Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1654

  • Une étoile pour Polanski

    Etoile Polanski à Varsovie.jpg
    Varsovie - 4 octobre 2009
    (Cliquez sur la photo)

    Une étoile dédiée au cinéaste franco-polonais Roman Polanski, détenu en Suisse en vue de son extradition aux Etats-Unis, vient d'être inaugurée dans une "allée des stars" à Varsovie.

    Incrustée dans le sol d'une allée piétonnière en plein centre de la capitale, elle fait partie de douze étoiles honorant depuis dimanche les grands du cinéma mondial, dont Marilyn Monroe, Woody Allen et Penelope Cruz.

    Chaque étoile est frappée d'une petite phrase censée caractériser son héros. Celle de Polanski proclame : "Rien n'est trop choquant pour moi".

    AFP. 05.10.09

  • Le général Rondot n'a pas un QI de pétoncle

    L'ancien conseiller pour le renseignement et les opérations spéciales (Cros), Philippe Rondot, a reconnu lundi s'être fait duper dans l'affaire Clearstream, mais cela ne fait pas de lui un idiot.

      "En France, les militaires ne jouissent pas d'une réputation extraordinaire. Mais quand même, je n'ai pas un QI de pétoncle, j'ai agi comme officier de renseignement", s'est défendu le général Rondot, qui a enquêté sur les listings Clearstream, pour le compte du ministère de la Défense ainsi que pour celui de Dominique de Villepin alors ministre des Affaires étrangères puis de l'Intérieur.

    "Mes méthodes sont peut-être atypiques, mais je ne suis pas un électron libre", a-t-il indiqué, regrettant avoir été "instrumentalisé" tantôt par Dominique de Villepin, tantôt par l'ancien vice-président d'EADS Jean-Louis Gergorin et tantôt par le mathématicien Imad Lahoud.

    "Je suis un officier de renseignement au service de l'Etat. J'ai toujours été persuadé que (cette enquête) avait été commandé(e) par le chef de l'Etat, sinon je ne l'aurais pas fait(e)", a-t-il martelé.

    Parfois accusé d'avoir été trop crédule vis-à-vis d'Imad Lahoud, soupçonné d'être à l'origine des faux listings et qualifié de "mythomane" par de nombreuses parties au dossier, le général a argué que c'était "parfois à partir d'une source fragile et d'un fil ténu qu'on réalise la capture d'un terroriste".

    Une source humaine, c'est "d'abord un homme avec ses contradictions, ses faiblesses, ses points forts". "Dans la chasse aux criminels de guerre, toute source a son importance et même quand une source montre des faiblesses, paraît inconsistante, mon principe est de jamais lâcher une source dans la nature, même si le fil est ténu".

    En janvier 2003, lorsqu'on lui présente Imad Lahoud, un trader franco-libanais ayant travaillé dans la banque londonienne de la famille Ben Laden et "susceptible d'apporter des explications sur le financement des réseaux islamiques", il "ne laisse pas échapper cette opportunité".

    "Il me semble être une bonne approche non pas pour capturer Oussama Ben Laden, mais pour mieux connaître son environnement", a expliqué le retraité.

    Malheureusement, Imad Lahoud s'avérera ne pas être la source qu'elle promettait, mais "un personnage complexe, soucieux d'entrer dans le monde du renseignement, d'y apporter sa contribution et intéressé par l'aisance que procure l'argent".

    AFP. 05.10.09

    général Rondot 5 oct 09.jpg
    Philippe Rondot le 5 octobre 2009
  • JEUX - Marchand d'oiseaux

    Moineau.gif

    Un marchand d’oiseaux vend des moineaux par couples pour 2 deniers le couple et un couple de tourterelles avec un couple de colombes pour 3 deniers l’ensemble de ces deux couples. On lui achète 30 oiseaux en tout pour 25 deniers. Combien a-t-on acheté de moineaux, de tourterelles et de colombes ?

    (d’après Léonard de Pise, dit Fibonacci)

  • "Heureux comme Dieu en France": le train de vie de l'Elysée

    Un article de presse paru dans le quotidien Bild Zeitung la semaine dernière. La traduction est en dessous. Le titre est inspiré de la phrase de Goethe qui aimait tellement le style de vie de la noblesse française qu'il avait déclaré : "Glücklich wie Gott im Frankreich" (heureux comme Dieu en France)...

