Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2009

L'Iran procède à des exercices de tir de missiles dans un climat international hostile

Ahmadinejad le 26 sept 09.jpg
Le président Ahmadinejad le 26 septembre 2009 à Téhéran
L'Iran a tiré dimanche des missiles de courte portée au cours d'exercices militaires qui apparaissent comme une démonstration de force dans un contexte de tension avec l'Occident après l'annonce par Téhéran de la construction d'un second site d'enrichissement d'uranium.
Le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) Ali Akbar Salehi s'est voulu rassurant dimanche affirmant que son pays n'avait pas l'intention d'enrichir à plus de 5% d'uranium 235, soit un taux compatible avec des activités nucléaires civiles.

"Si nous avions voulu faire de l'enrichissement à un niveau élevé, nous n'aurions pas annoncé" l'existence de l'usine proche de Qom (centre) à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a-t-il déclaré.

Sur le plan militaire, l'Iran a tiré trois types de missiles de courte portée dimanche matin au début d'exercices militaires appelés "Grand prophète 4", selon la télévision en langue anglaise Press-TV.

Selon la chaîne, il s'agit de missiles Tondar (portée de 150 km), Fateh 110 (200 km) et Zelzal (jusqu'à 400 km).

Le commandant des forces aériennes des Gardiens de la révolution, Hossein Salami, a précisé que des tirs de missiles Shahab 1 et 2 (de portée moyenne) seraient effectués dimanche soir.

"Demain lundi nous allons effectuer des tirs de Shahab-3 de longue portée", a-t-il ajouté.

Ces missiles Shahab-3, d'une portée d'environ 2.000 km, sont capables d'atteindre Israël.

"Nos missiles ne représentent pas de menaces pour nos voisins", a-t-il souligné.

Interrogé à propos des "récentes menaces" israéliennes, il a affirmé que "le régime sioniste" n'était "pas de taille pour que nous parlions de ses menaces".

Le 21 septembre, un haut responsable du gouvernement israélien avait indiqué qu'il n'avait donné "aucune garantie" à la Russie de ne pas attaquer les installations nucléaires de l'Iran, réagissant à des déclarations du président russe Dmitri Medvedev.

AFP. 29.09.09

19:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Afghanistan: mort accidentelle de 3 soldats français en cours de mission

Trois militaires français sont décédés accidentellement au cours d'une mission de combat dans la nuit de samedi à dimanche en Afghanistan, victimes d'un violent orage, l'un d'eux foudroyé et les deux autres emportés par une rivière en crue.

  Ces décès d'un adjudant et d'un brigadier du 13ème Régiment de dragons parachutistes (13e RDP) de Dieuze (Moselle) -une unité des forces spéciales- et d'un soldat de 1ère classe du 3ème Régiment d'infanterie de marine (3e RIMa) de Vannes (Morbihan) portent à 34 le nombre de soldats français morts en Afghanistan depuis le premier déploiement d'éléments par Paris, fin 2001.

Quelque 250 militaires français et afghans participaient à l'opération, selon l'état-major des armées à Paris.

Elle se déroulait en vallée d'Afghanya, dans la province de Kapisa, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Kaboul avec pour "objectif des poseurs d'IED" (Improvised Explosive Device, bombes artisanales), a précisé l'amiral à l'AFP Christophe Prazuck, de l'état-major.

Selon lui, "un premier soldat, celui du 3e RIMa, a été foudroyé vers 03H00 locales pendant la phase d'infiltration de nuit, un médecin et l'infirmier ont essayé de le ranimer sans succès".

"L'opération a été suspendue pour tenter de le sauver puis de l'évacuer, mais l'orage s'est déchaîné et un autre militaire du 13ème RDP a été emporté par une rivière en crue une dizaine de minutes plus tard alors qu'il progressait sur une piste".

"Un de ses camarades, parti à sa recherche, a été emporté à son tour par la rivière et ils ont été retrouvés tous deux noyés au lever du jour, trois heures environ après leur disparition", a précisé l'amiral Prazuck.

Les recherches ont été menées par des hélicoptères français Caracal (transport et évacuation sanitaire) ainsi que des hélicoptères d'attaque français Tigre et américains Apache.

