Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2009

Lâcher de billets: une étrange odeur de fric apatride

vernier-300x168.jpg
Jean-Baptiste Decroix-Vernier

L’argent, dit-on, n’a pas d’odeur, et pourtant, il émane, de celui qui devait être distribué sur le Champs de Mars, le 14 novembre dernier, un parfum très particulier : celui de la super-classe, libérale et apatride.

Mes habituels lecteurs ont sans doute vu ces scènes révoltantes, d’allogènes accourus des banlieues, le samedi 14 novembre, dans l’espoir de recevoir un ou plusieurs des billets de 5 à 500 euros dont la société Mailorama avait annoncée la distribution, se livrer à un pillage en règle des magasins du quartier (histoire de ne pas être venu pour rien…) lorsqu’ils apprirent que l’opération avait été annulée.

Nombreux sont ceux qui se sont posé cette question bien simple : pourquoi un tel événement qui risquait, bien évidemment, de déraper, n’avait-il pas été interdit par la Préfecture de police ? L’excuse du préfet de police a été qu’il « n’avait pas la possibilité d’interdire la distribution ». Étrange… Ceux qui ont un peu de mémoire se souviendront d’un autre préfet interdisant successivement plusieurs distributions de « soupe au cochon » en raison d’éventuels troubles à l’ordre public. Or en l’espèce, le 14 novembre, le risque de trouble à l’ordre public était bien plus grand que lors des distributions de « soupe au cochon »… Les faits l’ont d’ailleurs prouvé.

Il se pourrait bien que ce qui explique l’étonnante mansuétude de la préfecture de police soit les relations bien placées de Jean-Baptiste Decroix-Vernier, PDG de Rentabiliweb, la société mère de Mailorama.

On dispose, concernant cet individu, d’une biographie récente. En effet, l’hebomadaire Marianne lui a consacré deux pages laudatives, voire hagiographiques, dans son numéro du 6 juillet 2009.

Qu’y apprend-on ? Qu’à 38 ans il a construit un empire qui ne demande qu’à s’étendre… Qu’il est conseillé en matière d’image par Anne Méaux ; que parmi ses associés on compte Bernard Arnault, le PDG de LVMH, et Stéphane Courbit, l’ancien patron du groupe Endemol France ; que son conseil d’administration compte dans ses rangs Jean-Marie Messier, l’ex-PDG de Vivendi devenu banquier d’affaires, et l’ancien ministre libéral Alain Madelin ; qu’il est un ami personnel de Bernard-Henri Lévy et, last but not least, que son pôle média est dirigé par … Karl Zéro !

Bien du beau linge donc pour fréquenter un homme qui, nous relate Marianne, a étudié en même temps le droit et la théologie, devenant un « spécialiste de l’exégèse rabbinique » qui utilise sur le web le pseudo hébraïque de Jocanaann… Quand à sa fortune, son origine repose en grande partie sur le contrôle de sites bien particuliers : jeux de grattage ou loteries en ligne et 300 sites roses (de strip tease, de chats sexuels, de rencontres, etc.)…

Depuis quelques temps, Jean-Baptiste Decroix-Vernier s’est attaché la collaboration de Stéphane Boukris, qui s’est fait connaître dans le monde du web, il y a quelques mois, en créant faismesdevoirs.com. Un site qui permettait aux cancres de faire rédiger leurs devoirs par des professionnels contre rétribution… Au sein de Rentabiliweb, l’ami Boukris est chargé du développement « de projets liés aux services à la personne ». Des services bien étranges dont on saisi mal l’intérêt, sinon de faire cracher les naïfs au bassinet. Ainsi, palmares.com doit permettre à chacun de noter les avocats, les médecins, les hôpitaux, les fournisseurs d’accès etc., tandis que justiceprivee.com, propose « une alternative aux tribunaux et aux avocats »… C’est à Stéphane Boukris que l’on doit la géniale idée de la distribution d’argent de samedi passé. Gageons qu’il en aura vraisemblablement d’autres toutes aussi sordides et méprisables.

L’argent n’a pas d’odeur, je le disais en ouvrant cet éditorial, mais il faut quand même bien remarquer que celui des libéraux pue…

Source : éditorial de Christian Bouchet sur le site www.voxnr.com.

