Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2011

Effet sondage: Chantal Brunel (UMP) veut remettre les immmigrés "dans les bateaux"


Chantal Brunel veut remettre les immigrés "dans des bateaux"
envoyé par Nouvelobs. - L'info internationale vidéo.

8 mars 2011

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Déchéance de la nationalité: le gouvernement et l'UMP capitulent comme d'habitude!

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Des discours aux actes, il y a un pas que le gouvernement et l’UMP ne franchissent jamais.

Poussés par leurs alliés centristes et tancés par la gauche, l’exécutif et les députés de la majorité ont renoncé à adopter la mesure pourtant minimaliste visant à déchoir de leur nationalité les personnes devenues françaises depuis moins de dix ans, coupables de crimes à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité de l’Etat.

Il n’aura pas fallu longtemps pour que l’UMP recule et rentre dans le rang, renonçant une fois encore à prendre les mesures qui s’imposent pour lutter efficacement contre l’explosion de l’insécurité.

Cette capitulation de la puissance publique intervient au moment où les forces de l’ordre doivent faire face à un déchaînement de l’ultra violence comme en témoigne l’agression sauvage d’un CRS en banlieue parisienne et alors qu’en 2010, 11 tentatives de meurtre visant des policiers ont été recensées rien qu’à Paris et que 1.630 policiers ont été blessés dans la seule agglomération parisienne.

Marine Le Pen, Présidente du Front National dénonce cette lâcheté de l’UMP qui ne fait qu’encourager la montée continue des violences frappant l’ensemble de nos compatriotes, les policiers et gendarmes en premier lieu.

Elle appelle à une rupture totale avec la politique menée actuellement et demande que l’Etat se donne enfin les moyens d’assurer la sécurité des forces de l’ordre.

Elle rappelle qu’avant de poser la question de la déchéance de la nationalité, le pouvoir serait bien inspiré d’agir en amont en cessant de naturaliser plus de 100.000 étrangers par an.

Elle enjoint enfin les Français écœurés par l’impuissance de l’UMPS à résoudre leurs problèmes à secouer le système aux élections cantonales avant de le remplacer à la présidentielle.

NPI - 8 mars 2011

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

2e sondage: "Le Front National est en pleine forme"

08 mars 2011

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Benoît XVI dédouane les Juifs de la mort du Christ

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le peuple juif n'est pas responsable de la mort de Jésus, explique le pape Benoît XVI dans un nouveau livre à paraître en mars, dont des extraits ont été publiés mercredi. Il réitère ainsi une position déjà exprimée il y a près d'un demi-siècle par l'Église catholique.

Benoît XVI a recours à une analyse biblique et théologique pour montrer que le peuple juif dans son ensemble n'est pas responsable de mort de Jésus. Des interprétations inverses avaient été utilisées pendant des siècles pour justifier la persécution des Juifs.

Même si le Vatican enseigne depuis plusieurs décennies que les Juifs ne sont pas collectivement responsables de la mort de Jésus, les explications de Benoît XVI aideront à combattre l'antisémitisme, a estimé mercredi un responsable de la communauté juive américaine.

«Il y a une tendance naturelle à considérer que les choses vont de soi, et cela conduit très souvent à un relâchement de la sensibilisation et de la conscience» du risque d'antisémitisme, a déclaré le rabbin David Rosen, directeur des affaires interreligieuses au Comité juif américain (AJC) et figure du dialogue entre le Vatican et les Juifs.

Il rappelle que le Vatican a publié son document le plus important sur le sujet en 1965: la déclaration «Nostra Aetate», qui a révolutionné les relations de l'Église catholique avec le judaïsme en affirmant qu'on ne pouvait attribuer collectivement la mort du Christ aux Juifs, à l'époque comme aujourd'hui.

Selon David Rosen, le livre de Benoît XVI pourrait avoir un effet plus grand et durable car les fidèles n'ont pas forcément le réflexe de se référer à de vieux documents de l'Église. Le pape, dit-il, fournit un «outil pédagogique».

L'argumentaire du pape figure dans la suite de «Jésus de Nazareth» (2007), son premier livre, qui offrait une vision très personnelle des premières années de la vie et des enseignements du Christ. Le nouvel ouvrage, à paraître le 10 mars, porte sur la seconde moitié de la vie du Christ.

La Presse canadienne - 07 mars 2011

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Antisémite plus grave que raciste?