Selon un porte-parole de l'armée française à Kaboul, les trois militaires étaient stationnés sur la "base d'opérations avancée" française de Nijrab où leurs corps ont été ramenés par hélicoptère.

La France avait annoncé fin 2006, par la voix de la ministre de la Défense d'alors, Michèle Alliot-Marie, le retrait de ses forces spéciales d'Afghanistan, devenu effectif quelques semaines plus tard. Elles formaient à l'époque une unité de 200 hommes environ déployée à Jalalabad (est).

Toutefois, selon l'amiral Prazuck, "quelque 60 militaires français des forces spéciales sont présents en Afghanistan où ils assurent des missions techniques d'instructeurs commando, de mise en oeuvre des hélicoptères Caracal, de protection et de renseignement".

"Il n'y a pas d'opérations spéciales ou de groupement des forces spéciales sous les ordres du chef d'état-major des armées, elles sont intégrées dans des unités conventionnelles pour des opérations conventionnelles, a-t-il cependant assuré.

L'Elysée, qui a annoncé la mort des trois soldats dans un communiqué, a fait part de la "grande tristesse" du président Nicolas Sarkozy qui "s'associe à la douleur des familles et de leurs proches".

Ils ont "payé de leur vie l'engagement de la France au service de la paix et de la sécurité du peuple afghan", a poursuivi la présidence réaffirmant "une nouvelle fois  la détermination de la France à oeuvrer au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan".

Le Premier ministre François Fillon et le ministre de la Défense Hervé Morin ont également fait part de leur "grande émotion", apportant leur soutien aux familles et aux troupes déployées en Afghanistan où 3.000 soldats français sont engagés.

AFP. 27.09.09

18:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

"Nicolas Hulot est un imbécile" estime Claude Allègre

Hulot nicolas.jpg
Nicolas Hulot présente "Ushuaia"

L'ancien ministre de l'Education Claude Allègre affirme, dans une interview publiée dimanche dans le quotidien Nice-Matin, que Nicolas Hulot est "un imbécile" et les théories sur le changement climatique "une vaste plaisanterie".

"Nicolas Hulot est un imbécile, vous pouvez l'écrire. C'est une honte qu'il soit devenu le gourou de l'écologie. Il envoie les gens rouler à vélo et lui fait ses affaires en hélicoptère
", dit Claude Allègre.

Interrogé sur la taxe carbone, M. Allègre, un temps annoncé au gouvernement au printemps et finalement pas nommé, la qualifie de "gadget injuste et inutile": "la France est la seule à l'instaurer. Aujourd'hui 100 euros, 1.000 euros dans quelques années. Vous savez, l'essence chère, les familles connaissent déjà".

L'ancien ministre de Lionel Jospin raille aussi, comme il l'a déjà fait, les théories sur le réchauffement climatique, qualifiées de "vaste plaisanterie" dont les promoteurs apportent "des réponses simplistes à un système complexe et prétendent prédire le climat dans cent ans, alors qu'on a du mal à obtenir une météo fiable à plus de trois jours".

"Eux-mêmes ne croient pas ce qu'ils racontent, ajoute M. Allègre, mais c'est une aubaine pour eux comme, par exemple, récolter des financements publics".
AFP. 27.09.09



17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

VIDEO Sarkozy et la "greffe de la foi"

http://www.dailymotion.com/video/xajapi_sarkozy-lapsus-gr...

A Villejuif le 18 septembre 2009

02:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Clearstream: Imad Lahoud était un proche des amis de Sarkozy...

Imad -lahoud-au-centre-de-l-affaire-clearstream-2235379_1378.jpg
L'informaticien Imad Lahoud
Nous savions que le monde politique umpéiste était le royaume des coups tordus. A défaut de nous démentir, l’affaire Clearstream nous réservera-t-elle des rebondissements intéressants politiquement?

Selon Europe 1 et le JDD, les débats judiciaires commenceraient à révéler que Imad Lahoud, le faussaire présumé au coeur de la machination, était proche de certains proches de Nicolas Sarkozy.

Son carnet d’adresses et son agenda révèleraient en effet de nombreux contacts surprenants.

