Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1746

  • La tempête Klaus a fait onze morts dans le Sud-Ouest

    Tempête techniciens EDF dans les landes.jpg
    Techniciens EDF à Labouheyre dans les Landes - 27.01.09 
    Tempête arbres déracinés près de labouheyre Landes.jpg
    Arbres déracinés dans les Landes, près de Labouheyre - 27.01.09
    Des milliers d'hommes ont poursuivi mardi leur course contre la montre pour réactiver au plus vite le réseau électrique et dégager les routes dans un Sud-Ouest meurtri par une tempête qui, selon un nouveau bilan, a fait 11 morts et coûterait au moins 600 M EUR aux assureurs.  Le Premier ministre, François Fillon, a annoncé mardi soir la publication mercredi du décret reconnaissant l'état de catastrophe naturelle pour les régions touchées par la tempête Klaus.

    "C'est une catastrophe d'une ampleur exceptionnelle", a reconnu le Premier ministre, "je veux féliciter tous ceux qui sont sur le terrain et qui font un travail remarquable".

    Le bilan humain s'élève à 11 personnes décédées des suites de la tempête de samedi -par des chutes d'arbres, des intoxications au monoxyde de carbone, des pannes d'appareils d'assistance respiratoire provoquées par des coupures d'électricité ou des chutes de toit-, selon la Sécurité civile.

    Sur le plan matériel, le coût de la tempête sera "supérieur à 600 millions d'euros" pour les assureurs français, selon une estimation encore provisoire de la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) réalisée mardi.

     

    Quelque 217.000 foyers étaient toujours privés d'électricité mardi dans les départements touchés par la tempête, selon ERDF qui assure la distribution d'énergie chez les particuliers.

    Dans les Landes, le département le plus affecté, mardi matin "l'ensemble des châteaux d'eau et des stations de pompage étaient rétablis en électricité par raccordement au réseau ou à des groupes électrogènes", selon le directeur de cabinet du préfet Serge Gonzales.

    Mais en raison de "ruptures de canalisations" ou de fuites, "certaines communes ou habitations isolées" ne sont pas encore desservies, a-t-il précisé.

    Des Mirages F1 effectueront dès que les conditions météo le permettront des vols de reconnaissance des zones dévastées, pour évaluer les dégâts et risques d'inondations, selon l'état-major des armées.

    "C'est une catastrophe écologique d'abord, puisque toute la forêt landaise qui produit des masses d'oxygène est détruite. Et c'est une catastrophe économique parce que dans cette période économique, le bois a considérablement baissé. Les entreprises qui transforment le bois font du chômage technique", souligne Guy Destenave, sylviculteur et maire de Pissos.

    Le ministre de l'Agriculture, Michel Barnier, a reçu à Paris les acteurs de la filière bois, déjà sinistrée par la tempête de décembre 1999. Mais les professionnels sont repartis "déçus" par l'absence de mesures concrètes et un nouveau rendez-vous a été pris "dans huit jours" pour arrêter un calendrier.

    Dans le Lot-et-Garonne, la production maraîchère a été touchée par la destruction de 500 ha de serres, selon le directeur de la chambre d'agriculture, Denis Barrault.

    Le trafic ferroviaire restait très perturbé en Aquitaine et lundi soir le président de la SNCF, Guillaume Pepy, avait estimé qu'il ne reprendrait "sans doute" totalement que dans une à deux semaines.

    Par ailleurs, 150.000 abonnés de SFR et 34.000 de Bouygues Telecom n'avaient toujours pas accès au réseau de téléphonie mobile mardi soir. Chez Orange, environ 100.000 clients étaient privés de téléphone fixe et le réseau mobile restait "perturbé".

  • Joker: Gelder est l'anagramme de Ledger

    Gelder anagramme de Ledger.gif
    Quelque chose d'androgyne

    La police fédérale belge a acquis une conviction. Kim De Gelder, 20 ans, le tueur de la crèche de Termonde (Belgique), avait déjà assassiné une agricultrice le 16 janvier. Des traces biologiques le mettent en cause dans le meurtre d’une retraitée de 73 ans, tuée à coups de couteau dans sa ferme du village de Beveren.

    Ce magasinier sans emploi, installé dans le village de Belsele, a déjà été mis en examen vendredi dans la nuit pour l’assassinat de deux bébés, Léon Mannaert, 9 mois, et Korneel Vermeer, 6 mois, et d’une puéricultrice, Marita Blindemann, 54 ans. Il avait blessé à l’arme blanche dix des dix-huit bébés de la crèche du Pays des fables, vendredi matin à Termonde.

    Son nom est l’anagramme de l’acteur Heath Ledger
    Kim De Gelder sera présenté aujourd’hui devant des magistrats qui devront statuer sur sa détention préventive. « Il est bien l’auteur de ce crime et plusieurs faits matériels le lient à cette affaire », a indiqué hier Christian du Four, le procureur de Termonde. Outre des traces ADN, un témoin a vu un homme « jeune » circulant à bicyclette à proximité de la ferme ce jour-là. Un temps soupçonné, le mari de la victime a été mis hors de cause car il était en visite chez des voisins à ce moment-là.
     
    Kim De Gelder, ancien magasinier chez un importateur de fleurs séchées, portait un gilet pare-balles le jour de son arrestation et les policiers ont retrouvé dans ses poches l’adresse de deux autres crèches. Jeune homme « taciturne et introverti » selon ses voisins, il a été transféré hier de la prison de haute sécurité de Bruges vers un hôpital car il refuse de s’alimenter. Trois psychiatres devaient le rencontrer.
    S’il refuse toujours de parler, le garçon comprend qu’il a fait « quelque chose d’inhumain » et souhaite « collaborer pour comprendre son geste », selon son avocat.