Nations Presse infos - 16 novembre 2009

18:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Le "frère chinois" d'Obama

Demi-frère chinois d'Obama.jpg
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

Mark Okoth Obama Ndesandjo, né du même père et d'une autre mère, vit à Shenzhen au sud de la Chine. Il vient de publier un roman autobiographique et sera dimanche à Pékin pour accueillir le président.

En s'aventurant pour la première fois en terre chinoise, dimanche, Barack Obama pourra s'appuyer sur une épaule familiale s'il est pris du vertige du grand dépaysement. Son «frère chinois» devrait être là pour l'accueillir. Resté jusqu'à présent très discret sur sa parenté si intime avec le président américain, Mark Ndesandjo vient de sortir un peu de l'ombre.

Longtemps, l'homme avait tu cette prestigieuse affinité­ lignagère, y compris à ses bons amis, jusqu'à ce que la presse le débusque l'an dernier. Depuis, il avait refusé toutes les sollicitations. Aujourd'hui, c'est cependant fort opportunément que Mark Okoth Obama Ndesandjo sort un livre, à mi-chemin entre le roman et l'autobiographie, à l'aube du voyage du président américain à Pékin. Si pour Barack Obama, le chemin s'est fait de Hawaï à Washington, celui de Mark l'a conduit De Nairobi à Shenzhen, titre de son ouvrage. Le demi-frère de l'homme le plus puissant du monde, comme on le souligne ici, a fait souche depuis sept ans dans la grande ville du sud de la Chine, à un jet de pierre de Hongkong. Une ville qui reste le symbole des réformes lancées par Deng Xiaoping, le temple du capitalisme rouge, pour ne pas perdre tous ses repères américains.

David, le nom du héros du roman, y pose son sac dans le sillage du 11 septembre 2001, après avoir perdu son travail. Il tombe sous le charme de la Chine par l'intermédiaire «d'une femme magnifique et d'un jeune orphelin». David est le fils d'une mère juive américaine, divorcée de son mari kényan. Dans la vraie vie, Obama père, divorcé en 1964 de la mère de l'actuel président, Stanley Ann Dunham, a ensuite rencontré une autre de ses quatre femmes, la jeune Ruth Nidesand, avec laquelle il est reparti l'année suivante au Kenya, où il a eu six nouveaux enfants. Ce père est au cœur du livre de Mark Ndesandjo, comme il l'était des célèbres Mémoires de Barack Obama, Les Rêves de mon père. Les deux hommes se rejoignent en peignant douloureusement le portrait d'un homme brillant, mais qui n'a jamais pu ou su tenir ses talentueuses promesses ni ses responsabilités familiales. Il disparaît dans la nature quand Barack a 2 ans, et le jeune garçon ne reverra son père que brièvement huit ans plus tard. Obama Senior est mort dans un accident de la route en 1982, à l'âge de 46 ans. Cette absence du père a été la grande blessure du président américain, en quête de cette part fuyante de son identité. Son cadet Mark, qui tait son âge, a connu les mêmes blessures. Il raconte ce père grignoté par l'alcool, battant sa mère, le frappant lui-même. De manière émouvante, il a confié combien l'élection de son demi-frère avait en ce sens transformé sa vie. La fierté ressentie devant ce succès et la liesse de millions d'Américains transfigurés par un nouvel espoir l'ont réconcilié «avec beaucoup de choses, y compris le nom d'Obama».

Physiquement, il y a du Barack en Mark. Même silhouette longiligne et athlétique, et de vraies ressemblances dans les traits. Avec cependant plus de liberté dans le protocole vestimentaire. Il affectionne les vestes noires, les bandanas aux couleurs vives et porte un petit diamant à l'oreille gauche. Cet ancien diplômé des prestigieuses universités de Stanford et Brown est aujourd'hui «consultant en marketing stratégique», dans le domaine des nouvelles technologies notamment. Mais il se consacre surtout à la musique, «le plus universel des langages». On l'a vu il y a quelques mois faire une apparition publique en jouant du piano afin de récolter des fonds pour un orphelinat. Ses autres passions sont la calligraphie chinoise, la littérature, l'écriture. Selon la presse chinoise, il a longtemps semblé avoir des revenus très modestes, donnant des leçons de musique pour vivre.