15 déjeuners avec François Pérol

Quels sont les noms qui apparaissent dans l’agenda d’Imad Lahoud en 2004 et en 2005 ? D’abord celui de François Pérol, qui était à l’époque directeur-adjoint du cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Economie, puis qui est devenu secrétaire général adjoint de l’Elysée. Il aurait déjeuné à 15 reprises avec Imad Lahoud.

Des notes de frais de 16 000 euros

En 2005, l’actuel ministre du Budget, Eric Woerth, avait quant à lui invité Imad Lahoud dont l’épouse, Anne-Gabrielle Heilbronner, était sa chef de cabinet. L’actuelle secrétaire d’Etat à l’Economie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, a enfin dîné deux fois avec l’informaticien, qu’elle connaissait parce que son mari était cadre chez EADS comme Imad Lahoud. La trace de ces rencontres a pu être retrouvée parce qu’elles ont fait l’objet de note de frais pour près de 16.000 euros.

Pour les avocats de Dominique de Villepin, ces rencontres pourraient démontrer que c’est Nicolas Sarkozy qui est à l’origine d’un complot, et non l’inverse.

Altermédia info - 26 septembre 2009

01:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Irlande: 55% de oui au référendum selon un sondage

Affiche Irlande vote oui.jpg
A Dublin, le 24 septembre 2009 - Comment on manipule les foules (couleur rose rassurante)
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

Une nette majorité d'Irlandais (55%) se prononce pour le "oui" à la ratification du Traité de Lisbonne selon un sondage rendu public samedi, à moins d'une semaine du second référendum, le 2 octobre.

Cinquante-cinq pour cent des personnes interrogées comptent dire "oui" à la ratification du traité, 27% "non", tandis que 18% se disent indécis, selon ce sondage réalisé par l'institut Red C pour le Sunday Business Post.

"Le "oui" garde une confortable avance parmi tous les électeurs et ceux qui disent qu'ils vont très probablement voter", commente Pat Leahy, rédacteur en chef de la rubrique politique du Sunday Business Post.

Un sondage publié vendredi dans le journal Irish Times donnait 48% des Irlandais favorables au "oui", en hausse de deux points par rapport à un précédent sondage rendu public par ce même journal le 4 septembre.

En 2008, les Irlandais avaient rejeté le traité à 53,4%, faisant basculer l'Union européenne dans une crise institutionnelle.

L'Irlande est le seul pays européen contraint par sa constitution à l'organisation d'un référendum sur le traité.

AFP. 26.09.09

 

00:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

26/09/2009

"Aryana delenda est"

Avigdot Liebermann.jpg
Avigdor Lieberman
La révélation de l'existence d'un second site d'enrichissement d'uranium en Iran nécessite "une réponse sans équivoque" des grandes puissances lors de la réunion avec Téhéran le 1er octobre, a déclaré samedi le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman.
"Les révélations sur ce second site d'enrichissement nucléaire en Iran prouvent sans le moindre doute que ce pays veut s'équiper de l'arme atomique, et nous espérons qu'une réponse sans équivoque sera donnée le 1er octobre", a déclaré à la radio publique Avigdor Lieberman.

L'Iran et les six pays impliqués dans le dossier nucléaire iranien (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Etats-Unis) doivent se retrouver à Genève le 1er octobre.

Cette réunion interviendra alors que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé vendredi avoir été informée par l'Iran qu'il construisait un second centre d'enrichissement d'uranium, en plus de celui déjà existant de Natanz (centre).

Les Occidentaux, qui soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l'arme nucléaire, ont d'emblée accusé l'Iran d'avoir développé ce site en secret, le mettant en demeure de changer de politique d'ici décembre sous peine de nouvelles sanctions "sévères".

Israël, qui fait valoir de longue date le risque d'un Iran nucléaire, considère la République islamique comme son pire ennemi, le président iranien ayant plusieurs fois prédit la disparition prochaine de l'Etat hébreu.

"Nous ne sommes pas surpris par les dernières révélations, car nous disons depuis longtemps que l'Iran développe ses activités nucléaires à des fins militaires", a ainsi ajouté M. Lieberman.

Il est à présent clair que le nucléaire iranien, c'est le problème du monde entier et pas seulement d'Israël", a-t-il encore dit.

