Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2012

Les Noirs et les Arabes présentés comme des singes libidineux à la une d'un journal ukrainien

 
 
Ce photomontage odieux a été publié par un journal ukrainen de la ville de Ternopil. Notre Observateur, un étudiant congolais qui vit dans cette localité, nous raconte que cet incident est révélateur du racisme dont il est victime au quotidien.
 
"Nova Ternopil" a publié cette photo en illustration d'un article sur une bagarre qui aurait éclaté dans un bar local. Selon le journal, des "Arabes" et des "Africains" se battaient pour obtenir les faveurs d'une prostituée ukrainienne. Au premier plan du photomontage, on voit une jeune femme femme entourée de singes. En arrière plan, on aperçoit un groupe d'étudiants noirs qui prennent un verre. Des jeunes gens qui n'ont rien à voir avec l'altercation décrite dans l'article.
 
 
Nous cherchons à joindre des responsables de "Nova Ternopil" afin qu'ils commentent leur publication. Nous publierons leurs réactions dès que nous  les aurons recueillies.
 
 
 
La une de "Nova Ternopil". Le rond rouge, ajouté par FRANCE 24, pointe le groupe d'étudiants qui, d'après notre Observateur, n'a aucun lien avec l'incident. Photo : Beckhs Love
Contributeurs

"J'ai vu des étudiants ukrainiens qui riaient en lisant le journal"

Beckhs Love est un étudiant conglais de l'université de technologies Ivan Puluj à Ternopil. Il vit en Ukraine depuis quatre ans.
 
Le responsable des étudiants étrangers de l'université m'a convoqué dans son bureau hier. Il m'a montré la une du journal. J'ai été vraiment choqué. Je n'en croyais pas mes yeux.
 
Le responsable m'a dit que c'était affreux, mais m'a demandé de rester calme. Selon lui, ce n'était que de la provocation et il fallait que je demande aux étudiants étrangers de ne pas s'énerver. Il m'a demandé ça à moi parce que je parle ukrainien et que je joue un rôle de coordinateur pour la communauté des étudiants étrangers.
 
Il s'avère que le journal a simpement réutilisé une vieille photo et l'a retouchée. On ne sait pas comment ils ont obtenu ce cliché.
 
Sur le campus, j'ai vu des étudiants ukrainiens qui riaient en lisant le journal. Je me suis approché et je leur ai dit : "Vous trouvez ça drôle ? Ça donne une bonne image de votre pays à l'approche de l'Euro [l'Ukraine co-organise l'Euro 2012 de football]  ? Vous n'êtes plus en Union soviétique !"
 
Je ne comprends pas pourquoi ils nous donnent des visas pour venir étudier ici s'ils ne veulent pas de nous. Je vais dire aux gens dans mon pays de ne plus envoyer leurs enfants en Ukraine. Ici, on est mis à l'écart. On reste entre Africains et très peu d'étudiants ukrainiens nous parlent. Et en dehors de l'université, c'est encore pire. La nuit, c'est même dangereux pour nous de sortir. On se fait insulter tout le temps. Il n'y a pas très longtemps, je me suis fait agresser en rentrant du supermarché. Mais quand j'en ai parlé à la police, on m'a simplement menacé de me renvoyer chez moi.
 
Il est difficile pour nous de faire valoir nos droits ici. Mais nous essayons d'avoir un rendez-vous avec le directeur du journal qui a publié le photomontage, pour qu'il puisse s'expliquer.
 
 
 
Photo : Guy Germain

Beckhs love

FRANCE 24 - 27/01/12

20:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marine Le Pen donne sa perception de la vie au travail


Espace Public - Marine Le Pen par EspacePublic

NPI - 27/01/12

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen en Autriche

 

Communiqué du service de presse de Marine Le Pen

Marine Le Pen se rend à Vienne ce vendredi 27 janvier, à l’invitation du Parti autrichien de la liberté (FPÖ) et de l’Alliance européenne pour la liberté (EAF). Elle rencontrera sur place différentes personnalités politiques ainsi que des leaders de mouvements patriotiques en Europe. Elle se rendra ensuite à l’Assemblée nationale d’Autriche où elle sera reçue par l’un de ses présidents ainsi que par le groupe parlementaire du FPÖ.