 


  Avalanche de souvenirs familiaux

 Le «frère chinois» de Barack Obama avait fait le voyage à Washington pour l'investiture du président. Avant cela, leur dernière rencontre datait de la période électorale, quand il lui avait rendu visite à Austin à la veille d'un débat avec la candidate Hillary Clinton. «Il est venu vers moi, nous nous sommes étreints et je lui ai donné un cadeau, de la calligraphie chinoise», a-t-il raconté. Mark s'apprête à rencontrer son frère de président à Pékin, entre le 15 et le 18 novembre. «Je compte lui présenter ma femme, c'est la plus grande de ses fans», a-t-il confié. Son épouse, comme l'essentiel de sa vie désormais, est chinoise, même s'il reste citoyen américain. «Je me sens comme une personne qui a plusieurs endroits sur terre, qui a les pieds à différents endroits», dit-il. Il se garde de s'aventurer très loin sur le terrain politique. «Je pense que l'équipe de mon frère fait un travail remarquable», estime-t-il, et il ne veut pas créer de confusion. Tout juste a-t-il confié qu'il voulait dire à son aîné combien il y a à apprendre de la culture chinoise, et surtout l'importance que revêt la famille dans son pays d'accueil. Il préparerait aussi une «vraie biographie», plus détaillée. Le «Chinois» de la famille Obama n'est pas le seul à avoir pris la plume. Un autre demi-frère du président américain, George, qui vit au Kenya a écrit des mémoires qui doivent sortir chez Simon and Schuster au début de l'année prochaine. D'autres proches de Barack Obama auraient aussi la main près du plumier. Une demi-sœur, Maya Soetoro-Ng, fille de la mère du président, et Craig Robinson, frère de la première dame.

Le Figaro - 13 novembre 2009

17:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Iran: un homme pendu en public pour viol

Un homme de 24 ans, reconnu coupable de viol, a été pendu hier sur une place publique de la ville de Qaemshahr (nord), a rapporté lundi un journal iranien.

L'homme était accusé d'avoir violé sa victime après l'avoir prise à bord de son véhicule en prétendant être un taxi, selon le quotidien Kayhan.

Il avait déjà un casier judiciaire pour vol, enlèvement et relations intimes illégales, a-t-on indiqué de même source.

Cette pendaison porte à 251 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte établi à partir d'informations diffusées par la presse locale.

Le Figaro - 16 novembre 2009

16:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

JEUX - Charade 8

Mon premier est un article défini

Mon second se trouve sur tous les continents

Mon troisième est utile pour coudre

Mon quatrième n'est pas un séjour particulièrement idyllique

Mon tout est un roman

 

 

13:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (45)

VIDEO Une proposition de loi pour interdire la fessée...

http://videos.tf1.fr/jt-we/bientot-la-fin-de-la-fessee-55...

Edwige Antier explique ses motivations pour interdire la fessée.

Pourquoi cette proposition de loi interdisant les châtiments corporels ?
Edwige Antier.
« En 2008, le Conseil de l’Europe appelait solennellement ses pays à interdire la fessée : 18 Etats l’ont déjà fait. Certains, comme les pays scandinaves, depuis longtemps, mais aussi des pays latins comme l’Italie ou l’Espagne, et même , dès 1994, la , la Roumanie… La est à la traîne ! Il faut interdire la fessée.

On ne peut plus laisser entendre que ce n’est pas grave. Ou même pire, que ça a une vertu éducative, alors que c’est exactement le contraire !

En quoi est-ce grave, une fessée ?
La seule chose que l’on fait passer à l’enfant, c’est qu’un conflit peut se résoudre par la violence. Que le fort a le droit de frapper le faible. Demandez à un petit pourquoi il en a reçu une, il vous répond : « Parce que j’ai fait une bêtise. » Laquelle ? Là, il ne sait pas toujours. La corrélation avec la fessée n’est pas évidente ; selon le seuil de tolérance du parent, il en recevra une, un soir et pas un autre, ou s’en fera régulièrement menacer, sans savoir quand le coup tombe. Résultat, s’il apprend quelque chose, c’est à développer son indifférence ! Toutes les études le disent, plus on lève la main sur un enfant, plus il devient sournois, menteur et agressif. En trente-huit ans de pratique dans mon cabinet, je vous assure que ceux qui n’ont jamais reçu de fessée sont les mieux élevés, plus à l’écoute des adultes et de leur autorité.