"Sans perdre de temps, il faut oeuvrer au renversement du régime fou de Téhéran", a conclu M. Lieberman.

De New York, où il était venu pour l'assemblée générale de l'ONU, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rétorqué que ce site était "parfaitement légal".

Les Occidentaux ont néanmoins réclamé que les Iraniens accordent aux inspecteurs de l'AIEA l'accès au site suspect, qui se trouverait près de la ville religieuse de Qom, au sud de Téhéran, soigneusement dissimulé dans un camp de l'armée d'élite du régime.

M. Ahmadinejad a par ailleurs affirmé que son pays attendait beaucoup des négociations à Genève. "Nous sommes pleins d'espoir à propos des discussions de Genève", a-t-il dit.

Téhéran réfute toute prétention militaire et assure que son programme est purement civil.

Plusieurs résolutions de l'ONU ont déjà été votées contre l'Iran, dont certains assorties de sanctions.

AFP. 26.09.09

 

 

 

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Pape au coeur de l'Europe

Carte Rep tchèque.jpg
Benoît 16 et vaclav Klaus.jpg
Benoît XVI et Vaclav Klaus à l'aéroport de Ruzyne le 26 septembre 2009
(Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)
Le pape Benoît XVI a rendu grâce samedi pour la disparition des régimes de l'époque communiste en Europe de l'Est, au premier jour d'une visite en République tchèque effectuée alors que les pays de la région célèbrent cette année les 20 ans de la chute du communisme.
"Je m'unis à vous et à vos voisins en rendant grâce pour votre libération de ces régimes oppressifs", a déclaré le pape sur le tarmac de l'aéroport de Prague inondé de soleil.

"Si l'effondrement du Mur de Berlin a marqué un tournant décisif dans l'histoire mondiale, il en fut plus encore ainsi pour les pays d'Europe centrale et de l'est, leur permettant de prendre la place qui leur revient dans le concert des nations en qualité d'acteurs souverains", a-t-il ajouté.

Sa visite a lieu peu avant le 20e anniversaire de la "Révolution de velours " qui a balayé de manière non-violente en 1989 le pouvoir communiste à Prague.

Le pape a d'ailleurs rencontré pour la première fois, lors d'un rassemblement de personnalités au château de Prague, l'ancien président Vaclav Havel, artisan de la chute du communisme dans son pays. Les deux hommes se sont serré la main, a constaté un photographe de l'AFP.

Le déplacement est d'autant plus symbolique que Benoît XVI est le successeur du pape polonais Jean Paul II, qui a contribué à l'avénement de la démocratie en Pologne puis dans d'autres pays du glacis de Moscou et à la chute du Mur.

"Ces pays ont particulièrement souffert sous la dictature mais dans la souffrance sont apparus des concepts de liberté qui sont d'actualité et doivent être mis en oeuvre encore plus aujourd'hui", a déclaré Benoît XVI à la presse dans l'avion.

"La liberté ce n'est pas la permissivité mais la liberté est liée aux grandes valeurs de la vérité, de l'amour et de la solidarité", a-t-il ajouté.

Le pape s'est rendu, peu après son arrivée, dans l'église Notre-Dame-de-la-Victoire, qui abrite la célèbre statuette de l'"Enfant Jésus de Prague", objet de vénération depuis le 17e siècle et qui jouit d'une immense popularité, notamment en Espagne, en Italie et dans les pays d'Amérique latine.

Il a ensuite parcouru environ deux kilomètres en papamobile, dans le centre historique de la "ville aux cent tours".

Des milliers de personnes l'attendaient autour de l'église dont beaucoup d'étrangers, Italiens, Allemands ou Finlandais notamment.

Parmi la foule, avec sa guitare, l'interprète de chansons catholiques Petr Lutka, persécuté sous le communisme. "Selon les statistiques, il semble qu'il y a un recul de la foi chez nous, mais on peut s'attendre à un grand renouveau spirituel", a-t-il déclaré à l'AFP.

Pays de longue tradition chrétienne, la République tchèque est à présent fortement sécularisée.

"La foi des chrétiens a joué un rôle décisif dans la formation de l'héritage spirituel et culturel de ce pays", a souligné Benoît XVI devant les autorités politiques et civiles au château.

