Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2009

Propagande pour la sodomie

Dominique et Franis couple homo.jpg
Dominique et Francis devant chez eux à Mouscron 
(Cliquez sur la photo)
Une rencontre, 29 ans d'amour, un pacs, un mariage : aujourd'hui l'histoire d'un couple ordinaire. Sauf qu'il y a 10 ans, les choses étaient moins évidentes, surtout quand on s'appelait Dominique et Francis, qu'on était homosexuels et les premiers pacsés de France.
 

Etre parmi les premiers à souscrire un pacte civil de solidarité (Pacs), les deux hommes y tenaient. "Pour le symbole. Et puis ça faisait tellement longtemps qu'on attendait ça", raconte Dominique, 55 ans, qui réside aujourd'hui avec son époux à Mouscron (Belgique), près de la frontière française.

Alors sitôt la loi promulguée, Dominique Adamski et Francis Dekens, originaires du Nord, se pressent de rassembler les papiers nécessaires. "On s'est dit qu'il fallait faire vite. Pour nous c'était comme une libération, l'aboutissement d'un long parcours", poursuit-il.

Alors le 18 novembre 1999, ils se présentent au tribunal d'instance de Lille. Une signature au bas d'un document, l'affaire de 30 minutes pas plus - le temps d'une pause déjeuner - puis les deux hommes repartent travailler.

"Ce qu'on éprouvait à ce moment là, c'était juste le plaisir inouï de se dire "ça y est, on est ensemble, on est enfin reconnus comme un couple" se rappellent les deux hommes.

Puis vint la médiatisation, les caméras. Sans le vouloir, les deux hommes sont devenus l'incarnation d'une loi qui avait fait polémique avant même sa promulgation.

"Quand j'ai vu tous ces médias, j'ai été un peu effrayé", explique Françis, 64 ans, qui craignait surtout le regard de ses collègues de travail. "On ne met pas tout de suite au placard 30 années à raser les murs", ajoute Dominique.

Mais les réactions sont positives, on les accoste dans la rue, toujours de façon sympathique. "Enfin, on était là, on existait aux yeux des autres. Quelque part, la médiatisation nous a légitimés : on n'était plus les pédés qui se sont pacsés, on était juste devenus les gars qui étaient passés à la télé".

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais les deux hommes voulaient plus. De droits, mais aussi de reconnaissance de leur couple. Alors quand en 2004, ils entendent parler de la célébration par Noël Mamère, le maire Verts de Bègles (Gironde), d'un premier mariage homosexuel, ils foncent. "Dès qu'il y avait une possibilité, il fallait la prendre", explique Dominique.

Mais le maire de Marseillan, où ils venaient de s'installer, se rétracte au dernier moment. En 2006, ils choisissent donc de partir en Belgique pour enfin pouvoir se marier, "comme un couple lambda".

"C'est navrant d'avoir dû quitter notre pays pour pouvoir se marier. Mais dix ans après le Pacs, la France est restée fixée sur ses positions. C'est dommage", déplorent les deux hommes.

"Si on a pu semer une petite goutte d'eau pour faire avancer le débat, ça nous suffit", concluent Dominique et Francis. Ils préparent un livre pour raconter leur histoire, avec toujours la simple "envie de témoigner d'un amour qui existe".

AFP. 18.11.09

 

00:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Droits des homos: Bayrou ferait mieux de se taire

Le président du Mouvement démocrate (MoDem) François Bayrou, a plaidé mercredi pour "une approche positive du droit des homosexuels à vivre une vie de couple reconnue devant la loi".

  "Les sociétés évoluent et les gens aussi" comme "mon regard sur la reconnaissance du droit des homosexuels à vivre une vie de couple reconnue devant la loi. Je trouve qu'il faut avoir une approche positive de ce point de vue là", a expliqué l'ancien candidat à l'élection présidentielle sur la chaîne Public Sénat.

Interrogé sur le Pacs, le patron du MoDem s'est dit "favorable à l'idée de l'égalité des droits entre couples constitués devant la loi": "Je suis favorable à l'égalité des droits fiscaux, sociaux et en matière de succession. Je trouverais tout à fait normal et possible que l'on ait une signature en mairie", a-t-il expliqué.