Comment manifester son autorité auprès de son enfant ?
Quand on tape, on a déjà perdu son autorité ! Je sais bien qu’on vit dans une société où les parents sont très pris et, dans la précipitation, il est plus facile de taper que de se poser pour réfléchir. L’enfant auquel on n’arrive pas à mettre de limites, l’« enfant roi », est un motif quotidien de consultation ! A ceux qui avouent donner une fessée, même « juste de temps en temps » et pour la plupart en sont attristés j’explique depuis trente ans que ça ne sert à rien. Quand l’enfant provoque, que vous êtes fatigué, mieux vaut une « exclusion tranquille » : on l’envoie calmement dans sa chambre, on lui explique qu’on va se poser, de son côté. Une fois calmés, on pourra discuter.

En quoi une loi pourra-t-elle interdire une fessée à la maison ?
Il ne s’agit pas d’envoyer les parents en prison ni de les en menacer ! Je ne propose d’ailleurs pas d’inscrire la loi dans le Code pénal, mais comme en Allemagne, dans le Code civil. L’article serait lu aux parents lors du mariage. Une loi, c’est dire que l’Etat pose une interdiction. Et la faire connaître, c’est changer les mentalités. Quand la Suède l’a interdite, en 1979, 70 % des parents étaient opposés à l’interdiction. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 10 %.

La secrétaire d’Etat à la Famille disait il y a un an qu’il n’y aurait pas en France de suite législative à l’appel européen…
Je n’ai aucune garantie que le gouvernement la reprenne, mais je serai entêtée ! Si la France est à la traîne, c’est effectivement qu’on s’y refuse à prendre une décision impopulaire, qui se mêle de ce qui se passe en famille. Mais la protection de l’enfant n’est pas qu’affaire de sphère privée. La défenseure des enfants a d’ailleurs pris position l’an dernier pour une loi contre les châtiments corporels en France.

Le parisien - 15 novembre 2009

Le mariage entre homosexuels va être autorisé ainsi que l'adoption d'enfants par ces couples d'invertis, mais la fessée sera interdite!  

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

15/11/2009

VIDEO Le musée du Vieux Montmartre risque de fermer: la Ville de Paris lui retire son soutien financier

http://www.wat.tv/video/musee-montmartre-risque-fermer-1x...

HONTE A DELANOË!

23:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEOS Le lâcher de billets (annulé) dégénère dans la violence et les émeutes

http://videos.tf1.fr/infos/2009/le-lacher-de-billets-dege...

http://www.wat.tv/video/argent-sera-bien-distribue-1xcrh_...

C'était tellement prévisible...

23:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Kouchner considère que l'Iran a dit "non"

Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, considère que la réponse de l'Iran à la proposition de l'AIEA sur l'enrichissement d'uranium est négative, dans un entretien publié dans un journal israélien. "Dans la pratique, la réponse a été quasiment donnée, et elle est négative. C'est dommage, dommage, dommage", a dit M. Kouchner au quotidien Yediot Aharonot à quelques jours d'une visite qu'il doit effectuer dans la région.

L'Iran, soupçonné par les pays occidentaux de vouloir se doter de l'arme nucléaire, doit répondre à une proposition de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) prévoyant que Téhéran exporte la plupart de son uranium faiblement enrichi en Russie pour y être enrichi davantage avant de l'envoyer en France où il serait transformé en combustible.

Les Etats-Unis et la Russie ont prévenu Téhéran dimanche qu'il ne restait plus beaucoup de temps pour que l'Iran donne sa réponse à la proposition faite le 21 octobre pour régler le contentieux.

M. Kouchner a affirmé que les tentatives de trouver un accord avec Téhéran avaient jusqu'ici échoué. "Aucune de ces réunions n'a été particulièrement un succès. Nous attendons. Ce n'est pas bon, et c'est très dangereux", a dit le ministre français au journal israélien.

Le Figaro - 15 novembre 2012

23:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Gaël Monfils battu en finale par Novak Djokovic

Gael Monfils part terre.jpg

Malgré une superbe réaction d'orgueil et une résistance extraordinaire, Gaël Monfils a fini par s'incliner face à Novak Djokovic en finale du Masters 1000 de Paris-Bercy.