Antisémite plus grave que Raciste ?
envoyé par Dailygratuit. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

07 mars 2011

00:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

07/03/2011

Marine Le Pen répond à Ruth Elkrief sur BFM TV

07 mars 2011

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Sondage: dans les trois scénarios, Marine est gagnante au premier tour

untitled.bmp MLP.jpg

C’est encore un coup de tonnerre dans la vie politique française à 15 mois de l’élection présidentielle. Un nouveau sondage dont le détail est publié dans les colonnes du Parisien-Aujourd’hui en France de ce mardi 8 mars confirme la poussée du Front National et de son leader, Marine Le Pen. Dans les trois scénarios proposés aux sondés, Marine Le Pen est donnée gagnante au premier tour.

Elle devancerait Martine Aubry et Nicolas Sarkozy (tous les deux crédités de 21 % d’intention de vote) avec 23 %. Elle arriverait également en tête (24 %) face à Nicolas Sarkozy (21 %) et François Hollande (20 %).

Enfin, elle serait également première, toujours avec 24 % des votes, face à Dominique Strauss-Kahn (23 %) et Nicolas sarkozy (21 %).

___________

Sondage réalisé en ligne les 5 et 6 mars 2011. Echantillon de 1.347 individus inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon représentatif de la population fraçaise âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive.

Source

Nations Presse Info - 07 mars 2011

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Nouveau sondage: Marine Le Pen en tête au premier tour dans tous les cas de figure

1345684_photo-1299431598824-2-0_640x280.jpg MLP.jpg

Nouveau coup de tonnerre dans la vie politique française à 15 mois de l'élection présidentielle, après le coup de semonce du sondage publié dimanche par Le Parisien-Aujourd'hui en France. Une nouvelle enquête (*) dont le détail est publié dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France de ce mardi 8 mars confirme la poussée du Front National et de son leader, .

LeParisien.fr - 07 mars 2011

23:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Lampedusa: pendant que les clandestins sont accueillis, le maire est poursuivi!

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Incapables de juguler le déferlement migratoire qui frappe l’île de Lampedusa, les pouvoirs publics italiens soutenus par l’Union Européenne, usent maintenant de la contrainte et de la menace pour imposer aux élus et à la population cette immigration massive et incontrôlée.

Bernardino De Rubeis, le maire de Lampedusa qui doit faire face à l’arrivée de plus de 6.000 clandestins tunisiens depuis la mi-février est ainsi l’objet d’une enquête diligentée par le Parquet, accusé d’incitation à la haine raciale, pour avoir adopté un décret interdisant « la mendicité et les comportements contraires aux convenances, ainsi que l’utilisation des lieux publics pour y camper ».

Ce terrorisme judiciaire démontre, s’il en était encore besoin, l’acceptation par les classes dirigeantes européennes et nationales de cette submersion migratoire et la volonté de soumettre tous ceux qui s’opposeraient à ce diktat.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, apporte tout son soutien au maire de Lampedusa, victime d’un acharnement politique aussi inexplicable qu’injustifiable.

Elle rappelle l’urgente nécessité d’une réponse nationale à la problématique migratoire et la dénonciation ferme de la politique européenne qui, loin de contrôler l’immigration clandestine, l’encourage et la favorise.

Nations Presse Info - 07 mars 2011

19:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Plus d'un millier de clandestins ont débarqué à Lampedusa

immigration-clandestins-tunisiens-sur-l-ile-italienne-de-lampedusa-REUTERS-930620_scalewidth_630.jpg

Plus d'un millier de clandestins pour la plupart tunisiens ont débarqué dans la nuit sur l'île de Lampedusa (Sicile)

Ces nouveaux arrivants, à bord de 11 embarcations, sont venus s'ajouter à la centaine de migrants arrivés au cours du week-end sur l'île.

Une autre embarcation avec une centaine de personnes à bord était en vue lundi matin. D'autres débarquements en provenance de Tunisie sont attendus lundi et mardi, avec peut-être des ressortissants libyens.

    
De Lampedusa, ces immigrés sont ensuite envoyés dans des centres de rétention en Italie continentale mais les capacités d'accueil commencent à être insuffisantes.

Aucun de ces immigrés ne semble venir de Libye, alors que les autorités italiennes craignent un exode massif en provenance de leur ancienne colonie.

Le maire de Lampedusa, Bernardino De Rubeis, a appelé dimanche le ministre de l'Intérieur, Roberto Maroni, qui a assuré que les opérations de transport aérien et maritime reprendraient lundi pour transférer les clandestins dans d'autres centres d'accueil.