Marine Le Pen a adhéré à l’Alliance européenne pour la liberté en octobre dernier. Cette plateforme paneuropéenne a été fondée fin 2010 et malgré son opposition à l’Union européenne, telle qu’elle se construit aujourd’hui, a été reconnue par le Parlement européen. Les membres de cette Alliance sont issus des rangs des mouvements à la pointe du combat patriotique et souverainiste aujourd’hui. Sont représentés par exemple le FPÖ autrichien de Heinz-Christian Strache, l’UKIP britannique de Nigel Farage, ainsi que d’autres mouvements originaires de Suède, de Flandres, de Malte, et d’autres à venir. Cette invitation démontre le rayonnement politique et médiatique de notre candidate au-delà de nos frontières et dont de plus en plus de Français se rendent compte aujourd’hui.

À l’issue de cette journée, Marine Le Pen se rendra au bal du palais impérial du Hofburg, à l’invitation de Heinz-Christian Strache, président du FPÖ.

19:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marine Le pen et Louis Aliot visitent l'Assemblée nationale autrichienne

 

En déplacement en Autriche ce jour, Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle de 2012, visite l’Assemblée nationale autrichienne suite à l’invitation du Dr. Martin Graf, IIIe président du Parlement. Marine Le Pen est accompagnée de Louis Aliot, porte-parole et Directeur de campagne chargé du Pôle Rassemblement national et de Ludovic de Danne, conseiller politique aux Affaires européennes.

L’Autriche, un pays démocratique qui, à la différence de la France, est une Nation où le peuple peut choisir des députés et sénateurs du Mouvement national FPOe, un parti politique situé à 28 % dans les sondages.

19:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 263

  • La hausse du « chômage officiel » de 6 % en 2011 en France
  • Économie : de nouvelles banques dégradées par les agences de notation cette semaine
  • La présentation des 60 engagements du candidat du PS pour la France
  • Quelle différence y a-t-il entre le projet du PS et la politique de Nicolas Sarkozy pendant cinq ans
  • La hausse de François Bayrou dans les sondages est-elle réelle ou artificielle ?
  • Les parlementaires du Nouveau Centre lâchent Hervé Morin pour Nicolas Sarkozy
  • Hervé Morin et le Débarquement
  • Selon Étienne Pinte, on ne peut pas être catholique et voter FN
  • International : conflit ouvert entre la France et la Turquie suite au vote de la loi sur la reconnaissance du génocide arménien
  • L’agression de jeunes militants parisiens devant la Sorbonne
  • Le problème des 500 signatures avec une manifestation annoncée devant le Sénat
  • Les événements du week-end : Jean-Marie Le Pen dans les Bouches-du-Rhône et le Val-d’Oise. Marine Le Pen en meeting à Perpignan.

27/01/12

19:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

A Stiring- Wendel, des forges au Front

Un clocher, des maisons sages. Mais sous les toits de ce village tiré à quatre épingles, un filet de rage. Le (12%). Le prix du gaz. Le lustre perdu des forges de Wendel, l’ancien fleuron industriel bâti par la famille qui a donné son nom à Stiring-Wendel. Les nuages aussi font grise mine sur cette ville engloutie dans le Warndt, massif forestier entre la et l’Allemagne.

 

Et la tentation de donner leurs voix au démange nombre de ses 12 600 habitants. Il y a cinq ans, 22,54% des électeurs ont franchi le cap en misant sur Jean-Marie Le Pen. Un score deux fois plus élevé que la moyenne nationale.