    Les enquêteurs fédéraux ont noté que son nom Gelder est l’anagramme de l’acteur américain Heath Ledger qui incarnait le rôle du Joker, l’ennemi juré de Batman dans le dernier film de la série. Le jour de son interpellation, Kim De Gelder était grimé comme le Joker.
    Le Parisien -27.01.09
    L'anagramme troublant résulte peut-être d'une simple coïncidence, mais on peut se demander si De Gelder est son véritable patronyme?
  • Des crimes de guerre systématiques - Olmert défend son armée

    Louis Michel accuse le Hamas - gaza.jpg
    Louis Michel JUDAS 

    « Les commandants et les soldats envoyés à Gaza doivent savoir qu’ils seront totalement protégés face à tous les tribunaux et qu’Israël les aidera. » Ehud Olmert vole au secours de son armée.

     Le Premier ministre israélien a chargé son ministre de la Justice de coordonner les efforts d’Israël en vue « d’accorder une défense légale à tous ceux qui ont pris part à cette opération ».

    En outre, pour protéger les officiers susceptibles d’être poursuivis, la censure israélienne a interdit la publication de l’identité des chefs des unités engagées dans l’opération Plomb durci. Quant aux visages des soldats apparaissant dans des reportages télévisés, ils sont désormais floutés...
     
    Une semaine après la fin de l’offensive à Gaza, qui aura duré vingt-deux jours et fait 1.330 morts et des milliers de blessés, Tsahal pourrait se voir accusé de crimes de guerre. Plusieurs associations, dont Amnesty International, ont estimé que l’usage répété de munitions au phosphore blanc dans des zones densément peuplées constituait « clairement un crime de guerre ».

    Des « crimes de guerre systématiques »

    Huit organisations israéliennes de défense des droits de l’homme ont aussi réclamé au procureur de l’Etat l’ouverture d’une enquête sur la conduite de l’armée à Gaza. Enfin, Richard Falk, le rapporteur spécial de l’ONU pour les territoires palestiniens, qui s’est rendu dans la bande de Gaza la semaine dernière, a évoqué des « crimes de guerre systématiques », s’indignant que les femmes et les enfants n’aient pas été autorisés à quitter les zones de combats.
    Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, a également demandé des poursuites à la suite des bombardements sur des bâtiments onusiens.
     
    La situation peut devenir plus qu’embarrassante, et pas seulement pour les soldats.
    La semaine dernière, alors que Tipzi Livni était attendue à Bruxelles, les avocats de ressortissants français et belges dont des parents ont été tués ou blessés dans la bande de Gaza se sont adressés à un tribunal belge pour demander l’arrestation de la ministre israélienne des Affaires étrangères. En vain… Une plainte similaire avait été déposée contre Ariel Sharon il y a quelques années. La procédure n’avait pas abouti, mais Sharon s’était bien gardé d’aller en Belgique.

    Le commissaire européen au Développement, Louis Michel, a lancé hier, au milieu des décombres de Gaza, une virulente attaque contre le Hamas qui contrôle le territoire. Louis Michel a imputé au parti islamiste une « responsabilité écrasante » dans la guerre. Un peu plus tard à Tel-Aviv, Louis Michel a ajouté : « Tout le monde sait que derrière le Hamas il y a l’Iran et qu’un mouvement qui pratique le terrorisme est incompatible avec les valeurs que défend l’Union européenne. »
    L'Iran! Nous y voilà!
    (Le Parisien - 27.01.09)

     

     

  • Gaza: Israël capable de tout pour rompre la trêve

    Jeep Isr après explosion.jpg
    La jeep israélienne après l'explosion - 27 janvier 2009
    Chars avec drapeaux israel 26.01.09.jpg
    Tsahal toujours en position sur la frontière avec Gaza

    Un soldat israélien et un Palestinien ont été tués mardi dans la première poussée de violences dans la bande de Gaza depuis l'arrêt des combats il y a dix jours, au moment où le nouvel émissaire américain George Mitchell entamait sa première tournée régionale.

    Un sous-officier israélien a été tué et trois soldats, dont un officier, ont été blessés "lorsqu'un engin explosif a été activé au passage d'une patrouille du côté israélien de la clôture de sécurité de la bande de Gaza", au nord de la localité de Kissoufim, a déclaré un porte-parole militaire israélien.

    Des témoins palestiniens à Khan Younès (sud) ont fait état, après l'explosion, d'un accrochage entre soldats israéliens et combattants palestiniens.

    Des chars et hélicoptères israéliens ont ouvert le feu en direction des terres palestiniennes avant de procéder à une opération de ratissage.

    Un Palestinien de 24 ans, Anwar Al-Dreim, a été tué par les tirs israéliens, ont indiqué des sources médicales.

    Dans un communiqué, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a affirmé que son pays "riposterait" à cette "attaque sérieuse".

    Quelques heures après la mort du soldat juif, un activiste du Hamas circulant à moto et deux autres Palestiniens, dont un enfant, ont été blessés dans un raid aérien israélien à Khan Younès, selon des témoins et des sources médicales.

    Des troupes israéliennes ont en outre pénétré en territoire palestinien à l'est de Khan Younès, où elles ont ouvert le feu en direction d'une ferme située dans le secteur, selon des témoins.

    Peu après, l'armée israélienne a effectué une incursion dans le secteur de Deir el-Balah, plus au nord, selon des témoins. Des chars israéliens ont tiré des obus sur des maisons palestiniennes et des soldats ont pris position sur les toits de plusieurs habitations, ont ajouté les témoins.