Lundi matin, un premier avion avec une centaine de clandestins à bord a quitté Lampedusa pour Crotone (Calabre, sud), et 64 autres ont embarqué sur un ferry à destination de Porto Empedocle, près d'Agrigente (Sicile).

En février, l'Italie a demandé l'aide de l'Union européenne pour faire face à l'arrivée de migrants clandestins en provenance de Tunisie.

Pour aider Rome à affronter cet afflux de clandestins tunisiens dont la majorité souhaiterait se rendre en France, l'Union européenne a déployé une mission de Frontex, l'agence de surveillance des frontières de l'UE.

Plus de 7.000 Tunisiens ont fui vers l'Italie depuis le renversement en janvier de leur président Zine Ben Ali.

07 mars2011

 

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Nos clochers, c'est notre identité! 2800 églises menacées de destruction

Saint-Georges-des-Gardes-2.jpg

(Cliquez sur la photo)

Cette photographie d’une église en proie aux pelleteuses n’a pas été prise au Kosovo mais en France, plus exactement dans les Mauges, en Anjou, à Saint-Georges des Gardes, au cœur de ce qui fut le pays insurgé de 1793, où le soulèvement vendéen fit trembler la République naissante…

Et pourtant, au XIème siècle, le moine Raoul Glaber écrivait « On eut dit que le monde se secouait pour dépouiller sa vétusté et revêtait de toutes parts un blanc manteau d’églises ». Cette citation, popularisée par l’historien Georges Duby dans son ouvrage sur l’An Mil, qui caractérise si bien l’identité chrétienne de l’Europe, serait-elle en passe de perdre sa réalité ?

Des villages sans églises, une campagne sans âme

C’est le constat alarmant que l’on peut faire en Anjou, mais aussi dans d’autres régions françaises, où, une à une, insidieusement les églises paroissiales des communes rurales sont menacées de disparition. Sont en cause les grands édifices du XIXème siècle, construits à la faveur du renouveau religieux qui marque cette période. La loi de 1905, confiant la propriété des églises paroissiales aux communes, la baisse de la pratique religieuse observée depuis les années soixante et, surtout, le désintérêt de certains édiles locaux pour des édifices jugés démodés et lourds à entretenir ont contribué à ce que l’état sanitaire de nombres de ces églises se dégrade rapidement.

Eglise de Saint-Georges des Gardes juste avant sa destruction

Il n’en fallait pas plus pour que certaines mairies ne décident de raser leurs lieux de culte. D’une commune à l’autre, les arguments employés sont identiques : des églises trop vastes, une baisse de la pratique religieuse et des coûts de restauration souvent considérés comme insupportables pour les finances locales. Les pelleteuses passent alors à l’attaque, devant les yeux d’une population médusée comme à Saint-Georges des Gardes en 2006 (notre photo).

En France, d’après l’Observatoire du Patrimoine religieux, 2 800 églises sont ainsi menacées de destruction. En Anjou, d’autres églises sont aujourd’hui menacées comme à Saint-Gemmes d’Andigné et à Saint-Aubin du Pavoil dans le Haut Anjou, mais c’est à Gesté, dans les Mauges encore une fois, que semble condamnée à une destruction désormais quasi-certaine l’église Saint-Pierre-aux Liens, immense église construite à flanc de coteau et dont l’orgueilleux choeur néo-gothique domine le paysage à des kilomètres à la ronde. Construite en deux parties au XIXème siècle, en remplacement de l’ancienne église détruite lors de la première guerre de Vendée, elle est l’œuvre de de l’architecte local Alfred Tessier, qui construisit de nombreuses autres églises dans la région à Angers, Beaupréau, Vertou.

Pire, la volonté iconoclaste de la municipalité gestoise est soutenue par le clergé local. Le responsable de la commission diocésaine affirmait récemment que cette perte constituait une « chance » pour les paroissiens et prenait pour exemple d’autres paroisses angevines « bénéficiant aujourd’hui d’églises autrement plus fonctionnelles ». Fonctionnelles… des bâtiments indifférenciés que rien ne distingue extérieurement d’un temple protestant, d’une église de mormons, voire d’une perception du trésor public, bref sans identité affirmée, sans grâce et sans âme mais fonctionnel puisque petit, bien éclairé et chauffé, convenant parfaitement à une assemblée de fidèles clairsemée et vieillissante.

