Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2007

Six policiers français "molestés" à Conakry

Six policiers français ont été "molestés" et "légèrement blessés" le 16 août, à leur descente d'avion à Conakry, en Guinée, en raccompagnant deux ressortissants de ce pays expulsés de France, a-t-on appris de sources policières jeudi confirmant une information de RTL.

Selon le procès-verbal (PV) de ces incidents dressé par les fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) et dont l'AFP a eu connaissance, les six policiers, appartenant également à la PAF, ont affirmé qu'ils avaient été reçus à Conakry "par un comité d'accueil" dont "faisaient partie deux policiers guinéens". L'un d'entre eux "a frappé l'un des fonctionnaires français", poursuit le document.

Les policiers, qui souffrent de contusions et de douleurs costales et dorsales, ont également été "insultés" et "pris à partie" par plusieurs personnes mais ils ont pu regagner la France via Casablanca, au Maroc, sans encombres, toujours selon le PV.

Ils accompagnaient deux Guinéens sans papiers expulsés de France et qui avaient fait l'objet d'une mesure de reconduite à la fontière.

Un responsable de la PAF à l'aéroport de Roissy a confirmé à l'AFP que ces fonctionnaires avaient été "pris à partie", ce qui "arrive assez fréquemment", selon lui.

Toujours selon le PV, les deux Guinéens expulsés étaient "agressifs" dès leur embarquement dans un avion à Roissy en France. Ils "se sont mis à hurler et à vociférer", à "rallier les passagers à leur cause". Dès avant le décollage, plusieurs passagers ont accusé les policiers d'être "inhumains". Ils ont pris "fait et cause" pour les expulsés et préparé un "comité d'accueil hostile" en Guinée par téléphone portable.

L'avion a ensuite fait une halte mouvementée à Casablanca, au Maroc, après un voyage que les policiers décrivent comme très tendu.

A 4h30 le 16 août, à leur arrivée à l'aéroport de Conakry, les policiers de la PAF ont été "pris à partie sous une nuée d'insultes", essuyant une "multitude de coups de poing et de pied".

Des policiers guinéens les ont ensuite insultés en présence d'un commissaire et alors qu'un calme précaire était revenu dans l'aérogare. "La colonisation est finie", a notamment lancé une femme policière guinéenne, selon le même document. (sic)

Jean-Claude Delage, secrétaire général d'Alliance (2e syndicat de gardiens de la paix) a dénoncé ces faits auprès de l'AFP. "Nos collègues de la PAF ont appliqué la loi dans le cadre de leur déontologie". "Ce qui s'est passé n'est pas acceptable d'autant qu'il y avait des policiers guinéens".

Il réclame une "protection exemplaire" pour ces missions de police.

12:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Archives du IIIème Reich transférées en Israël

Douze millions de documents d’archives du Troisième Reich triées ont été transférées mardi à Yad Vashem, le “musée de l’holocauste” sis dans la ville de Jérusalem occupée. Ce n’est qu’une première cargaison et une autre fournée de documents devrait prochainement arriver en Israël.

Ces archives étaient détenues jusqu’à présent par la Croix Rouge à Bad Arolsen, en Allemagne. Elles “permettront d’avoir de nouvelles informations sur les millions de Juifs exterminés durant la Shoah” ont déclaré les responsables du musée.

Certaines mauvaises langues affirment qu’elles seront surtout ainsi soustraite aux yeux des historiens indépendants.

(Source: Altermédia France)

 

12:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Bruno Gollnisch

9dd09fb00497b0a02f84c66d59dfb675.jpg

“De bonnes nouvelles de notre ami Bruno Gollnisch : il est sorti de l’hôpital et TOUT va bien. N’en déplaise à nos ennemis !

Il est actuellement en convalescence dans sa maison de campagne et reprend ses forces à la vitesse grand V. Il remercie sincèrement tous les militants, adhérents et sympathisants, connus ou anonymes, qui se sont inquiétés pour lui et qui lui ont adressé des centaines de messages d’amitié et de soutien.

Il les assure de son indéfectible dévouement à la défense des idéaux qui nous animent et s’impatiente déjà de reprendre le combat pour la France et les Français d’abord !”