Concernant l'adoption, le leader centriste a expliqué n'avoir jamais compris "la discrimination qui est exercée par quelques uns sur ce droit là".

 "En France, les célibataires ont le droit d'adopter. Si les célibataires ont le droit d'adopter, je ne reconnais pas aux pouvoirs publics la faculté d'aller scruter dans leur vie personnelle la vie intime de quelqu'un ne regarde pas l'Etat, donc je suis contre cette discrimination", a-t-il dit.

"Lorsque deux personnes vivant en couple élèvent un enfant ensemble, il faut que soit reconnu un lien entre ces deux personnes et l'enfant", a fait valoir François Bayrou.

AFP. 18.11.09

 

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

18/11/2009

Scènes d'hystérie algérienne dans les grandes villes de France

Algérie à Marseille 18 11 09.jpg
A Marseille
Algérie Paris.jpg
A Paris
(Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)

Dès le coup de sifflet final qui a marqué la victoire de l'Algérie contre l'Egypte (1-0) au Soudan mercredi soir, des milliers de supporteurs des "Fennecs" ont manifesté leur joie à Paris, Marseille, Lyon et Lille aux cris de "one, two, three, viva l'Algérie !"

En milieu de soirée, l'ambiance était à la fête et aucun incident n'avait été signalé, à l'execption de Lyon où des véhicules ont été incendiés, selon les pompiers de la ville.

A Marseille, sitôt la fin du match, ils se sont précipités par centaines au bas de la Canebière, drapeaux algériens au vent, pour célébrer sur le Vieux Port la qualification de leur équipe pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

A pied ou en deux roues, des jeunes défilaient klaxon hurlant et drapés aux couleurs de l'Algérie. Par petits groupes, parfois en famille, d'autres entamaient des danses festives sur de la musique algérienne et des percussions.

Quelque 650 policiers ont été déployés mercredi soir dans la cité phocéenne pour empêcher que se renouvellent les incidents qui avaient suivi la précédente rencontre samedi, perdue par l'Algérie 2 à 0.

La même liesse régnait dans les rues de Paris. Sur le boulevard Barbès et près de la station de métro du même nom, des attroupements se sont formés avec drapeaux, pétards et cris de joie.

La foule criait "1, 2, 3, viva l'Algérie !" et faisait des signes d'amitié aux passants, leur lançant: "Maintenant on va soutenir la France !" ou "On va tous y aller en Afrique du Sud !"

De nombreux jeunes gens sont montés dans les arbres, sur les capots des voitures ou sur des pylônes électriques, tirant pétards et feux d'artifice dans une ambiance de liesse.

Partout dans la capitale, des cortèges de voitures se sont formés, décorés de drapeaux algériens, klaxonnant à tout rompre, souvent applaudis par les passants, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Lille était également de la fête. Des supporteurs ont accroché un immense drapeau algérien au-dessus du passage des voitures dans une des rues principales de la ville.

A Lyon, la liesse a été ternie par des incendies de voitures, selon les pompiers, qui ne déplorent pas de blessé. A la veille de la fête du Beaujolais nouveau, plusieurs centaines de supporteurs algériens portant le drapeau sur leurs épaules, se sont rassemblés dans le centre ville.

Ils ont défilé dans le désordre, avec fumigènes, pétards et feux d'artifice, entre un quartier populaire de la ville, où ils étaient attroupés depuis la fin d'après-midi, et la place Bellecour, au coeur de Lyon, où ils bloquaient la circulation vers 21h30.

 

AFP. 18.11.09

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

L'Amérique latine, nouveau rêve des migrants africains - Bon vent!

BUENOS AIRES – Confrontés à la fermeture des frontières en Europe, les migrants africains sont désormais de plus en plus nombreux à tenter leur chance en Amérique latine.

Certains font du Mexique ou du Guatemala leur destination rêvée avec l’espoir, ensuite, de pouvoir entrer aux Etats-Unis. D’autres, de plus en plus nombreux, affluent dans les ports d’Argentine ou du Brésil.

S’ils arrivent, parfois par hasard, en Amérique latine, ils y trouvent aussi des conditions souvent beaucoup plus accueillantes qu’en Europe.