Le Figaro - 15 novembre 2009

23:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

JEUX - Charade 7

Mon premier est un poème

Mon second est obligatoire dans certains jeux

Mon troisième est un arbre

Mon tout est un roman

 

18:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (36)

FAUX ET PROVOCANT: "la culture musulmane appartient au paysage culturel marseillais"

Derviches tourneurs.jpg
Derviches tourneurs
(Cliquez sur la photo)

La Turquie, l'Algérie et les enfants sont les trois grands thèmes de la 6e édition du festival "L'Aïd dans la cité" prévu à Marseille (sud de la France) du 20 au 26 novembre à l'occasion de la fête musulmane du Sacrifice (Aïd al-Adha ou Aïd al-Kebir).

Organisé par l'Union des familles musulmanes (UFM), une association revendiquant une orientation laïque, cette manifestation qui se veut une fête culturelle de partage avec tous les Marseillais s'ouvrira avec l'ensemble des derviches tourneurs de Konya, ville d'Anatolie berceau de cette confrérie soufie.

Deux soirées seront consacrées au cinéma algérien avec notamment la projection du film "Cheb Hasni, je vis encore" de Djamel Kelfaoui sur le chanteur de raï, et "Dernier maquis" de Rabah Ameur-Zaïmeche sur fond de zone industrielle.

L'Algérie sera également déclinée à travers ses danses traditionnelles interprétées par le ballet "Les étoiles de Mouloud".

En partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et dans le cadre du 20e anniversaire de la convention relative aux droits de l'Enfant sera également présenté "Les enfants invisibles" ou l'histoire de sept destins d'enfants racontés par sept réalisateurs dont Spike Lee, Emir Kusturica et Mehdi Charef, qui sera présent.

Des ateliers de calligraphie arabe et berbère, des contes, des expositions de peinture animeront ce festival dont le point d'orgue reste la "grande fête de la famille et du partage", une soirée de spectacles, animations sportives et cuisine traditionnelle.

En 2008, le festival avait rassemblé plus de 25.000 personnes de tous horizons, selon la directrice de l'UFM Nassera Benmarnia.

"Notre défi, c'est de faire une manifestation culturelle, pas communautaire", résume-t-elle. "La culture musulmane appartient au paysage culturel marseillais".

 

AFP. 15.11.09

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Jean-Marie Le Pen: " les gens voient bien que tout va de mal en pis"

Le Pen et t-shirt algérien.jpg
(Cliquez sur la photo)

Le président du Front national (FN) Jean-Marie Le Pen, tête de liste pour les régionales en Provence-Alpes Côte d'Azur, s'est dit samedi à Marseille "très confiant" d'arriver au second tour de ces élections.

"En face du PS et sa gestion calamiteuse, qu'avons-nous? Un candidat UMP fantôme, Mariani (le député du Vaucluse Thierry Mariani, ndlr), qui n'a participé depuis 2004 qu'à dix réunions officielles du conseil régional" et qui "doit partir avec le boulet d'être le candidat de Sarkozy", a affirmé M. Le Pen lors d'une conférence de presse dans la cité phocéenne.

"Par conséquent je suis très confiant dans les résultats de ces futures élections", a-t-il dit. "Nous serons au deuxième tour et aurons des élus à l'assemblée régionale".

Elu en 1992 et 1998 au conseil régional, le président du FN avait été déclaré inéligible, faute de domiciliation valable, lors du scrutin de 2004 quand son parti avait obtenu plus de 20%.

Le leader d'extrême droite a par ailleurs ironisé sur le discours sur l'identité nationale prononcé jeudi par Nicolas Sarkozy à la Chapelle-en-Vercors.

Guaino et interprété par notre ténor national Sarkozino", a-t-il lancé, avant d'ajouter: "Je ne suis pas inquiet du tout car les gens voient bien que tout va de mal en pis".

M. Le Pen s'est également étonné du nombre de drapeaux algériens flottant dans les rues de Marseille, alors que se joue samedi soir au Caire un match Algérie-Egypte, décisif pour la qualification au Mondial-2010.

Brandissant un tee-shirt représentant la France divisée en deux sur fond de couleurs algériennes, il a regretté que Marseille ne soit "plus une ville française". "L'islamisation de la cité phocéenne n'est plus une crainte, mais une réalité", a-t-il déclaré.