    Il s'agit des premières violences de cette ampleur dans la bande de Gaza depuis l'arrêt des combats le 18 janvier après une offensive israélienne de 22 jours qui a fait plus de 1.330 morts dans le territoire palestinien.

    Elles ont coïncidé avec l'arrivée dans la région du nouvel émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, pour une première mission d'information, après avoir été investi par Barack Obama de tous les pouvoirs nécessaires pour parler en son nom.

    M. Mitchell, 75 ans, a entamé au Caire sa tournée qui le mènera notamment en Israël, en Cisjordanie, en Jordanie et en Arabie saoudite.

    Des tractations sont en cours entre Israël et le Hamas sous les auspices de l'Egypte en vue d'une trêve consolidant le cessez-le-feu. Le chef de la diplomatie égyptienne Ahmed Aboul Gheit a affirmé qu'un accord sur une trêve "permanente" pourrait intervenir lors de la première semaine de février.

    Par ailleurs, le Hamas a critiqué le déploiement d'une frégate française au large du territoire palestinien pour lutter contre la contrebande d'armes, acccusant Paris de "renforcer le blocus" imposé à Gaza.

    AFP. 27.01.09

     

     
  • La Chine fait un affront à Sarközy

    Affront Premier ministre chinois.jpg
    Wen Jiabao, Premier ministre chinois

    Le Premier Ministre chinois, Wen Jiabao, commence demain par la Suisse un voyage en Europe. Mercredi, il prononcera un discours au forum économique de Davos avant de se rendre en Allemagne. Vendredi, il sera à Bruxelles, puis visitera l’Espagne et le Royaume-Uni. Mais pas la France, confirmation que Pékin ne pardonne toujours pas à Nicolas Sarkozy d’avoir rencontré le dalaï-lama à Gdansk (Pologne) le 6 décembre.

    La réplique chinoise consiste à relancer le partenariat avec l’Europe en ignorant la France. Des accords de coopération, notamment universitaires, seront signés. Ils étaient restés en suspens après le refus de Wen Jiabao de venir au sommet sino-européen de Lyon le 1er décembre.

    Depuis l’annulation de cette réunion, les Chinois continuent de montrer leur mécontentement. Les diplomates français en poste à Pékin n’obtiennent plus de rendez-vous officiels. Sans réponse à son invitation d’un dignitaire chinois, l’Elysée a annulé une réception qui devait célébrer les quarante-cinq ans des relations diplomatiques franco- chinoises, décidées par le général de Gaulle en 1964.

    Il n’y a cependant pas d’appel au boycott des produits français. « Les fondements de la relation avec la France demeurent », déclarait jeudi un officiel chinois. Mais Pékin martèle que la France a commis une faute à Gdansk et doit donc faire un « geste concret » afin que la tension retombe. « La France sait ce qu’elle doit faire », répète-t-on au ministère chinois des Affaires étrangères.
    Le 8 février, Jean-Pierre Raffarin va en Chine. Le 2 avril, Nicolas Sarközy et Hu Jintao seront tous deux présents au sommet du G 20 de Londres. Si cela ne suffit pas, Jacques Chirac, considéré comme un grand ami de la Chine, sera à Pékin autour du 20 avril. L’ancien président de la République pourrait-il plaider la cause de son successeur auprès des dirigeants chinois ?

     

    Le Parisien -26.01.09

    Sarközy ne fait pas respecter la FRANCE dans le monde!

  • En bref: La disgrâce de Dati - Les maçons à l'Elysée

    Dati se résigne.jpg
    Le 24 janvier 2009

    Lors du conseil national de l'UMP, samedi après-midi, dans une ambiance assez tendue, les petites phrases assassines fusant, la garde des Sceaux a témoigné son agacement.

    Si, officiellement, elle continue à trouver son départ du gouvernement «normal», elle a refusé que Michel Barnier lui prenne la main en montant sur l'estrade. Priée de quitter assez rapidement le ministère de la Justice par Nicolas Sarközy, elle n'a guère souri et peu applaudi au discours du chef de l'Etat.

    ........................................................................................................................................................................................

    Les tabliers de cochon à l'honneur

    Une première dans l'Histoire de la Vème république: jeudi dernier, à l'issue du Conseil des ministres, Sarközy a reçu les responsables des grandes obédiences maçonniques pour leur présenter ses voeux.

    Maître de cérémonie: Alain Bauer, ex-Grand Maître du Grand Orient  et qui travaille aujourd'hui pour le chef de l'Etat.

      (26.01.09)

  • Les ravages de la tempête dans le Sud-Ouest - Sarközy radin pour les communes sinistrées

    Dans le Sud-Ouest, l'heure était lundi au constat des dégâts et à l'évaluation des conséquences économiques de la tempête exceptionnelle qui a ravagé la région ce week-end.

    Les intempéries ne sont peut-être pas terminées. En raison de risques d'inondation, l'état de vigilance orange a été étendu lundi après-midi à huit départements du Sud-Ouest (Charente-Maritime, Charente, Dordogne, Gironde, Landes, Gers, Hautes-Pyrénées et Lot-et-Garonne).

      
        Le Premier ministre François Fillon annonce que la «décision» de déclarer un état de catastrophe naturelle pour les départements touchés par la tempête serait prise mardi, à l'issue d'une réunion à Matignon des ministres et des «acteurs concernés».  Il va nommner un "M.Tempête"... (c'est ridicule!)

