Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2007

Praia da Luz: 3 mai 2007

9610e5fff173489c7e3a290be22e6aa1.jpg

Le Club de vacances où tout a débuté

Selon la police judiciaire portugaise, les clefs du mystère qui entourent la disparition de Maddie, le 3 mai dernier au centre de vacances Ocean Club à Praia da Luz, se situent dans le laps de temps compris entre 14 h 30, heure à laquelle la petite Maddie a été vue pour la dernière fois au bord de la piscine, et 22 heures, quand la mère de la petite fille, Kate McCann, a déclaré son enfant disparue.

14 h 30 Comme en atteste une photo prise par ses parents, Maddie est vue pour la dernière fois jouant au bord de la piscine du centre de vacances, en compagnie de ses parents et des membres des trois autres familles d'amis britanniques avec qui ils séjournent.

19 heures Selon les témoignages des parents, Maddie, son frère et sa soeur - les jumeaux Sean et Amelie, 2 ans - sont mis au lit par les parents, qui s'apprêtent à aller au restaurant. Le père et la mère couchent, comme les autres jours, les trois enfants dans la même chambre.

20 h 30 Selon plusieurs témoignages, Kate et Gerry McCann, quittent leur appartement pour rejoindre leurs amis au bar à tapas situé à une centaine de mètres de là. Ils y retrouvent sept personnes : le docteur Russel O'Brien et sa compagne Jane Tanner, le docteur Matthew Oldfield et sa femme Rachel, David et Fiona Payne accompagnés par la mère de cette dernière, Dianne Webster. Les convives participent à un jeu de devinettes organisé par un animateur du club de vacances. Chacun des couples a couché ses propres enfants et les parents se rendent à tour de rôle dans les appartements pour s'assurer que tout va bien.

21 h 5 Le père de Maddie quitte le restaurant pour vérifier que ses enfants dorment. Voyant que tout se passe bien, il retourne au bar à tapas. En chemin, il croise un autre touriste britannique, Jeremy Wilkins, avec qui il a joué au tennis. Ils discutent pendant plusieurs minutes, comme le confirme ce témoin.

21 h 15 L'une des amies du couple McCann, Jane Tanner, quitte le restaurant pour voir s'il n'y a pas de problème avec sa fille, malade, qu'elle a laissé dormir dans l'appartement qu'elle occupe. Elle voit alors un homme d'environ 35 ans qui porte dans ses bras une petite fille enveloppée dans une couverture. Aucun autre témoin ne déclare avoir vu cette personne.

21 h 30 Le docteur Oldfield quitte à son tour la table et se propose de jeter un oeil dans l'appartement des McCann. Sur le pas de la porte, il tend l'oreille et s'assure qu'aucun enfant ne pleure, mais dit ne pas avoir vérifié si chacun des petits était bien dans son lit.

22 heures La mère de Maddie part du restaurant pour retourner à la chambre d'hôtel. Elle revient au bar à tapas quelques minutes plus tard en criant que Maddie a disparu. Selon des témoins, elle répétait : « Ils l'ont enlevée, ils l'ont enlevée », phrase qui intrigue les enquêteurs. Ses amis se précipitent vers l'appartement et effectuent des recherches avec les parents. A 22 h 14, la police, prévenue par l'un des amis des McCann, arrive sur les lieux.

(Source Le Parisien)

 

 

 

16:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Une larme noire dans l'oeil de Maddie

af2e74508283b5180d55dd4d3ea475d8.gif
Kate et Gerry McCann le 9 septembre
e336c583913d2387aec9b45092b4c1c3.jpg
Maddie McCann 4 ans
Dès les premières heures de l'enquête, Guilhermo Encarnaçao, le directeur national de la police judiciaire portugaise, estime qu'aucun doute n'est possible : « Nous disposons d'éléments qui corroborent la thèse de l'enlèvement. » Près de 200 policiers, 60 gendarmes, des pompiers, des équipes cynophiles fouillent sans relâche les environs de Praia da Luz. Rapidement, une terrible hypothèse occupe tous les esprits : Maddie a-t-elle été kidnappée par un réseau international de pédophilie ? Les enquêteurs travaillent sur la piste d'un homme, aperçu les jours précédents en train de prendre des photos d'enfants. Un couple éveille aussi les soupçons de la police. Mais cette piste s'avère être une impasse. Au cours des quatre mois d'enquête, les services de différents pays recueillent des témoignages de personnes affirmant avoir vu Maddie : on croit l'avoir vue au Maroc, mais aussi en région parisienne et dans un fast-food du XV e arrondissement. Tous ces témoignages sont jugés fantaisistes.

Une incroyable mobilisation médiatique
Gerry et Kate McCann n'ont qu'une obsession : que le visage de leur fille disparue ne se perde jamais dans l'oubli. Ils insistent sur un signe distinctif : la petite déformation de l'iris droit de Maddie, aisément reconnaissable, qui donne l'impression que la petite a une larme noire dans l'oeil. Ils mobilisent tous azimuts, soutenus par un réseau familial et amical qui veille autant à alerter les anonymes que les célébrités. Sportifs, comme David Beckham ou Cristiano Ronaldo, people, politiques et anonymes brandissent la photo de la petite Maddie. Des entreprises de tous les pays offrent leurs services. En France, la Poste, le Crédit agricole ou Carrefour proposent de relayer les affichettes. La détresse des McCann parvient même à émouvoir le Vatican. Kate et Gerry sont reçus par Benoît XVI, fin mai.

