Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2009

Strauss-Kahn se lève chaque matin "en se demandant comment il pourra être utile à Israël"

Anne Sinclair.jpg
Anne Sinclair est née à New York en 1948

http://www.israelvalley.com/edito/2007/09/28/13135/israel...

 Strauss-Kahn avait avoué à Tribune juive « se lever chaque matin en se demandant comment il pourra être utile à Israël ». Un site internet décrit l’épouse de Strauss Kahn, Anne Sinclair comme “une militante sioniste acharnée”.

Dans la revue Passages N° 35 Strauss Kahn avait déclaré : “Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c’est nécessaire. Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu’un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd’hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l’infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël”.

Source IsraelValley - 28 septembre 2008

Pour en savoir plus:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Sinclair

02:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Spectacle musical pour Anne Frank

Un très très beau spectacle musical pour évoquer les grands moments de la vie d’Anne, 13 ans, cachée pendant 3 ans avec sa famille à Amsterdam, sous l’Occupation.

Une grande qualité de textes, de musique et de mise en scène : 10 acteurs chanteurs ,
30 choristes, sous la direction de Pierre-Yves Duchesne (“Les Misérables”, “Le violon sur le toit” et dernièrement “Grease”...)

Une création originale et musicale de Jean-Pierre Hadida à déguster en famille ou entre amis
et qui vaut vraiment le détour !

Jusqu’au 6 avril 2009 au Centre Rachi 39 rue Broca 75005 Paris. Puis reprise prévue après les fêtes de Pessah.—

Renseignements et Réservations 01 42 17 10 38 ou 06 10 30 59 70

www. annelemusical.com

Source: IsraelValley - 31 mars 2009

Anne Frank est morte du typhus au camp de Bergen-Belsen en février ou mars 1945

01:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (31)

Gaza: nous n'oublions pas!

Des soldats israéliens ont utilisé un petit garçon palestinien de 11 ans comme bouclier humain en janvier dernier lors de l’offensive israélienne dans la Bande de Gaza, selon un rapport publié le 23 mars par les Nations unies.

Les forces israéliennes ont ordonné à l’enfant de marcher devant des soldats qui étaient la cible de tirs à Tel al-Hawa, un faubourg de Gaza, et l’ont forcé à les précéder lorsqu’ils pénétraient dans des bâtiments, a rapporté Radhika Coomaraswamy, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour les enfants et les conflits armés.

L’enfant a également été obligé d’ouvrir les sacs de Palestiniens, semble-t-il pour protéger les militaires d’éventuels explosifs, avant d’être relâché à l’entrée d’un hôpital, a-t-elle ajouté.

Cet incident survenu le 15 janvier dernier lors d’"opérations intenses" alors que les chars israéliens étaient entrés dans le faubourg de Tel al-Hawa constitue une violation du droit international et du droit israélien, a souligné Mme Coomaraswamy.

Cet incident figure dans un rapport de 43 pages rendu public lundi et fait partie de nombreuses violations avérées des droits de l’Homme perpétrées durant les trois semaines de guerre entre Israël et le Hamas qui ont pris fin le 18 janvier dernier, a-t-elle ajouté. Mme Coomaraswamy a accusé les soldats israéliens d’avoir tiré sur des enfants, d’avoir envoyé des bulldozers sur une maison dans laquelle se trouvaient encore une femme et un enfant et d’avoir bombardé un bâtiment dans lequel ils avaient demandé la veille à des civils de se rassembler.

Ce ne sont "que quelques exemples des centaines d’incidents" vérifiés par les responsables des Nations unies qui se trouvaient dans le territoire palestinien, a-t-elle ajouté. "Des violations ont été rapportées chaque jour, elles sont trop nombreuses pour être énumérées", selon Mme Coomaraswamy, qui s’est rendue en Israël et dans la Bande de Gaza pendant cinq jours au mois de février.

AP - 25 mars 2009

00:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

31/03/2009

Ca continue... Un enfant de 11 ans attaqué par trois chiens à Sarcelles

Vers 18 heures, ce mardi, un garçon de 11 ans a été attaqué par trois chiens sur la voie publique à Sarcelles, a-t-on appris de source policière.

L'enfant, qui a été mordu sur tout le corps, et dont l'état est jugé sérieux, a reçu les premiers soins sur place par le Samu avant d'être transporté à l'hôpital Robert Debré, à Paris. 

Un des chiens a été abattu par les forces de l'ordre, toujours selon une source policière. Les deux autres sont recherchés. Les trois animaux seraient, semble-t-il, des bergers allemands.

