Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 289

  • Extension du domaine de la russophobie, par Guillaume Faye

    8 juin 2016 par Guillaume Faye

    La propagande anti-russe s’intensifie dans les médias. Le russian bashing se répand et suggère que la Russie dirigée par Vladimir Poutine vit sous un régime tyrannique. Présenter à l’opinion occidentale le régime de Moscou comme violant l’État de droit et la démocratie, persécutant ses opposants et s’orientant vers une dictature est devenue une habitude. D’où vient cette propagande russophobe qu’on ne réserve pas à d’autres nombreux pays, pourtant, eux, réellement dictatoriaux ?

    La Russie accusée d’être un État policier

    Dans Le Figaro, un article de propagande anti-russe très peu professionnel, signé d’Emmanuel Grynszpan (« L’opposition russe désormais réprimée par des nervis » 02/06/2016) essaie de démontrer que des ”défenseurs des droits de l’homme” et des ”opposants” sont attaqués par « des groupuscules pro-Poutine sous le regard complice de la police ». Il cite plusieurs exemples de bagarres et d’agressions où, paraît–il, les agresseurs sont des milices secrètes du Kremlin. Pas la moindre preuve n’est avancée, c’est du roman policier journalistique.

    Le journaliste duFigaro et ses confrères des autres médias occidentaux n’apportent aucune vérification de ce qu’ils relatent, mais se contentent de citer des opposants à Vladimir Poutine qui décrivent une situation dramatique pour les contestataires. Le problème, c’est que ces derniers, vivant en Russie, s’expriment librement dans les colonnes du Figaro et des autres médias. S’ils étaient persécutés en Russie, comme ils le prétendent, ils ne pourraient pas se répandre dans les médias occidentaux !     

    Contradiction complète : Le Figaro publie régulièrement un supplément consacré à la Russie (intitulé en anglais pour faire snob Russia beyond the headlines) avec la traduction d’articles de la presse russe qui reflètent toutes les opinions, y compris celles contraires à M. Poutine. Comment Le Figaro peut-ils écrire que le Kremlin interdit l’opposition à M. Poutine alors qu’il publie lui-même des articles de la presse russe qui critiquent le gouvernement ? C’est complètement absurde.

    Cela dit, il est parfaitement possible, comme dans n’importe quel pays du monde, que des individus ou des groupes privés s’en prennent avec violence pour des raisons politiques à des contestataires de la politique gouvernementale. Mais comment peut-on en déduire qu’ils sont télécommandés par le gouvernement russe et protégés par la police ? Aucune preuve n’est apportée. En novembre dernier, j’ai participé à une conférence au Press Club de Washington sur les questions de l’immigration contre la politique laxiste d’Obama. Nous avons été attaqués physiquement par des groupes gauchistes ultra-violents. Il ne serait venu à personne l’idée de dire que c’était la Maison Blanche et l’administration Obama qui étaient derrière ces agressions.

    L’imposteur Alexeï Navalny

    Cet agitateur, médiatisé par la presse occidentale et très probablement financé par les services de renseignements américains et – hélas– européens, est qualifié par les médias français et occidentaux de « principal opposant au Kremlin ». Mensonge total. L’immense majorité des électeurs de la Fédération de Russie n’a jamais eu l’intention de voter pour ce provocateur. Navalny a participé avec ses partisans à une bagarre à l’aéroport d’Anapa et s’est présenté en victime du Kremlin.

    Il prétend que le procureur général de Russie, Iouri Tchaïka, est un bandit lié au monde des affaires illégales et du crime, qui voudrait se venger de lui, l’opposant à Poutine. Les médias occidentaux relaient, sans vérifications, ces affirmations diffamatoires. Navalny et son entourage comparent Poutine à Hitler et les médias français reproduisent ces imbécillités. Leonid Volkov, un de ses proches collaborateurs, a répété dans les médias occidentaux que la situation actuelle de la Russie , « c’est ce qu’on observe dans toutes les dictatures. C’était pareil en Allemagne dans les années 30 et en Espagne dans les années 60 ». Il est dommage que des intellectuels, par ailleurs intelligents, comme par exemple Nicolas Baverez, portent crédit à ces contre–vérités issues de désinformations. Les vraies dictatures, elles, comme la Chine, les monarchies du Golfe devant lesquelles s’incline la France, ne sont jamais accusées.

