Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2015

Terrorisme: Bruxelles annule les festivités du Nouvel An

04:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Allemagne : Les vœux de Merkel seront sous-titrés en arabe

 

18h38

La ZDF diffusera le discours du Nouvel An de la chancelière Angela Merkel avec, cette année, des sous-titres en arabe et en anglais.

 ANGELLAH AKBAR !

                                               

03:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

L'assassin d'Elise et de Julien: clandestin depuis 14 ans, violeur libéré de prison...

http://ripostelaique.com/elise-et-julien.html

02:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Judéité, racisme et métissage

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Judeite-racisme-et-...

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Florian Philippot sur France Info


Philippot (FN) : la déchéance de nationalité... par FranceInfo

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

30/12/2015

L'entrée dans le domaine public du «Journal d'Anne Frank» fait débat

5170955_6b63e7364fb28625abfcc81960cf388a87cd04c3_545x460_autocrop.jpg anne frank.jpg

 

| MAJ :

réagir
 

Le tribunal d'Amsterdam a estimé que les textes originaux du «Journal d'Anne Frank» pouvaient être copiés à des fins de recherches scientifiques par la Maison Anne Frank et l'Académie néerlandaise des sciences, a-t-on appris ce mercredi. Le jugement ne porte néanmoins pas sur la durée du droit d'auteur dont la question fait débat

Le «Journal d'Anne Frank», écrit par l'adolescente juive de 13 ans entre juin 1942 et août 1944 pendant qu'elle se cachait avec sa famille à Amsterdam, a été publié pour la première fois en néerlandais par son père, Otto Frank, en 1947. Il a été traduit dans plus de 70 langues. 

La législation prévoit qu'une oeuvre tombe dans le domaine public le 1er janvier suivant les soixante-dix ans de la mort de son auteur «ou du dernier auteur survivant». Anne Frank étant morte en 1945 au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne), son texte devrait devenir libre de droit en 2016. Mais le Fonds Anne Frank, situé à Bâle et fondé en 1963, n'est pas de cet avis.

Pourquoi ça coince

Le détenteur des droits estime que le texte est une «oeuvre posthume», publiée longtemps après la mort de la jeune fille. Avant la publication du texte, le père d'Anne Frank a supprimé des passages jugés trop personnels, pour la fondation suisse il est ainsi devenu co-auteur ce qui ferait tomber «Le Journal d'Anne Frank» dans le domaine public seulement en 2051.

Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information, s'est ému début octobre sur son blog que le Journal n'entre pas dans le domaine public. Il a par ailleurs diffusé le texte dans son intégralité, ce qui est illégal. Une initiative suivie par d'autres personnalités, mais que le Fonds n'a pas laissé passer, mettant ses avocats sur le coup. Le maître de conférences maintient sa position et souligne le symbole que cela représente alors que «Mein Kampf» entre dans le domaine public le 1er janvier

Le jugement change-t-il les choses?

«Le Fonds et la fondation se sont mis d'accord avant le jugement», a expliqué l'un des membres du conseil d'administration, Yves Kugelmann : «Certaines parties du texte ont été publiées aux Pays-Bas pour la première fois en 1986, elles sont donc protégées jusqu'au 1er janvier 2037, soit 50 ans après la publication initiale, comme le prévoit la législation néerlandaise».

Le Fonds Anne Frank demandait au tribunal d'empêcher la fondation Anne Frank, qui gère notamment le musée à Amsterdam, de publier les textes dans le cadre d'une recherche scientifique. «Dans sa décision, le tribunal a pris en considération deux droits fondamentaux : les intérêts du Fonds pour le maintien des droits de propriété intellectuelle et la liberté de recherche scientifique», ont expliqué les juges dans leur décision, prise plusieurs jours avant sa publication sur l'internet.

La fondation et l'Académie néerlandaise des Sciences, elles, sont «heureuses que la loi sur le droit d'auteur ne puisse être utilisée pour contrecarrer des recherches scientifiques». 

LE PARISIEN

21:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Inès de la Fressange et Denis Olivennes poursuivis par leur gouvernante

5490004.jpg

 

 

Inès de la Fressange connaît de nouveaux soucis avec sa maison de Tarascon. Le Canard enchaîné révèle que la domestique qui y travaillait l'attaque aux Prud'hommes pour travail dissimulé et licenciement abusif.