“Je suis arrivé au port de nuit. Je pensais que j’allais en Europe, je ne me suis rendu compte que plus tard que j’étais en Argentine”, témoigne Ibrahim Abdoul Rahman, un ancien enfant soldat sierra-léonais qui a fui la guerre civile dans son pays. Son voyage clandestin à bord d’un cargo pour l’Amérique latine aura duré 35 jours.

On estime à plus de 3.000 le nombre d’immigrés africains vivant aujourd’hui en Argentine, alors qu’ils n’étaient encore que quelques dizaines il y a huit ans. Un tiers des 1.000 demandeurs d’asile enregistrés chaque année sont désormais originaires d’Afrique.

“Nous constatons une forte hausse du nombre d’Africains qui arrivent dans le pays et y demandent l’asile”, atteste Carolina Podesta du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

“Cela correspond à une recherche de nouvelles destinations”, ajoute-t-elle, y voyant la conséquence des politiques d’immigration plus dures mises en place en Europe après les attentats du 11 septembre 2001.

POLITIQUES D’IMMIGRATION FAVORABLES

Au Brésil voisin, les Africains représentent 65% des demandeurs d’asile, selon le comité national pour les réfugiés.

“Le processus d’adaptation est très bon au Brésil”, estime Caroline Montenegro, du HCR, précisant que l’intégration culturelle des Africains est facilitée par la forte communauté noire vivant dans le pays.

Pour beaucoup, le long voyage a d’abord constitué à tromper les contrôles de sécurité dans les ports africains avant de survivre, d’eau et de biscuits, à bord des cargos pendant des semaines.

“Nous avons vu des gens arriver après s’être cachés dans le gouvernail d’un bateau. Imaginez ce que ça peut être de traverser l’Atlantique cachés dans un si petit espace”, raconte Fernando Manzanares, directeur des services d’immigration en Argentine.

Dans ce pays, les immigrés peuvent obtenir assez facilement des visas de travail temporaires qu’ils doivent renouveler tous les trois mois. Ils peuvent aussi bénéficier de soins gratuits et de leçons d’espagnol dispensées par des organisations caritatives catholiques.

“Les politiques d’immigration du pays sont assez favorables”, assure Manzanares. “C’est le reflet de l’histoire. Ce qui s’est produit il y a 100 ans avec les migrants européens se répète aujourd’hui avec les migrants africains.”

PÉRIPLE ÉPIQUE

Certains, comme Ibrahim Abdoul Rahman, se sont même mariés en Argentine. Il a rencontré sa femme il y a cinq ans en lui vendant une bague. Depuis, il envoie régulièrement de l’argent à sa mère et à ses sept soeurs restées en Sierre Leone.

Le vendredi, ce musulman se rend à la mosquée Alberdi de Buenos Aires. Il y retrouve d’autres immigrés africains, dont certains se disent victimes du racisme en Argentine.

Ils s’accordent toutefois à reconnaître que ce n’est rien comparé à la xénophobie et aux lois anti-immigration auxquelles sont confrontés les Africains en Europe.

De plus en plus de migrants en provenance de la Corne de l’Afrique cherchent aussi aujourd’hui à se rendre au Mexique ou en Amérique centrale avec le secret espoir de rejoindre ensuite les Etats-Unis.

Le nombre d’Africains passés par le centre de rétention de Tapachula, dans le sud du Mexique, a ainsi triplé entre 2007 et 2008, passant à 600 l’an dernier.

Les récits témoignent des voyages épiques entrepris par certains.

Mohamed Ahmed Hassen, un ancien chauffeur somalien, a vendu sa terre pour financer son exode: son périple l’a mené au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique, où il a embarqué à bord d’un bateau pour le Brésil en versant 1.500 dollars à un trafiquant.

“A bord, nous ne savions pas s’il faisait jour ou nuit. Nous n’avions pas de montre, aucune idée de la date. Tout ce que nous savions, c’est que cela allait être long.”

Une fois arrivé à Sao Paulo, il est passé en Colombie, a rallié le Panama en bateau, puis le Costa Rica et le Nicaragua avant d’échouer au Guatemala, où il est actuellement détenu. Il a demandé l’asile politique.