 

(Communiqué de Jacques Vassieux dans ALTERMEDIA)

12:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO Mon petit Bamboula

http://fr.youtube.com/watch?v=jm5qHHUjW4I

02:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Poutine, "petit-fils spirituel de Staline"?

572037567d9ad7101dc8e9fdca3354e0.jpgb9b09f20938a735d46f17e7ed46047f8.jpg
3bd853181d3c11c19c9bb88d4ce6a4bc.jpg

 C'est du moins ce qu'affirme l'écrivain Vladimir Fédorovski qui s'inquiète des "dérives autoritaires" de Poutine.

On commémore le 70e anniversaire des « grandes purges staliniennes » de 1937. Vous avancez un nombre de victimes qui fait froid dans le dos...

Vladimir Fédorovski.
Alexandre Yakovlev (NDLR : l'idéologue de la perestroïka sous Gorbatchev) parlait lui-même de près d'un million de personnes exécutées d'une balle dans la tête. En août 1937, Staline met en chantier un véritable « génocide » en réprimant tous les « éléments antisoviétiques et socialement dangereux ». Il les fait éliminer physiquement ou les envoie au goulag. Staline, qui a signé de sa propre main l'ordre d'exécution d'au moins 40 000 personnes, a même envoyé au goulag des enfants de 12 ans, là où l'espérance moyenne de vie n'excédait pas trois ans...

Dans quel but ?

Il voulait ainsi anéantir toutes formes d'opposition au sein même du Parti comme dans l'ensemble du pays. Ce n'était pas un délire, mais une stratégie calculée. Staline ne fut pas l'inventeur du système concentrationnaire soviétique mis en place dès 1922 par Lénine et Trotski, mais il sera leur parfait exécuteur testamentaire. Comme il a régné sur l'URSS près de trente ans (NDLR : de 1924 à 1953), il reste comme l'un des plus grands assassins du XXe siècle. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : plus de 25 millions de victimes, selon Yakovlev. La famine organisée en Ukraine au cours de l'hiver 1933 a fait, à elle seule, 7 millions de morts.

Pourquoi Poutine se montre-t-il aussi discret à propos de cet anniversaire ?

« Celui qui ne regrette pas l'URSS n'a pas de coeur. Celui qui la regrette n'a pas d'intelligence », a dit un jour Poutine, qui réhabilite actuellement le passé soviétique, en établissant une continuité entre l'empire des Tsars, l'Union soviétique de Staline et la Russie d'aujourd'hui. « La Russie est une forteresse assiégée », disait Staline. Poutine, qui dit la même chose, est en quelque sorte son petit-fils spirituel, même si on n'est plus à l'époque de la terreur de 1937. Bien des éléments expliquent le silence des autorités russes sur une des pages les plus tragiques du XXe siècle. Savez-vous, par exemple, que le grand-père de Poutine fut le cuisinier de Lénine, puis de Staline ?

Poutine n'est pas au moins un adepte de la "repentance perpétuelle" comme nos gouvernants.

Photos:  1) Poutine en visite chez Soljenitsyne en 2007- 2) Poutine au cours d'une partie de pêche cet été en Russie -3) L'écrivain dissident russe, Alexandre Soljenitsyne, né le 11 décembre 1918, envoyé au goulag par Staline.

00:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

22/08/2007

Sarközy a dit...

dca8fb1136ed9087cd152ee3f4395955.jpg

Mardi, au cours d'une conférence de presse, le président a tenu à défendre le rôle joué par Cécilia en Libye: il a affirmé qu'"elle avait compris la psychologie de Kadhafi d'une façon impressionnante".

Il a une "psychologie", Muammar Kadhafi? Celle du cynisme, alors, et des intérêts nucléaires de l'Islam!

 

23:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Sacha Guitry

4e670b3cad8bd56a1c287811bd15e14c.jpg¨
Première le 22 août 2007
(NOVOPRESS)

23:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La jeune femme et la mer

ad5c6b8af2d3053f969dfc183f8ce142.jpg
(Photo Gaëlle Mann 08-2007)

01:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

VIDEO Problème interethnique

http://fr.youtube.com/watch?v=zoxVB-rNzF0

01:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

21/08/2007

Le Diafoirus de la prison de Caen

Interview du médecin de prison qui aurait prescrit du Viagra à Francis Evrard (mais ce n'est peut-être pas lui):

Aviez-vous connaissance du dossier pénal de Francis Evrard quand vous lui avez prescrit du Viagra ?