Les ennuis continuent pour Inès de la Fressange et son compagnon Denis Olivennes. Après avoir été condamnés en août dernier par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence à détruire l'annexe de leur maison de Tarascon, construite sans permis dans un espace protégé, c'est maintenant aux Prud'hommes qu'ils doivent rendre des comptes.

Selon le Canard enchaîné, Chantal Moreau, 55 ans, "femme à tout faire du domaine depuis mai 2013", a porté plainte contre ses employeurs, qui l'ont limogée en septembre. Celle qui "veille sur le mas, sa piscine et son parc de 9 hectares,...

Lire la suite sur L'Express

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Afrique du Sud : ils sont chassés de leur ferme par les migrants qu’ils ont accueillis

AF SUD.jpg

 

J-2

 

Deux gauchistes blancs sud-africains qui ont ouvert leur ferme à des centaines de centrafricains qui avaient fui des « violences xénophobes » ont dû s’échapper car ils craignaient pour leur vie. Les «réfugiés» qu’ils ont accueillis ont pris possession physiquement de la ferme.

(…)

New Observer

Merci à Captain Haddock

03:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Déchéance de nationalité: le "baiser de la mort" du FN à Hollande

400b4cc4c73bd039a9f0ebae0e6a0.jpg

 

 
 
 
 
 

Depuis que François Hollande a décidé d'étendre la déchéance de nationalité aux binationaux français, le FN se réjouit ouvertement de la mesure. De quoi gêner un PS déjà très divisé sur la question.

02:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Entretien avec Robert Ménard : « Que fait donc SOS Racisme à part porter plainte ? »

Robert Ménard s’explique sur les raisons de sa condamnation des patrouilles musulmanes organisées le 24 décembre au soir pour protéger les églises de Béziers.

BOULEVARD VOLTAIRE

 

01:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

A propos des « racines en partie chrétiennes » de la Corse, selon le journal La Croix

Corse-Carg--se-Eglise_latine-1200x648.jpg corse.jpg

 
 
La lecture du journal La Croix, je l’avoue, est à vous faire parfois désespérer d’être catholique.

Sans mauvais esprit, surtout en ce temps de Noël, la lecture du journal La Croix, je l’avoue, est à vous faire parfois désespérer d’être catholique. Ainsi, Mme Isabelle de Gaulmyn y a commis un papier le 27 décembre intitulé « Confusions corses » suite aux incidents que nous savons. Je vous laisse aller le découvrir sur internet. Cette journaliste, « spécialiste des questions religieuses » et qui a son rond de serviette dans l’émission C dans l’air, n’hésite pas à dire que les discours « identitaires » que l’on entend d’Ajaccio à Béziers « ne sont que la pâle réplique de l’idéologie sinistre convoyée par Daesch, visant à anéantir sur ses terres tous ceux qui n’ont pas la même foi. » On vous l’a dit et répété depuis les régionales…

Mais c’est la fin de cet article qui a retenu toute mon attention. « La Corse, pas plus que la France, n’est une « terre chrétienne ». C’est un pays aux racines en partie chrétiennes, certes. Mais un christianisme qui a toujours placé au premier rang de ses valeurs l’accueil de l’étranger, jusqu’à reconnaître cet étranger comme l’un des siens. » Car bien évidemment, Mme de Gaulmyn, en plus d’être une « spécialiste » des religions, est certainement une grande connaisseuse de la Corse et de son histoire.

Pour ma part, je n’ai pas cette prétention mais durant mes nombreux voyages sur cette île (le premier remonte à 1977), j’ai toujours été frappé par la profusion d’églises, de chapelles, de tombeaux disséminés dans la périphérie des villages et surmontés d’une croix. Par ailleurs, l’histoire nous apprend que le diocèse d’Ajaccio fut fondé au troisième siècle (après Jésus-Christ, je précise peut-être pour Mme de G. !), un siècle à peine après celui de Lyon. Excusez du peu. La Corse donna sept saints à l’Eglise, dont Sainte Dévote, patronne de Monaco, sur l’autel de laquelle la princesse Charlène alla déposer son bouquet de mariée !

