Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2012

Louis Aliot invité de Mots Croisés (compilation vidéo)

01/02/12

20:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La voix du chancelier Otto von Bismarck (1815-1898)

http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-16831933#TWEET70766

 

Il était resté caché depuis plus d'un siècle dans un coin du laboratoire de Thomas Edison, et on le croyait définitivement perdu. Un simple cylindre de cire. Dedans, une voix. Celle d'Otto von Bismarck, grand chancelier d'Allemagne dans la seconde moitié du XIXe siècle.

 La découverte, révélée lundi 30 janvier par le Thomas Edison National Historical Park dans le New Jersey, permet d'entendre ce personnage historique pour la première fois, précise un article du New York Times.

Pour ouïr ces voix tout droit sorties du passé, gravées par un phonographe dans ces drôles de cylindres, il a fallu convertir les signaux électriques en fichiers WAV, puis les faire identifier par deux historiens des sons. Les enregistrements contiennent également quelques bribes de parole d'un militaire allemand, Helmuth von Moltke, né en 1800, ainsi que des chants et rhapsodies allemandes et hongroises, et enfin, pense-t-on, le premier enregistrement d'une œuvre de Chopin.

 

En 1889, Edison envoie un de ses collègues, un certain Adelbert Theodor Edward Wangemann, en Europe, pour présenter sa grande découverte, le phonographe, à l'exposition universelle de Paris. Ce dernier en profite pour faire un tour dans son Allemagne natale, promenant le très moderne appareil – qui permet d'enregistrer et de rediffuser des sons –  chez des artistes renommés de son temps comme chez des membres de la haute société prussienne.

Parmi eux, Bismarck, donc, alors chancelier. Ce dernier se prend à réciter, devant l'oreille évasée du phonographe, des poèmes et chansons en anglais, en latin, en allemand et en français, rapporte le New York Times. Et même, alors que la guerre de 1870 n'est pas très loin, la Marseillaise. Ces instants d'enthousiasme lyrique passés, il donnera quelques conseils à son fils (sur les vertus de la modération), qui les écoutera ensuite, magie, depuis Budapest.

 

Jusqu'ici, seul un morceau de Brahms passablement détérioré était revenu de ce voyage du phonographe en Europe. Ces nouveaux enregistrements réhabilitent les mérites de l'appareil d'Edison, et viennent s'ajouter à une collection chère aux historiens du son. Depuis quelques années, ceux-ci se réjouissent de pouvoir "écouter l'histoire" grâce à ces fragments sonores, dont, par exemple une comptine Au clair de la lune de 1860, récemment déchiffrée

 

par le collectif FirstSounds

 

Le Monde - 01/02/12

20:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Lettre ouverte de Bertrand Dutheil de la Rochère...

 

Lettre ouverte de Bertrand Dutheil de La Rochère, porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Chevènement

Madame le Maire,
Monsieur le Maire,

Vous avez apporté votre parrainage administratif à Jean-Pierre Chevènement afin qu’il puisse être candidat à la prochaine élection présidentielle. Mais celui-ci a été amené à se retirer sans condition.

Au-delà de vos convictions personnelles, vous pensiez, à juste titre, que Jean-Pierre Chevènement devait pouvoir participer, avec d’autres, au débat démocratique précédant ce scrutin déterminant pour la vie politique de notre pays. Cependant, avec ce retrait, vous constatez que tout est mis en œuvre pour restreindre le choix proposé à nos concitoyens. Vous avez peut-être vous-même subi des pressions des appareils des partis installés.

Parmi les candidats qui sont directement victimes de ces pressions, l’un d’entre eux recueille dans les sondages environ un cinquième des intentions de votes au premier tour. Aussi, l’absence de Marine Le Pen à cette élection, pour une raison purement administrative, serait un déni démocratique. La légitimité du président élu, quel qu’il soit, en serait entamée. L’image de la France en serait entachée.

C’est pourquoi en tant que porte-parole de sa campagne, mais aussi en tant qu’ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Chevènement, je prends la liberté de vous demander d’apporter votre parrainage administratif à Marine Le Pen. Comme vous le savez, en aucun cas, il ne s’agit d’un soutien politique. D’ailleurs, nous avons demandé le rétablissement de l’anonymat de cet acte administratif pour que toute ambigüité soit levée.