Robert Murat, le premier suspect
Jusqu'à la semaine dernière et la mise en cause des époux McCann, il était le seul suspect officiel du dossier. Robert Murat, 33 ans, un expatrié anglais installé à Praia da Luz, a été arrêté et interrogé par les policiers onze jours après la disparition de Maddie. A l'époque, cet homme divorcé, installé dans une villa avec sa mère à deux pas du complexe hôtelier, jouait le rôle d'interprète pour les McCann. Partie prenante dans l'enquête, avec un comportement de « bon samaritain » très curieux qui a fini par intriguer, Murat a toujours nié son implication dans la disparition de la fillette. Sa villa a été fouillée, ses cassettes vidéos placées sous scellés, le jardin retourné, des arbres arrachés. Mais rien de probant n'a été retrouvé.

Le couple McCann dans le viseur des policiers
Les relations entre la PJ portugaise et les McCann se sont tendues au fil des semaines, jusqu'à la série d'interrogatoires de la semaine dernière. La thèse défendue par les enquêteurs serait celle de la mort accidentelle de Maddie dans la chambre, peut-être en raison d'une surdose de sédatifs administrés à la petite pour la faire dormir. Les parents auraient ensuite fait disparaître le corps pour dissimuler leur dramatique erreur. Pour étayer ces soupçons, les policiers se basent sur les prélèvements ADN effectués dans la chambre et dans le Renault Scenic loués par les McCann 25 jours après la disparition de leur fille. Une grande quantité de cheveux de Maddie aurait été découverte dans le coffre du véhicule, du sang de Maddie serait présent sur le rebord d'une fenêtre de la chambre. La PJ disposerait aussi d'écoutes téléphoniques.

 

 

 

16:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

FRANZ SCHUBERT

bc106e6c591bb776cde1a2ae1ec63b1a.jpg
Portrait de Franz SCHUBERT par Rieder
Franz Peter Schubert, compositeur autrichien, né le 31 janvier 1797 à Vienne, mort le 19 novembre 1828 à Vienne. Bien que mort à 31 ans, Schubert est un des grands compositeurs du XIXème siècle et le maître incontesté du lied de langue allemande

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO Brendel SCHUBERT Piano sonata D 960

http://fr.youtube.com/watch?v=BkH0cPzg-IU

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2007

DEFENSE: L'Europe "distancée" sur le spatial militaire

c113e2e647234feff59bf0d2d2325583.jpg
Satellite de défense Hélios II A lancé en 2004 à Kourou

Alors que les États-Unis disposent de quelque deux cents satellites de défense, les Européens n'en alignent pas plus de vingt.

Le fossé séparant l'Europe des États-Unis en matière d'effort de défense devient abyssal lorsque l'on parle de spatial militaire. D'où la saine idée d'avoir choisi l'espace comme thème central de la 5e université de la défense, qui se déroule depuis hier à Toulouse. Lors d'un récent colloque de l'armée de l'air, Serge Plattard, secrétaire général de l'Institut européen de politique spatiale, citait des chiffres éloquents : « L'Europe ne totalise que 4 % des dépenses mondiales consacrées à l'espace militaire, soit 0,4 % des budgets européens de défense. À l'inverse, les États-Unis concentrent 90 % des dépenses mondiales du secteur, soit 7 à 8 % du budget américain de défense. »
Dans le ciel, ils passent au-dessus de nos têtes quelque 200 satellites de défense américains, quand l'Europe n'en aligne pas plus de 20. « Si les budgets français restent les mêmes, nous serons dépassés dans les dix ans qui viennent par de nouveaux acteurs, explique Olivier Zajec, analyste à la CEIS (Compagnie européenne d'intelligence stratégique), la Chine, le Brésil, le Japon et surtout l'Inde investissent et progressent très rapidement. Appliqué au champ de bataille, on voit le problème que ces puissances spatiales émergentes vont poser... »
En deux décennies, l'espace s'est imposé comme une dimension essentielle des crises et des conflits. Au niveau stratégique, en renforçant l'autonomie de décision des décideurs politiques grâce à des capacités de renseignement. Mais aussi au niveau tactique, en offrant sans cesse de nouvelles aides aux forces militaires. « Ce deuxième volet, au niveau du champ de bataille, va prendre de plus en plus d'ampleur, même si l'on se débarrasse des excès du tout-technologique, explique un colonel, il y a les apports en termes d'observation et de positionnement, mais aussi, à l'heure de la guerre en réseau, tous les transferts d'informations. Tous les acteurs - terrestres, aériens ou maritimes - doivent disposer de la même image du champ de bataille, en temps réel. » Pour cela, il faut un débit et une permanence des réseaux que seul l'espace peut offrir. Lors de l'offensive américaine de 2003 en Irak, plus de 50 satellites militaires américains ont été utilisés. Et quelque 70 % des munitions de précision ont alors été guidées par satellite. Les Américains ont affiché la couleur, leur doctrine parlant de « space dominance » (domination spatiale).
(Source: Le Figaro)

18:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Des néonazis en Israël

7e8913851d4be72cdd9c5fe97f27eedc.jpg
Israël est sous le choc. Comment est-il possible que dans le pays des victimes de l'Holocauste puisse exister, soixante-cinq ans plus tard, une cellule néonazie ? La police a en effet interpellé, dimanche 9 septembre, huit jeunes gens âgés de 16 à 21 ans. Tous à l'exception d'un seul ont reconnu adhérer à l'idéologie nazie.

 


Les fouilles ont permis de retrouver tout un matériel qui ne laisse guère de doutes sur les motivations de cette bande dont la plupart sont originaires de Petah Tikva, à proximité de Tel-Aviv. Mais surtout, l'exploration de leurs ordinateurs a révélé que ce groupe s'était livré à des agressions filmées de juifs religieux, d'homosexuels, de travailleurs étrangers, de drogués, de SDF au nom de la suprématie blanche, de la croix celtique et d'Adolf Hitler. Ces jeunes skinheads qui s'affichent avec le salut nazi avaient même pour projet de célébrer l'anniversaire de la naissance d'Adolf Hitler au mémorial de Yad Vashem qui commémore la mort de six millions de juifs au cours de la seconde guerre mondiale...

C'est à la suite de la profanation de deux synagogues, il y a un an environ, que les enquêteurs sont remontés jusqu'à cette bande de néonazis. Tous ont été placés en détention dans l'attente de leur mise en examen. Un neuvième membre a fui le pays il y a un mois. Comme il n'existe pas de législation pour réprimer les activités néonazies en Israël, ils devront être poursuivis pour racisme, agression ou d'autres délits relatifs à la haine raciale.

Ces huit jeunes sont tous originaires de Russie ou d'Ukraine. Aucun d'entre eux n'est un juif au sens religieux du terme, c'est-à-dire né de mère juive.  La grand-mère de l'un d'entre eux citée par le quotidien Yedioth Ahronoth a été particulièrement choquée par cette affaire. La vieille dame avait en effet survécu, à l'époque, à la Shoah, à l'âge de 6 ans, protégée par les cadavres de ses proches.

De nouveau se repose la question de l'immigration en provenance de Russie. Sur un peu plus d'un million de personnes s'étant établies en Israël, le ministère de l'intérieur estime que près de 300 000 d'entre eux ne sont pas juifs. Il s'agit de chiffres officiels. Beaucoup d'autres auraient fourni des documents falsifiés*, ce qui fait dire que plus de la moitié de la communauté d'origine russe ne serait pas juive. La plupart seraient venus pour des raisons économiques. C'est pourquoi il est désormais question de remettre en cause la loi du retour qui permet à tout juif d'émigrer en Israël.

(Source LE MONDE)

* La religion de la mère est donc indiquée sur ces documents russes ou ukrainiens?

La France est un état laïque: imaginons qu'on demande à nos immigrés des papiers prouvant leur origine chrétienne!

18:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

ROCH HACHANA le Nouvel An Juif

Cadeau original pour le Nouvel an : ROCH HACHANA : Corbeilles et bouquets de fruits spéciaux...

-  Rendez vous sur : www.Fruitselect.com

Roch Hachana débutera le 13 septembre 2007 en soirée et se terminera le 15 Ã la tombée de la nuit.

Roch Hachana célébre l'anniversaire de la création du monde et conduit aux 10 jours de pénitence qui précédent la fête de Yom Kippour, Le Grand Pardon. Le fête de Roch Hachana, qui dure deux jours, est une fête grave : c'est l'occasion pour les Juifs de faire le bilan de l'année passée, de réfléchir à leurs orientations de vie, et de s'en remettre à l'autorité divine. En effet, Roch Hachana est aussi le jour du - jugement. Les actions de l'homme sont alors jugées, et tout ce qui lui arrivera dans la nouvelle année se décide à ce moment-là . C'est également le moment de prendre de bonnes résolutions. La priére du matin, durant ces deux jours, est marquée par le son du Shofar, une corne de bélier, qui retentit de nombreuses fois pour inspirer le retour sur soi.

-  Les traditions festives de Roch Hachana

Le nouvel an est naturellement l'occasion de repas festifs. Dans les communautés ashkénazes (originaires d'Europe de l'Est), la tradition veut que l'on trempe des quartiers de pomme dans du miel, en disant : "Que cette année soit pour nous aussi douce que la pomme trempée dans du miel". Dans les communautés séfarades (originaires principalement d'Espagne et des pays arabes), un véritable banquet est organisé durant ces deux jours, composé de mets doux, parmi lesquels on trouve également la pomme trempée dans du miel. Les noms (en hébreu ou en araméen) des mets consommés durant ces deux soirs de fête évoquent tous une citation de la Bible, et permettent ainsi aux Juifs de dire qu'ils "mangent le livre" !