    427  000 foyers sont toujours privés d'électricité lundi à 17 heures selon ERDF (électricité réseau distribution France) dont 308 000 en Aquitaine 96 000 en Midi-Pyrénées et 23 000 en Languedoc-Roussillon. François Fillon s'est engagé à ce que le rétablissement de l'électricité dans les zones touchées par la tempête soit «quasi complet d'ici la fin de la semaine». 

    Le trafic SNCF reprend peu à peu avec la réouverture lundi des axes Bordeaux-Agen-Toulouse, Tarbes-Toulouse et Bordeaux-Périgueux. La totalité des lignes pourrait rouvrir dans 1 à 2 semaines, selon le président de la SNCF, Guillaume Pepy.

    Au plan économique, les entreprises commencent à évaluer l'ampleur de dégâts alors que les Chambres de commerce et d'industrie (CCI) mettent en place des cellules d'aide aux entrepreneurs, notamment dans les Landes où la CCI évoque une «hécatombe au niveau forestier mais également pour les entreprises».  Selon le syndicat agricole Coordination Rurale (CR) la tempête a «dévasté» de nombreuses exploitations agricoles. Pour la Fédération nationale des syndicats des exploitants agricoles (FNSEA) les dégâts sont «nombreux» et «pour l'instant incalculables».
    Nicolas Sarközy a annoncé la mise en place «d'un plan spécifique» pour la forêt et la mobilisation d'un fonds de solidarité des communes victimes de catastrophe naturelle, doté de 19 millions d'euros. Des sommes jugées «dérisoires par rapport à la réalité» par Henri Emmanuelli, président PS du conseil général des Landes.

    L'armée en renfort. Les secours sont aidés par 700 hommes de la zone de défense Sud-Ouest, chargés d'apporter un appui logistique en engins lourds et groupes électrogènes, mais également en bras et tronçonneuses. L'effort des militaires devait porter principalement sur les Landes pour dégager le réseau routier encore encombré de troncs et de branchages, mais aussi pour installer des groupes électrogènes dans des maisons de retraite, des passages à niveaux ou des centraux téléphoniques.

    (Leparisien.fr avec AFP -26.01.09)

    Cette tempête a révélé implacablement la "tiersmondisation" de la France, dont Sarközy ne semble pas se soucier... 

  • Louis Michel le vendu justifie les crimes d'Israël en accablant le Hamas...

    Louis Michel sioniste accable le Hamas.jpg
    Louis Michel (c) le 26 janvier 2009 à Jabalia (Gaza)
    Cheval cabré devant les ruines d'un immueuble bombardé.jpg
    Un cheval se cabre devant les ruines d'un immeube bombardé - 26 janvier 2009

    Le commissaire européen au Développement, Louis Michel, a lancé lundi à Gaza une virulente attaque contre le Hamas, lui imputant une "responsabilité écrasante" dans la guerre et excluant tout dialogue avec un mouvement qu'il a qualifié de "terroriste".

    "Ce que j'ai vu est abominable, est injustifiable, est inacceptable", a-t-il dit lors d'une conférence de presse au siège de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) à Gaza, après avoir vu l'étendue des destructions dans le nord de la bande de Gaza suite à l'offensive israélienne.

    "Mais il faut aussi rappeler quand même la responsabilité écrasante du Hamas. Je le dis ici à dessein, le Hamas est un mouvement "terroriste" et il faut le dénoncer comme tel", a-t-il dit plus tôt, lors d'une visite à Jabaliya (nord).

    M. Michel est le premier responsable européen de ce rang à visiter la bande de Gaza depuis que le mouvement islamiste palestinien Hamas y a pris le pouvoir (juin 2007), au détriment de l'Autorité palestinienne.

    Nous ne pouvons accepter que la manière dont le Hamas se comporte soit confondue avec de la résistance. Quand on tue des civils innocents, ce n'est pas de la résistance, c'est du terrorisme", a-t-il martelé.

    Le Hamas a dénoncé ces propos:

    "Il s'agit de déclarations odieuses qui traduisent une partialité totale en faveur de l'ennemi qu'il cherche à exonérer des massacres atroces commis contre le peuple palestinien", a déclaré le porte-parole du gouvernement Hamas.

    Il a accusé M. Michel de vouloir "faire plaisir à l'administration américaine et au lobby sioniste pour faire avancer sa carrière".

    Louis Michel déclare "très bien comprendre" le désarroi de la population israélienne, cible des tirs de roquettes de Gaza...

    Il s'est entretenu avec le maire de Sdérot, David Bouskila, et le ministre israélien de l'Intérieur, Meir Sheetrit.

    AFP. 26.01.09

  • La splendeur de l'Univers: Mimas et les anneaux de Saturne

    Anneaux-Mimas.jpg
    Les anneaux de Saturne et son satellite Mimas
    (Cliquez sur le photo pour l'agrandir)
    Photo prise l'an dernier par la sonde Cassini en orbite autour de Saturne
     Largeur des anneaux: 30.000 km, soit deux fois et demie le diamètre de la Terre. Leur structure est très fine.
    Le petit satellite, ou lune, Mimas a été découvert en 1789 par l'astronome anglais Herschel: son diamètre est d'environ 400 km.
    Sur le bord droit  du satellite, on peut distinguer l'immense cratère "Herschel" (130 km de diamètre, 10 km de haut)

  • La musique était surgelée!

    Musiciens investiture Obama.jpg
    Le 20 janvier 2009

    Les instruments de musique classique et le froid ne font pas bon ménage et le quatuor de renom qui a joué pour l'investiture du président américain Barack Obama par des températures glaciales, mardi à Washington, en a fait les frais.

