La liste établie correspond, à quelques objets près... Le message indique en effet que des bijoux ont été dérobés au cours de ce vol dans une habitation particulière.

Or, lors du contrôle préalable de la garde à vue, aucun bijou n'est retrouvé. En revanche, les policiers découvrent deux tournevis glissés dans chaque bretelle de soutien-gorge de celle qui a manifestement commis les faits pendant que sa complice faisait le guet. Un examen gynécologique est alors demandé. Mais la jeune fille équipée des tournevis s'y refuse catégoriquement. Aussi dangereux que cela puisse être pour sa santé.

Une convocation devant le juge des enfants

Ce n'est qu'hier qu'elle a finalement accepté de remettre les bijoux - chaîne en or bagues et boucles d'oreilles - qu'elle avait mis dans un paquet de mouchoirs avant de l'introduire dans son vagin. Les deux jeunes filles, issues de la communauté des gens du voyage, font l'objet d'une convocation devant le juge des enfants.

Le conducteur, âgé d'une cinquantaine d'années, sera finalement mis hors de cause dans cette affaire. Il s'agissait selon les dires des deux filles, d'un homme qui vit, comme elles, dans le camp. Les bijoux, eux, ont été rendus à leur propriétaire.

La Provence - 17/12/111

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Christine Boutin salue "le combat" de l'association "Le Refuge"


Christine Boutin et l'homophobie interpellées par Les_Pantheres_roses

Christine Boutin, candidate à la présidentielle du Parti chrétien-démocrate, a salué samedi "le combat" de l'association "Le Refuge" qui accueille des personnes homosexuelles en détresse.

Dans un message rendu public par l'association qui vient de franchir le cap des 1.000 adhérents, Mme Boutin salue son "combat qu'(elle) partage et soutient, totalement, pour le respect de la dignité de chacun".

"Je me battrai toujours pour que toute personne, quels que soient sa condition, sa race, sa religion ou ses choix, ait le droit à l'attention et au respect. Le Refuge ne se contente pas de dénoncer avec des mots des traitements indignes: cette association accueille concrètement des personnes homosexuelles en détresse", écrit la candidate.

Pour elle, l'association Le Refuge les "aide à se reconstruire, pas à pas" et "leur donne confiance en eux-mêmes et en l'avenir". "Elle participe à l'apaisement et la fraternité de notre société", conclut Mme Boutin.

Le Nouvel Observateur - 17/12/11

19:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Vietnam: un nouveau jeu vidéo anti-français, insulte à nos soldats morts à Dien Bien Phu et dans les camps du Viêt-minh

17/12/2011 – 19h40
HANOÏ (NOVOpress) –
“7554″, comme 7 mai 1954 (7.5.54), date de la reddition de l’armée française à Dien Bien Phu pendant la guerre d’Indochine. C’est l’intitulé d’un nouveau jeu vidéo que vient de sortir l’éditeur vietnamien Emobi Games.

Soit cinq heures de jeu durant lesquelles le joueur doit tuer les parachutistes français avant leur arrivée dans la cuvette, investir les tranchées, débarquer dans le QG du colonel de Castries avec le drapeau communiste vietnamien.

« C’est la première fois qu’une période historique glorieuse de la Nation est élaborée sur ordinateur », se félicite la télévision d’Etat, VTV.

 La bataille de Dien Bien Phu a coûté la vie à plus de 3 000 soldats français. « Sur les 10 300 soldats français faits prisonniers à Dien Bien Phu, seuls 3 300 sont rendus à leurs familles. Les autres, souvent laissés sans soins, épuisés, affamés, parfois sommairement exécutés, perdent la vie sur les routes qui les conduisent à leur lieu de détention et dans les camps du Viêt-minh », relate le site internet Chemins de mémoire.

Le gouvernement français osera-t-il prochainement interdire ce jeu à la gloire de tels crimes de guerre ? Car  « 7554 » devrait sortir en février sur le marché mondial et peut-être en France, avec sous-titrage…

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

02:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

470 Palestiniens arrêtés par les forces d'occupation israélienne en deux mois depuis la libération de 477 prisonniers politiques

untitled.bmp palestiniens.jpg

(Cliquez sur la photo)

Un rapport d'Addameer, le groupe de soutien aux prisonniers palestiniens, révèle que depuis l'échange de prisonniers conclu par le gouvernement sioniste et les autorités du Hamas, et qui a vu la libération, en échange du soldat Shalit, le 18 octobre dernier, de 477 prisonniers politiques palestiniens, le chiffre effarant de 470 Palestiniens ont été arrêtés à ce jour. L'Etat sioniste a donc "récupéré" pratiquement le nombre de détenus libérés.

01:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le Centre Simon Wiesenthal lance une nouvelle campagne de traque aux Nazis

 

 
Le centre Simon Wiesenthal a lancé, mercredi 14 décembre 2011 en Allemagne, une nouvelle campagne visant à arrêter les derniers responsables de l'Holocauste encore en fuite en s'appuyant sur les gouvernements des pays qui pourraient les abriter.
 
Le centre offre 25 000 euros de récompense pour toute information qui aidera à la capture et à la condamnation des personnes, aujourd'hui âgées, impliquées dans des crimes nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, a indiqué le directeur de l'antenne de Jérusalem, Efraïm Zuroff à la presse.
 
Efraim Zuroff à Berlin 
Source : Yedioth Aharonot
 
 
Le Crif - 17/12/11

01:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Présidentielles 2012 : Nissa Rebela consulte ses adhérents

[Communiqué du 14 décembre 2011]

Dans le cadre des prochaines élections présidentielles, le mouvement des identitaires du Pays Niçois a décidé de consulter ses adhérents pour déterminer son positionnement.

Par un courrier envoyé ce lundi, les adhérents de Nissa Rebela ont donc été invités à se prononcer (par retour de courrier, mail ou SMS et avant le 1er janvier) sur le soutien que leur mouvement pourrait apporter – ou pas – dans le cadre de ce scrutin.

Plusieurs choix, reflétant les discussions ayant eu lieu au sein du Bureau du mouvement, ont ainsi été proposé aux adhérents :

> Nissa Rebela soutient la candidature de Frédéric Nihous – « candidat de la ruralité » (Chasse-Pêche-Nature-Traditions)

> Nissa Rebela soutient la candidature de Marine Le Pen – « la voix du peuple, l’esprit de la France » (Front National)

> Nissa Rebela ne soutient aucun candidat

> Nissa Rebela aligne sa position sur celle du Bloc Identitaire (le parti auquel Nissa Rebela est associé ayant lancé une consultation du même type au niveau national).

La direction a estimé qu’il était de sa responsabilité – tout en consultant les adhérents et leur demandant de faire leur propre choix – d’indiquer quelle position lui semblait la meilleure. Dans le courrier envoyé aux adhérents, le Secrétaire général Benoît Lœuillet précise ainsi que la direction défend le soutien à la candidature de Marine Le Pen.

Rappelant d’abord les divergences réelles entre Nissa Rebela et Marine Le Pen (sur la question européenne et les libertés locales en particulier), les dirigeants du mouvement écrivent néanmoins dans ce courrier aux adhérents « Marine Le Pen est la seule candidate à proposer des réponses claires à l’immigration massive et incontrôlée qui change peu à peu le visage du Pays Niçois, de la France et de l’Europe. L’abrogation du droit du sol et du regroupement familial qu’elle défend sont de véritables mesures de salut public ! Pour défendre l’identité d’un peuple, encore faut-il que ce peuple existe toujours et n’ait pas été totalement submergé », avant d’évoquer aussi le soutien de la candidate au referendum d’initiative populaire.

Le résultat de cette consultation interne, fixant donc la position du mouvement, sera annoncé le 5 janvier.

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le laser iranien a réussi à pirater le drone espion de la CIA

Selon une revue américaine, Christian Science Monitor, la République islamique d’Iran a réussi , durant les deux dernières années, à contrôler un satellite espion appartenant à la CIA au point de suspendre ses missions d’espionnage !

Citant des sources de renseignement européens, qui ont requis l’anonymat, l'Iran a réussi à dérouter le parcours initial d'un satellite espion en utilisant la technique du laser , au point d’arrêter ses fonctions.. Une technique qui a surpris de nombreux pays occidentaux, car peu d’Etats maîtrisent ce genre de haute technologie !

Toujours selon la revue américaine, une autre version des faits est avancée pour expliquer le hacking de la "RQ-170 Sentinel", celui d’un ingénieur-informatique iranien, qui estime que « le drone aurait été capturé, grâce à un hacking de sa sonde GPS, une faille, pourtant, connue des militaires américains ».

Cet ingénieur explique que les spécialistes iraniens de guerre électronique ont été capables de couper les communications de l’appareil, puis ont reprogrammé son GPS, afin de faire croire à l’appareil qu’il allait se poser en Afghanistan.