En espérant pouvoir compter sur votre concours pour que les Français puissent voter en toute liberté, je vous prie d’agréer, Madame le Maire, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération distinguée.

19:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Une jeune femme lui a lancé un paquet de farine...


Hollande enfariné pendant la signature de la... par BFMTV

Une jeune femme lui a lancé un paquet de farine lors d'un discours à la Fondation Abbé-Pierre...

C’est au moment où il signait la charte Abbé-Pierre en faveur du logement que François Hollande a été «enfariné». Sur la tribune, face aux membres de la Fondation, le candidat socialiste est resté stoïque tandis que l’auteur des faits a été appréhendée par le service de sécurité.

C’est une femme, Claire Seguin, qui lui a jeté un paquet de farine à la figure. Elle a crié au déni de justice après son geste: «J'ai 45 ans et je suis en train d'être assassinée à Lille par les socialistes», a indiqué «l'enfarineuse», sur LCP. «Je suis à bout de ressources, parce que la loi n'est plus appliquée», a-t-elle expliqué, tout en renvoyant vers son blog, où elle dénonce des atteintes aux liberté et à la vie privée contre sa personne.
 
François Hollande a ensuite reconnu devant la presse «ne pas avoir vu grand-chose». Le  candidat socialiste, qui n'a pas perdu son calme après cet «enfarinage» a parlé également d'une «personne irresponsable, qui a essayé d'utiliser cette réunion à d'autres fins». Il a également tenu à relativiser, expliquant que «le principal, c'est d'avoir délivré le message que je voulais prononcer sur le logement».

20minutes - 01/02/12

19:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

VIDEO - François Hollande enfariné à la Fondation Abbé Pierre !

VIDEO: http://bcove.me/yvgfw9ev

François Hollande, candidat PS à la présidentielle, a vécu mercredi l'une de ces mésaventures qui jalonnent une campagne exposée. Il a été enfariné alors qu'il se trouvait sur scène, porte de Versailles, pour signer le contrat social proposé par la fondation Abbé Pierre ; quelqu'un dans la foule a lancé sur lui de la farine. De nombreux journalistes étaient présents et ils se sont empressés d'envoyer photos et commentaires sur twitter. François Hollande a ensuite réagi sur son propre compte : "Je suis heureux d'avoir signé le contrat social de la fondation Abbé Pierre malgré cet acte isolé qui n'honore pas son auteur.

Le Point - 01/02/12

Pour de bon, il a la "gueule enfarinée" !

19:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

STATS JANVIER 2012

Visiteurs uniques:  22  002

Visites:    40 320

Pages:   149 504

Pages par jour  (Moy/Max):   4822 / 5930 

Visites par jour  (Moy/Max):  1300 / 1586

17:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Hollande a déjeuné avec Lévy

François Hollandeet Bernard-Henri Lévy ont déjeuné « Chez Laurent », restaurant chic du VIIe arrondissement , ce mardi. « Cela s’est bien passé », assure-t-on dans l’entourage du candidat . C’est Pierre Bergé, mitterrandien historique, qui a joué les entremetteurs entre les deux hommes dont les relations n’étaient pas au beau fixe.

 

Dans une interview au « Parisien Dimanche», l’écrivain-philosophe, qui a soutenu lors de la guerre en Libye, tenait des propos peu amènes sur le député corrézien. A la question : « A-t-il la trempe d’un chef de guerre comme Sarkozy ? », BHL répondait : « Probablement pas. Et c’est d’ailleurs bien ce qu’il dit quand il nous annonce, lui-même, qu’il sera un président « normal ». Et après ? Qu’à la suite d’un président dont je montre qu’il a « le sens de l’histoire tragique » arrive un président plus apaisant, pourquoi pas? » Lors des primaires, il avait soutenu Martine Aubry.

 

Bernard-Henri Lévy est né le 5 novembre 1948 à Béni Saf (Algérie). Il est le fils d'André Lévy et de Dina Siboni.

02:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Pierre Sarkozy rapatrié d'Odessa en Falcon: une note à 40.000 euros ?

untitled.bmp Pierre 2.jpg

Pierre Sarkozy, le fils DJ du président de la République, devait jouer mardi 24 janvier dans un club d'Odessa en Ukraine. Mais pris d'un malaise, il a été immédiatement hospitalisé. Le lendemain, le fils aîné de Nicolas Sarkozy, victime d'une intoxication alimentaire, était rapatrié en France pour y être soigné et se reposer. Pour récupérer son fiston, Nicolas Sarkozy a mobilisé un avion de l'Etec-RAFJ, l'unité des forces aériennes qui transporte président et ministres. Mais combien cela a-t-il bien pu coûter ? Une petite fortune : pas moins de 40 000 euros, selon Le Canard Enchaîné !

 Dans son édition du 1er février, Le Canard pose la question du coût de cette opération de "sauvetage" à l'Élysée : "La présidence de la République a fait répondre que le chef de l'État avait 'payé par chèque, sur ses deniers personnels, la somme de 7 632 euros !' Royal !", écrivent nos confrères. Sauf qu'ils ont évidemment creusé la question, et là, deux problèmes se posent. Pour effectuer les 7 heures d'aller-retour en Ukraine, Nicolas Sarkozy a mobilisé un Falcon 50 et, selon les chiffres officiels du ministère de la Défense, l'heure de vol d'un tel appareil coûte 5 600 euros. Faites le calcul, y'a un loup ! Ce petit voyage aurait plutôt coûté dans les 40 000 euros.

 Le second souci, c'est qu'un tel appareil de l'Etec est soumis à un principe dit "de neutralité" qui lui interdit de faire concurrence au privé, sauf dans l'intérêt général. Le Canard Enchaîné écrit alors : "A priori, les embarras intestinaux du fils Sarkozy ne relèvent pas de l'intérêt général." L'hebdo satirique conclut en espérant que Pierre Sarkozy a une bonne mutuelle pour se faire rembourser une telle somme...

À L'Élysée, on précise tout de même que cette décision de rapatrier le jeune homme de 26 ans a été prise "par le médecin en chef de la Présidence". Une manière de dédouaner le président ?

Reste qu'après quelques jours de repos, Pierre Sarkozy, alias DJ Mosey, va reprendre sa tournée des clubs en jouant dès samedi 4 février à Viterbo, dans le Latium, en Italie. Pourvu que son estomac tienne le coup...

Le Canard Enchaîné, en kiosque le 1er février 2012

 

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un candidat FN en moins ? Les dessins de Stéphane Poncet

http://lelab.europe1.fr/t/front-national-vous-avez-dit-de...

31/01/12

00:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

31/01/2012

Un tableau peint en 1913 par Hitler s'est vendu dimanche 32.000 euros aux enchères en Slovaquie

untitled.bmp tableau Hitler.jpg

Marine nocturne - Adolf Hitler (1889-1945) 

Le prix d’ouverture a été de 10000 euros. Sa valeur a été estimée à 25000 euros, selon un expert cité par Darte. Le nom de l'acheteur n'a pas été divulgué.

Ce tableau de 60 x 48 cm montre un paysage marin la nuit sous une pleine lune.

«Le tableau a été mis en vente par la famille d’un peintre slovaque ayant probablement rencontré personnellement Hitler à l’époque où il s’efforçait de s’imposer comme peintre à Vienne», a récemment expliqué Jaroslav Krajnak, propriétaire de Darte.

Cette famille a souhaité garder l’anonymat.

L’année dernière, Darte avait déjà vendu pour 10.200 euros une autre peinture d’Adolf Hitler, offerte par la même famille.

La Tribune de Genève -  31/01/12

 

23:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le rôle des Juifs dans la révolution bolchevique

Une classification ethnique des principaux chefs du Parti bolchevique en 1918-1919  nous donne l'image suivante : "17 Russes, 2 Ukrainiens, 11 Arméniens, 35 Lettons et Lituaniens, 15 Allemands, 1 Hongrois, 10 Georgiens, 3 Polonais, 3 Finlandais, 1 Tchèque, 1 Karaïte, 457 Juifs." (The Last Days of the Romanovs, de Robert Wilton)


20:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

BHL va voir une idée par jour pour combattre le Front National !

untitled.bmp BHL.jpg

Communiqué de Presse de Gilbert Collard, Président du Comité de Soutien de Marine Le Pen

Le chevalier casqué de cheveux gris impeccables à la chemise blanche immaculée, faux panache poilu d’Henri IV, a rechargé sa vieille artillerie morale.