    Seuls Barack Obama et la poignée de personnalités qui se trouvaient juste à côté des quatre musiciens, le violoncelliste Yo Yo Ma, le clarinettiste Anthony McGill, la pianiste Gabriela Montero et le violoniste Itzhak Perlman, ont entendu jouer en direct le quatuor à l'heure de la prestation de serment du président.

    Les centaines de milliers de personnes présentes sur la gigantesque esplanade du Mall ont entendu la diffusion d'une version pré-enregistrée par les mêmes musiciens de ce morceau du 19e siècle, "Air and Simple Gifts".

    "Il faisait moins 7, il y avait un vent glacial... Il était impossible pour les instruments de rester bien accordés," a confié à l'AFP Carole Florman, porte-parole du comité d'organisation des cérémonies d'investiture.

    "Mais les musiciens ont vraiment joué. Dire qu'ils ont fait semblant est déloyal et n'est pas vrai," ajoute-t-elle.

    On aurait dû aussi pré-enregister le serment...

  • Le tueur reste muré dans son mystère

    Tueur fou Kim de Gelder.jpg
    Kim De Gelder (photo d'identité datant d'il y a  deux ans)

    25/01/09 17:44 - Deux jours après le drame qui a coûté la vie à deux enfants de moins d’un an et une puéricultrice de 54 ans dans la crèche « Le pays des fables » de la commune de Sint-Gillis à Termonde (Flandre orientale), l’auteur des coups de couteaux n’a toujours pas voulu révéler le mobile de son acte. La justice continue néanmoins son enquête et grâce, aussi, aux témoignages de personnes qui connaissent le jeune homme, une meilleure image du tueur émerge.

    On sait à l’heure actuelle que le meurtrier est un Belge de 20 ans, identifié comme Kim De Gelder, qui résidait depuis trois mois seul dans un appartement à Sinaai (commune rattachée de Saint-Nicolas, en Flandre orientale) et était actuellement sans emploi.

    Il est issu d’une famille de trois enfants, décrite comme « normale » et aimante, avec des parents qui s’occupent bien de leurs enfants, affirment les témoins.

    Il a suivi un enseignement secondaire en Sciences sociales et techniques et était d’ailleurs réputé excellent élève. A l’issue de ces études, il a travaillé comme vendeur dans une grande surface pour le secteur Horeca, à Waasmunster. Il y a deux semaines, il démissionnait cependant sans raison apparente.

    L’homme se déplaçait toujours à vélo - comme d’ailleurs le jour des faits dramatiques -, et serait un amateur de films et de musique dite « gothic ».

    Une photo d’identité datant d’il y a deux ans a été divulguée par les médias. Les anciens camarades de classe y reconnaissent Kim De Gelder. Le parquet de Termonde se refuse par contre à confirmer qu’il s’agit bien du jeune homme arrêté vendredi. Peut-être par souci de protéger le suspect.

    « Un jeune homme replié sur lui-même »

    Les anciens camarades de classe, professeurs et connaissances de Kim De Gelder le décrivent tous comme un jeune homme silencieux, replié sur lui-même, voire excentrique.

    Il est en outre considéré comme intelligent et a d’ailleurs terminé plusieurs fois premier de classe. Personne n’aurait imaginé qu’il puisse commettre des actes d’une telle violence et cruauté.

    Le parquet de Termonde a encore souligné ce samedi que le jeune homme n’avait pas de passé psychiatrique et qu’il n’était pas sous influence de drogues ou médicaments au moment des faits.

    L’homme refuse cependant encore toujours à collaborer avec la justice. On ne sait donc rien sur le mobile de son acte, qui avait visiblement été minutieusement préparé. Des notes écrites à la main et retrouvées dans son sac au moment de son arrestation indiquent cependant que De Gelder avait l’intention de se rendre dans une seconde crèche située à quelques kilomètres du « Pays des fables ». Il a cependant pu être arrêté avant, à Lebbeke.

    Incarcéré à Bruges

    Au cours de ce samedi, Kim De Gelder a été transféré du commissariat de police de Termonde à la section sécurisée de la prison de Bruges.

    Entre-temps, plusieurs enfants qui avaient été blessés au couteau par le meurtrier ont pu quitter ce dimanche l’hôpital où ils avaient été admis. Selon le parquet de Termonde, seuls six enfants et une puéricultrice séjourneraient actuellement encore à l’hôpital.

    Un bébé est encore suivi à la section des soins intensifs de l’Hôpital universitaire de Gand. Ses jours ne sont cependant plus en danger.

     De son côté, le centre public d’aide sociale qui gère la crèche « Le pays des fables » a annoncé que l’endroit serait définitivement fermé. La décision de fermer définitivement la maison d'accueil a été prise par le collège des bourgmestre et échevins.

    Il n’est en effet plus possible de confronter les enfants, leurs parents et les puéricultrices à la crèche où ils ont vécu un tel drame.


    Les personnes touchées par le drame bénéficient actuellement encore toujours d’un soutien psychologique.
    Flandreinfo.be - 25.01.09
  • Les militaires et les civils responsables israéliens accusés de crimes de guerre

    Mughraqa - Gaza. Un home rentre dans son village dévasté.jpg
    Mughraqa (bande de Gaza): un homme revient dans son village dévasté

    Les responsables civils et militaires israéliens pourraient être poursuivis pour crimes de guerre. Le rapporteur spécial pour l’ONU, Richard Falk, a déclaré jeudi qu’à Gaza il n’y avait « aucun doute sur le caractère inhumain d’une opération militaire à grande échelle contre une population essentiellement sans défense ».

    L’offensive engagée le 27 décembre a fait plus de 1 300 morts, dont 65 % sont des civils. C’est l’un des critères de désignation du crime de guerre en droit international. « Les preuves de violations du droit humanitaire sont si accablantes qu’elles doivent faire l’objet d’une enquête indépendante », a ajouté le juriste Robert Falk.