    ----------------------------------------------
     

     8 avions, 61 voitures de fonction, 1000 employés.
     
    Sarkozy vit comme Dieu en France

     


     De A. V. Schönburg
     

    Toute la France est touchée par les mesures de récession. Toute la France ? Une personne ne joue pas le jeu : le Président français Nicolas Sarkozy (54 ans).
    Le budget de la Présidence a toujours été tenu secret en France. Pour la première fois il est révélé sous Nicolas Sarkozy.
     
    - Dans les 300 mètres carrés de l'appartement de fonction des Sarkozy les fleurs doivent être fraîches en permanence : coût 280.000 euros par an

    - Lorsque Nicolas Sarkozy voyage à titre privé, un avion gouvernemental vide l'accompagne en permanence, pour lui permettre de rentrer à Paris en cas d'urgence.

    - Il dispose de 61 voitures de fonction, 2 Airbus et 6 avions Falcon-Jet. Le dernier avion en date (60 millions d'euros) a été baptisé "Carla" du prénom de madame Sarkozy numéro 3

    - Dépenses annuelles pour les boissons (Champagne etc.) : 1 million d'euros

    - Il a presque 1000 employés à son service, deux fois plus que la Reine d'Angleterre. Parmi eux 44 chauffeurs et 87 cuisiniers.

    - Les cuisiniers-chefs peuvent se servir librement dans les caves à vin du Palais de l'Elysée, le repas de midi leur est servi par des laquais.

    - Carla et Nico peuvent commander de la nourriture ou des boissons 24 heures sur 24. La cuisine est en service en permanence.

  • VIDEO L'Histoire enseignée aux petits Chinois

    http://tf1.lci.fr/infos/monde/0,,4828700,00-l-histoire-enseignee-aux-petits-chinois-.html

    Et comment est-elle enseignée aux petits Français?

    Au moins, les écoliers chinois apprennent à aimer leur patrie et en être fiers!

  • Kouchner reçoit un camouflet de Clinton

    Vexant, tout de même...

    Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a déclaré aujourd'hui que la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, à qui il avait écrit avec son homologue polonais pour solliciter la clémence des autorités américaines vis-à-vis du cinéaste Roman Polanski, leur avait répondu que cela regardait la justice américaine.

    Elle nous a répondu que cela "regardait la justice", mais c'est par le Département d'Etat "que la demande d'extradition va passer", a-t-il précisé lors du "Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI".


    "J'ai beaucoup d'admiration pour Roman Polanski", mais la justice est "la même pour tout le monde", a-t-il souligné.

    Le Figaro - 04.10.09

  • Le cardinal Ricard salue bien bas Sarközy

    Le cardinal Jean-Pierre Ricard, vice-président du Conseil des conférences épiscopales européennes (CCEE) affirme, dans un entretien publié demain dans "La Croix", que Nicolas Sarkozy avait "développé une approche positive de la laïcité" lors d'une rencontre vendredi avec une délégation du CCEE à l'Elysée.

    "Nicolas Sarkozy a souhaité partager ses convictions, non pas à titre personnel, mais comme président de la République, à savoir que les religions ont leur place dans le débat public, qu'elles peuvent contribuer à une société plus fraternelle", explique Jean-Pierre Ricard. "Il a notamment eu cette expression intéressante: la République n'a pas comme mission de donner un sens à la vie; là, en revanche, réside le rôle des religions."

    Pour l'archevêque de Bordeaux, si Nicolas Sarkozy "n'a pas prononcé l'expression de laïcité positive, il a développé une approche positive de la laïcité". "C'était important par rapport à nos collègues évêques de l'Europe, qui parfois voient la laïcité à la française comme un combat violent entre deux camps. Après cette visite, ils en auront une vision plus juste", souligne-t-il.

    Le Figaro - 04.10.09

    La République n'a pas non plus pour mission de détruire la religion catholique au profit de deux autres religions...

  • Le Hamas marque un point - Israël libère vingt Palestiniennes contre la vidéo Shalit

    Palestiniennes libérées 2 oct 09 Bethléem.jpg
    Des Palestieniennes libérées par Israël arrivent à Bethléem le 2 octobre 2009
    (Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

    Le Hamas a marqué un point précieux face à Israël et à ses rivaux de l'Autorité palestinienne en obtenant la libération de 20 prisonnières palestiniennes en échange d'une vidéo récente du soldat israélien Gilad Shalit, qu'il détient depuis juin 2006, selon des analystes.