Le donneur de leçons nous apprend une bonne nouvelle, il va avoir une idée par jour pour combattre le Front National.

Une idée par jour ? L’homme dit de « gauche » qui défend Sarkozy et qui est responsable de la mise en place d’un régime intégriste en Libye, qui a défendu DSK jusqu’au bout de la centième éjaculation sordide, qui a contribué à la violation du droit international en se foutant des populations civiles massacrées, relaie la manipulation orchestrée sur le fameux bal de Vienne.

Dans ce bal qui fait valser le mensonge, la vérité est rétablie par Jacques Rosen, membre de l’Union des Français Juifs dans un communiqué évidemment censuré où il explique : « voir dans ce bal un rassemblement néo-nazi est une insulte à tous les étudiants viennois. Kent Ekeroth (député suédois), David Lazar (député autrichien FPÖ) étaient aussi présents à ce bal. M. Strache, leader du parti populiste autrichien, a été invité officiellement en Israël en 2010 ».

Que BHL valse avec Nicolas Sarkozy sur le parquet de l’Elysée sur la partition de M. Buisson, ancien rédacteur de Minute, montre que notre maître de ballet philosophique est un adepte de la valse à trois temps. Celui qui a pris l’intellectuel Jean-Baptiste Botul, un auteur inventé par un journaliste du Canard enchaîné, pour un philosophe, peut prendre un bal ordinaire pour une balle à blanc.

Front National - 31/01/12

20:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Belfort: une femme de 77 ans violemment agressée en plein centre-ville

 

Une femme âgée de 77 ans a été violemment agressée samedi 28 janvier, peu après 18 h 30, à hauteur du parking situé derrière le théâtre Granit, en plein centre-ville.

Elle se dirigeait à pied vers le secteur piétonnier lorsqu’un individu a brusquement surgi dans son dos, manifestement pour lui voler son sac à main. Il a effectué une clé d’étranglement avec son bras droit tout en assénant de violents coups avec son poing gauche dans le flanc et le bras gauches de sa victime.

Munie d’une canne, celle-ci a réussi à frapper son agresseur à plusieurs reprises et à se dégager un tant soit peu de ses griffes, mais il est revenu à la charge, la projetant à terre. La septuagénaire est alors tombée lourdement sur les genoux, puis son visage a violemment heurté le sol.

Aide tardive des passants

Selon elle, l’agression, qui s’est déroulée dans une zone très bien éclairée, a duré environ deux minutes. Malgré ses cris et ses appels à l’aide, personne n’est venu lui porter secours. Samedi soir, peu avant la fermeture des magasins, le parking était pourtant relativement animé.

L’agresseur a finalement pris la fuite à toute vitesse, tandis que sa victime était à terre, choquée et le visage en sang. Il lui a fallu appeler à l’aide encore un bon moment avant que des passants se portent enfin à sa hauteur.

estrépublicain - 30/01/12

19:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Reportage de la Télévision Suisse Romande (TSR) sur les frontaliers qui rejoignent Marine Le Pen

3I/01/12

19:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marine Le Pen manifeste devant le Sénat pour soutenir la proposition de loi pour l'anonymat des parrainages des maires

Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle de 2012, manifeste devant le Sénat accompagnée des Français pour soutenir la proposition de loi pour l’anonymat des parrainages des maires. Elle réagit en duplex sur i>Télé.