Avis à la population

Un "avis à la population" va être diffusé par la préfecture du Val-d'Oise, a annoncé le cabinet du préfet. "Dans l'hypothèse où vous apercevriez un chien errant, même porteur d'un collier, vous devez appeler la police municipale ou composer le 17 pour le signaler à la police nationale, afin que l'animal puisse être capturé et mis en fourrière", est-il précisé dans l'avis. "En toutes circonstances, face à une chien errant, ne courez pas, ne l'approchez pas, signalez-le en le décrivant et en situant précisément l'endroit où vous l'avez vu".


Deux autres enfants ont été victimes d'attaques de chiens ce week-end. Un enfant de cinq ans a été grièvement blessé au visage par un chien appartenant à sa tante, dimanche, dans les Ardennes. Une fillette de six ans est morte samedi, dans la Marne, mordue par deux dogues allemands appartenant à la famille.

INFO LCI.fr - 31/03/09

23:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le nouvel avion bling-bling de Sarközy

Avion actuel sarkozy.jpg
L'airbus A319 du président 
 Peu avant le décollage, le réacteur de l'airbus A319 a pris feu. Nicolas Sarközy aurait été fortement "énervé" d'attendre une heure dans son airbus, avant d'embarquer dans un autre avion.

Sarközy voulait renouveler la flotte présidentielle "depuis plusieurs mois"
Désormais, la question qui se pose est de savoir si l'Elysée va profiter de cet incident pour renouveler la flotte présidentielle. Le Président veut changer la flotte "depuis plusieurs mois", d'après Rama Yade, qui estime qu'après l'incident de mercredi, cela serait "justifié". Avant d'ajouter, comme si elle anticipait une prochaine polémique: "Quand cela sera fait, on ne dira pas que c'est par gôut du luxe."

"Un Air Force One à la française" pour Sarközy?
En 2010, les deux Airbus présidentiels doivent être remplacés par un A-330 "entièrement refait et avec une plus grande autonomie de vol", écrit Le Parisien.

Il y a quelques mois, le ministère de la Défense aurait d'ores et déjà acquis cet avion, "un Airbus gros-porteur A 330 d'occasion exploité par la société Air Caraïbes", précise Le Figaro.

Cet avion devait être un Air Force One à la française "pour des raisons d'utilité et de prestige", ajoute le quotidien, qui souligne que "l'appareil devrait être aménagé" et "pas livré avant 2011".


"Ce nouvel avion est actuellement en cours d'aménagement intérieur", selon Bakchich.Info, qui décrit l'intérieur du futur avion "bling-bling" de Nicolas Sarközy.

- l'avion serait équipé d'une salle médicalisée, sur demande spéciale de Nicolas Sarközy.

- d'une baignoire avec le réservoir d'eau approprié.

- l'intérieur serait tapissé en cuir de Cordoue, comme l'aurait demandé Carla Bruni-Sarközy.

"La facture totale s'élèverait à 28,5 millions d'euros, soit peu ou prou l'équivalent d'un avion neuf", d'après Bakchich.Info...
Le Post- 31/03/09

23:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Dominique de Villepin n'a pas peur de Sarközy!

de Viilepin.jpg
Dominique de Villepin le 6 mars 2009
Attaques contre la politique étrangère, critiques des choix économiques mais aussi piques sur la gouvernance Sarközy... Dominique de Villepin est à nouveau sur tous les fronts face au président de la République.
Pour la première fois depuis son départ de Matignon, il y a près de deux ans, l'ancien Premier ministre se rendra mercredi après-midi à l'Assemblée pour une réunion sur le thème "la France et l'Otan", juste avant le retour officiel de Paris dans le commandement intégré de l'Alliance.

Ce virage stratégique, critiqué jusque dans les rangs de la majorité, est brocardé par celui qui est devenu un symbole du "non" à la guerre en Irak, parlant de "faute" du chef de l'Etat.

Sur le carton d'invitation figurent les noms de six députés clairement étiquetés villepinistes: Guy Geoffroy, François Goulard, Jean-Pierre Grand, Jacques Le Guen, Hervé Mariton et Georges Tron.

Pour M. Goulard, M. de Villepin est "clairement passé à la vitesse supérieure" ces dernières semaines, multipliant les interventions médiatiques et les attaques contre Nicolas Sarközy.

"L'homme n'est jamais sorti de la politique mais il est plus présent que jamais car il considère que la situation est aujourd'hui tellement désastreuse", explique Jean-Pierre Grand, le plus villepiniste des villepinistes.