Non. Je ne l'avais pas demandé. D'ailleurs, je ne demande quasiment jamais le dossier pénal des détenus que je vois en consultation. En presque quinze ans d'intervention en prison, ça ne m'est arrivé qu'une seule fois. Il s'agit d'informations dont on n'a pas besoin pour traiter les détenus. Les psychiatres connaissent le motif de l'incarcération, pas nous.

Regrettez-vous d'avoir prescrit du Viagra à Francis Evrard ?

Si c'est bien de ma prescription dont il s'agit, oui j'ai des regrets.

Connaissiez-vous Francis Evrard ?

Pas plus qu'un autre détenu. Il y en a 420 au centre de détention et 400 à la maison d'arrêt ce qui fait 820 prisonniers. Or nous sommes deux médecins à intervenir chacun à mi-temps... La dernière fois que j'ai reçu Francis Evrard,  je l'avais sans doute déjà rencontré. Son visage ne m'avait pas marqué.

Quand vous lui avez prescrit du Viagra, vous ne saviez donc pas qui vous aviez en face de vous ?

Absolument pas. Je ne savais pas du tout à qui j'avais affaire. Si j'avais su, j'aurais sans doute agi différemment. Vous savez, j'ai appris des tas de choses par la presse. Je n'étais, par exemple, pas du tout au courant de cette histoire d'images pédophiles sur son ordinateur (NDLR : à la fin de sa détention, l'ordinateur de Francis Evrard avait été saisi pour « suspicion de détention d'images pédophiles ». A sa sortie de prison début juillet, l'analyse du disque dur était en cours.) .

Est-il fréquent de prescrire du Viagra à un détenu ?

Non, ce n'est pas fréquent. C'est une demande très particulière, mais ça peut arriver dans certains cas.

(Interview du PARISIEN à la veille de l'audition de ce médecin)

 

23:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Hommage à Bernard Jobard, capitaine courageux

0c2af72c138cdcf8aa4af51312cbc576.jpg

A la veille de l'enterrement du patron de pêche décédé à la suite d'une collision en haute mer, la colère gronde chez les marins français. Le cargo à l'origine du drame veut quitter la France. Les autorités françaises font tout pour le retenir.

Le président de la République sera présent demain aux côtés d'Yvette Jobard pour les obsèques de son mari, le patron de pêche décédé en mer après le naufrage de son bateau, « Sokalique », coulé vendredi par un cargo à 100 km au nord de l'île d'Ouessant.

L'honneur d'un capitaine: Bernard Jobard a péri noyé pour être resté jusqu'à l'ultime seconde à la radio afin de communiquer sa position pour sauver ses six matelots.

La foule des gens de mer est attendue en l'église de Plouescat pour lui rendre un dernier hommage, sur fond de colère.

Ramené sous escorte d'un bâtiment de la marine française à Brest, l'« Ocean Jasper », cargo de 80 m sous pavillon de complaisance des îles Kiribati, pourrait quitter la Bretagne sans qu'aucune poursuite ne soit engagée à son encontre : même si sur sa coque on a retrouvé les traces de la collision, même si le commandant et son second ont reconnu être à l'origine du drame, l'accord international de Montego Bay veut que l'Etat du pavillon soit prioritairement compétent pour engager, ou non, des poursuites.


C'est donc normalement au minuscule état de Kiribati, 103 000 habitants au fond du Pacifique, de décider des suites à donner à cette affaire...

C'EST SCANDALEUX!

23:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Bamboula: une mauvaise plaisanterie?

Un professeur condamné pour avoir tenu des propos racistes

Un enseignant poursuivi pour des propos racistes par un de ses élèves, d'origine angolaise, a été condamné mardi à un mois de prison avec sursis et 1.500 euros de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel d'Epinal.

Agé de 52 ans, le professeur de mathématiques du lycée technique Jean-Charles Pellerin d'Epinal, absent à l'audience, avait reconnu en juin avoir prononcé le mot «bamboula» pour plaisanter.