« Je suis extrêmement inquiète, (…) je suis bien loin du compte et bien loin de ce que nous étions en 2007 à la même époque alors même que nous n’avions pu déposer à la toute fin le dernier jour que 507 parrainages. Il est clair aujourd’hui que l’UMP et le PS se servent de cette procédure de la publication du nom des maires pour faire pression sur eux et pour décider qui est et qui n’est pas candidat dans cette élection. Nous avons donc définitivement tourné le dos à un processus démocratique. »

Plusieurs interférences ont altéré la vidéo ci-dessous

31/01/12

 

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Front National de l'Essonne apporte son soutien aux surveillants pénitentiaires agressés ce week-end

 

Communiqué d’Audrey Guibert, chargée de mission du Front National de l’Essonne

Le Front National de l’Essonne apporte son soutien aux surveillants pénitentiaires de Fleury-Mérogis agressés ce weekend

Si les surveillants pénitentiaires de Fleury-Mérogis devaient déjà s’accommoder des conditions de travail insupportables qui sont les leurs : agressions physiques, insultes, crachats, surpopulations carcérales, revendications communautaires, etc.., désormais ceux-ci doivent faire face aux agressions physiques et verbales en dehors de la prison. En effet, ce week-end à Fleury-Mérogis, des surveillants dont les logements de fonction sont mitoyens de logements sociaux gérés par la ville et la préfecture, ont été violemment agressés dans leur immeuble par des délinquants et insultés de « sales matons ».

Le Front National de l’Essonne dénonce ce nouvel acte de violence exercé à l’encontre de surveillants pénitentiaires et la passivité du pouvoir Sarkozy, qui depuis près de 5 ans n’a fait qu’aggraver les conditions de travail des surveillants pénitentiaires.

Pour mettre fin à ces dérives intolérables, Marine Le Pen propose :

De sanctionner durement tout acte de violence physique et verbale des détenus.
De stopper l’hémorragie des effectifs de surveillants et de recruter dans les plus brefs délais du nouveau personnel.
La construction de nouveaux centres de détentions pour faire face à la surpopulation carcérale.
D’interdire toutes formes de revendications communautaristes.
D’expulser les très nombreux détenus étrangers vers leur pays d’origine.

18:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Fleury-Mérogis: deux gardiens de la prison roués de coups dans leur immeuble !

untitled.bmp Fleury-Mérogis.jpg

Prison de Fleury-mérogis - (Cliquez sur la photo)

Ils vont travailler avec une certaine peur au ventre. Et le soir, cette angoisse les suit jusqu’à leur domicile. A la suite de l’agression de deux d’entre eux dans leur résidence, des surveillants de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis tirent la sonnette d’alarme sur une cohabitation à leurs yeux inappropriée.

Il est entre 19h45 et 20 heures, ce dimanche.

 
Dans le hall de leur immeuble, une résidence jouxtant la prison et habitée principalement par des gardiens, des jeunes se retrouvent. Avec l’alcool, les décibels montent et quelques dégradations matérielles suivent. Un premier locataire, employé à la maison d’arrêt, descend pour les faire partir. Encerclé par une dizaine d’individus, il se fait rouer de coups par trois ou quatre d’entre eux. Des voisins sortent. Et un de ses collègues est également pris à partie. Quatre des agresseurs sont interpellés et placés en garde à vue. Très choquées, les victimes, blessées au visage et aux oreilles, ont porté plainte hier auprès de la gendarmerie.

 

«A l’extérieur, ce quartier est surnommé Matonville»

Pour l’Ufap-Unsa, le squat des halls n’est pas nouveau. « Mais cette fois-ci, nous avons atteint un certain niveau de violence », dénonce Gérald Ferjul. Le secrétaire local de ce syndicat va même plus loin. D’après lui, l’agression est liée au travail des deux gardiens. « A l’extérieur, ce quartier est surnommé Matonville. Dimanche, ils ont été traités de sales matons. » Et d’ajouter que les hommes passés à tabac ont reconnu des gens déjà croisés en prison. « Ils craignent les représailles », continue le syndicaliste.

Gérald Ferjul demande qu’un parc soit exclusivement réservé au personnel pénitentiaire. Car dans cette résidence, en plus des de la prison, vivent des familles, qui ont obtenu un social par la ville ou par la préfecture. Il n’est pas impossible que des ex-détenus deviennent les voisins de surveillants. « Je ne pense pas que nous en avons. Mais lorsque nous recevons les dossiers, nous n’avons aucun moyen de le savoir », précise-t-on chez le bailleur RLF, qui a également porté plainte.