 

L’Express - Le Grand Journal (Mexico) - 18 novembre 2009

23:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Une photo ridicule...

LES TALONS.jpg
"Carla en talons plats mais le très petit Président est monté sur talonnettes pour gagner un peu de hauteur".
  The Daily Mail
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

18:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO Peur dans la cité

http://www.wat.tv/video/peur-dans-cite-1xgfx_1f8e2_.html

18:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Besson veut lutter contre les "mariages gris" au lieu de lutter contre l'immigration

Le ministre français de l'Immigration, Eric Besson, a annoncé qu'il comptait renforcer la lutte contre les "mariages gris" conclus entre un étranger et une personne de nationalité française qui serait abusée.

Le ministre, qui a reçu mercredi des personnes se présentant comme victimes de ce type de mariage, a chargé un parlementaire d'engager une réflexion sur le sujet, à laquelle sera associé le ministère de la Justice, afin de "lutter plus efficacement" contre ces "mariages gris", dont il n'a toutefois pas précisé le nombre.

Ces mariages permettent au conjoint étranger d'obtenir des papiers français.

Il a souligné au cours d'une conférence de presse que si les mariages mixtes (30% des mariages contractés en France) représentaient "un enrichissement pour notre société", leur défense devait "aller de pair avec la lutte contre les mariages de complaisance", connus sous le nom de mariages blancs, lorsque les deux conjoints sont complices ou de mariages gris, si l'un d'eux est abusé.

Le ministre a précisé que 80% des annulations de mariage concernaient des mariages mixtes.

Selon M. Besson, aujourd'hui 13% des enfants nés en France sont issus de couples mixtes contre 6% il y a dix ans.

Le mariage représente aujourd'hui la principale "source" d'immigration en France. Avec 50.000 autorisations long séjour délivrées chaque année à ce titre, cela représente le double du nombre de titres de séjours délivrés à titre professionnel.
Par ailleurs, sur 100.000 acquisitions de nationalité française en 2007, les accessions par mariage ont représenté le double du nombre de titres de séjour délivrés pour des raisons professionnelles.

Le Figaro - 18 novembbre 2009

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Profanation du carré juif à Lille : deux ans par contumace à un Algérien

Un homme de 35 ans, en fuite en Algérie, a été condamné par défaut à 2 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Lille pour avoir dégradé 51 tombes dans le carré juif du cimetière de Lille-Sud dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2007.

Ce Lillois d'origine maghrébine, interpellé quelques jours après les faits, avait profité de sa libération, après trois mois de détention, pour quitter le territoire français et s'enfuir en Algérie. Il fait depuis l'objet d'un mandat d'arrêt. Confondu par la présence de son sang sur un médaillon d'une tombe démolie, le prévenu, contre qui 16 mois de prison avaient été requis, avait avoué être l'auteur des dégradations mais nié tout motif religieux ou idéologique.

Il avait expliqué avoir agi sous le coup de l'alcool et du deuil de son frère, inhumé dans le même cimetière un mois plus tôt. Lors d'une perquisition à son domicile, les policiers avaient trouvé un morceau de la photo en médaillon d'une tombe. L'analyse de son téléphone portable avait par ailleurs permis de prouver sa présence dans les environs du cimetière la nuit des faits.
La profanation avait provoqué un vif émoi, à la veille de la Pâque juive.

Le Figaro - 18 novembre 2009

Ce n'étaient pas des Néo-nazis comme on voulait le faire croire!

17:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

MIs au pied du mur, Obama pense à la sécurité d'Israël

Le président américain Barack Obama a estimé que la décision d'Israël d'autoriser la construction de nouveaux logements dans Jérusalem-est était potentiellement "très dangereuse", selon des extraits d'une interview diffusés mercredi sur le site internet de la chaîne Fox News.

  "Je crois que la construction de logements supplémentaires dans les colonies ne contribue pas à la sécurité d'Israël. Je pense que cela rend plus dur le fait de faire la paix avec leurs voisins", a dit M. Obama à propos de la décision des autorités israéliennes.