"Cela doit être encore le cas pour le présent et dans le futur", a-t-il ajouté après l'exécution du Te Deum Opus 103 d'Antonin Dvorak joué par l'Orchestre philharmonique.

AFP. 26.09.09

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La Suède qui préside l'UE n'a pas quitté la salle pendant le discours du président Ahmadinejad

Cette incohérence (habituelle), dans ce cas de la présidence suédoise, explique la déception des citoyens européens envers l'Union europénne. Cette profonde désaffection se traduit par le taux très faible de participation aux élections européennes de 2009 (France: 40.63%, Allemagne 43.3, Pays-Bas 36.75%).

Dimanche: l'Union européenne avait publié une déclaration de la présidence suédoise condamnant les propos d'Ahmadinejad sur l'Holocauste et Israël, soulignant qu'ils "encouragent l'antisémitisme et la haine". Jeudi: La Suède, qui préside l'UE, n'a pas quitté la salle pendant le discours d'Ahmadinejad à l'ONU.

Source: AFP et EJP

Les délégations de l'UE s'étaient entendues pour quitter la réunion si le président iranien Mahmoud Ahmadinejad "niait l'Holocauste ou appelait à la destruction d'Israël", a indiqué une porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères.
La délégation suédoise ainsi que d'autres délégations européennes sont restées dans la salle, parce que "les critères fixés pour un départ de l'Union européenne de la réunion n'ont pas été remplis", a indiqué à l'AFP Cecilia Julin. Interrogée sur ces critères, elle a expliqué qu'il s'agissait de "nier l'Holocauste et d'appeler à la destruction d'Israël. C'était l'accord entre les pays européens", a-t-elle dit.

La Norvège, non membre de l'UE, a elle aussi estimé jeudi que le président iranien n'avait pas franchi la "ligne rouge". "A l'instar de la présidence suédoise de l'Union européenne et d'un certain nombre d'autres pays européens, nous sommes restés dans la salle parce qu'aucune des lignes rouges tracées au préalable par l'UE n'a été franchie", a déclaré à l'AFP Bjoern Jansen, porte-parole du ministère norvégien des Affaires étrangères.

Une douzaine de délégations, dont la française et l'américaine, ont quitté mercredi soir à New York la salle de l'Assemblée générale de l'ONU afin de protester contre le discours du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, jugé "antisémite".

Interrogée sur les différences de comportement entre pays européens dans la salle, la porte-parole suédoise a répondu que la présidence de l'UE "ne commente pas sur qui est resté et qui est parti. Je pense qu'il y avait d'autres raisons pour les autres pays qui ont décidé de partir", a-t-elle dit. De sources diplomatiques à Stockholm, la position européenne sur le discours du président iranien a été établie lors de discussions à New York.
Lors de son allocution, le président iranien s'est livré à un long réquisitoire contre l'état actuel du monde, reprenant à mots voilés la rhétorique classique du complot juif.

"Il n'est plus acceptable qu'une petite minorité domine la politique, l'économie et la culture dans une large partie du monde grâce à ses réseaux sophistiqués, instaure une nouvelle forme d'esclavage et nuise à la réputation d'autres nations (...), afin d'atteindre ses objectifs racistes", a-t-il dit.

Dimanche dernier, l'Union européenne avait publié une déclaration de la présidence suédoise condamnant les propos d'Ahmadinejad sur l'Holocauste et Israël, soulignant qu'ils "encouragent l'antisémitisme et la haine".
Juif.org - 25 septembre 2009

02:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

VIDEO Discours du président Ahmadinejad le 23 septembre 2009 à l'ONU - extrait

http://www.wat.tv/video/delegations-quittent-salle-1t8zh_...

(vidéo traduite en français)

Lors de son allocution, le président iranien s'est livré à un long réquisitoire contre l'état actuel du monde, dirigeant des attaques à mots le plus souvent voilés contre les Etats-Unis et les juifs. "Il n'est plus acceptable qu'une petite minorité domine la politique, l'économie et la culture dans une large partie du monde grâce à ses réseaux  sophistiqués, instaure une nouvelle forme d'esclavage et nuise à la réputation  d'autres nations, y compris des nations européennes et des Etats-Unis, afin  d'atteindre ses objectifs racistes", a ainsi dit le président iranien.  "Le réveil des nations et l'expansion de la liberté dans le monde ne les autoriseront plus à perpétuer leur comportement hypocrite et cruel", a-t-il affirmé à propos des dirigeants de l'Etat juif.