Le clocher, un marqueur identitaire

Emplacement de l'église Saint-Georges des Gardes détruite

Ces destructions méconnaissent en effet gravement le caractère profondément identitaire du clocher et de l’église paroissiale pour les habitants du village, qu’ils soient croyants ou incroyants, pratiquants ou non. François Mitterrand ne s’y était d’ailleurs pas trompé pour son affiche de campagne en 1981, le représentant avec en arrière-plan un petit village dans la campagne, groupé autour de son église, symbolisant la France profonde et éternelle. Cet élément identitaire fondamental prend aussi bien en compte la dimension charnelle à travers l’histoire même de l’église, lieu d’enracinement, où se sont déroulés durant des siècles les événements familiaux – baptêmes, communions, mariages et enterrements – et dont la silhouette familière permet de situer le village dans le paysage. S’y ajoute également la dimension civilisationnelle de l’église, intrinsèquement liée à la civilisation européenne. La flèche de l’église traduit le lien vertical tendu entre l’homme et le Ciel et les cloches qui sonnent l’angelus au loin nous rappellent qui nous sommes et d’où nous venons, comme l’appel du muezzin rappelle au musulman qui il est vraiment…

Voilà pourquoi, en Anjou comme partout en Europe, les identitaires doivent se mobiliser pour défendre leurs églises : NOS CLOCHERS, C’EST NOTRE IDENTITÉ !

Source : Anjou Identitaire.

Crédits photo pour les 3 photos : Alain Guinberteau, sur l’excellent site www.40000clochers.com/.

NOVOPRESS - 06 mars 2011

 

 

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marine en tête, Louis Harris va refaire son sondage...

Le tremblement de terre provoqué par le sondage Louis Harris Interactive pour Le Parisien, donnant Marine Le Pen en tête du premier tour de la présidentielle, secoue, y compris chez Louis Harris. 

Le responsable de son département opinion Jean-Daniel Lévy nous annonce qu’il va refaire son sondage en testant aussi les candidatures de Dominique Strauss-Kahn et François Hollande. Pour voir si le choix unique de la première secrétaire du parti socialiste influe sur les résultats annonçant pour 2012 un 21 avril. L’enquête doit être faite aujourd’hui et demain lundi. “Nous ne le faisons pas à la demande de la Commission des sondages”, précise M. Lévy, qui ne sait pas encore s’il en publiera les résultats.

Arnaud Leparmentier

Louis Harris Interactive du 28 février au 3 mars sur un échantillon de 1618 individus inscrits sur les listes électorales.

Blog L'Elysée côté jardin - 06 mars 2011

01:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le couturier Jean-Paul Gaultier est le seul à défendre John Galliano

Depuis quelques jours on ne peut pas dire que John Galliano soit particulièrement soutenu. On peut même dire qu'il fait l'unanimité contre lui.

Aujourd'hui pourtant Jean-Paul Gaultier vient à sa rescousse. Dans les coulisses de son défilé qui s'est déroulé hier à Paris, le célèbre couturier français n'a pas hésité à prendre sa défense.

Faisant référence à la fameuse vidéo diffusée par le tabloïd "The Sun" sur laquelle on voit John Galliano faire part de son admiration pour Hitler, Jean-Paul Gaultier lance "Avec des enregistrements, on peut faire dire des choses aux gens qu'ils ne disent pas".

Et de se demander dans quel contexte ces "terribles" mots ont été prononcés. Jean-Paul Gaultier en arrive même à se demander si John Galliano n'a pas été piégé.

Lire aussi: http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/pour-jean-paul-gaultier...

john-galliano-10414013lbyah_1902.jpg

John Galliano

Source Actuenvrac- 06 mars 2011

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pierre Moscovici dénonce les propos "ambigus" de Laurent Wauquiez


Pierre Moscovici - En route vers la présidentielle
envoyé par radioclassique. - L'actualité du moment en vidéo.

06 mars 2011

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

06/03/2011

Laurent Wauquiez a déclaré jeudi au Puy-en-Velay que DSK vivant à Washington, «ce n'est pas la Haute-Loire, ce n'est pas ces racines-là»...

Une phrase de plus qui fait polémique. Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes et maire du Puy-en-Velay, a jugé jeudi, en marge du déplacement de Nicolas Sarkozy en Haute-Loire, que «Dominique Strauss-Kahn est à Washington. Il a sûrement une très belle maison qui donne sur le Potomac. Ce n'est pas la Haute-Loire, ce n'est pas ces racines-là.»