« Ce sont les seuls qu’on n’a pas essayés », justifie Mireille. Devant la Chaumière, l’air givré picote les narines. A l’intérieur du bar, c’est la perspective du second tour de l’élection présidentielle qui lui monte au nez. « Même si elle passe le premier, elle ne gagnera jamais », enrage cette mère de famille. La colère l’étouffe : « J’en ai marre de la diabolisation! On n’est pas des fachos. Je suis pour la préférence nationale. Je veux que le droit protège les Français, et alors? Les immigrés, ils viennent chez nous et ne paient pas d’impôts. » Une affirmation fausse qui n’embarrasse pas cette veuve de 44 ans, elle-même non imposable! « Mais moi, c’est pas pareil », balaie-t-elle, en agitant sa crinière prune.

« Gluckauf! » lance Pierrot, en saluant chacun de ses camarades de comptoir. Une tradition sur ces terres où les employés avaient l’habitude d’ôter leur chapeau en une révérence pour saluer les maîtres des forges. En francique, le patois mosellan, il raconte sa chasse matinale qui le captive plus que la course à l’Elysée. « Ils s’insultent et promettent, c’est tout. J’ai cru que Sarkozy pourrait améliorer les choses. Mais rien n’a changé. Il n’y a plus de civisme », souffle le sexagénaire. Acquiescement de la petite assemblée. « Avec Marine, ça peut changer, poursuit-il. Elle peut être élue. Elle est moins agressive que le vieux. Une main de fer dans un gant de velours. »

Sur une colline arborée de la ville, Romain, 48 ans, soupire : « Dominique Strauss-Kahn était le meilleur. Mais il a fait trop de conneries en Amérique. » Alors ce mineur en préretraite écoute d’une oreille toute neuve le discours frontiste. « Les immigrés, c’est nous qui sommes allés les chercher. Mais le problème, c’est qu’ils veulent imposer leur culture, regrette-t-il. Quand je vais au Maroc, je visite leurs mosquées. Eux, ils n’aiment pas nos églises. » Aucun doute sur le bulletin qu’il déposera dans l’urne. Même s’il trouve « stupide » la sortie de l’euro prônée par Marine Le Pen, il votera FN. « Pour dire stop. Stop à l’Europe aussi. On est trop nombreux. Je n’ai rien en commun avec les Grecs ou les Portugais, explique-t-il. Et puis on passe notre temps à payer des impôts. Y’en a marre. »

Un peu plus loin, Bernard, 54 ans, tire sur sa cigarette : « Je ne sais pas pour qui voter. J’aurais préféré que Martine Aubry soit la candidate socialiste », commence-t-il. Ouvrier au chômage, il a « toujours voté à gauche », comme ses parents. Mais en avril, son bulletin pourrait changer de couleur. Radicalement. « Nos voitures crament. Les vieux se font emmerder. Je n’aime pas Le Pen, mais je n’ai rien contre le fait qu’elle fasse un quinquennat. Histoire de faire le ménage. Il est en panne, le Kärcher de Sarko! François Hollande et lui, c’est du pareil au même. Si elle est au second tour, je voterai pour elle. »


Le Parisien 27/01/12 

19:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jardins secrets

Les mouettes tournoient dans le ciel gris

Un chat roux saute du muret

Marche dans l'herbe à pas comptés

 

Dans la toison des feuilles rêches

J'ai pris un moineau brun pour un rat

Mais il s'est envolé soudain

Soulageant mon coeur

 

Platane qui cache ta sève

Sous ton écorce

Tu ne me trompes pas

Cet été tu seras à nouveau un grand feu vert

 

Mais l'automne reviendra

 

Gaëlle Mann

27 janvier 2012

 

 

 

18:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

Marine Le Pen invitée du JT 13H Fr2 - 26/01/12

01:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Leçons de Libye - Le chaos n'est pas une surprise

   

L’histoire montre que toute attaque et invasion militaire contre un pays souverain débouche sur la mort, la destruction et le chaos, et que cela ne s’arrête pas une fois l’invasion menée à son terme. Voyez l’Irak, l’Afghanistan, la Palestine, le Vietnam, l’Irlande du nord, et plus loin dans le temps, la Seconde Guerre mondiale et la guerre froide.