"Je crois que cela rend les Palestiniens amers, de telle manière que cela peut finir par être très dangereux", a ajouté le président américain.

M. Obama a toutefois indiqué que cette décision n'affecterait pas le soutien américain à Israël, allié clef des Etats-Unis. "Je l'ai répété à maintes reprises et je le répèterai encore, la sécurité d'Israël est un intérêt national crucial pour les Etats-Unis et nous nous assurerons qu'ils sont en sécurité", a-t-il dit.

 Mardi, huit jours seulement après des entretiens entre MM. Obama et Netanyahu à la Maison Blanche, le ministère israélien de l'Intérieur a autorisé la construction de 900 logements dans le quartier de Gilo, dans Jérusalem-est annexée.

La Maison Blanche a réagi mardi dans des termes vigoureux. "Nous sommes consternés devant la décision prise", a dit le porte-parole du président Barack Obama, Robert Gibbs, tandis que le porte-parole du département d'Etat Ian Kelly a de son côté indiqué que cela rendait "plus difficile" les chances de réussite des efforts américains pour ramener le paix dans la région.

Les tentatives de l'administration Obama pour essayer de relancer les discussions entre Israéliens et Palestiniens se heurtent au refus du gouvernement israélien de geler complètement la colonisation.

AFP. 18.11.09

 

17:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

17/11/2009

Allemagne: un homme meurt dans la nuit de sa vaccination

Selon l'agence de presse Allemande (Deutsche Presse-Agentur), un homme de l'État Fédéral Allemand du Thuringia est mort après avoir reçu le vaccin contre la grippe porcine. Le journal local « Thuringia Allgemeine » signale que l’homme de 55 ans d'Eichsfeld, a été vacciné le Jeudi 12 Novembre 2009, et est mort la nuit même. La Ministre de la Santé du Thuringia, Heike Taubert, a dit aux journaux qu’un lien possible entre la vaccination et la mort était en étude. Elle a supposé qu'une autopsie serait effectuée. Aucune information n'est actuellement disponible au sujet des maux précédents le décès ou aux incompatibilités avec les ingrédients du vaccin.

http://www.zeit.de/newsticker/2009/11/15/iptc-bdt-2009111...

Alter Info - 17 novembre 2009

23:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les francs-maçons de Sarközy: les "frères sont nombreux autour du président...

http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-03-13/les...

23:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Sarközy obient la libération d'un Franco-Algérien à Riyad

Les autorités saoudiennes accusaient cet ancien tech­nicien en téléphonie, emprisonné depuis treize mois, de sympathie avec al-Qaida.

À défaut de gros contrats signés durant son séjour en Arabie, Nicolas Sarkozy a au moins réussi à faire libérer Ould-Aissa Charef, un jeune Franco-Algérien qui était emprisonné à Riyad depuis treize mois. « C'est un cadeau du roi Abdallah », souligne une source informée. Sa libération, qui n'a pas été rendue publique, a été annoncée au consulat de France à Riyad, mardi matin, quelques heures seulement avant l'arrivée du président de la République. Les autorités saoudiennes accusaient cet ancien tech­nicien en téléphonie de sympathie avec al-Qaida. Mais elles n'avaient pas été en mesure de fournir de preuve autre que des mouvements de fonds jugés suspects.

En 2001, Charef s'était installé à Riyad, pour parfaire ses connaissances en théologie à l'université du roi Abdelaziz, avant d'enseigner dans la capitale. Chaque année, des dizaines de Français viennent étudier l'arabe ou le Coran en Arabie saoudite, au Yémen ou en Égypte. Si la plupart ne posent pas de problèmes aux services de sécurité qui les surveillent de près, quelques-uns, néanmoins, dérivent vers l'islamisme radical, dans l'espoir de partir « défendre les musulmans oppri­més » en Irak ou en Afghanistan.

 Marié et père de quatre enfants, Charef devrait bientôt rentrer en France.

Le Figaro - 17 novembre 2009

Quelle poubelle, la France sous Sarközy! Tous ceux dont les autres ne veulent pas... il les ramène chez nous!

Qu'a-t-il donné en échange?

22:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Pour le Parisien, les nourrisssons travaillent!