Laurent Wauquiez expliquait aux journalistes présents au  Puy-en-Velay que, selon lui, le discours de DSK «est celui d'une mondialisation sans couleur, ni saveur, qui se joue dans des grandes capitales internationales. C'est très loin de nous tout ça. Avoir le Président chez nous en Haute-Loire, est un vrai geste de reconnaissance.»

Des propos «énormes et honteux»

Mais la petite phrase a fait bondir Pierre Moscovici, qui a jugé ce vendredi sur -télé et Radio Classique qu’il s’agissait là de propos «honteux et scandaleux». «Juste après que Nicolas Sarkozy ait évoqué les racines chrétiennes» de la France, Laurent Wauquiez dit de DSK «ce ne sont pas ces racines-là», a-t-il souligné. «S'agissant de quelqu'un comme lui, agrégé d'histoire, il sait très bien ce qu'il fait.»

Selon le socialiste, Laurent Wauquiez, tout comme Christian Jacob, «n’est pas antisémite», mais fait «du fayotage», «de la courtisanerie». Il a ajouté que le ministre avait «mordu le trait» et devait «retirer» ses propos avant que la campagne présidentielle – qui n’a pas encore officiellement commencé – ne tombe « très, très vite dans la boue».

Source 20minutes.fr

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le sondage ne plaît pas, on le refait!

Le site 20minutes.fr annonce ce dimanche 6 mars que l’institut de sondage Harris Interactive se prépare à réaliser un nouveau sondage pour confirmer ou infirmer l’avancée spectaculaire de Marine Le Pen dans les intentions de vote.

On efface tout et on recommence. Selon une information publiée sur lemonde.fr, Louis Harris Interactive a décidé ce dimanche de refaire le sondage paru dans Le Parisien. Les résultats, donnant Marine Le Pen en tête du premier tour de la présidentielle de 2012 ont secoué à droite comme à gauche.

Le prochain devrait ainsi tenir compte des possibles candidatures de DSK et de François Hollande, à la place du choix unique de Martine Aubry. Cette configuration avait été évoquée, samedi, par Laurent Fabius, interrogé sur RTL. Selon lemonde.fr, l’enquête devrait être réalisée ce dimanche et lundi. L’institut n’a pas précisé s’il publierait les résultats.

Nations Presse Info - 06 mars 2011

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Alain Minc: "Français ça ne veut rien dire"

22:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Importante découverte d'un village gaulois à Gétigné (Loire-Atlantique)

maison_gauloise-300x227.png

Maison gauloise reconstituée

06/03/2011 – 18h50 GETIGNE (NOVOpress Breizh) – Les vestiges d’un important village gaulois viennent d’être mis à jour à Gétigné, une commune située à 25 km au sud-est de Nantes, au bord de la Sèvre nantaise. Une découverte d’un intérêt scientifique exceptionnel qui rappelle opportunément les racines celtiques de la France.

Selon Ouest-France, qui signale la découverte, les fouilles effectuées par une équipe de l’institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), sur le site de Toutes Joies à Gétigné, ont permis de découvrir les fondations d’un important village gaulois, datant du IVe au IIe siècle avant JC.

 Le village devait compter une vingtaine de bâtiments. « On peut estimer la population à 400 habitants, avec une importante activité artisanale », a indiqué Yann Viau au quotidien, ajoutant qu’on est là en présence d’une « découverte exceptionnelle d’un point de vue scientifique ». Artisans d’une très grande habileté, forgerons, inventeurs du procédé de carbonisation qui transforme le fer en acier, les Celtes ont fait de la Gaule un des principaux foyers de la culture celtique en Europe. Commencées début janvier, les recherches devraient se prolonger jusqu’à fin avril.

Considéré comme l’un des plus grands historiens du XXe siècle, Fernand Braudel pouvait écrire à propos des Celtes : « Porteurs de mythes brillants, d’une religion et d’une culture originales, d’une langue indo-européenne qui leur est propre », ce sont eux, indiquait-il, « nos ancêtres les Gaulois ».

Une réalité remise en cause aujourd’hui par l’establishment pour des raisons idéologiques, sous l’effet des récentes vagues migratoires extra-européennes qui se sont installées en France. « Que l’on arrête de vouloir faire croire à nos enfants que nos ancêtres étaient tous des Gaulois », déclarait Jean-François Copé le 17 octobre 2009 au Monde.fr. En parfaite communauté intellectuelle avec François Reynaert, chroniqueur au Nouvel Obs, qui vient de publier chez Fayard un libelle intitulé « Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises ». Des fouilles pour des fadaises à Gétigné ? Les archéologues de l’INRAP apprécieront.