Pourquoi le cas de la Libye devrait-il donc être différent ? Aujourd’hui, les médias se déclarent horrifiés par les combats armés entre factions ; l’agence Reuters vient d’informer que « les chocs entre milices rivales ont fait deux morts et seize blessés, dans le heurt le plus récent entre des groupes armés qui refusent de déposer les armes ».

Qu’est-ce que l’Occident espérait ? La Libye, un pays souverain, a été attaqué et envahi par les forces armées de l’OTAN sous de faux prétextes validés par une résolution hypocrite de l’ONU, qui a fait des dizaines de milliers de morts et de blessés libyens ; logements et infrastructures bombardés ; pillages et un pays poussé dans le chaos total, les dirigeants assassinés, avec leurs enfants et petits-enfants, en direct à la télévision, ce qui a provoqué un éclat de rire retentissant et vulgaire de la secrétaire d’État Hillary Clinton, en public…

Tout cela ressemble beaucoup à ce que le monde a observé en Irak tout au long des huit ans qui ont suivi l’invasion… et à l’Afghanistan, donc… et aux 60 dernières années en Palestine, au quotidien… et à la Serbie il y a vingt ans, et au Vietnam il y a quarante ans…

Est-ce donc que les puissances occidentales se sont trompées une fois de plus ?

Je n’en crois rien. Les hommes et femmes qui s’occupent des plans stratégiques au Conseil des Relations Extérieures (Council on Foerign Relations - CFR), la Commission Trilatérale, l’American Enterprise Institute et l’AIPAC, ont trop d’expérience pour que nous puissions nous contenter d’imaginer qu’ils trébuchent à répétition sur le même obstacle…

Cela signifie-t-il, alors, qu’ils ont fait exprès de détruire la Libye ? Oui, de toute évidence. Les images que nous voyons depuis près d’un an de cet enfer qu’ils ont fait de la Libye, et du « printemps arabe » si mal nommé, avec leurs soulèvements armés par des « combattants de la liberté » financés, entraînés et armés par la CIA, le MI6, le Mossad et l’OTAN, sont tout à fait éloquentes. Les « bureaux des coups tordus » de ces organisations terroristes occidentales ont vraiment bien travaillé !

Voyons, s’il en était besoin, ce qu’ils font aujourd’hui en Iran où ils n’ont aucun scrupule à admettre publiquement qu’effectivement ils sillonnent les rues de Téhéran pour assassiner scientifiques et civils, et bombarder les installations et centres stratégiques.

Quel meilleur exemple de terrorisme d’État, admis ouvertement par Israël, les USA et la Grande Bretagne ?

Ne nous y trompons pas. La destruction de la Libye et d’autres États transgresseurs a servi et continue à servir pour la promotion des objectifs clé de l’élite du pouvoir mondialiste, car il s’agit d’adresser un message terrifiant à chaque pays. C’est une façon précise de dire : « Si nous pouvons faire cela en Libye, nous pouvons en faire autant avec n’importe quel autre pays, si c’est notre bon plaisir. » Ou vous êtes avec nous, ou vous êtes nos ennemis, voici ce que dit la Doctrine du 11 septembre de Bush Jr.

Vous avez entendu, les Vénézuéliens ? Et vous, les Syriens, vous avez compris ? Au fait, Equatoriens, Nigérians, Pakistanais et Boliviens : ce message s’adresse à vous aussi ! Bien entendu, le délai entre la formulation de la menace et sa concrétisation militaire a tout l’air d’être inversement proportionnel à la distance qui sépare le pays ciblé de la Chine et de la Russie, mais…

Dans mon article du 14 janvier 2012, publié par Russia To-day, intitulé « Ce qui nous attend », j’énumérais les douze détonateurs que l’élite du pouvoir mondialiste enkistée aux USA, au Royaume Uni et dans l’Union européenne sont en train d’actionner pour nous imposer un gouvernement mondial. Le point 10 se réfère précisément aux « attaques contre les États transgresseurs ».