-  Un Cadeau Original pour le nouvel an juif !

-  Fruitselect.com vous propose de savoureuses compositions de fruits haut de gamme (exotiques et de saisons) Mais aussi de produits festifs : grenade, sharon d'Israël, dattes fraîches.... et 1 pot de miel offert à l'occassion ! !

Dites le avec des fruits pour ROCH HACHANA !

Fruitselect.com compositions spéciales ROCH hachana : dattes fraîches , sharon d'israël, produits festifs, pot de miel, champagne cacher ....

(Source: Fruitselect.com)

-                                                           ***********                               

 

Le 13 septembre 2007  au soir, la communauté juive entre dans l’année 5768 et fête ainsi Roch Hachana, le nouvel an juif. En ce jour anniversaire de la création, l’homme fait le bilan de ses actions pendant l’année écoulée. Il cherche à réparer ses fautes et à obtenir le pardon de ceux qu’il a heurtés.

Puis ce sera Yom Kippour, jour du Grand Pardon qui commencera le samedi 22 septembre au soir. Ce sera un jeûne de 25 heures pendant lequel le fidèle, réconcilié avec les autres, demande le pardon de Dieu et l’inscription au Livre de la Vie.

Il y aura enfin Soukkot, la Fête des Tentes, du 27 septembre au 3 octobre 2007, qui s’achèvera avec Shemini Atzeret, le jeudi 4 octobre 2007, et Simhat Torah, le vendredi 5 octobre 2007.

Notons que la Journée nationale de sensibilisation au judaïsme pour les Eglises diocésaines est fixée au dimanche 16 septembre 2007.
(Source: Diocèse de Lyon)

 

00d66a07d20fa7d248a387896b99c2c7.jpg
Chandelier à sept branches en or ou Menorah

16:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

ISRAEL : Les VIP de la kabbale

Publié le 11 septembre 2007 à 13h53

Les VIP de la kabbale en Israël

La chanteuse Madonna, l'acteur américain Ashton Kutcher, sa femme Demi Moore, ou encore Donna Karan, un grand nom de la haute couture, sont attendus pour fêter le nouvel an juif en Israël. Ils sont tous adeptes de la kabbale, un courant mystique du judaïsme. Madonna a récemment décidé de se faire appeler Esther, et observe le shabbat, le repos hebdomadaire sacré de la religion juive.

(AFP)
39369bf31b8b8d37f6006bb9bac05c71.jpg
 (Photo: Demi Moore)

16:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Shoah : Dieudonné condamné

Shoah: 7.000€ d'amende pour Dieudonné

L'humoriste Dieudonné a été condamné à 7.000 euros d'amende pour des propos antisémites sur la mémoire de la Shoah, notamment l'expression "pornographie mémorielle", tenus lors d'une conférence de presse à Alger en février 2005. La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a reconnu Dieudonné coupable de "diffamation publique à caractère racial". Une amende de dix mille euros avait été requise à son encontre le 19 juin.

15:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Durcissement de la censure sur le Web

35ba601c00453fe2ab81ac2024819d43.jpg
 A la veille d'une rencontre, mardi 11 septembre, entre des représentants du secteur Internet et des responsables de l'Union européenne lors d'un forum européen sur l'innovation et la recherche en matière de sécurité, le commissaire européen Franco Frattini a préconisé lundi le blocage des informations qui circulent sur Internet, concernant notamment la fabrication de bombes. "J'ai la ferme intention d'entreprendre une étude avec le secteur privé sur les moyens technologiques d'empêcher des gens d'utiliser et de chercher des mots dangereux comme 'bombe', 'tuer', 'génocide' ou 'terrorisme'", a expliqué Franco Frattini à l'agence Reuters.

 


Le commissaire européen à la justice et à la sécurité ne prône pas l'interdiction des forums, des analyses, des informations historiques ou des opinions, (encore heureux!) mais estime que les instructions opérationnelles devraient être bloquées sur le Web. Or, fermer un site immédiatement n'est actuellement possible que dans quelques pays membres, dont l'Italie, a précisé M. Frattini. Le sujet fait cependant débat en Allemagne après l'arrestation la semaine dernière de trois hommes soupçonnés de préparer un attentat de grande ampleur.

"RIEN À VOIR AVEC LA LIBERTÉ D'EXPRESSION"...

Internet est accusé de tenir aujourd'hui une place essentielle dans le dispositif des groupes clandestins armés, en leur permettant de partager des informations, de faire le lien entre activistes ou de diffuser de la propagande. "Donner des instructions pour fabriquer une bombe n'a rien à voir avec la liberté d'expression et la liberté d'informer les gens, a expliqué M. Frattini. Le bon équilibre, à mon avis, est de donner priorité aux droits absolus et au premier de tous, le droit à la vie."

La Commission européenne devrait présenter cette proposition aux Etats membres en novembre, dans le cadre d'une série de mesures visant à lutter contre le terrorisme.