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://breizh.novopress.info/]

NOVOPRESS - 06 mars 2011

 

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen en tête pour le premier tour: le sondage est refait!

Un sondage annonçait ce week-end que le nouveau leader du FN ferait le plus haut score lors du premier tour de la présidentielle de 2012... sans tenir compte d'une candidature DSK.

  C'est le petit séisme du week-end. On avait parlé d'un "21 avril" à l'envers, qui verrait la candidate du Front national arrivait au second tour face à celui du Parti socialiste. On n'avait pas imaginé avant le résultat du sondage Louis Harris Interactive pour Le Parisien que Marine Le Pen se classerait en tête de ce scrutin au premier tour. La présidente du Front national totalise 23% des votes contre 21% pour Nicolas Sarkozy ou Martine Aubry. 
 

 Sauf que le sondage ne teste que la candidature de Martine Aubry pour le PS, note le sondeur. Louis Harris Interactive a annoncé sur le Monde que le sondage était en train d'être de nouveau réalisé en intégrant une hypothèse DSK et une autre François Hollande. 

L'Express - 06 mars 2011

 

 

20:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le mal du pays

Libres propos de Gilbert Collard

Marine Le Pen donnée par un sondage en tête au premier tour de la présidentielle, je crains le pire pour le révérend père président de la République, Nicolas Sarkozy du Chardonnet. Va-t-on le filmer, errant sur les lieux de mémoire vêtu d’une soutane noire ? Va-t-il transformer le Fouquet’s en lieu de pèlerinage pour people repentis ? Va-t-il remplacer le marathon de New York par le marathon de Saint- Jacques de Compostelle ?  Ce petit jeu cache une vraie trouille qui est une peur politique des conséquences de la maltraitance identitaire française depuis des années. Depuis vingt ans, peut-être plus, une certaine honte de la France a été cultivée, reléguant à une forme de racisme simplificateur toute revendication de dignité nationale, d’expression d’une histoire millénaire, de souhait secret d’être un peu respecté.

S’il n’y avait Marine Le Pen qui ose exprimer haut et fort le non-dit d’une France  exaspérée d’être ignorée, croyez-vous qu’on s’intéresserait tout à coup à un peuple qui cherche à retrouver enfin une adresse à la poste restante de l’histoire, du mondialisme et d’une Europe déracinée ?  Un peuple qui aime son pays, ses paysages, ses traditions, sa Patrie, même s’il n’ose encore le dire par peur du rire, qui, d’où qu’i lvienne, s’est fondu par le temps qui passe dans la Nation.

Un peuple qui  cherche à faire respecter son héritage judéo-chrétien.  Oserait-on, aujourd’hui, évoquer « la France des racines », dont jusqu’alors on se foutait, s’il n’y avait en sourdine un besoin de ressourcement reconstructeur.

La difficulté pour l’actuel pontife présidentiel, c’est qu’il ne suffit pas de visiter une cathédrale médiévale au Puy–en-Velay, de s’improviser le notaire d’un « magnifique héritage »  chrétien, pour être crédible dans cette posture.

Trop de crachats impunis ont depuis des années souillé d’humiliations notre histoire ; trop d’atteintes à notre identité de tous les jours comme de tous les temps historiques nous ont été infligées : l’hymne hué, sifflé, le drapeau transformé en torche-cul, notre langue estropiée,abandonnée, notre passé toujours en procès, notre diplomatie démonétisée,  notre culture judéo-chrétienne et notre amour des autres tournés en dérision, transformés en économie frauduleuse. Tout ce mal,  sans qu’on lève le petit doigt politique, associatif, judiciaire pour essuyer l’affront.

Ce qui est extraordinaire, c’est qu’il faille que le président devienne potentiellement candidat pour découvrir qu’il existe en France des Français qui aiment la France et ses racines sans être racistes, xénophobes, ou même franchouiardement con !  Si l’identité, comme on dit, faute de mieux, avait été honorée comme il se doit, dans le respect réciproque des autres et par les autres,  serait-il nécessaire d’en faire un débat, d’en parler, d’en discuter ? L’ouverture de cette discussion est révélatrice d’une souffrance française : le mal du pays !

 Nations Presse Info - 06 mars 2011

 

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)