Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière, doit faire une déclaration sur la crise des réfugiés devant la presse à 17h30, ont annoncé ses services sans plus de détails.

Tous les policiers fédéraux ont été placés en état d'alerte, écrit le Spiegel sur son site internet et "tous les policiers disponibles vont être envoyés en Bavière pour fermer les frontières", poursuit l'hebdomadaire sur son site.

En deux semaines, 63.000 réfugiés sont arrivés à Munich, dont 13.000 pour la seule journée de samedi mettant la grande ville du Sud de l'Allemagne dans une situation de quasi-saturation.

Malgré la bonne volonté des bénévoles notamment, les autorités de Munich ont tiré la sonnette d'alarme et appelé le reste du pays à faire plus pour accueillir les nouveaux arrivants, souvent des jeunes hommes seuls ou des familles avec enfants.

L'Allemagne, qui attend cette année un record de 800.000 demandeurs d'asile, enregistre un afflux sans précédent de réfugiés, notamment depuis qu'elle a décidé de ne plus renvoyer les Syriens dans le pays par lequel ils sont entrés dans l'Union européenne.