Notons qu’aux VIIIe et XIe siècles, la Corse eut à faire face à l’étranger. Je veux évoquer les raids des Sarrasins, obligeant la population corse à émigrer à l’intérieur des terres. Puis le Turc succéda au Sarrasin à partir du XVIe siècle dans ces opérations de pillage. Des dizaines de tours furent alors construites sur le littoral pour prévenir ces razzias.

Si les Corses ont montré « un christianisme qui a toujours placé au premier rang de ses valeurs l’accueil de l’étranger, jusqu’à reconnaître cet étranger comme l’un des siens », pour reprendre verbatim la phrase toute faite de Mme de G., ce ne fut pas en ouvrant ses portes au Sarrasin et au Turc mais au Grec chrétien, chassé par les Ottomans de sa terre ancestrale du Péloponnèse au XVIIe siècle. Les descendants de ces 600 Grecs habitent encore en Corse, dans le village de Cargèse où la messe est toujours célébrée dans le rite byzantin.

Voilà donc pour les « racines en partie chrétiennes » de la Corse.

On serait donc heureux que Mme de G. prenne une pioche, et non pas un stylo, pour nous sortir de terre ces « racines en partie non chrétienne » de la Corse.

Mais qu’on me pardonne, j’allais oublier. Connaissez-vous l’hymne de la Corse adopté par les chefs nationaux au XVIIIe siècle et encore chanté aujourd’hui sur l’Île de Beauté ? Il s’agit du Dio vi salvi Regina. En français : Que Dieu vous garde Reine. Et spécialement pour Mme de G. du journal La Croix, en latin, s’il vous plaît : Salve Regina…

 
BOULEVARD VOLTAIRE

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

29/12/2015

Finlande : La route de l’Arctique fermée aux migrants

 

13h04

Les routes du nord deviennent très difficiles pour les migrants avec l’hiver : la Finlande a fermé ses frontières du nord. Des douzaines de réfugiés du Liban, d’Afghanistan ou de Syrie sont donc coincés côté russe, malgré le froid.

23:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Presse et immigration : Alain Escada interroge une journaliste proche d’Aube dorée

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Presse-et-immigrati...

2 VIDEOS à voir absolument - particulièrement la seconde sur l'afflux des "réfugiés" en Grèce

 

21:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Attentats de Paris : les confessions glaçantes de l'épouse de Samy Amimour

 

Dans une série de courriels découverts par les enquêteurs, Kahina, 18 ans, se félicite du sacrifice de son mari, l'un des trois kamikazes du Bataclan, avant de menacer d'autres attaques sanglantes.

I.G. | | MAJ :

1/2 réagir
138
Exclusif
Samy Amimour.
Samy Amimour. DR
 

 

 
 
 
 

« Je suis tellement fière de mon mari et de vanter son mérite, ah là là, je suis si heureuse... » Ces mots seraient banals s'ils n'étaient pas lancés par la femme d'un kamikaze. Kahina, une lycéenne francilienne de 18 ans partie en Syrie à l'automne 2014, est l'épouse religieuse de Samy Amimour, l'un des terroristes du Bataclan, rencontré alors qu'il était encore en France. Dans une série de courriels glaçants adressés à l'une de ses anciennes connaissances et que les enquêteurs ont découverts dans le cadre des investigations sur les attentats du 13 novembre, elle dit s'émerveiller de son quotidien au sein de Daech, s'enorgueillit du « sacrifice » de son mari, avant de mettre en garde contre de nouvelles attaques sur le sol français.

Kahina aurait fait la connaissance de Samy Amimour en Seine-Saint-Denis dans un bus conduit par le chauffeur de la RATP. La date n'est pas connue, mais cette rencontre coïnciderait avec le début de sa radicalisation, courant 2013. Bonne élève, elle serait restée en contact sur Internet avec le machiniste parti en Syrie en septembre 2013, avant d'abandonner sa scolarité en pleine année de terminale pour le rejoindre et devenir sa femme.