 

 

 

14:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEO 9-11 LE MENSONGE OFFICIEL S'ECROULE

http://www.dailymotion.com/video/xmbrk_11-septembre-2001-...

Version française

Durée 21 minutes

 

00:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

10/09/2007

Antisémitisme en Allemagne

La conférence des rabbins orthodoxes d'Allemagne et le Congrès juif européen ont exprimé lundi leur inquiétude après l'agression d'un rabbin allemand poignardé en pleine rue à Francfort (ouest) vendredi soir et grièvement blessé, alors que l'agresseur court toujours.

 

"Les juifs croyants peuvent-ils encore se montrer dans la rue, ou bien devons-nous les mettre en garde?", ont demandé les rabbins allemands dans une déclaration. L'un d'eux, Netanel Teitelbaum, a appelé "toutes les forces démocratiques" à faire barrage à la violence au sein de la société allemande.

De son côté, le Congrès juif européen s'est dit "choqué" et "très préoccupé compte tenu de la montée de la violence raciste et antisémite en Allemagne au cours de l'année écoulée". Son président Moshe Kantor a appelé les autorités en Allemagne et en Europe à s'impliquer dans la lutte contre l'antisémitisme et à assurer la protection des communautés juives.

Le parquet de Francfort, saisi de l'affaire, a doublé lundi la récompense promise pour tout indice permettant l'arrestation de l'agresseur. La police, qui a diffusé son portrait-robot, a promis 2.000 euros ce week-end. Le parquet offre désormais 4.000 euros.

Le suspect est, selon la police, un homme d'origine arabe et âgé d'une vingtaine d'années. Selon des témoins, il a crié "Juif de merde, je vais te tuer", avant de donner un coup de couteau dans le ventre du rabbin de 42 ans, reconnaissable à sa kippa et aux vêtements qu'il portait.

La police parle d'une agression antisémite spontanée et non préméditée.

L'homme était accompagné de deux femmes qui ne se sont pas manifestées auprès des autorités. "Nous attendons et nous espérons bien obtenir des indices", a indiqué une porte-parole du parquet de Francfort.

Grièvement blessé, le rabbin a dû être opéré, mais ses jours ne sont pas en danger.

Selon les deux personnes qui accompagnaient la victime, l'agresseur a d'abord interpellé celle-ci avec des mots "qui sonnaient comme de l'arabe", puis, alors que le rabbin lui demandait ce qu'il voulait, l'a menacé de mort et l'a poignardé.

Mme Knobloch, présidente du conseil central des juifs d'Allemagne, avait rejeté ce week-end "toute suspicion généralisée envers les musulmans", tout en estimant "pouvoir demander aux dirigeants des communautés musulmanes ce qu'ils font de concret pour s'opposer aux prêches haineux et à la radicalisation croissante des jeunes musulmans dans ce pays".

Des actes d'antisémitisme ont régulièrement lieu en Allemagne. Ils sont en général le fait de sympathisants d'extrême droite.

La communauté juive allemande, réduite à peau de chagrin sous le nazisme (moins de 15.000 membres en 1945 contre 500 à 600.000 avant la guerre), connaît depuis plusieurs années un renouveau sans précédent. Elle compte aujourd'hui 120.000 membres.

22:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO SCHUBERT Alfred Brendel

http://www.dailymotion.com/video/xvjc8_alfred-brendel-sch...

22:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Copie d'une vidéo du dernier message de Ben Laden

http://www.dailymotion.com/video/x2xe4o_2007-ben-laden-re...

Le vieil épouvantail reprend du service!

  Source: lefigaro.fr

18:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Jeunesses Identitaires de Marseille

Entretien avec les JI Massalia

Bonjour, parlez nous un peu des circonstances de la création des JI Massalia.


En réalité, tout a commencé il y a un an, lorsque Philippe Vardon est venu à Marseille afin de présenter le mouvement les Jeunesses Identitaires chez un militant. Nous n'étions alors qu'une quinzaine, ayant plus ou moins entendu parler de cette mouvance politique, mais dans l'ensemble nous n'étions pas très bien informés.

L'intervention de Philippe Vardon connut un certain écho auprès de ses auditeurs, mais nul ne savait comment organiser une section à Marseille. Nous n'étions même pas sûrs qu'il y ait un réel potentiel.

Finalement, suite à la venue de Fabrice Robert ainsi que d'autres responsables identitaires lors d'une conférence à Marseille le 4 mai dernier (réunion qui a réuni 120 personnes, public composé pour moitié de jeunes!), nous avons décidé, un camarade et moi, de lancer la section. Ainsi, dans la semaine qui a suivi, nous avons mis un site en ligne http://www.jimassalia.com/ et nous avons commencé à afficher et à coller avec les sympathisants.

Quand on parle de Marseille, on pense au Vieux Port, à la Bonne Mère , à la Corniche , au Pastis, à Marius et Fanny mais aussi à l’OM, à IAM, aux quartiers-nords… C’est quoi l’identité marseillaise selon vous ?