"Qui, dans la majorité, peut s'exprimer avec autant de connaissance, d'expérience et de hauteur que Dominique de Villepin ? Aujourd'hui en France, il y a Nicolas Sarközy, qui est le président, et Dominique de Villepin, qui s'exprime comme un président", affirme le député de l'Hérault.

Invité dimanche sur le plateau d'i-TELE, M. de Villepin s'est livré à une attaque en règle de la politique élyséenne.

Il a mis en garde contre "les réformes inutiles qui n'ont que pour but d'augmenter un tableau de chasse politique déconnecté des besoins de la Nation" et une "UMP qui parle à l'UMP".

Il a en outre visé directement Nicolas Sarközy qui assurait la semaine dernière, devant les députés UMP, avoir "la banane": "On n'attend pas de lui qu'il soit survitaminé mais qu'il soit sage".

AFP. 31/03/09

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Libye: naufrage d'un bateau de clandestins africains

Africains migrand naufragés Libye.jpg
Des rescapés près de Ripoli
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)
Un nouveau "drame de l'immigration clandestine" a fait au moins 21 morts et plus de 200 disparus dans le naufrage, au large de la Libye, d'une embarcation de fortune en route pour l'Europe, a annoncé mardi l'Organisation internationale des migrations (OIM).
"Une embarcation transportant 257 immigrés a coulé dimanche au large de la Libye. Vingt-trois personnes ont été sauvées et 21 corps ont été repêchés", a indiqué à l'AFP le chef de mission de l'OIM à Tripoli, Laurence Hart.

Il a ajouté que les garde-côtes libyens avaient perdu la trace de deux autres embarcations. Mais "on ne sait pas encore s'il s'agit de bateaux de pêche ou s'ils transportaient des immigrés", a-t-il dit.

Un responsable libyen du ministère de l'Intérieur a indiqué que les garde-côtes avaient "intensifié mardi leurs patrouilles à la recherche d'éventuels rescapés".

Par ailleurs, plus de 350 clandestins dont l'embarcation était en difficulté au large des côtes libyennes ont été sauvés lundi par les garde-côtes, selon l'OIM et le ministère libyen de l'Intérieur.

Le responsable libyen a affirmé que 17 personnes parmi ces rescapés avaient été hospitalisées dans un état "critique", tandis que les autres ont été conduits dans le centre de détention de Touicha, à Tripoli.

L'OIM a fait état de "départs massifs" d'immigrants depuis les côtes libyennes au cours des trois derniers jours, notant "une grande pression sur la Libye" engendrée par l'arrivée de milliers de candidats au départ depuis son territoire, selon M. Hart.

"C'est le début de la saison du trafic d'émigration clandestine", a souligné de son côté à Genève M. Ron Redmond, porte-parole du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Profitant d'une météo favorable, des centaines d'immigrants, africains pour la plupart, s'entassent dans des embarcations de fortune pour tenter la périlleuse traversée des côtes libyennes vers Malte ou vers l'île italienne de Lampedusa, au large de la Sicile. Plusieurs centaines d'entre eux y laissent leur vie chaque année.

Ces naufrages "illustrent à nouveau à quels dangers s'exposent les personnes dans ces flux migratoires qui mélangent migrants (économiques) et réfugiés, en Méditerranée et ailleurs, faisant des milliers de morts chaque année", a souligné M. Redmond devant la presse.

Par ailleurs, deux embarcations sont arrivées cette semaine sur les côtes italiennes, transportant chacune plus de 200 personnes, a indiqué le HCR.

Le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni a assuré lundi que l'immigration clandestine en provenance des côtes libyennes devrait cesser le 15 mai avec l'entrée en vigueur de patrouilles en mer communes italo-libyennes.

"Ces contrôles ont un effet pervers en poussant les filières d'émigration clandestine à trouver d'autres routes encore plus dangereuses", a commenté le porte-parole de l'OIM, Jean-Philippe Chauzy au cours d'un point de presse à Genève.

Avec ses 1.770 km de frontières maritimes, la Libye est devenue un pays de destination et de transit d'immigrés originaires notamment d'Afrique.

AFP. 31/03/09

Le véritable drame, c'est celui de l'invasion de l'Europe par des milliers d'Africains affamés! La tragédie, c'est celle de l'Afrique incapable de nourrir ses enfants! Ce sont les pro-immigrationnistes dévoyés et anti-nationaux qui sont les vrais responsables de ces morts (principalement des femmes et des enfants...)!  