    Les deux raisons de la propagande antirusse

    Les médias et les dirigeants occidentaux répètent que la Russie a ”annexé ” la Crimée ukrainienne, ce qui justifie les sanctions – par ailleurs illégales. Si c’était vrai, la Crimée qui est russe et non pas ukrainienne et qui a rejoint la Russie par référendum, sans aucune violence russe, se révolterait, il y aurait des troubles. Or la Crimée redevenue russe, est parfaitement tranquille. Bizarre…D’autre part, la propagande nous expliquait que Poutine cherchait à envahir l’Est de l’Ukraine et qu’il ne respecterait pas les accords de cessez–le–feu signés à Minsk. Il les a parfaitement respectés. Les affrontements en Ukraine ont cessé, non ? Alors d’où vient cette désinformation hostile contre la présidence de Poutine ? Explications :

    1) Ce qui dérange les dirigeants européens (politiques et médias confondus), c’est d’abord l’orientation idéologique du pouvoir russe, centrée sur les valeurs d’identité, d’enracinement et de patriotisme, l’inverse même des choix idéologiques occidentaux profonds. La nouvelle Russie représente donc un danger, en terme d’attraction mentale sur les peuples européens de souche, d’exemple à suivre ; elle est un repoussoir pour les oligarchies occidentales déracinées, un objet de haine pathologique. L’hostilité du pouvoir russe aux manifestations de la gay pride ou au mariage homosexuel, par exemple, le fait détester par toute l’intelligentsia proche du pouvoir et par la classe journalistique en France. Bref, le gouvernement russe est ”politiquement incorrect ”.

    2) La deuxième raison de la campagne de propagande et de désinformation antirusse est le retour de la Russie comme grande puissance sur la scène internationale, notamment en Syrie, et par la restauration de son outil militaire. Cela gêne certains projets stratégiques de Washington et il est normal que le relai soit suivi par les médias occidentaux et les gouvernements européens vassaux des USA. Bref, la nouvelle Russie post-communiste fait paradoxalement plus peur aux dirigeants occidentaux et leur semble plus redoutable et haïssable que l’ancienne URSS.

    Construire l’image d’une dictature belliciste

    La thèse officielle sur la Russie de Poutine, rabâchée par 90% des journalistes occidentaux qui suivent les désinformations des services spécialisés –par exemple celles de la Transatlantic Academy, (1) – est la suivante : le Kremlin manœuvrerait pour annexer le Donbass, en y ”gelant” un conflit, puis à faire de l’Ukraine un protectorat russe, et la même chose avec les trois pays baltes. Y compris par la force militaire. On cherche à présenter la Russie comme une dictature isolée ayant très peur de l’exemple d’une Ukraine démocratique, rejoignant l’UE et l’Otan. La Russie est décrite comme une menace pour l’Europe orientale et la paix du monde, afin de justifier la création d’incidents militaires (Est de l’Ukraine, Baltique…). Et de provoquer une confrontation armée, ” gérée”, si possible (mais pas sûr) en dessous du seuil nucléaire ; ce qui est l’objectif – non pas d’Obama, dépassé par les événements – mais de fauteurs de guerre très actifs au Pentagone, à la CIA, dans l’industrie d’armement et dans les médias US.   

    Le renforcement militaire de l’Otan en Europe orientale, sur ordre de Washington, atteste de cette stratégie mal pensée et à haut risque (voir récent article de ce blog sur Kaliningrad). Elle ne peut pas être freinée par une France qui n’a plus de politique étrangère indépendante sérieuse. Néanmoins, cette option belliciste antirusse peut être entravée par deux facteurs : une lassitude européenne envers une russophobie qui nuit à l’économie du fait des représailles russes aux sanctions, (cas de l’Italie, de la Hongrie, proposition de résolution parlementaire en France pour la levée des sanctions…) et la prochaine élection présidentielle américaine.