« La préfecture nous met ici des personnes en situation de grande difficulté, voire à risques, qui sont parfois exclues par d’autres villes », déplore David Derrouet, le maire PS de Fleury. L’élu doit adresser ce matin un courrier au ministère de l’Intérieur et à la préfecture pour demander qu’« il y ait un basculement du contingent préfectoral vers celui de la ville et du bailleur ». Contactée, la préfecture n’a pas souhaité répondre. Le bailleur tient lui à préciser que sur les 600 logements, 14 sont attribués par la préfecture, 107 par la commune, 350 par l’administration pénitentiaire et le reste à d’autres fonctionnaires.

 Le Parisien- 31/01/12 

18:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Sondage: 70 % des Français souhaitent que Marine Le Pen puisse se présenter à l'élection présidentielle

A moins de trois mois du premier tour de la présidentielle, le Front national affirme rencontrer les pires difficultés pour réunir les 500 parrainages nécessaires pour se lancer dans la course à l'Elysée.

 
 Dans un sondage exclusif «le Parisien» - «Aujourd'hui en France» réalisé par BVA* à paraître ce mardi, 7 Français sur 10 disent souhaiter que dispose de ses 500 signatures pour se présenter devant les électeurs.

A la question : «Vous personnellement souhaitez-vous que Marine Le Pen dispose de ses 500 signatures et puisse ainsi se présenter à l’élection présidentielle ?», 41% répondent «Oui, tout à fait», 29% «Oui, plutôt», 12% «Non, plutôt pas», 17% «Non, pas du tout». 1% des sondés ne se prononcent pas. Cette écrasante majorité (70%) dépasse très largement les seuls électeurs et sympathisants du et de son leader. La présidente du parti d'extrême droite dispose de 15% à 20% d’intentions de vote, et de moins de 30% de cote de popularité ou d’influence. 

Dans le détail, outre les sympathisants du FN (98%), ceux de la droite (86%) sont une majorité à souhaiter sa candidature. Mais ce pourcentage atteint aussi 60% parmi les sympathisants de gauche. De même, outre les ouvriers (72%), auprès de qui Marine Le Pen réalise ses meilleurs scores, les cadres supérieurs, qui la rejettent largement, sont aussi nombreux (74%) à souhaiter sa présence au premier tour le 22 avril prochain.

Plus qu’une nouvelle preuve de la réussite de la stratégie de dédiabolisation du FN par Marine Le Pen, les résultats de ce sondage illustre plus probablement la réaction de citoyens qui considéreraient comme un déni de démocratie que soit exclu de la compétition présidentielle un parti pesant un cinquième des intentions de vote.

* Enquête BVA réalisée par internet le 30 janvier 2012 auprès d’un échantillon de 924 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

LeParisien.fr - 31/01/12

17:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Parrainages de Marine Le Pen: le chantage de l'UMP et du PS sur les élus locaux

« Il y a un véritable chantage de la part de potentats locaux qui ont le pouvoir de distribuer ou non de l’argent public et les maires des petites communes sont terrorisés. » Louis Aliot, vice- du en est persuadé : l’UMP et le PS exerceraient des pressions sur les petits élus pour les dissuader d’accorder leurs parrainages à sa compagne, Marine Le Pen.

 Peur pour les subventions

« Un conseiller général UMP m’a laissé entendre que je serais considéré comme un allié du FN et marqué au fer rouge », confie un maire sans étiquette de Champagne-Ardenne qui veut garder l’anonymat. « Il y a des pressions psychologiques, admet Philippe Guyenot, maire de Semur-en-Auxois (Côte-d’Or). On nous explique gentiment qu’il faut signer pour les candidats du système, mais surtout pas pour Marine Le Pen. » Qui vise-t-il? Lui-même ancien proche du FN, le maire ne cite personne, mais vise les collectivités territoriales et la préfecture. « Je ne signerai pour personne, poursuit Guyenot, aujourd’hui élu sans étiquette. Les impôts locaux représentent 18% du budget de ma commune et la dotation de l’Etat, c’est 50%. Je n’ai pas les moyens d’être libre. »