«Bientôt, inch Allah, la France va savoir c'est quoi la guerre chez elle»

Le couple s'installe d'abord à Raqqa, puis déménage à Mossoul l'été dernier, une grande ville d'Irak sous contrôle de l'organisation Etat islamique. C'est à cette période qu'elle reprend contact avec une ancienne connaissance, pour « donner des news ». Son ton n'est d'abord pas menaçant mais trahit son degré d'endoctrinement, le message contenant tous les codes de la propagande de l'EI. « Avant de partir, quand j'étais en Syrie, la coalition et Bachar avaient tapé pas très loin de chez moi... Les dégâts, comme d'habitude, femmes et enfants. Que des civils quoi. [...] Au fond, c'est une guerre contre l'islam pure et dure, pas contre le terrorisme. »

La suite de son récit déroule son quotidien supposé en terre de « Sham », là encore, dans la droite ligne de la propagande diffusée par le groupe jihadiste. « J'ai un appart tout meublé avec cuisine équipée, deux salles de bains toilettes, et trois chambres, et je paye pas de loyer, ni l'électricité et l'eau. La belle vie quoi !!! [...] Et toutes les villes que j'ai faites, en Syrie et maintenant en Irak, je n'ai pas vu un seul mendiant ! [...] Tu sais pourquoi ? Parce que les biens sont tellement bien distribués équitablement que tout le monde vit bien. »


Comme pour nuancer le paradis qu'elle vient de décrire, elle raconte ensuite les bombardements et met en garde contre une riposte sanglante à venir. « Une fois, quand j'étais en Syrie, j'étais au souk tranquille et d'un coup on entend un bruit énorme une explosion énorme ! [...] Pour le moment ils envoient leurs avions, et vous en France et ailleurs vivez bien, et les gens ici meurent, c'est injuste. Bientôt, inch Allah, la France et toute la coalition vont savoir c'est quoi la guerre chez elle. [...] Vous nous tuez, on vous tue, l'équation est simple. »

«Tu nous tues, je te tue»


La femme du jihadiste ne donne plus de nouvelles pendant quelques semaines. Jusqu'au 16 novembre, trois jours après l'attentat du Bataclan commis par son époux, et dont elle se réjouit. « T'es choqué des attentats ? LOL. Un des kamikazes du Bataclan était mon mari Samy Amimour, il s'est fait exploser hamdulillah... Tu veux toujours continuer à te pavaner sur Panam ? » Dans son dernier courriel, deux jours plus tard, elle développe cette fois l'admiration qu'elle ressent pour Samy. « J'étais au courant depuis le début, et j'ai encouragé mon mari à partir pour terroriser le peuple français qui a tant de sang sur les mains. [...] Rien ne sera plus comme avant. [...] J'envie tellement mon mari, j'aurais tellement aimé être avec lui pour sauter aussi. »

En guise de conclusion, Kahina qui, depuis les attentats, a donné naissance à un enfant, se lance dans une glorification morbide de la violence, se montrant plus que jamais menaçante. « La vie, c'est pas paix, paix, paix, amour, bisou. Tu nous tues, je te tue, tu nous combats, je te combats. [...] Tant que vous continuerez à offenser l'islam et les musulmans, vous serez des cibles potentielles, et pas seulement les flics et les juifs mais tout le monde. »

LE PARISIEN

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Trois tweets de Renaud Camus

Capture.PNG Camus.PNG

Capture.PNG Orban.PNG

03:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

GR - Une forte migration s'est bien produite dans la préhistoire de l'Irlande

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sciences/une-for...

L'Irlande a bien connu une vague migratoire massive du Proche-Orient et d'Europe orientale dans sa préhistoire qui explique le développement de l'agriculture puis du travail du bronze...

 

 

01:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Un million de « migrants » en Europe en 2015 !

Partager sur Facebook Tweeter

 

23/12/2015 – EUROPE (Présent 8510)

C’était un jeu au cours duquel les spectateurs incitaient les concurrents à risquer plus gros en criant « Le million ! Le million ! » Le million, nous l’avons, mais ce n’est pas un jeu, c’est une tragédie : l’Union européenne a officiellement dépassé cette année la barre du million de « migrants », pour la plupart musulmans, selon l’Organisation internationale pour les migrations. Il ne s’agit là que des légaux, les autres sont sous-évalués à 500 000.

 Même un million est un chiffre digne de figurer dans le Livre des records puisque c’est le flux migratoire le plus élevé depuis la Seconde Guerre mondiale. En 2014, ils n’étaient « que » 219 000. Cinq fois plus en un an, au fil de l’avance de l’État islamique en Syrie, mais aussi de l’appel inconditionnel d’Angela Merkel qui a accéléré le mouvement, convainquant ceux qui hésitaient à franchir le pas. Permettant du même coup aux terroristes islamistes de profiter de la naïveté désarmante, au propre comme au figuré, de l’Union européenne.