AFP. 15.11.09

17:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

"Quelques incidents"... après la défaite de l'Algérie face à l'Egypte

Emeutes à Marseille 14 11 09.jpg
Emeutes marseille fumigènes rouges.jpg
Le centre de Marseille le 14 novembre...
(Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)

Quelques incidents ont émaillé la soirée de samedi à Marseille et Lyon, où plusieurs personnes ont été interpellées pour caillassage et dégradations, alors que la déception régnait parmi les supporteurs de l'Algérie après la défaite de leur équipe contre l'Egypte.

Les Pharaons ont battu les Fennecs 2 à 0 dans les derniers instants du match samedi au Caire, alors qu'un échec avec un seul but d'écart aurait suffi à qualifier l'Algérie pour le Mondial-2010. Les deux équipes devront disputer un match d'appui mercredi au Soudan.

A Marseille, six bateaux de plaisance, atteints par un fumigène selon une source policière, ont brûlé dans le Vieux-Port de Marseille, et deux d'entre eux ont coulé, a-t-on appris auprès des marins-pompiers.

Les policiers ont dispersé à coup de gaz lacrymogènes un petit groupe de jeunes gens qui lançaient des fumigènes sur la Canebière, où des feux de poubelles ont été allumés et du mobilier urbain dégradé, a constaté une journaliste de l'AFP.

Huit personnes ont été interpellées, plusieurs commerces ont été atteints par des projectiles et la vitrine d'un McDonald's a été brisée, selon une source policière.

 Le centre-ville avait été placé sous haute surveillance, avec près de 600 membres des forces de l'ordre mobilisés, dont trois compagnies républicaines de sécurité. Les alentours du port ont été coupés à la circulation samedi soir et les nombreux kebabs tenus par des Egyptiens ont bénéficié d'une protection spéciale.

Dès la mi-journée, des cortèges de supporteurs en liesse avaient commencé d'affluer dans le centre, dans l'espoir de célébrer le premier billet de l'Algérie pour un Mondial depuis 1986. La plupart d'entre eux, dépités, sont rentrés chez eux après le match, rangeant leurs drapeaux aux couleurs verte, blanche et rouge.

Une soixantaine de membres d'associations franco-algériennes, arborant des gilets fluo, étaient présents pour éviter des débordements comme ceux survenus le 11 octobre après la victoire de l'Algérie sur le Rwanda.

"On essaie de calmer les gens, ils sont tous dégoûtés, mais la très grande majorité est repartie voir le match Eire-France", en barrage aller du Mondial-2010 à Dublin, a expliqué Omar Djellil, vice-président de l'association "Présence citoyenne".

A Lyon, où un dispositif policier préventif avait également été déployé, la police a tiré avec des flashballs afin de disperser une centaine de supporteurs qui s'étaient attroupés dans le centre-ville après la fin du match, a annoncé la préfecture du Rhône.

Ce groupe avait bloqué la circulation, jeté des pétards, y compris sur les forces de l'ordre. Certains sont ensuite allés fracturer deux vitrines. Quatre personnes ont été interpellées, mais le préfecture ne signale pas de blessés. Les pompiers ont recensé quatre feux de voiture et quatre feux de poubelle.

AFP. 15.11.09

17:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

14/11/2009

Les pourrisseurs à Montpellier

Bloche.jpg
Patrick Bloche
Hélène Mandroux.jpg
Hélène Mandroux

Hélène Mandroux, maire PS de Montpellier, a lancé samedi un appel des maires "pour l'ouverture du mariage aux couples du même sexe", aux côtés de Patrick Bloche, député-maire PS du 11e arrondissement de Paris, co-auteur et rapporteur du Pacs qui fête ses dix ans d'existence.

"Il est temps de franchir un nouveau palier", a déclaré l'élue devant environ 800 personnes depuis la place du marché aux fleurs, haut lieu de la communauté gay montpelliéraine, située face à la préfecture de l'Hérault.

"En persistant à réserver le mariage aux couples hétérosexuels, la France n'a pas su emboîter le pas de pays comme l'Afrique du Sud, la Belgique, le Canada, la Norvège, l'Espagne, demain le Portugal, le Luxembourg, la Suède, les Pays-Bas, certains Etats américains", a poursuivi Mme Mandroux.

"Je demande à l'actuel gouvernement de faire preuve de courage politique. La société est prête", a-t-elle conclu.