LE PARISIEN le 21.08.07




 

23:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le meurtrier de Jeanne Rolland, 96 ans, a été écroué

Jeanne Rolland avait été retrouvée morte à son domicile  de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 13 août dernier, lardée de 52 coups de couteau. Au domicile de l'homme soupçonné d'être l'assassin, Aziz F., âgé de 33 ans, les policiers ont découvert des bijoux dérobés à la victime. Il aurait avoué au cours de sa garde à vue, expliquant qu'il avait perdu "tout contrôle" lorsqu'il a été surpris par la vieille dame. "Mais quand on voit la barbarie du crime, on se dit que ce n'est pas un geste dû à la surprise", rappelle pourtant un enquêteur. Récidiviste, déjà connu des services de police, Aziz F. a été placé en détention en tant que suspect.

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

19/08/2007

Un peu d'air frais!

Eugène BOUDIN est un peintre français, précurseur de l'impressionnisme, né à Honfleur le 12 juillet 1824 et mort à Deauville le 8 août 1898.

5f0efded49c4f4f1355a38eaac10af59.jpg
0798da21ac565aedcd3de1d707d56f11.jpg
1 Plage de Trouville - 2 Rivage de Portrieux

23:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Rachida et le pédophile

ee459d88e4af85b412cc91f33119d92d.jpg

"La visite de la ministre de la Justice a visiblement touché les parents du petit Enis. Rachida Dati "a dit qu'elle nous soutenait, qu'elle allait nous aider. Elle a dit qu'elle allait changer la législation pour qu'elle soit plus sévère pour les (délinquants sexuels) récidivistes. C'est important, cela montre qu'ils veulent changer les choses, pour que ça n'arrive plus", a indiqué dimanche le père du petit garçon enlevé et probablement violé mercredi, à Roubaix. "La rencontre a duré une petite demi-heure. Il n'y avait que moi et mes parents. La ministre n'a pas vu mon fils, parce que je veux le protéger", a déclaré Mustafa Kocakurt, le père d'Enis, qui sera reçu demain lundi par le Président à l'Elysée.

Mis en examen et écroué vendredi soir pour enlèvement et séquestration, viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans en récidive, Francis Evrard, 61 ans, est soupçonné d'avoir enlevé Enis mercredi vers 14h30 et de l'avoir violé dans un garage fermé à Roubaix, où il a été arrêté jeudi à 00h10 en présence de sa victime. Déjà condamné plusieurs fois pour des attentats à la pudeur et des viols sur deux mineurs, l'homme était sorti du centre de détention de Caen le 2 juillet, après avoir purgé la totalité de sa peine.
 
Par ailleurs, une enquête a été "diligentée par le ministère de la Santé" pour déterminer comment Francis Evrard a pu se procurer le Viagra retrouvé en sa possession, a déclaré dimanche à Lille la ministre de la Justice Rachida Dati. Interrogée sur l'éventualité que ce médicament contre l'impuissance masculine ait pu être prescrit par un médecin de la prison de Caen où Evrard était détenu, la ministre a affirmé: "Tout cela n'est pas avéré". "Sur l'affaire du Viagra la lumière sera faite", a-t-elle assuré.

"S'il y a eu prescription, cela est vérifiable"

L'Observatoire international des prisons (OIP) a  estimé dimanche que la prescription de pilules de Viagra à un détenu était aisément vérifiable, compte  tenu de la réglementation sur l'accès aux médicaments en prison. Dans tous les cas, "s'il y a eu prescription, il y a des traces dans le  dossier médical ou sur les ordonnances ", assure François Bès, responsable de l'OIP. Il reste néanmoins "tout à fait possible de s'approvisionner en Viagra à  l'extérieur" en dehors de toute prescription médicale, via Internet par exemple,  a-t-il souligné. François Bès a jugé possibles  des prescriptions pendant la détention mais dans des cas bien précis :  en vue d'une permission de sortie ou d'un accès à une unité de vie familiale (UVF), où les détenus peuvent recevoir leurs proches. Il y a sept UVF  actuellement en France mais le centre de détention de Caen n'en est pas doté. La prescription peut également être faite en vue de la sortie de prison et  dans ce cas, l'ordonnance est présentée à n'importe quelle pharmacie par la personne libérée.

Cet article paru aujourd'hui dans LCI appelle quelques réflexions:

Le viol de l'enfant ne semble pas avoir été prouvé par un médecin légiste.