    Cette accusation d’un expert de l’ONU fait suite à une plainte pour crimes de guerre déposée le même jour par un groupe de 350 associations et l’avocat Gilles Nevers auprès de la Cour pénale Internationale (CPI). « Il s’agit surtout de mobiliser l’opinion. Israël n’ayant pas signé le traité de 2002 instaurant la CPI, la plainte n’est pas recevable. Dans ces conditions, seul le Conseil de sécurité peut saisir le procureur de la Cour pénale et donner suite aux accusations », explique Henri Oberdorff, spécialiste des droits de l’homme à l’IEP de Grenoble.


    L’Etat hébreu prépare déjà sa défense...
    Le ministre de la Justice israélien, Daniel Friedman, a mis en place une équipe interministérielle pour contrer les demandes de poursuites auprès des instances internationales. Les responsables militaires ont interdiction de quitter le territoire et leur identité est gardée secrète. S’ils étaient arrêtés dans certains Etats, ils risqueraient d’être poursuivis.
    Israël persiste dans sa ligne de défense : "prouver que le Hamas est le responsable du conflit"...
    Le Parisien - 25.01.09
  • Invasion israélienne et gisements gaziers au large de Gaza

    Carte Gaz naturel offshore à GAZA.jpg
    Gisements de gaz naturel offshore à Gaza (d) 
    (Cliquez sur la carte pour la voir en totalité)
    Un article à lire absolument:

    Traduction en français par Patrice Lombard de l'article en anglais de Michel Chossudovsky en date du 10 janvier 2009... Michel Chossudovsky, économiste canadien, professeur à l'université d'Ottawa, directeur du Centre de recherche sur la mondialisation.

  • Polémique autour du tueur de bébés et du Joker de Batman

    Devant la crèche de Termonde.jpg
    L'innocence... 
    Belgique dark_knight_joker.jpg
    et la culture de mort (Joker dans le dernier épisode de Batman)
    Au lendemain du drame, une question est posée en Belgique, pays sous le choc.
     Ce jeune homme est-il un déséquilibré se prenant pour le terrifiant "Joker" des films de Batman? Quand il a fait irruption dans la garderie ce vendredi matin, l'homme avait le visage grimé de blanc et les yeux cernés de noir. Un maquillage faisant songer au masque du personnage du Joker incarné par l'acteur Heath Ledger dans "The Dark Knight" ("Le Chevalier Noir"), dernier épisode de Batman sorti au cinéma l'an dernier, relève notamment le quotidien Le Soir.
     Le journal souligne également que la tuerie de Termonde s'est produite précisément un an et un jour après la mort par surdose de Heath Ledger, le 22 janvier 2008.
     
    Armé d'un couteau d'au moins 30 cm, l'agresseur a blessé à mort deux bébés âgés de 6 et 9 mois ainsi qu'une puéricultrice de 55 ans. Agissant "comme un fou", selon les autorités, ce jeune homme aux cheveux roux, coiffé "en pétard" a également infligé à une dizaine d'autres nourrissons et à deux gardiennes de profondes blessures. Bien que "mutilés" pour certains, ces blessés ont toutefois été déclarés "hors de danger".
     
     
    "L'enquête va se poursuivre durant le week-end", a indiqué à l'AFP un porte-parole du parquet, sans donner plus de détails. Plusieurs journaux ont assuré que le suspect s'était montré arrogant avec les policiers et qu'il leur avait ri au nez, attitude là encore similaire à celle du "Joker" au cinéma.
     
    Même si le parquet a démenti que l'homme ait un passé psychiatrique -une rumeur qui circule avec insistance-, la question de son équilibre mental se posera forcément durant l'enquête. S'il est reconnu responsable de ses actes par les experts qui l'examineront, il sera jugé par une cour d'assises, où il risquera la prison à vie. S'il est considéré comme dément, cela ouvrira la voie à un internement.
     
    Le drame a provoqué une énorme émotion dans le royaume, encore sous le coup du procès en décembre d'une mère de famille qui avait égorgé en février 2007 ses cinq enfants et toujours commotionné par la pénible affaire Dutroux, dans les années 1990.  
    Samedi, toute la population de Termonde déposait fleurs, peluches et bougies à proximité de la crèche endeuillée. L'horreur suscitée par cette tuerie aurait pu en réalité être pire.
     Un second bain de sang a en effet sans doute pu être évité grâce à l'intervention de la police. Cette dernière a indiqué qu'au moment de son interpellation, le tueur présumé était équipé pour commettre un véritable carnage, avec sur lui trois couteaux, une hachette et, sous ses vêtements, un gilet pare-balles.
    LCI.fr - 24.01.09
    ndb: Comment, avec son grimage à la "Joker", a-t-il pu entrer dans la crèche? Il avait demandé un renseignement, dit-on, à la personne de l'accueil avant de pénétrer...
     

  • Trois des proches conseillers d'Obama ont des liens très forts avec l'entité sioniste

    Ombre USA-Israel.jpg
    Rabbin Funnye cousin de Michelle Obama.jpg
    Le rabbin Capers C. Funnyie, cousin de Michelle Obama
    L'article qui suit est issu du site de la Chambre de Commerce France Israël

    L’équipe rapprochée d’Obama, le nouveau président des USA, compte 4 personnes : Joe Bidden, Rahm Emanuel, David Axelrod et Robert Gibbs.

    Sur les 4 personnes précédemment citées, 3 ont des liens très forts avec Israël et/ou la communauté juive.

