Selon les étudiants, les mains des suspects étaient couvertes d'un « sang faux ».

 Ils déclarent, en outre, que les soi-disant témoins blessés sur la vidéo font également partie de la mise en scène et que les membres de Scotland Yard menant l'enquête sont, de fait, des maçons déguisés.


 

La Voix de la Russie - 05/06/13