Un nourrisson âgé de trois semaines a été renversé par un scooter dans une rue de la ville de Ronchin (), lundi soir. Le conducteur du deux-roues, un jeune garçon âgé de 11 ans, est soupçonné d'avoir foncé sur la poussette qui transportait le bébé. Il a été placé en retenue (NDLR : une procédure prévue pour entendre les jeunes mineurs en dessous de l'âge dit de responsabilité pénale fixée à 13 ans) dans les locaux du commissariat de .

 Quant au bébé, il a été placé en observation, et s'est vu prescrire trois jours d'interruption totale de travail (ITT).

Selon la mère du nourrisson, le pilote du scooter a foncé délibérément sur la poussette. «Le conducteur de 11 ans aurait agi ainsi après une remarque de la mère lui demandant de cesser de rouler à vive allure et de manière désordonnée sur les trottoirs, indique une source proche de l'affaire. Le pilote n'aurait pas apprécié et aurait ensuite renversé la poussette».

Les jours du nourrisson ne sont pas en danger mais il souffre de nombreuses contusions. Après avoir été entendu sur les circonstances des faits, l'enfant de 11 ans a été remis à ses parents. Les investigations se poursuivent.

Le Parisien - 17 novembre 2009

20:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

JEUX - Charade 9

Mon premier (et unique) est plutôt mince

Mon tout est un roman étranger

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Identité nationale: le G.O. est prêt!

Le Grand Orient de France est prêt à participer aux débats sur l'identité nationale, a-t-il indiqué mardi dans un communiqué, en rappelant qu'il "travaille depuis longtemps" sur ce thème qui est "une des parties du socle républicain".

"Le Grand Orient de France, profondément attaché aux valeurs de la République et en particulier à la laïcité et à la solidarité, fonde en permanence sa démarche philosophique sur l'unité de la nation dont l’identité républicaine française est illustrée par l’article 1er de la Constitution: la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale", déclare le Grand Orient.

"En conséquence", poursuit-il, "la République n'est ni de droite ni de gauche, ses valeurs sont universelles et elles constituent le fondement du destin commun de la nation. Il n'est pas de cause ou de question qui ne soit accessible aux républicains démocrates".
Les Loges du Grand Orient de France seront invitées "à prendre toute leur part dans le débat national en cours".

Le Grand Orient de France "a déjà pris, et prendra encore, un certain nombre d'initiatives pour faire de l'identité nationale un espace d'ouverture et de fraternité dans lequel chacun pourra s'épanouir", conclut l'obédience maçonnique.

Le Figaro - 17 novembre 2009

19:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Fillon copieusement sifflé! Ca va mal!

Filllon maires de France 17 11 09.jpg

Le Premier ministre François Fillon a été copieusement sifflé mardi dès son arrivée au Congrès des maires de France réuni à Paris, les élus entendant ainsi manifester leur opposition à la réforme de la taxe professionnelle.

Dans la foule des élus, on entendait crier: "Où est Sarko ? Où est Sarko ?".

Le président de la République, en déplacement en Arabie saoudite, ne devait pas visiter le Congrès réuni jusqu'à jeudi Porte de Versailles.

Le président UMP de l'Association des départements de France Jacques Pélissard a réclamé "du respect" et "un accueil républicain" pour le chef de gouvernement.

Le Premier ministre François Fillon a justifié sa présence au congrès des maires, dont une partie est mécontente des très controversés projets gouvernementaux de réforme de la taxe professionnelle, par "le respect" qu'il leur doit.

"Le respect et la vérité, c'est ce qui justifie ma participation à cette nouvelle session annuelle de votre congrès", a lancé le chef du gouvernement, peu après avoir été accueilli par des sifflets nourris à son arrivée dans le grand auditorium, porte de Versailles.

Le Premier ministre est venu accompagné de 21 membres du gouvernement, assis derrière lui à la tribune, dont Christine Lagarde (Economie), Roselyne Bachelot (Santé), Bruno Le Maire (Agriculture), Frédéric Mitterrand (Culture), Christian Estrosi (Industrie) et Michel Mercier (Aménagement du territoire).