    Si Hillary Clinton est élue, il n’y a rien à attendre de bon. En revanche, si Donald Trump parvient à la Maison Blanche, il pourrait renverser la table s’il joue la carte de l’isolationnisme et si, comme il l’a dit, il apprécie la Russie. À condition qu’on le laisse faire, car un Président américain doit avoir la force d’affronter les Trois Sœurs – CIA, Pentagone, et Complexe militaro-industriel. Un coup de feu est vite parti. La Russie, qui ne menace en rien la paix et la sécurité mondiale (contrairement à d’autres jamais incriminés) est donc présentée par les appareils de désinformation comme une dictature dangereuse, donc comme l’ennemie principale. Cette russophobie est totalement contraire aux intérêts des Français et des Européens.

    (1) La ”Transatlantic Academy”, est un des exemples des centres de propagande métapolitique américains et européens atlantistes (financés par des fonds publics discrets et des fonds privés) qui ”informent” et en réalité influencent les journalistes du monde entier. Cette remarque n’implique aucun anti-américanisme, puisqu’aux USA d’autres think tanks et associations combattent ces lobbies, comme par exemple American Renaissance et le NPI.

  • Guillaume Faye à Nice : l’ethnocide des peuples européens

    Guillaume_Faye_conference_Nice_13mai2016.jpg

     

     

    L’écrivain Guillaume Faye donnait ce vendredi 13 mai une conférence à Nice sur le thème : « L’ethnocide des peuples européens ».

    Guillaume Faye archéo-futurisme

    Après avoir expliqué la différence entre génocide et ethnocide, le conférencier entreprit de démontrer le dessein criminel de destruction programmé d’après lui selon trois axes :

    1. Abolition de la mémoire, expliquant comment un blogueur breton, Boris Le Lay, condamné à deux ans de prison ferme pour avoir affirmé qu’il n’y avait pas de celtes noirs, s’était aujourd’hui exilé au Japon. De là-bas, c’est lui qui a relayé avec TV Libertés le mouvement demandant le retrait du concert de Black M… pour la commémoration du centenaire de Verdun, mouvement qui s’est ensuite développé dans toutes les directions et pas seulement dans la « fachosphère », comme ont voulu le faire croire les ministres des anciens combattants et de la « culture ».
      Avec la référence à cette seule personne, on comprend aisément que toute référence à notre mémoire européenne doit être sévèrement encadrée, revue et corrigée par la police de la pensée.Renaud Camus Grand remplacement
    2. Le deuxième axe et la colonisation de peuplement massive. On retrouve là le « grand remplacement » cher à Renaud Camus. Ici, l’ancien membre du GRECE insiste sur la directive européenne coercitive de condamner chaque État refusant son quota de migrants à payer une amende de 225 000 € par migrant non accepté !
    3. Troisièmement, l’organisation du départ des autochtones et le matraquage fiscal. L’élection cette semaine d’un maire musulman à Londres aurait-elle pu arriver si entre 2001 et 2011 le nombre de Britanniques blancs n’y avait pas baissé de plus de 600 000, alors même que le nombre de Londoniens s’est accru d’un million ?
      La capitale britannique ne comporte plus aujourd’hui que 45% de véritables autochtones. On retrouve à une échelle beaucoup plus importante le phénomène qui s’est passé dans nos banlieues, où les Français ont cédé le terrain face à des populations exogènes immigrantes.

    On semble oublier la sagesse d’Aristote qui en son temps fustigeait la diversité source de bien de maux…

    Guillaume Faye eut quelques mots également sur le pape François, décoré récemment du Prix Charlemagne par l’Union Européenne, en présence de Marcel Philipp, Jürgen Linden, Martin Schulz, Jean-Claude Juncker… tous pourfendeur des identités en vue de la création d’un grand marché de consommateurs décervelés. La seule présence de ces personnages en dit long sur la remise de ce prix… Ce pape qui déclara dans son discours que la seule véritable identité européenne devait être sa capacité d’accueillir l’autre chez soi (chose qu’il fit récemment en faisant venir dans ses appartements des familles syriennes musulmanes au grand dam des familles chrétiennes d’Orient laissées sur le carreau), n’a t-il pas été formé à la Théologie de la Libération, théorie gaucho-chrétienne née en Amérique du sud et propagée alors entre autres par Don Helder Camara ?