 

19:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Une retraite dorée pour Daniel Bouton

Bouton daniel retraite en or.jpg

Après le scandale de l'affaire Kerviel, après les stock-options attribués puis finalement abandonnés, le président de la Société générale Daniel Bouton est au coeur d'une nouvelle polémique qui concerne cette fois le montant de sa prochaine retraite. 

Daniel Bouton pourrait voir sa retraite s'élever à près d'un million d'euros par an quand il cessera son activité.

C'est le site internet de l'hebdomadaire l'Express qui révèle ce chiffre s'appuyant sur le  «document de référence 2009» déposé auprès de l'AMF (Autorité des marchés financiers) et  le rapport 2008 du groupe transmis à l'Autorité des marchés financiers.

 

Cette somme correspondrait à la fois au montant des pensions attribuées au titre de mandataire social et à celles du régime surcomplémentaire de retraite dont il bénéficie. 

Selon le document de référence, «le montant total des sommes provisionnées ou constatées par la Société générale au 31 décembre 2008 (...) aux fins de versement de pensions, retraites ou autres avantages à des mandataires sociaux de la Société générale (Daniel Bouton, Frédéric Oudea, Séverin Cabannes, Didier Alix et deux administrateurs indépendants) s'élève à 32,93 millions d'euros».

«La Société générale ne fournit pas le détail, mais cela représente en moyenne 5,5 millions pour chacun d'entre eux», ajoute l'Express.fr.

«La banque a pris pour hypothèse le versement d'une pension pendant 23 ans, ce qui permet de calculer le montant moyen de la retraite» de chacun, soit «240.000 euros par an».

M. Bouton a par ailleurs conservé ses droits au régime surcomplémentaire de la retraite des cadres, selon l'Express.fr. Or, «à la date du 12 mai 2008, M. Bouton avait ainsi acquis des droits à pension à la charge de la Société représentant 58,2% de sa rémunération au titre de 2007», laquelle s'élevait à 1.250.000 euros, indique le document de référence 2009.

Ces droits représentent donc une somme de 727.500 euros, qui s'ajoute aux 240.000 euros.

Le parisien - 31.03.09

18:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

S'est-il pendu tout seul par accident? Une hypothèse mais pas de preuve

Aire de jeux toboggan Pamfou Alizé.jpg
Aire de jeux du foyer Alizé de Pamfou- Les DEUX poignées de la corde se seraient coincées entre des lattes de bois... On voit mal où et comment...
 

Une aire de jeux nichée au milieu des arbres, au coeur d’un village du sud de la Seine-et-Marne. C’est dans ce cadre paisible que s’est déroulé un tragique accident, hier après-midi. Vers 14 h 15, un garçon de 7 ans de la maison d’enfants Alizé, à Pamfou, près de Melun, a été retrouvé pendu sur un toboggan dans le jardin de ce foyer qui accueille des enfants de 5 à 12 ans, placés par la Direction des affaires sanitaires et sociales (Ddass).


« Lorsque l’éducateur l’a aperçu, il était inerte »


Le garçonnet était en train de jouer, une corde à sauter enroulée autour du cou, lorsqu’il s’est élancé du haut du toboggan. Les deux poignées de la corde se sont coincées entre deux lattes en bois qui encadrent le haut du toboggan. L’enfant est resté pendu jusqu’à ce qu’on le découvre, inanimé. « Il s’est probablement rompu les cervicales au niveau de la nuque », avançait hier soir un magistrat du parquet de Melun.
Des enfants et un adulte étaient présents sur l’aire de jeux au moment du drame, mais aucun ne l’aurait vu glisser sur le toboggan, la corde autour du cou. « Lorsque l’éducateur l’a aperçu, il était déjà inerte », confirme le parquet.
 
 Immédiatement, les éducateurs du foyer ont tenté de réanimer le garçon en lui donnant les premiers secours, relayés quelques minutes plus tard par les sapeurs-pompiers. En vain.
« Les enfants ayant assisté à la scène ont pris en charge par une cellule psychologique », indique le conseil général de Seine-et-Marne, qui finance en partie ce foyer. « Nous avons expliqué à tous les enfants ce qui s’est passé », souligne Céline Dugast, directrice adjointe par intérim de la maison d’enfants.
Les éducateurs et les témoins qui ont découvert l’enfant ont été entendus par les enquêteurs. Hier soir, les parents de la jeune victime devaient être entendus par la brigade de recherches de la gendarmerie de Melun. « Les gendarmes devront déterminer si un défaut de surveillance a eu lieu », précise le parquet.