 "Comment peut-on imaginer que leur politique inhumaine en Palestine se poursuivra ? Comment les crimes de l'occupant contre des femmes et des enfants sans défense, les destructions de maisons, de fermes, d'hôpitaux, d'écoles, peuvent-ils être soutenus sans conditions par certains gouvernements ?", a poursuivi le dirigeant iranien.
 

Dans une allusion aux Etats-Unis et à ses interventions en Irak et en Afghanistan, le président iranien a estimé qu'"il n'était pas acceptable  d'envoyer des troupes à des milliers de kilomètres pour y faire la guerre et répandre le sang, la terreur et l'intimidation".

LCI.fr - 24.09.09

02:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

VIDEO Le tabouret de Sarkozy à l'ONU

http://www.wat.tv/video/tabouret-sarkozy-l-onu-petit-1taj...

02:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Pologne: castration chimique des pédocriminels et incestueux

La Diète, chambre basse du parlement polonais, a adopté vendredi un amendement au Code pénal qui introduit un traitement médicamenteux obligatoire dans les cas de crimes pédophiles et d'inceste. Proposé par le gouvernement libéral de Donald Tusk, l'amendement a été approuvé par 400 députés. Un élu a voté contre et deux se sont abstenus.

Pour entrer en vigueur, l'amendement au Code pénal doit encore obtenir l'approbation du Sénat et l'aval du président de la République.
 
Selon les nouvelles dispositions, une personne condamnée pour viol sur un mineur de moins de 15 ans, ou sur un membre de la plus proche famille, "peut  être soumise obligatoirement sur décision d'un tribunal à une thérapie  pharmacologique et une psychothérapie, en vue de diminuer les pulsions sexuelles", une fois purgée sa peine de prison.

Le tribunal devra entendre l'opinion de psychiatres, de sexologues et de psychologues, avant d'indiquer la thérapie adaptée à chaque cas précis.
 
Considéré désormais comme un crime grave, le viol sur un mineur ou sur un  membre de la famille sera passible d'une peine allant de 3 à 15 ans de prison,  contre 2 à 12 ans jusqu'à présent.

Cette initiative législative a été lancée début septembre par le Premier ministre Donald Tusk, après l'annonce de l'arrestation d'un homme de 45 ans qui avait séquestré et violé pendant six ans sa fille, âgée maintenant de 21 ans. Cette affaire a beaucoup ému l'opinion polonaise. 
 
LCI.fr - 25.09.09

01:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Un fabuleux trésor découvert en Angleterre

gold_03_618324a.jpg
tresor-zoomorphique_article.jpg
(Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)

Terry Herbert, un chômeur de 55 ans, a découvert en juillet dans un champ de Staffordshire (centre de l'Angleterre) un trésor qui daterait du 7ème siècle. Passionné de trésors depuis 18 ans, il sondait le champ d'un ami. "Mes amis du club (de détecteurs) disent toujours que s'il y a une pièce d'or dans un champ, c'est moi qui vais la trouver. J'ai peur de penser à ce qu'ils vont dire quand ils vont entendre tout ça", a-t-il déclaré.
 
Sa découverte est comparée par les spécialistes à celle du tombeau du pharaon Toutankhamon. Dans la terre du champ dormait depuis des siècles tout un arsenal guerrier : au moins 84 pommeaux et 71 gardes d'épées qui arborent pour la plupart des décorations complexes et des grenats incrutés dans l'or. Le trésor contient environ 5 kg d'or et 2,5 kg d'argent et une grande quantité de pierres précieuses. Son évaluation devrait prendre un an.

Une partie du trésor exposée à Birmingham 

Les experts s'emploient à assembler des dizaines de morceaux qui devaient former des heaumes finement décorés. Une frise d'animaux en pleine course est notamment gravée sur un morceau protégeant une pommette.  "La quantité d'or est stupéfiante mais, plus important, le travail d'ouvrage est parfait. C'était le nec plus ultra de ce que les ferronniers anglo-saxons pouvaient faire, et ils étaient bons", a expliqué Kevin Leahy, expert dans le domaine. "Il appartenait clairement à la très haute aristocratie ou la royauté anglo-saxonne", a-t-il ajouté.
 