    Alain de Benoist Au delà droits hommeLe conférencier eut également quelques mots sur les nouveaux péchés capitaux de notre époque, à savoir : le racisme et la xénophobie, le sexisme, l’islamophobie et l’homophobie… Toutes opinions qui aujourd’hui ne souffrent d’aucune excuse. Il est temps de relire le livre d’Alain de Benoist « Au-delà des droits de l’homme ».

    Quelques mots également sur la ministre de l’Éducation (qui, pour Guillaume Faye, a pour but de détruire l’école française au profit d’une école pour les immigrés), ou sur les nouvelles idéologies (substitution de mémoire, théorie du genre, Femen et autres islamophiles).

    Mais la question qui demeure est celle-ci : qui est derrière tout cela ?

    Là, l’auteur de « L’Archéofuturisme » fut un peu vague et on aurait aimé qu’il développât un peu plus, mais le temps manquait.

    Il cita Terra Nova, le terreau cérébral socialiste, l’influence trotskiste, les lobbys juifs (développant une différenciation intéressante entre les sionistes et les autres), les groupes de pression américains (CIA et Pentagone en tête), l’église catholique (en y retranchant les traditionnalistes). Il fit remarquer que tous ces groupes avaient au moins un point commun : contrarier tout rapprochement de l’Europe avec la Russie afin d’éviter la formation d’un vaste bloc, territoire peuplé essentiellement d’Européens de souche.

    La conférence se termina sur l’importance des réseaux sociaux et de la presse dissidente qui permettent de diffuser une information autre que celle qui prévaut et domine dans les médias officiels, revenant à la dernière bataille de Verdun qui s’est gagnée grâce à Internet.

    Patrice LEMAÎTRE

    NICE PROVENCE INFO

  • VIDEO - 68ème Anniversaire de l'Indépendance de l'Etat d'Israël à Nice

    estro_0.jpg

    https://youtu.be/jFhAanlE90g

    Christian Estrosi, Maire de Nice a reçu son Excellence Aliza Bin-Noun, Ambassadrice d'Israël en France, à Nice, à l’occasion du 68ème anniversaire de l’Indépendance de l’Etat d’Israel « Yom Ha’Atzmaout ».

     Crif

  • D’après l’OCDE, le Japon et la Pologne sont les pays les plus sûrs du monde

    pologne.jpg

     

     

    Assez curieusement, ce sont des pays extrêmement homogènes sur le plan ethnique, avec une immigration des plus marginales.

    NDF

     

  • Les Brigandes - Le rat-jèze

    (merci à Dirk)

  • Pau (64) : Procès des meurtriers d’Alexandre Junca, 13 ans, tué à coups de marteau, mutilé et démembré (Màj)

    http://www.fdesouche.com/737707-pau-64-proces-des-meurtriers-dalexandre-13-ans-tue-coup-de-marteau-et-mutile

    + 2 VIDEOS

    1017400_alexandre-junca-jpg-756670-1000_460x306.jpg

     

  • The Lab, un documentaire édifiant sur le marché de l’armement israélien

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/The-Lab-un-documentaire-edifiant-sur-le-marche-de-l-armement-israelien-39783.html

    "Quand Israël vend une arme, elle a déjà été expérimentée" (sur les Palestiniens)

    A voir absolument

  • Médecins Sans Frontières soumet ses équipes aux règles du ramadan !

    MSF-Ramadan-500x654.jpg

    Partager sur Facebook Tweeter

     

    07/06/2016 – GRECE (NOVOpress) : Dans le camp de migrants d’Idomeni, à proximité de la frontière avec la Macédoine, Médecins Sans Frontières est passée à l’heure musulmane. Comme le décrit la journaliste indépendante Véronique Saunier, d’immenses tableaux rappellent aux équipes de MSF quelles sont les attitudes et pratiques autorisées « durant le mois sacré du ramadan » !