Un défaut de surveillance présumé est également au coeur d’une enquête sur un précédent drame ayant endeuillé, le 19 septembre dernier, un autre foyer Alizé. Ce matin-là, une puéricultrice du foyer de l’enfance de Rubelles, près de Melun, découvrait le corps sans vie d’Abdel, 7 mois. Le bébé avait le visage ensanglanté et présentait deux bosses, l’une au niveau du front, l’autre sur la partie basse du crâne.
Après avoir entendu le personnel de l’établissement, les enquêteurs ont fini par apprendre qu’un garçonnet turbulent avait été vu près du berceau, peu avant la découverte du drame. Toutes les pistes convergent vers un enfant de 5 ans, lui aussi pensionnaire du foyer. Malgré un profil violent et agressif, il n’aurait pas fait l’objet d’une surveillance particulière. L’instruction judiciaire est toujours en cours.
 
Le parisien -30 mars 2009

 

01:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

De l'air pur!

LECQUES 23 MARS2009 PLAGE XX.JPG
Plage de Saint-Cyr-Les Lecques (Var) - au fond, la Madrague et la Pointe Grenier -23 mars 2009
LECQUES 23 MARS 2009 XXXL.JPG
LECQUES 23 MARS 2009 LA MER.JPG
Le Bec de l'Aigle de la Ciotat vu des Lecques - 23 mars 2009
(Cliquez sur les photos pour les voir en totalité)

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

30/03/2009

La ruée vers l'or noir du pôle Nord - Quand le "réchauffement du climat" génère une autre pollution...

Arctique ruée vers l'or noir.jpg
La station de Val Gamburtseva
Les écologistes se tiennent cois... L'argent leur ferme le bec...

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen se désolidarise de son père au sujet du "détail"

Marine Le pen.jpg
Selon la vice-présidente du Front national, les chambres à gaz ne sont pas un "détail" de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.

« Non, je ne pense pas que cela soit un détail de l’histoire », a-t-elle déclaré vendredi 27 mars sur France 5, lors de l’enregistrement de l’émission Ripostes, qui sera diffusée dimanche.

Mercredi, Jean-Marie Le Pen avait soutenu, devant le Parlement européen, que les chambres à gaz constituaient "un détail" de la Seconde Guerre mondiale, réitérant des propos qui lui avaient déjà valu une condamnation judiciaire, et provoquant un véritable tollé dans l’enceinte strasbourgeoise.

Celle qui aspire à la succession de son père à la tête du FN, et qui semble vouloir "dédiaboliser" son mouvement a insisté pour marquer sa différence : « Je dis ce que j’ai toujours dit : je ne partage pas sur ces événements la même vision que mon père ». Toutefois, Marine Le Pen précise que « Jean-Marie Le Pen n’a jamais nié aucun des événements de la seconde guerre mondiale » et voudrait simplement que l’on donne la même importance à toutes les victimes de la guerre. Il « ne nie pas, ni la réalité du génocide juif, ni l’ensemble des événements de la seconde guerre mondiale », a-t-elle martelé.

« La spécificité de la Shoah en a fait un symbole de la seconde guerre mondiale. Lui, pupille de la nation, cherche en réalité à élargir la mémoire collective à l’ensemble des victimes. Il le fait sûrement de manière maladroite », ajoute-t-elle.
Source: AgoraVox -28 mars 2009

18:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (51)

Un home-jacking qui finit bien: il tire sur un des cambrioleurs et le tue

Une fois n’est pas coutume, un home jacking finit bien. Dans le cas présent, la victime légalement armée a protégé les siens en tirant sur les malfrats.

La morale de cette histoire: quand on est armé chez soi, on peut s’éviter le tabassage et le viol (Castres), ou encore l’incendie de sa maison (Oignies).

Hier après-midi, vers 14 heures, dans la zone artisanale de la Vignerolles à Pélissanne, dans le pays salonais, quatre hommes cagoulés, gantés et armés se sont introduits dans une maison où se trouvaient deux couples.

Les quatre victimes ont été braquées, ligotées et baîllonnées comme c’est souvent le cas lors d’un “home jacking”. Le propriétaire, âgé d’une soixantaine d’années, aurait réussi à défaire ses liens. Il se serait alors muni d’un fusil de chasse, un calibre 16, et aurait tiré sur un des agresseurs, âgé d’une trentaine d’années, le tuant sur le coup. Il aurait également blessé un deuxième homme.

Les trois cambrioleurs ont aussitôt pris la fuite, laissant leur auto sur place. Ils se seraient précipités à l’extérieur et auraient arrêté un véhicule conduit par une femme, circulant non loin de là. Ils se sont ensuite enfuis avec l’automobile volée. Dans l’après-midi, un homme blessé par balle a été amené au centre hospitalier de Salon-de-Provence. La brigade de recherche de la gendarmerie de Salon, appuyée par la section de recherche de Marseille, est en charge de l’affaire. Hier soir, elle n’était pas encore en mesure de dire s’il s’agissait de l’un des trois braqueurs.