"Il y a des questions, des doutes, parfois des inquiétudes ou des critiques sur les réformes en cours", a-t-il ajouté devant une salle pleine, où le public dépassait largement les quelque 4.000 places assises.

"C'est mon rôle d'être parmi vous pour vous faire part de mes convictions et répondre aux questions légitimes que vous vous posez" (..), a-t-il poursuivi. "C'est pourquoi j'ai répondu à l'invitation de votre président", a-t-il ajouté.

Le président Nicolas Sarkozy, qui avait clôturé le congrès en 2007 et en 2008, ne participera pas cette année au congrès. Selon une source gouvernementale, il craindrait l'hostilité des élus.

AFP. 17.11.09

 

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen accuse Sarközy

Marine Le Pen 17 11 09.jpg
La vice-présidente du Front national (FN) Marine Le Pen a dénoncé aujourd'hui la "France des émeutiers", reprochant à Nicolas Sarkozy de ne pas lutter contre la "barbarie quotidienne".

"La France de Sarkozy, c'est la France des émeutiers !", écrit-elle dans un communiqué. "Comme on a pu le voir à Marseille, Roubaix ou Paris, le moindre incident dégénère en émeutes ethniques et en guérilla urbaine", souligne Mme Le Pen.

"En deux ans de pouvoir Sarkozy, la France est passée du sentiment d'insécurité à une insécurité endémique de plus en plus violente", accuse-t-elle. Pour la vice-présidente du FN, "cette banalisation de la violence est encouragée par l'incapacité chronique du pouvoir à s'attaquer à deux terreaux de l'insécurité : la submersion migratoire et le racisme anti-français".

Les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance (OND) "traduisent cette montée exponentielle de la barbarie quotidienne qui frappe les Français", ajoute Mme Le Pen.
Publié jeudi dernier, le bilan mensuel de l'OND, fait état entre novembre 2008 et octobre 2009 d'une augmentation des violences physiques (+3,75%), tout en notant une "fin d'accentuation de la hausse". Il dénombre aussi une hausse des cambriolages (+12,60%) et des vols à main armée (+24,36%).
Le Figaro - 17 novembre 2009

17:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

VIDEO Mangez du porc!

http://www.youtube.com/watch?v=TSdmfES9bpM

La Bible du Rabbinat Français traduit comme suit les versets 3 à 7 du chapitre 11 du Lévitique.
"3 - Tout ce qui a le pied corné et divisé en deux ongles, parmi les animaux ruminants, vous pouvez le manger.  
4 - Quant aux suivants, qui ruminent ou qui ont le pied corné, vous n'en mangerez point: le chameau (gamal) , parce qu'il rumine mais n'a point le pied corné (oufarsa einenou mafriss): il sera immonde pour vous;  

5 - la gerboise (chafan), parce qu'elle rumine, mais n'a point le pied corné (oufarsa lo yafriss): elle sera immonde pour vous;  
6 - le lièvre (arnevet), parce qu'il rumine, mais n'a point le pied corné (oufarsa lo ifrissah): il sera immonde pour vous;  
7 le porc, qui a bien le pied corné, qui a même le sabot bifurqué, mais qui ne rumine point: il sera immonde pour vous.

Dans le Deutéronome 14, versets 6 et 7 nous retrouverons:
6 - Bref, tout quadrupède qui a le pied corné et divisé en deux ongles distincts, parmi les animaux ruminants, vous pouvez le manger.  
7 - Mais vous ne mangerez point les suivants, qui ruminent ou qui ont l'ongle fendu seulement: le chameau (gamal) , le lièvre (arnevet), la gerboise (chafan) (car ils ruminent, mais n'ont pas l'ongle fendu corné (oufarsa lo ifrissou): ils seront impurs pour vous);
 8 - ni le porc, parce qu'il a l'ongle fendu, mais ne rumine point: il sera impur pour vous. Ne mangez point de leur chair, et ne touchez point à leur cadavre.

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

VIDEO Jésus n'était pas juif

http://www.youtube.com/watch?v=WH6CIEeLaR8

00:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO L'élu du peuple élu

http://www.youtube.com/watch?v=CPZx3pBSkQg

00:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)