Tout d'abord, il faut bien garder à l'Esprit que Marseille est la plus ancienne ville de France, puisque sa fondation remonte, approximativement, au VIème siècle avant JC. Cette fondation va se faire autour d'un mythe, celui du mariage entre Protis et Gyptis, et donc entre culture Grecque et Celte. Dès ses origines, Massalia a vocation à être une ville Européenne.

L'identité Marseillaise se base beaucoup sur cette idée. Néanmoins la culture provençale y est très forte, et Frédéric Mistral considérait Marseille comme la capitale de la Provence.

Un autre aspect de Marseille est son esprit de rébellion permanente. Cela lui a permis de conserver jusqu'à la Révolution Française une relative indépendance. Cet esprit de rébellion et d'indépendance est très fort chez les Marseillais, qui y voient aussi un symbole de leur identité. Cela se voit beaucoup dès que l'on s’éloigne un peu de la ville, ou même à l'étranger. Le Marseillais n'est pas un Français comme les autres. Il y est vu différemment et se sent lui même différent.

L'identité Marseillaise pourrait donc se résumer ainsi. Une conscience locale très forte, marquée par un certain nombre de spécificités (tradition culinaire, pastis, la Bonne Mère , Pagnol , l'OM, la pétanque, etc.), doublée d'une conscience Européenne historique et de fait.

Alors vous vous sentez quoi ? Marseillais ? Provençaux ? Français ? Européens ?


Nous nous sentons Marseillais par le coeur, Provençaux par la culture, Français par l'histoire et Européens par l'ethnie.

Bien entendu vous avez quelques actions en prévision ?


Tout d'abord, nous allons organiser une soupe au cochon cet hiver. Il y a ici une réelle urgence, et nous comptons nous investir complètement dans cette action sociale.

Nous allons parallèlement à cela nous mobiliser pour empêcher la construction de la Grande Mosquée de Marseille. Cette dernière pourrait être la plus grande d'Europe (cinq fois plus grande que Notre Dame de la Garde ) et c'est vraiment pour nous une question de survie. Notre ville compte déjà 62 mosquées et la construction de cet édifice marquera sans doute définitivement l'Islamisation de Marseille.

Nous allons participer activement à la campagne contre le racisme anti-blanc et tenter de mobiliser un maximum de Marseillais sur les thèmes que nous défendons.

 

 

17:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Encore une vieille dame assassinée chez elle

165c05f3d730042f8e797d88f33a825f.gif

Veynes (Hautes-Alpes)

Depuis samedi, la petite ville de Veynes (3 250 habitants) est sous le choc. La population a appris avec stupeur le meurtre de Ginette Enfoux, une mamie de 77 ans, appréciée de tous et mère du médecin local Jean-Max Enfoux. Samedi matin, ce dernier tente de joindre sa mère qui vit seule depuis le décès de son mari en 1990.

Mais le téléphone sonne dans le vide. Inquiet, le médecin demande à son épouse de se rendre sur place. Lorsque Claudine Enfoux arrive devant la maison de sa belle-mère, rue des Jardins, un quartier tranquille de Veynes constitué de pavillons et d'une petite cité HLM, elle franchit le portail et découvre le corps sans vie de Ginette dans le jardin. La vieille dame est encore en chemise de nuit. La tête en sang, elle a vraisemblablement été frappée avec un objet contondant qui n'a pas été retrouvé. La maison a été fouillée . Les gendarmes constatent que des tiroirs, des placards sont ouverts. Seule l'autopsie permettra de déterminer avec précision l'heure du crime.

Elle se sentait menacée

« Mme Enfoux était très dynamique. Elle allait faire ses courses tous les jours en ville, s'occupait de son jardin et était très estimée. Tout le monde espère que l'enquête des gendarmes va aboutir rapidement car la population est inquiète. Ici, on n'est pas habitué à de telles affaires », explique la maire, Christine Nivou. Huguette était une des meilleures amies de Ginette. Aujourd'hui, elle est effondrée. « Ginette était très gentille, très aimable, très serviable, très coquette. C'était quelqu'un de formidable. Elle n'aurait pas fait de mal à une mouche. Je ne comprends pas qui a pu s'en prendre à une femme pareille. Récemment, elle m'avait confié : Je t'avoue franchement, j'ai peur dans ma maison . »

Ginette se sentait donc menacée. « Il y a quelques semaines, elle s'en était prise à des gamins qui volaient des légumes dans son potager », se souvient un voisin. A la suite de cet incident, la vieille dame a-t-elle été victime de menaces, de représailles ou s'agit-il d'un cambriolage qui a mal tourné ? La brigade de recherches de Gap et la section de recherches de Marseille ont été chargées de l'enquête et les gendarmes ont procédé hier à des auditions.

(Source: Le Parisien)

17:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un juge fédéral contre le Patriot Act et le FBI

47be020e86152383848363ab1f951fbb.jpg
Le juge fédéral Victor Marrero, du district de Manhattan à New York, qui officie à deux pas de Ground Zero, est un récidiviste. Jeudi 6 septembre, il a donné raison à un fournisseur d'accès à Internet - dont l'identité n'a pas été révélée-,  qui refusait de se soumettre à des dispositions du Patriot Act, la loi antiterroriste adoptée après le 11-Septembre.