Quant aux victimes, elles ont été longuement entendues hier pour mettre en lumière les circonstances du drame...

Après avoir recueilli les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un vol à main armée qui aurait dégénéré. Les quatre voleurs auraient été surpris de voir autant de monde dans la maison et auraient alors paniqué. En fin de journée, la gendarmerie était encore présente sur le lieu de l’homicide pour recueillir des indices et prélever toutes traces susceptibles de faire avancer l’enquête.

Quant au maire, Pascal Montécot, il se disait hier soir “navré que de tels actes se produisent sur la commune. On fait tout pour éviter ce genre de tragédie mais parfois certaines affaires nous dépassent. Je tiens à souligner la grande réactivité des gendarmes, présents très rapidement sur les lieux du drame.”

Ami-France - 29.03.09

18:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

A Marseille, le carnaval "Pile ou Face"!

1556.jpg
Le Carnaval de Marseille aura lieu cette année le 4 avril à 14h30 au Rond Point du Prado, avec les 8 mairies de secteur et plus de 4000 participants attendus autour du thème Pile et Face.

Le carnaval est devenu un événement incontournable de la Ville de Marseille. Il rassemble chaque année près de 100 000 spectateurs dans une ambiance festive et colorée !

Pour sa 20ème édition, le thème du carnaval sera Pile et Face. Un jeu auquel se prête avec passion les 8 compagnies qui pilotent chacune un secteur. Tous les arrondissements mettent la main à la pâte pour nous concocter un événement grandiose. 6 à 9 mois de préparations ont été nécessaires à la création de cette oeuvre collective. Compagnies, associations, maisons de quartiers, écoles, centres aérés, collectifs... vous donnent à voir le côté Pile et le côté Face de ce carnaval. Au total c'est près de 4 000 carnavaliers qui défileront tout au long du Prado entraînés par les performances rythmiques de la Battu-Kassaw de 250 percussionnistes non-valides et valides de l'association Carnapa.

Chaque secteur a préparé son cortège avec son propre thème : Jeux, terre et mer, il était une fois, énergie bio... seront représentés, dansés, déguisés pendant une heure avant de rejoindre le Parc Borély pour le grand final. Dans ce parc à la française, le public pourra assister à la construction chorégraphiée d'un gigantesque Totem et découvrir deux spectacles différents sur une même musique. Une scène ouverte sera également mise à disposition des secteurs pour servir de vitrine et de lieu d'expression aux artistes de leurs quartiers.

Jazz, chant lyrique, musique orientale, slam, charleston, hip hop... le carnaval de Marseille c'est avant tout une opération collective représentant la diversité de notre ville !

Fréquence Sud.fr

02:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Xavier Darcos se joint à la meute pour cracher sur le Pape

Darcos se joint à la meute contre le pape.jpg
Obéissant à ses maîtres...
Soucieux de redorer son blason ministériel terni par son incompétence personnelle, Xavier Darcos le politicien qui sert de ministre de l’Education est venu, à son tour, cracher son petit venin frelaté contre le pape.

“Aller dire en Afrique qu’il ne faut pas utiliser le préservatif, c’est criminel.” a-t-il cru bon d’affirmer arguant de sa position d’ancien ministre du développement pour usurper une prétendue compétence scientifique sur le sujet.

Aucun commentateur n’a osé faire remarquer que si le pape a choisi l’Afrique pour dénoncer le mythe du danger zéro avec le préservatif, c’est parce que le préservatif exige un niveau d’hygiène et de connaissance du virus pour être réellement efficace.

L’Eglise, qui est très présente en Afrique pour lutter contre l’épidémie meurtrière, sait par expérience que la méconnaissance d’une utilisation unique, de l’impossibilité de le laver ou la nécessité d’une hygiène parfaite fait des ravages.

Sans parler de ceux qui peuvent croire que “le préservatif évite le sida” parce ce serait une sorte de talisman qu’il faut avoir sur soi ou garder précieusement dans la chambre.

La question que pose cette affaire est en réalité d’une autre nature.


Visiblement tous les ministres du gouvernement Sarközy se relayent, comme s’ils s’étaient donné le mot, pour médire contre le Souverain pontife.

Obéiraient-ils à une consigne ? Et si oui, d’où pourrait-elle venir?