    Ainsi est-il interdit au personnel de MSF de « manger, boire ou fumer pendant les heures de jeûne », c’est-à-dire de toute la journée puisque le jeûne court du lever au coucher du soleil ! Même mâcher du chewing-gum leur est interdit !

    Les équipes de MSF doivent porter des vêtements adaptés – non offensants… –, même sous la canicule grecque, et bien entendu ne pas remettre en question la pratique du jeûne, même pour des raisons médicales ! Et bien sûr ne poser aucune question quant à la pratique du jeûne.

    En revanche, il conviendra de supporter toutes les éventuelles insultes de la part des migrants car « les gens qui jeûnent pendant des heures sous le soleil peuvent être nerveux et facilement stressés » !

    Le bénévoles devront aussi organiser des tournées de nuit puisque les musulmans dorment pendant la journée et se réveillent à la tombée de la nuit pour commencer à manger.

    La charte de l’ONG proclame pourtant que, « œuvrant dans la neutralité et en toute impartialité, les Médecins Sans Frontières revendiquent, au nom de l’éthique médicale universelle et du droit à l’assistance humanitaire, la liberté pleine et entière de l’exercice de leur fonction. Ils s’engagent à respecter les principes déontologiques de leur profession et à maintenir une totale indépendance à l’égard de tout pouvoir, ainsi que de toute force politique, économique ou religieuse. »

     

  • Pétition pour « l’abolition » d’un cours de poésie ne présentant que des auteurs blancs

    T-S-Eliot-600x406.jpg

    T.S. Eliot - Prix Nobel en 1948

     

     

    07/06/2016 – ETATS-UNIS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : A l’université de Yale (Etats‑Unis), une pétition lancée par des étudiants en licence réclame « l’abolition » du cours d’introduction aux « grands poètes de la langue anglaise », « obligatoire pendant les deux semestres de première année pour tous les étudiants qui choisissent la littérature comme matière principale », rapporte Le Monde, qui explique : « Les huit poètes au programme sont tous des hommes blancs : Geoffrey Chaucer, Edmund Spenser, William Shakespeare, John Donne, John Milton, Alexander Pope, William Wordsworth et T.S. Eliot ».

    Selon les auteurs de la pétition, « il est temps que le département d’anglais décolonise son offre de cours » : « Il est inacceptable qu’un étudiant de Yale souhaitant étudier la littérature anglaise ne lise comme auteurs que des hommes blancs. Passer une année à suivre un cours où l’apport littéraire des femmes, des gens de couleur et des personnes queer est blessant pour tous les étudiants, quelle que soit leur identité. Les cours sur les grands poètes de la langue anglaise instaurent une culture particulièrement hostile aux étudiants de couleur. »

  • Communiqué de presse de Marion Maréchal-Le Pen

    Explosion du nombre de cambriolages dans les villes du Vaucluse [Communiqué de Presse de Marion-Maréchal Le Pen]

    « Ça va mieux », déclarait F. Hollande le 14 avril dernier… Force est pourtant de constater que sur le plan sécuritaire entre autres, la situation ne s’arrange pas dans le Vaucluse, bien au contraire puisque, sur les quatre premiers mois de 2016, ce département enregistre une augmentation de plus de 10 % des cambriolages contre 4 % pour la moyenne nationale (627 cambriolages commis entre janvier et avril dans les zones Avignon, Carpentras , Orange et Cavaillon). Carpentras et Avignon, toutes deux gérées par des maires socialistes, remportent la palme de l’insécurité, l’augmentation des cambriolages tutoyant les 20% dans ces villes !
    La sécurité des Français, qui manifestement ne préoccupe en rien nos dirigeants nationaux ou locaux, demeure une priorité absolue pour le Front National.
    Ainsi, les flux migratoires vers la France doivent être stoppés sans délai, la carte de l’insécurité recoupant fidèlement la carte de l’immigration.
    Une politique de tolérance zéro doit être également instaurée afin de briser ce sentiment d’impunité dont jouissent actuellement tous les délinquants. De la même façon, il y a urgence à construire de nouvelles prisons et à mettre un coup d’arrêt au laxisme judiciaire encouragé par les gouvernements de gauche comme de droite. Enfin, les effectifs de police et de gendarmerie, qui ont été supprimés depuis 2005, doivent être reconstitués au plus vite. Effectivement, en mettant en œuvre ces mesures de bon sens, « ça ira mieux » pour la première des libertés.