Car sur ce million, il y a la moitié de Syriens, ou plus précisément de titulaires d’un passeport de ce pays. Lequel document donnant droit au statut de « réfugié » est un sauf-conduit. Deux des trois terroristes du 13 novembre étaient munis de passeports syriens émanant d’un lot de 3 800 passeports vierges volés en Syrie. Les services de renseignement ont établi qu’EI a récupéré des dizaines de milliers de passeports vierges, non seulement en Syrie, mais aussi en Irak et en Libye, en prenant le contrôle d’administrations publiques lors de leurs avancées guerrières, que le groupe djihadiste se procure tout le matériel, passeports et imprimantes nécessaires à la fabrication de vrais-faux documents, donc indétectables.

Avec ces « authentiques » passeports, les contrôles aux frontières, même s’ils étaient rigoureux, ce qui n’est pas le cas, ne pourraient pas arrêter l’infiltration des islamistes prêts à nous frapper. Combien de terroristes parmi ces 500 000 « Syriens » ? La seule solution, c’est la fermeture immédiate et totale des frontières de Schengen, extérieures et intérieures.

Rien de tel n’a été décidé au sommet de Bruxelles dimanche. Seulement la création d’un corps de garde-frontières et de garde-côtes « fort » de 1 000 hommes à l’horizon… 2020 ! Si l’Europe manque de conviction, donc de zèle, pour contenir le flux des migrants, c’est qu’elle fait sien le jugement aberrant du Haut-commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres : « Alors que les sentiments anti-étrangers augmentent dans certains endroits, il est important de reconnaître les contributions positives des réfugiés et migrants aux sociétés dans lesquelles ils vivent. » Qu’il aille raconter ça aux Calaisiens, il verra comment il sera reçu ! Le directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, dans le même registre, a déclaré en annonçant que l’Europe avait franchi le seuil du million de migrants : « Nous savons que les migrations sont inévitables, nécessaires et souhaitables. » Il n’y a donc rien à faire si ce n’est les accueillir avec des cris de joie au son du tambour et de la trompette. Mme Merkel serait parfaite en chef d’orchestre.

Guy Rouvrais

01:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

RMC : «Florian Philippot: le saccage d’une mosquée, «moins grave» que l’attaque de pompiers»

 

22h21

Pour le vice-président du Front National, invité ce lundi des Grandes Gueules sur RMC, les évènements de ces derniers jours en Corse sont la conséquence d’un « laxisme d’Etat ». Florian Philippot réclame des peines de prison systématiques pour les agresseurs de pompiers.

 

 

[...] S’il considère que ces « citoyens exaspérés choisissent la mauvaise chose, à savoir se faire justice soi-même », le vice-président du FN prévient : « Si on continue dans ce laxisme d’Etat, on aura de plus en plus ces phénomènes d’exaspération ». Il a dit ressentir même « une ambiance de guerre civile ».

Invité à condamner le saccage du lieu de culte par des manifestants et l’autodafé de Coran, ce qu’il a consenti à faire, Florian Philippot a estimé que ces actes n’était « pas à la même hauteur » que les agressions de pompiers, même si « c’est très grave ».

00:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

28/12/2015

Italie : plus de 4.000 migrants, majoritairement africains, secourus ce week-end par la marine

CBhn9tN.jpg

 

20h26

Plus de 4.000 migrants ont été secourus dans le Canal de Sicile durant le week-end de Noël lors de nombreuses opérations coordonnées par la Marine militaire et les garde-côtes italiens, qui ont qualifié l’année 2015 d’ »exceptionnelle ».

 

[...] La grande majorité de ces migrants sont originaires d’Afrique sub-saharienne, d’autres sont marocains, tunisiens ou égyptiens. Parmi eux, trois passeurs présumés – deux Gambiens et un Somalien – ont été arrêtés par la police italienne.

Source

23:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Florian Philippot: la Corse sous haute tension


L'invité de Bruce Toussaint du 28/12/2015 par ITELE

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)