    Depuis la capture du jeune tankiste à la lisière de la bande de Gaza, en juin 2006, c'est un des rares succès dont peut se prévaloir le mouvement islamiste qui a évincé l'Autorité palestinienne de ce territoire en juin 2007.

    Certes, le Hamas n'a pas réussi à desserrer le blocus israélien imposé après ce coup de force, ni à opposer une résistance sérieuse aux offensives militaires israéliennes, ni à acquérir une légitimité internationale, restant considéré comme "organisation terroriste" par les Etats Unis et l'UE.

    Mais il peut se targuer d'avoir permis à des Palestiniennes de recouvrer la liberté sans la moindre contrepartie politique.

    "Aux yeux de l'opinion publique palestinienne, c'est un grand succès qui démontre que la résistance à Israël paie en fin de compte", estime le professeur Naji Sharrab de l'université Al-Azhar de Gaza.

    "C'est aussi un message du Hamas pour l'Europe. Il espère ainsi obtenir une forme de reconnaissance", relève l'analyste, notant que les chancelleries européennes sont amenées à développer des contacts discrets avec le Hamas comme l'autorité de fait à Gaza.

    C'est d'ailleurs un médiateur allemand qui a négocié cet accord sans précédent entre Israël et le Hamas depuis l'enlèvement de Shalit.

    Il est vrai que, dans le passé, Israël a relâché des prisonniers en gage de bonne volonté envers l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, son partenaire dans les négociations de paix.

    "Mais cette fois, il en va tout autrement. Israël relâche des prisonniers sous la pression", relève un autre professeur de l'université Al-Ahzar, Mukhaimer Abou Saada.

    Une bonne affaire pour le Hamas, dont la popularité était selon lui "en baisse depuis la guerre à Gaza" de décembre 2008-janvier 2009 à cause des pertes civiles, de la misère et des destructions massives infligées par l'armée israélienne.

    "La libération des prisonnières est très importante pour le Hamas, c'est un premier pas, et il enregistrera une victoire majeure le jour où l'accord sur un échange global de prisonniers sera conclu", estime le professeur de relations internationales Samir Awad, de l'université de Birzeit (Cisjordanie).

    En échange de Gilad Shalit, le Hamas compte obtenir la libération de plusieurs centaines de détenus que, jusqu'ici, Israël refuse d'élargir.

    "Israël a vainement tenté de libérer son otage par la force et n'a plus d'autre alternative que de négocier", estime le politologue.

    Même si, publiquement, les responsables israéliens soulignent que l'échange de prisonnières n'augure en rien d'un accord sur la libération prochaine du soldat.

    "C'est un jour de victoire pour la résistance palestinienne", s'est félicité le chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, lors d'un meeting à Gaza.

    De Damas, le chef en exil du Hamas Khaled Mechaal a lancé une mise en garde au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu: "La Résistance qui a pu emprisonner Shalit, le garder et le bien traiter, est capable de prendre en otages (d'autres soldats) jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de prisonniers (palestiniens) dans les geôles de l'ennemi".

    AFP. 04.10.09

     

  • Moscou: expulsion d'un diplomate israélien

    MOSCOU, 1er octobre - RIA Novosti. Un diplomate israélien a été interpellé en flagrant délit à Moscou, a annoncé jeudi aux journalistes le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID) Andreï Nesterenko.

    Selon M.Nesterenko, le 1er secrétaire de l'ambassade d'Israël Shmouel Polishouk a été arrêté le 24 septembre dernier à Moscou.

    "Il a déjà quitté la Russie", a indiqué le porte-parole de la diplomatie russe.

    "Nous espérons que cet incident déplorable n'affectera pas les relations russo-israéliennes", a dit M.Nesterenko.

    Le journal israélien Maariv a informé jeudi que Shmouel Polishouk, représentant de l'organisation sioniste Nativ à Moscou, avait été expulsé de Russie. Selon le journal, la semaine dernière, M.Polishouk a été interpellé et soumis à un interrogatoire par des gens du Service fédéral de sécurité (FSB) qui lui ont recommandé de quitter le territoire de la Russie dans les plus brefs délais.

    Les sources du journal affirment que les autorités russes le soupçonnent d'espionnage au profit d'Israël.