    NdB: Le socialisme, c'est l'insécurité!

  • Ramadan : faux jeûne, business, orgies de nourriture, indigestions massives, gaspillage, dégâts sociaux

    ramadan-obesite.jpg

     

     

    Le terme « jeûne » n’est pas vraiment adapté pour désigner les pratiques musulmanes lors du ramadan… qui commence aujourd’hui.

    En Algérie, en 2010, le nombre de personnes admises aux services des urgences médicales après l’Iftar (repas de rupture du « jeûne ») durant les 10 premiers jours du « mois sacré » avoisinait les 10 000. « La quasi-totalité des cas personnes souffrant de troubles digestifs, d’hypertension et de troubles de diabète ont été enregistrés au niveau des hôpitaux du nord du pays », a indiqué à Echorouk le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), le professeur Mustapha Khiati.

    Au Qatar, dès le soir du premier jour du ramadan, les hôpitaux ont reçu en 2013 des dizaines de patients souffrant de douleurs. Douleurs non pas dues à un manque de nourriture ou d’eau, mais à l’inverse dues à un excès. En effet, les patients, qui se sont suralimentés au cours de l’iftar, se sont plaints principalement de brûlures d’estomac, et de vomissements répétés. Tout au long du ramadan, les hôpitaux qataris reçoivent régulièrement des patients ayant trop mangé. L’an dernier, une centaine de personnes ont été admises au service des urgences au cours de la première nuit du ramadan.

    Le ramadan est aussi l’occasion d’un formidable gaspillage de nourriture :
    « Les musulmans jettent plus de 40 % des plats préparés chaque jour pendant le Ramadan. C’est le constat d’une étude réalisée par Mohammed Aman, un écologiste du Bahreïn spécialiste de l’environnement et des déchets.
    « Les gens ont tendance à multiplier par trois la quantité de nourriture qu’ils consomment durant l’Iftar », a déclaré Mohammed Aman.

    Par ailleurs, en Algérie, femmes et enfants battus au sein du foyer durant le ramadan : +120% ; rixes et disputes causant des blessures : +400% ; voies de fait, agressions : +320% ; vols de voitures, escroqueries, faux et usage de faux : +180% ; rendements dans les entreprises : -62% ; nombre de sinistres : +410% ; nombre de blessés : +214% ; nombre de décès : +80%. Ces chiffres ne sont pas le fait d’islamophobes rabiques, mais résultent d’une enquête menée par l’Institut algérien Abassa, dans 24 régions administratives d’Algérie, auprès d’un échantillon représentatif de 3.004 individus. L’objectif de cet institut était d’identifier et de quantifier les principales conduites sociales individuelles et collectives durant le mois du Ramadan. On voit les résultats… Depuis, l’Institut Abassa a été démantelé par les autorités algériennes.

  • VIDEO - Marion Maréchal-Le Pen: Karim Benzema "est un récidiviste dans l'antipatriotisme"

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/marion-marechal-le-pen-karim-benzema-est-un-recidiviste-dans-l-antipatriotisme-829921.html

     

  • Alerte orages, pluies diluviennes dans le nord et l'est

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2016/06/07/01008-20160607ARTFIG00342-alerte-orages-un-septuagenaire-meurt-noye-dans-le-pas-de-calais.php

    CkXDAF2WgAA0uSN.jpg  crue.jpg

  • La justice allemande donne raison aux migrants mariés à des mineures

    Cette décision crée un précédent juridique, la majorité sexuelle n’étant plus requise pour la validité d’un mariage.