 


Le fournisseur était représenté par l'American Civil Liberties Union (ACLU, Union américaine des libertés civiles), qui récuse la constitutionnalité de ces dispositions. Celles-ci autorisent la police fédérale (FBI) à exiger des fournisseurs d'accès à Internet qu'ils lui livrent les e-mails ou toute requête de leurs clients, sans mandat judiciaire et sans que la justice en soit informée.

En 2004, le juge Marrero avait déjà "retoqué" certaines dispositions du Patriot Act qui élargissait la possibilité, pour les autorités, d'enquêter secrètement sur les citoyens. Le gouvernement américain avait obtenu gain de cause devant la Cour suprême.

En 2005, les dispositions du Patriot Act avaient été renforcées. Dans une nouvelle réglementation sur les "lettres de sécurité nationale", le FBI avait obtenu un mandat de fait lui permettant d'exiger des fournisseurs d'accès à Internet, mais aussi des compagnies de téléphone ou des bibliothèques, qu'ils leur livrent les correspondances ou requêtes de leurs clients. Qui plus est, toute personne requise de remettre ces documents au FBI se voyait interdire de divulguer ce fait à quiconque. C'est précisément ce que récuse le juge Marrero.

Ce ne sont pas tant les attendus du juge qui ont surpris que son ton. Le magistrat considère que les dernières dispositions des "lettres de sécurité nationale" violent le premier amendement de la Constitution américaine, qui garantit la liberté de parole et d'opinion, et qu'elles dérogent à la séparation des pouvoirs entre exécutif, législatif et judiciaire, la justice se voyant privée de ses prérogatives.

Le juge estime que la réglementation adoptée est assimilable, pour le gouvernement, à "une prise en otage des valeurs constitutionnelles". "Lorsque le pouvoir judiciaire baisse la garde sur la Constitution, la porte s'ouvre devant des intrusions dans la vie privée qui peuvent aller très loin", ajoute-t-il. Sans remettre en cause l'application de la loi, il considère que le FBI doit "justifier devant la justice la nécessité du secret dès lors que la durée de sa requête excède une période de temps raisonnablement brève".

En mars, un rapport du ministère américain de la justice avait estimé qu'une grande partie des 143 000 "lettres de sécurité nationale" interceptées par le FBI de 2003 à 2005 l'avaient été de manière irrégulière ou illégale.

(Source LE MONDE)

Dans la mesure où la France vient avec Sarközy de nouer des liens étroits avec l'Amérique et la politique de Bush, que qu'elle est devenue son "alliée" pour le meilleur et pour le pire,  il convient de porter une attention soutenue à "tout ce qui se passe" actuellement aux Etats-Unis.

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Maddie: les éléments qui intriguent les enquêteurs...

QUATRE MOIS après la disparition de Maddie, la police portugaise estime avoir réuni suffisamment d'éléments pour considérer les parents de la fillette comme des suspects. Voici les points sur lesquels les enquêteurs ont longuement interrogé Kate et Gerry McCann:

L'ADN de Maddie dans la voiture.Le couple McCann a louéun véhicule vingt-cinq jours après la disparition de son enfant. Après des examens poussés, la police a retrouvé à l'intérieur l'ADN de Maddie. Certaines sources ont indiqué qu'il s'agissait de sang, d'autres d'un « élément liquide ».  Une question se pose : comment la fillette peut-elle avoir laissé une trace dans une voiture louée après sa disparition ? Selon la police, son corps aurait été transporté à l'intérieur. Les proches de la famille jugent cet élément « douteux ». Le couple a refusé de répondre sur ce point, se réfugiant derrière le droit au silence.

Odeur de cadavre. Un chien spécialement entraîné par les services spécialisés anglais a détecté une odeur de cadavre sur les vêtements (jeans et tee-shirt) de Kate McCann ainsi que sur le doudou de Maddie que la mère porte en permanence sur elle depuis la disparition de sa fille. Médecin généraliste, elle a expliqué alors qu'elle avait été au contact de morts dans le cadre de son travail. Reste le doudou... Selon la porte-parole de la famille, il a pu être contaminé au contact des vêtements.

La soirée du 3 mai. La chronologie exacte de la soirée de la disparition de Maddie est floue. Peu avant 19 heures, Gerry et Kate McCann couchent leurs trois enfants, Maddie, âgée de 4 ans, et les jumeaux de 2 ans seulement, et partent dîner à proximité avec sept amis. Certains témoins rapportent que le groupe aurait consommé quatorze bouteilles de vin ce soir-là. Eux affirment n'en avoir bu que trois. A tour de rôle, ils seraient allés vérifier que tout était en ordre dans la chambre des enfants. Ils disent s'y être déplacés à peu près tous les quarts d'heure. Un serveur affirme qu'à une seule reprise un convive a quitté la table...