    Joe Biden: Vice Président

    L’intérêt de Biden pour Israël est né bien avant que son fils n’épouse une jeune femme juive.
     Il s’est révélé lors de sa rencontre avec Golda Meïr, quelques mois avant la guerre de Kippour, alors qu’il effectuait sa première visite en Israël en tant que sénateur américain.

    “Il existe un lien inextricable entre la culture, la religion, l’ethnicité – que la plupart des peuples ne comprennent pas – et qui est unique par sa puissance parmi les Juifs du monde entier,” a expliqué Biden lors d’une interview sur Shalom TV l’année dernière, lors du lancement de sa campagne.

    Il a ajouté : “Lorsque j’étais un jeune sénateur, je répétais souvent 'Si j’étais Juif, je serais sioniste'. Je suis Sioniste. Il n’est pas nécessaire d’être Juif pour être Sioniste.” Biden s’est tout de même fréquemment confronté aux lobbys pro-israéiens, notamment sur la question des implantations...

    Rahm Emanuel : Chef de cabinet de la Maison Blanche

    Rahm Emanuel est né à Chicago, Illinois. Son prénom, Rahm, signifie « élevé » en hébreu. Son nom de famille, Emanuel, signifie quant à lui « Dieu est avec nous ».

    Son père, Benjamin M. Emanuel, né à Jérusalem, est un pédiatre et ancien membre de Irgoun, un groupe ultra nationaliste sioniste actif entre 1931 et 1948. Il a émigré avec sa famille aux États-Unis dans les années 1960.

    Sa mère, Martha Smulevitz, était la fille d’un dirigeant syndicat local. Elle a travaillé en tant que manipulatrice radio et possédait également un club musical à Chicago. Elle est également devenue une militante pour le respect des droits de l’homme. Les deux se sont rencontré dans les années 1950 à Chicago. Son frère aîné, Ezekiel, est cancérologue. Emanuel a également une sœur cadette adoptée, prénommée Shoshanna.

    Lorsque sa famille vivait à Chicago, Rahm Emanuel a fréquenté l’école juive Bernard Zell Anshe Emet Day. Après un déménagement à Wilmette, il étudia à l’école publique, dans les lycées Romona puis New Trier. Il a obtenu son diplôme au Sarah Lawrence College en 1981, et a reçu son master en Discours et Communication de l’Université de Northwestern en 1985.

    Alors qu’il n’était pas encore diplômé, il a rejoint la campagne du politique David Robinson à Chicago.

    Lors de la première Guerre du Golfe en 1991, Emanuel est volontaire dans l’armée israélienne. Il est mécanicien, auprès d’un bureau de recrutement de Tsahal et répare les blindés près de la frontière libanaise.

    David Axelrod : Conseiller Principal du Président

    David Axelrod est né il y a 52 ans à New York, dans une famille juive de gauche.


    Rappelons également que le rabbin Capers C. Funnye, premier Afro-Américain du Comité des Rabbins de Chicago qui officie au sein de la communauté Beth Shalom B’nai Zaken Ethiopian Hebrew, à Chicago, est le cousin de la femme d’Obama !

    Le grand-père paternel de Michelle Obama et la mère du rabbin sont frère et soeur. «C’est au nom du respect de leur vie privée et de leurs familles qu’ils n’avaient pas évoqué ce lien pendant la campagne, qui n’était connu qu’au sein de la communauté juive de Chicago», expliquait alors la porte-parole de Michelle Obama, Katie McCormick Lelyveld.
    (Source: Mickael Finkelstein - VOXNR - 21 janvier 2009)


  • Le Pape a annulé l'excommunication de quatre évêques traditionalistes

    Pape Benoit XVI 6 janvier 09.jpg
    Le Pape Benoît XVI célèbre l'Epiphanie au Vatican - 6 janvier 2009

    Le pape a annulé l'excommunication de quatre évêques traditionalistes  dont un négationniste, pour ramener dans le giron de l'Eglise catholique leurs 150.000 adeptes, au risque d'indisposer des millions de fidèles progressistes et de compromettre le dialogue avec les Juifs.

    Un décret de la congrégation pour les évêques daté du 21 janvier 2009 et publié samedi par le Vatican a levé l'excommunication de Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), ainsi que de Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galaretta.

    Cette mesure qui constitue "un pas très important vers la reconstitution de la pleine communion de l'Eglise" concrétise "l'engagement personnel" de Benoît XVI pour mettre fin à vingt ans de schisme, a souligné le porte-parole du Vatican Federico Lombardi.

    Le père Lombardi a assuré que le geste "bienveillant" du pape en direction du petit groupe conservateur et les propos négationnistes de l'évêque Robert Williamson n'ont "rien à voir", ajoutant que la FSSPX a d'ailleurs "pris ses distances" avec lui sur ce point.

    Ce prélat britannique de 67 ans a nié l'existence des chambres à gaz, dans un entretien diffusé jeudi par la télévision suédoise au moment même où le Vatican s'apprêtait à rendre publique la levée de l'excommunication prononcée en 1988 contre lui et ses trois collègues.

    "Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz. Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz", a-t-il dit.

    Ses déclarations ont provoqué une vive émotion à travers le monde et notamment en France où la FSSPX, bien que très minoritaire, est bien implantée. La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) a estimé vendredi que sa réhabilitation serait "un recul inquiétant dans la politique menée par l'Eglise contre l'antisémitisme depuis le concile Vatican II".

    La revue catholique contestatrice Golias a relevé de son côté que les paroles de Mgr Williamson "ont au moins le mérite de faire un peu plus la lumière sur ceux qui font leur retour à la Maison".