    Etudiant en Histoire
     
     
     

    L’afflux croissant des réfugiés conduit les pays occidentaux à faire face à des situations familiales auxquelles ils ne sont pas préparés. Que faire, par exemple, d’un homme marié avec deux femmes ? Ou d’un adulte marié à une mineure ?

    De plus en plus d’hommes mariés à des mineures arrivent en Europe. Leur cas divise profondément les juristes : faut-il les considérer comme un couple, ou bien leur cas relève-t-il de la justice pénale comme ce serait le cas pour un Occidental entretenant des rapports charnels avec une adolescente ?

    Le quotidien allemand Die Welt relate le cas d’Amir et Alia, jeune couple syrien arrivé en Allemagne. Les autorités allemandes sont tombées de haut en apprenant qu’Alia était âgée de 14 ans ! Bien que celle-ci clame son amour pour son époux d’une vingtaine d’années, il a été décidé que ce dernier était coupable de « détournement de mineurs » – un délit dont le pauvre bougre ignorait jusqu’à l’existence – et que le couple ne pouvait rester ensemble. La jeune fille fut immédiatement placée sous la tutelle du ministère de la Jeunesse, et il fut interdit au mari de communiquer avec sa dulcinée, hormis pour une durée d’une heure par semaine… et en présence d’un représentant mandaté par l’État.

    Ce cas, qui ne serait pas isolé outre-Rhin, a fait grand bruit aussi bien chez les juristes qu’au sein d’organisations d’aide aux migrants, trouvant que la décision de séparer le couple était « discriminante ». D’aucuns clamèrent qu’on ne pouvait appliquer une grille de lecture occidentale à des gens qui ne le sont pas.

    Face à l’ampleur de la polémique, la Cour suprême fédérale d’Allemagne s’est saisie de l’affaire. Et sa décision n’a pas manqué de susciter des remous. En effet, pour ces sommités du droit, il n’y a aucune raison de séparer le couple, nonobstant l’âge de l’épouse. Les juges ont déclaré que la jeune fille ne pouvait être qualifiée de « victime » puisqu’elle était pleinement consciente de la situation et que, malgré tout, elle était la première à s’offusquer de sa séparation forcée. Si l’absence de maltraitance et de contrainte reste l’argument principal, la décision repose aussi sur l’aspect culturel : les juges ont considéré que le mariage avait été prononcé légalement dans un pays où cela ne pose pas de problèmes légaux ou culturels : il ne pouvait donc être question de « détournement de mineurs », et encore moins de « pédophilie ».

    Cette décision crée un précédent juridique, la majorité sexuelle n’étant plus requise pour la validité d’un mariage. Cela suscite des inquiétudes dans la société allemande. Certains craignent qu’une telle décision n’ouvre la voie à la disparition de la majorité sexuelle. D’autres s’offusquent du fait qu’une juridiction allemande courbe l’échine face à des coutumes totalement étrangères aux mœurs locales. C’est bel et bien à un choc culturel que nous assistons, entre deux visions inconciliables de la famille et de la société.

  • Émile Duport : « L’IVG, sujet tabou, est un échec collectif ! »


    Emile Duport : "L'IVG, sujet tabou, est un... par bvoltaire*

    Samedi 4 juin, « Les Survivants » ont défilé dans le centre de Paris. Émile Duport, leur « leader », expose comment est né ce mouvement et quel est son but. Il pointe du doigt l’égoïsme monumental de notre société. Explications.

  • L'oeuf de Macron!

    Capture.PNG oeufds.PNG

  • Florian Philippot twitte:

    Capture.PNG Brexit.PNG

    51%

  • William TURNER (1775-1851)

    1024px-Turner_Dido_Building_Carthage.jpg

    Didon construisant Carthage

    william-turner-feux-bateaux.jpg

    Feux des bateaux

    der_strand_von_calais.jpg

    La plage de Calais à marée basse

    william-turner-lac-buttermere.jpg

    Le lac Buttermere

    william-turner-coucher-soleil-ecarlate.jpg

    Soleil couchant