Les traces d'ADN? On n'en parle pas...

Les vérifications sur la prescription du Viagra risque de se heurter au secret médical : en fait, à moins que le médecin de la prison trahisse le secret médical pour Francis Evrard, on ne saura jamais où ni comment il a pu se procurer la "pilule bleue". Ce médecin n'a par ailleurs aucun intérêt à dire qu'il a prescrit du Viagra à un pédophile notoire... Rachida Dati semble ignorer, comme l'OIP, que tout médecin français est tenu au secret médical, même pour un criminel récidiviste. Un prisonnier a droit au secret médical quant aux prescriptions de son médecin. Le médecin qui soignait Francis Evrard en prison n'est sans doute pas un médecin légiste autorisé à collaborer avec la Justice.

Les pharmaciens sont également tenus au secret médical: il serait trop facile d'aller demander si le voisin de palier prend du Viagra! Il existe une déontologie médicale qu'ignore visiblement Rachida Dati.

Enfin, toute cette affaire, assez confuse, constitue un sacré "coup de pub" médiatique pour Sarközy et sa ministre de la Justice! N'oublions pas non plus que Mustafa Kocakurt est d'origine turque...

Mais ce n'est pas avec des mots qu'on soigne un pédophile récidiviste: c'est par la castration chimique! Seul moyen connu à ce jour pour diminuer grandement les risques de récidive des pédophiles et des violeurs.

 

22:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Sarközy envoie Kouchner à Bagdad...

Depuis l'opposition de la France à la guerre voulue par l'administration Bush au printemps 2003, aucun ministre français n'avait plus mis les pieds en Irak. Alors que le pays s'enlise toujours de plus en plus dans la guerre civile, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, "a entamé" dimanche une visite surprise "officielle" à Bagdad, a annoncé son ministère. Le but de cette visite de trois jours : "exprimer un message de solidarité de la France au peuple irakien et écouter les représentants de l'ensemble des communautés, sans exclusive", précise le ministère.

Que cache cette visite? On sait que Kouchner était favorable "au droit d'ingérence" et pour la guerre contre l'Irak. Son message de solidarité avec le peuple irakien vient un peu tard, semble-t-il... Quel faux-cul!

 Sarközy vient de rencontrer Bush, qui perd pied dans le chaos irakien face à une résistance acharnée que le Pentagone n'avait pas prévue. Bush veut sans doute en terminer avec l'Irak avant de déclencher un conflit avec l'Iran. Grâce à Sarközy, il s'est déjà assuré de la neutralité de la Libye grâce aux contrats d'armement  qui viennent d'être signés avec Kadhafi.

17:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO Baptême républicain

http://www.dailymotion.com/video/x1ewjh_bapteme_politics

Ce "baptême républicain" se passe le 1er juillet 2006 à Olonne sur Mer (vendée). Le maire qui officie est Jean-Yves Grelaud.

 

 

16:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO 2 - Iraq War

http://fr.youtube.com/watch?v=iRb7XxuxH_o

01:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO The war in Iraq

http://fr.youtube.com/watch?v=0aeCNEP6jpw

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

18/08/2007

Taux de suicide dans l'armée US

32c87c48b404caec6c738f1a9a1acf4d.jpg

Armée américaine : le taux de suicide à son niveau le plus élevé en 26 ans

Le taux de suicide de l’armée américaine a atteint son niveau le plus élevé depuis 26 ans, a-t-on appris d’un rapport militaire.
Selon le rapport publié mercredi 15/08/07 par les médias américains, 99 soldats en service se sont suicidés en 2006, soit le nombre le plus élevé depuis 1981. Parmi ces victimes, près d’un quart a servi en Afghanistan ou en Irak.

Le rapport montre un lien apparent entre les soldats suicidés et la durée de leur séjour dans les zones de guerre.
“Les déploiements multiples constituent un facteur de risque pour les envies de suicide”, affirme le rapport. Des rapports précédents ont montré que de plus en plus de soldats américains développent des symptômes de troubles mentaux après leur retour d’Irak.

(NOVOPRESS Info.Paris)- Photo: Soldat US à Mossoul (Irak)

Rappelons que 185.000 soldats américains sont déployés en Irak et 85.000 à Bagdad.

23:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)