    Pour les responsables israéliens, ces mesures ont sans doute été prises pour stopper les activités de Nativ, qui oeuvre de façon tout à fait officielle pour encourager la Alya des Juifs russes.

    Nativ est une organisation dont l'objectif consiste essentiellement à représenter l'Etat d'Israël en diaspora et qui oeuvre dans l'ex-URSS pour renforcer le lien de la population juive locale avec Israël.

    Auparavant, Nativ faisait partie de la structure du Renseignement extérieur israélien avant d'être formellement retirée des services spéciaux dans les années 1990.

  • Gaza: un jeune Palestinien gravement touché par des tirs

    Un adolescent palestinien a été grièvement blessé aujourd'hui par des tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza, a-t-on appris de source médicale palestinienne.

    La victime, âgée de 16 ans, a été touchée à proximité de la clôture frontalière, près de la ville de Beit Lahiya, a ajouté la source, sans autre détail.

     L'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire à ce stade.

    Le Figaro - 04.10.09

     

  • Plainte contre l'écrivain Gabriel Garcia Marquez pour apologie de la prostitution infantile

    Gabriel Garcia Marquez en 2008.jpg
    Gabriel Garcia Marquez, né en Colombie en 1927
    Une ONG va porter plainte lundi contre le Prix Nobel de Littérature Gabriel Garcia Marquez pour apologie de la prostitution infantile dans l'adaptation cinématographique mexicaine de son roman "Mémoires de mes putes tristes", a-t-elle annoncé vendredi.
    "Dans ce pays (le Mexique) il existe un délit d'apologie d'un délit. Dans ce cas, le film supposé ferait l'apologie de la prostitution infantile, de la corruption de mineurs et du viol d'une fille de 14 ans", a expliqué à l'AFP Terez Ulloa, directrice de la Coalition régionale contre le Trafic de Femmes et de Fillettes en Amérique latine et aux Caraïbes.

    "Nous pensons que le film banalise le phénomène et place en situation de risque tous les enfants, filles ou garçons pauvres de notre Amérique latine et des Caraïbes", a-t-elle ajouté.

    Le roman de l'écrivain colombien, qui réside au Mexique depuis longtemps, raconte la vie d'un homme de 90 ans qui décide de s'offrir une nuit de sexe avec une adolescente de 14 ans.

    Mme Ulloa a affirmé que le but de l'organisation non gouvernementale était d'"éviter le tournage du film". Elle reproche à l'écrivain d'avoir cédé les droits de son roman pour le film ce qui "amplifie le message".

     La plainte concerne également deux entreprises mexicaines qui co-produisent le film et le gouverneur de l'état mexicain de Puebla, dans le centre du pays, où doit être tourné le film entre octobre et novembre.
    AFP. 04.10.09
  • JEUX - Charade

    Mon premier est une première personne qui avait de l'audace

    Mon second est un prénom féminin

    Mon troisième sait compter jusqu'à deux

    Mon quatrième avait perdu son chemin

    Mon cinquième fait partie du langage des charretiers

    Mon tout est un poète

     

     

     

  • Frappes israéliennes sur Gaza

    L'aviation israélienne a mené en fin de semaine trois raids contre la bande de Gaza qui n'ont pas fait de blessé, a-t-on appris auprès de témoins palestiniens. Deux de ces raids ont visé le sud du territoire et un autre la ville de Gaza.

    "Nos appareils ont attaqué dans la nuit de vendredi à samedi un édifice dans la ville de Gaza utilisé pour la fabrication d'armements et ont lancé dans la nuit de samedi à dimanche un double raid contre des tunnels creusés dans le sud du territoire" sous la frontière avec l'Egypte, a déclaré un porte-parole militaire.

    Il a précisé que ces raids faisaient suite au tir jeudi à partir de Gaza d'une roquette contre le territoire israélien, qui n'a fait ni victime ni dommages.

    Le Figaro - 04.10.09

  • Nus et crus... Une opération écolo-mondialiste de Greenpeace

    Nus dans le vignoble.jpg

    (Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

    Entièrement nus, plus de 700 volontaires ont posé samedi dans le vignoble bourguignon devant l'objectif du photographe américain Spencer Tunick, à l'appel de Greenpeace, pour alerter l'opinion sur les dangers du réchauffement climatique pour la viticulture.