En déclarant avoir accordé un congé parental à une employée municipale homosexuelle, dont la compagne "allait être maman à la fin de l'année", Hélène Mandroux a été longuement applaudie. "J'ai donné une suite favorable à cette demande au nom du principe de l'égalité", a-t-elle précisé.

Patrick Bloche a ajouté que "les juges eux-mêmes demandent régulièrement aux législateurs de prendre leurs responsabilités, sur le mariage homosexuel comme sur l'adoption par des couples homosexuels", en allusion à la récente décision du tribunal administratif de Besançon d'accorder à une enseignante homosexuelle le droit d'adopter un enfant.

"Nous n'en pouvons plus d'attendre. Il faudrait donc attendre 2012, alors que tout est prêt ? Dès 2008, le groupe socialiste a déposé une proposition de loi", a-t-il dit.

Seules des personnalités de gauche se sont à ce jour associées à cet appel: Martine Aubry, première secrétaire du PS et maire de Lille, Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF, Jordi Hereu, maire de Barcelone, Bertrand Delanoë, maire de Paris, Pierre Cohen, maire de Toulouse, ou encore Noël Mamère, maire de Bègles.

AFP. 14.11.09

 

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Conseil des ministres israélien le 30 novembre à Berlin

Le gouvernement israélien, avec à sa tête le Premier ministre Benjamin Netanyahu, va se réunir pour la première fois le 30 novembre à Berlin, a-t-on appris mercredi de source gouvernementale israélienne.
  
Cette initiative répond à une réunion commune des cabinets allemand et israélien lors de la visite de la chancelière Angela Merkel en Israël en mars 2008, a ajouté un haut responsable gouvernemental sous couvert de l'anonymat.
  
Selon les médias, les principaux membres du gouvernement seront présents à Berlin, notamment le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman, ministre de la guerre Ehud Barak et son collègue des Finances Youval Steinitz. 

   La réunion devrait avoir lieu dans le bâtiment du Reichstag, le Parlement allemand, pour marquer le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin.
   Les cabinets des deux pays participeront ensuite à une réunion commune. 

   L'Allemagne avait envoyé une invitation il y a plusieurs mois, mais l'événement avait été reporté à la suite du changement de gouvernement israélien et en Allemagne, ont ajouté les médias.

Alterinfo - 11 novembre 2009

20:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Berlusconi aux Juifs: Israël fait partie de l'Europe

Berlusconi sioniste.jpg
Lors d'un gala donné à la résidence officielle "Villa Madama", le Premier ministre Berlusconi s'est adressé la semaine dernière à 200 hauts responsables juifs du monde entier et il a demandé à l'Union Européenne d'accepter Israël comme membre.
"Israël fait partie de l'Europe. C'est une démocratie qui a les mêmes valeurs que les pays européens." a-t-il dit.
Le dîner officiel clôturait une conférence de trois jours, la Réunion du Leadership International (ILR), considéré comme l'événement le plus exclusif pour les philanthropes juifs et les partisans d'Israël. 
 
Pendant la conférence, les participants ont rencontré le Président Giorgio Napolitano, M. Gianfranco Fini (Président de la Chambre de Députés) et le Maire Gianni Alemanno, qui ont tous réaffirmé leur fort soutien à Israël et l'engagement de l'Italie à cette politique.
Le programme comprenait aussi une intervention de Dan Meridor, Vice-Premier ministre et Ministre de l'Intelligence, une séance sur la crise financière mondiale avec le Prof. Jacob Frenkel et le Prof. Jacques Attali et une séance sur l'Iran et la menace nucléaire avec le Prof. Edward Luttwak et Dr Ronen Bergman.

Le groupe a eu aussi droit à une visite privée de la Chapelle Sixtine et a visité la ville de Rome...
Alterinfo - 14 novembre 2009

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (19)

Des jeunes violent une handicapée mentale de 15 ans en Seine-Saint-Denis

Mélanie* revit son calvaire à travers des flashs. C’est grâce à ces souvenirs revenus par éclairs que les agresseurs de cette jeune handicapée mentale de 15 ans ont été arrêtés. Les quatre jeunes de 16 et 17 ans ont été déférés hier au parquet de Bobigny qui a ouvert une pour et agression en réunion sur personne vulnérable.