Coups de fil et messages ciblés

En Picardie, où les chasseurs comptent, les consignes vont bon train. Dans la Somme, un patron d’une fédération de chasse, proche de l’UMP, a déclaré à ses adhérents que le FN, c’était Brigitte Bardot et donc le pire pour la chasse. Dans l’Aisne, un de ses collègues a affirmé que Marine Le Pen serait opposée à la chasse au canard siffleur. Les téléphones des élus sonnent donc dans tous les sens. « Ça n’arrête pas, j’en ai assez », témoigne Annick Ermoux, maire de La Lande-sur-Eure (Orne), qui estime que Marine Le Pen « a le droit de se présenter », mais réserve encore sa décision. Jean-Pierre Lelarge, maire de Louvergny (Ardennes), se souvient qu’en 2007 c’était l’inverse : « J’avais reçu des courriers de partis, dont l’UMP, pour m’encourager à parrainer Jean-Marie Le Pen qui manquait de signatures. Je l’ai fait, et s’il le faut, je le referai, même si ça n’a pas été simple à gérer. J’ai même reçu de la poudre blanche dans une enveloppe! »

Concurrence de Dupont-Aignan

Le patron de Debout la République reste scotché à moins de 1% des intentions de vote, mais lui aurait quasiment réuni ses 500 parrainages en ratissant auprès des élus susceptibles de parrainer le FN. « Il fait ce qu’avait fait Villiers en 2007, grommelle un dirigeant frontiste. Dupont-Aignan a déjà ses signatures, mais il continue à démarcher pour assécher le marigot… » Ironie du sort : en 2007, Jean-Marie Le Pen avait fourni son parrainage à Dupont-Aignan, à qui il avait manqué une soixantaine de signatures...

  Le Parisien - 31/01/12

17:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Sarkozy, ses potes et l'UEJF : la vérité si je mens!

Après la réunion publique qu’elle tenait à Perpignan hier soir, Marine Le Pen a résumé ce qu’il fallait penser de l’intervention du chef de l’Etat et probable candidat à sa succession, relayée par neuf chaînes de télévision. « Il a donné des remèdes ultralibéraux en double dose a-t-elle déclaré. Il n’y a aucune mesure sur le pouvoir d’achat, aucune baisse sur les cotisations salariales, et une baisse des cotisations patronales dont tout le monde sait qu’elle va profiter aux grandes entreprises beaucoup plus qu’aux PME. » Evoquant la TVA sociale « qu’il (Nicolas Sarkozy, NDLR) fait payer à tout le monde » , la candidate national a relevé qu’il s’agissait de « la mesure la plus inefficace », mise en place pour « la recherche d’une compétitivité complètement illusoire puisque la compétitivité est plombée par l’euro fort et pas par le coût du travail. Rien de très exceptionnel. Il est dans l’avion de l’ultralibéralisme et il crie plus vite, plus vite (…). Il nous dit que l’Europe n’est plus au bord du gouffre, alors qu’elle est éminemment au bord de gouffre. »

 Marine Le Pen a bien vu également, que les attaques formulées par le Président sortant contre sa candidature sont la preuve qu’ « il (l’a) déterminée comme son véritable adversaire (…) Il a dit clairement que le vrai clivage est entre ceux qui croient en la France et ceux qui n’y croient plus. Il valide lui-même qu’un second tour entre lui et François Hollande, c’est un non-choix.

 Invité du journal de France 3 dimanche soir, Jean-Marie Le Pen a d’ailleurs donné son sentiment selon lequel il pensait « qu’il n’y aura plus d’UMP après les élections ». « Si le candidat de l’UMP -quel qu’il soit- comme je le pense est battu (à la présidentielle, NDLR), il est évident que l’UMP explosera et que les députés UMP connaîtront une sévère défaite aux élections législatives ».

 Un cas de figure qui fait peur (aussi) au PS qui préfère de loin continuer à se colleter à fleuret moucheté avec une droite européiste avec laquelle elle a ses habitudes et partage de nombreux traits communs, plutôt qu’avec l’opposition nationale. C’est pourquoi deux pseudopodes du PS, ont tenté de venir en aide à M Sarkozy en attaquant la présidente du FN à l’aide d’ arguments aussi odieux que surréalistes.