AMI-France- 29 mars 2009

02:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un gosse de 7 ans retrouvé pendu sur un tobbogan...

Tobbogan - foyer Alizé.jpg

Un enfant de 7 ans a été retrouvé pendu sur un toboggan sur lequel il jouait, dimanche en début d'après-midi, au Foyer Alizé de Pamfou (Seine-et-Marne).

Selon les premiers éléments de l'enquête, le drame s'est produit «vers 14 h 15», lorsque l'enfant qui jouait avec d'autres a grimpé sur un toboggan, «avec une corde à sauter autour du cou».

Les poignées de la corde à sauter sont restées «coincées entre deux lattes en haut» au moment où il glissait sur le toboggan. L'enfant s'est débattu avant de trouver la mort. L'intervention des pompiers n'a pas pu le sauver.

 


Cette mort tragique serait, selon une source judiciaire, «totalement accidentelle».

Les éducateurs, ainsi que des témoins de la scène «choqués», étaient toujours entendus par les enquêteurs en fin d'après-midi. La direction du Foyer Alizeé, un établissement public départemental qui accueille des enfants mineurs placés sur décision de justice, devait l'être un peu plus tard. 

Joints par l'AFP, les responsables du foyer n'ont pas souhaité faire de commentaire. Les parents seront également entendus.

L'enquête, confiée à la brigade de recherches la gendarmerie de Melun, dira si «on peut évoquer un défaut de surveillance» dans ce «malheureux accident», mais aucune plainte n'avait été déposée a priori dimanche en début de soirée.

 Leparisien.fr avec AFP -29 mars 2009

Que d'enfants  qui meurent à cause de la négligence ou de la sottise des adultes chargés de les surveiller...

00:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

29/03/2009

Oui-oui à 95,2%! Sarközy est bien content!

Mayotte drapeau français et mahorais.jpg
A Mayotte le 29 mars 2009
(Cliquez sur la photo pour la voir en intégralité)

Nicolas Sarközy a exprimé dimanche sa "satisfaction" de voir le oui l'emporter à Mayotte au référendum sur l'accession de l'île au statut de département français, estimant qu'il s'agissait "d'un moment historique pour Mayotte et les Mahorais".

 

"Le président de la République a pris connaissance avec satisfaction des premiers résultats de la consultation organisée à Mayotte sur le changement de statut. Tout semble indiquer que les Mahorais ont confirmé à une très forte majorité leur volonté, exprimée depuis cinquante ans, de voir leur île se doter du statut de département", selon un communiqué diffusé par l'Elysée.

Pour le chef de l'Etat "c'est un moment historique pour Mayotte et pour les Mahorais. C'est un rêve porté par plusieurs générations qui se réalise ce 29 mars 2009".

A l'occasion de ce scrutin, Nicolas Sarközy a rappelé que "la France, depuis 1958, s'était engagée à maintes reprises à ouvrir un processus institutionnel devant permettre à Mayotte d'accéder au statut de département d'Outre-mer". "La parole de l'État se devait d'être, enfin, respectée", a-t-il ajouté.

Aux termes de ce référendum, Mayotte doit devenir en 2011 le 101e département français - et le 5e département d'outremer (DOM) - étape ultime d'un processus entamé en 1974, lorsque les Mahorais avaient décidé de rester français, quand les trois autres îles des Comores optaient pour l'indépendance.

"Avec un nouveau statut et grâce au travail de tous les Mahorais, Mayotte pourra construire les bases d'un développement prospère et durable, en lien avec ses partenaires régionaux de l'Océan Indien", a conclu Nicolas Sarközy.

Le gouvernement des Comores, avec le soutien de l'Union africaine (UA), considère cette consultation dans un "territoire occupé" comme "nulle et non avenue"...

Nous aussi!

23:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Chirac et Veil luttent contre le négationnisme dans les pays arabes...

Chirac et Veil projet Aladin.jpg
Jacques Chirac a participé, vendredi à l'Unesco avec Simone Veil, au lancement du projet Aladin, initié par la Fondation de la mémoire de la Shoah.

L'ancien président de la République prône l'enseignement de la Shoah dans les pays arabes.

«Le drame de la Shoah interdit l'oubli. Il impose la pudeur. Il fait exploser la colère au cœur de chaque homme de bonne volonté, lorsque la Shoah est contestée.» Silencieux depuis plusieurs mois, Jacques Chirac a choisi de s'exprimer sur un thème qui avait déjà marqué sa présidence.