Une sélection d'objets sera exposée à partir du 25 septembre jusqu'au 13 octobre, au musée d'art de Birmingham. Le fruit de cette découverte sera réparti à égalité entre Terry Herbert, qui compte s'acheter une maison, et le propriétaire du champ.

TFI. 25.09.09

En France, à qui appartiendrait le trésor

Un trésor découvert fortuitement sur un terrain de particulier appartient pour moitié à celui qui l'a découvert et l'autre au propriétaire du terrain. La loi prévoit que l'Etat a la possibilité de réquisitionner des objets archéologiques découverts chez un particulier pendant une durée maximale de cinq ans, afin de les étudier scientifiquement. Au terme de cette période, il reviendra entièrement à ses découvreurs. A moins que l'Etat ne décide de faire valoir ses droits de préemption sur des pièces qu'il juge exceptionnelles : il pourra alors les racheter au prix fixé lors d'une expertise ou à l'amiable.
source : ministère de la Culture, Direction du Patrimoine

01:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La garden party de Sarkozy à New York!

Le député PS Hervé Féron a demandé  des "explications" sur les dépenses "à visées électoralistes" engagées par Nicolas Sarkozy lors de son déplacement à New York pour l'assemblée générale annuelle des Nations unies.

"Le président de la République organise une "garden party" au Manhattan Center Studio pour 4.000 Français installés aux Etats-Unis pour une facture, selon plusieurs sources, de 400.000 euros pour le budget réception, et de 2 millions d’euros en tout", a affirmé le député dans un communiqué.

"Faire payer sa campagne pour les futures élections par l'Etat face à ses échecs politiques semble donc être le nouveau cheval de bataille de Nicolas Sarkozy", a-t-il ajouté.

"Je demande des explications sur cette dépense au ministre des Affaires étrangères par une question écrite. A l'heure où le gouvernement brade les services publics, l'éducation, La Poste, utiliser ainsi les deniers de l'Etat à des visées purement électoralistes est inadmissible", a déclaré le député de Meurthe-et-Moselle.

M. Féron a précisé qu'il se trouvait "en voyage d'études à New York pour l'Assemblée nationale, en même temps que le président de la République".

Le site Bakchich.info précise qu'on comptait "'pas moins de vingt-deux cuisiniers et cent quarante serveurs"' et que Patrick de Carolis, patron de France Télévision, faisait partie des invités.

Le Figaro - 25.09.09

Et toutes les autres dépenses mirobolantes que les Français ignorent!

00:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Iran: Obama n'exclut pas une intervention militaire

Barack Obama a refusé d'écarter l'option militaire face à l'Iran, quelques heures après avoir révélé l'existence d'un site nucléaire secret iranien, tout en assurant privilégier la diplomatie et se félicitant d'un monde plus uni que jamais face à Téhéran.

Le Figaro - 25.09.09

00:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Gouvernance mondiale: pour qui sonne le glas?

Les pays du G20, réunis à Pittsburgh aux Etats-Unis, ont jeté vendredi les bases d'une nouvelle gouvernance économique et financière, dans l'espoir qu'elle évitera au monde une nouvelle crise.

Renversons la proposition: il y a eu une Crise mondiale (provoquée) pour instaurer une Gouvernance MONDIALE!
 Dans leur projet de déclaration, dont l'AFP a obtenu une copie, les pays industrialisés et émergents du G20 ont décidé de renforcer leur coopération, au point même d'accepter un droit de regard de leurs partenaires sur la façon dont ils gèrent leurs économies, avec l'aide du Fonds monétaire international (FMI).

 

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

25/09/2009

VIDEO Dominique de Villepin répond à Sarkozy

http://www.dailymotion.com/video/xalsah_dominique-de-vill...

