Elle était là, dans les coulisses. Carla Bruni-Sarkozy a accompagné son mari sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes" mardi 6 mars sur France 2. Et ses commentaires sur la prestation de son époux pourraient bien susciter autant de réactions que le débat télévisé lui-même.

"Il fait un froid de gueux", a notamment lancé Carla Bruni-Sarkozy en pénétrant dans les studios de la Plaine Saint-Denis, selon Daniel Psenny, un journaliste du Monde qui a suivi l'équipe de l'Elysée. Après avoir "claqué la bise" au président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, elle  s'est installée dans la loge de son mari pour regarder le débat.

"Il a une belle voix"

Tout en pianotant sans arrêt sur son téléphone portable, selon le journaliste du Monde, Carla Bruni-Sarkozy écoute "d'une oreille distraite" l'émission. "Il a une belle voix", glisse-t-elle au sujet de son mari. Et s'offusque lorsque la journaliste Nathalie Saint-Cricq demande à Nicolas Sarkozy s'il regrette la soirée du Fouquet's. "Nous sommes des gens modestes", lâche-t-elle.

"De temps en temps, ils donnent la parole à des journalistes de droite ?", demande-t-elle alors à Henri Guaino, le conseiller spécial du président. Un peu plus tôt, dans le couloir des studios, elle avait lancé : "Les journalistes sont tous des Pinocchio."

Avant le début de l'antenne, Nicolas Sarkozy s'est entretenu à voix basse avec sa femme, avant de l'embrasser sous les yeux des photographes, décrit le journaliste du Monde. Pas de baiser off cette fois-ci. Mais des propos en coulisses qui risquent de faire beaucoup de bruit.

FTVi - 07/03/12