Car il existe des schémas et des indices pour qui sait les chercher. Par exemple, la Libye de Kadhafi, l’Iran, la Syrie, le Venezuela et beaucoup de pays musulmans ont des banques centrales qui sont véritablement indépendantes. Indépendantes, non du gouvernement local comme l’exigent les « experts » de Harvard et du CFR, mais du FMI, de Goldman Sachs, de CitiCorp et de la maffia bancaire parasitaire et usurière des Rothschild-Rockefeller.

Le dinar or

Un autre schéma ou indice ? Kadhafi se préparait à introduire le dinar or (c’est-à-dire une monnaie en or, métallique, et non pas en papier, comme le dollar ou l’euro) pour commercialiser le pétrole libyen (la Libye dispose de la neuvième réserve pétrolière du monde et de la première pour le continent africain), et ensuite, pourquoi pas, pour gérer la vente du pétrole africain et de tout le Moyen Orient… ce qui constituait une atteinte sérieuse à l’hégémonie du dollar, les célèbres pétrodollars, sur le marché mondial du pétrole.

Saddam Hussein avait fait quelque chose de semblable lorsqu’en novembre 2002 il avait décidé de profiter des 1 000 millions de dollars provenant de l’échange pétrole contre nourriture que les sanctions de l’ONU concédaient à l’Irak : il s’agissait pour lui de concrétiser cela en euros. Si ma mémoire est bonne, quelques mois plus tard, en mars 2003, il rencontra certains problèmes…

Vous en voulez encore ? Certains dirigeants, dans des pays comme la Libye, l’Irak, l’Afghanistan et la Serbie, ont été quelque peu myopes en matière de géopolitique, au point de se retrouver invariablement seuls sous des feux croisés, dès qu’ils ont été en butte aux pressions de l’Occident : ils avaient omis de nouer des alliances stratégiques pour les temps dangereux que nous vivons.

Kadhafi a fait pire : il a passé les douze dernières années de sa vie, avant de se faire assassiner, à faire les yeux doux aux USA, à la Grande Bretagne, à l’Italie, à l’Union européenne. Et c’est ainsi que les medias nous abreuvent de photos charmantes montrant Kadhafi embrassant Bush, Kadhafi embrassant Tony Blair, Kadhafi embrassant le roi Juan Carlos d’Espagne, Sarkozy, Zapatero, Cameron, Brown, Obama, Chirac. Et on en a même une où Kadhafi tend la main à Silvio Berlusconi, qui la lui baise !!! (c’est une vidéo de septembre 2010, vous pouvez la retrouver).

Voilà, chaque pays peut tirer neuf leçons du cas libyen :

  1. Ne pas faire confiance aux puissances occidentales, en particulier USA, Royaume Uni, France, Italie et Israël;
  2.  Ne pas rester au pouvoir trop longtemps, surtout si on a la possibilité de passer la main à un héritier intelligent et éloquent comme Saif Kadhafi. C’est ce que son père aurait dû faire au moins cinq ans plus tôt;
  3.  Ne pas faire confiance aux puissances occidentales;
  4.  Ne pas se laisser isoler, choisir un bon allié, la Russie ou la Chine, par exemple (demander conseil aux Iraniens, ils l’ont très bien compris);
  5.  Ne pas faire confiance aux puissances occidentales;
  6.  Faire très attention aux organisations terroristes occidentales, connues sous le nom de CIA, MI6, Mossad et leurs frères de loge dans le privé tels que Blackwater/Xe, Halliburton et autres;
  7.   Ne pas faire confiance aux puissances occidentales;
  8.  Empêcher que le monde n’ait d’information sur ce qui se passe dans votre pays seulement à travers les multimedia occidentaux. Aujourd’hui la Russie, la Chine, l’Iran, l’Amérique latine ont des moyens globaux dont l’importance cruciale et la présence grandissent de jour en jour;
  9.  Enfin et surtout : ne pas faire confiance aux puissances occidentales !