«La navigation GPS est le point le plus faible», déclare cet ingénieur, qui préfère garder l’anonymat, pour des raisons évidentes. Les Iraniens ont utilisé une technique de brouillage de la liaison satellitaire, puis, du «GPS spoofing», pour prendre le contrôle de l’appareil, en modifiant les coordonnées de longitude et latitude, au sein du drone. Ainsi, les Américains n’ont pas vu que l’appareil était hors de contrôle.

Cette précision est importante, car certains responsables américains s’en sont pris au président américain et aux militaires, leur demandant pourquoi ils n’avaient pas détruit l’appareil, afin d’éviter qu’il ne tombe aux mains de l’ennemi. Le fait que les pilotes officiels aient été complètement leurrés est une première explication.

L’ingénieur explique que ce piratage a été rendu possible, par des techniques de «reverse engineering», effectuées, sur des drones plus anciens, capturés, photographiés ou abattus, durant, ces dernières années, et en tirant parti de la faiblesse des signaux GPS, facilement manipulables, selon ses dires.

Plusieurs spécialistes, ont confirmé que l’opération était possible et qu’elle était même documentée.

«Je ne dirais pas que c’est facile, mais la technologie existe, pour le faire», déclare Robert Densmore, un ancien officier américain spécialisé en guerre électronique. Cette capture du drone US marque une nouvelle escalade, dans la tension existant entre les Etats-Unis et l’Europe, d’une part, et l’Iran, d’autre part.

Le Christian Science Monitor fait, également, référence à une autre affaire passée relativement inaperçue des médias occidentaux et qui est survenue, durant l’automne. Elle concerne des déclarations du Général Moharam Gholizadeh, en septembre dernier.

 Ce spécialiste de la guerre électronique, au ministère de l’air iranien, avait fait des déclarations assez fracassantes, sur les possibilités iraniennes, en matière de détournements de missiles ou de drones, au travers du repilotage d’un GPS. L’interview avait été retirée du site Farsnews et le général, pourtant jeune, est mort le mois dernier, d’une crise cardiaque. Plusieurs médias iraniens ont considéré ce décès comme suspect, et imaginent que le général aurait pu être une nouvelle victime collatérale de la guerre sourde que se livrent les services secrets des différents pays.

Si certains commentateurs américains sont sceptiques, voire ironiques, quant à la maîtrise technologique des Iraniens, ils ne constituent pas la majorité. En effet, la plupart des observateurs considèrent, désormais, que l’Iran est à un niveau technologique très élevé, en témoigne le hack des certificats, qui a permis, notamment, de retrouver les comptes email de 300.000 ressortissants iraniens.

Plusieurs spécialistes ont estimé que cette attaque était, à l’instar de "Stuxnet", de nature étatique et provenait d’Iran. Le programme de surveillance et de capture des drones aurait démarré, en 2007, et a été rendu public, en 2009. Jusqu’à présent, les captures et les destructions avaient été réalisées par des moyens conventionnels. L’utilisation de ce «hack» est une nouvelle illustration de l’avancée considérable réalisée par l’Iran, en matière informatique.

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=41846&a...

ALTER INFO - 17/12/11


 

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La Russie n'acceptera jamais d'être déstabilisée (Poutine)

untitled.bmp Russie.jpg

La Russie n'acceptera jamais d'être victime de manœuvres de déstabilisation de la société, a déclaré jeudi le premier ministre russe Vladimir Poutine lors d'une séance annuelle de questions-réponses avec la population.

"Oui aux protestations qui doivent obligatoirement se dérouler dans le cadre de la loi. Oui au désaccord avec le pouvoir, car il ne se conduit pas toujours correctement. Mais j'estime incorrect de permettre de devenir victime de stratégies de déstabilisation de la société", a indiqué le chef du gouvernement russe.

Selon lui, les "révolutions de couleur" sont le résultat d'une stratégie de déstabilisation de la société, émanant de l'étranger.

Le premier ministre a également avoué avoir pris, au premier regard, les rubans blancs portés par l'opposition pour des contraceptifs.
"Lorsque j'ai vu à la télé que certains portaient (à leur poitrine) des rubans blancs, j'avoue franchement, que j'ai d'abord pensé qu'il s'agissait de publicité  dans la lutte contre le SIDA, que les gens avaient accroché des contraceptifs… Ensuite,à y regarder de plus près, j'ai vu que c'était autre chose", a affirmé M.Poutine.

"Mais ma première pensée a été que, voilà, tout va bien, les gens manifestent pour un mode de vie sain", a ajouté le premier ministre.

ALTER INFO - 17/12/11

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)