    La FSSPX avait été créée en 1969 par Mgr Marcel Lefebvre, aujourd'hui décédé, en opposition avec l'adhésion de Vatican II aux principes de la démocratie et de la liberté religieuse. Elle fédérait aussi les fidèles restés attachés au rite traditionnel de la messe en latin abandonnée au profit d'une liturgie plus moderne.

    La décision de Mgr Lefebvre d'ordonner lui-même quatre évêques sans l'accord du pape Jean Paul II, en 1988, avait conduit à leur excommunication, provoquant le schisme le plus important depuis la Réforme protestante au 16e siècle.

    Le porte-parole du Vatican a déclaré que la levée de l'excommunication constitue "un pas très important vers la reconstitution de la pleine communion de l'Eglise" forte d'un milliard de fidèles, précisant toutefois qu'il reste encore de nombreuses étapes avant d'y parvenir.

    Benoît XVI avait reçu Bernard Fellay durant l'été 2005. Il a aussi libéralisé la messe en latin et mis l'accent sur les éléments de "continuité" du concile Vatican II au détriment de ses aspects novateurs.

    Samedi, Mgr Fellay, fidèle à lui-même, a exprimé sa "gratitude filiale" au pape tout en espérant que la FSSPX pourra lui exposer "les raisons doctrinales de fond qu'elle estime être à l'origine des difficultés actuelles de l'Eglise".

    AFP. 24.01.09

     

     

  • Rahm Emanuel et Obama prennent possession de la Maison-Blanche

    Rahm Emanuel et Obama à la MB 22 janv.jpg
    Rahm Emanuel et Obama dans le Bureau Ovale - 21 janvier 2009

    Barack Obama est entré mercredi matin pour la première fois dans le Bureau Ovale en tant que président des Etats-Unis.

     Après avoir fait, mardi soir, le tour des douze bals officiels célébrant son investiture à Washington, et passé sa première courte nuit dans ses appartements à la Maison-Blanche, le nouveau président a travaillé toute la matinée à son bureau.

    Il y a d’abord reçu, comme la tradition l’exige, le briefing quotidien sur la sécurité nationale. Les responsables de la CIA, du département d’Etat (le ministère des Affaires étrangères) et du Pentagone (la Défense) ont fait le point sur les menaces planant sur les Etats-Unis. Obama tenait déjà ce rendez-vous quotidien pendant la période de transition, mais pas en intégralité : les secrets les plus sensibles restaient réservés à George W. Bush.

    Le président américain a annoncé « un gel des salaires » de ses principaux collaborateurs à la Maison-Blanche. «En cette période de difficultés économiques, les familles américaines sont obligées de se serrer la ceinture, et c’est aussi ce que Washington devrait faire », a-t-il expliqué. Il a en outre promis une nouvelle ère de « transparence » dans l’administration. « Depuis longtemps, il y a trop de secrets à Washington », a-t-il dénoncé.

    Ses premiers coups de fil ont été pour le Proche-Orient. Obama a appelé les principaux responsables israéliens, égyptiens et jordaniens, ainsi que le président palestinien Mahmoud Abbas.
     Puis l’équipe présidentielle a enchaîné avec une prière collective à la cathédrale Nationale.
     Mais l’administration Obama est entrée en action dès mardi après-midi, après la prestation de serment. Rahm Emanuel, le directeur de cabinet, a immédiatement signé l’ordre de stopper net toutes les mesures prises dernièrement par Bush et qui n’ont pas encore été exécutées. Cest, paraît-il, de bonne guerre.
    Rahm Emanuel a la double nationalité israélienne et américaine
    Le Parisien - 22.01.09
  • VIDEO Ophélie Bretnacher - Elle aurait été vue errant dans Budapest...

    Des témoins assurent avoir aperçu l'étudiante française en vie dans les rues de Budapest, où elle a disparu dans la nuit du 3 au 4 décembre dernier. Le parquet général hongrois a ouvert une enquête pour enlèvement.

    Plus d'un mois après les faits , de nouveaux témoignages viennent relancer l'enquête sur la disparition d'Ophélie Bretnacher. Deux témoins, dont une avocate, disent en effet avoir aperçu une jeune femme ressemblant étrangement à Ophélie les 10 et 15 janvier dans le centre-ville de Budapest. La jeune femme mendiait et semblait complètement désorientée.

    Le parquet de Paris a annoncé qu'il allait transmettre à la justice hongroise une demande d'entraide judiciaire concernant ces déclarations. Si la demande est acceptée, des policiers français pourraient se rendre sur place pour enquêter à leur tour.

    Dans ce sens, les autorités judiciaires françaises ont demandé aux autorités hongroises que des recherches soient diligentées dans les hôpitaux psychiatriques, centres de soins et dispensaires de la ville.

    Le parquet général hongrois a par ailleurs «accepté la plainte déposée pour enlèvement et séquestration par les représentants légaux des parents d'Ophélie, qui avait été auparavant rejeté par le parquet de Budapest», a annoncé vendredi un porte-parole du parquet. Pour autant, la prudence est de rigueur : « la décision actuelle ne veut pas dire qu'il y a vraiment eu enlèvement, mais il est également impossible d'affirmer le contraire », a précisé le porte-parole, insistant sur le fait que l'acceptation de cette plainte n'était pas synonyme d'une erreur de la part de la police ou du parquet de Budapest. Jusqu'à présent, les investigations menées n'ont rien donné de probant. Aucune trace d'Ophélie n'a été retrouvée depuis son passage sur le pont des Chaînes, après une soirée passée dans une discothèque branchée de la capitale.

    Le Figaro - 23.01.09