Dominique de Villepin répond aux questions des internautes du réseau social www.villepincom.net sur les thèmes : Justice, France, Europe et International. Vidéo 1/4

19:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

La "gesticulation" de Calais

Calais migrants remis en liberté.jpg
Deux migrants afghans évacués de la "jungle" de Calais
(Cliquez sur la photo)

Trois jours après l'évacuation musclée de la «jungle» de , 80 Afghans, tous majeurs, devraient être libérés à la demande de plusieurs juges des libertés et de la détention. Il s'agit-là d'un peu plus de la moitié de la totalité des migrants majeurs interpellés et placés en rétention à travers toute la France.

Selon un premier décompte de la Cimade, seule association présente dans les centres de rétention, il y aurait eu trente-huit annulations de procédure à , huit à Marseille, six à Rennes et trente à Toulouse.

Pour Damien Nantes, de la Cimade, «tout ceci était relativement prévisible».

 «Dans une rafle», a-t-il déclaré, «car c'est bien d'une rafle à Calais, il y a nécessairement des erreurs préjudiciables aux droits des personnes et ce sont ces erreurs que les juges ont constaté».

Les parquets ont décidé de faire appel

«Le choix de l'éloignement géographique des personnes est aussi une atteinte aux droits des personnes», a-t-il ajouté en relevant qu'aucun étranger n'avait été placé en rétention à proximité de Calais, que ce soit dans les centres de Coquelles ou de Lille, qui dispose, pour ce dernier, de 100 places alors que «seules» 25 sont occupées.

Le président de la Cimade, Jérôme Martinez, lui, parle d'un «couac». «C'est étonnant pour une opération annoncée une semaine à l'avance. On aurait pu croire que les autorités auraient mis les moyens pour s'assurer de la légalité de la procédure». Dans la grande majorité des cas, les différents parquets ont décidé de faire appel de ces décisions. Ils ont 24 heures pour entamer la procédure. L'appel étant suspensif, les migrants sont encore détenus en centre de rétention administrative. 

Le parisien - 25.09.09

"Qu'on leur donne des canots pour traverser la Manche!" comme le dit si bien Bruno Gollnisch

 

19:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Six gendarmes issus de l'immigration accusent leur hiérarchie de racisme

Six militaires d'origine maghrébine et africaine accusent leur hiérarchie de racisme et de discrimination. Ces hommes de la gendarmerie mobile de -Satory ont envoyé ce midi un courrier à la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde).

Dans leur courrier, ils réclament une , malgré les risques encourus de «représailles», selon leur propre terme, disciplinaires.

D'après eux, ils se feraient régulièrement traiter de «bougnoule» ou «nègre» et seraient l'objet d'humiliations répétées par certains supérieurs. Ainsi, lors d'une cérémonie officielle, un capitaine a trempé dans la bière les galons de sous officiers qu'il devait remettre à deux gendarmes de confession musulmane puis leur a demandé d'ouvrir la bouche pour y accueillir les galons imbibés d'alcool... Enfin, leurs notations administratives seraient systématiquement plus basses que celles des nouvelles recrues.


Contactée, la communication de la gendarmerie reconnaît que «des propos totalement inappropriés» ont été tenus par un capitaine qui a été «lourdement sanctionné».

Le parisien - 25.09.09 

Qu'ils aillent gendarmer dans leur bled! 

19:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Bébé géant à Sumatra

Bébé géant en Indonésie.jpg
(Cliquez sur la photo)

Un bébé de 8,7 kg à la naissance est devenu une attraction en Indonésie, où des dizaines de personnes se pressent pour tenter d'apercevoir l'enfant "qui ne cesse de réclamer à manger", selon sa mère.

Les curieux se sont pressés à l'hôpital public de Kisaran, une ville du nord de l'île de Sumatra, où est né lundi, par césarienne, Muhammad Akbar Risuddin, a constaté un correspondant de l'AFP.

"Je suis vraiment très heureuse. C'est un don de Dieu...", a dit sa mère, Ani, 41 ans, à l'AFP.

"Mon bébé a tout le temps faim. Mon lait ne suffit pas. Nous devons aussi lui donner le biberon", a-t-elle ajouté, interrogée par téléphone sur son lit d'hôpital où elle se remet des difficultés de l'accouchement.

Ani affirme "n'avoir jamais imaginé être enceinte d'un tel bébé", qui mesurait 62 cm à la naissance, et pensait "attendre des jumeaux".

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)