    "Ce que vous faites est à mi-chemin entre une oeuvre d'art et une mobilisation citoyenne, c'est vous qui écrivez l'Histoire", a lancé Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France, aux 713 hommes et femmes de tous âges, rassemblés aux abords du vignoble de Fuissé (Saône-et-Loire), dans le Mâconnais.

    "Vous installerez un nouveau rapport de forces qui guidera le comportement de nos hommes politiques avant et après le Sommet de Copenhague" sur le climat en décembre, leur a-t-il dit.

    Pics de chaleur, grêle... Selon Greenpeace, le prestigieux vignoble bourguignon est particulièrement exposé.

    "Ici, on est face à l'aboutissement le plus absolu de la notion de cépage. Le sol et le climat sont très importants et les changements les plus infimes au niveau des températures feront des ravages car il n'y aura plus cette finesse du goût mondialement reconnue", a averti M. Husting.

     Par militantisme ou pour la performance artistique, ces volontaires "vont montrer comment la fragilité de leur corps est étroitement liée à la fragilité des éco-systèmes", a-t-il dit.

    "Pour que les personnes prennent conscience de l'urgence, il faut tirer des sonnettes d'alarme", explique pour sa part le propriétaire récoltant Fabio Montrasi, qui accueille l'opération.

    Lui-même avait déjà participé à une mise en scène de Spencer Tunick en 2005 à Lyon et s'est dit "enthousiasmé" par la proposition de Greenpeace.

    Venue avec une amie, Mélanie, une Bourguignonne de 30 ans, reconnait qu'elle "stressait un peu" au début. "Ce n'est pas évident, mais au-delà de la cause, c'est aussi un challenge personnel", confie la jeune femme, qui apprécie les mises en scène du célèbre artiste américain.

    "Au début, l'atmosphère était étrange. Les gens se regardaient pour savoir si les autres étaient détendus. En se déshabillant, certains riaient, vaguement gênés, mais le fait que tout le monde se mette nu, c'était devenu très naturel", a-t-elle ajouté.

    Dans une ambiance bon enfant, les participants prennent position dans les rangs de vignes, une bouteille à la main, pour la première des quatre séances photo, suivant les conseils en anglais de Spencer Tunick, perché sur une nacelle avec un porte-voix.

    Marc, un viticulteur bio du Mâconnais est venu avec son épouse pour sensibiliser l'opinion sur le réchauffement climatique. "On se rend compte qu'on vendange de plus en plus tôt", relève ce quinquagénaire, qui produit du Mâcon blanc depuis 25 ans.

    Passée la "gêne de la première seconde", il souligne "l'ambiance extraordinaire". "Sans vêtement, on est sur un pied d'égalité et ça permet de mélanger des gens d'horizons très différents, c'est super", assure-t-il.

    En vue de la conférence internationale sur le climat à Copenhague, Greenpeace appelle les pays industrialisés à réduire d'au moins 40% leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020, tout en instaurant des mécanismes financiers permettant aux pays en développement de relever ce défi.

    AFP. 03.10.09

     

  • Mère infanticide remise en liberté!

    La mère soupçonnée d'avoir tué son nouveau-né découvert en décembre 2007 dans une poubelle à Bourges et écrouée le 24  septembre a été remise en liberté jeudi.

    La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bourges a décidé la remise en liberté de la jeune femme sous contrôle judiciaire strict, avec notamment  obligations de soins, a précisé une source judiciaire.
     
    Pour les experts psychiatres, "l'infraction doit être remise dans un contexte de déni de grossesse, de grande fragilité du moi". La femme, âgée de 33 ans, mère d'une fille de 15 ans et vivant en  couple avec le père de l'adolescente, avait été mise en examen et écrouée "pour  homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans".
     
    Cette secrétaire dans une association pour handicapés-moteurs à
    Bourges qui avait caché sa grossesse à son entourage a été confondue par les tests ADN. Le bébé a été retrouvé étranglé dans une poubelle de l'association, le 12 décembre 2007. Les enquêteurs se sont orientés dans un premier temps vers des femmes ayant fréquenté ou fréquentant l'association.

    La jeune femme est aujourd'hui de nouveau enceinte de cinq mois. 

    LCI.fr - 02.10.09

    "Déni de grossesse" ... et hop! le bébé étranglé à la poubelle! Comme un paquet d'ordures!


     

  • Grèce: retour à l'identité hellénique!