Adrian Salbuchi
Pour Russia To-Day.com (version anglaise)
17/01/2012

Titre original : The lessons of Libya : chaos is not surprise

Voir aussi la version originale espagnole sur le site de l’auteur : cliquer ici
et http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art1256

Adrian Salbuchi est un analyste politique, essayiste, conférencier, et il anime des émissions de radio et de télévision en Argentine.

Traduction de l’espagnol par Maria Poumier

Les intertitres sont de la rédaction

Correspondance Polémia – 21/01/2011

01:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Nouvelle affiche: la France des oubliés vote Marine Le Pen

untitled.bmp Affiche MLP.jpg

(Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir)

Sarkozy, Hollande et Bayrou, les principaux candidats du système UMPS, sont totalement soumis au mondialisme ultra libéral. Marine Le Pen est la seule à défendre un véritable projet alternatif, crédible et chiffré, pour restaurer un État fort, stratège et protecteur, au service de la France des oubliés…

NPI - 26/01/12

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Union des Européens: les Polonais soutiennent la Hongrie

 

polska
 
 
 

23/01/2012 – 14h00
VARSOVIE (NOVOpress via Lionel Baland) –
 Ce samedi 21 janvier 2012, des manifestations de soutien à la Hongrie ont été organisées par des nationalistes polonais à Varsovie, Łódź, Poznań et Gdańsk. La plus importante réunion s’est déroulée à Varsovie devant l’ambassade de Hongrie et a réuni plus de 200 personnes. Le rassemblement ayant été planifié il y a deux jours, il était difficile d’obtenir la participation de plus de personnes. Les patriotes présents ont crié : « Longue vie à la Hongrie ! Longue vie à la Pologne ! ». Ils ont chanté l’hymne national polonais. Des Hongrois vivant à Varsovie ont entonné l’hymne national hongrois. À la fin de la cérémonie, un drapeau européen a été brûlé.

En Pologne, les médias de gauche sont contre le gouvernement hongrois. Par contre, les médias conservateurs sont favorables au Premier ministre conservateur hongrois et à son gouvernement.

Le drapeau de l’Union européenne est brûlé :

Voir des photos de la manifestation de Varsovie :

http://www.fronda.pl/news/czytaj/tytul/boze_blogoslaw_weg

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

00:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Présidentielles: le Bloc identitaire ne soutiendra aucun candidat

 

24/01/2012 – 23h00
PARIS (NOVOpress) -
Fin 2010, après avoir consulté ses adhérents, le Bloc Identitaire décidait de présenter un candidat à l’élection présidentielle 2012 car il ne se reconnaissait complètement dans aucun des partis politiques français importants.

Mais les frais d’une campagne se sont avérés trop élevés pour le budget de ce mouvement.

Le Bloc Identitaire décidait alors en décembre dernier de consulter démocratiquement ses adhérents ainsi que les acteurs du mouvement identitaire (Autre Jeunesse, Maisons de l’Identité, Alsace d’Abord, Nissa Rebela, Ligue du Midi…) sur la position à avoir dans cette élection. Ce parti vient de communiquer les résultats de cette consultation dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous.

Présidentielles : le mouvement identitaire ne soutiendra aucun candidat

Communiqué du 24 janvier 2012

 

La communauté identitaire s’est exprimée. Le mouvement ne soutiendra aucun candidat dans le cadre des élections présidentielles 2012.