 SOS Racisme et l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) ont en effet dénoncé hier la présence de Marine vendredi au traditionnel bal de l’Olympia organisé à Vienne (Autriche) par des associations étudiantes nationales, dans le palais impérial d’hiver des Habsbourgs, la Hofburg. Une soirée ouverte à des personnalités de tous bords politiques, où elle l’était l’invitée d’honneur de Martin Graf, troisième vice-président du Parlement autrichien, membre par ailleurs d’un mouvement ami du FN, le FPÖ. La candidate national se trouvait à Vienne à l’invitation du dirigeant du FPÖ, le sympathique  Heinz-Christian Strache, au titre de l’Alliance européenne pour la Liberté (EAF).

 Comme Bruno Gollnisch (à plusieurs reprises), Jean-Marie Le Pen a précisé sur France 3 qu’il « (avait lui) même assisté à cette magnifique manifestation (le bal, NDLR) qui retrace d’ailleurs le Vienne du XIXe siècle. C’est Strauss sans Kahn si vous voulez ! », a-t-il relevé avec l’humour qu’on lui connaît.

 Mais pour SOS racisme,  il s’agissait d’affirmer « que l’extrême droite et le Front National, ici et partout en Europe, appartiennent au camp du crime, inhérent a leur matrice: la haine raciste et antisémite ». Pour preuve supplémentaire  –plus c’est gros plus ça passe ?- cette soirée viennoise est un  «bal immonde pour nostalgiques du IIIe Reich», qui coïncide «avec le 67e anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz» ; le « pote » qui a rédigé le communiqué –était-il dans son état normal ?- se demandant même «s’il s’agit là d’un détail fortuit» ! Dans la même veine délirante, il est écrit que « le groupe Olympia (…) est une corporation secrète, interdite aux Juifs et aux femmes, dont les membres ont pour mission de véhiculer des idées néonazies».

 Un groupe secret qui organise des bals, une méthode bien connue pour rester discret, qui répand la haine raciale en toute impunité et prépare n’en doutons pas la troisième guerre mondiale en élaborant une bombe atomique dans le sous-sol de la Hofburg avec les réincarnations d’Adolf Hitler, de Saddam Hussein et des scientifiques iraniens pour compléter le tableau ?

 Même vocabulaire, mêmes épithètes dans le communiqué de l’UEJF qui en outre «s’inquiète du silence de la société civile et de la classe politique» devant la participation de Marine Le Pen à ce bal. «Jusqu’où ira Marine Le Pen pour qu’enfin la société civile et le monde politique se mobilise?» Pire que les accords de Munich, le bal de Vienne !

 Dans un communiqué, le Front National a annoncé que Marine déposera plainte ce lundi contre ces deux officines, qui « colportent de fausses nouvelles » et « diffament très gravement la candidate ».

 Enfin, gardons le meilleur pour la fin, car ça ne s’invente pas, sur la page d’accueil du site de SOS racisme , juste avant le communiqué sous influence que nous évoquions plus haut, les  potes  ont été obligés d’afficher la publication judiciaire suivante : « Par jugement du 14 décembre 2011, le Tribunal de Grande Instance de Paris (17éme Chambre civile) a condamné l’association SOS Racisme-Touche Pas A Mon Pote, la Fédération Nationale Des Potes et Samuel Thomas pour avoir porté atteinte à la présomption d’innocence de la société Logement et Gestion Immobilière pour la Région Parisienne (LOGIREP) dans un rapport intitulé : Le Fichage Ethno -Racial=Un outil de Discrimination. »

 Il faut croire que les potes avaient une nouvelle foi pris leurs mauvais  fantasmes pour la réalité, forcé la dose dans leur constat sur la méchanceté des vilains « Gaulois » et autres « Européens de souche », forcément nostalgiques honteux ou inconscients des « heures les plus sombres » et pétris de haine(s).

 Encore plus drôle, sur la page d’accueil du site de l’UEJF juste en  dessous du communiqué anti-Marine signé par son président, le comique Jonathan Hayoun, il est indiqué que « L’UEJF (nous) invite à La vérité si je mens 3 ! »… Merci de ce nouvel aveu Jonathan !

Blog de Bruno Gollnisch

01:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)