    Giorgios Karatzaferis.jpg
    Giorgios Karatzaferis

    Créditée de 7% des voix aux élections de dimanche, cette extrême droite grecque a été longtemps ignorée dans un pays sorti de la dictature des colonels en 1974.

    Dans les rues d'Athènes, ses affiches sont placardées tous les cinq mètres : «Caramanlis, Papandréou, encore les mêmes», ou «Nouvelle démocratie, Pasok, Siemens, les scandales, maintenant, tu sais.» Au cœur de ses publicités figure le visage souriant de Giorgos Karatzaferis, le leader du parti du Laos, «L'alarme populaire orthodoxe», apparenté à l'extrême droite.

    Dans la foulée des émeutes de décembre 2008, durant lesquelles les anarchistes avaient mis Athènes à feu et à sang, on attendait l'extrême gauche dans les urnes des européennes du printemps 2009. Ce fut l'extrême droite, qui a effectué une véritable percée, avec 7 % des suffrage.

     

    «Nous voulons 15 députés sur 300»

     

    Créditée d'un score semblable aux élections de dimanche, cette extrême droite grecque, longtemps ignorée dans un pays sorti de la dictature des colonels en 1974, s'installe dans le paysage politique.

    Un conseiller du président de cette formation affiche désormais de fortes prétentions : «Nous voulons avoir 15 députés sur 300 dans le prochain Parlement.» Selon lui, «les Grecs sont lassés par le népotisme et la corruption. Ils voient les forêts calcinées chaque année, des émeutes éclater à tout va, des attentats de groupuscules terroristes.» L'atout majeur du Laos, souligne cet expert électoral, c'est le ralliement de l'ancien directeur des services secrets grecs, symbole de discipline dans un pays en pleine crise sociétale.

     

    «Le parti Laos prône le retour à l'identité hellénique»

     

    Giorgos Karatzaferis, un ancien garde du corps, aujourd'hui propriétaire d'une chaîne de télévision, s'adresse aux déçus du système étatique. Mais sa campagne électorale s'appuie aussi, et surtout, sur la lutte contre les migrants qui «menacent l'homogénéité de la Grèce», et l'opposition à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne. Selon le professeur de sociologie Persa Zeri, le leader du Laos a compris «l'exaspération des Grecs. Entre le port du Pirée vendu aux Chinois, la compagnie nationale aérienne à un groupe des Émirats et les télécoms aux Allemands, il prône un retour à l'identité hellénique».

    Le Figaro - 02.10.98

  • Référendum irlandais: jour de deuil pour la liberté

    bp-gollnisch.jpg
    Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-Président du Front National, Député au Parlement européen :

    Pour contraindre le peuple irlandais à revenir sur son refus du traité de Lisbonne, tous les procédés de pression ont été utilisés : menaces, chantages, ingérences multiples, gros mensonges et demi-vérités de l’Etablissement, qui triomphe : les Irlandais se sont résignés à voter « oui ».

    Leur désillusion sera grande quand ils s’apercevront que les exceptions qu’ils ont prétendument obtenues ne sont pas garanties juridiquement et que l’Union européenne, loin d’être une protection contre la crise économique, l’a suscitée et aggravée par ses politiques.

    Chacun sait que si d’autres peuples étaient directement consultés, ce traité ne passerait pas. Nicolas Sarkozy l’a clairement reconnu au Parlement européen lors d’une réunion privée avec les Présidents de Groupes Parlementaires dont j’étais.

    Les politiciens de tous pays et les Eurocrates de Bruxelles s’acharnent à faire passer ce texte contre la volonté des peuples, sans les consulter, ou en les harcelant : en cas de refus, on fera revoter jusqu’à épuisement. On fera miroiter des exemptions factices. On culpabilise les récalcitrants. On leur fait croire qu’ils sont seuls, jusqu’à ce qu’ils avalent le Traité.

    Un traité qui reste fondamentalement la Constitution d’un super-Etat européen, centralisé, bureaucratique et incontrôlable, au sein duquel les citoyens, ayant abdiqué leurs libertés, n’auront plus voix au chapitre.

     
  • Le FN lance une pétition pour demander la démisssion de Frédéric Mitterrand : signez-la en ligne

    http://www.nationspresse.info/?p=59267

    Signer la pétition en ligne est plus rapide et plus pratique que de l'envoyer par la poste!