Voici les résultats de la consultation :

Votants : 2 104.
Pas de consignes de vote : 62,64%
Marine Le Pen : 33,46%
François Bayrou : 2,04%
Frédéric Nihous : 1,66%
Autres : 0,20%

Ce résultat reflète la conviction d’une majorité d’acteurs du mouvement identitaire de ne pouvoir se reconnaitre dans aucun candidat en lice ni dans aucun de leurs programmes. Courant politique à part entière, doté d’une ADN spécifique, le mouvement identitaire ne peut donc être le satellite d’aucune formation du paysage politique français.

Cependant, un tiers des votants aurait souhaité que le mouvement apporte son soutien à Marine Le Pen. Ce n’est pas un pourcentage faible. Il aurait peut-être été plus élevé si la candidate du FN avait exprimé sur l’Europe, sur les régions, sur le localisme, des points de vue plus nuancés. L’hostilité déclarée de certains dirigeants du FN envers les identitaires a certainement joué aussi un rôle dans ce résultat.
Les autres candidatures ne recueillent que des scores marginaux.

Il appartient désormais à chaque identitaire de décider en son âme et conscience après avoir évalué les programmes de chaque candidat sur toutes les questions que nous considérons comme essentielles pour l’avenir de notre combat.

Au-delà du résultat de cette consultation, le mot d’ordre identitaire de ce début d’année 2012 est : leur campagne commence, notre combat continue ! Ainsi, et dans la droite ligne du combat politique, social et culturel entamé depuis bientôt dix ans, le mouvement identitaire interviendra dans cette campagne avec ses méthodes et son savoir-faire.

Le Bloc Identitaire lance dès aujourd’hui une nouvelle campagne militante autour de la nationalité et de l’identité de la France afin de rappeler qu’être Français, c’est une identité, pas des papiers ! Cette campagne se déclinera autour d’un triptyque tracts-affiches-autocollants, sans oublier des actions sur le terrain bien entendu.

Que ce soit la question fondamentale de l’altération de notre identité profonde par les phénomènes massifs et incontrôlés d’immigration et d’islamisation, la nécessaire rupture avec la mondialisation à travers le localisme, la construction d’une Europe politique forte et indépendante, la sécurité de nos compatriotes face au règne de la racaille, rien sur ces sujets essentiels pour l’avenir de la France et de la civilisation européenne ne sera réglé au lendemain du deuxième tour de la Présidentielle.

Notre pays et notre continent sont entrés dans des années décisives. Nous comptons bien rester en première ligne pour défendre notre identité, avant-pendant-après ces élections.

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

26/01/2012

Melinda, petit "miracle" de 200 grammes

untitled.bmp Melinda.jpg

(Cliquez sur la photo)

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Melinda-S...

26/01/12

23:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Au Bourget, la bourde de Hollande qui veut citer Shakespeare...

untitled.bmp Hollande Shakespeare.jpg

(Cliquez sur la photo)

" Et je me permettrai de citer Shakespeare, qui rappelait cette loi pourtant universelle : Ils ont échoué parce qu’ils n’ont pas commencé par le rêve», avait lancé dimanche dernier, devant des milliers de personnes, lors de son grand meeting du Bourget.

Cette citation aurait pu passer inaperçue...

... Mais depuis le début de la semaine, les plus fins observateurs s'attèlent à trouver de quelle oeuvre du célèbre dramaturge anglais elle est tirée. Et c'est le Telegraph, un grand quotidien anglais, qui a donné la clé de l'énigme jeudi. Cette phrase est bien de Shakespeare, mais de ... Nicholas Shakespeare, un journaliste contemporain et écrivain anglo-saxon.

La phrase est extraite de son roman La vision d'Elena Silves paru en 1989. Le journaliste, chef de la rubrique littéraire du journal, vient officiellement de réagir. «Je n'en ai pas cru mes oreilles, quand j'ai entendu le présidentiable français me citer», rigole-t-il, le journal précisant tout de même qu'il est un descendant de .