Maddie sous sédatifs ? Le couple a formellement démenti avoir donné des somnifères à ses enfants afin qu'ils s'endorment rapidement et ne posent pas de problème en leur absence. Les jumeaux dormaient profondément ce soir-là et n'ont rien entendu quand Maddie a été « enlevée ». Selon certaines sources, la police portugaise estime que Maddie pourrait être morte suite à une surdose médicamenteuse. S'apercevant de son erreur, la mère aurait alors paniqué et aurait caché le corps avant de s'en débarrasser. Une hypothèse, formellement contestée, et bien difficile à étayer sans examen du corps de la fillette que la police portugaise continue à chercher. 

 

(Source: Le Parisien)

00:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

08/09/2007

Jean-François Touzé: la reconstruction du FN

b45a5f82641c975e9bde046147724da4.jpg
Article de Jean-François Touzé, Conseiller régional FN et Secrétaire national du FN publié le 7 septembre 2007

A deux mois d’un congrès qui, pour être nécessairement celui de la transition, n’en pèsera pas moins lourd sur l’avenir du Front National et sans doute de la droite nationale tout entière, il est temps de poser trois questions auxquelles sont en droit d’attendre des réponses claires les adhérents qui, par la réforme du règlement intérieur adopté par le Bureau politique, auront à se prononcer directement.

La première concerne le projet. La philosophie qui sous tend notre combat ne peut être remise en cause. Elle s’exprime dans le programme établi lors du congrès de Paris en avril 2000 et publié à l’automne 2001. Pour autant, une formation politique ambitieuse et responsable ne peut se contenter d’idées force. Elle doit préciser sa vision par des propositions concrètes. Le travail des CAP pendant la Présidentielle, grâce au sens pratique remarquable de Thibault de la Tocnaye qui assurait la coordination des commissions, a permis de dégager un certain nombre d’éléments concrets. Bien des points restent cependant à éclaircir sur des sujets aussi fondamentaux que l’Europe, la mondialisation, la Défense, la place de la France dans le monde, les institutions, l’organisation territoriale de la France et la décentralisation, l’écologie, l'identité nationale, bien sûr… Nous ne pouvons pas, sur l’ensemble de ces sujets, faire l’économie d’une réflexion qui elle-même doit déboucher sur des propositions concrètes. C’est un grand chantier qui doit s’ouvrir à l’occasion du Congrès
de novembre. L’actuelle direction du Mouvement est-elle prête à l’initier ?

La deuxième question concerne les structures du Front. Les adhérents, avant de se prononcer, doivent se voir présenter les contours de l’organisation à venir, puisqu'aussi bien un certain nombre d’aménagements, voire de changements réels, ont été évoqués, en particulier par le Secrétaire général. Ces changements auront-ils lieu ? Dans quelle mesure ? Donneront-ils place à un équilibre meilleur entre le centre national et les fédérations ? Quelle sera la physionomie du Bureau politique et plus encore du Bureau exécutif, en particulier quant au nombre de ses vice-présidents ? Quid de la délégation générale ? Autant de questions qui doivent être abordées rapidement et le plus ouvertement possible.

Il faut enfin que s’ouvre un vrai débat sur la stratégie
. Où va le Front ? Son ambition de parvenir aux responsabilités du pouvoir, seule finalité légitime du combat politique, devant être réaffirmée, il n’est pas inutile de s’interroger sur les moyens d’y parvenir. Doit également être posée la question de notre identité politique, de notre appartenance - c’est en tout cas la position que je défendrai bec et ongles - au camp de la droite nationale. Les électeurs qui nous ont quitté en avril et juin derniers sont des électeurs de droite qu’il nous faudra reconquérir, dès lors que l’illusion Sarkozy se sera évaporée, sur des thèmes de droite. L’électorat populaire, qui, c’est vrai, a mieux résisté aux sirènes du système, est acquis. Il nous faut donc nous tourner à nouveau vers l’électorat droitiste, celui qui a fait le succès de nos couleurs dans les années 80. Nous ne le ferons pas sur des thèmes de gauche, fût-elle nationale. Nous ne le ferons pas en regrettant que le Parti communiste ait trahi ses fondamentaux. Nous ne le ferons pas en rêvant d’un Marx qui voterait Le Pen. Nous ne le ferons pas en singeant Chevènement. Nous ne le ferons pas en occultant les menaces que fait peser sur notre civilisation l'islamisation progressive de notre pays et de notre continent. Nous le ferons en étant nous mêmes, ouverts et tournés vers le monde, mais fidèles à nos fondamentaux et conscients de ce que la Droite nationale est LA réponse aux angoisses de notre peuple. Nous le ferons aussi par l'union de l'ensemble de notre famille politique.

J’ai été le premier à dire et à écrire qu’il était nécessaire que Jean-Marie Le Pen soit réélu pour un ultime mandat afin que soient préservés les nécessaires équilibres du Mouvement et que soit initiée la reconstruction du Front National dans une perspective de renouveau militant et de rassemblement, ce qui a toujours été son souci premier.

À deux mois du congrès, je le pense toujours...

 

23:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VIDEO Retours à la case départ

http://fr.youtube.com/watch?v=cdrcdJ1vNIw

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)