Samedi dernier en fin d’après-midi, l’adolescente souffrant d’un « retard mental manifeste » s’apprête à rendre visite à une amie, à Stains. Quand elle frappe à la porte de l’appartement de cet immeuble proche de la cité du Clos-Saint-Lazare, il n’y a personne. En redescendant, Mélanie croise quatre jeunes dans la cage d’escalier. Les garçons la traînent dans les caves du bâtiment. A l’abri des regards, les trois collégiens et le lycéen violent la jeune fille avant de partir.
Sans attendre, la victime prévient ses parents qui l’accompagnent aussitôt au commissariat déposer plainte. Malgré sa déficience mentale, la jeune fille revoit la scène. Elle décrit très précisément ce qu’elle a subi et ses agresseurs, qu’elle ne connaissait pas. Les garçons sont rapidement identifiés et interpellés.
Les deux premiers sont arrêtés mercredi, les deux autres jeudi. Un seul d’entre eux était déjà connu des services de police, mais pour des faits de tout autre nature. Placés en garde à vue, ils reconnaissent partiellement les fellations en assurant que l’adolescente était consentante. En revanche, ils nient formellement toute autre relation sexuelle. « Les constats médicaux sont sans équivoque », assure une source judiciaire, ajoutant que la victime a été violée par les quatre garçons. Les suspects devaient être présentés hier soir à un juge de la liberté et de la détention.
* Le prénom de la victime a été modifié.

Le parisien - 14 novembre 2009

On mesure toute l'absurdité et la perversité d'un débat sur l'identité nationale alors que la France devient le territoire des bonobos et de leurs tribus!

19:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEO Journal de bord de Jean-Marie le Pen - n°167

http://www.dailymotion.com/video/xb4ybu_journal-de-bord-d...

13 novembre 2009

19:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Anti-France: Fadela Amara lance son club de réflexion

Fadela-Amara- réflexion.jpg
Elle est issue d'une famille nombreuse algérienne de Kabylie dont les parents étaient des sympathisants du FLN
La secrétaire d’État à la Ville va lancer, mardi soir, son groupe de réflexion « indépendant ». Ce club, dont le nom n’est pas encore arrêté, aura vocation à réfléchir aux fondements du modèle républicain – laïcité, égalité, fraternité, etc. – et au rapport à la nation, à la république, à l’islam et à l’État-providence.
Une soixantaine d’experts, d’intellectuels et de personnalités politiques ont répondu présent. Parmi eux : la philosophe Élisabeth Badinter, l’historien Max Gallo, l’écrivain Marek Halter, mais aussi Alain Minc, Jacques Attali et les anciens ministres Luc Ferry et Hubert Védrine.
Le Figaro - 14.11.09

18:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Et maintenant des seringues non conformes à l'hygiène!

Des seringues non-conformes présentant un risque "de sérieux problèmes d'hygiène" ont retardé le démarrage de la campagne de vaccination dans un centre de l'Oise, révèle samedi le Courrier Picard.

  Le centre installé dans la salle des fêtes de Saint-Just-en-Chaussée, entre Compiègne et Beauvais, s'apprêtait à recevoir ses premiers patients jeudi soir lorsque les infirmières ont constaté que le matériel mis à leur disposition était inutilisable.

Les seringues étaient munies d'aiguilles fixes alors qu'"il faut impérativement deux aiguilles: une pour aspirer le vaccin dans la seringue, et une autre pour faire l'injection", a expliqué Martine Cacheux, infirmière libérale à la retraite, citée dans le journal.

La première aiguille sert en effet à percer l'opercule du flacon, lequel est susceptible de porter des microbes.

"Ne pas changer d'aiguille inclut inévitablement de sérieux problèmes d'hygiènes", a confié Emile Cacheux, un médecin venu assister aux vaccinations.

Des seringues conformes ont été livrées vendredi, selon le Courrier Picard, qui affirme que d'autres centres de l'Oise auraient reçu le même type de seringues.

Dans un communiqué, la préfecture de l'Oise souligne que le protocole de vaccination a été validé par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS).

Elle rappelle que "le prélèvement d'une dose de la solution vaccinale est réalisé grâce à une seringue avec une aiguille sertie, suivi de l'injection intra-musculaire sur le patient".

Selon les instructions de l'AFSSAPS disponibles sur son site internet, les opercules des flacons contenant les deux composants du vaccin doivent être retirés avant tout prélèvement avec les seringues.

AFP. 14.11.09

 

17:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)