Si ce n'est pas le bon Shakespeare que François Hollande a cité, Bruno Le Maire n'y a vu que du feu. Le ministre de l' avait rétorqué lundi matin « Words words words ...», une célèbre tirade de Hamlet, la plus célèbre pièce de Shakespeare... William Shakespeare. 

Le Parisien - 26/01/12

 

23:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Hollande: ses "60 engagements" pour la France

http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/les...

Le Parisien - 26/01/12

22:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Réactions de Marine Le Pen au projet présenté par François Hollande

26/01/12

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

En Corse, des maires apportent leurs parrainages à Marine Le Pen

En déplacement en Corse, Louis Aliot, porte-parole et Directeur de la campagne de Marine Le Pen chargé du Pôle Rassemblement national et Gaël Nofri, conseiller de Marine Le Pen aux Services publics, sont venus à la rencontre des maires de l’île de Beauté afin de recueillir des parrainages nécessaires pour que Marine Le Pen puisse prétendre concourir à l’élection présidentielle de 2012.

Ils étaient en présence du secrétaire départemental du Front National de Haute-Corse, Tony Cardi.

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Table ronde Idées & Nation - "Comment surmonter la crise ? "


Table Ronde Idées Nation avec Marine Le Pen... par MarineLePen

Mercredi 25 janvier s’est tenue une table ronde organisée par le Club Idées & Nation à l’Hôtel Vaugirard dans le XVe arrondissement de Paris, sur le thème « Comment surmonter la crise » en présence de Marine Le Pen et de trois illustres économistes indépendants : Jean-Jacques Rosa, Gérard Lafay et Norman Palma.

26/01/12

20:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Elève Hollande, revoyez votre copie!

 

Communiqué de Jean-Richard Sulzer et Bruno Lemaire, conseillers Economie, Budget et Fiscalité de Marine Le Pen

Un alignement de quelques chiffres aussi isolés qu’épars ne constitue pas un chiffrage.

François Hollande a déballé une poignée orpheline de tableaux et de pourcentages, sans cohérence entre eux. Il présente seulement des formulations d’hypothèses, d’objectifs et d’évaluations qui sont autant de vœux pieux hors sol. Il oublie les contraintes de l’Europe et de l’euro, alors même qu’il veut rester dans ce carcan privant la France de sa souveraineté.

François Hollande s’est cru obligé d’exhiber un ersatz de chiffrage parce que Marine Le Pen, elle, a présenté un ensemble cohérent et détaillé pour évaluer son projet présidentiel.

François Hollande ne devrait pas se moquer ainsi des Français, en leur proposant un travail bâclé, inachevé et amputé du coût de son rêve européiste.

Alors, pour répondre aux exigences du débat démocratique et pour que les Français puissent choisir en connaissance de cause, l’équipe de campagne de Marine Le Pen présentera dans quelques jours le véritable chiffrage du programme de François Hollande.

20:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Anonymat des parrainages: vers un retour de boomerang?

 

Marine Le Pen qui peine à récolter les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle,  risque de donner des sueurs froides à bons nombres d’élus aux prochaines législatives.

En effet, cette dernière, « dans un soucis de transparence », va ou a envoyé une lettre aux sénateurs et députés pour leur demander de prendre position sur l’anonymat des parrainages pour ensuite dresser la liste des sénateurs et députés qui auront accepté ou refusé de rendre anonyme les parrainages pour la présidentielle.

Ainsi, les électeurs pourront de manière certaine savoir lors des législatives prochaines, qui est démocrate et qui ne l’est pas, qui censure et qui ne censure pas, qui pense encore que le vote doit être secret, et voter ainsi en toute connaissance pour le député qui correspondra aux véritables valeurs de la République.

Finalement, la caste UMPS et sa suite risque de se faire prendre à leur propre petit jeu. La véritable démocratie commence par donner la possibilité au peuple et à ses différentes sensibilités de pouvoir s’exprimer dans les urnes !

Source

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)