Le 27 mars 2009, à l'Unesco, l'ancien chef de l'État a apporté un soutien appuyé au projet Aladin initié par la Fondation de la mémoire de la Shoah. Un projet destiné à lutter contre le négationnisme, en particulier dans les pays arabes.

Jacques Chirac a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas de vouloir « faire porter aux pays musulmans une culpabilité qui n'est pas la leur». Il a cependant souligné l'importance de «faire connaître la Shoah, pour la faire sortir du silence que l'on a fabriqué autour d'elle, dans beaucoup de pays». Pour lui, les raisons de ce silence sont simples : «Évoquer la Shoah risquait de susciter dans ces pays un sentiment de sympathie pour les Juifs et l'existence d'Israël. Alors, a-t-il dit, on l'a cachée.»

L'ancien président s'est inquiété du fait que «les conflits incessants du Proche-Orient servent aujourd'hui de prétexte à une nouvelle haine d'Israël. Elle est en train de devenir une nouvelle haine des Juifs ; cette haine se répand», a-t-il observé. Elle peut être le début d'un nouveau cauchemar. Chirac insiste : «Il n'y aura pas de paix au Proche-Orient tant qu'il n'y aura pas de reconnaissance et acceptation de l'État d'Israël.» Et ajoute : «Mais il n'y aura pas reconnaissance mutuelle réelle sans assentiment des peuples sans une compréhension plus intime.»

Celui qui avait reconnu la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs, dans son discours du Vél'd'Hiv, en juillet 1995, estime que ce projet Aladin s'inscrit dans le cadre du combat qu'il mène à la tête de sa propre Fondation pour le dialogue entre les cultures. Ce projet, sur son site Internet, propose un contenu pédagogique en plusieurs langues, dont le turc, l'arabe ou le farsi, sur l'histoire de la Shoah et celle du judaïsme.

Mais Jacques Chirac ne s'est pas seulement adressé à cette partie du monde, soulignant, dans son intervention, que «nul pays, nulle culture ne sont immunisées contre la tentation du génocide». Il a par ailleurs souligné, une nouvelle fois, que «nous ne devons jamais accepter comme démocratiques les partis qui propagent la haine». «L'accord trouvé entre libéraux, démocrates chrétiens, socialistes et communistes dans l'après-guerre pour rejeter les partis de la haine doit être considéré comme un acquis définitif de la démocratie européenne», a-t-il ajouté.

Le Figaro - 27 mars 2009

La Shoah est un acquis définitif de la démocratie européenne

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (20)

Mayotte: une future population d'assistés

Femme vote à Mayotte 29 mars 0ç.jpg
Mayotte - référendum du 29 mars 2009
(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

Les habitants de Mayotte votaient dimanche pour faire de leur petite île de l'Océan indien le 101e département français et le 5è DOM, dernière étape d'un long processus entamé en 1974, dont ils espèrent qu'il leur garantira la stabilité et une amélioration de leur niveau de vie.

Sous un ciel bleu et une chaleur accablante, les Mahorais se rendaient à la mi-journée dans les 130 bureaux de vote répartis dans l'île, les femmes drapées dans leur "salouva", grand tissu aux couleurs lumineuses, assorti au "kichali", voile porté sur la tête, et les hommes chapeautés du "kofia", couvre-chef traditionnel que l'on retrouve dans tout l'archipel des Comores.

"Aujourd'hui est un jour important. Nos aînés se sont battus pour rester dans la France. C'est à nous de finir le travail", explique Youssoufou Majouai, gardien de gymnase de 39 ans, devant le bureau de vote installé dans une école du quartier populaire de M'Gombani, dans le centre de Mamoudzou.

Le passage du statut de "collectivité départementale" en département d'outre-mer, qui devrait être effectif en 2011, est la dernière étape d'un processus entamé en 1974, lorsque Mayotte a choisi de rester française alors que les trois autres îles de l'archipel optaient pour l'indépendance.

Avec un PIB trois fois inférieur à la Réunion, mais neuf fois supérieur à ses voisins immédiats, Mayotte espère aussi tirer de nouveaux bénéfices de la départementalisation.

"Il faut que les gens aient enfin ici les mêmes droits qu'en métropole", estiment en coeur Guillaume Leconte, 28 ans, métropolitain résident à Mayotte et sa compagne malgache Fanjia Ratsimandresy, 31 ans. "Nous avons un enfant et nous ne touchons pas d'aide, il faut que ça change", dit-elle.

AFP. 29.03.09

Les mêmes droits mais aussi les mêmes devoirs!

14:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Saint Guillaume de Norwich - Meurtres rituels

Saint Guillaume de Norwich.jpg
martyr25.jpg
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

03:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)